The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Your blood like winter, freezes just like ice." [Douce Ancolie puis libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur Noire
▬ Guerrière
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 20/04/2017

Carte d'identité
Âge: 48 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: "Your blood like winter, freezes just like ice." [Douce Ancolie puis libre]   17.05.17 11:53


Fleur Noire jeta un coup d’œil à son meneur, qui s’était retiré dans le fond de son antre. Il ne faisait plus du tout attention à elle désormais. La féline crème se releva lentement et se dirigea vers la sortie. Une fois hors de la vue d’Etoile du Serpentaire, elle détala en courant, tentant de rattraper le souvenir de Serre de Grive qui disparaissait toujours dans ces moment-là. Elle aurait bien aimé qu’il n'assiste pas à ces scènes, c’était peut être à cause de cela qu’il ne lui rendait jamais visite dans son sommeil.

« Assaut ! »

Elle se prit les pattes dans un truc, subitement déséquilibrée elle tomba assise sur la hanche. C’était un des petits de Reines des Prés qui lui avait coupé la route, se jetant contre sa patte avant. Elle gronda, une douleur aigue dans la queue lui répondit ! C’était le deuxième petit mâle ! Blazée, elle attendit l’agression du troisième, Patte d’Hermine, elle connaissait le nom de celle-là car justement, la chatonne rousse n’avait presque pas de pattes. L’attaque ne vint pas.

« Tu as été capturée, ennemie ! Tu vas subir la peine capitale ! »

En guise de réponse Fleur Noire secoua sa patte, éjectant le petit. Il la regarda, surprit d’avoir été expulsé si loin, d’habitude elle ne réagissait pas du tout quand on lui sautait dessus. Tous les chatons adoraient lui sauter dessus car elle était patiente et ses poils crèmes étaient extrêmement pelucheux et confortables, quelle mouche l’avait piquée ? Vexé, il détala vers la pouponnière. Il fut intercepté Reine des Prés, partie à sa recherche, qui le ramena dans l’antre. Fleur Noire avait loupé le coche pour être débarrassée de l’autre. Bien qu’elle n’apprécie pas trop se faire assaillir ainsi, elle n’avait pas envie d’être aussi brutale qu’avec le premier. Elle se leva, le petit animal resta agrippé a sa queue qu’il tenait avec ses quatre pattes désormais. Après un léger soupir, la guerrière se dirigea elle aussi vers la pouponnière, toujours avec le greffon au bout de la queue. Elle le reconnaissait maintenant, il ne lâchait jamais celui-là. Peut-être avait-il un avenir.
Lorsqu’elle arriva dans la tanière, Reine des Prés était en train de disputer le premier chaton. Les petits de Douce Ancolie, qui commençaient à marcher et jouer, chahutaient en poussant des petit miaulement stridents . Petite Hermine était introuvable, et le dernier toujours attaché à sa propre queue, commençait à miauler en la piétinant furieusement.
Et après, les mâles se plaignent d’être fatigués à la moindre patrouille. Reine des Prés se précipita pour récupérer son second fils et le punit également. Elle agita les oreilles pour s’excuser du comportement de ses petits, Fleur Noire lui rendit son regard. La vieille Reine accepta avec soulagement la proposition implicite de Fleur Noire et quitta vivement la pouponnière en s’étirant. La féline crème et brune regarda un instant l’autre partir, elle ne serait sans doute pas longue pour aller se détendre les pattes, c’était la meilleure reine qu’elle ait jamais connue. Par contre à ce rythme-là elle allait totalement saturer. Elle aussi avait des fois eut du mal avec ses deux fils, et plus ils grandissaient, plus ils étaient infernaux. Elle croisa le regard insistant et apparemment furibond de Douce Ancolie, Fleur Noire plissa les yeux, elle avait presque oublié la scène précédente et regretta aussitôt d’avoir à garder les chatons de Reine des Prés. Tout ce qu’elle voulait était d'aller se planquer quelque-part, en attendant que la vague de tristesse disparaisse. C’était les derniers moments où elle ressentait ce sentiment d’être abandonnée, le reste du temps, elle allait très bien. Mais elle ne pouvait pas partir. Vu qu’elle était coincée ici, elle proposa :
« Je peux te les garder aussi, je t’appellerai s’ils ont faim. »

Elle aurait bien rajouté qu’Etoile du Serpentaire était libre, mais elle n’eut pas envie de rouvrir la bouche, elle se moquait de la jalousie de la belle écaille. Quitte à choisir, elle l’aurait bien amplifiée afin qu’elle se mette enfin entre le Serpentaire et elle. Mais prévoir tout cela était bien trop dur pour elle, ce n’était qu’une pensée fugace qui s’effaçait bien plus vite qu’elle n’était venue. Elle se coucha sur le flan et le premier chaton, puni au coin, fit une subtile tentative de sortir de son coin en allant de frotter sur elle.
« Retourne. »
Prononça-t-elle fermement, faisant semblant d'être fâchée contre lui. Le second, lui restait bien au coin mais donnait de légers coups de patte joueurs aux petits de Douce Ancolie, étonnamment délicatement.

_________________

Merci Feufeu c'est magnifique <3
Wonderfull:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douce Ancolie
▬ Guerrière
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 14/04/2017
Age : 22

Carte d'identité
Âge: 40 Lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: -

MessageSujet: Re: "Your blood like winter, freezes just like ice." [Douce Ancolie puis libre]   01.06.17 15:00

Your Blood Like Winter, Freezes Just Like Ice
PV FLEUR NOIRE

L'instant était presque parfait. Une douce journée, commencée par une matinée encore plus sereine. La température était idéale, son ventre était plein, et la pouponnière tranquille. Elle s'était éveillée au milieu d'un lit de fourrures soyeuses, au son des ronronnements de ses rejetons. Trois petites boules de poils, éclatantes de santé, qui gagnaient en force au fil des jours. En témérité aussi, au plaisir mitigé de la maman. Déjà, ils se réveillaient bien plus rapidement qu'elle, piaillant avec enthousiasme jusqu'à temps qu'elle cède à leurs demandes. Un peu d'allaitement, un peu de léchouilles, un peu de jeu. Bien tolérante, elle se laissait tirer les oreilles et mâchouiller les pattes sans protester. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour sa progéniture.

Cependant, la perfection de l'instant n'était pas complète. Difficile de l'être, lorsque, depuis l'ouverture de la pouponnière, elle pouvait voir la tanière du chef. Et surtout, qui y entrait. Jour et nuit, elle prenait soin de sa portée, l'aimant férocement. Et lui ne venait la voir qu'à l'occasion, entre deux rendez-vous galants. La tanière était un nuage noir en périphérie de sa vision, une enclume pesant sur son âme. Dont elle n'avait surtout pas le droit de parler. Peut-être lui jetait-on des regards de sympathie, accrue depuis la naissance des petiots. Peut-être la plaignait-on, secrètement. Mais nul n'oserait s'élever contre les désirs du chef. Encore moins elle. Alors, elle supportait, et soupirait en silence. Reportait son amour sur ses trois boules de poils encore entièrement dépendantes d'elle, si dépendantes. C'était son refuge, son éden.

Fleur Noire s'y infiltra.

Aussitôt, la calicot se tendit. Ses pupilles se rétrécirent. Notant le changement, les chatons couinèrent, n'y comprenant rien. Elle fixait l'étrangère, lui demandant mentalement de quel droit elle osait venir ici, dans son refuge à elle. De quel droit elle posait les pattes sur les chatons de Reine des Prés. De quel droit elle venait se pavaner, après s'être prélassée dans les pattes de son compagnon? Avoir pu, Douce Ancolie lui aurait feuler au visage et lui aurait interdit l'accès à la pouponnière, à tout jamais. Mais, si Fleur Noire eut conscience des couteaux lancés par le regard de la mère, elle n'en fit rien. Pire, elle s'installa et fit signe à Reine des Prés de partir, de prendre une pause. La tension, déjà bien installée chez la calicot, décupla lorsque l'intruse osa proposer:

─ Je peux te les garder aussi, je t’appellerai s’ils ont faim.
Piquée au vif, la femelle redressa, les oreilles plaquées contre son crâne.
─ Je suis capable de m'occuper de mes propres enfants, merci bien. D'ailleurs, j'ignore pourquoi Reine des Prés t'as confié les siens. À sa place...
Elle laissa les mots en suspens, troquant sa rage contre le mépris. Il était toujours plus facile d'attaquer que se défendre. Et Fleur Noire, dans toute son apathie, faisait une victime de choix. À se demander ce qu'Étoile du Serpentaire trouvait chez elle. Outre un amas de chaire sans chaleur.
─ Enfin, sais-tu seulement faire autre chose que te coucher sur le dos et écarter les pattes?


hrp:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur Noire
▬ Guerrière
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 20/04/2017

Carte d'identité
Âge: 48 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Re: "Your blood like winter, freezes just like ice." [Douce Ancolie puis libre]   01.06.17 17:57


"Je suis capable de m'occuper de mes propres enfants, merci bien. D'ailleurs, j'ignore pourquoi Reine des Prés t'as confié les siens. À sa place... "
Fleur Noire ne s'attendait pas à une telle attaque alors qu'elle avait fait un énorme effort pour être sympathique. Elle étendit ses pattes avant afin de s'étirer après le mot "m'occuper" sans écouter le reste de l'assaut venimeux de la reine calicot. Lorsqu'elle les aurait eu sur le dos durant plusieurs lunes, elle changerait d'avis. Mais la chatte crème fut dérangée par le regard apeuré des deux chatons qu'elle était censée veiller.

"Enfin, sais-tu seulement faire autre chose que te coucher sur le dos et écarter les pattes?
Non. Dit-elle dans un soupir lasse, teinté d'avantage par l'indifférence que par l'amertume. C'est un jeu bien trop rigolo pour faire autre chose." Reprit-elle en regardant les petits mâles sombres.

Le combo lexical "jeu" et "rigolo" rassura les chatons. L'un deux se roula timidement sur le dos, tenté d'expérimenter le nouvel amusement mais n'osant pas sortir de son coin. L'autre, oubliant la consigne, lui sauta dessus "Tête de souris!".
Ils roulèrent l'un sur l'autre, le noir fila en courant sans regarder devant lui et rentra dans Fleur Noire. Elle eut un ronronnement cassé, le message étant peu clair, elle enroula le chaton un instant dans sa queue pour lui signifier que tout allait bien et que la punition était levée. "Mais soyez doux, ne bousculez pas les petits de Douce Ancolie." En effet, ils étaient trois fois plus gros.

Fleur Noire reprit, chuchotant presque pour que les petits ne l'entendent pas. Parler peu fort lui allait parfaitement, cela lui coûtait bien moins:
"C'est ton propre choix, tu le savais ainsi dès le début. Tu as voulu rester, tu lui as fait des petits."


_________________

Merci Feufeu c'est magnifique <3
Wonderfull:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douce Ancolie
▬ Guerrière
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 14/04/2017
Age : 22

Carte d'identité
Âge: 40 Lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: -

MessageSujet: Re: "Your blood like winter, freezes just like ice." [Douce Ancolie puis libre]   09.06.17 21:56

Your Blood Like Winter, Freezes Just Like Ice
PV FLEUR NOIRE

─ Non. C'est un jeu bien trop rigolo pour faire autre chose.
─ Imbécile.

Tant de lassitude dans sa voix, qui ne servait qu'à opposer un contraste à la véhémence de la calicot. Les insultes et la colère ne servaient à rien avec celle-là. Elle était bien au-dessus de tout. Ou bien en-dessous. Probablement la seconde option. Énervée de base, et encore plus du manque de réaction de sa rivale, Douce Ancolie se força à reprendre contenance dans un grondement étouffé. Ce n'était pas pour rassurer ses petites boules de poils, qui n'avaient rien capté à l'échange outre l'agressivité de leur mère. Mais il était important qu'ils comprennent devoir se tenir loin du cadavre de Fleur Noire et de la pourriture qu'elle répandait, avant qu'elle ne contamine leur esprit. Ou, pire, qu'elle n'entreprenne une action pour se venger. Si c'était possible.

À la voir aller avec les petits de Reine des Prés, la calicot doutait qu'elle ait et la cruauté, et l'énergie de causer du tour à sa progéniture. Elle jouait avec patience avec eux, osant même un ronronnement rouillé, comme si elle pouvait réellement en ressentir le plaisir. Mais comme l'amertume bouillait en Fleur Noire depuis la ô combien triste mort de sa famille, il était difficile de prévoir ce qui surgirait des cendres, une fois le brasier rallumé. Douce Ancolie n'était pas idiote au point de croire qu'elle eut oublié les conditions suspectes dans lesquelles son compagnon avait péri. Derrière ses airs hagards, la femelle restait une guerrière. Une compétitrice. Une menace pour sa portée et son rang auprès d'Étoile du Serpentaire. Alors, non, la jeune maman n'allait certainement pas lui confier ses petiots pour quelques minutes de repos.

─ C'est ton propre choix, tu le savais ainsi dès le début. Tu as voulu rester, tu lui as fait des petits.

Le chuchotement s'éleva dans la pénombre de la tanière. Pas assez fort pour que les gamins l'entendent, mais suffisamment pour arriver aux oreilles de la femelle colorée. Laquelle fouetta aussitôt l'air du bout de sa queue; quel beau culot, d'oser lui dire ça. Comme si elle s'était amourachée, encore gamine, du doux Nuage du Serpentaire en pensant qu'il allait un jour devenir chef et s'entourer d'un harem. Comme si sa présente portée n'était pas une vaine tentative pour solidifier l'amour du chef à son égard. Comme si Fleur Noire ne connaissait pas la dépendance de la calicot. Une froide colère l'envahie. L'insulte pouvait facilement être retournée.

─ C'est drôle, j'aurais dis de même pour Serre de Givre réitéra-t-elle. Tu savais bien quel genre de chat il était, et pourtant, tu es restée et lui as fait des petits.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toile d'Araignée
▬ Guerrière
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 02/06/2017

Carte d'identité
Âge: 32 lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: "Your blood like winter, freezes just like ice." [Douce Ancolie puis libre]   09.06.17 22:25

Spoiler:
 


« Moui, vous faîtes de jolies poules pondeuses » les chiennasses, se retint-elle d'ajouter. Un rictus dévoilant ses crocs aiguisés, un regard sardonique et une odeur caractéristique - celle d'Etoile du Serpentaire - annoncèrent l'arrivée de la délicate arachnide. Crochets à venin opérationnels, toile tissée autour de ses mouches, la reine ne leur jetait qu'un regard doré en pâture, empli d'une compassion si mal caricaturée qu'on lisait dans le lac ambre de ses iris, tout le dédain et tout le mépris qu'elle avait pour elles et leurs progénitures.

Son corps fin et élancé glissa contre le sol lorsqu'elle s'étira, lascive, n'ayant elle, pas perdu en tonus musculaire et en flexibilité au contraire des mères accablées. Bajoues bouffies, yeux fatigués, poil puant la pisse de chaton et le lait caillé, la veuve noire s'offrait une vision si plaisante qu'elle pensait ne plus jamais pouvoir se décoller de ce si triste tableau. Oh, les mères ne se voyaient comblées que quelques heures par jour. Le reste du temps, c'était pleurs de morveux, crottes à évacuer et mordillements incessants par de petites gueules avides aux crocs pointus.
Elle roula sur le flanc, restant à l'extérieur de la zone contaminée, baignée par les rayons du soleil, détestablement provocante.
Son sourire n'était qu'une rivière de poison.

Elle balaya d'un regard peu intéressé les chiards d'Ancolie, aux noms redoutables et ô combien communs. Elle n'avait vu leur chef s'engouffrer dans la pouponnière qu'une fois ou deux depuis leur naissance, et à sa sortie, elle avait toujours été là pour lui rappeler que le monde ne se résumait pas qu'en larves puantes et en regards aussi enfiévrés qu'épuisés.
Oh, elle, elle avait tout son temps pour lui. Toute son énergie aussi.

_________________
JE CRACHE SUR LES PÉTASSES QUI VOUDRAIENT ETRE A MA PLACE ~
présentation •• un lien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur Noire
▬ Guerrière
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 20/04/2017

Carte d'identité
Âge: 48 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Re: "Your blood like winter, freezes just like ice." [Douce Ancolie puis libre]   10.06.17 10:52

HRP:
 


─ C'est drôle, j'aurais dis de même pour Serre de Givre réitéra-t-elle. Tu savais bien quel genre de chat il était, et pourtant, tu es restée et lui as fait des petits. Un voile opaque luisant de larme passa dans les yeux de l'ancienne guerrière:
- Moui, vous faîtes de jolies poules pondeuses » La pic de Toile d'Araignée refroidit son coeur commencer à la brûler et se gonfler.
_ Tu peux pas comprendre, le vent du nord t'as pas glacé le coeur mais beaucoup plus bas. Dit-elle, toujours face à Douce Ancolie, bien trop lasse pour regarder l'autre chatte, mais les oreilles en direction de la guerrière Brune. "Ou alors elle les bouffe." grogna-t-elle sans véhémence, ses oreilles revenant dans leur position initiale.
Le fait que Toile d'Araignée tuait les multiples petits de ses multiples était une rumeur qui tournait fort dans le clan. Bien que Fleur Noire ait eut pour habitude de ne pas le croire et s'en foute totalement désormais, les paroles de Douce Ancolie lui avaient donné un éclat de vie, juste assez pour maintenir son attention sur la Calicot: °Tu savais bien quel genre de chat il était°
"Serre de Grive a fait quelque-chose de mal?" Demanda-t-elle relativement vivement.

Non pas de "il avait", l'imparfait cet arrache-langue, et puis il y avait une source d'espoir dans ce que disait Douce Ancolie, qui rendait Serres de Grive plus proche d'elle. Il y avait peut être la réponse, la réponse à tout: ce timing fatal entre la montée du Serpentaire au pouvoir et la mort de sa famille. Cette coïncidence, trop faible pour être une preuve mais trop insupportable pour être ignorée, serait peut être enfin levée. Peut être son amant s'était il fait des ennemis, peut être s'était il battu à mort contre un autre clan pour X raisons ou contre un vulgaire guerrier de l'ombre jaloux. Il n'y avait rien sur le cadavre, aucune trace du moindre poil, il avait été parfaitement nettoyé. Arrivée au fond de sa pensée un autre élément lui vint à l'esprit, Douce Ancolie soulevait peut être juste qu'il était.. qu'il ne serait plus jamais là. Entre un infidèle et un mort que valait-il mieux avoir:

"Ah d'accord. "La jeune fille ou le tigre", hein?" résuma-t-elle par ce conte consensuel, elle aurait presque pu être émue mais la présence de Toile d'Araignée la faisait retomber dans son indolence habituelle. Mais une petite lueur de détresse brillait vaguement dans ses yeux.

"La jeune fille ou le tigre"
"La jeune fille ou le tigre" était un conte particulièrement prisé des anciens dans toute la forêt. La fille du chef du clan était destinée à un vétéran mais s'était amourachée d'un autre mâle. Lorsqu'ils furent découvert, la sentence tomba pour le pauvre amoureux. Le lendemain à l'aube, il devrait quitter le camp en choisissant la sortie principale ou la sortie de derrière. Derrière l'une d'elle, l'attendrait Doux Nuage, une apprentie inadaptée à la vie de clan mais dont la beauté était légendaire. L'amoureux pourrait fuir la forêt avec elle et ses charmes lui feraient bien vite oublier la fille du chef. Derrière l'autre sortie l'attendrait un vétéran, Crocs de Tigre, qui l'exécuterait. La fille du chef avait réussit à apprendre par le lieutenant où serait Doux Nuage et où serait Crocs de Tigre, il lui suffirait de désigner discrètement à son amant par où partir. Mais par où voulait-elle qu'il parte?
"Vous auriez choisit quoi maintenant?"
Demanda-t-elle à Douce Ancolie mais s'étirant dans la pouponnière afin de laisser une place à Toile d'Araignée entre elle deux.
Oui "maintenant" car personne ne les avait jamais laissées réfléchir là dessus. A la fin du conte, lorsque le débat faisait rage entre les jeunes femelles, l'ancienne à l'origine de l'histoire concluait immanquablement par le fait que le bon choix était de ne pas prendre d'amant. Alors personne ne pouvait savoir quelle issue choisir.

_________________

Merci Feufeu c'est magnifique <3
Wonderfull:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douce Ancolie
▬ Guerrière
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 14/04/2017
Age : 22

Carte d'identité
Âge: 40 Lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: -

MessageSujet: Re: "Your blood like winter, freezes just like ice." [Douce Ancolie puis libre]   20.06.17 22:48

Your Blood Like Winter, Freezes Just Like Ice
PV FLEUR NOIRE

─ Moui, vous faîtes de jolies poules pondeuses.

La calicot releva vivement la tête. Putain. Comme si son avant-midi n'était déjà pas assez horrible; il fallait ajouter une autre pourriture à la compagnie. Ses pupilles se rétrécirent et sa peau se tendit, créant les mêmes symptômes que si elle s'était face à une bête adverse. Comme un putois ou un serpent venimeux. Quoique, dans les deux cas, elle pouvait leur foutre une baffe, les faire fuir, et passer à autre chose. Dans le cas de l'Araknée, une telle solution simpliste n'était malheureusement pas possible. Écraser une patte de cette pétasse ne faisait qu'ajouter des toxines à sa bile. Et resserrer son emprise sur Étoile du Serpentaire. Alors la mère se taisait, rêvant du jour où elle pourrait écraser l'araignée sans se soucier de ses crocs.

─ Tu peux pas comprendre, fit alors Fleur Noire, le vent du nord t'as pas glacé le coeur mais beaucoup plus bas. ... Ou alors elle les bouffe.

Un sourire vint étirer les babines de la femelle. Un petit rire, même, lorsque la guerrière ajouta la dernière pique. Soudainement, l'ennemie de plus tôt s'était transformée en alliée. Entre l'apathie et l'envoûtement, la calicot préférait de loin le premier. Beaucoup moins irritant, beaucoup moins menaçant. Beaucoup plus drôle aussi.

─ Serre de Grive a fait quelque-chose de mal?

Et dérangé.
Douce Ancolie jeta un regard de biais à la femelle poilue, tiquant sous l'absurdité de sa question. Comment la guerrière pouvait-elle passé d'une réplique plutôt aiguisée sur la mystérieuse stérilité de Toile d'Araignée, et ensuite divaguer complètement? La naïveté de sa question était une chose, mais l'utilisation du présent en était une autre. Complètement tarée depuis la mort de sa douce moitié, celle-là. Douce Ancolie oscillait entre l'irritation et la pitié. Elle était désespérante, à s'accrocher à son passé ainsi, se désillusionner sur la possibilité que Serre de Givre revienne un jour, qu'il ne soit pas vraiment mort. Ne pas interroger les mystérieuses circonstances entourant sa disparition. Ne pas questionner la culpabilité d'Étoile du Serpentaire. Elle faisait un pion si complaisant.

Pourtant, si l'on poussait outre l'agacement de Douce Ancolie et sa jalousie, on pouvait trouver la crainte de finir comme elle si un malheur devait arriver à sa douce moitié. Devenir une carcasse brisée, perdue dans ses souvenirs. Cette coquille vide qu'était Fleur Noire, c'était le présage de ce que deviendrait la calicot si elle devait perdre sa propre raison de vivre. La femelle était le rappel constant de ce qui pouvait l'attendre, si son amour se terminait en échec. La jeune mère frissonna. La conversation devenait soudainement moins drôle.

─ Ah d'accord. "La jeune fille ou le tigre", hein? Vous auriez choisit quoi maintenant?

Ses oreilles tiquèrent. Elle n'avait jamais aimé ce conte. Il en révélait trop sur ses motivations, sur ses peurs. La mère passa un coup de langue sur le crâne d'un chaton, se rassurant elle-même par le geste. Si seulement ces boules de poils étaient les seules qui comptaient à ses yeux. Malheureusement, son coeur était lié à un autre, écrasé sous le poids de son amour. Et Toile d'Araignée qui se prélassait à distance, si lointaine de ces tracas, si étrangère au dévouement familial, si déconnectée de la morale.

─ Je ne pourrais pas continuer ma vie le sachant avec la jeune fille, murmura-t-elle finalement.

Ce que la réponse ne précisait pas, c'était savoir si Douce Ancolie précipiterait son amant vers la mort, ou si elle-même se la donnerait en le sachant dans les pattes d'une autre. Qu'est-ce que sa capacité à aimer était maladive.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "Your blood like winter, freezes just like ice." [Douce Ancolie puis libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Your blood like winter, freezes just like ice." [Douce Ancolie puis libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Winter of Blood ▲ Contexte
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: RPG :: Clan de l'Ombre :: Camp de l'Ombre :: Pouponnière-