The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Famished

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 48
Date d'inscription : 14/04/2017
Age : 22

Carte d'identité
Âge: 3 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: -

MessageSujet: Famished   03.05.17 1:17

FAMISHED
PV NUAGE D'ALBATROS

Il avait faim. Si faim. En dessous de tout son poils moutonneux, le petiot avait si peu de gras sur son frêle squelette. Les joies d'être né en hiver. Même s'il avait été l'unique survivant de la portée, il n'avait pas reçu bien plus qu'un peu de lait amaigrit par la tourmente du mauvais temps. Les beaux jours étaient peut-être revenus, mais trop tard pour améliorer la forme du petiot. Et comme il n'était pas le seul que le blizzard avait affamé, eh bien, il était bon dernier lorsqu'il s'agissait de distribuer les proies. Sa bouille d'ange ne faisait malheureusement pas effet auprès des imposants guerriers, et encore moins auprès des apprentis mesquins. Alors, il devait se contenter de voir chaque proie rapportée filer directement entre les crocs d'un nouveau venu, le laissant impitoyablement avec un grand creux dans l'estomac. Et demander du lait commençait à devenir difficile; Colombe Blanche, bien que plus patiente avec lui que tout autre, s'évertuait à le sevrer, malgré ses contestations.

Sans lait ni proie, et encore moins une quelconque habileté à la chasse, Petite Mousse se retrouvait donc coincé à faire les cents pas dans le campement. Dramatiquement, il espérait qu'un chasseur vienne enfin lui porter une proie qui lui serait accessible, car si cela n'arrivait rapidement, alors, il s'écroulerait de faim. Son corps pourrait alors servir de repas à ces forts guerriers, qui méritaient visiblement plus leur pitance que lui, pauvre chaton. Remarquez, cette fin ô combien tragique ne l'empêchait pas d'harceler tout ceux qui avaient le malheur de croiser son chemin de miaulement aigu, troublant le repos de tous en cette triste journée.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 495
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 12 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: Famished   08.05.17 21:22

Pour sa première patrouille, Nuage d'Albatros était fière d'elle. Ils avaient réussis à rapporter quelques proies au Clan, et c'était avec difficulté que la gamine tentait de se convaincre que ce n'était pas grâce à ses talents de chasseur mais grâce au Clan des Etoiles. En effet, l'apprentie, toujours avec son assurance démesurée qui avait la furieuse capacité à l'aveugler sur ses réelles compétences, était persuadée que la chance n'existait pas quand il s'agissait de gagner. C'était grâce à leurs capacités, et parce qu'ils étaient bêtement les meilleurs.

Son entrée dans le camp fut d'abord dérangée par le brouhaha environnant du clan. Elle baissa les oreilles en haussant un semblant de sourcil, ça l'agaçait. Nuage d'Albatros était une apprentie facilement sur les nerfs, et l'adrénaline de la chasse l'avait rendu susceptible. Quand elle s'approcha du tas de gibier, elle entendit des miaulements perçants. Avec un soupir sonore et un râle qui témoignait de son énervement, elle se retourna vers la boule de poil qui lui fit face. C'était un chaton, et elle avait déjà vu cette bouille quelque part. Elle haussa les épaules. Les chatons, ça se faisait nourrir par leur mère. Le clan n'avait pas que ça à faire de nourrir les rejetons. Sans vraiment de problème de conscience, elle prit une souris dodue et passa sans sourciller, droite comme un i, devant le petit.
Elle avait déjà vu cette bouille quelque part. Elle l'avait déjà vu, cette gueule. Ce n'était pas un petit banal de la pouponnière, qu'elle aurait croisé en allant dire bonjour à Coeur Givré et Petit Silence. Non. C'était autre chose.

Coup de conscience soudain, elle fit volte face vers le miauleur de ses dames. Elle connaissait cette attitude de famille à l'ouvrir pour pas grand chose et cette tendance démesurée à faire la drama queen. Fierté du Cerf. Sa sœur. Comment elle s'appelait déjà. On s'en fout, conclut l'albinos en se hâtant vers la boule rousse. Elle déposa la souris devant elle. C'était le neveu de Fierté du Cerf, son meilleur ami. Néanmoins, elle était dans l'impossibilité la plus totale de remettre un nom dessus. Elle plissa les paupières, tentant de deviner son identité avec son pelage. Il était tout roux, avec de grands yeux bleus. D'accord.

« Bon, Boule Bruyante, prends la proie dans ta gueule, je t'amène autre part, quelque part où y a moins de soleil. »

Le choppant par le cou, elle le traîna dans un endroit plus ombragé, moins dangereux pour elle. Elle était déjà blessée à la patte depuis deux lunes à cause d'une brûlure faite en dormant, elle refusait de s'abîmer l'épiderme de nouveau avec des bêtises. Ils arrivèrent près de la pouponnière, où Alby déposa le petit.

« T'es le fils de la sœur de Fierté du Cerf, c'est bien ça ? » Elle se rendu compte que sa phrase était un peu compliquée. « Fierté du Cerf, c'est ton tonton ? »

Elle commença à dépecer la souris, mettant de la nourriture en petit tas devant Petite Mousse. Elle avait affreusement faim aussi, et il était hors de question qu'un chaton mange une souris entière. Pour elle, c'était déjà étrange que sa mère ne le nourrisse plus, il paraissait si jeune.

« Ta mère te nourrit plus ? C'est bizarre qu'un chaton ait besoin aussi tôt de manger de la viande. Ou alors, monsieur a des goûts carnassiers. »
Elle leva les yeux au ciel. « Ou de sacrés goûts de luxe. D'un côté, vu ton oncle, ça m'étonnerait pas. Au fait, moi c'est Nuage d'Albatros, une amie de ta famille, je présume. »

Alby s'immisçait dans vos vies sans aucun problème, grattant l'amitié à qui le voulait.

Spoiler:
 

_________________




LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Date d'inscription : 14/04/2017
Age : 22

Carte d'identité
Âge: 3 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: -

MessageSujet: Re: Famished   16.05.17 16:27

FAMISHED
PV NUAGE D'ALBATROS

Une chatte, comme toute les autres, passa devant lui sans lui jeter un regard. Il tenta d'happer son attention en poussant quelques cris encore plus dérangeants, mais non. Elle passa devant lui, ayant droit à sa pitance ─ parce que contrairement à lui, elle avait fait quelque chose de sa journée pour la mériter. Mais il était si petit, si insignifiant. Que faire, sinon que casser les oreilles de ceux pouvant le nourrir ? Il ne fallait pas chercher bien loin la raison derrière l'éloignement grandissant de Colombe Blanche. C'était compréhensible; ça commençait à devenir insupportable, après un moment.

Au sens du petiot toutefois, plus il faisait du tapage, plus il avait des chances d'enfin recevoir sa pitance. Et cette fois, il eut raison. La femelle albinos entraperçut plus tôt fit soudainement volte-face. Le brusque mouvement causa un instant de frayeur à Petite Mousse. Voilà. Il avait réussi à tellement taper sur les nerfs de la blanche qu'elle allait lui mettre la raclée de sa vie. Beaucoup moins assuré tout d'un coup, le chaton crème se recroquevilla et ferma finalement son clapet, au grand soulagement de tout ceux l'entourant. Cependant, pour une fois, il avait eu raison d'espérer. La grande blanche lâcha la proie qu'elle tenait dans sa gueule, une souris, devant ses pattes à lui. Un peu ébahi que sa tactique de cassage d'oreilles ait fonctionné, mais bien heureux, Petite Mousse laissa ses traits s'éclairés d'un grand sourire.

─ Bon, Boule Bruyante, prends la proie dans ta gueule, je t'amène autre part, quelque part où y a moins de soleil.

C'était─ c'était lui, ça? Elle s'adressait à lui, elle voulait manger à ses côtés? Le chaton n'eut pas l'occasion de s'attarder sur ces questions que la femelle venait le chopper par l'encolure, lui laissant à peine le temps de se saisir de la proie. Se retrouvant soudainement en suspension, Petite Mousse tenta de toutes ses forces de ne pas laisser la souris lui échapper, se doutant que sa chance finirait là si la blanche était témoin de sa maladresse. Mais Nuage d'Albatros était bien décidé à l'emmener avec elle, avec une détermination que le gamin ne comprenait pas tout à fait. À quel moment pouvait-il envisagé un kidnapping... ?

Sa petite théorie eut tôt fait de partir en fumée lorsqu'il aperçut la pouponnière. Ah, oui. L'apprentie avait jugé plus sage de le ramener aux Reines. C'était pas plus mal. Il avait assez vu l'extérieur pour un bail, et, avec sa souris fièrement pendante de sa bouche, il n'aurait pas besoin de s'y aventurer avant un bon moment. Nuage d'Albatros n'avait toutefois pas l'intention de l'apporter à ses gardiennes et s'esquiver aussitôt. Non, étonnamment, dès qu'elle l'eut déposé au sol, la blanche se mit à lui taper la causette, d'abord sur ses liens familiaux. Un peu perdu, et un peu con, Petite Mousse répondit:

─ Colombe Blanche c'est ma maman.

Il fallait espérer que cela suffise à la blanche. Parce que oui, Fierté du Cerf était bien son tonton, mais avec ses grands airs et sa grande gueule, le tricolore lui faisait encore un peu (beaucoup) peur. Alors qu'elle dépeçait la souris devant ses yeux affamés, Nuage d'Albatros le questionna sur sa présence au tas de proies, avant de se présenter et s'identifier comme amie de la famille. Petite Mousse ne l'avait jamais vu auprès de ses parents. Il l'aurait bien remarqué, une blanche comme ça aux yeux rouges. À vrai dire, elle lui faisait surtout pensé à une autre Reine, probablement la seule qui avait réussi l'exploit de terroriser Petite Mousse bien qu'étant mère. Il faut dire que le petiot plaignait son rejeton, Petit Silence. Enfin. Il souhaitait à Nuage d'Albatros de ne pas la connaître, celle-là.

─ Je t'ai jamais vue, affirma le gamin, pas peu fier de pouvoir reconnaître (un peu) les membres extérieurs à la pouponnière. C'est gentil la souris. J'ai très faim. Maman elle dit que je suis assez vieux pour manger. Mais aussi que je suis tout petit. Mais j'ai faim, moi, babilla-t-il, attendant que la blanche finisse de dépecer la proie.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 495
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 12 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: Famished   23.05.17 23:58

easy muffin, amon tobin

« Colombe Blanche c'est ma maman. »

Consternée devant cette réponse, l'albinos agita les oreilles d'un air sceptique. Au moins, le chaton répondait selon une certaine logique, ce qui n'était pas donné à tous les rejetons du clan. Il restait neutre concernant sa mère, ne la louait pas, ne disait pas que c'était la meilleure maman du monde comme les trois quarts des chatons. Peut – être était – il déjà trop fier pour ça ? De plus, elle n'arrivait absolument pas à reconstruire l'image de Colombe Blanche dans sa tête, et cette perspective l'agaçait. Elle pensait connaître tous les guerriers, elle continuait d'être l'ignorante heureuse. Colombe Blanche … Par déduction, Alby crut bon de croire qu'elle était blanche … Elle haussa les épaules, tandis que les efforts intellectuels demandés étaient visiblement trop pour son petit crâne de gamine.

« Je t'ai jamais vue, C'est gentil la souris. J'ai très faim. Maman elle dit que je suis assez vieux pour manger. Mais aussi que je suis tout petit. Mais j'ai faim. 
- Tu m'en diras tant ... »


Nuage d'Albatros commençait déjà à regretter d'avoir voulu s'occuper de ce chaton. Visiblement, la maternité ne lui allait pas, et l'idée d'enfanter lui semblait étrange. Par principe, elle le ferait si besoin, comme sa sœur le faisait. Néanmoins, l'idée de sortir un être de son corps la terrorisait. Elle avait entendu de terribles échos de reines qui décédaient en couche, et si Nuage d'Albatros pouvait faire un vœu dans sa vie, c'était que ses accouchements se passent bien. Elle voulait avoir des enfants d'un chat qu'elle aimerait, avec un accouchement calme, entourée de personnes qu'elle aimait. C'était probablement la chose qui la ferait aimer les enfants. Dès lors, elle restait agacée par la voix du petit qui geignait.
Elle était persuadée de l'avoir vu à la pouponnière, même si le petit disait le contraire. Elle y passait un peu de temps, parfois, pour s'occuper de sa grande sœur et lui rendre visite. Son accouchement, à elle, s'était mal passé. On disait que c'était à cause sa drôle de couleur, à elle aussi. Alby fronçait le museau d'un air dédaigneux. Elle haïssait cette manie de les estimer plus faible, comme si la vérité devenait strict mensonge.

« T'as du me voir à la pouponnière. Vraiment. Je suis la tante de Petit Silence, je ne sais pas si tu vois … Un petit blanc aux yeux bleus, avec une mère qui me ressemble, mais en plus maigre et grande. »

Elle se mit à se demander si Petite Mousse et Petit Silence étaient copains. Peut – être qu'ils jouaient ensemble à la pouponnière. De ces jeunes années, elle se rappelait de Petite Rafale, un sacré casse cou, qui avait disparu soudainement. Cette pensée la fit frisonner. Et si le petit avait été emporté par un faucon ? Ces oiseaux avaient tendance à voler leurs enfants. Certains disaient que c'était pour les manger, d'autres racontaient qu'ils avaient le cœur si froid et cruel qu'ils volaient des enfants pour les éduquer en bêtes féroces, tant personne ne voulait d'eux. Elle ne voulait pas que Petite Rafale se soit changé en bête féroce, au fond.
Elle agita la tête et se concentra de nouveau sur Petite Mousse qui semblait se satisfaire du repas.

« Tu n'arrivais pas à attraper une proie dans le tas de proies ? C'est pas dur pourtant, et tu es assez grand pour attraper une petite souris comme celle qu'on mange dans ta bouche, non ? Tu me l'as bien montré, tout à l'heure ... »

Néanmoins, l'apprentie ne voyait pas réellement où était le problème. N'ayant jamais réellement connu de sevrage à cause du statut d'albinos qu'elle occupait, sa mère était surprotectrice et l'idée de laisser son enfant malade se débrouiller la terrorisait. Le problème de Petite Mousse lui paraissait alors dérisoire, tant la princesse de porcelaine ne voyait pas de soucis au fait d'être sevré. Elle voyait là une tentative de rendre le Vent plus fort, et voyait l'initiative louable.
Son ventre continuait à grogner. Elle soupira, cette souris partagée n'allait pas la satisfaire. Elle allait devoir attendre les prochaines patrouilles, ou partager une pièce avec quelqu'un d'autre. Peut – être que Nuage d'Alcidés voudrait bien. Haussant les épaules, elle contemplait la carcasse de la souris qui finissait d'être dépecé par le petit. Quel appétit, il mange pas depuis trois jours ou bien?! s'étonna – t – elle.

« Eh petiot, ça fait combien de jours que t'as pas mangé ? Attention, les os ne sont pas comestibles. » lança – t – elle avec un sourire.


_________________




LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Date d'inscription : 14/04/2017
Age : 22

Carte d'identité
Âge: 3 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: -

MessageSujet: Re: Famished   19.06.17 16:33

Famished
PV NUAGE D'ALBATROS

─ Tu m'en diras tant ...

Bien trop centré sur lui-même pour comprendre le laconisme dans le ton de l'albatros, Petite Mousse ne put qu'hocher de la tête avec satisfaction. Si la grande femelle ne le contredisait pas, alors tout allait pour le mieux. Ils deviendraient vite amis. Peut-être de proches amis. Peut-être même qu'il pourrait montrer à sa maman qu'il s'était lié d'amitié avec une adulte en dehors de la pouponnière: elle serait fière de lui. Ce n'était pas encore comme avoir le courage d'être amis avec des guerriers, ou pire, des mâles couturés de cicatrices au visage épouvantable, mais c'était déjà un bon début pour ce pauvre enfant à l'âme faible. Surtout que la femelle blanche ressemblait tant à cette autre albinos qui hantait ses cauchemars. C'était presque un exploit qu'il était parvenu à la suivre (enfin, qu'elle le choppe) sans qu'il ne cri au meurtre. Vraiment, il y avait de quoi être fier.

─ T'as du me voir à la pouponnière. Vraiment. Je suis la tante de Petit Silence, je ne sais pas si tu vois … Un petit blanc aux yeux bleus, avec une mère qui me ressemble, mais en plus maigre et grande.
─ Elle est horrible.

Oh.
Oh là.
Il chuchota à mi-voix, incertain de vouloir que l'apprenti l'entende, et craintif que Coeur Givré ne passe justement par là à cet instant, et qu'elle le fustige pour son audace. Donc la femelle était réellement liée au monstre blanc. Il avait peut-être de la difficulté à aligner un plus un, mais cette fois, il avait compris. Le petiot écarta les yeux de frayeur. La pauvre. Comment pouvait-elle être si gentille alors que sa soeur terrorisait tous les gamins, son propre fils y comprit. Disons que la vie débute mal quand sa mère se fait exiler dès son accouchement pour avoir piquer une crise d'agressivité. Peut-être que depuis elle n'avait pas encore explosé, mais ce n'était qu'une question de temps. Bercé depuis sa naissance par les chuchotements des reines chaque fois que Coeur Givré quittait la pouponnière, le chaton n'avait pas tardé à se dresser un portrait entièrement noir de la femelle dans son esprit. Que Nuage d'Albatros et Petit Silence soient liés à cet individu l'emplissait d'incompréhension, voire de pitié.

─ Tu n'arrivais pas à attraper une proie dans le tas de proies ? C'est pas dur pourtant, et tu es assez grand pour attraper une petite souris comme celle qu'on mange dans ta bouche, non ? Tu me l'as bien montré, tout à l'heure ...
─ Les grands me laissent pas.

C'était vrai: on lui disait de retourner à sa maman, ou se montrer assez utile pour mériter sa pitance. Ou bien on faisait juste se moquer et s’empiffrer devant son regard. Nuage d'Albatros avait été la première à le prendre en pitié. Le regard vers le bas, Petite Mousse zieutait sa souris d'un air penaud. Cette histoire lui avait un peu coupé l'appétit. Il était certain que Coeur Givré apparaîtrait une nuit comme un fantôme et lui déchirerait les entrailles. Un peu comme la souris qui gisait devant lui. Il y avait de quoi lui entraver la gorge un peu. Du bout de la griffe, il joua avec le corps, comme l'enfant difficile qu'il était. Cela dit, à force, l'effluve de la viande finit par lui rouvrir l'appétit. Aussi traumatisé pouvait-il être par ces histoires, il avait quand même passé la matinée à espérer qu'une proie lui tombe du ciel et remplisse le creux béat de son estomac. Nuage d'Albatros avait répondu à son appel. Et là, le déclic se fit. Avec une férocité qu'on ne lui aurait jamais reconnu, Petite Mousse se jeta sur la souris et arracha le poils à grand coup de crocs.

─ Eh petiot, ça fait combien de jours que t'as pas mangé ? Attention, les os ne sont pas comestibles.

Un petit monstre était né.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 495
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 12 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: Famished   26.06.17 17:49

rusty nails, moderat

« Elle est horrible. »

Nuage d'Albatros déglutit et regarda le chaton. Son souffle s'arrêta, ses pupilles se dilatèrent doucement, tandis qu'elle sentait son sang bouillonner en elle. Si il y a une chose qu'elle ne supportait pas, c'était les chatons insolents. Ce qu'elle aimait encore moins, c'était qu'on critique sa grande sœur. Elle ne parvenait pas à comprendre d'où venait toute cette haine, elle qui était incapable de voir les actions violentes et injustes de la squelettique albinos. A ses yeux, Coeur Givré incarnait la pureté, le fun à l'état pur. Tout chez elle était franc, enfantin. Elle avait cet air d'adulte heureux de vivre, cette rage de l'enfant agacé et surtout, cette sensualité que seuls les véritables adultes ont. Qu'on lui crache à la tronche, elle sentait sa cage thoracique faire un grand écart dans son corps, elle sentait ses parois souffrir, c'était pas grave. Parler en mal de sa sœur, c'était la provoquer.
Elle prit une grande inspiration, tandis qu'elle fixait noir le gamin. Si elle avait pu, elle lui aurait décroché une mandale, histoire de lui apprendre le respect des aînés. Elle était trop agacée pour lui répondre d'un ton amical, et trop énervée pour le traiter comme un chaton naïf. Avec un sourire nerveux, elle se leva et se rapprocha du petit roux. Elle colla sa truffe contre la sienne, le regardant dans les yeux. Ses billes rougeâtres affrontaient les sublimes iris vertes de l'autre, tandis qu'elle sentait son rythme cardiaque accélérer. Elle rit nerveusement, tandis que sa voix devint froide et glaçante.

« Apprends à fermer ta petite bouche, Boule de je-crache-sur-mes-aînés. Un chaton qui se fait bouffer par un blaireau, ça arrive tous les jours. Ça serait vraiment dommage qu'il t'arrive la même chose. »

Elle se redressa et le toisa du regard. Prenant une grande inspiration, Nuage d'Albatros s'efforça à redevenir digne. En effet, elle estimait que Petite Mousse avait eu son lot de menaces, et qu'il tournerait sept fois la langue dans sa bouche avant de critiquer sa sœur. Soupir. Inspiration. Calme.
Elle agita la tête soudainement et sourit.

« Si t'as besoin de grands pour te cacher tes proies, demande à ta famille ou à moi. Après tout, je suis une amie de ton oncle. Tu peux même demander à Coeur Givré, elle est moins affreuse qu'on le prétend, tu sais. »

Elle regarda Petite Mousse manger avec voracité sa souris et se surprit à éprouver une profonde pitié pour le petit. Réellement, elle se demandait comment faisait – il pour ne pas avoir la peau sur les os ? Il paraissait sortir de trois lunes de jeûne, et Alby se mit à soupirer. Avec lassitude, elle partit vers le tas de gibier et ramena une autre souris pour le petit. A défaut d'avoir des enfants, elle allait jouer le rôle de mère pour deux heures. Parfait.

« Tiens. T'as l'air d'avoir vraiment faim, mon chaton. » fit – elle avec un grand sourire. « Mais avant, excuse toi pour les insultes que t'as sorti sur ma sœur, d'accord mon chéri ? »

_________________




LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Famished   

Revenir en haut Aller en bas
 
Famished
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: RPG :: Clan du Vent :: Camp du Vent :: La percée-