THE PROPHETIES BEGIN

Thème III - L'intégration

 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 334
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   07.05.17 16:34


Something in the way
ft. Cri des Corbeaux
Thunder Clan
#009966 dialogue
pensées en italique
I need an easy friend, I do.

Cœur de Coyote était seul dans le campement du Tonnerre. Il faisait nuit et le mâle ne savait même pas pourquoi il se tenait encore éveillé. Peut-être avait-il été nommé de garde cette nuit, il ne s'en souvenait pas. Il cherchait dans le campement tout signe de vie, mais personne ne respirait ni ne vivait ici. C'est comme si rien n'avait jamais vu le jour ici, c'est comme si jamais le souffle de vie du Clan n'avait retentit dans la forêt. Soudain pris d'un vent de panique, le mâle faisait le tour des tanières. Seraient-ils partis sans lui alors que quelque chose menaçait le Clan ? La respiration du mâle s'accélérait de plus en plus, son pouls pulsait dans ses oreilles et l’empêchait de se concentrer. Il miauler, appelait, mais personne ne venait. Il se rendit alors compte que tout était étrangement grand. Le félin était comme drôlement petit par rapport à son environnement. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir ses minuscules pattes de chatons ! Encore plus paniqué, le garnement se mit à piailler de plus en plus fort à la recherche de quelqu'un qui pourrait le sortir de cette mauvaise passe.

C'est alors qu'il lui apparu : tout droit sorti de la tanière des guerriers, un chat l'observait là. De loin. Cœur de Coyote voulut s'approcher pour le voir, mais c'est comme si quelque chose l'en empêchait. Le visage du félin qui se trouvait à l'autre bout du campement n'était pas visible, comme si un nuage de brouillard était passé devant son regard. Téméraire, Cœur de Coyote voulut s'en approcher mais encore une fois, c'est comme si tout le poids de la Terre s'accrochait à ses membres. Alors que le félin quittait lentement le pas de la tanière des guerriers, le chaton poussait des plaintes.

- Ne t'en va pas ! Reste, miaulait misérablement le petit.

Mais le grand félin quitta tout simplement le campement, laissant le petit Cœur de Coyote seul et enchaîné dans l'ombre du campement du Tonnerre.

Cœur de Coyote s'éveilla lentement, tiré de son songe au petit matin, au milieu de la tanière des guerriers. Sans bouger, il observa les couches et c'est avec un immense soulagement qu'il retrouva ses camarades. Quel était cet étrange songe ? Le grand guerrier ne poussa pas plus ses interrogations, qu'il relégua à plus tard et se leva en silence alors qu'il entendait déjà du remue ménage dans le campement. Le soleil pointait déjà le bout de son nez, dans le ciel. Et ses rayons se déversaient comme de l'or transparent sur les pelages des chats qui qui préparaient à partir en patrouille. Le guerrier granit entama une toilette qui promettait d'être longue et pria pour ne pas être sélectionné pour la patrouille collective de chasse. Une fois son vœux exaucé, le mâle adressa un remerciement muet à ses ancêtres et se dirigea vers le centre du campement où il salua quelques uns de ses camarades. C'est en voyant la pile gibier qu'il se rendit compte à quel point les patrouilles de chasse étaient nécessaires. Seule deux mulots gisaient là et le mâle eut un élan de générosité.

Ne se servant aucunement de sa pitance, le mâle se détourna pour chercher du regard un guerrier qui pourrait l'accompagner à la chasse. Rares étaient ces occasions et le mâle granit voulut trouver un félin pas assez bavard pour l'importuner. Son regard rencontra alors celui de Cri des Corbeaux, un des seuls félins du Clan qu'il tenait en estime. Il le considéra d'un regard neutre et s'approcha, mine de rien.

- Salutations, Cri des Corbeaux. Le tas de gibier et vide et j'ai malheureusement raté la patrouille, fit le mâle avec un brin d'ironie dans la voix. C'est pourquoi j'ai besoin de quelqu'un de confiance qui puisse m'accompagner dans ma recherche de gibier. Et puisque Etoile de Suie a autre chose à faire, c'est toi que je choisis, fit le guerrier avec une politesse froide.

Coeur de Coyote faisait danser la pointe de sa queue de droite à gauche, déjà agacé de devoir demander poliment à son comparse s'il avait envie de chasser.


_________________


Too fab & salty for you, merci Ety :keur:

↯:
 


Cœur de Coyote s'efforce de vous répondre en #009966.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Corbeaux
▬ Guerrier
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 01/05/2017
Age : 17

Carte d'identité
Âge: 41 lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   19.05.17 15:54



The pain of the Raven



L’oiseau planait. D’un doux vol agréable, paisible. Ses ailes en forme de griffes tranchaient l’air sans un bruit, l’ombre de jais si différent du ciel d’un bleu pur. L’hirondelle dansait, virevoltait, se laissant porter au gré du vent, aussi libre que l’air et les nuages. Est-ce que le lion regardait aussi la belle hirondelle voler ? Dansait-il lui aussi, à l’unisson avec son cœur ? Le Corbeau était simple spectateur. Mais le cœur y était. Lui aussi voulait danser avec eux.


Cri des Corbeaux s’étira. Rester dans cette position, la tête levée vers le ciel, lui avait donné mal à la nuque. Il s’ébroua, s’arracha à la contemplation du vol des hirondelles. Il n’avait pas pu résister. Il voyait en ses oiseaux l’esprit d’Aile d’Hirondelle, sa joie de vivre, sa bonne humeur. Son caractère enfantin qui tranchait tellement avec le sien. Il l’avait aimé. Aimé comme une petite sœur, ce qu’il n’avait jamais eu. Esprit du Lion était son alter égo, son conseiller, son confident. Et ils étaient morts tous les deux. Il ne restait plus rien à Cri des Corbeaux. Rien que leur souvenir douloureux. Rien que pleurs du Lion et le sang de l’Hirondelle qui hantait chaque jour son esprit. Et le renfermait chaque jour un peu plus dans ce monde noir qu’étaient ses pensées.

Le petit mâle noir soupira. Il était peut-être temps de rentrer. Il n’avait pas dormi de la nuit. Il ne dormait jamais assez, deux ou trois heures par nuit. Ce n’était pas digne d’un guerrier. Mais il n’y pouvait rien. Il ne contrôlait pas ses insomnies. Et pour l’instant, son corps se portait très bien. Il se leva, et de sa démarche lasse, rentra au camp pour s’endormir ne serait-ce qu’une toute petite heure.

Il piqua un somme rapidement, sans rêves, comme d’habitude. Lorsqu’il se réveilla le soleil, qui s’était déjà levé lorsqu’il s’était endormi, avait continué sa montée, et fait partir la plupart des patrouilles matinales. Il n’aurait donc rien à faire en cette matinée, si ce n’est chasser. La pile était vide 3 maigres mulots gisaient là. Il jeta un regard courroucé à l’apprenti qui, sans même demander la permission, arracha un des rongeurs sans état d’âme. Les jeunes n’avaient aucune bonne manière. Il lâcha un petit « tsss » lorsque son regard croisa celui de Cœur de Coyote. Que lui voulait-il ? Alors qu’il s’approchait, le mâle noir se redressa, toujours allongé, et le regard de son regard hautain. Cœur de Coyote avait beau être l’un des seuls mâles que le Corbeau respectait, il n’avait pour autant pas le droit à un traitement de faveur.


« Salutations, Cri des Corbeaux. Le tas de gibier est vide et j’ai malheureusement raté la patrouille de chasse. C’est pourquoi j’ai besoin de quelqu’un de confiance qui puisse m’accompagner dans ma recherche de gibier. Et puisqu’Étoile de Suie a autre chose à faire, c’est toi que je choisis. »


Cri des Corbeaux ne put s’empêcher de lâcher un petit rire moqueur. Franchement, c’était ça l’excuse qu’il avait trouvé ? Il avait besoin de quelqu’un de confiance pour chasser ? Le grand mâle gris avait certainement peur de se ridiculiser une nouvelle fois devant quelqu’un. Le bruit courait qu’en dépit d’être un excellent combattant, il n’en restait pas moins un piètre chasseur. Quelque peu déçut de n’être qu’un lot de consolation, comme si le guerrier de jais n’était pas suffisamment bien pour le grand Coyote, le petit mâle se leva, et sans même un regard pour le galet sur pattes il lui adressa un battement de queue, se dirigea vers la sortie du camp.


« Garde tes conneries pour toi, Cœur de Coyote. T’as juste la trouille qu’on se foute encore de ta gueule. Franchement, t’as vraiment cru que j’étais le reste de carcasse à manger ? Magne-toi, les souris vont sûrement pas attendre ton petit cul pour mourir. »


Sans même attendre son camarade de Clan, le Corbeau s’engouffra dans le tunnel, sa queue prenant son habituel tic nerveux.



Le grand gris suivant le petit noir en grommelant. Il n’avait certainement pas apprécié la manière dont le Corbeau lui avait répondu. Se croyait-il dans un monde rose et fleurit ? Il n’était pas le chef du Clan. Et Cri des Corbeaux n’était pas du genre respectueux. Surtout quand les deux félins étaient encore sur un pied d’égalité. Le félin noir poursuivait sa route, sans regarder derrière lui, se souciant peu du chaton qui le suivait. Sa langue claqua discrètement et il murmura un « franchement » blasé. Soudain. Les fougères se mirent à bouger derrière lui. Ses oreilles pivotèrent et en une fraction de seconde il se retourna, et sauta sur le grand mâle gris. Les deux mâles roulèrent au sol, à quelques longueurs de queue plus loin et sans laisser le temps au Coyote de protester, il se leva d'un bond et de sa queue, fouettant l'air nerveusement, il se mit en position de combat. Devant lui, une longue silhouette rampante se redressa et un sifflement dangereux retentit. Une vipère était là, prête à en découdre, furieuse d'avoir été dérangé. Une morsure de ce serpent, et un chat pouvait se retrouver aux portes de la mort.


GALLINEA


HRP:
 

_________________

✙ Présentation ✙

Cri des Corbeaux grogne en #000099


Dernière édition par Cri des Corbeaux le 19.05.17 20:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 392
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   19.05.17 15:54

Le membre 'Cri des Corbeaux' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Event Tonnerre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 334
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   20.05.17 15:55


Something in the way
ft. Cri des Corbeaux
Thunder Clan
#009966 dialogue
pensées en italique
I need an easy friend, I do.

Cri des Corbeaux répondit à la demande du guerrier par un rire franchement moqueur. Cœur de Coyote eut un rictus et leva les yeux au ciel. Il savait son comparse pas très aimable, mais de là à se moquer de lui...

- Garde tes conneries pour toi, Cœur de Coyote. T’as juste la trouille qu’on se foute encore de ta gueule. Franchement, t’as vraiment cru que j’étais le reste de carcasse à manger ? Magne-toi, les souris vont sûrement pas attendre ton petit cul pour mourir.
- Espèce d'enflure ! J'ai pas b'soin de toi pour que les souris crèvent et pleuvent !

Voyant son camarade s'éloigner sans l'attendre, il haussa la voix :

- T'as peur de discuter avec moi ou quoi ? Cri des Corbeaux ! rugit le mâle.

Piètre réponse. Il savait le guerrier bien plus habile que lui dans le domaine de la chasse. C'était la première fois que quelqu'un se moquait ouvertement de lui dans ce domaine, d'ailleurs. Cœur de Coyote fut surpris que l'un de ses camarades ait remarqué son manque de compétences à la chasse. Il s’élança à sa poursuite, en espérant que peut de monde ait entendu leur petite altercation. Si lui avait remarqué sa faiblesse, qui d'autre ? Il y avait bien sûr Rive d’Écume... Mais elle ne comptait pas. Il n'avait pas peur d'elle. Il n'avait pas peur de Cri des Corbeaux non plus mais... Il le savait plus acerbe et le pensait plus malin. Il le savait aussi distant de ses camarades... Alors peut-être n'irait-il pas raconter aux autres les petits secrets du grand guerrier gris ? Le mâle soupira. Ça n'était pas si grave, d'être une buse à la chasse. Ce qui importait, c'était de pouvoir défendre ses pairs. Pas vrai ? Pas très convaincu, le mâle ne laissait cependant rien paraître de ses doutes. Et si Cri des Corbeaux ne l'avait en fait jamais vu à l'oeuvre ? Il le savait un peu malpoli. Le guerrier noirâtre essayait peut-être juste de faire pression sur Cœur de Coyote... Il ne perd rien pour attendre, ce fils de ragondin... On ne me manque pas de respect, à moi, sans en subir les conséquences ! D'habitude, Cœur de Coyote gardait son implacable sang-froid. Mais Cri des Corbeaux avait le don pour lui mettre les nerfs en boule. Bientôt, Cœur de Coyote pu apercevoir son camarade, arrêté.

- Alors, tu cavales plus ? T'attends peut-être que les souris te tombent dessus ? Hé je te parles espèce de-

L'autre l'avait percuté de plein fouet. Cœur de Coyote, surpris, ne lutta pas. Il en avait eu le souffle coupé. Qu'est ce qui lui prend, à cette raclure de fond de litière ? Les deux félins roulèrent au sol, telle deux poupées de chiffon.

- MAIS LÂCHE MOI ! ON EST DANS LE MÊME CLAN ABRUTI, rugit Cœur de Coyote en se débattant.

Cri des Corbeaux le relâcha auprès quelques roulades, quelques longueurs de queues de renard plus loin. Le guerrier granit se redressa, son pelage impeccable couvert de feuilles.

- Qu'est ce qui t'as pris ? Ça t'amuse de te rouler dans la terre ? J'suis pas un blaireaux, t'as un problème dans ta tête ou quoi ?

C'est alors qu'un sifflement inquiétant retentit. Là où Cœur de Coyote allait, une vipère se trouvait. Le grand matou feula, sur la vipère cette fois. Cri des Corbeaux venait sans doute le sauver d'une jolie morsure mortelle. Le matou s'ébroua et pris le temps d'analyser la situation. Il se détacha de son comparse et vint se placer lentement un peu plus à droite de la vipère. Celle-ci dansait, dressée et crocs découverts. Le guerrier se souvint alors de la seule fois où il avait eu affaire à un animal de la sorte, durant son apprentissage. Il se souvenait des paroles de son mentor, qui lui intimait de rester calme. Bien sûr, c'est ce qu'il n'avait pas fait. Quel apprenti n'aurait pas eut peur de ce drôle de truc sans pattes ? Le serpent l'observa quelques secondes, puis se tourna vers son camarade en sifflant.

- Je vais sauter sur sa tête pour l'écraser au sol. T'aura plus qu'à la couper en deux. La laisse pas te mordre, ça pourrait te tuer.

Le Coyote pris la position qu'il maîtrisait le mieux. Il banda ses muscles, passa tout son poids dans ses pattes arrières pour bondir haut et atterrir le plus fort possible afin que son camarade ne soit pas importuné par l'animal au sang froid. Il plissa les paupières et bondit, toutes griffes dehors. La vipère siffla, il lui atterrit à la base de la tête. Tout de suite, celle-ci se mit à gigoter. Cœur de Coyote eut énormément de mal à garder la gueule de l'animal à peu prés fermée et immobile. Son corps s'enroulait lentement autours de ses pattes. Malgré la peur de se faire mordre et de laisser glisser la tête de l'animal, il lacéra comme il pu la vipère de ses pattes arrière, laissant de l'espace à son camarade pour que celui-ci puisse attaquer. Le matou redressa la tête vers Cri des Corbeaux, toute rancœur oubliée.

Force : 200 / Agilité : 100 / PV : 200/200
(les PV sont max, car dans la chronologie, ce RP arrive avant la baston contre Fleur Noire)

PV Vipère : 40/100
HRP : C'est trop bien :keur: ! Du coup, la vipère à 100 PV d'après Touk. Comment tu veux qu'on la joue ? Est-ce que juste après mon lancé on la fait attaquer ? Combien de PV on dit qu'elle retire ? Je dirais 20 si elle fout pas de venin. C'est comme tu veux en fait. 8)
EDIT : Je sais pas trop quel dés il faut utiliser par contre, j'ai grave hésité entre le dés Clan vu que quand même on est sur le territoire du Clan du Tonnerre ou le dés Attaque Autre vu que l'adversaire est une vipère... J'ai fais un perfect, je suis contente héhéhé.



Dernière édition par Cœur de Coyote le 21.05.17 15:18, édité 4 fois (Raison : Chronologie fuckée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 392
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   20.05.17 15:55

Le membre 'Cœur de Coyote' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Attaque Clan' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Corbeaux
▬ Guerrier
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 01/05/2017
Age : 17

Carte d'identité
Âge: 41 lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   21.05.17 0:38



The pain of the Raven



Soit il était totalement con, soit il lui manquait une case. C’est ce que se demanda Cri des Corbeaux lorsque Cœur de Coyote se mit à remuer dans tous les sens, hurlant de le lâcher, que les deux étaient dans le même Clan. « Je viens de te sauver la vie couillon ! » Sans prendre le temps de lui répondre, le petit mâle le libéra en grognant et se mit en position de combat, affrontant le serpent du regard.


« Qu’est-ce qui t’as pris ? Ça t’amuse de te rouler dans la terre ? J’suis pas un blaireau, t’as un problème dans ta tête ou quoi ? »


Décidément, le Coyote ne connaissait vraiment pas les gens de son Clans. Oui, oui bien sûr Cri des Corbeaux adorait se trainer dans la boue, avoir le pelage plein de feuilles et de poussière et les pattes trempées de sang. Il adorait ça. Bien sûr que non. Le Corbeau était du genre maniaque. Il haïssait la saleté du plus profond de son être. Cœur de Coyote mesura enfin la gravité de la situation et se releva. Il jaugea la vipère, et observa l’espace d’un temps, l’endroit où il était quelques secondes plutôt. À la même place que la vipère.


« Je vais sauter sur sa tête pour l’écraser au sol. T’auras plus qu’à la coupé en deux. La laisse pas te mordre, ça pourrait te tuer. »


Sans blague. Le mâle gris sombre leva les yeux au ciel et sa langue claqua. Le mâle granit banda les muscles et bondit, les griffes sorties il atterrit sur la tête de la vipère. Et ce qui devait arriver, arriva. Le serpent se mit immédiatement à bouger, et commença à s’enrouler autour des pattes du grand gris. Il tint bon, mais sa tête se releva, et ses yeux se plantèrent dans les orbites grises du noir. Le Corbeau ne put y lire que de la peur, qui le saisit jusqu’aux tripes. Comme Esprit du Lion l’avait regardé à la mort d’Aile d’Hirondelle. Sans réfléchir, il bondit et griffa la vipère à l’endroit où elle s’était déjà enroulée. D’une précision exemplaire, il n’effleura même pas les poils de son compagnon. La bête desserra son emprise, laissa la possibilité au Coyote de contre-attaquer, mais alors que l’animal se détendit, Cœur de Coyote crut bon de relâcher la pression. Et la vipère se libéra et se précipita sur son second agresseur, celui qu’elle avait défié en premier. Son corps se décolla du sol et elle vola sur le dos du Corbeau qui se laissa tomber, essayant de l’écraser de tout son poids. Il roula au sol, grognant et crachant, devenant un animal enragé et perdant sa nature calme. Sur le flanc il tourna la tête, se la déboîtant presque, pour attraper le serpent qui planta à peine ses crocs dans la nuque, le mâle lâcha un petit râle de douleur et attrapa la vipère pour la frapper au sol de toute sa force. L’animal sembla sonné, ne bougea plus l’espace d’un instant ce qui permit au Corbeau de rester allongé un moment au sol, essayant de calmer sa respiration. La vipère l’avait mordu, superficiellement, et n’avait certainement pas eu le temps de lancer son venin mortel. Plus de peur que mal. Il releva la tête et fusilla du regard Cœur de Coyote. S’il pouvait lui sauter à la gorge, il l’aurait fait avec plaisir. Mais la vipère était encore là.


« Finissons-en. » Cracha-t-il avec dégoût.

GALLINEA


HRP:
 

PV Cri des Corbeaux : 180/200
PV Coeur de Coyote : 200/200
PV Vipère : 20/100

_________________

✙ Présentation ✙

Cri des Corbeaux grogne en #000099


Dernière édition par Cri des Corbeaux le 21.05.17 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 392
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   21.05.17 0:38

Le membre 'Cri des Corbeaux' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Attaque Clan' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 334
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   21.05.17 14:51


Something in the way
ft. Cri des Corbeaux
Thunder Clan
#009966 dialogue
pensées en italique
I need an easy friend, I do.

Alors que Cœur de Coyote pensait maîtriser la situation de ses pattes arrières, la vipère lui glissa d'entre les pattes. Il étouffa un juron, alors que son camarade la blessait. Ne lâche pas, ne lâche p-... Trop tard. Assez rapidement, le guerrier grisâtre s'écarta. Il voulu rattraper l'animal au sang froid a tout prix ! Mais la vipère fut plus rapide et elle bondit sur le dos de Cri des Corbeaux. Cœur de Coyote feula, le temps sembla se ralentir. L'autre mâle poussa un râle qui figea le guerrier rayé. La vipère l'avait mordu. Cœur de Coyote se vit alors traînant le corps du guerrier au sol, mort. Il faudrait annoncer comment il n'avait pas su l'aider, comment son comparse était mort dans la précipitation de l'instant. Cri des Corbeaux avait assommé la bête, qui commençait à reprendre ses esprits. Mais lui gisait au sol. Le matou massif retint son souffle et soupira lorsque l'autre releva la tête. Il avait l'air d'en vouloir beaucoup à Cœur de Coyote, qui hocha la tête lorsque le noiraud lui lança le feu vert.

La vipère reprenait petit à petit ses esprits, il était temps d'en finir. Un filet de sang coulait de sa tête, ce qui mettait la vipère vraisemblablement encore plus en rogne. Cœur de Coyote jetait des regards inquiets vers son camarade. Il hésita d'abord à aller voir si tout allait bien, mais s'occuper de l'animal rampant était la priorité. Il ouvrit la gueule pour demander au guerrier noir si tout allait bien, mais fut coupé dans son hélant de bonté lorsque l'animal fila vers lui pour répliquer. L’énergie du désespoir animait la bête et Cœur de Coyote savait cette énergie puissante et dévastatrice. Il bondit de côté, évitant de justesse l'assaut de l'animal. Claquant des crocs, il pivota alors de côté pour prendre le serpent à revers. Celui-ci tenta de se replier sur lui même, mais le Coyote ne lui laissa pas cette merveilleuse occasion. Il bondit une nouvelle fois sur la tête de la bête immonde et l'écrasa de toutes ses forces. Là, il ses crocs dans sa tête jusqu'à ce qu'elle ne gigote plus. Le matou attendit ce qui lui parut des heures. Le sang amer de la vipère lui montait à la gueule. C'est comestible, ce machin ? Lorsque le rampant n'eut plus aucun soubresaut, il s'en éloigna en grommelant.

Bien vite, il s'approcha de Cri des Corbeaux. Il espérait sincèrement que l'animal ne l'avait pas trop amoché... Il s'assit donc proche de son camarade de tanière et huma sa nuque.

- Dit donc, elle t'as pas raté ! Est-ce que ça va ? Tu veux peut-être que... que j'aille chercher Songe Lunaire ?

Cœur de Coyote observait l'autre guerrier de son regard habituellement neutre. Lui même n'avait pas été blessé et il en remercia intérieurement ses ancêtres. Mais là, tout de suite, il devait s'inquiétait de la blessure de Cri des Corbeaux. Il releva le museau.

- Bon, y'a pas l'air d'y avoir du poison. Tu tiens debout, ça va ? C'est quand même pas une vipère qui va avoir raison de toi, fit le mâle avec un rictus. Tu crois que ça se mange ? Est-ce qu'on la ramène ? Peut-être que Nuage Hivernal saura quoi faire avec son poison...

Peut-être des remèdes pour endormir les vieux boulets, pensa le mâle sans oser le dire tout haut. Il tourna le dos au guerrier et huma l'air.

- Bon je crois que là, les proies ont fuis mais avec un peu de chance... On va quand même pas revenir les pattes vides, gronda le matou tigré.

Force : 200 / Agilité : 100 / PV : 200/200
(les PV sont max, car dans la chronologie, ce RP arrive avant la baston contre Fleur Noire)

PV Vipère : 0/100



Dernière édition par Cœur de Coyote le 21.05.17 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 392
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   21.05.17 14:51

Le membre 'Cœur de Coyote' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Attaque Clan' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 334
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   21.05.17 14:59

Bonus force bonzouér.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 392
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   21.05.17 14:59

Le membre 'Cœur de Coyote' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Attaque Clan' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Corbeaux
▬ Guerrier
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 01/05/2017
Age : 17

Carte d'identité
Âge: 41 lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   27.05.17 13:38



The pain of the Raven



Cœur de Coyote hocha la tête au signal du Corbeau. Celui-ci resta allongé, sa queue battait furieusement le sol. La vipère ne semblait plus vouloir s’en prendre à lui, et reporta son attention sur le guerrier gris rayé. Elle sembla encore plus en rogne, probablement désespéré. Elle savait que sa mort était imminente, ses déplacements se faisaient plus rapides, plus dangereux. Le grand mâle gris tourna la tête en direction de son compagnon, préoccupé par son état. T’occupe pas de moi connard. Mais la vipère se chargea de le rappeler à l’ordre avant même que le Corbeau n’ouvre la bouche. D’un bond, le guerrier évita de justesse l’assaut du reptile et aussi agile qu’une puce, il bondit une nouvelle fois sur la tête de l’animal rayé et planta ses crocs férocement dans sa tête. Un rictus de dégoût se dessina sur le visage du grand gris alors qu’un sang bordeaux teinta le sol. Après quelques instants il lâcha prise, et la vipère s’affala au sol, morte. Il se tourna immédiatement vers le mâle noir, toujours allongé au sol, l’éclat de l’inquiétude brillait toujours dans ses yeux, ce qui énervait profondément le Corbeau. Il n’avait pas besoin de pitié. Il allait très bien, et quand bien même la vipère l’aurait sévèrement touché, il pouvait se débrouiller seul. Ou mourir seul.


« Dit donc, elle t’a pas raté ! Est-ce que ça va ? Tu veux peut-être que… Que j’aille chercher Songe Lunaire ? »


Le mâle gris s’approcha et s’assit prêt de lui, comme si le petit noir était sur son lit de mort. Il approcha sa truffe et renifla sa nuque, là où la bête avait planté ses crocs.


« Bon, y’a pas l’air d’y avoir du poison. Tu tiens debout ça va ? C’est quand même pas une vipère qui va avoir raison de toi. Tu crois que ça se mange ? Est-ce qu’on l’a ramène ? Peut-être que Nuage Hivernal saura quoi faire avec son poison… »


Blablabla. Le mâle noir ne l’écoutait déjà plus. Cri des Corbeaux sortit les griffes et fouetta l’air, tout près du museau du Coyote.


« Casse-toi. » Grogna t-il.


Lentement, il se remit sur ses pattes, sans se soucier de la douleur qui le picotait, comme si des fourmis s’étaient introduites dans sa fourrure. Il s’ébroua, et partit sans même un regard pour son compagnon. Il venait de lui proposer de chasser, alors qu’il ferme sa gueule et qu’il le suive. Cri des Corbeaux se faufila entre les buissons, à pas de loup, ses oreilles se tournaient à la recherche du moindre bruit. Soudain, à sa droite, un battement d’ailes se fit entendre. Cœur de Coyote n’avait pas l’air de le suivre alors le Corbeau ne prit pas la peine de le prévenir. Il se tapit au sol, et rampa en direction du bruit. Une grive venait de se poser au sol. Elle était rare sur le territoire du Tonnerre, sur n’importe quel territoire d’ailleurs. Lentement, il s’approcha, sa queue se balançait doucement au sol, sans l’effleurer et, une fois qu’il fut assez proche, il bondit. L’oiseau tourna la tête, et déploya ses ailes, mais le Corbeau fut plus rapide, et faucha l’une d’elles, avant qu’elles ne se mettent à battre. La grive piailla de douleur et alors que le noir se prépara à rebondir, elle s’envola. Cri des Corbeaux atterrit sur trois pattes, une douleur foudroya sa nuque. Sa plaie venait de se déchirer un peu plus.


« Dégueulasse. » Cracha-t-il


Il s’assit, et se lécha la patte, là où le sang de la grive avait giclé. Il ne supportait pas la saleté. La malchance de Cœur de Coyote devait être contagieuse.

GALLINEA


HRP:
 

PV Cri des Corbeaux : 175/200 (-5 pour le mouvement qu'il fait alors qu'il a mal ce bolosse)
PV Coeur de Coyote : 200/200
PV Vipère : 0/100

_________________

✙ Présentation ✙

Cri des Corbeaux grogne en #000099


Dernière édition par Cri des Corbeaux le 27.05.17 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 392
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   27.05.17 13:38

Le membre 'Cri des Corbeaux' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Chasse Tonnerre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Coyote
● Lieutenant
avatar
Messages : 334
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 17
Localisation : Peut-être dans un bon livre...

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (Août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Ortie

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   08.06.17 13:18


Something in the way
ft. Cri des Corbeaux
Thunder Clan
#009966 dialogue
pensées en italique
I need an easy friend, I do.

- Casse-toi.

Cœur de Coyote ne fut pas surpris de la réponse de son comparse, qui signifiait qu'il n'allait pas trop mal. Le félin soupira et s'éloigna un peu pour observer Cri des Corbeaux. Ce dernier se redressa rapidement et disparu tout aussi soudainement. Cœur de Coyote soupira d'impatience : Cri des Corbeaux commençait sérieusement à lui taper sur le système, avec ses drôles de manières. La chasse, ça s'fait en équipe, vrai ? Si il a accepté de m'accompagner, c'est pas pour s'barrer toutes les deux secondes... Le tigré suivi en silence le noiraud. Enfin, aussi silencieusement qu'il pu, du moins. Il n'oublia pas d'humer les alentours de temps à autre, histoire de déceler, lui aussi, une proie. Malheureusement, il n'y avait rien par ici. Certainement à cause de notre baston endiablée, pensa Cœur de Coyote. Le guerrier qui l'accompagnait fut bientôt dans son champ de vision. Le grand gris pouvait le voir à l'oeuvre pendant sa traque. Il intéressait particulière aux techniques des autres, étant lui même une calamité à la chasse.

Mais Cri des Corbeaux n'était pas dans son jour de chance... Alors qu'il allait très certainement attraper cet oiseau, la proie eut soudain conscience du danger. Elle prit son envole après que dans un dernier espoir, le petit félin failli lui arracher une aile. Cœur de Coyote sorti des buissons, une lueur amusée dans son regard habituellement si neutre.

- Alors petit, on s'essaie à la chasse ? Tu devrai laisser faire les grands et retourner dans la pouponnière. On aime pas voir des chatons traîner dans nos pattes, nous les vétérans, fit Cœur de Coyote en roulant des épaules.

Il savait sa répartie parfaitement ridicule, car après tout, Cri des Corbeaux et lui devait avoir 5 ou 6 lunes d'écart à tout casser. Et puis, il était dans les petits papiers d'Etoile de Suie, tout comme lui. Sans attendre une quelconque réponse, Cœur de Coyote se détourna et jeta par dessus son épaule :

- Laisses faire les pros, Nuage Criard !

Le félin fila à travers le branchages en humant l'air. Il espérait trouver quelque chose et l'attraper, pour ne pas se ridiculiser après son tour de mots. Après de longues minutes de recherche, le vétéran entendit un petit couinement. Il s'immobilisa et leva les yeux, à la recherche d'une fourrure rousse. L'animal se trouvait à quelques queues de renards, grattant joyeusement dans le tronc creux d'un arbre mort. Cœur de Coyote détestait la chasse en hauteur. Il détestait attraper quoi ce soit qu'il s'agitait trop, ou qui bondissait dans tous les sens. Moi, je suis fort pour attraper des chats sur le champs de bataille, pas des souris rousses qui sautent partout, ruminait le mâle. Lentement, il s'approcha du tronc d'arbre, mais l'écureuil l'avait déjà repéré.

- Viens ici, saleté de souris de mes deux !

Cœur de Coyote bondit sur le tronc, mais ses grosses pattes peu agiles ne furent pas assez rapide. Suspendu au tronc, il ne pu que contempler la proie filer dans les feuillages.

- Crotte de renard... Souris volante de mes c-...

Le mâle resta suspendu à la verticale quelques secondes puis décida de s’agripper à une branche au dessus de sa tête. L'arbre mort était parfaitement adapté à l'aiguisage des griffes du félin. Il entreprit donc, en attendant que Cri des Corbeaux débarque pour se foutre de sa gueule, d'aiguiser le tout.


_________________


Too fab & salty for you, merci Ety :keur:

↯:
 


Cœur de Coyote s'efforce de vous répondre en #009966.


Dernière édition par Cœur de Coyote le 08.06.17 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 392
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   08.06.17 13:18

Le membre 'Cœur de Coyote' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Chasse Tonnerre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Something in the way » | W/ Cri des Corbeaux - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» •Crows Zero•
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» Embuscade maritime [Corbeau des Mers]
» Karasu-Tengu
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN
 :: Au commencement :: Archives :: RPG
-