The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage Hivernal
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 15
Localisation : #Chocolatine

Carte d'identité
Âge: 12 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Songe Lunaire ♡

MessageSujet: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   24.04.17 1:16

img_rp
Tu m'accompagnes car je l'ai décidé.
feat. Cœur de Coyote



HRP : Tu peux te rendre immédiatement à l'étoile (✩) si l'histoire d'Hivy ne t'intéresse absolument pas !


Une paire d'yeux bleus clairs s'alluma dans la nuit sombre tandis que le silence de la nuit berçait tendrement les guerriers et apprentis du Clan du Tonnerre. Tous semblaient rêver d'un monde en paix et d'une vie sans aucune contrainte, dans un univers des plus merveilleux. N'ayant jamais existé.
Mais le rêve de Nuage Hivernal s'était avéré être bien plus terrifiants que ceux de ses camarades... Ce n'était guère une vision mais un simple cauchemar passager... Cette dernière remuait les pattes de façon brutale, comme si elle tentait vainement de s'enfuir. Mais alors qu'elle allait laisser échapper un cri de détresse, une petite patte blanche vint se poser sur son épaule.

— Nuage Hivernal ? Nuage Hivernal ? Est-ce que tout va bien ?

L'apprentie-guérisseuse avait doucement ouvert les yeux, toujours haletante. Ses yeux de glaces semblaient montrer son soulagement. Quelle autre joie que de se sentir chez soi, au chaud et à l'abri du danger ?
Reconnaissant alors le regard familier de sa sœur adorée, Nuage de Cristal, elle s'assit péniblement, laissant mollement pendre sa tête et traîner sa queue volumineuse dans l'herbe douce.
Mais ce n'est qu'après s'être donné deux, trois coups de langue sur le poitrail qu'elle plongea son regard dans celui de sa sœur.

— Que fais-tu ici Nuage de Cristal ? Tu es blessée ? Le Clan de l'Ombre nous envahit ? Je le savais... Ces cœurs noirs n'auraient jamais hésité à nous attaquer pendant la nuit... Tsss... cracha-t-elle en fronçant le nez devant le regard perdu de sa sœur.
— Non, non ! Rien de tout cela ! Je voulais juste te parler... de... de nous... bagaya-t-elle en baissant le regard.
— Heu. Nuage de Cristal. En pleine nuit ?... Mais soit, de quoi s'agit-il ? Si c'est pour me demander de me réconcilier avec Museau Givré, tu peux partir te rendormir.

Nuage de Cristal sembla touchée par sa remarque, bien qu'elle le sache depuis quelques temps déjà. La pauvre petite restait étonnement affligée par la déchirure qu'avait subit leur famille. Chose que Nuage Hivernal préférait ignorer. À ses yeux, il n'y avait rien de plus important que son Clan.
La famille représentait un poids mort et une source à problèmes et malheurs... Et pourtant, elle l'aimait sa sœur, beaucoup. Mais il fallait être honnête, ses histoires de famille à reconstituer commençaient réellement à agacer Nuage Hivernal, qui n'hésitait guère à lui montrer.

— Je te l'ai déjà dit et redit Nuage de Cristal, je ne reparlerai pas à notre père ! Je ne t'empêche pas d'aller le voir. Mais moi, si je dois lui parler, autant mourir et rejoindre maman au plus vite ! finit-elle par miauler en agitant le bout de sa queue.

Comprenant alors sa leçon, la femelle au pelage blanc se leva et sortit de la tanière du guérisseur queue et oreilles basses. Elle se dirigea immédiatement vers son nid qui se trouvait chez les apprentis et disparut dans l'ombre sous le regard froid de sa sœur aînée.
Cette dernière avait fixé le ciel pendant un bref instant, une petite étincelle dans ses prunelles bleues, pour ensuite se réinstaller confortablement au fond de son nid douillet...
Lorsque le soleil réapparaîtrait enfin, elle aurait des choses à régler bien plus importantes que les simples problèmes familiaux... Fermant alors tendrement ses yeux, elle chuchota une prière comme à chaque fois qu'elle tente de s'endormir, pour ensuite rapidement parvenir à rêver paisiblement...




Lorsque le soleil pointa le bout de son museau, les petites prunelles de Nuage Hivernal s'allumèrent d'un seul coup. Elle semblait presque réglée comme une horloge !
Entendant alors les premières patrouilles partir pour la chasse, elle se leva rapidement et s'étira le dos, plongeant ses griffes avant dans le sol et poussant vers l'arrière de façon à réveiller ses muscles.
Se secouant ensuite avait énergie, elle finit par entreprendre une toilette matinale à l'air rafraîchissant du petite matin. Et si Songe Lunaire se levait, elle n'y avait guère prêté d'attention. Tous deux savaient que l'apprentie avait comme mission de rapporter des plantes médicinales.

Allons, voyons si je me souviens bien... Nous avons besoin de feuilles de chênes, de bile de souris et de toiles d'agrainées, tout en commençant à vérifier que les plans d'herbe à chat soient bien prêt à pousser. Ce sont des remèdes facilement trouvables, excepté l'herbe à chat. Seulement... vu la hauteur des chênes et la difficulté que j'ai à porter dix mille remèdes, je refuse catégoriquement d'y aller seule... Mais je ne veux pas déranger Songe Lunaire... Je trouverai bien un guerrier en train de faire du lard au milieu de la clairière... songeais-je ensuite en me levant rapidement, m'élançant d'un bond vers le centre du camp.

À sa surprise, les patrouilles venaient juste d'être finalisées. Toutes partaient déjà vérifier les frontières et chasser les premières souris.
Mais toujours aussi concentrée sur ses remèdes, elle ne fit pas plus attention à l'activité du Clan, se dirigeant immédiatement vers la tanière des guerriers.
Elle fut d'ailleurs impressionnée de découvrir qu'il n'y avait aucun chat libre pour aider une pauvre petite apprentie-guérisseuse comme elle...
Prenant alors son courage à deux pattes, elle demanda à un musculeux guerrier si certains de ses "confrères" avaient d'autres choses à faire que de se prélasser au soleil.

— Il me semble que Cœur de Coyote chôme aujourd'hui. Tu peux aller lui demander si tu veux. Après je ne suis sûr de rien. Et au passage, si tu ne l'as jamais vu, il a le pelage gris et des yeux verts. déclara-t-il d'un ton neutre, presque haussant les épaules.
— D'accord. Merci.

Sur ces paroles, elle sortit de la tanière et lança des coups d'œil un peu partout, à la recherche de ce fameux Cœur de Coyote. Ce guerrier ne semblait guère intéressé par l'activité du Clan. Encore un grincheux qu'il faudrait remettre à sa place dans l'avenir ? Oh, Nuage Hivernal s'en serait fait une joie !
Cessons de nous moquer de ces pauvres guerriers ! Elle finit par l'apercevoir. Son pelage paraissait grisâtre et ses yeux d'un beau vert semblable à celui que l'on aperçoit souvent au sein de la nature.
S'élançant alors vers lui, elle prit un air sérieux et une marche admirable, prête à demander service.

— Bonjour ! Es-tu bien Cœur de Coyote ? Si oui as-tu prévu de chasser ou d'entraîner un quelconque apprenti ? Car j'aurai besoin d'aide. Donc si tu es libre, je veux bien que tu m'accompagnes chercher quelques remèdes, déclara-t-elle avec confiance et droiture.




_________________

LiensRépertoireBiographie



Hivy panse vos blessures en #9999cc
Milefy se faufile en #ccccff


Others :keur::
 


Dernière édition par Nuage Hivernal le 26.04.17 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 302
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. »   24.04.17 9:12

Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non.
« W/ Nuage Hivernal »

La journée s'annonçait splendide. Les patrouilles avaient été mises en place, les apprentis partis à l'entraînement et tout ce petit monde s'affairait gaiement. Si tôt le matin, voilà qui faisait plaisir à voir. Depuis qu'Etoile de Suie avait repris le Clan, ce dernier ne semblait s'en porter que bien mieux. Il en avait au moins un que la politique sévère de la meneuse ravissait au plus haut point. Cœur de Coyote observait l'activité clanique depuis le centre de la clairière, d'un air pensif.
Saluant quelques camarades sur leur passage, le mâle ne se répartissait pas de son habituel air sévère. Il attendait peut-être quelque chose, ou quelqu'un... Lui même ne savait pas. Aujourd'hui,
il avait décidé de s'accorder un brin de repos. Après l'éprouvante partie de chasse de la veille -durant laquelle il n'avait bien sûr rien attrapé, il se sentait un peu éreinté. Peut-être étais-ce également les changement de températures qui bouleversaient le corps massif du félin... Il faudrait en parler au guérisseur, il était impensable que la mâle parte au combat dans cet état de forme.

A la simple pensée de sa visite médicale, le mâle soupira. Que ce passerait-il si l'on lui demandait de ne participer qu'aux patrouilles de chasse ? Cela serait pire que tout. Mais Cœur de Coyote ne pouvait pas parler de son complexe d'infériorité sans risquer que cela ne s'ébruite. Et alors, adieu la réputation qu'il pensait s'être forgée. Cœur de Coyote s'ébroua pour chasser la peur qu'il sentait s'accrocher à son pelage et entreprit une toilette énergique. Ressaisis-toi enfin. Comment feras-tu lorsqu'il faudra apprendre la chasse à ton apprentie ? Par mes ancêtres, c'est vrai, comment ferais-je ? s'interrogea le mâle. Peut-être pourrais-je l'envoyer avec les autres apprentis, la confier pour telle ou telle raison... Oui, ça pourrait être une bonne idée... Une voix vint le tirer de ses pensées. S'adressait-elle à lui ?

- Bonjour ! Es-tu bien Cœur de Coyote ? Si oui as-tu prévu de chasser ou d'entraîner un quelconque apprenti ? Car j'aurai besoin d'aide. Donc si tu es libre, je veux bien que tu m'accompagnes chercher quelques remèdes.

Le félin cru d'abord que l'apprentie lui demandait son aide pour un entraînement de chasse. Il fut pris, durant un très bref instant, de sueur froide. Une onde de panique vint doucement se déverser sur sa nuque. Mais après avoir bien écouté la féline, il ne s'agissait que de cueillette. Une cueillette ? Pourquoi lui demandait-on d'aller attraper des fleurs ? Cœur de Coyote n'était pas guérisseur ! C'est alors qu'il se souvint de l'apprentie : c'était Nuage Hivernal, l'apprentie guérisseuse ! La jolie féline au pelage épais attendait sa réponse, plantée devant lui. Cœur de Coyote repris son air suffisant, détailla un instant l'apprentie de ses yeux verts puis s'étira.

- Pourquoi est-ce que c'est sûr moi que ça tombe ? Tu n'as pas des amis apprentis qui pourraient t'aider ? Ton mentor n'est-il pas disponible ?

Coeur de Coyote soupira.

- J'espère que ça n'est pas trop long, parce que j'avais prévu d'aller chasser. Mais pas d'aller chasser les fleurs, comme vous le faites vous autres guérisseurs.

Le mâle se redressa et prit le chemin de la sortie du campement. Arrivé a l'entrée, il se retourna et héla l'apprentie d'un air grognon.

- Allez, je n'ai pas toute la journée !

HRP : Vu qu'on a la même couleur de dialogue, je change la mienne histoire qu'on ne se perde pas ! :D C'est donc #99cccc


_________________


Too fab & salty for you, merci Ety :keur:

↯:
 

Kurt est Cœur de Coyote, Cœur de Coyote est Kurt:
 

Cœur de Coyote & Kurt s'efforcent de vous répondre en #009966.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Hivernal
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 15
Localisation : #Chocolatine

Carte d'identité
Âge: 12 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Songe Lunaire ♡

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   25.04.17 16:48

img_rp
Tu m'accompagnes car je l'ai décidé.
feat. Cœur de Coyote


HRP : RIP ta couleur, sorry... Et Hivy a cru que t'étais un gros fainéant à côté de la plaque. Donc voilà, à toi de jouer !

Nuage Hivernal restait assise, droite et impassible devant le mâle aux airs de prétentieux. Cependant, à la vue de l'apprentie, sa mine s'était rapidement changée en panique... À quoi pouvait-il bien penser ?
À vrai dire, elle s'en moquait. L'avis de chats aussi flemmards ne lui donnait aucune envie de s'occuper de leur cas. Elle ravala alors doucement un soupir d'exaspération, préférant ne s'attirer aucun problème. Et heureusement pour elle, le mâle gris reprenait ses esprits, laissant réapparaître ce regard vaniteux.

— Pourquoi est-ce que c'est sur moi que ça tombe ? Tu n'as pas des amis apprentis qui pourraient t'aider ? Ton mentor n'est-il pas disponible ?

Sur le coup, elle l'avait regardé, une lueur glacée dans le les yeux, répondant d'un simple : « Non. »

— J'espère que ça n'est pas trop long, parce que j'avais prévu d'aller chasser. Mais pas d'aller chasser les fleurs, comme vous le faites vous autres guérisseurs.

Cette fois-ci, elle l'avait fixé méchamment, des insultes tournoyant dans son esprit. Comment pouvait-il être aussi peu mature et irrespectueux ? Il semblait fier de sa position de guerrier. Alors qu'au fond, il restait un simple jouet sans importance qu'Étoile de Suie n'hésiterait pas à sacrifier si il devenait trop faible.
Et à ce moment-là, alors qu'il prenait le chemin en direction de la sortie. Une idée de génie parvint à l'esprit de notre apprentie-guérisseuse. Elle allait lui montrer à quel point il pouvait être bête et naïf. C'est alors en se relevant élégamment qu'elle répondit à son appel, passant devant lui, la queue haute et un air de fierté dans le regard.

— Très bien. Suis-moi alors. Nous allons commencer par les feuilles de chêne.

L'apprentie se dirigea automatiquement vers les rochers du soleil. Plus loin c'était, plus facilement elle pourrait lui montrer qu'il n'est qu'un faible petit guerrier de pacotille.
Autour d'elle se dressaient des dizaines de chênes aux feuilles ravissantes, mais elle n'en avait que faire de ceux-ci. Elle voulait les beaux chênes entièrement illuminés par la douce lumière du soleil et alimentés à volonté par l'eau pure de la rivière.
Alors, sans vérifier qu'il la suivait toujours, Nuage Hivernal déclara de sa douce voix l'endroit où ils allaient, préférant ne pas trop l'agacer.

— Les feuilles sont plus belles près de la rivière et des rochers. Il faudra grimper assez haut également. Je t'aiderais même si mes compétences restent insuffisantes à ce niveau là.

Quelque peu fière de sa remarque, elle continua sa route, jetant de petits regards autour d'elle. Il aurait absolument fallu trouver des toiles d'araignée... Tout simplement car l'ambiance du Clan était parfois tendue et emplie de doutes. Peut-être une bataille se profilait... mais peut-être avait-elle tord. Dans tous les cas, il n'y aurait pas assez de matière pour en subir les conséquences.
Elle en informa d'ailleurs froidement le guerrier, comme pour lui avouer qu'il n'aurait sûrement pas le temps de faire semblant de chasser, allongé quelque part sous le soleil.

— Par contre, pourras-tu me trouver une ou deux souris pendant que je chercherai des toiles d'araignée ? Il faudra que tu m'aides à en extraire la bile. Mais bien sûr, si ton nez est trop fragile pour en supporter l'odeur, je comprendrais. Et à ce moment-là, tu pourras aller chercher des toiles d'araignée.

Cette maligne savait pertinemment que le guerrier ne voudrait pas jouer au faible et préférerait montrer sa virilité plutôt que sa lâcheté. Ces pensées la firent d'ailleurs doucement rire.



_________________

LiensRépertoireBiographie



Hivy panse vos blessures en #9999cc
Milefy se faufile en #ccccff


Others :keur::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 302
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   26.04.17 17:52

Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non.
« W/ Nuage Hivernal »

L'apprentie dévisagea Cœur de Coyote, qui eut un rictus. C'était ce qui se rapprochait le plus du sourire, chez lui. Sans doute était-ce son gros museau qui l'empêchait de sourire avec plus de finesse... Nuage Hivernal le dépassa prestement, lui indiquant que la première plante qu'ils auraient à aller chercher serait la feuille de chêne. Cœur de Coyote retint un soupir : il lui faudrait grimper aux arbres, voilà qui était si pratique... Loin de vouloir se montrer intéressé, le félin se contenta de suivre l'apprentie à bonne allure. Les deux chats du Clan du Tonnerre s'approchaient dangereusement des Rochers du Soleil. Le mâle granit devint plus tendu et l'air se fit légèrement électrique. Les tensions étaient de plus en plus présentes entre le Clan de la Rivière et le Clan du Tonnerre. Cœur de Coyote, bien que doué au combat, ne pourrait pas gérer seul une patrouille un peu trop téméraire.

Le mâle se mit à regarder plus attentivement à droite à gauche, prudent. Rien d'anormal, je crois que je psychote pour un rien, se dit le félin sans rien laisser paraître. Cœur de Coyote n'était pourtant pas contre un petit règlement de compte en face à face, contre ceux qu'il aimait traiter de "faces-de-tanches".

- Les feuilles sont plus belles près de la rivière et des rochers. Il faudra grimper assez haut également. Je t'aiderais même si mes compétences restent insuffisantes à ce niveau là.
- Mmh, se contenta de maugréer distraitement le guerrier.

Bientôt, l'apprentie guérisseuse déclara avoir besoin de souris. Le mâle se raidit. Trouver des souris maintenant qu'ils avaient traversé la forêt allait être compliqué ! Comme si j'avais besoin d'un handicap supplémentaire... Cette petite lit-elle dans mes pensées ? Cœur de Coyote se contenta d'acquiescer. Lorsque la jeune féline mentionna la bile de souris, le mâle aux épaules noueuses retroussa le museau de dégoût : apprenti, il se rappelait avoir essuyé quelques punitions qui consistaient à retirer les tiques des anciens du Clan à l'aide du liquide à l'odeur âcre. Bien évidement, il s'en était mis sur les pattes et n'oubliera jamais le goût atroce de la bile de souris.

- Si tu veux que j'attrape quoi que ce soit, contente toi de parler moins fort. Ou de ne pas parler du tout, mes oreilles t'en remercieront, fit le guerrier, acerbe.

Il pointa ensuite son museau vers le ciel afin d'humer la moindre trace d'une quelconque proie.

- Si jamais les faces-de-truites t’interpellent ou tentent quoi que ce soit, tu grimpes dans un arbre, le plus haut possible. Et puis tu miaule de toutes tes forces. Je ne serai pas très loin de toute façon, miaula Cœur de Coyote, bas.

Sur ce, il fila dans la forêt, afin de chercher un tas de feuilles dans lequel aurait pu se loger la proie désirée. Après de longues minutes de recherche intensives qui ne donnèrent rien, le mâle tomba par miracle sur une grive (certainement stupide) qui ne l'avait pas entendu venir. Cœur de Coyote se tapis au sol, dans l'espoir d'au moins ramener au camp de quoi nourrir un de ses camarades. S'approchant avec plus de lenteur qu'il n'était nécessaire, Cœur de Coyote priait pour la capture de la proie qui s'offrait à lui. Malheureusement, alors que l'oiseau avait entendu le frottement du pelage du mâle, il battit des ailes et entama son envol. Trop lentement, le guerrier granit bondit et ne parvint qu'à effleurer l'aile de la proie.

- Par mes ancêtres ! Sale oiseaux de mes deux ! Que tu sois damné !

Le guerrier gronda sourdement. La lourdeur de son atterrissage avait certainement fait fuir toutes les proies des environs. Bredouille, il se remit en chemin vers l'endroit où il avait quitté l'apprentie, espérant que celle-ci ne se soit pas envolée non plus.

_________________


Too fab & salty for you, merci Ety :keur:

↯:
 

Kurt est Cœur de Coyote, Cœur de Coyote est Kurt:
 

Cœur de Coyote & Kurt s'efforcent de vous répondre en #009966.


Dernière édition par Cœur de Coyote le 26.04.17 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 348
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   26.04.17 17:52

Le membre 'Cœur de Coyote' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Chasse Tonnerre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Hivernal
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 15
Localisation : #Chocolatine

Carte d'identité
Âge: 12 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Songe Lunaire ♡

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   28.04.17 8:10

img_rp
Tu m'accompagnes car je l'ai décidé.
feat. Cœur de Coyote

— Si tu veux que j'attrape quoi que ce soit, contente toi de parler moins fort. Ou de ne pas parler du tout, mes oreilles t'en remercieront.

Nuage Hivernal fut tentée de lui renvoyer une réponse amère et méchante. Mais elle se retint. Un guérisseur devait agir avec intelligence et maturité. Et même si elle rêvait de le remettre à sa place de petit guerrier, elle devrait positiver et ne pas provoquer de conflit. Elle s'arrêta alors, voyant que ce dernier humait l'air avec beaucoup d'insistance. Et ce fut d'ailleurs en lui décrochant une dernière phrase, lui indiquant de rester prudente, qu'il s'enfuit sûrement à la recherche de cette petite souris tant attendue. Mais Nuage Hivernal préféra continua sa route au lieu d'attendre que môsieur veuille bien se dépêcher.

Elle arriva rapidement aux rochers du soleil. Contente, elle se mit à observer les arbres. Logiquement, elle en trouva un immense aux longues branches. Il avait des feuilles plus vertes et plus vivantes que celles de ses voisins. Alors attirée par cette beauté, elle planta ses griffes dans l'écorce et commença à grimper, malgré les quelques bouts d'écorce se décrochant et manquant de la faire chavirer à chaque instant. Elle était tenace la petite apprentie. Ses feuilles de chêne devaient vraiment être splendide !
Elle parvint enfin à atteindre une branche solide et décorée de belles feuilles vert profond. S'avançant alors prudemment vers les extrémités du bout de bois assez épais, elle commença à se pencher légèrement. Mais malgré ses appuis solides, elle sentait tout son corps trembler. Elle est était assez haut... Et si elle tombait sans pouvoir se rattraper ? L'idée lui donna des frissons des oreilles jusqu'à la queue.

Mais après avoir déployé toute son énergie à se concentrer, elle fut enfin assez près des feuilles et en arracha une dizaine...
Toutes empilées soigneusement dans sa gueule, elle se retourna calmement pour reprendre le chemin inverse. Mais alors qu'elle allait agripper ses griffes à l'écorce du tronc de l'arbre, sa patte arrière glissa légèrement, ce qui la déstabilisa et la fit tomber à la renverse. Elle était maintenant accrochée à la branche des deux pattes avant. Elle voulait hurler pour appeler son compagnon de Clan, mais les feuilles dans sa gueule l'en empêchaient. C'est alors avec un cri sourd que ses pattes lâchèrent entièrement la branche...
Elle tombait maintenant dos au sol. Mais comme tous les chats, elle eut le réflexe de se retourner pour pouvoir atterrir sur ses pattes. Cependant, l'impact fut bien trop puissant. Ce qui entraîna ses pattes à se dérober une fois qu'elle eut touché le sol. La pauvre apprentie s'écrasa sur le côté, roulant jusqu'à se cogner contre un rocher.

Pendant un moment, elle avait le regard fixé sur le ciel, la respiration sifflante.
Mais petit à petit, la douleur faiblit et elle se releva avec peine, chancelant comme si elle venait d'avaler de l'herbe à chat en grande quantité. Elle ramassa les feuilles qui étaient étalées un peu partout et se dirigea vers la forêt, en direction de l'entrée des rochers du soleil. Elle ferait de son mieux pour que le guerrier ne remarque pas sa respiration toujours aussi sifflante. Que ferait-il ? À qui irait-il dire que même une apprentie du Clan du Tonnerre ne sait pas monter aux arbres ? Elle serait regardée comme si elle était devenue la honte du Clan. La ratée.
Prenant alors une dernière respiration, elle se posta à l'entrée de la forêt, l'attendant.

Rapidement elle entendit des bruits de pas dans les fourrés. Prudente, elle s'était reculée, prête à attaquer malgré son pouls maintenant sur le point d'éclater et sa langue pendante.

— Cœur de Coyote ?! Cœur de Coyote ? C'est toi ? Tu es là ? Tu as la souris ? déclara-t-elle d'une voix incertaine, les yeux portant tout de même le reflet de la peur.

Et si c'était un guerrier d'un autre Clan ! Que pourrait-elle bien faire ?!



_________________

LiensRépertoireBiographie



Hivy panse vos blessures en #9999cc
Milefy se faufile en #ccccff


Others :keur::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 302
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   28.04.17 22:58

Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non.
« W/ Nuage Hivernal »

Grommelant sur le chemin, il réfléchit à la meilleure manière de mentir sur le pourquoi du comment il avait raté sa tentative. L'apprentie n'oserai pas contester la véracité des propos du guerrier... si ? Est-ce que les guérisseurs savaient tout ? Est-ce qu'ils peuvent voir dans mes pensées ? Ou dans mes rêves ? Ils ne peuvent pas être omniscients... si ? Et si Nuage Hivernal pouvait voir en moi, que verrait-elle ? Le mâle fut soudain tiré de ses pensées. Nuage Hivernal se tenait là où, plus tôt, ils s'étaient séparés.

- Cœur de Coyote ?! Cœur de Coyote ? C'est toi ? Tu es là ? Tu as la souris ?
- Calme toi, ce n'est que moi. Tu aurait pu le savoir tout de même, on sent pareil.

Cœur de Coyote s'avança. Il avait oublié tout ce qu'il avait voulu préparer durant le court trajet. L'apprentie semblait quelque peu perdue, ou toute chose... Il ne savait dire. Peut-être étais-ce le stresse de se retrouver seule, ou quelque chose comme ça... Apprenait-on au moins aux apprentis guérisseurs à se battre un minimum ? Et si l'apprentie s'était retrouvée face à un guerrier du Clan de la Rivière ? En ces temps troublés et si proche de la frontière, tout était possible. Cœur de Coyote se rendit alors compte qu'elle n'avait pas suivi ses indications. Elle semblait d'ailleurs un peu essoufflée. Que s'était-il passé pendant son absence ? Oubliant l'absence de proie qu'il était censé ramené, il s'approcha de l'apprentie.

- Qu'est-ce qu'il t'arrive, tu te sent mal ? Il y a un autre chat dans les parages ?

Le guerrier granit huma l'air mais ne senti rien d'autre que l'odeur forte des plantes et le fumet d'une proie. Ô miracle, ils n'avaient pas fait fuir toute la forêt ! Peut-être pourrait-il se remettre en chasse. Mais cette fois, il faudrait faire preuve de plus de prudence. Cœur de Coyote se détourna et observa la forêt. Dos à l'apprentie, il pouvait facilement cacher son embarras. Le matou parlait moins fort, à présent.

- J'ai raté une satanée souris à cause d'une satané grive qui s'est envolée et a fait fuir la souris. Je crois que je sens autre chose par là. Il se retourna vers Nuage Hivernal. Cette fois, obéis un peu et cache toi dans un arbre si tu as peur, d'accord ? ronchonna le mâle. Je veux te ramener au camps et si possible entière, pas avec une patte d'un coté et la tête de l'autre. Est-ce que tu veux que je t'aide à aller attraper d'autres feuilles avant de partir en quête de la souris perdue ?

_________________


Too fab & salty for you, merci Ety :keur:

↯:
 

Kurt est Cœur de Coyote, Cœur de Coyote est Kurt:
 

Cœur de Coyote & Kurt s'efforcent de vous répondre en #009966.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Hivernal
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 15
Localisation : #Chocolatine

Carte d'identité
Âge: 12 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Songe Lunaire ♡

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   30.04.17 23:05

img_rp
Tu m'accompagnes car je l'ai décidé.
feat. Cœur de Coyote

Mais alors que Nuage Hivernal continuait de respirer bruyamment, attentive à ce qui allait bientôt sortir des buissons, elle fut rassurée d'entendre une voix qu'elle connaissait bien. Le mâle grisâtre se tenait là, bredouille. Avait-il chômé au lieu de chasser la proie demandée par l'apprentie ? Apprentie qui semblait plutôt occupée à sourire devant l'arrivée du guerrier, tant attendu.

— Calme toi, ce n'est que moi. Tu aurais pu le savoir tout de même, on sent pareil.

Sur le moment elle s'était simplement excusée, tentant de se détendre. Elle semblait avoir l'impression de n'être qu'une simple idiote, apeurée par tout ce qui bouge. Cependant, elle avait réellement eu de puissants frissons, rien qu'à l'idée de tomber sur un ennemi. Comme quoi, elle était loin d'imaginer à quel point elle pouvait être faible !
Prenant alors une grande respiration, elle réessaya de se remettre silencieusement de son petit accident au milieu des rochers du soleil. Mais... la chance ne fut pas de son côté. Le guerrier remarqua rapidement qu'il s'était passé quelque chose. Il la questionna d'ailleurs, sûrement agacé. Ou inquiet ?

— Qu'est-ce qu'il t'arrive, tu te sens mal ? Il y a un autre chat dans les parages ?

— Non non ! mentit-elle en souriant, tout va bien !

Mais au moment où Nuage Hivernal se rendait compte que son compagnon de Clan n'avait absolument rien ramené, son regard s'obscurcit rapidement. Qui avait pu lui refiler un si mauvais guerrier même pas capable d'attraper une petite souris de rien du tout ? Elle voulut lui faire à nouveau la morale, prête à lui cracher au nez qu'il restait plus mauvais qu'un chaton venant à peine de venir au monde, mais au moment où elle s'apprêtait à parler, il lui sortit un excuse à laquelle elle crut, bien évidemment.

— J'ai raté une satanée souris à cause d'une satanée grive qui s'est envolée et a fait fuir la souris. Je crois que je sens autre chose par là. Cette fois, obéis un peu et cache toi dans un arbre si tu as peur, d'accord ? ronchonna le mâle. Je veux te ramener au camps et si possible entière, pas avec une patte d'un coté et la tête de l'autre. Est-ce que tu veux que je t'aide à aller attraper d'autres feuilles avant de partir en quête de la souris perdue ?

— Ce n'est pas grave pour la souris... ça arrive... mais essaie de l'attraper la prochaine fois ! Et non merci pour les feuilles, je pense en avoir assez attrapé, haha ! Mais dans tous les cas, ne t'en fais pas, je saurais me défendre en cas de danger ! En attendant, il me reste des toiles d'araignée à récolter. Je vais donc te suivre et on verra bien ! Et dans tous les cas, ce serait vraiment super d'avoir une belle souris à cuisiner, hahaha ! Les anciens en seraient ravis !

L'apprentie-guérisseuse semblait complètement abrutie par sa chute. Elle essayait de ne pas avoir l'air "de". Mais au final, elle ne faisait qu'enfoncer le clou. Se levant alors, prête à décoller, elle continua de rigoler en souriant au guerrier. Il devait la trouver étrange. Mais bon... plus vite elle serait rentrée, plus vite elle pourrait s'assurer qu'aucune blessure interne ne se soit installée. Car pour l'instant, ce problème demeurait un de ses plus gros angoisses.
Préférant ne pas s'attirer d'autres questions de la part de Cœur de Coyote, elle se dirigea vers le centre de la forêt. Les toiles d'araignée épaisses et tenaces se trouvaient plus souvent dans des endroits humides. Celles au soleil étaient plus fines et légères. Elles seraient également utiles. Mais guère à ce moment de l'année.

— Tu peux donc retenter ta chance en attendant ! Et choisis bien l'endroit. Cette souris serait réellement la bienvenue ! finit-elle par déclarer, l'œil reprenant petit à petit sa froideur.



_________________

LiensRépertoireBiographie



Hivy panse vos blessures en #9999cc
Milefy se faufile en #ccccff


Others :keur::
 


Dernière édition par Nuage Hivernal le 16.05.17 8:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 302
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   02.05.17 20:48


Tu m'acc
ompagnes...
ft. Nuage Hivernal
Thunder Clan
#009966 dialogue
pensées en italique
... que tu le veuilles ou non.

N.B. : Fais pas gaffe à la musique, j'ai pas eu le temps de la changer. Enfin elle est cool hein, mais elle ne colle pas au récit ! :')

Le petite féline avait affirmée que tout allait bien, mais Cœur de Coyote la suspectait de mentir. Lui qui n'était pourtant pas un as du mensonge sentait bien que quelque chose n'était pas... normal. Si proche de la frontière du Clan de la Rivière, le mâle fut pris de doute. L'apprentie l'avait-il envoyé chassé pour pouvoir se retrouver seule ? Si oui avec qui et pourquoi ? Le mâle plissa les paupières, un brin suspicieux.

Ce n'est pas grave pour la souris... ça arrive... mais essaie de l'attraper la prochaine fois ! Et non merci pour les feuilles, je pense en avoir assez attrapé, haha ! Mais dans tous les cas, ne t'en fais pas, je saurais me défendre en cas de danger ! En attendant, il me reste des toiles d'araignée à récolter. Je vais donc te suivre et on verra bien ! Et dans tous les cas, ce serait vraiment super d'avoir une belle souris à cuisiner, hahaha ! Les anciens en seraient ravis !

L'apprentie cachait décidément quelque chose. Cœur de Coyote retroussa ses babines et se détourna en hochant la tête. La confiance qu'il inspirait était-elle si inexistante que ça ? Un peu blessé dans son ego, le mâle commençait à déguerpir, quand la voix de la féline attira son regard en arrière :

Tu peux donc retenter ta chance en attendant ! Et choisis bien l'endroit. Cette souris serait réellement la bienvenue !
C'est ça, grogna le guerrier.

Je ne comprendrai décidément jamais les femelles, pensa le mâle en soupirant. Si elle avait honte de quelque chose, elle n'aurait pas dut l'emmener à la cueillette. Sur ces belles pensées, le mâle granit s'extirpa dans un buis, museau au vent, regard aux aguets.Mais sa traque était déconcentré par les agissements louches de l'apprentie... Peut-être se faisait-il des idées, mais peut-être pas. Peut-être se tramait-il quelque chose de grave ? Elle avait l'air si apeurée de le voir débarquer ! Qu'aurait-il interrompu s'il était arrivé une poignée de secondes plus tôt ? Et si Nuage Hivernal était en fait une espionne à la solde de l'ennemi ? Cœur de Coyote serra les crocs, tout de même conscient qu'il allait certainement un peu loin. Mais en ces temps troublés, était-au au moins sûrs de quelque chose ? Les guérisseurs savent et voient des choses que tu ne vois pas, pensa le guerrier du Clan du Tonnerre. Ne cherches pas à les comprendre.

Le mâle perçut bientôt un fumet, qui le tira de sa rêverie. Le matou s’élançait déjà à la poursuite du fumet paradisiaque, restant néanmoins plus prudent que tout à l'heure. 'Manquerai plus que je rate encore, ronchonna intérieurement le guerrier. Priant le Clan des Etoiles, le guerrier trottinait sous le couvert des arbres. Il sentait qu'il se rapprochait. La proie était quelque part... Enfin, il entendit un bruissement de feuilles. Se pourléchant les babines, Cœur de Coyote s'installa dans la position du chasseur. Après quelques instants d'observation, il pu enfin la voir : la souris grattait contre un tronc d'arbre, entre les racines. Elle était certainement à la recherche d'une graine, car elle farfouillait avec attention dans l'humus. Cette proie m'est toute désignée ! Cœur de Coyote s'avança lentement, les oreilles à l'avant et les muscles bandés. Lentement, doucement... Il serpentait entre les branches. Alors qu'il n'était plus qu'à trois queues de renards de la souris, il se redressa, confiant... et écrasa une brindille. Rugissant de rage alors que la souris prenait la fuite, le mâle bondit. Sa patte frôla la petite chose sans lui causer le moindre mal. Décidément, tout le gibier de la forêt était ligué contre lui !

Avec rage, il abattit sa patte sur le tas de feuilles et pesta contre le Clan des Etoiles. Qu'allait-il dire à l'apprentie ? A nouveau, il lui fallut un tour d'esprit pour inventer un mensonge. Celui de la pie était épuisé, ne restait plus que l'improbable "je n'ai rien sentis", ou la fameuse excuse de "cette souris avait des ailes !". Finalement, le mâle se décida à choisir la seconde option. Il respira un bon coup, voulant paraître le plus normal et serein possible et s'élança à nouveau dans le sens inverse, espérant tomber sur l'apprentie. Elle avait dit qu'elle allait le suivre, n'est-ce pas ? Cœur de Coyote se mit soudain à ressasser ses doutes des instants précédents le désastre. Que faisait Nuage Hivernal ? Elle l'avait renvoyé à la chasse, il espérait qu'elle n'avait pas chômée pendant ce temps là.


_________________


Too fab & salty for you, merci Ety :keur:

↯:
 

Kurt est Cœur de Coyote, Cœur de Coyote est Kurt:
 

Cœur de Coyote & Kurt s'efforcent de vous répondre en #009966.


Dernière édition par Cœur de Coyote le 02.05.17 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 348
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   02.05.17 20:48

Le membre 'Cœur de Coyote' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Chasse Tonnerre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Hivernal
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 15
Localisation : #Chocolatine

Carte d'identité
Âge: 12 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Songe Lunaire ♡

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   05.05.17 17:14

img_rp
Tu m'accompagnes car je l'ai décidé.
feat. Cœur de Coyote

Alors que Nuage Hivernal allait le suivre dans sa lancée, pensant l'avoir mis de meilleure humeur, elle découvrit à quel point elle était loin de ses espérances. Il lui avait presque grogné au nez, babines retroussées, une réponse cinglante qu'elle n'était pas prête d'oublier. Mais pourquoi donc ? Elle avait absolument tout fait pour être normale ! Et puis... Si il avait réellement deviné la nature de son petit accident, il se serait plutôt moqué d'elle au lieu de sembler si méchant. Nuage Hivernal fut alors prise de sueurs froides. Et si... et si il s'était douté de quelque chose d'autre ? Non ! Impossible ! Comment un guerrier pareil pourrait avoir de telles pensées sur une apprentie-guérisseuse aussi respectable qu'elle ! Ce n'était guère logique. Préférant alors oublier cette idée, elle suivit sa trace en contournant à certains endroits, à la recherche de toiles d'araignées.

Mais alors qu'elle baissait la tête, emportée de doutes à propos de son compagnon de Clan, elle tomba la tête la première dans une immense toile d'araignée ! Son habitante semblait absente. Elle en profita pour la poser délicatement sur son pelage, de sorte à pouvoir en emporter plus. D'ailleurs, prêt d'un arbre, elle put en remarquer une autre, solide. Mais cette fois-ci, une vilaine petite araignée tigrée refusait de lui offrir sa belle maison.
Seulement. Nuage Hivernal était beaucoup plus "grosse" on va dire. Elle prit alors un bout de bois, et lui donna des petits coups pour qu'elle déguerpisse.
Quand ce fut fait, l'apprentie découpa délicatement les attaches de la toile, et se la mit sur la tête. Elle ne pouvait pas porter autre chose dans sa gueule. Cœur de Coyote devrait l'aider si il n'avait guère trouvé de souris. Mais dans tous les cas, Nuage Hivernal doutait du fait qu'il ait réussit. Elle savait, honnêtement, que sa corpulence était plutôt celle d'un combattant que d'un chasseur. Elle comprendrait alors... sauf si sa colère trop grande, l'emporterait !

Reprenant le passage du mâle, elle se dit qu'il avait certainement finit sa petite chasse. Prenant alors une grande respiration, elle s'assit, posant les feuilles de chêne et commençant déjà à enlever l'épaisse couche de toiles d'araignées qui, entre temps, s'étaient délicatement emprises de son beau pelage crème. Elle les déposa au sol et fit un petit tas avec les bouts arrachés. Ensuite, elle ne tarda guère à envelopper le tout de deux grandes feuilles de châtaignier avec lesquelles elle avait fabriqué un joli petit panier.
Posant le paquet par terre, elle attendit la venue de son compagnon, préparant des réponses gentilles sur le fait qu'il ait réussit ou pas à avoir sa proie.
Mais à ces pensées, un frisson parcourut son échine. Elle n'était pas du genre habituellement ! Au début de la chasse aux plantes, elle l'avait maltraité pour, en peu de temps, s'adoucir. Voilà pourquoi il la regardait bizarrement !
Au moins c'était clair. Elle devait rester, "normale" et froide comme elle l'avait toujours été !
Ne perdant pas de temps, elle adopta alors son air indifférent qui comme habituellement, empreignait ses prunelles de givre...
Elle se rendit également compte que sa respiration et son pouls avaient repris leurs battement habituels. Ce qui l'encouragea à garder sa personnalité. Ouf ! songea-t-elle en attendant encore plus patiemment le guerrier, d'un sourire illuminant son cœur.



_________________

LiensRépertoireBiographie



Hivy panse vos blessures en #9999cc
Milefy se faufile en #ccccff


Others :keur::
 


Dernière édition par Nuage Hivernal le 16.05.17 8:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 302
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   06.05.17 18:44


Tu m'acc
ompagnes...
ft. Nuage Hivernal
Thunder Clan
#009966 dialogue
pensées en italique
... que tu le veuilles ou non.

N.B. : Fais pas gaffe à la musique, j'ai pas eu le temps de la changer. Enfin elle est cool hein, mais elle ne colle pas au récit ! :')

Le mâle revient alors sur ses pas, bredouille. Il humait l'air à la recherche de la novice, espérant tomber sur son fumet et son fumet seul et non sur qui que ce soit d'autre. L’œil aux aguets, il marchait lentement et sans trop faire de bruit. La jolie apprentie ne devait pas être bien loin de toute façon, Cœur de Coyote ne s'était pas éloigné tant que ça de leur point de ralliement. Bientôt, il perçut le fumet caractéristique du Clan du Tonnerre et plus particulièrement d'un des membres de son propre Clan. Aucune odeur menaçante ne semblait accompagner le fumet familier de l'apprentie. Le mâle aperçut soudain une jolie fleur aux pétales fragiles et blancs. Son odeur était délicate et il se demanda alors si la plante avait une quelconque utilité. Il s'approcha de la petite fleur et planta ses crocs dans la tige vert clair. Le suc lui emplit la gueule et il se retint de cracher la plante verte au sol. Après tout, peut-être que cette fleur sera utile à Nuage Hivernal, se dit le guerrier. Mieux vaut ramener ça que rien du tout. Le matou se détourna et continua sa route. Il fut cependant plus compliqué et plus long de retrouver l'apprentie, car le grand guerrier granit était fortement déconcentré par l'odeur de la fleur qui pendait mollement dans sa gueule.

Cœur de Coyote pris soin de grogner un bon coup pour prévenir l'apprentie de son arrivée imminente, afin qu'elle ne refasse pas une crise cardiaque. Le guerrier sortit des feuilles, arborant une moue plutôt neutre teintée d'une légère contrariété. L'apprentie l'attendait là, devant de petits tas de... de quoi d'ailleurs ? Il s'approcha de l'apprentie d'un air penaud.

Che croit que ché crouvé... par mes anchêtres !

Le mâle lâcha la fleur en grondant.

J'ai trouvé ça en revenant. Je me suis dit que ça pourrait peut-être t'être heu... utile étant donné que je n'ai pas ramené une seule proie.

Cœur de Coyote eut soudain l'air aussi coupable qu'un chaton ayant fait une bêtise, ce qui était plutôt cocasse à voir étant donné sa stature qui n'avait rien à voir avec celle d'un nouveau né. Il soupira et s'ébroua pour chasser la culpabilité grandissante. Comment se fait-il qu'elle arrive à ramener tout ça et pas moi ? De quoi je vais avoir l'air en rentrant au bercail ? Le mâle releva le museau et prit soin d'éviter le regard de l'apprentie qui lui faisait face.

Tu as autre chose à attr... à cueillir ? grommela le mâle.

HRP : La plante qu'a ramassé Coyote n'est autre qu'une -jolie- pâquerette, mais si tu veux lui faire plaisir fait lui croire qu'il est utile à la société :'). Sinon bitch le, c'est comme tu veux !


_________________


Too fab & salty for you, merci Ety :keur:

↯:
 

Kurt est Cœur de Coyote, Cœur de Coyote est Kurt:
 

Cœur de Coyote & Kurt s'efforcent de vous répondre en #009966.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Hivernal
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 15
Localisation : #Chocolatine

Carte d'identité
Âge: 12 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Songe Lunaire ♡

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   13.05.17 20:00

img_rp
Tu m'accompagnes car je l'ai décidé.
feat. Cœur de Coyote

Nuage Hivernal attendit encore un peu, cette fois plus attentive aux bruits qui l'entouraient. Son cœur s'était arrêté de battre la chamade. Tout semblait redevenu normal. Sa respiration reprenait son rythme habituel et ses yeux semblaient également retrouver leur lueur. Elle pourrait cette fois-ci garder son attitude de tous les jours avec le guerrier. Car oui, je le répète, mais il était tout à fait ridicule pour un chat du Clan du Tonnerre de ne pas savoir retomber sur ses pattes. Et si elle voulait éviter d'être humiliée, elle devrait se débrouiller au mieux pour passer inaperçue... Peut-être devrait-elle s'allier au guerrier... Nuage Hivernal secoua violemment la tête en s'imaginant gambader à ses côtés, le sourire jusqu'aux oreilles et l'air béat. Quelle image atrocement atroce !

Mais alors qu'elle allait éclater de rire, elle entendit un grognement dans les buissons, sûrement signe que son compagnon de Clan venait juste de revenir. Mais ce n'est qu'après avoir entièrement détecté son odeur qu'elle relâcha ses muscles. Eh oui ! On n'est jamais trop prudent !
À sa surprise, il portait quelque chose entre ses crocs. Elle ne détecta aucune odeur forte et reconnu immédiatement une fleur poussant à peu près partout sur le territoire. Elle crut à une blague ou à une tentative de manipulation. Non, quelle idée ! Il n'était tout de même pas diabolique au point d'en venir à ce stade ! Mais alors qu'elle allait lui demander la nature de cette action, il prit la parole.

— Che croit que ché crouvé... par mes anchêtres ! commença-t-il en lâchant la fleur blanche. J'ai trouvé ça en revenant. Je me suis dit que ça pourrait peut-être t'être heu... utile étant donné que je n'ai pas ramené une seule proie.

Elle l'avait fixé avec des yeux neutres cette fois ci, ne voulant laisser passer aucune émotion. Le pauvre ne s'y connaissait décidément pas du tout. Il semblait gêné et aussi inoffensif qu'un pauvre chaton sortant de la pouponnière. Elle aurait voulu lui donner une pinechette sur l'oreille, mais ça ne se faisait guère. Surtout à un guerrier ! Elle n'aurait pas souhaité avoir l'air de le mépriser ou autre sentiment malfaisant.
Attendant alors qu'il lui pose son autre question, elle se prépara à lui donner une réponse, qui cette fois-ci ne serait pas de mauvais goût ! Mais plutôt une réponse qu'un guérisseur donne à son patient ou son apprenti pour le rassurer que même si il s'était trompé, son geste restait positif et utile à la communauté.

— Tu as autre chose à attr... à cueillir ?

Continua-t-il à l'attention de l'apprentie. Comme première réponse, cette dernière s'était levée, prenant délicatement la jolie fleur et la déposant dans un petit trou de son paquet de feuilles, de façon à ce qu'elle tienne pour le voyage du retour. Puis, elle posa à nouveau son regard sur le mâle pour déclarer avec une voix plus douce que les précédentes.

— Merci ! Je vais m'en servir à bon escient, ne t'en fais pas ! sourit-elle pour rapidement retrouver une sonorité un peu plus dure, sinon, c'est tout ce dont j'aurai besoin. Ce n'est pas bien grave pour la souris, je re-tenterais un autre jour. Alors t'en fais pas, ce n'est pas comme si le Clan dépendait d'elle ! Sur ce, nous pouvons rentrer tranquillement au camp. Je suis contente qu'il n'y ait eu aucun problème ! J'ai les feuilles de chênes, les toiles d'araignées et une belle fleur que j'analyserai avec soin !

Sur ces paroles, elle attrapa sa petite bourse de plantes et repartit en direction du camp au trot. Ils pourraient discuter sur le chemin. Car actuellement, elle était beaucoup plus ouverte qu'à leur départ dans la forêt. N'était-ce pas exceptionnel ? Ce genre de choses n'arriveraient pas souvent ! Le guerrier avait intérêt à en profiter ! Haha !



_________________

LiensRépertoireBiographie



Hivy panse vos blessures en #9999cc
Milefy se faufile en #ccccff


Others :keur::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 302
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   17.05.17 20:02


Tu m'acc
ompagnes...
ft. Nuage Hivernal
Thunder Clan
#009966 dialogue
pensées en italique
... que tu le veuilles ou non.

La femelle le détaillait avec le regard le plus neutre que Cœur de Coyote n'avait jamais vu. Il ne savait pas trop quoi faire. Le guerrier gardait la face, bombait le torse et détournait le regard d'un air méprisant. Oui oui, il était plutôt mal à l'aise. Jamais il n'avait rendu un tel service à quelqu'un et surtout pas à une apprentie... et encore moins à une guérisseuse ! Comme quoi, on fait des expériences tous les jours, pensa le mâle. Enfin, pas trop souvent les expériences hein. La jolie apprentie enfila la fleur dans son paquet et Cœur de Coyote dissimula sa fierté d'avoir rendu service à son Clan. Grâce à son merveilleux talent de chasseur (hum), un félin du Clan pourrait être sauver d'une maladie. Cœur de Coyote reporta son regard vert foncé sur la petite guérisseuse.

Merci ! Je vais m'en servir à bon escient, ne t'en fais pas ! Sinon, c'est tout ce dont j'aurai besoin. Ce n'est pas bien grave pour la souris, je re-tenterais un autre jour. Alors t'en fais pas, ce n'est pas comme si le Clan dépendait d'elle ! Sur ce, nous pouvons rentrer tranquillement au camp. Je suis contente qu'il n'y ait eu aucun problème ! J'ai les feuilles de chênes, les toiles d'araignées et une belle fleur que j'analyserai avec soin !

Cœur de Coyote hocha la tête.

- Si tu as besoin d'aide un autre jour pour...

Le rayé se reprit : il ne fallait pas que l'apprentie guérisseuse prenne l'habitude de ce genre d'attention. Il n'était pas guerrier pour rien, les affaires des guérisseurs ne l'intéressaient ni ne le concernaient. Le matou granit se contenta de hocher les épaules.

- Enfin bref, si un jour t'as besoin d'aide, appelle moi et je te trouverai bien un apprenti pour faire le sale boulot, fit le mâle avec un sourire arrogant.

Il ne s'était pas vraiment rendu compte qu'il venait d'insulter la tâche de guérisseur de "sale boulot". Une habitude, certainement. Cœur de Coyote balaya l'air de sa queue et huma l'air avec suffisance.

- Est-ce qu'ils vous apprennent à vous battre chez les guérisseurs ? Sinon, ça serait peut-être bien de s'y mettre. Tous les guerriers n'ont pas ma bonté de cœur. Tous n'accepteront pas de t'escorter. On a pas le temps pour ça, nous autres, fit le guerrier en roulant des épaules. Je pars devant. Si j'te vois pas rentrer, j'viendrais te chercher par la peau des fesses. Ne traîne pas trop d'accord ?

Sans attendre de réponse, Cœur de Coyote fila vers le campement, la tête haute. Il espérait bien que Nuage Hivernal prendrait bien la direction du campement et non pas d'autre part. Bien qu'elle ait montré un peu de gentillesse, ça n'était pas encore assez pour que le mâle lui fasse confiance. Bien sûr, il lui ferait confiance pour qu'elle soigne ses blessures ! Mais pas les plus profondes. De toutes façon, à qui faisait-il confiance à part Etoile de Suie et peut-être bien lui même ? Pas grand monde. Sur ces belles pensées, le mâle reprit sa course de plus belle vers son Eden : le Campement du Tonnerre.

[OUT]

HRP : Possible OUT pour Coco, si tu veux lui causer en le rattrapant à la course à la fin, tu peux, j’éditerai ce message ! J'ai vraiment aimé écrire en ta compagnie. J'espère qu'on pourra développer ce lien de malade qui s'offre à nous ! ♡


_________________


Too fab & salty for you, merci Ety :keur:

↯:
 

Kurt est Cœur de Coyote, Cœur de Coyote est Kurt:
 

Cœur de Coyote & Kurt s'efforcent de vous répondre en #009966.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Hivernal
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 15
Localisation : #Chocolatine

Carte d'identité
Âge: 12 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Songe Lunaire ♡

MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   18.05.17 23:53

img_rp
Tu m'accompagnes car je l'ai décidé.
feat. Cœur de Coyote

— Si tu as besoin d'aide un autre jour pour... il sembla hésiter, comme si il regrettait ces premières paroles. Enfin bref, si un jour t'as besoin d'aide, appelle moi et je te trouverai bien un apprenti pour faire le sale boulot.

L'apprentie avait affiché un sourire gêné. Blessée ? Quelque peu. Mais elle commençait à avoir l'habitude des guerriers vaniteux qui critiquaient tout et n'importe quoi. Surtout les guérisseurs. Donc au final, ça revenait au même. Sauf que Cœur de Coyote ne faisait cela que parce qu'il ne voulait pas avoir l'air d'être faible. Elle en savait quelque chose. Elle pratiquait la même méthode. Alors au final, cela revenait au même. Elle ne voulait pas avoir l'air "de", il ne voulait pas avoir l'air "de"... Il serait facile pour eux de se comprendre dans l'avenir. Et Nuage Hivernal s'en réjouirait à coup sûr. Car même si il était pitoyable à la chasse, il n'avait pas abandonné. Et seulement pour cela, elle lui en serait éternellement reconnaissante.

— Est-ce qu'ils vous apprennent à vous battre chez les guérisseurs ? Sinon, ça serait peut-être bien de s'y mettre. Tous les guerriers n'ont pas ma bonté de cœur. Tous n'accepteront pas de t'escorter. On a pas le temps pour ça, nous autres, fit le guerrier en roulant des épaules. Je pars devant. Si j'te vois pas rentrer, j'viendrais te chercher par la peau des fesses. Ne traîne pas trop d'accord ?

Devant les paroles du guerrier, Nuage Hivernal avait acquiescé en affichant un chaleureux sourire. Il s'inquiétait pour la petite apprentie guérisseuse du Clan, rien de plus adorable ! Elle lui répondit d'ailleurs rapidement en rigolant « Promis ! »

Puis, alors qu'il partait, elle attendit quelques secondes à son emplacement avant de s'élancer à ses côtés, queue haute et sourire jusqu'aux oreilles.
Nuage Hivernal était heureuse à l'instant. D'ailleurs. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas autant sourit. Il la faisait rire et au fond, elle pouvait sentir qu'il n'était pas méchant. Du moins, pas avec elle. Et cela, elle ne serait pas prête de l'oublier.
Ils restèrent silencieux jusqu'au camp et finirent par se séparer, retournant chacun à leur occupation.

Je tiens à préciser que Nuage Hivernal, partie déposer sa récolte, et trop tentée, a décoré les murs de l'antre avec la jolie pâquerette. Elle desséchera, c'est certain. Mais en attendant, elle portera la gentillesse du guerrier et motivera Nuage Hivernal lorsqu'il faudra apprendre ses leçons !


OUT


HRP : C'était génial ! J'ai également adoré rp avec toi ! Tellement, que c'est passé à une allure de fou ! Et compte sur moi pour le lien, il va durer :keur: Gros bisous, on se réserve un rp pour demain à 7h pétantes ! :rip: #DasIstAJokeRooh



_________________

LiensRépertoireBiographie



Hivy panse vos blessures en #9999cc
Milefy se faufile en #ccccff


Others :keur::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Tu m'accompagneras. Que tu le veuilles ou non. » [feat. Cœur de Coyote] - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Militaires 3/3
» What about playing chess?
» Gratte quelques cordes {- Feat Ulysse}
» Retrouvaille entre soeurs...|feat Rhéa-Gaïa O'Brain
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-