THE PROPHETIES BEGIN

Thème III - L'intégration

 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 55
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 16
Localisation : Dans la pouponnière.

Carte d'identité
Âge: 6 lunes (Août - Septembre).
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Jour Pluvieux.

MessageSujet: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   05.06.17 21:38



Tu veux te battre ?

FEAT

TOILE D'ARAIGNÉE

Le soleil était déjà haut dans le ciel, parvenant à percer, bien qu'avec peine, l'obscurité des terres du clan de l'Ombre. Ainsi, de légers rayons dansaient dans la place Aiguille. Laissant tout de même de nombreux coins d'ombres dans cette zone du camp. Dans son coin, Petit Scorpion balayant le camp du regard. Cherchant toujours quelque chose à faire. Une nouvelle bêtise à accomplir. Une éventuelle victime de ses demandes princières... N'importe quoi. Mais rien ne le tentait. Il vit Nuage de Vipère passer... mais il ne voulait pas avoir affaire à une faible femelle.

Un bâillement d'ennui s'échappa de sa gueule, petit geste qu'il accompagna d'un petit soupir. Il leva les yeux au ciel dans l'espoir désespéré de recevoir l'aide d'une entité supérieur afin d'enfin mettre un terme à son ennui. Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'un petit papillon passa devant son regard bleuté. Un sourire en coin étira ses babines et il sauta sur ses pattes, manquant de justesse de s'étaler dans la boue, et se jeta se mit à courir après l'insecte volant. Une fois qu'il estima être à bonne hauteur, il bondit sur la créature qu'il chassait...

Qu'elle honte ! En plus de l'avoir raté, il se retrouvait à présent le nez dans la poussière. Il poussa un grognement de frustration et de colère. Grommelant contre ce maudit papillon, il s'éloigna vers la pouponnière, bien décidé à aller bouder dans son coin, sans se priver au passage d'insulter tous les chatons et toutes les reines qui s'y trouveraient. Cependant, alors qu'il était sur le chemin, jurant à voix haute, un coup le fit chanceler et finalement tomber sur le flanc.

Alors là ! Là c'était la goutte d'eau qui faisait déborder la rivière ! Pour qui ce prenait le crétin qui avait osé le bousculer ? Qui était le crétin qui avait osé le bousculer d'ailleurs ? Il se redressa le plus rapidement possible et se retourna pour voir une femelle qui s'éloignait déjà. A la vue de cette démarche, cela ne pouvait être qu'une personne. Toile d'Araignée. Le petit prince serra les crocs avant de crier, hors de lui, se foutant des regards qui pourraient se tourner vers lui :

Petit Scorpion ▬ Pour qui tu te prends espèce de crotte de souris ?!

Crier... feuler.. ou même grogner.. cela étaient de biens grands mots, surtout quand on savait que ce sale gamin ne savait même pas miauler correctement. Il n'empêchait que malgré sa voix trop aiguë, il écumait de rage. Personne. Il disait bien personne n'avait le droit de ridiculiser de la sorte !

Toc :) j'espère que ca te vas :p
© Etilya pour Azani sur Libre Graph

_________________

Image ©️ Nix.
Petit Scorpion se vante en #203f41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   05.06.17 22:48



Des plumes d'ange maculaient le sol.
La neige avait fini par fondre, et seuls subsistaient quelques tas épars, vestiges des ailes à présent dégarnies d'une céleste créature. Si les décors attifés de givre offraient un spectacle époustouflant digne des plus beaux contes merveilleux, les semaines qui suivaient la féérie semblaient révêler l'envers du décor. Les empreintes striaient la moquette nacrée compactée en congères disgracieuses, bien loin de l'épais tapis moutonneux qui s'était présenté à eux à l'aurore des premiers jours. Un peu de boue, pas mal de pluie, des feuilles ça et là, et le paradis dans les nuages vomissait une fange jaunâtre dénuée d'esthétisme qui lui, refusait de fondre et persistait. Comme un vétéran radotant sa gloire passée, la glaire hivernale appelait aux ambiances festives et aux émerveillements puérils, mais ne suscitait plus que le dégoût.

L'hiver n'était splendide que fugacement. Aperçu derrière un rideau de flocons, apprécié dans une glissade sur les points d'eau gelés, contemplé au petit matin, avant même que les étourneaux ne prennent leur envoi. L'hiver s'aimait comme la première bouchée d'un lapin après le jeûne, une satisfaction profonde, viscérale.
Puis venait la bise. La famine. Et le dégel, cette monstruosité entre mort et renaissance. Ce charnier puant et coulant, cette décharge naturelle qui traînait son agonie pendant deux longues lunes.
Tout comme les vétérans et le harem d'Etoile du Serpentaire, le redoux méritait de disparaître définitivement.

Trop prise par son ode à la destruction, Etoile d'araignée n'entendait rien, ne voyait que ce qui devait être changé. Sa queue ballait l'air à un rythme rapide, métronome de ses pensées, comme une injonction destinée à ses petits soldats pour qu'ils exécutent ses ordres, et plus vite que ça merci bien. Le camp semblait déserté, et la plupart des moutards étaient certainement en train de s'étouffer dans des sables mouvants ou de cracher leurs poumons en effectuant un entraînement intensif orchestré par des mentors un brin sadiques. Parfait. Point de mire : la tanière du chef.

Ressassant ses pensées, la femelle sentit que son corps avait littéralement expulsé quelque chose de son passage - un chaton un peu autiste sur les bords pour ne pas s'écarter naturellement - et aussitôt ce mystère fut-il élucidé, aussitôt fut-il archivé. Retour aux essentiels : Serp, l'esthétisme, la domination du monde, lacérer les putes qui oseraient soutenir son regard, manger quelque chose. La base. Et sans doute aurait-elle poursuivi sa route sans s'être retournée, si une petite voix nasillarde n'avait pas soulevé quelque chose en elle.

Cette voix.
Cette bouffée de puanteur, mélange d'une catin et du lait caillé.
Un sale rat d'Ancolie.

Sans même ralentir, l'araignée pivota sur ses hanches, et le regard haut, prenant le plus grand soin pour ne pas offrir au moutard l'honneur d'une caresse de ses yeux d'ambre, elle refit le trajet dans le sens inverse, et percuta de nouveau la raclure avec une force qui l'envoya manger la gerbe du printemps à la bourre. Un bon gros tas de boue, de vase, de neige et peut-être même de pisse, oh, elle en priait toutes les étoiles pour qu'il se mange une bonne part d'urine avec son gâteau d'humilité.

» C'est fou, je ne vois personne.

Nasilla-t-elle sur le ton du gnome, lui faisant bien comprendre qu'il était si peu important, si peu intéressant, si ridiculement minuscule dans tous les sens du terme, qu'il était tout simplement invisible.

En général, elle était bien trop occupée pour ces puérilités.
Mais ces petits déchets à la grande gueule, elle rêvait de les faire bouffer à leur mère. Et de finir cette dernière à coups de pierre, pour faire bonne mesure.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 16
Localisation : Dans la pouponnière.

Carte d'identité
Âge: 6 lunes (Août - Septembre).
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Jour Pluvieux.

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   06.06.17 17:54



Tu veux te battre ?

FEAT

TOILE D'ARAIGNÉE

Campé sur ses pattes, la fourrure hérissée à cause de sa colère, le petit prince observa la femelle du harem de son père pivoter avec élégance. Alors que le chaton s'attendait à croiser le regard doré de la chatte, préparant déjà un regard noir et un air hautain à afficher, il se retrouva pourtant comme un idiot face à... rien justement. Ses yeux bleus ne trouvèrent que le corps de la guerrière, aucun regard lancé, rien.. juste le vide. La tête haute et les yeux observant volontairement un point qui se trouvait au dessus de Petit Scorpion, Toile d'Araignée marcha vers l'endroit où le fils du chef écumait de rage, le bousculant de nouveau. Si au premier coup il avait un doute quant à l'intention de la chatte, cette fois ci il n'y avait plus aucun doute, cet acte était clairement volontaire.

Le petit mâle fut éjecté sur le côté et roula légèrement sur le sol. Une petite toux le pris alors. En effet, après avoir subit cette nouvelle bousculade, le chaton brun et roux avait ouvert la gueule sous la surprise et la poussière et un peu de terre semblait avoir prit cela comme une invitation. Il crachota donc afin d'être certain de n'avoir plus rien sur la langue. Cependant ce goût terreux ne semblait pas vouloir disparaître complètement. La voix de la chatte brune sombre résonnait à ses oreilles :

Toile d'Araignée ▬ C'est fou, je ne vois personne.

Petit Scorpion se releva avec lenteur, les crocs serrés à tel point qu'il crut qu'il pourrait les briser, lorsqu'il entendit le ton, qui se voulait imiter la voix - ridicule disons le - du petit, qu'avait prit Toile d'Araignée. Le message que cette dernière voulait faire passer était clair. De quel droit se moquait elle de lui de la sorte, le faisant passer pour un minus invisible et sans importance ?! Il était le fils du chef ! Un prince ! Tout le monde lui devait le respect, et les femelles les premières !

Les petites griffes du chaton labouraient le sol.. du moins, c'était l'impression qu'avait le petit mâle, et bien que de légers creux soient visibles sous les pattes du gamin au sang royal, labourer n'était peut être pas le bon terme. Le fait est qu'il fulminait, rageant contre cette idiote qui se croyait tout permis. Sa pelisse était hérissée comme jamais, lui donnant cependant plus un air de boule de poils ronde que de guerrier menaçant...

Petit Scorpion ▬ Comment oses-tu t'en prendre à ton prince ?! Tu me dois le respect femelle ! Je te suis supérieur !

Personne n'avait le droit de le traiter ainsi, et encore moins une femelle. Ces êtres ne servaient qu'à répondre aux besoins des mâles et contribuaient à la naissance de futurs guerriers. Pour qui se prenait-elle ? Elle n'avait aucun droit et elle ferait mieux de retourner à sa place de catin !

J'aime ce RP :) j'espère que ça te conviens <3
© Etilya pour Azani sur Libre Graph

_________________

Image ©️ Nix.
Petit Scorpion se vante en #203f41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   06.06.17 18:34


L’atmosphère vibrait littéralement de la rage du morveux.
La veuve noire s’en délectait avec toute la satisfaction du monde.

Posant élégamment son postérieur à terre, elle entreprit de passer une langue râpeuse sur ses membres élancés, dédaignant toujours la présence du marmot qui semblait si outré qu’il s’en serait presque frappé le crâne contre le sol. < Je suis le plus fort, je suis le plus grand, re-gar-de-moi !!!! > Elle entendait ses petits coussinets roses pétrir le sol, et quelques graviers s’entrechoquaient de façon franchement menaçante - elle allait finir par se pisser dessus de peur. Ou s’éclater un vaisseau à force de réprimer le fou rire qui lui chatouillait le larynx. Finalement, elle tourna la tête, balayant les horizons, prenant son temps avant d’arriver au petit chat, utilisant toute la gestuelle possible pour lui faire comprendre qu’elle cherchait vraiment d’où venait la source de ce bruit, sans parvenir à la trouver.
Finalement, ses yeux se posèrent sur lui.

« Oh mais c’est un bébééé ! » s’exclama-t-elle, pure parodie de toutes les reines qu’elle avait pu croiser pendant sa vie, qui se pâmaient devant un marmot qui faisait des bulles de morve avec son nez en le trouvant « Vraiment trop mignonne. »
Araknée jouait rarement dans la cour des maternelles, mais elle avait très bien compris ce qui gouvernait le monde : les mâles voulaient renvoyer une image virile, forte et sage, les femelles d’une beauté sauvage et un intellect vif. Quant aux mômes, ils voulaient déjà être grands. Et puis ils étaient arrogants, plus leurs ambitions s’apparentaient à celles des adultes.
On cassait un mâle en lui faisant comprendre qu’il était inutile, une femelle en affirmant qu’elle était faible, et un môme en roucoulant devant son adorable petite pelisse et sa voix de lutin.

Les yeux de la guerrière s’arrondirent légèrement « Tu es toute petite mon trésor, tu devrais boire plus de lait ou tu passeras encore sous le ventre de ta mère à l’âge adulte ! » Elle lui sourit, mais rien ne parvint à réchauffer ses yeux froids de vipère. Patiente, elle attendit qu’il comprenne toute l’intensité de ses paroles - ils étaient cons à cet âge - avant de se renfermer, les sourcils levés. « Oh mais... T’es un mâle. » Elle maintint le silence quelques instants, un silence lourd, qui pesait de plus en plus sur les épaules frêles du lombric. Avant d’esquisser un rictus faussement gêné et désolé. « Non mais... Être guérisseur c’est bien aussi. »

Et une fois qu’elle eut fini de lui vomir son poison à la gueule, elle reprit sa toilette, l’air de rien.
Le laissant se noyer dans toutes les insinuations qu’elle avait osé émettre.
Faible, petit. La tronche d’une femelle.
Futur guérisseur.

Elle avait une corde et un tabouret pour lui si besoin.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 16
Localisation : Dans la pouponnière.

Carte d'identité
Âge: 6 lunes (Août - Septembre).
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Jour Pluvieux.

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   06.06.17 19:32



Tu veux te battre ?

FEAT

TOILE D'ARAIGNÉE

La chatte sombre s'assit avec grâce et donna quelques coups de langue sur ses membres. S'amusant à pousser le petit mâle toujours plus loin dans sa colère en continuant à l'ignorer royalement. Elle esquissa enfin un mouvement. Relevant la tête pour laisser ses yeux balayer le camp, prenant un malin plaisir à mettre le plus de temps possible avant d'enfin arrêter son regard doré sur la silhouette ridiculement petite du petit prince.

Toile d'Araignée ▬ Oh mais c’est un bébééé ! Vraiment trop mignonne.

Alors que Petit Scorpion s'attendait, bien qu'après une énième moquerie après ce temps exagérément long pour finalement regarder le chaton, enfin à des excuses, il se trouvait que ce fut tout le contraire qui arriva, énervant toujours plus - à ce demander comment c'était possible - le fils du chef. En effet cette guerrière de pacotille s'amusait à se moquer en utilisant la voix que pourrait avoir une reine devant un nouveau né, mais en plus de cela, elle osait le faire passer pour une femelle. Une petite faible et répugnante femelle.

Son ego en prenait un sacré coup. Lui qui haïssait les femelles, lui qui désirait les voir ramper devant lui. La catin de son père osait s'adresser à lui comme s'il était l'une de ces viles créatures. Comme si il ressemblait à ses choses comme Petit Griffe. Un frisson de rage le secoua tandis que Toile d'Araignée continuait son jeu moqueur, enfonçant le gamin toujours plus profondément.

Toile d'Araignée ▬ Tu es toute petite mon trésor, tu devrais boire plus de lait ou tu passeras encore sous le ventre de ta mère à l’âge adulte !

Et voilà qu'en plus de le féminiser elle s'en prenait à sa taille. Les crocs de Petit Scorpion en grincèrent tant ils étaient serrés sous la haine et la rage qui irradiait de son corps. Tous ses muscles, aussi faibles soient-ils, étaient contractés. Le pire dans tout cela, c'était ce sourire que cette langue de vipère affichait sur son visage, cependant, bien que son visage se soient voulu chaleureux, souhaitant sûrement pousser le jeu toujours plus loin, elle fut incapable d'empêcher cette lueur froide de briller dans ses yeux. Elle resta silencieuse encore un instant. Laissant le petit mâle aux nuances de roux fulminer avant d'enfin reprendre, un air étonné peint sur la face :

Toile d'Araignée ▬ Oh mais... T’es un mâle. Elle fit une petite pause, affichant un sourire désolé qui n'avait rien de vrai avant de poursuivre : Non mais... Être guérisseur c’est bien aussi.

Une fois cette nouvelle vague d'insultes, la chatte brune repris sa toilette comme si de rien n'était. Lui ? Devenir guérisseur ? Et puis quoi encore ! Il était né pour devenir chef ! Pas pour passer son temps avec l'autre chat bizarre ! Il allait lui montrer s'il allait passer sa vie cloîtrer dans un antre à trier des plantes. Poussant un cri de rage, il se jeta la chatte qui était assise, griffe sortie, prêt à lui bondir dessus. Cependant, sa maladresse de chaton le rattrapa et il trébucha. Son espoir de sauter sur la guerrière pour la blesser disparut totalement. Il la percuta seulement avant de tomber sur son postérieur en perdant le peu d'équilibre qu'il lui restait.

Jurant contre lui même et contre ses maudites pattes qui passaient leur temps à s'emmêler entre elle, il se remit debout bien vite et se contenta donc de cracher :

Petit Scorpion ▬ Tu verras un jour, j'te montrerais où se trouve ta place. J'te prouverais que je suis meilleur que toi ! Tu es tellement faible que tu te sens obligée de t'en prendre à plus petit que toi, tu feras moins la maligne quand je serais plus grand.

Il avait dit ça sur un ton colérique. Mais il était plus que sérieux. Un jour il lui mettrait la pâté. Il n'avait pas peur d'elle et il finirait bien par se venger de toute manière.

Moi de même XD
© Etilya pour Azani sur Libre Graph

_________________

Image ©️ Nix.
Petit Scorpion se vante en #203f41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   06.06.17 20:46


Elle entendit un bruit sourd, et songea que sa rate avait fini par exploser à cause de la colère qu'il éprouvait. La vérité était bien plus drôle ; lorsque l'araignée tourna la tête, elle découvrit la petite boule de poils étendue de tout son long, la tronche empoussiérée et le cul en l'air, ouvrant deux grands yeux ronds et rapidement refermés sous le coup de la honte.
Elle ne lui offrit pas son rire en pâture.
Son cynisme dédaigneux se muait lentement en mépris, et d'un coup de patte, elle le retourna comme s'il s'agissait d'un vulgaire lapereau.

« Garde ta grande gueule fermée tant que t'es pas foutu d'aligner trois pas sans te vautrer comme une fiente, Petit Etron. » Son ton n'avait plus rien de jovial. Elle toisait le matou comme s'il s'agissait d'un insecte posé sur son repas. Il était répugnant. « Seuls les faibles et les infirmes geignent toute la journée. Tu es dans quelle catégorie, dis chaton ? » De nouveau, elle l'envoya bouler d'un coup de patte, mais cette fois, elle suivit le mouvement, lui bondissant dessus, appliquant une de ses pattes sur sa queue pour l'empêcher de se relever. « Mieux encore, sais-tu à quel point les accidents arrivent vite ? Tu es si arrogant, le clan entier goberait la bouche ouverte l'histoire que je leur raconterai. Oh non, le pauvre petit, il s'est embourbé dans les marécages, je n'ai même pas pu récupérer son corps... » Un sale chiard de moins. La nouvelle ferait peut-être claquer sa pauvre mère de chagrin. Au final, le gosse prenait peut-être toute la hargne que la noire avait envers sa génitrice, mais il l'avait cherché. Et on trouvait toujours l'arachnide, elle, ses huit pattes et ses putain de crochets à venin.

« Tu n'es pas un prince. » Elle l'envoya rouler plus loin, fétu de paille sans la moindre valeur. « Tout comme ton père n'est pas un roi, mais un chef. » Elle était seule au camp. « Rien n'indique que tu succéderas après lui. » C'était une grave erreur de la laisser seule avec un des larbins d'Ancolie. « Tu es juste un chaton parmi tant d'autres. » Depuis qu'elle l'avait évoqué, l'idée de faire disparaître le mioche ne la quittait pas. « Et j'imagine que tu n'as pas encore croisé la route de quelqu'un qui n'avait pas peur de tes parents. » Il ne servait à rien, son père ne l'aimait pas. Il n'y avait aucun témoin. « Jusqu'à aujourd'hui. » Vraiment, qui, quoi la retenait ?
Elle l'envoya bouler. Encore.
A chaque fois qu'il se relevait, elle prenait une joie macabre à lui bondir sur le dos ou à l'envoyer encore plus loin. Sans réelle violence, mais elle ne lui laissa plus aucune seconde de répit.
La rancœur lui mordant le cœur. Ancolie et ses ovaires zélés lui avaient bien barré le passage. Et ça la rendait malade, d'avoir peut-être loupé sa chance, LA chance, à ça. A rien.

« Qui va venir te sauver cette fois, Petit Étron ? » chantonna-t-elle, comme si elle l'avait enroulé dans sa toile, et qu'à présent, elle le ramenait vers elle. Tricotant des pattes pour le guider jusqu'à sa gueule béante et affamée.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 16
Localisation : Dans la pouponnière.

Carte d'identité
Âge: 6 lunes (Août - Septembre).
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Jour Pluvieux.

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   06.06.17 21:43



Tu veux te battre ?

FEAT

TOILE D'ARAIGNÉE

Toile d'Araignée n'avait put qu'être témoin de la chute plus que ridicule. Cependant, son air moqueur se changea à une vitesse folle en mépris. Et avant même que le chaton ne puisse récupérer un vrai équilibre, une puissante patte le fit bien vite retomber au sol. Puis arrivèrent les insultes. Les crocs toujours aussi serrés, il entrepris d'essayer de se relever. Le ton joyeux qu'elle avait depuis le début de leur rencontre, bien que ce dernier soit complètement faux, avait totalement disparut pour ne laisser place qu'au mépris et à la froideur. Avant qu'in ne soit totalement redressé, un nouveau coup le fit rouler dans la poussière. Sous le coup de la surprise, il poussa un petit cri aigu. Pendant ce temps, la veuve noire continuait de cracher son venin, paroles acides qui blessaient le petit prince et qui pourtant ne disait plus rien. Lorsque le gamin eu finit de rouler sur le sol, il fut plus que surpris de sentir la guerrière bondir sur lui, écrasant sa queue sous l'une de ses pattes, l'empêchant de fuir. Ce qui n'empêche pas le jeune chat d'essayer de ramper pour s'échapper, sans succès.

Toile d'Araignée ▬ Mieux encore, sais-tu à quel point les accidents arrivent vite ? Tu es si arrogant, le clan entier goberait la bouche ouverte l'histoire que je leur raconterai. Oh non, le pauvre petit, il s'est embourbé dans les marécages, je n'ai même pas pu récupérer son corps...

En était-elle vraiment à ce point là ? Où bien désirait-elle seulement inquiéter d'avantage le petit chaton ? Le menaçait-elle réellement de lui ôter la vie avant de camoufler cela en un simple accident ? La fourrure du chaton avait finit par redescendre tandis que la crainte prenait peu à peu sur la rage, bien que cette dernière ne dorme pas encore, l'instinct de survie était plus fort. Puis le poids sur sa queue disparut, il voulu profiter de cette occasion pour fuir un peu plus loin, mais une patte sombre l'envoya bouler un peu plus loin. Il poussa un nouveau couinement douloureux, incapable de l'étouffer.

Tandis que Petit Scorpion balayant le camp d'un regard inquiet à la recherche d'un éventuel guerrier pour venir l'aider, la catin d'Etoile du Serpentaire continuait son monologue. Se rapprochant toujours plus du gamin qui essayait de s'éloigner le plus possible. Est-ce qu'il regrettait d'avoir insisté ? Non.. Oui ? Il n'en savait rien. Il crevait d'envie de remettre la guerrière à sa place, mais il devait bien se rendre à l'évidence, le campement était complètement désert. Il ne faisait clairement pas le poids contre le chatte aux reflets noirs.

Puis un nouveau coup arriva, le faisant atterrir un peu plus loin. Les membres tremblants, il parvint cependant à se redresser, mais cela ne dura pas bien longtemps. En effet, la chatte lui bondissait dessus pour le faire rouler de nouveau. Et ce ainsi de suite, ne laissant à aucun moment le temps de souffler au petit.

Toile d'Araignée ▬ Qui va venir te sauver cette fois, Petit Étron ?

En voilà une bonne question. Le chaton secoua la tête. Son coeur lui criait de s'enfuir tandis que sa fierté lui dictait de se retourner et d'en foutre une à la guerrière sombre. Mais il n'avait tout simplement aucune chance. Il plongea donc son regard azur dans les iris dorés de la chatte qui se trouvait non loin puis finit par les baisser, honteux avant de murmurer :

Petit Scorpion ▬ C'est bon.. J'm'excuse, j'suis désolé. J'te jure.. laisse moi maintenant..

Sa honte ne faisait que grandir, sa fierté semblait se briser, éclater en de milliers de petits morceaux de verre. Il ravala pourtant son ego. Il aurait toujours l'occasion de se venger plus tard..

Du coup j'ai choisi l'option de secours <3
© Etilya pour Azani sur Libre Graph

_________________

Image ©️ Nix.
Petit Scorpion se vante en #203f41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   07.06.17 22:21


Elle avait salement abusé. Elle s'en rendait compte maintenant, à présent que le chaton chouinait plus qu'il ne jurait. Le regrettait-elle ? Un peu. Pas de martyriser un chaton qui risquait de devenir un énième petit con imbuvable, mais d'avoir perdu sa patience et son flegme dédaigneux. Le morveux était un chiard de plus, un parmi une plâtrée d'autres comme lui, arrogants, insouciants et indisciplinés. En revanche, ce qu'il avait de plus que les autres, ce qui n'avait pas fait que déborder le vase mais l'avait fait tout simplement éclater, c'était qu'il était la preuve vivante des préférences de son chef. Pour l'instant, car rien ne durait jamais : Ancolie était encore jeune, et son petit cœur tout mou allait lui dicter des conduites qui lasseraient le grand matou au cœur de pierre. Surtout si ses yeux venaient à se poser sur ce qu'elle avait enfanté, des morveux qui ne savaient pas marcher droit, alors qu'elle à leur âge, chassait déjà des souris imaginaires avec la grâce d'une panthère.

Les griffes de la chatte se rétractèrent, tout comme ses pupilles qui semblaient s'être dilatées sous le coup de la colère et de la rancune. Finalement, elle avait eu de la chance d'être seule. Le gamin s'était mangé une leçon qu'il n'oublierait pas, elle avait pu se lâcher un peu, et surtout, personne n'avait pu la voir témoigner de cette acte de faiblesse mentale, libérer le barrage qui retenait les eaux tempétueuses de ses pensées, et déverser un torrent de violence sur un chaton qui finalement, était juste un peu plus con que les autres.
Oh merde, c'est qu'elle s'en voudrait presque.
C'était toxique ces conneries à poils duveteux.

« Il est plus sage de se la fermer quand l'adversaire fait trois fois ta taille. »

Elle se redressa et son corps bascula lentement en position assise, contemplant la petite chose qui avait à présent quantité de choix divers quant à la suite des événements. Fuir. Lui bondir dessus en hurlant son cri de guerre. Lui cracher à la gueule. Se pisser dessus. Hurler qu'il allait l'dire à sa mèèèère. Rester prostré en tremblant. Enchaîner style de rien sur la météo. Lever des yeux plein d'admiration sur elle et lui demander de l'entraîner pour être aussi badass.
Tomber à nouveau.

Sans trop savoir pourquoi, elle attendait. Le laissant danser sur un fil invisible.
Il pouvait choisir de tomber d'un côté, et lui prouver qu'il était faible et terrifié.
Il pouvait choisir de tomber de l'autre côté, et démontrer qu'il était bien le clone de tous ces petits cons orgueilleux à la fourrure bouffie.
Ou il pouvait se démerder pour tenir en équilibre sur le filin et la surprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 16
Localisation : Dans la pouponnière.

Carte d'identité
Âge: 6 lunes (Août - Septembre).
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Jour Pluvieux.

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   09.06.17 19:40



Tu veux te battre ?

FEAT

TOILE D'ARAIGNÉE

Il devait être vraiment pitoyable ainsi, encore tout tremblotant, aussi bien de peur que de douleur, des coups qu'il venaient de se prendre. Sa fierté, sa confiance en lui ? Éclatées, envolée. Un voile de honte dansait autour de lui. La chatte semblait avoir cesser de lui envoyer ses pattes dans la figure. La grande question était, pour combien de temps ? Elle le détestait, elle serait bien capable de profiter de cette occasion où le camp était désert pour mettre fin à sa courte vie.

Toile d'Araignée ▬ Il est plus sage de se la fermer quand l'adversaire fait trois fois ta taille.

Apparemment son plan actuel n'était pas le l'achever, ce qui, en soit, était plutôt bon signe. Mais cela ne changeait pas le fait qu'une lueur de crainte valsait toujours dans ses yeux. Son petit corps était encore étalé sur le sol, tandis que non loin, Toile d'Araignée c'était remise en position assise. Peut être que Petit Fauve, ou même Petite Griffe, aurait put se battre convenablement contre la chatte sombre. Mais lui.. lui il était trop faible, le dernier choix.. l'échec de la portée. Petit Scorpion serra les crocs jusqu'à s'en faire mal. Il ne supportait pas cette idée. Bien que ce soit avec difficulté, il se remit debout. Ses membres tremblaient comme des feuilles, mais il était debout. Il plongea alors son regard bleuté dans les iris dorées de la guerrière.

Petit Scorpion ▬J'veux que tu me montre comment battre Petit Fauve et Petite Griffe, j'veux être meilleur qu'eux !.. S'il te plait ?

Il avait quelque peu hésité à prononcer ces quelques petits mots, pourtant si simple mais qu'il n'utilisait que très rarement. Mais il n'était pas certain que la féline apprécie énormément de recevoir un ordre. Surtout après la démonstration de force qu'elle venait de faire. Il n'avait pas spécialement envie de se reprendre un coup. Mais malgré le fait qu'il n'était pas de taille pour se battre, de la détermination brillait au fond de ses yeux, remplaçant peu à peu la peur.

Toile d'Araignée pourrait peut être lui donner une astuce pour faire mordre la poussière à sa fratrie.. ainsi peut être remonterait-il dans l'estime de ses parents ?

C'est court et pas top désolé :c
© Etilya pour Azani sur Libre Graph

_________________

Image ©️ Nix.
Petit Scorpion se vante en #203f41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   09.06.17 20:42


Ben tiens, si elle s'attendait.
Elle avait rossé un marmot, était passé à ça, à ça !, d'offrir son corps chétif aux marécages. Et voilà qu'il se redressait et, soutenant son regard, avait ravalé sa fierté, assumé ses erreurs et étalé ses faiblesses et sa volonté devant elle.
Mis à nu.
Et elle, qui pensait avoir tout vu, était décontenancée.

Difficile de dire à présent qu'elle le haïssait : c'était une haine dirigée vers sa généalogie, vers ses ascendants qui semblaient se jouer d'elle. Elle n'avait pas aimé son caractère, son arrogance, son allure chétive, tout ce qui faisait de lui un pseudo prince à la grande gueule et au cerveau plat. Mais, à présent. Que pouvait-elle dire de lui ? Il l'amusait presque. La ténacité était une qualité rare, surtout à un si jeune âge. N'importe qui était capable de l'ouvrir et de parader en connectant trois neurones et en recrachant quelques répliques prémâchées. Mais se prendre une raclée et implorer d'être par la suite formé... C'était tout de suite beaucoup moins commun.

Elle évalua les possibilités qui s'offraient à elle, toisant le gamin d'un regard glacé, hermétique. Elle n'aimait pas les gosses, n'avait pas la moindre once d'altruisme en elle et doutait très franchement d'avoir la fibre pédagogue. En plus, c'était un fils d'Ancoconne. C'était le fils d'Ancoconne. Putain. Quelle menace plus glaçante pour une mère que d'apprendre que sa meilleure ennemie était idolâtrée par son gosse ? Et d'ignorer les desseins de la noire ? Cherchait-elle à monter le gamin contre sa mère ? Le maltraitait-elle en secret ? Allait-elle le tuer, ou lui donner de faux conseils ?
Cette perspective réjouissait l'arachnide.

« Tu ne préfères pas demander ça à tes parents ? » demanda-t-elle, cherchant à voir ce qu'il éprouvait envers eux. De la crainte face à son padre sans doute, mais encore ? Admiration ? Dédain ? Et sa mère ? Y'avait-il seulement un gosse qui détestait sa génitrice à un si jeune âge ?
Bondissant sur ses pattes, elle tournoya autour du chaton, l'évaluant rapidement. Il n'était pas le mieux adapté physiquement, mais si il était déterminé, pendant que sa fratrie se prélasserait au soleil et emmerderait le monde, il s'endurcirait et se musclerait. Même né le plus faible, il pourrait très vite monter en grade et s'imposer.
La décision était difficile.
Bien sûr, ce n'était pas comme si elle allait être sa mentor et lui son apprenti : dans quelques lunes, il serait nommé, aurait un référent et basta. Mais elle pouvait très bien le ruiner comme le mettre dans sa poche pour de futurs projets.
Difficile...
Elle s'écroula au sol, soulevant un nuage de poussière, formant un cercle autour du petit être, arquée de ses épaules osseuses à la pointe de sa queue. Tel un python enserrant son dîner, ou une araignée repue de trop avoir mangé.
A lui de choisir à quoi l'apparenter.

Elle darda un regard torve au môme, lui apprenant une seconde leçon importante : rien n'était jamais gratuit dans la vie.

« Qu'est-ce que j'y gagne ? »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 16
Localisation : Dans la pouponnière.

Carte d'identité
Âge: 6 lunes (Août - Septembre).
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Jour Pluvieux.

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   10.06.17 12:00



Tu veux te battre ?

FEAT

TOILE D'ARAIGNÉE

Le regard doré que la guerrière gardait sur le petit mâle était froid, pourtant Petit Scorpion ne cillait pas. Il se fait rage pour ne pas bouger, mais jusqu'à présent, il y parvenait assez bien. La chatte sombre resta silencieuse quelques temps, pesait elle le pour et le contre ? Le chaton tigré attendait avec un semblant de patiente, de souhaitant pas raviver la violence de l'élégante chatte. Il avait assez prit pour aujourd'hui. Il espérait seulement qu'il parviendrait à convaincre l'araignée.

Toile d'Araignée ▬ Tu ne préfères pas demander ça à tes parents ?

Ses parents ? Entre Douce Ancolie qui passait une grande partie de son temps dans la pouponnière et Etoile du Serpentaire qui n'arrivait déjà pas à trouver le temps pour ne serait-ce que passer voir ses enfants. Comment pourraient-ils l'entraîner ? Et quand bien même l'empereur venait de temps à autres visiter la pouponnière, ce ne serait sûrement pas lui qu'il choisirait pour lui montrer comment s'améliorer au combat. Petit Fauve serait sûrement celui qui y aurait le droit. Le gamin souffla légèrement. Il donnerait n'importe quoi pour que le meneur du clan daigne lui accorder un peu plus d'attention.. Sa mère, quant à elle, il doutait qu'elle soit en état de vraiment lui apprendre quelque chose d'utile pour pouvoir battre sa fratrie.

Petit Scorpion ▬ Mon père n'en a rien à faire, quant à ma mère..Cela m'étonnerait qu'elle souhaite que je batte Petit Fauve et Petite Griffe.

Entre temps, Araknée s'était relevée et tournait à présent autour du gamin. De son côté, le petit prince restait immobile, pas qu'il ne souhaitait pas suivre Toile d'Araignée du regard, mais surtout par peur de perdre l'équilibre et d'une fois de plus se ridiculiser. Puis elle se laissa retomber au sol, faisant voler un petit nuage de poussière autour d'elle. Elle le fixa encore avant de lui demander ce qu'elle y gagnerait à l'aider ainsi. Le chaton ne s'y était pas attendu. Il pensait à un oui ou à un non. Il ne voyait pas vraiment ce que lui, pourrait lui offrir à elle. Jamais on lui avait demander quelque chose en échange.

Il resta silencieux, faisant tourner son esprit à plein régime afin de trouver une solution. Il tenait à ce qu'elle l'endurcisse. Il devait trouver un argument. Toile d'Araignée faisait partie du harem de son père. Et bien qu'il ne sache pas ce que cela signifiait réellement, il savait qu'elle partageait cette place avec Douce Ancolie, Fleur Noire ou encore Chant d'Alouette. Et de ce qu'il avait saisi, ces femelles se battaient pour être la plus proche du grand chef.

Petit Scorpion ▬ Si tu me rends plus fort...euh.. J'suis sûr que mon père te donnera une place plus importante ?

Il était incertain dans ses paroles, mais il ne voyait que ça. Il ne voyait pas ce qu'il pourrait plaire à la chatte, et ce qu'elle souhaiterait vraiment en échange. Alors il tentait, il avait peut être une petite chance ?

© Etilya pour Azani sur Libre Graph

_________________

Image ©️ Nix.
Petit Scorpion se vante en #203f41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   10.06.17 13:02


Mh. Il y avait matière à exploiter. Un père absent, une mère trop occupée par ses gosses un peu plus capables, et une très forte jalousie envers les membres de sa fratrie. Il se sentait inférieur à eux, l'était un peu, pour être honnête. Mais ce cocktail de négativité se transformerait bien vite en un brasier ardent qui durcirait son cœur et son âme. Elle en ronronnait presque à cette perspective. Les sentiments négatifs étaient un moteur puissant, bien plus que l'amour ou l'amitié. Par rage, par peur, par haine, on allait loin, on donnait tout pour se prouver qu'on pouvait le faire, mais aussi pour le démontrer aux autres. Il n'y avait rien de tel pour vous ressourcer que de planter ses griffes dans la chair des ennemis, et de se hisser au sommet.

« Si tu me rends plus fort...euh.. J'suis sûr que mon père te donnera une place plus importante ? » Elle darda un regard désabusé sur le moutard. « Bien essayé. Mais ça, c'est une supposition. » Il connaissait moins bien son père qu'elle, et l'araignée doutait fort que son géniteur aie un quelconque sens de la reconnaissance, surtout si on faisait une bonne action envers sa famille et non lui, directement. Elle pouvait s'attirer les grâces du chef en entraînant son fils, mais le processus serait bien plus long que ce qu'elle entreprenait actuellement depuis plusieurs lunes. Toutefois, une idée germait dans son esprit fertile, et elle se para d'un sourire enjôleur. « J'ai une idée. » En général, c'était rarement bon signe lorsqu'on l'entendait dire ces quelques mots. Mais avait-il seulement le choix ? « Disons que tu me devras un service une fois nommé guerrier. Et peu importe ce que je te demanderai, tu devras le faire. » Quelle lourde promesse pour un chaton. Il voulait jouer aux grands, et bien voilà. Il était propulsé dans un monde aux mœurs complexes et alambiquées.

Araignée se releva et, après avoir fait quelques pas, s'ébroua pour ôter la poussière entremêlée dans son poil sombre. « Mais quelle valeur à la parole d'un chaton de quelques lunes ? » Comédienne avertie, elle l'entraînait sur la route qu'elle désirait qu'il suive. Aveuglé, fasciné par la veuve noire imprévisible, capable de le cajoler comme de l'étriper.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 55
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 16
Localisation : Dans la pouponnière.

Carte d'identité
Âge: 6 lunes (Août - Septembre).
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Jour Pluvieux.

MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   10.06.17 13:36



Tu veux te battre ?

FEAT

TOILE D'ARAIGNÉE

Le petit chaton ouvrit la gueule pour protester en entendant la guerrière lui dire que ce n'était pas une proposition mais plutôt une supposition, mais au final le gamin préféra se la fermer et se taire. Se contentant de serrer les crocs en silence. Il chercha une autre solution, souhaitant trouver quelque chose à offrir à l'araignée mais rien ne lui venait. Si seulement il avait été doué avec les mots comme l'était Petite Griffe, peut être aurait-il put la convaincre... Quoi qu'à la vue de la chatte qui se trouvait devant lui, il en doutait.. Enfin, ca aurait tout de même plus efficace. Puis finalement un petit sourire étira les lèvres d'Araknée qui lui dit qu'elle avait finalement une idée. Petit Scorpion fronça les sourcils mais resta silencieux, attendant que la guerrière fasse sa proposition.

Toile d'Araignée ▬ Disons que tu me devras un service une fois nommé guerrier. Et peu importe ce que je te demanderai, tu devras le faire.

Toile d'Araignée se releva et fit en sorte de faire tomber tous les grains de poussière qui étaient restés accroché à sa pelisse sombre. Pendant ce temps, le chaton réfléchissait. Sa première pensée avait été de répondre par l'affirmative immédiatement, mais était-ce réellement sage ? Une promesse de cette envergure pouvait rapidement être regrettée. Mais il voulait que l'araignée accepte et pour cela, il ne voyait qu'une solution : accepter sa proposition et lui promettre de faire ce qu'elle voudra lorsque le moment viendra.

Toile d'Araignée ▬ Mais quelle valeur a la parole d'un chaton de quelques lunes ?

Sa parole ? Bien sûr qu'il la tiendrait, pour qui le prenait-elle ? Pensait-elle qu'il allait trahir sa promesse ? Si jamais il venait à accepter il se plierait aux règles de la chatte et ce même si le service en question ne lui convenait pas. Mais une fois encore, il pourrait très bien promettre de tenir sa parole, Araknée avait raison.. il n'était qu'un chaton et sa parole ne représentait pas grand chose. A part si il trouvait un moyen de la convaincre..

Mais pour le moment il fallait déjà qu'il se décide. Devait-il accepter et en échange d'un entraînement qui lui donnerait peut être l'occasion de remonter dans l'estime de sa famille il devrait se plier aux volontés de la chatte, quelques qu'elles soient. Ou bien fallait-il mieux qu'il refuse et que par la même occasion il passe à côté d'une telle occasion ? Peut être que le prix au final ne serait pas si élevé que ça..

Petit Scorpion ▬ Très bien. Tu pourras me demander ce que tu veux. Tu peux me faire confiance ! Je ne trahirais pas cette promesse ! Et si jamais je venais à le faire, tu pourras faire ce que tu veux de moi.

Ainsi, peut être que l'araignée accepterait de prendre en compte sa promesse. Pour tout dire, Petit Scorpion n'en savait rien. Mais si il ignorait ce que son père ferait pour récompenser Toile d'Araignée pour avoir rendu son rejeton plus fort et qu'il pouvait en effet par promettre quelque chose le concernant. Il pouvait s'utiliser lui même. Il espérait seulement que cela donnerait plus de poids à sa parole.

© Etilya pour Azani sur Libre Graph

_________________

Image ©️ Nix.
Petit Scorpion se vante en #203f41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu veux te battre ? | Toile d'Araignée - abandon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toile d'Araignée : Te prendras-tu dans ma toile ?
» Eleanor ♣ Tu veux te battre ou tu veux être mon pote ?
» La toile de l'araignée [Feat Akina Hideaki ]
» ? Toiles d'araignées et fumée...
» Mon monde enfermée dans une toile d'araignée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN
 :: Au commencement :: Archives :: RPG
-