THE PROPHETIES BEGIN

Thème V - Thème Clan du Tonnerre
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réveille dans les enfers ... enfin presque [Feat Hivy et Nuit ] - abandon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage de Violette
♪ Apprentie
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 15

Carte d'identité
Âge: 6 lunes ( octobre 2018 )
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Ecaille de Maquereau

MessageSujet: Réveille dans les enfers ... enfin presque [Feat Hivy et Nuit ] - abandon   05.01.18 19:55

Une sensation de flottement, elle n'arrivait pas à ouvrir les yeux. C'était comme si son corps ne lui répondait plus, un tressaillement. La boule bleu sentit comme quelque chose de froid l'ayant touché, ça l'empêchait de dormir. Pourquoi les frangins m'embête, c'est pas encore le matin pourtant ! La chatonne réussi à froncer le museau mais ne peux bouger pour qu'on l'arrête de l’embêter. Morphée la chercher et alla à sa rencontre...

... Cette fois si elle réussi à entendre ce qui ce passait autour d'elle, une douleur lui prix à la tête, elle arrivait à bouger un peux. Une amélioration mais qu'elle ne trouvait pas assez suffisante. Ne pouvant lever ses pattes qu'a quelques millimètres de son nid douillait. J'ai d'eux trop me fatiguer la vieille, c'est pour ça ! Elle n'entendait que les bruits de la nuits, même si il manquait un petit truc, elle ne savait pas dire quoi au moins cela la rassura sur le faite qu'il faisait bien nuit. Une seconde fois elle replongea dans un sommeil mais cette fois si elle fit un cauchemar...

... Petite Améthyste ce réveilla en sursaut, n'arrivant toujours pas à ouvrir les yeux, elle bougeait dans tout les sens, ce qui lui arrachait des cris de douleur. Elle n'arrivait pas à ouvrir les yeux, le noir lui faisait peur et elle se sentait seule. Il n'y avait pas les fourrures réconfortantes de ses frères et sœurs, ni de Eau Turquoise. Elle n'entendait pas les respirations endormis de ses frangins de lait. Rien que le vent dans les feuilles. Elle avait froid mais en même temps si chaud. Un cauchemar, elle c'était retrouvée en plein milieu d'une bataille qui ce trouvait dans le camps. Le sang coulait et les chats criaient c'était atroce. Elle ce faisait même enlever avec Petite Nuit, Petite Ambroise et pleins d'autres chatons. Une chaleur réconfortante vint ce coller à côté d'elle, lui léchant doucement le haut du crâne. Elle se sentait bien, comme protégé de son mauvais rêve. La boule de poils s’assoupit de nouveau...

... Le jour ! Les gazouillement des oiseaux ainsi que le bruits des feuilles résistant au quelques bourrasques froide rappelant en qu'elle saison nous étions. L'odeur de l'écorce la rassura, je suis bien dans le saule pleureur. Écoutant encore quelques instants les bruits environnementaux. Ouvrant délicatement les paupières elle découvrit, qu'elle n'était pas dans le saule pleureur. Clignant des yeux plusieurs fois, était-ce un rêve ? Petit Améthyste s'assit comme elle peux, ces articulations la faisait souffrir atrocement, c'était horrible. Et sa tête n'arrêtait pas de tambouriner tel un pic-vert. C'était Étoile de Pierre, son père qui leur avaient racontés à elle est sa fratrie que de l'autre côté de la rivière des oiseaux faisaient un bruit pas possible, tapant le bois beaucoup, beaucoup avec leur bec tout fins. Elle ce trouvait en dessous d'un petit buisson, donnant sur une petite clairière. Plus petite que celle à la Rivière. Où je suis ? Je suis pas chez moi ! Commençant à paniquer elle gesticulait pour sortir de sous les branches et épines. Elle n’était pas habitué aux trucs pointus et qui pique, si bien qu'elle couinait dans tout les sens car sa la piquait et que ses muscles la faisait souffrir. Des petites larmes ce formaient au coin de ses yeux. Elle voulait sortir de cette enfer ! Être en sécurité avec ses proches et sa famille, son clan. Tombant dans la clairière, la délivrance, enfin qu'à moitié. De toutes petites et fines aiguilles c'étaient plantées dans sa chair encore juvénile et sans aucune blessure et d'autre emmêlées dans son long pelage. Elle s'assit comme elle pu et commença à appeler son père, ses frères et sœurs, Eau Turquoise mais aussi ses frangins de lait. Bref tout les noms qu'elle avait réussi à enregistrer jusque là. C'était un mélange de plaintes et de pleur aigu.

HRP : Voilà, voilà. Je m'excuse pour les fautes ( je me suis juste relue vite fait ).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belle-de-Nuit
▬ Guerrière
avatar
Messages : 183
Date d'inscription : 25/10/2017
Age : 16

Carte d'identité
Âge: 15 lunes [Octobre]
Description du personnage:
Mentor/apprenti: [Futur] Nuage du Renard

MessageSujet: Re: Réveille dans les enfers ... enfin presque [Feat Hivy et Nuit ] - abandon   06.01.18 21:47



Réveille dans les enfers



Aïe.. ce gros niquaud m'avait fait un mal de chien, on voit qu'il n'avait pas l'habitude de porter des chatons et malgré le fait que je m'étais vite calmée, lui en tout cas n'avait pas relâché la pression. J'étais presque heureuse quand un guerrier ennemi m'avait prit à son tour car il était beaucoup plus doux, lui au moins savait porter un chaton, j'espérait que les guerriers du Clan fasse regretté à ce gros bouffon sur patte d'être venu au monde.
J'avais pas trop retenu le chemin vers le campement du Tonnerre, j'étais sûr que c'était là-bas que j'allais séjourner parce que le guerrier qui me servait de porteur avait la même odeur pestilentielle de la forêt que ses camarades au combat... L'odeur est détestable mais de toute façon entourée de leurs piafs gueulant tout la journée je n'aurais pas pu me repérer du tout. Peut-être qu'en m'échappant et en filant vers la rivière je pourrais m'y retrouver, à voir.. Je pensais deja à comment leur fausser compagnie, pas que j'avais de retrouver ma maman mais un peu quand même, ces chats étaient tellement barbares qu'ils retiraient les chatons de leur mère, si un gosse du meneur avait subit le même sort que moi je promettais de répandre le mal dans ce campement de misère.
Je fus déposée dans ce qui me semblait dans la tanière du guérisseur, l'odeur de plantes et la même odeur que mon frère Nuage des Ruisseaux me donnait cette réponse, j'aurais bien sauté au museau de la guérisseuse mais ne voulant pas que le Clan des Étoiles m'en veuille et mes pattes ne m'obéissant plus je choisissais l'obtient de dormir, être en pleine forme pour en découdre c'était important.

Un bruit, des feuilles qui bougent, des voix et de l'agitation me tirèrent de mon sommeil. J'avais l'espoir que ce n'étais qu'un rêve mais c'était malheureusement une triste réalité, je levais des yeux endormit vers un guerrier tenant un chaton dans sa gueule, au taquet je me relevait dans la seconde même, Petit Améthyste pendait inconsciente avant d'être déposée à mes côtés sur un tapis de mousse, je couinait des insultes et des menaces envers le guerrier mais il ne me calcula même pas et retourna à ses occupations, vite ! Retenir son identité pour lui faire regretter à lui aussi, brun avec les yeux ambrés.. et puis merde, ma sœur avait plus besoin de mon attention que ce chat pouilleux de malheur. Je commençais ma petit inspection lançant des éclairs envers la guérisseuse, le Clan des Étoiles était bien gentille mais si cette femelle s'approchait de la chatonne bleutée je jure que mes crocs iront bien profond dans sa patte histoire de lui faire comprendre.. Après avoir comprit qu'elle n'avait aucune blessure et qu'elle avait surement beaucoup trop paniqué pour que son cerveau le supporte, je décidais de me rendormir bien collé à elle, si quelqu'un y touchait, le vide qu'elle laisserait me réveillerais dans la seconde.

Un mouvement me fit ouvrir les paupières, le soleil perçait l'obscurité de la tanière, la nuit était passé et personne n'était encore venu nous chercher.. Je fixais les alentours à la recherche de la petite chatonne, ne la trouvant pas à côté de moi je commençais à paniquer et me révélais précipitamment. Je fus soulagée de voir que celle-ci essayait de se débattre avec la tanière épineuse, chez nous c'était plus doux et vu qu'elle semblait complètement paniquée je décidais de la rejoindre tandis qu'elle criait tous les noms possible et inimaginable de sa famille. Franchement cette petite avait besoin de réconfort et de son père, j'étais plus triste pour son sort que pour le mien. Quand mon nom sortit de sa bouche je m'avançais me frottant contre son pelage, elle sursauta tandis que j'émis un petit rire, elle aurrait bien pu retourner à son état d'inconscience tellement elle avait bondit.

- T'inquiète pas Amé, je suis là avec toi et on va s'en sortit, Étoile de Pierre c'est le plus fort et même qu'il va tous les réduire en nourriture pour les rats ! En attendant j'te protégerais autant qu'avec l'autre gorille sans cervelle.

Pour la réconforter encore plus, je lui offrit une petit lèche sur sa tête un peu plus basse que la mienne. Un bruit nous fit nous retourner, la guérisseuse était de sortie et je n'étais pas prête de laisse quiconque toucher à ma sœur. Je fis le gros dos, consciente que je n'étais pas très grande mais sortant quand même les griffes et les crocs sur la déffensive.


© Truth.

_________________
Nuit fait la peste en #132959 • Signa et vava par Nix, merci ღ

Avec fond:
 

Quand Nuit séquestre ses filleuls:
 

Cadeaux ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuit Hivernale
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 283
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 16
Localisation : #Chocolatine

Carte d'identité
Âge: 27 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage du Firmament

MessageSujet: Re: Réveille dans les enfers ... enfin presque [Feat Hivy et Nuit ] - abandon   15.01.18 22:39

Réveil dans les enfers

“ Cervelles de poissons et souris grincheuse ” feat. Petite Améthyste et Petite Nuit

La guérisseuse ne cessait de courir à travers le camp, appliquant ci et là quelques pansements... pour l’instant, aucune blessure mortelle. Seulement... cette bataille avait mis la poilue sur les nerfs. Ces crétins de guerriers avaient ramené des chatons, histoire de lui faciliter la tâche. Et en plein pendant la saison des neiges par dessus le marché. S’ils venaient à mourir, la Rivière et le Tonnerre finiraient par s’entretuer. Même si l'état actuel de leur relation semblait déjà irrécupérable...
Nuit Hivernale s'arrêta net alors qu’elle apercevait un guerrier portant un chaton au pelage bleu nuit en direction de sa tanière. Le chaton d’Étoile de Pierre ! Bougres d’idiots ! songea-t-elle en l’attendant à la sortie. Du coin de l’oeil, elle vit que la petite ne bougeait presque plus, étalée sur un des lits qu’elle avait préparé.

— Espèce de crétin ! Même pas foutu de ramener un chaton sans qu’il soit sur le point de mourir !

Le mâle se fit petit, affichant discrètement une grimace, sûrement pour se moquer de la guérisseuse. Mais rapidement, de sorte à lui faire comprendre de vite déguerpir, elle laissa un grognement résonner dans sa gorge. Et ce ne fut pas en vain, car le guerrier s’en alla immédiatement.
Mais alors que cette dernière s'apprêtait à s’occuper de la petite épuisée, l’autre au poil noir vint la menacer en se collant à son amie. Désespérée, elle ressortit finaliser ses analyses. Et heureusement, bientôt, plus personne n’eut besoin d’elle. Enfin, elle allait pouvoir guetter l'entrée de son antre, histoire d'éviter qu’un idiot trop curieux se pointe. Pour le moment, les chatons devaient se reposer... le froid restait un prédateur beaucoup trop dangereux pour leur petit corps.
Mais la nuit fut longue et agitée. De plus, une des deux n’avait cessé de se lever, poussant à chaque fois de petits cris désagréables. Je connais les cauchemars, petite. Mais tu t’y habitueras. Après tout, ils ne sont pas réels, songeait-elle, la tête levée vers le ciel et oreilles baissées. La Lune lui offrait une douce lumière blanche. Comment un si bel astre pourrait vouloir notre mort ? Elle qui vit aux côtés de nos ancêtres... Pourquoi ?

Toute la nuit elle resta assise dans la neige à contempler le ciel et la nature. Le silence lui avait permis de longuement réfléchir. Sans pour autant parvenir à trouver une solution aux problèmes actuels... Elle se sentait piégée et engraissée par les Lunar Pod, prête à être dévorée...
Elle fut sortie de ses pensées lorsque le froid glaçant réussit enfin à faire place aux premières lueurs du soleil. Rentrant discrètement, elle s’assura que les chatons n'étaient pas mort pendant la nuit. Satisfaite, elle répartit en direction de la clairière, menée par les souhaits de son estomac. Mais lorsqu’elle croqua dans une petite souris frigorifiée, un ancien la héla de sa voix rauque et fatiguée. Poussant un soupir d’agacement, elle vint s’asseoir devant lui.

— Que se passe-t-il Saule Noir ? Un problème ?
— N’ai-je donc pas l’droit d’parler à ma guérisseuse favorite ? Alors, t’as mieux dormi c’te nuit, ma p’tite ?

Elle se força à sourire, affichant une expression gênée. Quelques apprentis en profitèrent pour ricaner de son malaise. Ces vieux n’ont-ils donc rien de mieux à faire... ? J’ai des gosses à surveiller moi.... Et sans même la laisser répondre, il entama un récit de son incroyable vie...

#iwhae pour epicode

_________________

©️Nix


Lou :heart::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Violette
♪ Apprentie
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 15

Carte d'identité
Âge: 6 lunes ( octobre 2018 )
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Ecaille de Maquereau

MessageSujet: Re: Réveille dans les enfers ... enfin presque [Feat Hivy et Nuit ] - abandon   27.01.18 12:23

- T'inquiète pas Amé, je suis là avec toi et on va s'en sortit, Étoile de Pierre c'est le plus fort et même qu'il va tous les réduire en nourriture pour les rats ! En attendant j'te protégerais autant qu'avec l'autre gorille sans cervelle.

Sursautant elle ce tourna vers sa grande sœur, cette dernière lui donna un coup de langue affectueux surement pour la réconforter. Offrant un petit sourire à nuit, ses oreilles tournèrent vers un endroit. Elle entendit du bruit, un méchant ? Curieuse même si encore peureuse elle regarda quelque instant la noire en lui faisant une demande silencieuse de si elle pouvait aller voir ce qui ce passait. Avant même qu'elle ne lui donne une réponse elle alla dans la direction du bruit, enfin des bruits. Plus elle allait dans cette direction plus les bruits s'intensifiait. Un accès vers une plus grande clairière ce dévoila sous ses yeux. Ce plaçant en dessous d'un reste de fougère, elle essaya de s'accroupir mais une satané épine la piquait. Tournant la tête vers cet énervant petit bous de plante elle la prix entre ses crocs et l'enleva, après bien plusieurs minutes ce qui l'avait bien embêté et en laisser échapper un couinement de douleur. Après ça elle laissa dériver son regard bleu sur la clairière, des chats étais un peux partout occupé à faire des choses, la puanteur de l'ennemi était là mais moins forte que la première fois qu'elle était arrivée à ses narines, étrange. Elle ne voyait aucune tête familière, oui elle n'était vraiment pas chez elle mais alors chez qui ? Qu'elle clan ? Qui aurait eu le culot de kidnapper des chatons. Et que vas t-elle devenir ? Il vont là manger ? Et Petite Nuit aussi ? Il y a d'autre chaton enlevé ? Où est Petite Ambroisie ? Toute ses questions lui arrivait t'elle une bourrasque de vent violente.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Réveille dans les enfers ... enfin presque [Feat Hivy et Nuit ] - abandon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réveille dans les enfers ... enfin presque [Feat Hivy et Nuit ] - abandon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il marche !!! (enfin presque !)
» Oh god, je peux tout faire..enfin presque [With Aloha]
» (F) ALEXANDRA DADDARIO - Ex-copine, enfin presque.
» En direct du Gabon (enfin presque...)
» Angoissée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN :: Au commencement :: Archives :: RPG-