THE PROPHETIES BEGIN

Thème IV - Les Lunar Pod
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 63
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 16
Localisation : Toujours au même endroit %)

Carte d'identité
Âge: 32 lunes (Février)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   31.10.17 11:28

The Hunters

“ Quels chasseurs ces félins. Ce sont des experts. Dans toutes les catégories de chasses ! ” feat. Cœur Maudit ♥️

Papillon de Lune ouvrit doucement les yeux et bailla légèrement. Sa nuit fut calme. Aucun cauchemar pour perturber sa journée. En esquissant un doux sourire, elle espérait pouvoir participer à une patrouille aux côtés de Cœur Maudit. Rien que d’y penser, des papillons lui chatouillaient l’esprit. Elle s’était laissée envoûtée par ce charmant mâle, aussi mystérieux que séducteur. À ses yeux, il était unique, parfait... Seulement... en pensait-il autant d’elle ?
Elle se leva calmement et prit le temps d’être totalement réveillée. La fin de l’averse qui s’était abattue sur les marécages sembla se terminer, ce qui l’en réjouie. Plus vite le ciel serait dégagé, plus vite les patrouilles pourront être faites.

Alors que la dernière goutte de pluie tombait, la guerrière sortit en toute discrétion. Son sourire se dirigea vers une reine qui la saluait non loin de là. La femelle pleine leva la patte et la remua en rythme, lui souhaitant, d’une certaine manière, de passer une bonne journée. Papillon de Lune l’en remercia d’un simple hochement de tête et se dirigea vers la réserve de gibier. Son ventre se tordit à la vue des proies, elle était maigre... car le goût du sang la dégoûtait. Seulement, pour éviter de faire un malaise en pleine forêt, elle se força et prit un vieux rat peu juteux. Puis, en trottant, elle partit s’installer aux côtés de ses compagnons. Elle fit mine de s’intéresser à leur discussion, mais son regard était occupé à rechercher un félin en particulier.
Lorsqu’elle l’aperçut, elle tourna vivement la tête et croqua dans sa proie. Eh oui ! Il fallait bien se faire désirer. Sinon, c’est trop facile !

Le bout de sa queue effectuait des petits battements en panache. Elle l’attendait, en essayant de s’immiscer dans la discussion de ses compagnons, histoire d’avoir l’air crédible.
Néanmoins, une idée vint lui chatouiller les moustaches. Cœur Maudit était également du genre à se faire désirer. Elle ne devait pas non plus trop s’attendre à ce qu’il vienne vers elle, tel un messie. Non non non, plusieurs possibilités se présentaient. Mais bien sûr, elle n’en espérait qu’une seule !

HRP : Hii c’est court ! J’espère que la situation te plait !

#iwhae pour epicode

_________________
Demande de liensRépertoire des rp’s[size=13]
color #BF6913


[/size]



by Waki, adorable !

Others :keur::
 


Dernière édition par Papillon de Lune le 25.01.18 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Maudite
◊ Meneur
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 55 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Caresses

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   02.11.17 0:45


Plus de cauchemar, la paix. Seulement et uniquement la paix. Je me réjouissais de pouvoir enfin passer une nuit tranquille. J’ai rêvé de la lune, pleine, belle, brillante, illuminant la terre de sa faible lumière nocturne. Une étoile immense dans un grand ciel noir. Je me promenais dans le camp par ce temps obscur et un gracieux papillon s’est posé sur mon museau. Il était d’une couleur que je ne peux pas définir. Bleu, ou ambré, je ne pouvais pas savoir. Et ce dernier s’est envolé, et se dirigeait vers la lune. Les deux ne faisait plus qu’un. Le papillon de la nuit, ou dirai-je plutôt, de la lune.

L’averse m’avait réveillé. J’avais pris soin la veille de désigner les participants à la patrouille de l’aube. Il me faudra leur rapport d’urgence histoire de voir s’il y avait de nombreux dégâts. Je devais, en attendant réfléchir à la composition de la prochaine. Une fois la pluie calmée, je sors dehors et passe en revu tout les guerriers disponibles. Je serais partant de faire le tour du territoire cette fois. Qui pourrait m’accompagner ? Et là, mon regard tombe sur Papillon de Lune. Révélation. C’est son nom qui m’est venu en rêve non ? Ce gracieux papillon se fondant sur la belle lune. Se passerait-il quelque chose si je disais à la guerrière de m’accompagner ? Après tout… C’était une bonne idée non ? Elle est charmante, envoutante… Et elle a fait sortir de moi un côté séducteur que je ne connaissais pas. Evidement, quand j’étais plus jeune j’ai déjà essayé de charmer quelques belles minettes. Et ça avait marché ! Mais l’histoire avec elle ne s’était pas bien terminée… Enfin, c’est peut-être l’occasion de la connaitre mieux ? On verra bien… En attendant sortons les fleurs.

Avant de m’approcher de cherche des yeux des petites fleurs que je pourrais lui offrir, histoire d’être un minimum gentleman. Pas loin, j’en vois des blanches. Parfait ! Si pure, je n’ose à peine les toucher, par respect. Je coupe délicatement trois petites fleurs, et je reviens vers la guerrière.
Je voulais la surprendre. Je me racle la gorge pour attirer son attention, et la regarde de mes yeux verts. Ils tentaient de la charmer, comme le ferait un joueur de flûte avec des serpents. Je pose le maigre bouquet à ses pattes et lui dit d’une voix, calme, grave et douce :

« Bonjour Princesse. Les fleurs, c’est pour le respect que je te porte. »

Sans montrer de gestes, comme je l’ai fais la dernière fois pour la provoquer, je m’assoie à côté d’elle. Faut ce faire désirer ma grande, tant que tu ne demandes pas, je ne ferais rien. Cependant, fallait que je lui dise pourquoi je suis là. De cette même voix séductrice, je reprends la parole :

« Que dirais-tu de m’accompagner pour une patrouille ? Juste toi, et moi ? »

Je restais distant, juste pour me faire désirer. Je me contentais de lui envoyer un regard enchanteur. Avant qu’elle ne m’envoute comme la dernière fois.

_________________


De Nix :heart:

Que de beaux cadeaux ^-^:
 

Maudit dirige en #071907
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 16
Localisation : Toujours au même endroit %)

Carte d'identité
Âge: 32 lunes (Février)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   10.11.17 1:55

The Hunters

“ Quels chasseurs ces félins. Ce sont des experts. Dans toutes les catégories de chasses ! ” feat. Cœur Maudit ♥️

La femelle sentit soudainement une douce chaleur lui parcourir le corps. Un magnifique regard la couvrait avec tendresse. Des prunelles vertes, profondes et emplies de bienveillance. Un être exceptionnel comme on n’en voit jamais... Cet être, elle le reconnut sans même avoir à se retourner. Elle le sentait, elle l’attendait, comme lorsque l’on attend un ange. Elle le désirait, il était une lumière nouvelle, cette petite flamme qui réchauffe un cœur. Elle semblait devenue invincible lorsqu’il était près d’elle. Comme si elle aurait été prête à tout pour lui. Dans la vie ou dans la mort. Son aura la transformait en un être différent, un être calme, doux et charmant. Et même si leurs petits jeux hypocrites prenaient généralement le dessus, au fond de son âme, Papillon de Lune savait que ce guerrier comptait à ses yeux. Et elle en était heureuse.

Alors qu’elle rêvait debout, envolée dans ses pensées, Cœur Maudit tenta d’attirer son attention. La femelle se retourna alors, agréablement surprise. Son expression s’était faite accueillante et chaleureuse. Ce dernier la couvrait d’un si beau regard, charmeur. Ses prunelles ne cessaient de l’envoûter, tant et si bien qu’elle ne se lassait d’y plonger son âme toute entière.
Puis, rapidement, il déposa trois délicates petites fleurs blanches aux pattes de la femelle. Ce geste dessina un grand sourire sur le visage de la guerrière. Elle s’imprégna de la douceur de ces dernières en les effleurant du bout de la patte. Au contact des pétales, elle ressentit une nouvelle vague de chaleur, tout autant agréable.

— Bonjour Princesse. Les fleurs, c’est pour le respect que je te porte.

Elle crut le voir se coller à elle, mais au contraire, il sembla rester à distance. Se doutant de quelque chose, elle préféra lui sourire un peu plus sans bouger d’un cil. Assis là, ils se provoquaient à leur manière. Sans violence, sans méchanceté, ils aimaient tous deux montrer qu’ils restaient loyaux à eux-mêmes, sans pour autant trahir l’autre.
Seulement... Papillon de Lune était beaucoup moins patiente. Rester à distance de lui aussi longtemps ne faisait pas partie de ses possibilités. Elle commença alors à remuer la queue, tout en laissant apparaître un faible ronronnement. Il savait très bien qu’elle répondrait à ses demandes dissimulées. Et elle se laissait envahir par l’aura de ce dernier comme on se laisse bercer par le battement du cœur de notre mère.

— Que dirais-tu de m’accompagner pour une patrouille ? Juste toi, et moi ?

Cerise sur le gâteau, le voilà en train de provoquer le diable. Rien de mieux pour attiser totalement l’attention de la guerrière, qui justement, se levait déjà. Elle vint directement s’enrouler autour le mâle, déposant sa queue sur son poitrail blanc et posant sa joue sur son épaule musclée. Son sourire se faisait maintenant aussi provocateur que lors de leur rencontre. Elle plongea alors à nouveau ses prunelles dans son regard profond et lui murmura avec douceur.

— Je crois savoir qui en ressortira vainqueur. Le prédateur gagne toujours. À moins qu’en tant que proie, tu te sois amélioré. Dans tous les cas, je ne veux pas en rater une seule seconde, même si au final, je serais obligée de te dévorer.

Elle relâcha son étreinte et s’écarta pour lui laisser la possibilité de décider du départ sans qu’une sangsue soit accrochée à son poil. Mais ses yeux ne bougèrent pas, noyés dans cette étendue verdoyante.

#iwhae pour epicode

_________________
Demande de liensRépertoire des rp’s[size=13]
color #BF6913


[/size]



by Waki, adorable !

Others :keur::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Maudite
◊ Meneur
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 55 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Caresses

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   11.11.17 1:35


Et je l’ai touché. Bingo. Elle s’enroule autour de moi, passant délicatement sa queue sur mon poitrail et posant sa joue contre moi. Et c’est trop tard, je me laisse faire, envoutée par la guerrière. Je garde en tête ce papillon qui s’est confondu avec la lune dans mon rêve… Hante-elle mes pensées finalement ? Si ce n’était pas un signe. Ce n’est pas toi qui charme mon vieux… Elle t’a déjà dans les mailles de son filet. Et si je me laissais tout simplement aller au lieu de provoquer pour la faire réagir ? Mais c’est peut-être une attente qu’elle a envers moi, cette continuelle « bataille » pour savoir lequel prends le dessus. J’ai l’impression d’être qu’un enfant mais je me sens plus léger, en paix. De ses yeux ambrés, dans lesquels je me perdais aisément, elle me regarde, et sa voix douce, presque berçante, chantante, se fait entendre :

« Je crois savoir qui en ressortira vainqueur. Le prédateur gagne toujours. À moins qu’en tant que proie, tu te sois amélioré. Dans tous les cas, je ne veux pas en rater une seule seconde, même si au final, je serais obligée de te dévorer. »

Provocatrice jusqu’au bout. Ce jeu était amusant, certes, je me plaisais dedans, mais il est vrai que s’il ne menait à se poursuivre sans avoir une conclusion un jour… Il ne risque pas d’y avoir une nouvelle histoire à raconter, à jouer. Mais pour le moment, je préfère me laisser aller, je ronronne auprès de la guerrière et je lui lèche tendrement le haut du crâne. Je ne suis plus dans cette joute verbale de l’autre fois, je suis dans la sincérité. Mes gestes ne sont pas hypocrite, ils ne ressemblent pas à un jeu de scène, ils sont bien réels et presque instinctif, pas réfléchi à l’avance. Sauf pour les fleurs, il est vrai. Elle se détache d’ailleurs de moi, laissant un froid. Sa chaleur avait quitté l’endroit où elle s’était appuyée. J’étais déçu, j’aurais pu rester comme ça longtemps… Suis-je en train de subir la passion ? Je ne sais pas vraiment… Les choses sont confuses, rien n’a d’ordre dans mon esprit… Si ça se trouve, elle jouait un jeu ? Cherchant à m’envouter totalement pour m’avoir dans sa poche pour ensuite me briser. J’ai déjà assez donné. Mais si je n’essayais pas, comment être sûr ? Comment faire pour être certain des intensions des autres ? C’est impossible de connaitre les pensées qui ne sont pas les nôtres. Ce doute permanant sur les autres, ne fait-il pas parti des risques de la vie après tout ? Si nous ne tentons rien, elle reste froide, sombre, lugubre… Je ne voulais plus de cette vie que je m’étais forgée, autour d’une réputation de chevalier solitaire. Je défendais les valeurs de ma tribu sans en connaitre ses membres et ça devait changer, et ça commençait par me laisser aller, laisser mon instinct me guider vers cette minette. Il fallait que je prenne ce risque d’être peut-être utilisé par la suite. Mais on n’est jamais sûr de rien. Pour être sûr de ne rien rater, je préfère me jeter à l’eau. Allons-y, et elle sera peut-être mienne ? Je me rapproche d’elle et la regarde droit dans les yeux. Je plonge dans ces derniers, je me trouve presque noyé dans cet océan ambré.

« Hum… Attention ma belle, les rôles peuvent très vite s’échanger. »

Sourire presque complice, je me retourne et avance vers la sortie du camp. Il est temps de faire cette patrouille. Je lui fais quand même un signe pour lui dire que nous partons. A l’abri des regards indiscrets, dans les marais des ombres, tout pouvait arriver. Une fois dehors, je prends une grande inspiration et j’attends la guerrière noire et blanche. Je préférais qu’elle soit à mes côtés, pour des raisons évidentes. Ne pas laisser une telle enchanteresse prendre le pouvoir, sinon, on se retrouve vite charmé par ses sortilèges Ô combien délicieux. J’étais déjà presque perdu ! Le seul fait qu’elle ai été dans mon rêve cette nuit prouve qu’elle a aussi jeté un sort à mon sommeil. Une succulente sorcière. Cependant, je voulais mieux la connaitre. Tel était mon but lorsque je l’ai invité à se joindre à moi. Tout ce que je voulais c’était : savoir à qui j’avais à faire… Et puis, il ne peut pas y avoir de conclusion sans argumentations. Tout en continuant à marcher, je demande à la belle minette d’une voix douce qui trahissait mon intérêt pour elle :

« Parles-moi de toi un peu… avant de totalement m’envouter. J’aimerais savoir qu’elle sorcière se cache sous ces nombreux sortilèges. »

_________________


De Nix :heart:

Que de beaux cadeaux ^-^:
 

Maudit dirige en #071907
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 16
Localisation : Toujours au même endroit %)

Carte d'identité
Âge: 32 lunes (Février)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   16.11.17 10:12

The Hunters

“ Quels chasseurs ces félins. Ce sont des experts. Dans toutes les catégories de chasses ! ” feat. Cœur Maudit ♥️

La bicolore se sentait différente... comme si elle n’avait pas besoin de ruser pour plaire... était-elle ainsi habituellement ? Pourquoi ? L’amour qu’elle choyait pour Cœur Maudit faisait-il ressortir sa véritable identité ? Une guerrière taquine, souriante, gracieuse et délicate ?
Et même si elle ressemblait à cela en communauté, ces caractéristiques gardaient le rôle de « masque » pour mieux s’intégrer, et ainsi ne pas se faire exiler. Seulement... pour la deuxième fois, elle se sentait plongée dans un bain doux et réchauffant. Cette chaleur la rendait douce et agréable, preuve que ce mâle arrivait dans sa vie comme un Messi. À ses côtés, elle était juste « elle ». Et rien d’autre !
Serait-il satisfait ? La choisira-t-il parmi tant d’autres ? Elle, qui fut si violente, blessante... L’oublierait-il ? Saurait-il ne pas l’abandonner, lui qui semblait plus loyal que n’importe quel autre chat ? Elle aurait aimé compléter ces questions. Mais seul le temps saurait y répondre. Plus qu’à attendre et à tout mettre en œuvre pour que les choses fonctionnent.

— Hum… Attention ma belle, les rôles peuvent très vite s’échanger.

Elle esquissa un joli sourire. Sa proie se défendait plutôt bien... Puis, alors qu’il s’éloignait en direction des marais, l’œil de la femelle s’égara dans les ombres du Clan. Elle aperçut sa mère, Chant des Coquelicots. Elle se trouvait près de la pouponnière. Sûrement en quête d’air frais. Depuis la naissance de Patte Gelée et Petit Léopard, elle n’avait guère eu le temps de faire la morale à sa fille. La dernière qu’elle voulait convertir à la tyrannie du Serpentaire. Seulement... le regard qu’elle lui lançait maintenant semblait ironique, comme si la voir avec le lieutenant était une bonne nouvelle.
Sale vipère... tu feras tout pour caler tes gosses à un avenir prometteur. Tant que ça te rapporte de la considération et des félicitations ! songea-t-elle en la toisant durement. Elle ne s’attarda cependant pas, rejoignant le mâle en grande vitesse...

Rapidement, ils commencèrent à s’enfoncer dans les pinèdes. Mais Papillon de Lune se sentait quelque peu coupable. Savoir que sa mère tirerait profit de son lien potentiel avec Cœur Maudit lui donnait des nausées. Cette sale peste s’en vanterait pour sûre... ça l’aiderait à faire oublier toutes les erreurs qu’elle avait commises. Comme se mettre en couple avec un guerrier en quête de liberté ou laisser en vie sa fille toute aussi problématique...
Mais où allait-elle donc en succombant aux charmes nombreux de ce matou ? Devait-elle continuer ? Devait-elle s’enfuir et ne jamais revenir ? Finirait-elle déchirée comme son père le fut autrefois ? Destinée à donner la vie ou rejoindre les ténèbres ? Elle n’en savait rien... tout cela la perturbait... ses principes menaient constamment à un destin funeste. Cette soif de liberté ne serait récompensée que d’une mort certaine... elle ne voulait guère infliger une telle douleur à celui qui trouva la manière d’activer ses engrenages. Celui qui la mit en marche... pour la première fois en deux longues années...

— Parles-moi de toi un peu… avant de totalement m’envoûter. J’aimerais savoir quelle sorcière se cache sous ces nombreux sortilèges.

Crois-moi... tu n’aimerais pas..., songea-t-elle en détournant le regard. Que pourrait-elle bien inventer ? Elle ne voulait pas lui mentir après s’être rendu compte de tout ce qu’elle pouvait ressentir à son égard... et si il se rendait compte de cette machination familiale ? Ce constant mensonge qui circulait dans leurs veines ? Cette hypocrisie ironique dont tout le monde voulait s’éloigner...
Ils étaient uniquement des agitateurs pourris jusqu’à la moelle, à comploter dans l’ombre, de sorte à ce que tous les événements leurs soient favorables...
Cœur Maudit, qui lui restait honnête et loyal. Comment pourrait-il accepter une telle corruption ? Il s’enfuirait en courant, ça ne faisait aucun doute !

À ces pensées, Papillon de Lune, s’arrêta net faisant mine d’humer l’air. Puis, sans crier gare, elle fonça dans les fourrés et trébucha sur une une ronce, s’étalant de tout son long dans un parterre d’herbe recouverte de boue collante et de feuille humides. Devant son museau détala une petite souris, s’enfuyant au loin, maintenant impossible à rattraper.
La guerrière, honteuse grommela quelques insultes, tentant de se relever. Mais échec, la boue toute fraîche l’empêchait d’avancer. Ça faisait un peu l’effet d’une patinoire. Essayez d’imaginer un enfant au milieu d’un lac gelé... il aurait un peu besoin d’aide, n’est-ce pas ?

#iwhae pour epicode

_________________
Demande de liensRépertoire des rp’s[size=13]
color #BF6913


[/size]



by Waki, adorable !

Others :keur::
 


Dernière édition par Papillon de Lune le 16.11.17 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 996
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   16.11.17 10:12

Le membre 'Papillon de Lune' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Chasse Ombre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Maudite
◊ Meneur
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 55 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Caresses

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   17.11.17 17:33


La belle était dans ses pensées. Je la regardais, presque désirant de graver chaque détails de ce qu’elle est dans ma mémoire. Je ne connais pas grand-chose d’elle, une mystérieuse enchanteresse dans ce clan. Cependant, elle ne me répondait pas. Je voulais seulement mieux la connaître, ma question n’était pas si indiscrète que ça… Si ? J’essaie pourtant d’être bien, je fais attention à toujours respecter l’autre, j’essaie de ne pas être lourd, gênant comme une épine dans la patte. Pourtant, elle semblait juste plongée dans ses pensées. M’avait-elle au moins écouté ? Je ne sais pas. Seule elle pouvait me le dire. Je ne veux pas que faire la conversation, mes intentions sont bienveillantes et sincères, je veux vraiment la connaître. J’attends. Simplement. Le silence. Elle semble encore réfléchir. Et moi je sens le vent entre nous. Rêve stupide. J’aurais du m’en douter. Je ne dois être qu’un jouet. Évidement, je suis trop naïf.

J’avance, les oreilles en arrières, déçu. Je ne sais pas ce qu’elle pense, mais son ignorance, sa réponse inexistante m’irritent. Ce que font de beaux yeux et un regard des plus charmants. Des poisons d’une sorcière maligne. Trop naïf.

Je vois la guerrière lever le museau en l’air. Danger ? Mon instinct prenant le dessus sur mon humeur, je fais de même. Cela pourrait être n’importe qui. Je respire les effluves alentours et je ne sens qu’une souris. Ce n’est pas vraiment le temps de chasser mais bon. Puis d’un seul coup, je vois ma camarade de patrouille – j’étais bien trop déçu pour l’appeler par des surnoms affectifs – foncer en avant sans prévenir. C’est pas l’heure de chasser ! grommelai-je intérieurement. Sauf que, la femelle se rate et se prend une ronce. Bravo. Elle s’étale de tout son long et se retrouve dans la boue. C’est le karma. Et juste sous son nez, détale la petite souris. Je n’arrive pas à retenir un petit rire. Je voulais dire bien fait, parce qu’elle avait totalement ignoré ma question, mais en même temps, je ne pouvais me résoudre de la laisser dans cet état. Elle glissait dans la boue, n’arrivant pas à se relever. Je m’approche d’elle, les oreilles sur le côté essayant de donner un air neutre… Mais je gardais cet air de proie charmée. Je ne voulais pas glisser non plus, mais je devais l’aider. Ma tribu avant moi.

« T’as besoin d’aide peut-être ? »

Je vais doucement devant elle, tentant de ne pas tomber dans le même piège. Bingo. Surpris par cette boue si glissante, je dérape dans un miaulement fort et je me retrouve nez à nez face à Papillon de Lune. *Le papillon bleu ou ambré, je ne sais plus, s’envole vers la lune, ils ne font plus qu’un. Le papillon de la nuit, ou plutôt dirai-je, de la lune.*
Je la regarde, oubliant ma déception de tout à l’heure. J’étais dans la même galère qu’elle maintenant.

« Super, et je suis recouvert de boue. J’espère que t’es fière de toi princesse. »

J’étais bizarrement, plus calme, plus détendu. Elle ne pouvait pas m’ignorer cette fois. J’essaie de me mettre à côté d’elle pour l’entrainer. On devait sortir de là.

« T’es prête ? Colle-toi à moi et on pousse ensemble, et doucement ! Je ne compte pas dormir dans la boue. »

Je rajoute presque à moi-même : « Charmé ou pas. »

_________________


De Nix :heart:

Que de beaux cadeaux ^-^:
 

Maudit dirige en #071907
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 16
Localisation : Toujours au même endroit %)

Carte d'identité
Âge: 32 lunes (Février)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   18.11.17 13:21

The Hunters

“ Quels chasseurs ces félins. Ce sont des experts. Dans toutes les catégories de chasses ! ” feat. Cœur Maudit ♥️

La femelle tenta d’avancer, mais ses pattes ne cessaient de trembler. Elle se sentait ridicule et misérable. Tout d’abord pour son incompétence et sa faible vivacité d’esprit. Ensuite, pour avoir laissé tomber le mâle comme une vielle chaussette et échappé à une question qui leur aurait été forte utile. Elle sentait une boule se coincer dans sa gorge, se rendant compte qu’elle faisait tout de travers. Que ça soit avec le Clan, la famille ou les amis, elle trouvait toujours une solution pour tout gâcher... telle une anomalie.
Sans même attendre le mâle, elle commença à s’énerver, prenant de l’élan pour pouvoir sauter. Mais ses pattes s’emmêlèrent, la faisant basculer à nouveau, à plat ventre. Je l’ai mérité... songea-t-elle en restant allongée, les pattes et le bas du corps complètement trempés. Elle fut cependant surprise, mais heureuse d’apercevoir celui qu’elle avait plus tôt trahi. Du moins... l’erreur commise par précautions allait mettre un froid... Que devrait-elle dire ?

— T’as besoin d’aide peut-être ?

Elle lui sourit tristement, acquiesçant en essayant de se relever. Mais à peine eut-elle le temps de réagir qu’il s’était déjà affalé à ses côtés. Il tomba face à elle, plongeant ses prunelles d’émeraudes dans les perles ambrées de la femelle. Gênée par la situation, elle baissa légèrement le regard, ce qui n’était pas à son habitude. Que lui arrivait-il ? Pourquoi semblait-elle si inoffensive et faible ? Le ridicule lui donnait des boutons habituellement. Si bien qu’elle fut autrefois capable de trancher l’oreille d’un de ses compagnons. Cependant... à l’instant... elle se sentait légitimement punie. Elle l’avait mérité.

— Super, et je suis recouvert de boue. J’espère que t’es fière de toi princesse.

Il semblait... en colère... mais, ça n’était guère méchant ou malveillant. Elle se doutait qu’il avait très mal pris le silence de celle qui lui parlait si aisément d’habitude. Comment arranger cela ? Il devait sûrement la considérer comme une menteuse, une pauvre idiote qui croyait pouvoir embobiner un lieutenant. Mais c’était faux... juste faux... tous ses sentiments étaient réels.

— T’es prête ? Colle-toi à moi et on pousse ensemble, et doucement ! Je ne compte pas dormir dans la boue.

Il vint se coller à elle, calme... elle s’appuya alors, rassurée. Sa présence lui redonna un soupçon d’espoir. La chaleur qui émanait de son corps était apaisante. Une chaleur qu’elle n’avait pas ressentie depuis sa naissance. Depuis, personne ne s’était jamais réellement approché d’elle de cette manière pendant un moment de détresse.
Elle commença alors à avancer, se calant contre lui pour éviter de valser. Leurs pattes pénétraient avec précautions dans la boue comme il l’avait indiqué.
Et après un instant assez long de concentration intense, ils atteignirent enfin la terre stable, reprenant le chemin quitté. Elle resta cependant collée à lui, tête baissée et oreilles tombantes.

— Désolée Cœur Maudit... C’est juste que... je suis née banalement dans une famille détestable. Mon père a été assassiné, ma mère profite de tout pour se faire une réputation, mon frère joue au donneur de leçons et ma sœur me hait sans raisons apparentes... Parfois, j’ai l’impression d’être un déchet... et je sais à quel point c’est humiliant de traîner avec quelqu’un d’aussi peu respectable... Alors... je ne veux pas être un poids mort pour toi. Car tout ce qui me caractérise c’est le ridicule et la solitude. Je ne ferai que te gêner toi qui est si parfait... Tu es honnête, loyal, bienveillant... tout le monde rêverait de marcher à tes côtés...

Elle marqua un pause, sans pour autant se détacher de lui. Elle s’appuya au contraire un peu plus. Ces paroles lui coûtaient. Comment allait-il réagir ?

— Je veux rester à tes côtés... mais je ne suis pas à la hauteur. Je ne mérite pas cet amour.

#iwhae pour epicode

_________________
Demande de liensRépertoire des rp’s[size=13]
color #BF6913


[/size]



by Waki, adorable !

Others :keur::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Maudite
◊ Meneur
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 55 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Caresses

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   19.11.17 16:14


Collé l’un contre l’autre, je pousse avec elle, pour qu’on puisse sortir tous les deux. J’étais déçu qu’elle n’ai pas répondu à ma question, mais cette divine féline me fait perdre sur une route droite. Je sais qu’elle a jeté sur moi son filet, elle me tient, et peut faire ce qu’elle veut de moi. Je suis… envouté. Lorsqu’on sort enfin des entraves de la terre, la princesse reste tout près de moi. Comme si cette boue nous avait liés. Etrange liaison… La tête basse, les oreilles tombantes, Papillon de Lune restait là, sans rien dire. Enfin… C’est ce que je pensais :

« Désolée Cœur Maudit... C’est juste que... je suis née banalement dans une famille détestable. Mon père a été assassiné, ma mère profite de tout pour se faire une réputation, mon frère joue au donneur de leçons et ma sœur me hait sans raisons apparentes... Parfois, j’ai l’impression d’être un déchet... et je sais à quel point c’est humiliant de traîner avec quelqu’un d’aussi peu respectable... Alors... je ne veux pas être un poids mort pour toi. Car tout ce qui me caractérise c’est le ridicule et la solitude. Je ne ferai que te gêner toi qui est si parfait... Tu es honnête, loyal, bienveillant... tout le monde rêverait de marcher à tes côtés… »

Hein ? Je… Je ne sais pas quoi lui dire. Tout ce que je souhaitais c’était la réconforter, lui crier que dans ses yeux je me perds, dans son regard je me noie, contre elle je me réchauffe… Simplement lui dire que… Je ne sais pas ce qu’elle m’a fait mais ce n’est pas rien. Lui dire qu’elle n’est pas un déchet, non, qu’elle est un trésor brillant enfouie sous des décombres sales… Qu’elle est la seule perle trouvée parmi toutes ces coquilles vides. La dernière étoile qui s’est illuminé dans le ciel, la dernière que j’ai vue, et la plus belle. Lui dire qu’elle était ma dernière étoile. Je ne suis pas parfait, loin de là, personne ne l'est, sinon, où serait l’intérêt de connaitre les autres ?

« Je veux rester à tes côtés... mais je ne suis pas à la hauteur. Je ne mérite pas cet amour. »

Et elle se tait. Enfin. Je me rapproche plus d’elle, et lui fait relever la tête avec mon museau. Je lui lèche le haut du crâne affectueusement, je veux la réconforter. Je regarde avec bienveillance la douce, colle mon museau contre elle et respire son odeur. Je lui dois des paroles réconfortante, chacun son tour, je dois me confier. D’une voix douce et affectueuse, je lui dis :

« Cette nuit, dans mon sommeil, mon rêve, je me promenais dans le camp. Il faisait nuit, mais la lune et les étoiles éclairaient la terre, c’était magnifique. Puis, alors que je regardais le ciel, un petit papillon, ambré il me semble, s’est posé sur mon museau. Original non ? Alors que je le fixais, fasciné par cet animal, il s’envole. Je le suivais du regard, il était… Tellement beau, il était presque magique. Il avait envouté mes prunelles. Je le vois, s’élever de plus en plus haut dans les étoiles. Et puis là, tel une éclipse, le papillon est passé devant la lune et s’est arrêté devant. Un Papillon de Lune. »

J’espère vraiment qu’elle comprend où je veux en venir. J’enfouis un peu plus mon museau contre elle, me montrant sincère. Il fallait qu’elle me voie. Je me détache d’elle, à mon plus grand regret, et je me mets en face de la belle.

« Une perle perdue parmi tant de coquilles vides, sous des déchets sales. Ne te dévalorise pas. Ce que tu dis est faux. En aucun cas tu es un poids pour moi. Si c’était le cas, on ne serait pas parti tous les deux en patrouille. Ne construit pas ta réputation et ton honneur en fonction de ta famille. Tu n’es pas obligée de passer par eux pour faire ton identité. Je rêve de voir l’histoire qui suivrait cet au revoir. Et c’est maintenant qu’elle commence. Et moi, tout ce que je veux, c’est de construire cette histoire à tes côtés. J’aimerais faire fleurir une nouvelle fleur avec toi. »

Livré. Après ces mots j’avance vers elle, passant ma tête sous son menton. Je me montrais affectueux, cette situation… Je ne l’avais pas connue depuis des lunes. Une douce sorcière noire et blanche, avec des prunelles tellement brillante. Je deviens presque niais face à elle, m'abandonnant presque...

_________________


De Nix :heart:

Que de beaux cadeaux ^-^:
 

Maudit dirige en #071907
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 16
Localisation : Toujours au même endroit %)

Carte d'identité
Âge: 32 lunes (Février)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   09.12.17 2:08

The Hunters

“ Quels chasseurs ces félins. Ce sont des experts. Dans toutes les catégories de chasses ! ” feat. Cœur Maudit ♥️

Là femelle fixait bêtement le sol, sentant un froid l’envahir. Allait-il partir ? L’abandonner ? Se lasserait-il d’un être absent aux yeux du reste du Clan, lui qui était promu à un avenir si brillant ? Elle n’était rien au fond, même si aux yeux du mâle, son existence prenait un sens, elle resterait toujours une guerrière parmi tant d’autres. Une femelle effacée destinée à suivre le cycle de la vie tel qu’on le lui dictait...
Mais ses pensées sombres prirent fin lorsqu’il réagit à ce qu’elle venait plus tôt d’avouer. Il la redressa, phrasant son geste avec un coup de langue affectueux. Puis, avec douceur, il vint poser son museau sur celui de la guerrière, obligeant cette dernière à plonger ses yeux d’ambre dans les prunelles émeraudes de ce dernier.

— Cette nuit, dans mon sommeil, mon rêve, je me promenais dans le camp. Il faisait nuit, mais la lune et les étoiles éclairaient la terre, c’était magnifique. Puis, alors que je regardais le ciel, un petit papillon, ambré il me semble, s’est posé sur mon museau. Original non ? Alors que je le fixais, fasciné par cet animal, il s’envole. Je le suivais du regard, il était… Tellement beau, il était presque magique. Il avait envouté mes prunelles. Je le vois, s’élever de plus en plus haut dans les étoiles. Et puis là, tel une éclipse, le papillon est passé devant la lune et s’est arrêté devant. Un Papillon de Lune.

Elle le fixa, ouvrant légèrement la gueule. Son expression se faisait douce et bienveillante. Et rapidement, un léger sourire s’en suivit.
Et alors qu’ils se collaient un peu plus, le mâle s’écarta et s’assit. Ce qu’il avait à dire maintenant réchauffa Papillon de Lune qui s’imprégnait de chacun de ses mots.

— Une perle perdue parmi tant de coquilles vides, sous des déchets sales. Ne te dévalorise pas. Ce que tu dis est faux. En aucun cas tu es un poids pour moi. Si c’était le cas, on ne serait pas partis tous les deux en patrouille. Ne construis pas ta réputation et ton honneur en fonction de ta famille. Tu n’es pas obligée de passer par eux pour faire ton identité. Je rêve de voir l’histoire qui suivrait cet au revoir. Et c’est maintenant qu’elle commence. Et moi, tout ce que je veux, c’est de construire cette histoire à tes côtés. J’aimerais faire fleurir une nouvelle fleur avec toi. »

Les yeux de la femelle devinrent vitreux, et un immense sourire illumina son visage. Elle restait gueule ouverte ne sachant quoi répondre. Il revint alors vers elle, se blottissant contre son pelage soyeux. La guerrière se serra un peu plus à lui, jamais elle n'avait reçu et ressenti autant d’amour. Tout son être en tremblait. Le seul qu’elle avait aimé d’une manière aussi étrange que parfaite. Il était là, devant ses yeux, il était là, réchauffant son cœur qui fut autrefois si froid et repoussant. Avec lui, elle se sentait tout simplement, revivre !

— Tu as raison... je ne suis pas comme eux... et je ferai en sorte de ne jamais le devenir. Je ne veux plus m’endormir en pensant à ceux qui ont gâché ma vie... je veux m’endormir en pensant à toi, et à ce que nous sommes, ensemble. Je ne veux plus jamais douter de mes sentiments... Plantons cette fleur ensemble, elle deviendra une merveille. La plus belle que l’on ait jamais vu.

Elle s’enroula autour du mâle et ferma les yeux, profitant de cet instant magique. Pourvu qu’il dure à jamais...

#iwhae pour epicode

_________________
Demande de liensRépertoire des rp’s[size=13]
color #BF6913


[/size]



by Waki, adorable !

Others :keur::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Maudite
◊ Meneur
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 55 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Caresses

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   09.12.17 15:04


Son regard s’illumine à mes paroles, un immense sourire parcours les traits de son visage. Touché ma belle. Je me laisse choir contre elle, abandonnant absolument toute résistance. Je ronronne, je ferme les yeux et profite de se contacte si doux. Elle est mienne, comme je suis siens. Tout semble si parfait. Je me sens libre, léger… Le poids de mes responsabilité est devenu presque inexistant parce qu’elle me faisait tout oublier. Ma douce sorcière.

« Tu as raison... je ne suis pas comme eux... et je ferai en sorte de ne jamais le devenir. Je ne veux plus m’endormir en pensant à ceux qui ont gâché ma vie... je veux m’endormir en pensant à toi, et à ce que nous sommes, ensemble. Je ne veux plus jamais douter de mes sentiments... Plantons cette fleur ensemble, elle deviendra une merveille. La plus belle que l’on ait jamais vu.

- Je te le promets princesse, je ne t’abandonnerais pas. Considère que ta famille, c’est moi à présent. Comme toi tu es la mienne. »


Elle s’enroule autour de moi, tout était si irréaliste. Je sentais mon cœur faire des bonds dans ma poitrine, trop joyeux par l’instant présent. Je ne voulais plus rien dire… Non, juste rester là, contre elle, oublier et me souvenir. Garder ce moment dans ma mémoire, l’imprimer, et ne jamais faire ternir cette image qu’elle m’offre. Non, je veux la garder telle quelle, aussi belle et unique. Je voulais la faire sourire encore et encore… Reprendre notre petit jeu ? Cela la rendrait peut-être plus joyeuse ? Même si là… Elle semble déjà bien…

« Alors ma Belle, qui est la proie maintenant ? »

Lui dis-je doucement, un sourire malicieux sur le visage. Je frotte mon visage contre le sien et je me lève. Il faudrait continuer cette patrouille… Mais je n’en ai pas envie. Je me sentais bien contre elle. Je ne voulais pas briser cette sensation, mais je le devais. Et puis, nous pourrions très bien continuer à parler en route ? Je l’encourage à me suivre. Il fallait continuer à marcher, mais pour éviter de casser quoi que se soit, je voulais rester collé à elle.

« Tu viens ? Il faut continuer, nous n’avons pas trop le choix… Mais pour me faire pardonner, je t’offrirais de nouvelles fleurs. Je te le jure sur le clan des étoiles. »

Je lui lèche l’oreille, et j’en profite pour garder bien en mémoire son odeur. Je deviens un jeune petit romantique. Et amoureux peut-être… Ce n’est même plus une hypothèse.

_________________


De Nix :heart:

Que de beaux cadeaux ^-^:
 

Maudit dirige en #071907
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 16
Localisation : Toujours au même endroit %)

Carte d'identité
Âge: 32 lunes (Février)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   19.12.17 0:19

The Hunters

“ Quels chasseurs ces félins. Ce sont des experts. Dans toutes les catégories de chasses ! ” feat. Cœur Maudit ♥️

— Je te le promets princesse, je ne t’abandonnerais pas. Considère que ta famille, c’est moi à présent. Comme toi tu es la mienne.

En l’espace d’un instant, toute son âme dansait la polka. Ses yeux définissaient encore et toujours cette étincelle de joie. Il n’aurait pas pu la rendre plus heureuse. C’était la crème de la crème. Une nouvelle vie lui tendait les bras, un sourire aux lèvres, de l’espoir plein la tête ! Tout son chagrin semblait envolé, dispersé, noyé dans cette vague de bonheur surprise ! Une déclaration comme elle n’en avait jamais vu. Et je peux vous assurer qu’elle restera à jamais gravée dans son esprit. Même dans la mort. Même lorsqu’elle ne sera que poussière. Dans les tréfonds du gouffre ! Au fin fond de la galaxie !...
Enfin bref, vous avez compris !

Rapidement il la taquina, reprenant ces petits jeux. Elle sourit, amusée. Mais à peine eut-elle le temps de répliquer qu’il se levait déjà... Sûrement histoire de la remuer. Le Clan se poserait des questions si deux chats censés chasser revenaient les pattes vides à la fin de la journée... Les doutes de Chant des Coquelicots se dissiperaient. Elle en serait certaine à présent ! Mais de toute manière, elle devra s’en rendre compte comme une grande. Papillon de Lune n’avait guère l’intention de lui rendre visite pour lui annoncer. Cette idiote s’en vanterait à voix haute. La dernière chose que la guerrière souhaitait. Seulement... elle devra bien y faire face un jour. Autant attendre encore un peu... histoire de s’assurer que leur relation est stable. Bien qu’à ses yeux, elle soit déjà faite d’un ciment inébranlable.

— Tu viens ? Il faut continuer, nous n’avons pas trop le choix… Mais pour me faire pardonner, je t’offrirais de nouvelles fleurs. Je te le jure sur le clan des étoiles.

La femelle acquiesça, décidément certaine de ne pas vouloir attirer l’attention ! De plus... l’idée des fleurs ne lui déplaisait guère... disons même qu’elle lui afficha un sourire coquin face à cette promesse fort plaisante.
Mais quel charmeur ce Cœur Maudit ! Jamais elle ne s’en lasserait ! Elle se sentait à la fois chanceuse et soulagée. Beaucoup de guerrières le regardaient avec envie... donc être choisie lui réchauffait le cœur. De plus, après avoir passé du temps avec lui, elle s’était sincèrement rendu compte à quel point sa bonne étoile la protégeait. Le ciel lui avait offert une nouvelle famille, une splendide famille. Et cette fois-ci, personne ne la déchirerait ! Pas tant qu’elle serait encore en vie.

Oh ! Un coup de langue râpeux et chaleureux la sort de ses pensées. Elle sourit en guise de réponse. Puis, d’un pas vif, se met en quête de nourriture à chasser. Il lui était cependant difficile de se concentrer après tant d’émotions. Mais heureusement pour elle, après quelques secondes, un bruit lointain parvint à ses oreilles. Elle fit un signe au lieutenant, lui disant de continuer. Puis, avec légèreté, elle pénétra les feuillages, esquivant les branchages et ondulant son corps de sorte à faire le moins de bruit possible. Ses pupilles se réduisirent, ne formant que deux fentes menaçantes... Elle était juste là, cette délicate petite souris, qui en ferait baver plus d’un. Se ramassant alors sur elle-même, elle examina la situation sans quitter sa proie de l’œil. Son pelage court ne frôlait guère le sol. Elle semblait en suspension au dessus des feuilles humides. Le vent balayait son visage de côté, mais un peu plus et la souris aurait pu la sentir arriver. Mais ce ne fut guère le cas. Elle en profita...
sa queue se positionna dans l’allonge de sa colonne vertébrale. Puis, d’un saut aussi silencieux que vif, elle tomba sur sa proie, plongeant ses crocs dans sa gorge fine. Un petit craquement s’en suivit. La guerrière, dégoûtée la déposa sur le sol, imaginant que ça puisse lui arriver... Désolée pauvre bête... j’espère que tu n’as pas souffert... songea-t-elle en regardant tristement le petit corps inerte.

Elle devait cependant se dépêcher et retrouver Coeur Maudit. En espérant qu’elle puisse le croiser. Son pas restait néanmoins silencieux. Elle ne voulait pas le déranger s’il était tombé sur du gibier lui aussi.

#iwhae pour epicode

_________________
Demande de liensRépertoire des rp’s[size=13]
color #BF6913


[/size]



by Waki, adorable !

Others :keur::
 


Dernière édition par Papillon de Lune le 19.12.17 0:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 996
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   19.12.17 0:19

Le membre 'Papillon de Lune' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Chasse Ombre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Maudite
◊ Meneur
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 55 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Caresses

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   28.12.17 19:10


Je la regarde partir d’un côté, cherchant une proie. Il faut que j’essaie moi aussi d’attraper quelque chose. Mais je suis tellement heureux que mes émotions me sont montées à la tête. J’avance, pas prudent à mon environnement. Je respire l’air et sens une vie un peu plus loin. Je me dirige vers l’animal et s’était une grenouille. Une petite bête qui a très bon goût. Mais je ne suis pas concentré. Je mets en position rapidement, et je fonce sur elle. Et bien sûr, elle me voit arriver et s’enfuie. Je ne sais pas trop comment je fais pour rater une grenouille quand même. Elles sont plutôt lentes. Mais là j’avoue, je ne suis plus moi-même. Je soupire. Je suis quand même lieutenant et je suis incapable de nourrir mon clan. Je suis trop lent. Plus lent qu’une grenouille.
Je reviens doucement vers ma belle pour ne pas la déranger pendant sa chasse. Je sentais son odeur pas très loin. D’ailleurs je me suis retrouvé en face d’elle, presque à la percuter. Je crois que je n’avais plus vraiment envie de chasser. Je voulais juste rentrer et partager un moment avec elle, ou rester ici. Profiter du calme pour être juste tous les deux. Elle avait une souris avec elle et moi bhé… J’étais bredouille, encore.

« Bravo pour ta chasse ! Je crois que tu me monte trop à la tête, j’ai raté une grenouille. »

Je ronronne à ses côtés, et je me frotte contre elle. Je ne pense pas être très productif aujourd’hui, autant lui proposer de rentrer. Je suis tout simplement heureux, et je veux profiter de Papillon de Lune. Ce papillon de mon rêve. Lui prouver que je suis sa famille à présent.

« On rentre ? Tu as au moins attrapé quelque chose… Je ne sais pas si je pourrais être plus productif aujourd’hui. »

Et puis mon rang fait que je ne peux pas m’absenter trop longtemps. Avec mes obligations, je devais être présent pour la tribu. Je ne suis que lieutenant, mais je préfère être à la hauteur. Maintenant, il faut que je sois à la hauteur de Papillon de Lune. Les efforts sont constants. Être à la hauteur, toujours.

_________________


De Nix :heart:

Que de beaux cadeaux ^-^:
 

Maudit dirige en #071907


Dernière édition par Étoile Maudite le 28.12.17 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 996
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   28.12.17 19:10

Le membre 'Étoile Maudite' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Chasse Ombre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Hunters [feat. Cœur Maudit] (end)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mijnenjagers - Chasseurs de mines - Mine hunters (CMT)
» "Trésor maudit". Son et lumière. Bellême (61).
» NTO' feat. Lucariello - Nuje Vulimme 'na Speranza (napolitain +traduction en italien)
» Josiane Balasko
» Le Bain maudit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN :: Au commencement :: Archives :: RPG-