THE PROPHETIES BEGIN

Thème V - Thème Clan du Tonnerre
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage du Firmament
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 515
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 25
Localisation : Lorraine

Carte d'identité
Âge: 11 lunes (aout 2018)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuit Hivernale

MessageSujet: [LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end   25.03.18 19:08

Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?!

Quelques jours seulement depuis son premier rêve, depuis cette première rencontre et toujours, le regard du chaton, sa fourrure brune revenait hanter ses heures de sommeil. Petit Grizzly, son frère. Agacé, la chatte se leva bien avant que Nuit Hivernale ne se réveil et s'éloigna de son nouvel antre, jetant un bref regard vers celui des apprentis, regrettant la chaleur de ses camarades. Mais elle cherchait un autre chat. Elle n'avait que trop repoussé ce moment. A pas prudent, elle se dirigea vers l'antre des guerriers, humant l'intérieur avant d'y passer prudemment la tête. Il était là, profondément endormi. Elle laissa pourtant son père dormir, errant plutôt dans le camp jusqu'à l'aube, passant ensuite sa matinée à trier les plantes. Ce n'est qu'une fois toutes ses nouvelles tâches d'apprentie guérisseuse fini qu'elle décida de retourner le voir. Le lieutenant était rentrer au camp et elle se dirigea vers lui avec un aplomb certain. Elle avait choisi sa voix, choisi aussi d'oublier qui il aurait du être pour elle. Elle n'éprouvait plus tout à fait la même haine froide, non, juste une colère légère à son égard. Sa voix se fit froide lors qu’enfin elle pris parole, face à lui, ne lui laissant nul choix que de lui répondre.

- Si je te parle de Petit Grizzly, tu sais de qui je parle ?

Elle ferma les yeux et inspira profondément, se souvenant du regard presque dorée du chaton, de la douceur et de la tristesse mêler à la joie de la voir. Oui, là haut, avec les étoiles, il était bien, mais il regrettait sans doute de n'avoir pas vécu. Elle fit un brusque mouvement avec sa queue, fouettant l'air tout en s'asseyant. Elle n'avait même pas eu le temps de parler avec lui. Mais elle ne pouvait l'oublier, oublier le portrait miniature de son géniteur. Elle souffla alors, doucereusement, comme l'aurait fait un serpent sans doute. Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! Où alors, tu t'en serais occuper, me délaissant quand même ? Aurait tu été différent s'il était assis là, avec nous ? Elle plongea ses saphir dans ceux du félin. Peu importait qu'elle le mette en colère, elle voulait lire chaque sentiment qui passerait sur sa face, y découvrir peut-être une pointe d'amour. Elle étais peut-être la fille de Cœur de Serpent mais en cet instant, la siamoise ne ressemblait en rien à sa mère. Elle était calme et n'avais rien du cynisme de la femelle, pas plus que son air aux aguets, non. La novice était pour la première fois elle-même, possédant cette assurance et en même temps, dans le regard, cet étincelle d'espoir. Et elle aurait une réponse, elle harcèlerait le félin si nécessaire. Elle n'avait jamais compris pourquoi le mâle l'avait repoussée, si tôt et au fond d'elle-même, elle savait que la réponse, il la détenait.

_________________

Made in Nix :keur::keur::keur:

Firma la belle <3:
 


Merci Plume pour la cute Firma :keur:


Dernière édition par Nuage du Firmament le 11.06.18 5:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile du Vautour
● Lieutenant
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 04/09/2017

Carte d'identité
Âge: 58 lunes (Août 2018)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Silex & Nuage de Mouche.

MessageSujet: Re: [LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end   29.03.18 21:16

Nuage du Firmament avait abandonné la voie des guerriers. Elle avait préféré suivre le chemin des étoiles et de la guérisons. Un instant. Juste l'espace d'un instant, lors de l'entraînement qu'il avait assuré, le Vautour avait été fier de sa fille. Elle était forte et aurait fait une bonne guerrière. Aussi forte que Coeur de Serpent le fut ou que lui pouvait se vanter d'être. Il y avait cru. Il l'avait espéré. Il avait presque rêvé qu'il puisse se rapprocher d'elle lorsqu'elle s'était éloignée de Coeur de Serpent. Il pensait vraiment qu'elle allait finir par retrouver la raison, qu'elle n'était peut être pas aussi folle que sa mère, pourtant, elle était devenue l'apprentie de Nuit Hivernale.

Déçu. Il était déçu. Déçu que sa fille lui prouve qu'il c'était lourdement trompé et que ces espoirs n'avaient toujours été qu'illusions. Peu après s'être levé, il c'était porté volontaire pour aller chasser, mais il n'avait finalement pas la tête à ça et c'est bredouille qu'il rentra au camp. Et apparemment, il ne pourrait pas être tranquille de si tôt puisque Nuage du Firmament avançait droit vers lui tandis que lui même se rapprochait de son antre. Le lieutenant soupira et planta ses yeux d'ambres dans ceux azurs de sa fille. Elle s'était planté face à lui, attaquant tout de suite.

Dès que les premiers mots de Firmament franchirent sa bouche, le visage de l'imposant matou brun se ferma totalement, se fit plus dur. Cela faisait une éternité qu'il n'avait plus entendu ce nom prononcé à voix haute. La siamoise avait fermé les yeux, gardant le silence encore quelques instants avant de siffler, reprenant de plus belle. Cette fois ce fut la colère qui enflamma son coeur. Il poussa un grondement sourd. Elle n'avait pas le droit de l'utiliser lui.

— Je t'interdis de parler de lui.

Sa voix était froide pourtant, le feu de la colère brûlait. Ce n'était pas vraiment juste, après tout, Nuage du Firmament avait le droit de se poser la question. Le Vautour lui même se l'était déjà posée, plus d'une fois. Si Petit Grizzly avait survécu, est-ce que Coeur de Serpent aurait tout de même sombré dans la folie ? Pas un seul jour n'était passé sans qu'il ne songe à ce fils perdu. Il était celui qui l'avait mit en terre. Il lui ressemblait tellement. Cet enfant qui jamais ne connaîtrait le monde.

Comment aurait été sa vie s'il était resté parmi les vivant ? Peut-être que sa famille aurait été complète et unie... Il grogna, s'arrachant à ses pensés. Grizzly n'était plus.. par ailleurs, il n'avait même jamais vraiment été. Imaginer une vie avec lui était aussi idiot qu'inutile.

_________________

Image © Lou ♥.
Vautour Fauve grogne en #783014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage du Firmament
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 515
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 25
Localisation : Lorraine

Carte d'identité
Âge: 11 lunes (aout 2018)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuit Hivernale

MessageSujet: Re: [LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end   30.03.18 21:33

Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?!

Ce froid, dur, implacable sur les traits du mâle était une réponse, une douleur peut-être aussi mais ça, jamais il ne lui avouerait et la siamoise n'était pas prête à lui faire le moindre cadeau. Mais ce qu'il dit lui fit hérisser la fourrure de la jeune chatte qui leva un bref instant les yeux au ciel, comme elle avait pris l'habitude de le faire avant de les planter de nouveau dans ceux du mâle. Tu as perdu le droit de m'interdire quoi que ce soit quand tu m'a rejeter. Elle se tut, brièvement, le temps qu'il encaisse avant d'ajouter d'une voix plus basse, plus dangereusement calme. Personne ne m'a jamais parler de lui, j'ai appris son existence à la pierre de lune. Tu ne t'es jamais dit que je méritais de savoir pourquoi tu me détestais ? Elle lui laissa le temps de réagir, bref pourtant car déjà elle ajoutais, pleine de rancune et pourtant, laissant une chance que peut-être le tabou briser, il l'accepte enfin. Non, bien sur. Pour toi j'étais la femelle, celle qui ressemblait à ma mère, la survivante. Mais que j'ai besoin de toi, ça ne t'as jamais effleurer ... Tu m'as laisser à Cœur de Serpent, tu savais qu'elle ... que son esprit n'était pas sain. Tu crois que je suis stupide, aveugle ?! Tu crois que je n'ai pas vu déjà petite les regards des autres, entendu leur rire méprisant ? Tu croyais quoi franchement ? Tu crois être le seul qui a souffert, C'EST CA ?! Sa douleur profonde, ancienne s'était ouverte sur un cri, peu important à la siamoise qu'on l'entende. Elle n'en avais pas fini et ne souhaitait pas se taire avant d'en avoir terminer. Quand bien même des larmes briller dans son regard. Je voulais juste être comme les autres ... Juste comprendre ... Mais même pour ça, t'étais pas foutu d'être là. Comme t'es pas foutu de réglé ton différent avec ton propre frère... Elle s'adoucissait, à peine pourtant, elle secoua la tête, rageuse avant de murmurer. La vérité, c'est que t'es un lâche qui fuis dès que tu te sens concerné ... Elle laissa le silence prendre place. Il ne durerait pas mais elle, elle se sentait plus légère, mieux. Finalement, elle ajouta d'une voix très douce, songeant à son premier rêve. Petit Grizzly te ressemblait tellement, sauf que lui, il avait de la chaleur dans le regard ... Sans doute Vautour ouvrirait il les yeux. Nuage du Firmament savait qu'elle se devait de garder sous silence certaines choses, mais son frère, secret familial était trop important. Il était malgré lui cause d'un conflit. Il était venu l’accueillir, et elle le savait, jamais elle n'oublierait la chaleur de ses yeux jaunes, les mêmes qui la fixait avec colère. Si semblables et différents pourtant ...

_________________

Made in Nix :keur::keur::keur:

Firma la belle <3:
 


Merci Plume pour la cute Firma :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile du Vautour
● Lieutenant
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 04/09/2017

Carte d'identité
Âge: 58 lunes (Août 2018)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Silex & Nuage de Mouche.

MessageSujet: Re: [LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end   19.04.18 18:59

La voix de la siamoise était calme, basse, pourtant, il était facile d'y sentir toute sa colère. Calme mais dangereuse. Telle une vipère. Un serpent, qui ne fait rien d'autre que glisser avec lenteur sur le sol et qui, dans cette délicatesse se montre finalement mortelle. Mâchoire serrée et pelisse hérissé, il se contenta d'écouter ce que sa fille avait à lui dire. Elle déchargeait tout ce qu'elle avait sur le coeur, laissait libre court à ses émotions. Et lui, il ne pouvait rien faire d'autre qu'écouter. Avait-il eut tord ? Avait-il eut raison ? La réponse était toute trouvée et il en avait conscience. Oui, il avait eut tord de l'abandonner, mais elle prétendait qu'il l'avait laissé à Coeur de Serpent tout en sachant qu'elle n'était pas saine, mais la gamine c'était montré aussi folle qu'elle. Mais.. peut être que s'il l'avait réellement protégé de la folie de sa mère, elle n'aurait pas été ainsi. Peut-être qu'elle aurait sut faire le bon choix en suivant ses propres traces. Le rang de pupille lui aurait été ouvert avec une grande facilité. Et pourtant.. Pourtant elle avait prouvé qu'elle avait préféré suivre les traces de la folie de la vieille Coeur de Serpent.

Un grondement sourd et dangereux s'échappa d'entre les crocs du lieutenant. Elle n'avait pas le droit de soulever l'histoire de Petit Grizzly, mais elle n'avait pas non plus le droit de venir jeter sur le tapis l'histoire de la dispute entre le Vautour et Busard Cendré. Il encaissa très mal son insulte. Il était loin d'être un lâche. Il avait déjà fait mainte fois preuve de courage pour le clan.. Mais la siamoise ne pouvait qu'avoir raison. Dès que cela touchait à sa famille, il perdait tout son courage. Et en effet, son frère et sa fille en était les parfaits exemples. L'imposant mâle brun cligna des yeux lors de la dernière réplique de Nuage du Firmament. Elle venait de comparer le père et le défunt fils. Vautour Fauve savait que son enfant avait exactement la même pelisse que lui, qu'ils étaient les mêmes. Mais l'entendre lui faisait mal. Il ferma les yeux quelques instants, serrant plus encore ses crocs. Lorsqu'il les rouvrit, ses yeux lançaient de nouveaux éclairs rageurs.

— Tu prétends que je t'ai abandonné avec une folle, mais tu sembles oublier que tu es aussi folle qu'elle. Qui est-ce qui criait partout qu'elle était l'élue de ces abruties d'étoiles, hein ?

Il se stoppa un instant. Les étoiles étaient-elles toutes des monstres ? Après tout, son propre fils semblait faire partie de ce clan. Il secoua doucement la tête. Si ce clan céleste avait réellement un coeur, il n'aurait pas laissé tant d'âme partir. Si ces chats lumineux étaient si puissants, ils ne laisseraient pas les clans se déchirer comme ils le faisaient en ce moment même. Ils ne laisseraient pas les Lunar Pod demeurer sur ces terres.

— Pour répondre à ta question, je n'aurais jamais eut à rejeter Petit Grizzly, lui, il n'aurait pas été fou. J'aurais empêché cela. Tout comme je ne t'aurais pas abandonné si j'avais eut la preuve que tu étais saine d'esprit.

Il fit un pas en avant, se rapprochant davantage, si bien que les deux félins pourraient presque se toucher. Il planta son regard ambré dans celui azur de la chair de sa chair.

— Pendant un instant, un seul instant, j'ai cru qu'on pourrait se rapprocher, j'ai vu comment tu te battais, j'étais fier. Je n'avais jamais été aussi fier. Puis tu m'as donné la preuve que tout ça n'était qu'illusion. Que tu es aussi atteinte que Coeur du Serpent, tellement folle que tu as préféré courir voir tes étoiles adorées plutôt que de devenir vraiment utile au clan.

_________________

Image © Lou ♥.
Vautour Fauve grogne en #783014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage du Firmament
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 515
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 25
Localisation : Lorraine

Carte d'identité
Âge: 11 lunes (aout 2018)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuit Hivernale

MessageSujet: Re: [LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end   27.04.18 9:21

Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?!

Elle aurait du avoir peur, craindre son père et le lieutenant du clan car il était sans doute plus fort et elle le savait, beaucoup plus expérimenter qu'elle-même ne le serait sans doute jamais. Mais elle ne le craignait pas, pis, le respecter à peine. Un bref éclat d'espoir pourtant survivait, dans les mâchoires serrer de son père et la fureur de son regard, elle y lut la douleur d'un père ayant perdu l'un de ses enfants, où ... Les deux ? Elle ne se laissa pas impressionner et, croyant en ce qu'elle venait de voir, se contenta de pencher doucement la tête de côté. Sans doute n'était ce là que fruit de ses espoirs, mais Nuage du Firmament y croyait. Elle secoua la tête, vaguement agacé par ce qu'il lui crachait au visage, mais la colère avait disparu, elle était là, tout autour, mais elle avait cesser de dominer. Comme l’œil d'un cyclone, vaste zone d'un calme plat alors qu'autour, les éléments se déchaînent. Elle profita de son bref silence pour répliquer, douce caresse qu'étais devenu sa voix meurtris. Forcément, elle me le répétait sans cesse ... Et tu n'étais pas là pour m'ouvrir les yeux ... Elle avait appris seule, grandis presque aussi seule finalement. Elle baissa la tête, les yeux emplit d'une fine pellicule humide, larme qui ne surgiraient pas. Sa mère avait des tords, beaucoup de tords mais elle au moins l'avait couverte d'un peu de chaleur. Et même si l'esprit de sa mère était embué par un fanatisme qui la rapprochait de la folie, la siamoise l'aimait. Elle releva ses prunelles, deux saphirs étincelant d'une colère sourde face aux mots cracher. Leur souffles emmêler lui donnait la sensation qu'un arc électrique passait entre eux. La siamoise pourtant ne se laissa pas envahir par la rage, elle se calma, plus sage que sa propre mère, plus sage que son absent de père. En choisissant sa voie, elle s'était promit de repousser autant que possible la violence, et étonnamment, elle y parvenait.

- Tu dis que tu aurais été là pour lui, mais dès le début, tu étais absent de ma vie ... Tu ne m'a jamais laisser de chance ... Mais un jour, tu t'en arrachera les griffes. Parce que quand tu ne pourras pas te battre contre les maladies qui toucherons le clan, quand ses putains d'étoiles sur lesquels tu craches me préviendront pour qu'on protège le clan ... C'est vers moi que tu seras forcé de te tourner !

Sa queue s'agitait avec véhémence, ses yeux n'étaient que deux feux bleus brillant d'une colère froide, contenue. Son poil était hérisser au possible et pourtant, sa voix, malgré les mots qu'elle laissaient filtrer rester douce, étrange contraste qui témoignait qu'elle avait déjà fort grandis, fort appris. Un jour, son propre corps masqueraient mieux encore ses émotions, mais pour l'heure, elle était encore trop jeune, trop sensible. Elle se rapprocha, collant leurs museaux pour souffler de tel sorte que nul autres, même si il s'était tenu à côté, n'aurait pu entendre. J'espère que tu seras là pour le clan, puisque visiblement, tu seras toujours incapable d'être là pour ta famille. Constat lourd. Elle le savait, ses mots n'étaient pas ceux d'une apprentie qui devait apprendre son rôle, ils étaient déjà ceux d'un adulte. Mais sa réaction elle, fut celle d'une jeune femelle souffrant de cette absence lourde, ses larmes surgirent, lourdes gouttes, flots continue d'émotions. Elle détourna le regard, se faisant, sa tête se nicha l'espace d'un instant dans ce pelage chaud qui jadis, aurait du se trouver là à chaque fois qu'elle en aurait eu besoin. Elle inspira le parfum entre deux sanglot, réconfort impossible tout en se recroquevillant. Elle aurait pu lui bondir dessus, lui arracher la fourrure, essayer, mais elle avait choisie la sagesse. Et dans sa douleur, elle s'y tenait, s'y accrocher avec l'énergie du désespoir. Malgré tout, elle était plus forte que cette douleur, elle avait acquis l'acceptation de leurs ancêtres à la pierre de lune et Nuit Hivernale avait fini par l'accepter. Tourment de son cœur face à l'armure de son esprit. Elle se secoua, se recula légèrement pour s'asseoir, reprenant le dessus sur cette souffrance, cette plaie, ce manque. Elle fixa le mâle, pelisse brune pleine de rage, cœur aveugle où sourd ? Elle n'était pas certaine de le comprendre. Mais elle ne dirait mots, seul son regard se planta de nouveau dans celui du félin, attendant un pas, un geste, une preuve que peut-être, elle avait tord et que cette fierté dont il lui avait parler pouvait jaillir de nouveau, les rapprocher. Construire quelques choses sur les ruines de leurs relations. Espoir naïf d'une enfant qui veux voir le monde plus beau qu'il ne le sera jamais.

_________________

Made in Nix :keur::keur::keur:

Firma la belle <3:
 


Merci Plume pour la cute Firma :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile du Vautour
● Lieutenant
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 04/09/2017

Carte d'identité
Âge: 58 lunes (Août 2018)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Silex & Nuage de Mouche.

MessageSujet: Re: [LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end   13.05.18 18:45

Croc serré, pelisse hérissée, l'imposant mâle attendait le nouvel ouragan que Nuage du Firmament allait lancer. Finalement, ce ne fut pas aussi virulent qu'il s'y attendait. S'il demeurait de la rage, la peine et le désespoir était aussi clairement visible. Vautour Fauve ferma les yeux, laissant les paroles de sa fille atteindre ses oreilles et son esprit. Aurait-ce était différent s'il avait empêché Coeur de Serpent de pourrir l'esprit de la jeune siamoise avec toutes ces conneries d'élue ? Aurait-il été capable de réellement lui ouvrir les yeux ? Aurait-il put sauver cette relation ? Cette famille ? Sa famille. Il n'en savait rien et aucune réponse ne répondrait jamais à toutes ces questions. Le mal était fait et personne ne pouvait revenir en arrière. Il doutait.. il doutait tant, comme jamais il n'avait douté. Il se tendit plus encore lorsque la novice évoqua une nouvelle fois la vie qu'aurait pu avoir Petit Grizzly, qu'il prétendait bien des choses mais qu'il n'avait pas été capable de le faire pour elle. Elle parlait avec plus de hargne que ses dernières paroles. Lui rappelant que lorsque le Tonnerre serait affaiblit par les maladies, ce serait forcément vers elle qu'il devrait se tourner.

Aurait-il été réellement différent si seul son défunt fils avait survécu ? Si la petite siamoise avait échangé sa place avec son frère ? Aurait-il été un vrai père ? Aurait-il empêché la folie de leur mère s'infiltrer dans son esprit ? Comment pourrait-il le savoir ? Il ne pouvait pas, personne ne le pouvait. Nuage du Firmament s'avança d'avantage, collant leurs museaux, faisant en sorte qu'il soit le seul à entendre ses paroles. Ses dernières paroles transpercèrent avec violence le lieutenant. Etait-il si mauvais avec sa famille ? La réponse à cette question était pourtant bien évidente, il avait l'impression d'avoir avancé dans cette direction en renouant des liens avec son frère, mais Nuage du Firmament et Coeur de Serpent étaient également de sa famille. Et l'apprentie l'était plus encore. Elle était la chaire de sa chaire, le sang de son sang. Une part de lui. La siamoise tourna légèrement la tête, ses yeux emplit de larmes, sanglotant contre la pelisse sombre de son père.

Figé, Vautour Fauve resta muet et immobile. Tellement de question dans sa tête. Il ne savait plus rien. Il n'était sûr de plus rien. Finalement, Nuage du Firmament s'éloigna, le regard encore humide. Ses yeux azurs se plantèrent de nouveaux dans ceux d'ambre de son père, silencieuse, attendant que le Vautour réagisse. Seulement, le lieutenant du Tonnerre était perdu. Il ne savait plus quoi faire face aux pleurs de sa fille. Cette fille qu'il avait rejeté toute sa vie. Qu'il avait détesté dès sa naissance, dont il avait été fier il n'y a pas si longtemps de cela. Qui l'avait déçu lorsqu'il avait apprit son changement de voie. Cette enfant qui était de lui. Sa famille. Il se racla finalement la gorge.

— Je.. Je suis désolé.

Des excuses ne signifiaient pourtant rien. Rien face à ces longues lunes où il l'avait délaissée. Mais il ne savait pas quoi faire, plus quoi faire. Busard l'aurait su, c'était certain. Mais lui... il n'en savait rien.


HRP : Déso pas top et déso pour le retard =X

_________________

Image © Lou ♥.
Vautour Fauve grogne en #783014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage du Firmament
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 515
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 25
Localisation : Lorraine

Carte d'identité
Âge: 11 lunes (aout 2018)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuit Hivernale

MessageSujet: Re: [LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end   17.05.18 6:19

Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?!

La siamoise avait la gorge nouée, devenue incapable de parler, seule les traces de ses larmes prouvaient encore ce qui venait de se passer, malgré tout, elle parvenait à regarder son père, sans plus ciller. Il n'était rien pour elle et tout à la fois, il était quelque chose, un vide, un trou, une déchirure, une plaie qui ne cicatrise pas. Rappelant sans cesse par des tiraillements qu'il était là alors qu'elle voulait le voir s'effacer. Le regard du mâle était une petite victoire pour elle, enfin il perdait toute assurance, la regardant sans cette rage qu'il lui montrer depuis le début, cet espèce de dégoût. Un regard qu'il aurait du réservé à sa mère et à elle seule puisque s'étaient leurs relations qui avaient tourner au vinaigre. Oui, jamais la siamoise n'aurait du à en subir pareil conséquence, mais la vie est ainsi, son père était comme cela. Mais Vautour Fauve pouvait être autrement, aussi, lors qu’enfin il miaula, visiblement toujours perdu dans les méandres de son esprits, à la recherche de la bonne réaction, les oreilles de la jeune chatte se dressèrent tout à fait. Elle s'était attendu à ce qui lui crache dessus, de plus belle, au lieu de ça, il s'excusait. Un léger sourire éclaira le regard de la siamoise alors qu'elle répondait, doucement.

- C'est un bon début ... Elle laissa un bref silence se glisser entre eux, juste assez pour s'assurer que le félin en avait fini de sa hargne qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de comprendre car elle était là pour elle depuis le début. Mais très clairement, le mâle à la pelisse brune en avait fini avec cette rage. Une part de son discourt a elle avait finalement fini par l'atteindre et elle évita de prolonger le supplice de l'attente et du silence en ajoutant, tintant d'espoir ses paroles. Il n'est pas encore trop tard papa ... Pour que tu sois fier de moi même si je ne serai pas une guerrière ... Et elle n'ajouta rien. Il lui semblait que tout était dit. Pour le moment en tout cas. Il y avait des batailles à venir, elle en était certaine, l'alliance de Suie en serait la cause. Mais elle serait là, pas pour se battre aux côtés de ses camarades certes, mais à la fin, c'est vers elle que les regards affaiblis, fatigués de ceux qui ont des plaies se tourneraient. Oh elle n'était que la novice certes, mais cela signifiait qu'elle prendrait un jour la place de sa mentor, où du moins, deviendrait son égal. Nuage du firmament n'était pas pressée de voir ce jour arrivée pourtant, mais savoir que ses soins seraient utiles lui emplissaient le cœur d'une douce chaleur. Les reines compteraient sur elle pour aider à donner la vie - enfin, peut-être pas Étoile de Suie dont la grossesse était devenue visible - et ses mêmes femelles compteraient sur elle pour s'assurer que les chatons vont se remettre en cas de maladie. Oui, le rôle de guérisseur n'était pas pour la siamoise un rôle mineur et elle espérait qu'un jour, le lieutenant verrait avec ses yeux à elle.

HRP:
 

_________________

Made in Nix :keur::keur::keur:

Firma la belle <3:
 


Merci Plume pour la cute Firma :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile du Vautour
● Lieutenant
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 04/09/2017

Carte d'identité
Âge: 58 lunes (Août 2018)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Silex & Nuage de Mouche.

MessageSujet: Re: [LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end   21.05.18 17:44

Un petit sourire avait prit place sur les babines de l'apprentie guérisseuse. De son côté, Vautour Fauve était encore totalement perdu dans son esprit. Les paroles de sa fille tournaient encore et encore dans son esprit. Il réfléchissait. Il réfléchissait à des questions qu'il ne c'était jamais posée. Sur l'avenir qu'aurait eut son défunt fils. A la vie qu'il aurait pu avoir avec sa fille s'il avait agit autrement. Au lien si fort qu'il l'unirait encore à son frère s'il n'avait pas tout gâché lors de leur apprentissage. Il réalisait peu à peu qu'il avait fait un piètre frère autant qu'un mauvais père. Toutes ces choses que sa fierté l'empêchait d'abordé en temps normal lui revenait en ce jour en plein dans la face.

La voix de la jeune siamoise était douce, calme, basse. Puis elle retourna dans le silence. Silence que le lieutenant ne vint pas troubler non plus. Ce fut finalement Nuage du Firmament qui reprit la parole, lui annonçant que tout n'était pas encore perdu. Qu'il pouvait encore être fier d'elle et ce même si elle avait choisi de ne pas suivre la voie des guerriers. Une fois encore, Vautour Fauve resta silencieux. Il se contenta d'hocher la tête, lentement. Il resta encore là un instant, se contentant de regarder sa fille dans les yeux. Il ne pouvait dire de quoi l'avenir sera fait, il ne pouvait savoir ce qui se passerait entre eux au final. Mais, malgré cela, il avait l'impression qu'un poids c'était soulevé, disparaissant de son coeur.

Il cligna des yeux, détournant légèrement le regard, mettant un terme à cet échange, sans un mot de plus, il fit finalement volte face, s'enfonçant dans l'antre des guerriers. Il avait besoin de calme. De réflexion. Il aurait put sortir, patrouiller en solitaire sur les frontières ou encore retenter sa chance à la chasse, tout cela pour se changer les idées... mais il ne voulait pas se changer les idées justement. Il voulait profiter que cette discussion soit encore fraîche dans son esprit pour y réfléchir. Il se fichait d'être inutile pour le clan en cette journée, il avait mieux à faire.


HRP : Fini pour moi du coup c: Merci pour ce RP :) un autre après la bataille serait chouette uep ! :)

_________________

Image © Lou ♥.
Vautour Fauve grogne en #783014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
[LP] Lui aussi, tu l'aurais rejeter ?! [PV Vautour Fauve] - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» voilà, j'suis là aussi
» Saint Mandrier , c'est toujours aussi joli.....
» L'Amérique, l'Amérique, je veux l'avoir et je l'aurais !
» etre parent le jour, la nuit aussi
» Moi aussi je viens de m'inscrire!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN :: Au commencement :: Archives :: RPG-