THE PROPHETIES BEGIN

Thème V - Thème Clan du Tonnerre
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cinq centimètres par seconde | ft Cerisier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage du Mimosa
♪ Apprentie
avatar
Messages : 161
Date d'inscription : 04/04/2018
Age : 16

Carte d'identité
Âge: 9 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Chant d'Alouette c:

MessageSujet: Cinq centimètres par seconde | ft Cerisier   28.07.18 5:02

Depuis son nid dans un coin de la pouponnière, dont elle était pour une fois la seule occupante, Petit Mimosa pensait; sa maman Papillon de Lune partie manger avec papa grand sapin Étoile Maudite, sa sœur Patte de Lys sans doute endormie les Étoiles savaient où et Aulne comme Violette à la recherche d'un nouveau jeu ou d'une nouvelle découverte, la minuscule fleur aux yeux de soleil avait tout le temps de réfléchir - à qui elle était, qui elle voulait devenir. Pour ça, elle avait les mots et les regards des autres, et aussi ses rêves, ses envies, les compliments ou les reproches. Les espoirs. Au fil des jours, elle avait appris à faire ce genre de liste, pour occulter la méchante voix dans sa tête, celle qui la dépréciait et lui disait tout le temps qu'elle n'était pas assez. Parce qu'au fond, si sa fratrie et sa famille l'aimaient, peut-être qu'elle n'était pas si nulle ? Et puis il y avait Petit Ouragan et Esprit Lent, le chaton et la grande guerrière, ses amis. Il y avait ses oncles, Léo et Gelé. Il y avait eu Nerveuse, avant qu'elle ne rejoigne la voûte argentée...
La fillette eut un triste ronron, puis reprit sa liste dans sa tête, ne voulant pas s'appesantir sur de mauvaises choses - elle aurait bien aimé que sa tante soit là, mais l'apprentie était partie: tant pis, elle apprendrait à parler aux Étoiles pour elle ! Et un jour, elles se retrouveraient ! Bref, la liste, sur laquelle son esprit de chaton ne restait pas forcément toujours concentré. Mimosa, elle était rêveuse. Intelligente. Calme. À l'écoute. Hypersensible. Gentille. Naïve, aussi. Douce. Curieuse. Amicale. Loyale. Protectrice. Aimante. Intuitive. Perfectionniste. Altruiste. Possessive. Rieuse. Mais surtout, elle était, à ses yeux, bien trop petite, et faible, et pas douée, pour être quoi que ce soit. Mais peut-être qu'elle pouvait juste être elle-même, essayer d'être la meilleure elle possible, et peut-être que ça suffirait ? Petite et mince silhouette à la fourrure brune tigrée et aux prunelles d'or, elle leva la tête et se figea, une pensée s'élevant en elle.

Cinq centimètres par seconde. C'est la vitesse à laquelle tombent les pétales des fleurs de cerisier.

De l'autre côté de la pouponnière, installé également dans un nid de mousse et de plumes, un autre chaton fixait le vide - le fils d'Éclat d'If, Petit Cerisier justement. Il avait l'air tout triste - ou peut-être qu'elle était juste trop habituée à des frère et sœur heureux, qui couraient partout, ainsi qu'à une belle endormie ? Cerisier, lui, était radicalement différent d'Aulne et Violette, et ne partageait que le physique avec Patte de Lys - pelisse blanche et n'œils verts. Mais surtout, c'était un petit secret, qui courait en solo, et que peu approchaient. Il parlait pas beaucoup, non plus. Et ça, c'était triste ! Pleine d'enthousiasme, la petite boule de poils, rayon de soleil, bondit sur ses pattes et se dirigea vers « son Inconnu ». Oui, même les inconnus ils pouvaient être à elle ! Mais surtout, cette fois, Mimosa avait pris une décision; elle n'était pas assez, mais elle pouvait être le peu qu'elle avait à offrir - une amie.

Cinq centimètres par seconde. Pour s'approcher, et lui parler.

D'un pas bondissant, elle cavala jusqu'à lui, agile et heureuse, puis se stoppa avec conviction et, lui adressant son plus joli et son plus grand sourire, miaula, gaie et curieuse :

« Bonjour Petit Cerisier ! Moi, c'est Petit Mimosa ! Qu'est-ce que tu fais là tout seul ? »

_________________


Merci à Fira pour le joli dessin de Mimosa :keur:


Mimosa apprentie :keur::
 


Mimosa chatonne :keur::
 


Cadeaux pour une petite fleur :keur::
 


Dernière édition par Petit Mimosa le 23.09.18 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 12
Date d'inscription : 15/06/2018

Carte d'identité
Âge: 4 Lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: Re: Cinq centimètres par seconde | ft Cerisier   28.07.18 5:50

Assis sur le confortable nid de mousse, Petit Cerisier réfléchissait incessamment comme il en avait l’habitude : Qu’est-ce qu’il voudrait faire aujourd’hui ? Qu’est-ce qu’il devrait faire ? Qu’est-ce qu’il peut faire ?
Ce genre de question revenait assez souvent dans le quotidien du chaton solitaire, et il ne trouvait jamais de réponse. Il ne savait pas quoi faire et rien ne lui faisait envie, peut être devrait-il courir et jouer avec les autres petits ? non, il s’en sentait incapable. Petit Cerisier aimait beaucoup les autres mais il avait du mal à gérer leurs énergies, et pourtant ce n’était pas un chaton feignant, mais il préférait simplement s’en éloigner car c’était plus simple pour lui de se gérer seul avec toutes ses petites craintes et préoccupations. Alors il restait seul et attendait que quelque chose se passe, il réfléchissait et pensait au monde, aux grands prés qu’il arpenterait une fois adulte, aux forêts, aux clairières et rivières qu’il pourrait visiter dans le futur. Cette fois-ci il pensait aux animaux qu’il pourrait rencontrer, parce que finalement à quoi ça ressemble un écureuil ?
Cette réflexion, ou plutôt cette simulation d’une chasse aux rongeurs, était devenue si intense qu’il n’avait même pas remarqué la petite chatonne qui s’approchait si furtivement de lui. Le sursaut qu’il fit lorsqu’elle lui adressa la parole lui fit rire un petit peu, puis il se rendit compte de la gravité de la situation :
Une inconnue est venue lui adresser la parole !
« Heu, je réfléchis ? »
Lui-même savait que cette réponse était moins que satisfaisante et qu’elle entrainerait évidemment d’autre questions, mais c’était la meilleure qu’il pouvait donner avec la panique qui l’animait.
Pourtant Petit Mimosa avait l’air si gentille, elle était venue vers lui après tout, lui parler ne pouvait sûrement ne pas être une mauvaise chose. Alors, avec tout le courage qu’il pu trouver dans son cœur il descendit de son nid et se rapprocha tout doucement d'elle et avec le plus beau sourire qu’il put adresser il lui répondit timidement :
« Je réfléchis juste un peu sur des petites choses mais je voudrais bien discuter, et toi qu’est ce que tu fais toute seule ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage du Mimosa
♪ Apprentie
avatar
Messages : 161
Date d'inscription : 04/04/2018
Age : 16

Carte d'identité
Âge: 9 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Chant d'Alouette c:

MessageSujet: Re: Cinq centimètres par seconde | ft Cerisier   28.07.18 6:24

Le petit fit un bond de surprise en l'entendant, apparemment plongé dans ses pensées jusqu'alors, et Mimosa eut un sourire amusé, quoique gentil, en réponse au rire qui anima la silhouette blanche. Comme ça, le visage de son nouvel ami s'illuminait, et c'était tout joli ! La petite fleur d'or aimait bien ce qui était joli, et elle aimait bien la joie et le bonheur chez les autres - elle aurait bien aimé être un rayon de soleil. Avec curiosité, la fillette eut soudain une pensée de la plus haute importance: est-ce que ça bondissait comme ça, aussi, les lapins que chassait le Clan du Vent ? Mais avant qu'elle ne puisse partager ses interrogations, Petit Cerisier répondait.

« Heu, je réfléchis ? »

Mimosa cligna des yeux, perplexe, retenant une nouvelle question, attentive. Elle voulait clairement davantage d'interaction... Puis ses grands yeux ambrés s'embuèrent, un peu de pluie côtoyant le soleil: peut-être qu'il ne voulait juste pas d'elle comme amie. Violette et Aulne, eux, ils étaient extravertis, et parlaient à plein de gens (assez pour quatre, sans doute!). Et du coup, Lys comme elle... Bah elles se retrouvaient un peu seules. À rêver, à dormir, à discuter et à rencontrer quelques gens, amis ou oreillers. Mais contre toutes les attentes, l'autre descendit de son nid, lui fit un sourire, et timidement, reprit, la rassurant et la consolant aussitôt :

« Je réfléchis juste un peu sur des petites choses mais je voudrais bien discuter, et toi qu’est ce que tu fais toute seule ? »

Mimosa sourit. Un petit bourgeon de cerisier venait d'apparaître dans le jardin d'amitiés de son cœur... Et ces quelques mots suffisaient à ramener l'arc-en-ciel. Mais ça semblait tout fragile, encore, alors elle serait très douce. Comme quand il fallait être silencieux-rapide-discret pour chasser sans que les proies s'enfuient. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'était un ami. Gentiment, venant se frotter contre la pelisse blanche en signe de tendresse, elle chuchota :

« Aulne et Violette sont un peu rapides parfois pour moi, et Lys elle doit dormir quelque part. Moi je réfléchissais, mais je me disais que ce serait bien de venir te parler, parce que j'ai quand même bien envie que tu sois mon ami. »

Et, avec un clin d'œil complice et malicieux:

« Du coup, je suis plus toute seule ! »

Se dirigeant vers l'entrée de la tanière pour sortir lui montrer la vue de l'extérieur qu'elle préférait sur la terre ocre qui scintillait d'or au soleil, les grands sapins au vertes parures éternelles s'élançant vers les nuages qui leur créaient des couronnes et des ornements de guirlandes brumeuses, ainsi que sur le ciel d'un azur parfait, elle demanda :

« Sinon, toi tu veux être quoi plus tard ? Y a des choses que tu veux faire ? Découvrir ? Qu'est-ce que tu aimes ? »

Parce que oui, sous la timide et sensible petite féline se cachait une inépuisable mine de curiosité, d'enthousiasme, d'écoute et de gaieté. C'était une des grandes qualités de Mimosa... Elle espérait seulement que le charme opérerait sur Cerisier.

_________________


Merci à Fira pour le joli dessin de Mimosa :keur:


Mimosa apprentie :keur::
 


Mimosa chatonne :keur::
 


Cadeaux pour une petite fleur :keur::
 


Dernière édition par Petit Mimosa le 23.09.18 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 12
Date d'inscription : 15/06/2018

Carte d'identité
Âge: 4 Lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: Re: Cinq centimètres par seconde | ft Cerisier   28.07.18 19:43

Le contact avec la pelisse toute douce de Petit Mimosa était tout simplement étrange, mais certainement pas désagréable. C’était chaleureux, rassurant, apaisant ; ce contact renforçait l’idée que parler à cette inconnue n’était pas une si mauvaise chose.
« J’ai quand même bien envie que tu sois mon ami »
Et d’un coup les interrogations et les doutes revinrent. Qu’est ce ça implique d’être un ami ? c’est dur ? Il faut être un bon ami sinon l’autre personne est triste, c’est dangereux. Mais avoir un ami était peut-être ce que Petit Cerisier avait besoin, seul sans frères et sœurs, toujours à éviter les autres chatons, ce n’était pas toujours joyeux de rester dans le nid à « réfléchir ». Alors il était prêt à essayer, à faire de son mieux pour que Petit Mimosa puisse lui offrir encore beaucoup de sourires.
« Je veux bien être ton ami »
Dit-il tout doucement, comme s’il ne savait pas s’il en avait le droit
« Du coup je suis plus toute seule !»
Ces petits mots eurent un puissant effet sur le chaton solitaire qui décida finalement de totalement abandonner les craintes et de donner une chance à l’amitié. Il suivit la petite qui marchait avec une assurance incroyable jusqu’à l’extérieur où il put s’extasier sur les paysages forestiers qu’il aimait tant. Les mêmes arbres et les mêmes collines qu’il voyait tous les jours mais qu’il admirait avec la même étincelle dans les yeux à chaque fois.
Tout ce monde-là est à nous !
Il se perdit encore une fois dans ses pensées, son regard vagabondant d’arbuste en arbuste jusqu’à ce qu’une volée de question venant de Petit Mimosa le fasse revenir sur terre
« Sinon, toi tu veux être quoi plus tard ? Y a des choses que tu veux faire ? Découvrir ? Qu'est-ce que tu aimes ? »
C’était difficile pour lui mais ce n’était pas vraiment la curiosité de la chatonne qui lui posait problème, en fait il n’avait simplement pas de réponses à la plupart de ces questions. En tout cas c’est ce qu’il croyait, car il ne s’était jamais interrogé sur ces sujets et il s’en rendit compte lorsque les phrases se formait sans qu’il ait d’efforts à faire :
« Moi je veux chasser ! je veux courir dans les bois et attraper des proies ! J’adores les bois et les forêts, je veux toutes les explorer ! »
C’était une des premières fois où quelqu’un s’intéressait sincèrement à Petit Cerisier et il eu du mal à contenir son enthousiasme, il était si enjoué qu’il ne se rendait même pas compte qu’il sautait sur place comme s’il était en train de danser. Visiblement la bonne humeur de Mimosa était communicative, et il adorait cette énergie positive. Il se tourna vers elle avec un sourire apparent et lui posa une batterie de question tout à fait similaire :
« Et toi tu veux être quoi ? tu fais quoi de tes journées ? Qu’est ce que tu aimes faire ? »
Il y avait bien une toute petite voix, un murmure dans sa tête qui lui disait de se méfier d’elle, mais il avait confiance, il voulait avoir confiance et il voulait avoir cette amitié.
Fini la solitude !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage du Mimosa
♪ Apprentie
avatar
Messages : 161
Date d'inscription : 04/04/2018
Age : 16

Carte d'identité
Âge: 9 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Chant d'Alouette c:

MessageSujet: Re: Cinq centimètres par seconde | ft Cerisier   29.07.18 5:05

À la tristesse de la petite fleur d'or, son nouvel ami semblait sincèrement surpris par ce mot, et par la proposition qu'elle lui avait faite, troublé par le contact de leurs fourrures, tandis que se presser contre le Cerisier, avec douceur, semblait si familier pour Mimosa, qui avait une grande famille et un tout aussi grand besoin d'affection... Elle était parfois seule, oui, mais dans sa vie, il y avait des gens qu'elle aimait, et elle ne pouvait pas oublier ce doux toucher, les mélodies des voix, les jeux, les rires, les larmes, les câlins et le reste. Les pattes amicales pour chasser le chagrin. Des oreilles pour écouter, et des yeux pour veiller. Des prunelles de soleil ou de grands yeux émeraude, le plus souvent... C'était toute cette tendresse que la fillette offrait au silencieux chaton, à la fourrure blanche duveteuse et à la silhouette plutôt grande la faisant paraître encore plus menue - même si elle était plutôt élancée, elle était très svelte ! Finalement, Cerisier répondit, et Mimosa sourit. Une nouvelle fois. À en éclipser le soleil, la lune et les étoiles. À en chasser la pluie et ramener l'arc-en-ciel. Un sourire de bonheur tout simple, parce qu'elle, tant qu'elle l'avait avec elle pour mille petits riens... Rien d'autre n'importait.

« Je veux bien être ton ami »

Ils étaient dehors, à présent, et Mimosa, petite princesse, admirait son royaume, leur royaume: les dômes de feuillage laissant passer des éclats de soleil qui brillaient sur l'ocre de la terre, les grands sapins étendant leurs fortes branches dans le vent, l'azur du ciel et le vert, émeraude, plus tendre, ou plus foncé, des feuilles, des épines, qui pourraient se parer de couleurs à l'automne, en une couverture de feu, de rubis et d'or, avant que la nature ne revête son grand manteau blanc de neige et ses parures de gel, de givre, de glace. La nature était un renouveau constant, et une beauté particulière, au fur et à mesure de la ronde des saisons.Du reste, enthousiaste, son nouvel ami répondait à sa pluie de questions, et bondissait sur place, la petite femelle le rejoignant bientôt, comme montée sur ressorts, et l'écoutant avec passion, affection et curiosité.

« Moi je veux chasser ! je veux courir dans les bois et attraper des proies ! J’adore les bois et les forêts, je veux toutes les explorer ! »

Un petit chasseur né, alors ! songea Mimosa avec amusement. Mais très vite, ce fut l'excitation qui prit le dessus, et elle sautilla, chuchotant comme une confidence, histoire de le mettre dans son grand secret, à elle et Patte de Lys :

« Nous aussi, avec Lys, on veut explorer ! Même qu'on ira tout partout sur les territoires ! Et puis moi j'explorerai le pays des Étoiles ! »

C'était son Narnia. Son pays imaginaire, son pays des merveilles. Même si elle n'en avait aucune idée, et que les noms de Wendy ou Alice, sortis de contes, ne lui rappelaient rien. Même si elle n'avait pas franchi une porte dans une armoire pour découvrir un nouveau monde. Elle, la porte, elle était devant elle, mais aussi dans son cœur, dans sa tête... La clé, en revanche, appartenait au Clan qui, du haut de la voûte céleste, veillait sur eux. Et qui pouvait dire ce qu'elle deviendrait, quand on lui octroierait enfin le droit d'en franchir certaines ? Le raisonnement faisait écho à ce que redemandait, déjà, en retour, le petit mâle - Mimosa, heureuse, ne se faisait pas prier pour répondre, trop contente de voir l'espoir d'une amitié s'embraser. Chut à la méchante voix intérieure qui la dépréciait : elle s'était fait un nouvel ami !

« Et toi tu veux être quoi ? tu fais quoi de tes journées ? Qu’est ce que tu aimes faire ? »
« Moi, j'aime discuter et dormir et câlins avec Patte de Lys, jouer avec Petite Violette et Petit Aulne - et Lys si elle veut nous rejoindre - et puis aussi Petit Ouragan ! Mais j'aime aussi beaucoup Lenlen - Esprit Lent - parce qu'elle est guerrière et aide-guérisseur et elle est gentille et drôle et elle me raconte plein de choses ! Et je peux apprendre plein de choses, comme quand je vais voir papa Étoile Maudite dans sa tanière ! Et puis y a maman Papillon de Lune, et tonton Feuille de Houx ! Et Nuage Gelé, et Nuage de Léopard ! »

Mimosa reprit une respiration, se calma, souffla :

« Tata Nuage Nerveux elle a rejoint les Étoiles... Et moi, plus tard, je voudrais bien... »

Chuchotis timide - ça comptait vraiment, pour elle, et elle se révélait beaucoup, aux yeux de Cerisier.

« J'aimerais devenir guérisseuse. »

Ça, c'était dit ! Curieuse, quelque part, elle attendit donc une réaction...

_________________


Merci à Fira pour le joli dessin de Mimosa :keur:


Mimosa apprentie :keur::
 


Mimosa chatonne :keur::
 


Cadeaux pour une petite fleur :keur::
 


Dernière édition par Petit Mimosa le 23.09.18 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 12
Date d'inscription : 15/06/2018

Carte d'identité
Âge: 4 Lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: Re: Cinq centimètres par seconde | ft Cerisier   17.08.18 3:02

Guérisseuse ?
Quelque chose dans cette réponse occasionna une grande surprise chez Petit Cerisier. Pourtant vouloir devenir Guérisseuse n’était pas anormal pour une petite, loin de là ; lui n’avait aucune idée de ce qu’il souhaitait devenir et c’était peut-être en fin de compte ce qui le surprit autant : qu’elle sache déjà ce qu’elle veut faire.
Alors avec une toute petite voix pour rester dans le ton de la confidence mais de grands yeux écarquillés il répondit :
« Guérisseuse ! waouh, c’est impressionnant… Mais c’est super les guérisseuses, elles soignent et elles protègent. T’es très gentille alors tu seras sûrement la meilleure des guérisseuses »
Il était sincèrement impressionné et même un peu intimidé, certes elle agissait bien comme une petite mais elle avait une confiance en elle que Cerisier ne pouvait même pas commencer à se représenter. Est-ce que lui il devait déjà savoir quoi faire plus tard ? Guerrier ? Chasseur ? Est-ce qu’on peut être un grand sans avoir à se battre ?
Les doutes et les questionnements recommencèrent à le submerger jusqu’à ce qu’il se souvienne que ce jour là il n’était pas seul, il n’était pas obligé de réfléchir. Un seul regard posé sur le visage tendre et enjoué de Petit Mimosa suffit à le ramener sur terre et à balayer ses soucis.
Il était plongé des les yeux ambre de la chatonne en face de lui, avec le vent qui remuait tendrement la fourrure de Mimosa. Puis il se tourna vers le grand « dehors » devant eux, ce petit monde à eux qui leur était ouvert, cette vaste étendue de buissons, de fleurs et de sapins qui arborait les couleurs de la saison comme si c’était le drapeau d’un magnifique pays.
Tout allait bien
C’est ça que ça fait d’avoir un ami ? C’est super les amis !
Timidement et un peu maladroitement il se rapprocha d’elle et frotta doucement sa pelisse contre elle et demanda avec une certaine légèreté qu’il se forçait à avoir :
« Tu veux qu’on aille jouer dehors ? Il fait beau aujourd’hui »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage du Mimosa
♪ Apprentie
avatar
Messages : 161
Date d'inscription : 04/04/2018
Age : 16

Carte d'identité
Âge: 9 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Chant d'Alouette c:

MessageSujet: Re: Cinq centimètres par seconde | ft Cerisier   23.09.18 21:18

Il y avait une sorte de lumière admirative, bien loin des autres réactions que Mimosa aurait pu imaginer, dans les yeux verts du chaton blanc qui était sa nouvelle fleur d'amitié, un petit pétale de cerisier posé sur son cœur. Une lueur de découverte, de surprise, de curiosité et d'enthousiasme, une étincelle tout à la fois éphémère et sublime, forte et douce, lumineuse, dans les iris d'émeraude, une lueur qui semblait la parer d'un halo de mystère et de beauté qu'elle était loin de déjà posséder... Une lueur accompagnée de mots délicats et très doux, amicaux et encourageants, qui firent ses yeux de petite fille briller plus fort encore, comme deux magnifiques soleils d'or et d'ambre.

« Guérisseuse ! waouh, c’est impressionnant… Mais c’est super les guérisseuses, elles soignent et elles protègent. T’es très gentille alors tu seras sûrement la meilleure des guérisseuses. »
« Hihi ! » rit-elle gentiment. « T'es pas obligé de me regarder comme ça tu sais, je suis pas encore guérisseuse. Je le serai peut-être même pas. Et puis... Ça me rend pas si spéciale. »

C'était son talisman, ces quelques mots d'enfants. Contre les peines, les douces, les soucis et les incertitudes... Le regard de la brunette balaya un instant les montagnes à l'horizon, à travers la porte de la pouponnière où ils vivaient leurs journées, douces, pastelles, joyeuses et colorées... Tout ne serait pas toujours comme ça. Le seul fait de vivre réserve ça et là des montagnes de tristesse. Les fleurs de cerisier, au Japon, avaient une signification bien particulière; éphémères, quoique magiques, elles représentaient le caractère fugace de tous les instants, même des plus grands bonheurs. Cela étant dit, les floraisons revenaient toujours... Le bonheur aussi. C'est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu'une d'elles vous a trahi, de ne plus croire en l'amour juste parce que l'un d'eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d'être heureux juste parce que quelque chose n'est pas allé dans la bonne direction. Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ... Alors Mimosa souriait, encore et encore, sincère et douce, à ce chaton timide et solitaire, comme pour être sa petite lumière; bientôt, son regard vert troublé par les soucis s'éclaircit, lui rendit sa joie. Il vint frotter sa pelisse blanche contre sa fourrure brune claire, puis souffla:

« Tu veux qu’on aille jouer dehors ? Il fait beau aujourd’hui. »

Elle opina, ravie, sans paraître remarquer l'enjouement forcé de son nouvel ami, et lança, espiègle:

« On fait la course jusqu'à l'arbre là-bas ? Celui ou celle qui se perche sur une branche en premier a gagné ! »

Un clin d'œil, un éclat de rire. Elle s'élança sans l'attendre, toute joyeuse, ses pattes efflleurant le sol en une course délicate, comme des battements d'ailes, et pendant un moment, enlevée par la brise, il lui sembla que rien ne pouvait plus les atteindre. Ils pouvaient jouer, simplement, comme des enfants - et tout irait bien.

_________________


Merci à Fira pour le joli dessin de Mimosa :keur:


Mimosa apprentie :keur::
 


Mimosa chatonne :keur::
 


Cadeaux pour une petite fleur :keur::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cinq centimètres par seconde | ft Cerisier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinq centimètres par seconde | ft Cerisier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un Chinois resté quatre ans avec une lame de 10 cm dans la tête
» Voici l'homme le plus petit du monde ! Il mesure 59 centimètres !
» Questions sur le pécule - seconde fraction
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» debut de regime soit seconde vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN :: RPG :: Clan de l'Ombre :: Camp de l'Ombre :: Pouponnière-