Thème VI - Thème Clan de la Rivière
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Erreur de calcul (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Crocs Nacrés
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1134
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 19
Localisation : Alwest

Carte d'identité
Âge: 30 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Erreur de calcul (libre)   06.12.18 1:10

important:
 

On déposait son corps évanoui dans l'Antre du Guérisseur. Qui ? Pourquoi ? Il n'en avait aucune idée. Il ne sentait plus rien. Il ne dormait pas, mais il se sentait comme coupé du monde. Tout seul, entouré de ses souvenirs, ses fantômes. Silex, Maman, Cri des Albatros, Lapis Lazuli, beaucoup d'autres. Il sentait le poids de leurs regards désapprobateurs qui se mêlait à son embarras, sa honte. Sa honte qui était devenue si lourde qu'elle écrasait aussi bien sa force que sa sensibilité. Il n'était plus qu'une petite bulle, quelque part dans le vide, qui s'imaginait le monde et qui hallucinait peut-être. Sûrement.

On était alors le dixième jour de l'hiver. Trois jours auparavant, le guerrier était rentré baignant dans son propre sang aux côtés d'Aigle Vif et de Nuage d'Orage. Une plaie qui avait coulé très fort, mais qui s'était, fort heureusement, vite et bien cicatrisée. Il l'avait léchée consciencieusement. Mais ce sang perdu, il n'avait pas encore pu le récupérer. Il mangeait peu, en effet, depuis la mort de sa mère. Ses habitudes s'étaient bouleversées. Il s'était donné à fond à son travail de guerrier, enchaînant patrouille de chasse sur patrouille de chasse, patrouille frontalière sur patrouille frontalière, attaque de blaireau sur attaque de blaireau, entraînement sur entraînement. L'hiver n'avait rien arrangé, au contraire. La raréfaction des proies l'avait décidé à chasser plus, toujours plus. Encore plus. Il espérait rendre ce qu'il devait au Clan : la vie. Et la vie, il la devait plusieurs fois. Il la devait parce que, sang-mêlé, on avait accepté de le protéger du Blizzard alors que la loi de l'époque le condamnait à mort. Il la devait parce que, jeune apprenti inexpérimenté, on avait accepté de lui enseigner la dure vie des guerriers dont il n'était pas plus digne par son sang que par son tempérament de lâche. Il la devait enfin parce que, père, on avait accordé les mêmes privilèges à ses filles.

Il méritait de mourir trois fois.

Et lorsqu'il avait senti sa faiblesse croître, au lieu de s'inquiéter, il s'était senti lamentable de ne même pas pouvoir rembourser, par sa mort et sa douleur, la totalité de cette dette. De ne pas pouvoir chasser plus. De ne pas pouvoir empêcher la faim qui frapperait beaucoup des siens pendant l'hiver, même en se privant de tout pour chasser. Au petit matin, il faisait froid, ses pattes maigres tremblaient, et son cou peinait à rester droit tant sa tête semblait lourde.

Son ventre criait, s'agitait, s'indignait régulièrement, mais il n'avait plus le cœur à rien. Et du cœur, il en fallait, pour manger, pour boire, pour croire, pour espérer quelque chose de la vie. La seule chose qui ne changeait pas chez lui, c'était son regard. Toujours incroyablement inexpressif, plat, comme creusé dans une ambre aussi morne que celle qui avait servi à son frère était pétillante.

Ce matin, tout de même, avait été différent des précédents. Car alors qu'il attendait, au milieu de ses camarades, que le Cobra l'envoie patrouiller quelque part, ses paupières et sa tête avaient été plus lourdes que jamais. Et il avait chuté. Seulement, ce n'était pas là sa dernière chute, juste une de plus.

Il y avait comme une erreur, dans sa logique. Quelque chose qui ne fonctionnait pas.

_________________
Crocs Nacrés hésite en darkgreen, à chaque fois que son frère,
Puissant Guépard, est saisi d'une idée géniale en
#666666

*clapclap Nix pour ce super boulot*

Je garde dans mon cœur le Nuage Nacré de Fira:
 
Des fleurs pour Uwny qui l'a dessiné avec son frère Puissant Guépard !:
 
Sa bouille dessinée par Myst:
 
Myst l'a même surpris en train de se toiletter Puppy eyes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage des Vents
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 674
Date d'inscription : 19/04/2018

Carte d'identité
Âge: 10? Lunes [Dec. 2018]
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Tache d'If

MessageSujet: Re: Erreur de calcul (libre)   06.12.18 3:14

Spoiler:
 

Nuage des Vents s'étira dans un nid de mousse plus vraiment ordonné, qui méritait bien d'être changé sous peu. Quelques branches s'échappait ci-et-là, le peu de plumes qu'elle avait réussi à récolter s'éparpillaient de façon anarchique, n'offrant plus aucun confort, juste une sensation de désordre, tandis que des poils blancs et noirs s'accrochaient parfois à l'herbe séchée pour former une sorte de duvet. On comprenait bien rapidement que celui-ci avait été utilisé de longues nuits, sans être rafraîchi une seule fois.
Mais Nuage des Vents avait d'autres priorités.

Elle se focalisait sur son apprentissage, acceptant lentement qu'elle ne valait pas forcément moins qu'un guerrier, mais surtout humiliée par le fait qu'une simple apprentie-guerrière, jeune aide-guérisseuse, en savait beaucoup plus qu'elle sur SON domaine de prédilection. Ce n'était pas acceptable, et il fallait impérativement que la petite femelle aux yeux vairons s'applique pour la surpasser la prochaine fois qu'elle la croiserait à nouveau.
Elle se levait à l'aube, avant la plupart des guerriers, et ce n'était pas pour s'appliquer à la tâche. Ce n'était qu'une question d'apparences, afin de faire croire à tout ces chats bien distants de son quotidien que ses journées étaient longues et pénibles, pour obtenir un peu de reconnaissances basée sur une illusion. Ainsi, elle se couchait lorsque la nuit était noire depuis longtemps déjà, la lune haute dans le ciel, prétendant prier ses ancêtres et étudier.
La réalité était toute autre, puisque Nuage des Vents se contentait en général, pendant ce temps où elle pouvait dormir, de ne rien faire. Et il n'y avait vraiment rien d'autre, pas même quelques méditations. Nuage des Vents ne faisait réellement rien d'autre que quelques allers-retours incessants pour faire croire à son entourage qu'elle travaillait dur, et que son quotidien n'était pas ouvert à tout le monde. Si le commun des guerriers devait tomber dans le panneau, Silence d'Hiver devait s'en mordre les doigts.

Le reste de la journée n'était pas qu'artifices, puisqu'elle le passait en effet à apprendre quelques noms bien trop compliqués et nombreux de plantes qu'elle ne pouvait pas toujours voir car la saison n'était pas la bonne, devait imaginer plusieurs maladies et blessures qu'elle ne pouvait provoquer car saigner un chaton pour la cause scientifique n'était pas très conventionnel, et retenir par coeur la théorie des soins lorsqu'aucun blessé n'était à déclarer pour le mettre en pratique. Au fond, les blessés du Clan étaient en quelque sorte ses cobayes ambulants.
On l'avait bien prévenue, cependant, que l'hiver arrivait et que ses journées seraient bientôt aussi longues - et pour de vrai - que leur antre serait remplie.

Et c'était en effet le cas, la vague de malades et de blessés semblait commencer ce matin là. Nuage des Vents grinçait des dents lorsqu'elle regardait leur reserve de plante, encore assez fournie à son gout pour une reserve d'automne, mais ses récentes difficultés à trouver ce dont elle avait besoin lui faisaient comprendre que ça ne durerait pas, et que très vite, ils en manqueraient et pourraient être dépassés par la situation.

Contre toute attente, le premier félin à s'effondrer de faiblesse en ce début d'hiver fut son père, et l'apprentie-guérisseuse senti son sang se figer. Pourquoi lui? Elle se savait capable de maitrise et de calme avec bien des chats, dans des situations potentiellement difficiles, sauf quand ces dernières concernait ce qui la touchait le plus : sa famille.
Autour du félin gris-perle, la masse de guerriers et d'apprentis se préparant aux patrouilles et, de surcroit, Cobra Royal. Nuage des Vents le fusilla du regard, se précipitant hors de son antre lorsqu'elle vit le corps de son père s'écraser contre la poussière. Qu'est-ce que tu lui as fait? murmuraient ses yeux alors qu'elle ne lâchait pas ceux du nouveau lieutenant - et pourtant il était désormais son supérieur, et elle ne pouvait se permettre d'avoir le dernier mot dans ce combat de regard qui pourrait s'éterniser jusqu'à ce que le mâle bicolore ne fuit la bataille. Ô elle ne baissa pas les yeux, non; elle les reporta sur son père comme s'il s'agissait de quelque chose bien plus important que sa personne.

Ses pattes et sa queue tremblaient légèrement mais de façon visible par quiconque se trouvait à proximité. Ses moustaches courbées vers l'avant et ses yeux écarquillés trahissaient sa peur et son désarroi, mais face à Cobra Royal et au reste de son Clan, au raison du rang qui était désormais le sien, elle s'efforça de rester droite et ferme. Pourtant, sa panique intérieure n'était un secret pour personne, et celle-ci semblait hurler sa présence lorsqu'elle chercha pendant quelques secondes Silence d'Hiver de ses yeux fous. Elle ne le trouva pas et comprenant qu'elle ne pouvait laisser Crocs Nacrés trembloter dans le froid trop longtemps, elle se ravisa et comprit que pour le moment, la tâche lui revenait de prendre la responsabilité de son père - Silence d'Hiver, lui, prendrait celle de ses erreurs.

Elle appela deux guerriers d'un ton ferme qu'elle n'aurait normalement jamais pu se permettre avec son simple nom de Nuage et en tira une certaine satisfaction qui ne dura pas. Ils l'aidèrent à porter son père jusqu'à l'antre de Silence d'Hiver, le déposant dans l'un des nombreux nids supplémentaires habituellement vide dans l'une des galeries isolées. Tant qu'elle ne savait pas exactement quel mal prenait son père - et elle aurait besoin de son mentor pour en avoir le coeur net - elle préférait ne pas le mettre trop en contact avec le reste du Clan, sous peine de déclarer une épidémie. Un regard vers leur réserve encore correct de plante la conforta dans ce choix. C'était, de plus, une façon d'empêcher les curieux et les visiteurs indésirables de venir les déranger.
D'ailleurs, Nuage des Vents fut claire sur le sujet.
- Le premier qui vient foutre le bordel fait les corvées d'apprenti pendant une lune entière.
Pouvait-elle seulement être prise au sérieux avec son statut de jeune apprentie? Elle n'en avait aucune idée, mais en l'absence de Silence d'Hiver, elle tentait sa chance comme elle le pouvait. De toute façon, elle n'entendait pas les rageux et les rires moqueurs.

Elle restait vague, ne bloquant pas l'accès à son antre, car elle savait qu'il existait au sein même de son Clan, pour son plus grand désarroi, des idiots finis qui prendraient ses paroles au mot près avant de se plaindre qu'ils n'avaient pu accéder aux soins car l'accès leur avait été refusé d'office. Elle le faisait aussi car elle savait plus que tout qu'une présence réconfortante et chaleureuse pouvait être un excellent remède, et Nuage des Vents ne se qualifiait pas comme la source la plus chaleureuse du Clan du Vent.

Seule avec Crocs Nacrés, priant pour que Silence d'Hiver ne la rejoigne au plus vite, elle évalua rapidement l'état du guerrier, les pattes tremblantes. Elle hésitait sur chacun de ses gestes, chacune de ses pensées, et c'était la première fois qu'elle était confrontée seule à un tel cas. Sur son propre père. Les Étoiles ne s'étaient définitivement pas alignées pour elle.
Rapidement, Nuage des Vents observa la cicatrice de son père, qui était propre et se refermait plutôt bien. Mieux valait ne pas y toucher et ne rien appliquer - elle ne voulait pas prendre le risque de provoquer une infection et de le tuer indirectement. En fait, elle aurait préféré s'enfuir et le laisser là, lâchement, espérant que son mentor reviendrait vite ou qu'il ne s'agissait que d'une sieste improvisée suite à des nuits trop courtes. Bien évidemment, c'était impossible, elle ne pouvait pas se le permettre pour bien trop de raisons qu'il serait inutile d'énumérer ici.

Avec seulement son père allongé dans ce nid, inconscient, elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi il s'était écrasé là, soudainement sans raison. Et une raison, il y en avait une, car personne ne s'écrasait au sol inconscient en l'espace de quelques secondes quand tout va bien. Sauf elle-même et ses vertiges, mais même dans ces moments là, elle gardait conscience.

Sa patte tremblante poussa légèrement le guerrier gris, le bousculant un peu pour espérer le réveiller. Rien. Sa maigreur lui arracha un frisson et beaucoup trop d'inquiétudes. Était-il mort? Cette pensée fit rater à son coeur un battement, même si l'on voyait très clairement son poitrail s'élever et s'affaisser régulièrement sous le coup d'une respiration plus ou moins régulière mais rapide. Elle savait que ce n'était pas bon signe, mais ne connaissait pas les causes qui pouvaient mener à un tel symptôme. Il lui restait tant à apprendre...

- Réveille-toi, demanda-t-elle pour tenter une autre approche. Elle essayait de garder son calme, de ne pas paniquer, et cela lui coutait beaucoup d'efforts.

Si seulement Silence d'Hiver pouvait revenir. Son père n'avait toujours pas l'air de réagir, comme plongé dans un très - trop profond sommeil, et Nuage des Vents commença à s'impatienter. Il lui semblait que le temps pressait, que la situation lui échappait, que la vie de Crocs Nacré ne tenait plus qu'à un fil, qu'il était devenu un mourant sur un lit de mort. Bientôt, elle finirait par lui réciter quelques paroles, priant les Étoiles pour qu'elles le guide vers son nouveau Clan sans aucune embuche, et-
Non, il était encore beaucoup trop tot.

L'apprentie-guérisseuse secoua la tête pour chasser ces pensées, comme elle le faisait bien souvent, et dans ce geste, elle eut une idée. Elle le répétait chaque fois que de l'eau venait couvrir son pelage - sensation désagréable au possible, exception faite, pour une raison inconnue et incompréhensible, des chats du Clan de la Rivière. Elle sorti de la galerie, laissant son père inconscient seul quelques instants après avoir vérifié pour la énième fois qu'il était toujours vivant en s'assurant qu'il respirait encore, avant d'en rejoindre une autre où coulait un léger filet d'eau. Saisissant une boule de mousse dans un petit stock qu'il restait dans un coin, elle l'imbiba le plus possible. L'eau était froide, si ce n'est glacée, et bientôt cette petite source d'eau qui leur servait à s'abrevoir et à effectuer leurs soins serait bientôt gelée. Elle ne savait pas vraiment à quoi ressemblait un filet d'eau gelé, on lui avait parlé d'eau dure et cette idée lui était inconcevable. Elle serait rapidement étonnée.

Un mal de crane vif bien que court lui envahi l'esprit comme une brume quand l'eau trop froide entra en contact avec ses crocs. Après avoir gémit seule, la tête vers le sol, en attendant que la sensation s'en aille, elle rejoignit son père en trottinant, regagnant la galerie où il avait été déposé.

Doucement, elle se plaça au dessus de lui, se demandant si c'était là une bonne idée - et elle ne voyait pas d'autres possibilités. Vérifiant une dernière fois si Silence d'Hiver n'était toujours pas arrivé - elle n'avait peut-être pas pu l'entendre - elle haussa les épaules. Il fallait tenter le tout pour le tout.
Alors, pressant entre ses crocs la boule de mousse gorgée d'eau glacée, elle l'essora au dessus de la tête de Crocs Nacrés, espérant de tout coeur que la méthode entrainerait la réaction désirée.

Et, cette fois, tout se déroula comme prévu. Nuage des Vents en fut fière, voulu tout plaquer pour trouver la trace de Silence d'Hiver pour lui annoncer qu'elle avait réussi quelque chose et avoir la confirmation qu'elle commençait à devenir une bonne guérisseuse.
Malheureusement, son travail ici ne faisait que commencer, et il lui fallait savoir quelques éléments pour aider son père à se sentir mieux.

- Crocs Nacrés, appela-t-elle pour capter son attention. Les papa et les maman n'avaient jamais été pour elle. Elle les avait utilisé, couplés au prénom de ses parents lorsqu'elle était plus petite et désormais, elle ne les employait que très occasionnellement.

- Crocs Nacrés, parles fort ou lève la tête, sinon je ne t'entendrais pas. J'ai besoin de savoir ce que tu as. Où tu as mal, comment tu te sens, qu'est-ce qu'il s'est passé... bref. Tu saisis l'idée.

Nuage des Vents parla fort, comme si elle s'exprimait face à un autre presque-sourd mais doucement, coupant chacun de ses mots par une petite pause. On aurait pu croire que son patient était un bébé stupide.

- Ah, et il faudrait que tu manges, ajouta-t-elle en désignant son ventre creux. Parait que c'est pas mal, pour la santé.

Derrière son cynisme, ses pattes et sa voix tremblaient sans cesse. Ce n'était qu'une manière comme une autre de créer une barrière pour cacher sa panique intérieure.
De tout coeur, elle espérait que son père allait bien, qu'il allait s'en sortir, et surtout, surtout qu'elle ne resterait pas seule ici, incapable, plus longtemps. Au fond, elle se demandait ce qu'il serait advenu de lui si les guérisseurs n'existaient pas, comme elle l'avait tant désiré alors qu'elle s'appelait encore Patte Venteuse, et se confortait dans l'idée qu'elle avait bel et bien un role important et essentiel à jouer ici, au même titre que tout les guerriers qu'elle vénérait, et qu'elle méritait le même respect que les autres sans aucune justification; même si elle mangeait les proies sans les chasser, même si elle vivait ici sans jamais combattre. Il lui faudrait encore du temps et de l'experience, mais il y avait tout de même un certain progrès. Peut-être que les Étoiles ne s'étaient pas trompées pour elle, après tout.

_________________
#cc4455
Fiche | Carnet
| Liens

Feulement a trop de talent, tu trouveras sa galerie ici
Patte Venteuse | Nuage des Vents | Vent du Nord

J'ai ces plantes:
 

Venteuse quand elle se bat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocs Nacrés
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1134
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 19
Localisation : Alwest

Carte d'identité
Âge: 30 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: Erreur de calcul (libre)   06.12.18 12:02

Il plongeait à nouveau dans cette marre boueuse au bord de laquelle ils avaient trouvé des œufs de faucon, lui et son frère. Faucon... N'importe quoi. L'oiseau qui les avait poursuivis et dont ils avaient couvé l’œuf n'avait en fait rien d'un faucon. Il revoyait son grand-père, manger cet œuf en brisant, en même temps que sa coquille, aussi bien les connaissances de son frère que la résolution de l'Alcidés. Il revoyait l'Alcidés, noir et blanc, se tortiller dans un endroit sombre. La terre, pour lui, n'avait jamais été qu'un tapis de lames acérées et sournoises.

L'Alcidés, il le sentait presque à nouveau. Il avait l'impression de vraiment être dans cet endroit où son souvenir l'avait situé. Mais pourquoi cette envie de se gratter le dos furieusement ? Pourquoi sa sueur était-elle glacée à ce point ? Il ouvrit faiblement les yeux, et ne fut pas surpris de se trouver dans l'Antre où il s'était senti. La surprise, pour lui, c'était que l'être noir et blanc qui l'y accueillait n'était pas Nuée des Alcidés.

" Crocs Nacrés " l'appelait-elle. Elle était beaucoup trop jeune pour être Cœur Fleuri.

Grande incompréhension, énorme cafouillage. Il songea qu'il dérangeait probablement tout le monde, étendu ici. Mais se lever lui demanderait un moment, car ses pattes n'avaient plus la moindre force. Par réflexe il grommela de la même façon qu'il grommelait, chaton, autrefois :

" D'solé
- Crocs Nacrés, parles fort ou lève la tête, sinon je ne t'entendrais pas. J'ai besoin de savoir ce que tu as. Où tu as mal, comment tu te sens, qu'est-ce qu'il s'est passé... bref. Tu saisis l'idée. "


Ce qu'il s'était passé... Il était un peu dans la même posture que ce jour où Étoile Vaillante l'avait convoqué pour le punir sans lui révéler quelle était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. Ce jour-là, il avait été bavard et maladroit, car il s'était laissé piégé et avait refait surgir un souvenir qui aurait dû rester oublié... Et là, c'était tout à fait la même chose. Il avait l'impression que tellement de choses s'étaient passées qu'il n'osait pas commencer par quelque part.

Une patte se posa sur son ventre écœuré.
" Ah, et il faudrait que tu manges. Parait que c'est pas mal, pour la santé.
- Oh, non, j'ai vraiment-vraiment pas faim... "
protesta-t-il sourdement, mais bien trop sourdement pour qu'on puisse croire qu'il resterait longtemps aussi inflexible. Un lâche comme lui ne s'obstinait jamais, et lorsqu'il était bien entouré, c'était à son avantage.

" Et puis d'abord il faut que j'aille chasser, moi. C'est l'hiver... "
Bizarrement il avait l'impression de répéter quelque chose d'absurde dans l'espoir que ça en devienne vrai. " Tu comprends, hein ? " interpella-t-il la jeune guérisseuse, qu'il reconnut enfin comme étant sa fille.

Il n'était pas vraiment conscient d'avoir perdu, puis retrouvé, la raison. Pour lui ça semblait naturel que Nuage des Vents était Nuage des Vents. En revanche, il réalisait plusieurs choses nouvelles : ses pattes ne lui obéissaient plus comme d'habitude. Il pouvait les déplacer, un peu, mais il les sentait si faibles qu'il n'osait pas même essayer de se lever.

" J'ai plus du tout de force. " comprit-il à mi-voix. Il aurait lourdement relâché sa tête à cette instant s'il avait été capable de la redresser. Mais elle était restée par terre.

Il prenait conscience de n'être qu'un poids mort. Il réalisait aussi sa maigreur. " J'ai eu une grosse journée, hier. " Et avant-hier, et encore le jour d'avant. En fait, cela faisait déjà un certain temps qu'il ne s'arrêtait plus beaucoup. Il se demandait quand avait eu lieu son dernier vrai repas. Une fois, avec Museau Pâle, il avait essayé de manger un bout d'aile. Mais même là, ça avait été dur.

" J'ai plus trop d'appétit. "

C'était sa piste. Peut-être même n'était-il plus seul avec sa fille, au moment où il ajoutait ces mots.

Spoiler:
 

_________________
Crocs Nacrés hésite en darkgreen, à chaque fois que son frère,
Puissant Guépard, est saisi d'une idée géniale en
#666666

*clapclap Nix pour ce super boulot*

Je garde dans mon cœur le Nuage Nacré de Fira:
 
Des fleurs pour Uwny qui l'a dessiné avec son frère Puissant Guépard !:
 
Sa bouille dessinée par Myst:
 
Myst l'a même surpris en train de se toiletter Puppy eyes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cobra Royal
● Lieutenant
avatar
Messages : 367
Date d'inscription : 06/09/2017
Age : 25
Localisation : Lorraine

Carte d'identité
Âge: 42 lunes (Déc 2018)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Erreur de calcul (libre)   11.12.18 16:39

Erreur de calcul.

Il était assis au pied du promontoire, à envoyer ses camarades en patrouilles, à conseiller aux sentinelles de surveiller certaines frontières plus étroitement lorsque son fils caché, Crocs Nacrés s'était effondrer, faisant surgir la petite-fille du serpent qui s'ignorait, furie blanche et noire qui le fusilla du regard. Regard qu'il lui rendit, froid. Le genre de regard qui déconseille d'ouvrir la gueule sur la moindre menace. Et la jeune apprentie guérisseuse due comprendre, où réaliser que ce n'était pas le plus urgent car bien vite, la boule de poil nomma deux guerriers, lesquels hésitèrent à peine, encourager par un bref mouvement de tête du lieutenant à obéir. Que pouvait il y faire de plus de toute manière ? Nuage des Vents devaient savoir que faire, quant à lui, il avait les patrouilles à envoyés. Ce qu'il fit, poursuivant, alors qu'on emportait le chat gris vers l'antre de ceux qui peut-être, pouvait l'aider.

Mais le Cobra lui, ne parti pas, aujourd'hui, il resterait au camp, du moins, jusqu'à ce que le soleil soit à son zénith, jusqu'à la, il devrait s'assurer que anciens, reines et chatons et malades soient confortablement installés. Oh bien sur, dans les premiers jours, il avait demander à Résine de Pin conseil, faisant ainsi mine de de chercher ses marques, mais il avait vite trouver sa place, et surtout, il avait vite compris à jongler entre son nouveau rôle de lieutenant et son poste de sentinelle, ne délaissant finalement pas beaucoup plus le second au profit du premier. Car le serpent faisait bonne figure au possible. Et à présent, il attendait que l'agitation chez les guérisseurs cessent. Oh pas sans rien faire non, deux apprentis étaient déjà à la tâche, chargés de rendre les nids des anciens plus chaud et douillets, et un autre veillait à renforcer la pouponnière afin que nul courant d'air ne mette en danger les petits.

Finalement, le serpent avait vite compris une chose, pour plaire à tout, il lui suffisait d'écouter. Une reine se plaignait d'un air frais, et aussitôt il demander à l'un où à l'autre d'aller voir afin que cela cesse. Un ancien désirait qu'on lui retire ses tiques, un apprentis s'en voyait charger peu après. Oh bien sur, tous ne pouvaient pas obtenir ce qu'il souhaiter et si parfois les patrouilles voyaient partir ensemble des amis, d'autres fois, le lieutenant envoyait chacun là où il serait le plus utiles. Mais en cet instant, lui même s'avança vers l'antre des guérisseurs, conscient qu'Étoile Tropicale irait sans doute lui aussi à un moment donner mais plus conscient encore que s'était aussi son rôle de jouer les inquiets. Et puis, voir Nuage des Vents se démener le faisait bien rire sous cape après tout ...

Il attendait devant, assez loin pour qu'on en lui reproche pas d'entrée sans permission, assez prêt pour entendre quelques mots, juste la fin de ce que disait son rejeton, assez pour qu'il se lève et aille chercher sur le tas de gibier bien maigre la proie la plus chaude, une souris guère lourde pourtant qu'il rapporta, s'annonçant sans le faire vraiment. Il lâcha sa prise sous le nez de Crocs Nacrés.

- Mange. Tu as l'air d'en avoir besoin. Il se tourna vers Nuage des Vents, plus doux que plus tôt. Je suppose qu'il va rester ici un bon moment... Fais moi savoir si vous avez besoin de quoi que ce soit, afin que je puisses prévoir les patrouilles en conséquences.

Et, pour la première fois, ce père qui n'en était pas un se pencha sur son fils caché, lui donnant un délicat coup de museau sur le front, murmurant à son oreille. Tu es bien plus fort que ça ... Sorte de révélation caché, car oui, le sang du serpent coulait dans les veines du guerrier. Mais déjà, le lieutenant se reculer, sortant presque de la galerie, attendant juste un instant afin d'être sur qu'on est plus rien à lui dire. Car il avait à présent un poste important et que cela nécessité qu'il ne dérange pas Nuage des Vents et Silence d'Hiver dans leurs propres tâches, escomptant seulement que les guérisseurs est la sagesse de le prévenir. Après tout, en tant que lieutenant, s'était à lui de s'assurer à ce que la vie au camp reste la plus normale possible, secondant au mieux le meneur...

_________________

Merci a Myst & Polux :keur:

Cobra Cadeau:
 

Présentation - Les CobraLiens - Les Cobra RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocs Nacrés
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1134
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 19
Localisation : Alwest

Carte d'identité
Âge: 30 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: Erreur de calcul (libre)   15.12.18 11:34

L'univers était sourd à ses protestations confuses et à celles de son cœur trop lourd. La preuve en était que sous son museau s'abattait une souris. Il reconnut l'odeur de Cobra Royal mais ne redressa pas la tête. Encore un que je suis pas capable de suivre... C'est incroyable, personne ne peut compter sur moi...

" Mange. Tu as l'air d'en avoir besoin. " faisait la voix du lieutenant. Crocs Nacrés tourna une oreille vers lui, identifiant sa position, devinant ses gestes, mais toujours sans le regarder. Il se demandait s'il se passait quelque chose. Si, alors qu'il restait là à ne rien faire, le Blaireau était revenu, ou le Clan du Tonnerre. Il se sentait beaucoup trop à l'abri. Mais ses mille questions, il ne trouva nulle part la force de les poser.

" Je suppose qu'il va rester ici un bon moment... Fais moi savoir si vous avez besoin de quoi que ce soit, afin que je puisses prévoir les patrouilles en conséquences. "

Ça, c'était rude à entendre. Le lieutenant ne lui parlait pas, mais Crocs Nacrés aurait bien voulu l'interrompre, protester. Vous embêtez pas à tout changer, n'allez pas chasser pour moi, c'est l'hiver. L'hiver, l'hiver. Dans sa tête, ce mot raisonnait sans interruption, le pétrifiant dans des souvenirs cauchemardesques. C'était même son troisième hiver. Le deuxième dont il se souvenait. C'était l'hiver, c'était le blizzard qui avait avalé tant des leurs, c'était la faim qui prenait les reines et leurs chatons, c'était les anciens qui décidaient parfois de disparaître pour qu'on cesse de les nourrir, c'était encore Cri des Albatros, qui était dans la neige encore plus invisible que dans le brouillard, les entraînements les plus durs dont il gardait le souvenir, les pattes gelées, les journées si brèves que l'on devait courir tout le temps, les malades qui s'entassaient. L'hiver, on ne saurait faire la sieste, celui qui s'immobilisait ne se relevait pas.

Quel fou il avait été de ne pas avertir Caresse du Vent. Une petite perle silencieuse se forma au coin d'un de ses yeux tandis qu'une truffe presque paternelle se posait sur son museau. " Tu es bien plus fort que ça ... "

Non. Tu sais bien que non. Tu sais bien comment je dois finir. Il fermait les yeux pour ne rien voir, mais entendait tout de même le lieutenant s'éloigner en reculant. Le regardait-il encore ? Il entendait aussi Nuage des Vents, qui restait là, comme celle qui ne devait surtout pas voir ses larmes. Ainsi que cette souris, juste devant lui, qui ne le tentait toujours pas, mais qui risquait d'en faire couler beaucoup, des larmes.

_________________
Crocs Nacrés hésite en darkgreen, à chaque fois que son frère,
Puissant Guépard, est saisi d'une idée géniale en
#666666

*clapclap Nix pour ce super boulot*

Je garde dans mon cœur le Nuage Nacré de Fira:
 
Des fleurs pour Uwny qui l'a dessiné avec son frère Puissant Guépard !:
 
Sa bouille dessinée par Myst:
 
Myst l'a même surpris en train de se toiletter Puppy eyes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nid de Mousse
♪ Apprenti
avatar
Messages : 424
Date d'inscription : 14/04/2017
Age : 24

Carte d'identité
Âge: 23 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Lunaire

MessageSujet: Re: Erreur de calcul (libre)   23.12.18 5:08

Erreur de Calcul

CROCS NACRÉS ET CO
LUNE 44

On n'était encore qu'au tout début de l'hiver, mais déjà, trop de choses se succédaient, et pas forcément les meilleures. Dans le plus positif, Cobra Royal venait tout juste d'être nommé lieutenant, et Nid de Mousse était bien trop content de l'avoir pour supérieur, même si certains n'étaient pas si chauds à l'idée. Dans les nouvelles semi-positives, il y avait les portées nouvellement nées qui, si elles étaient a-d-o-r-a-b-l-e-s et s'il avait déjà fait la connaissance de Boule de Poivre, signifiait également qu'il y avait de nouvelles bouches à nourrir... Et que la possibilité que plusieurs de ces boules de poils ne passent pas l'hiver était grande. Dans les événements les plus négatifs, il n'avait en rien amélioré sa relation négative avec Nuage d'Orage, qui le haïssait toujours autant, et la tanière des guérisseurs bourdonnaient toujours d'activité... Ce qui n'était rien de bien. Si Aigle Vif avait enfin obtenu son congé suis à la bataille du Tonnerre, et s'était même vu attribué un apprenti, d'autres étaient moins chanceux; Crocs Nacrés avaient requis des soins quelques jours auparavant, et nombreux étaient les chatons qui présentaient les premiers signes d'un bon rhume. Au moins, avec son aide et celle de Nuage des Vents, les réserves d'herbes n'étaient plus du tout aussi basses qu'elles ne l'avaient été cet été. Mais il ne fallait pas se faire d'idées: suffisait que le mal blanc se déclencha pour tout vider ces réserves durement accumulées. Bref, l'hiver ne faisait que commencer, et il s'annonçait déjà plutôt difficile. Peut-être que ce n'était que son coeur angoissé qui projetait le malheur, mais la saison à venir lui faisait peur...

Comme pour confirmer ses craintes, lorsqu'il revint au campement suite à une chasse infructueuse, on lui annonça que Crocs Nacrés était tombé. Tombé? D'accord, ce n'était pas si grave - sauf lorsqu'on tombait des chutes, comme Étoile Vaillante l'avait fait. S'était-il fait mal en tombant? Non, pourtant, on lui répondit. Il était seulement tombé... Mais ne s'était pas relevé. Apparemment, il avait finit par reprendre conscience, mais la cause de son mal demeurait un mystère; l'idée que ce fusse une maladie grave inquiétait déjà un peu tout le monde, les reines les premières. Nid de Mousse ne pouvait espérer que ce ne fut pas le cas, car il ne voulait certainement pas perdre la seule presque-famille qui lui restait, et encore moins voir une épidémie se propager dans le camp. Suffisait d'espérer que Silence d'Hiver trouve la raison derrière son état assez rapidement, ou alors, qu'Esprit Soucieux soit capable de l'identifier, même s'il n'était techniquement plus son mentor. En cas de danger, les guérisseurs devaient toujours s'entraider, pas vrai? Il était même prêt à demander à Étoile Tropicale si le guérisseur de l'Ombre pouvait venir jeter un coup d'oeil sur le patient, si rien ne s'améliorait, et si le mal se propageait. Mais il fallait prier les Étoiles que cela n'arrive pas.

Après un certain temps d'attente, pour laisser à Crocs Nacrés le temps de se réveiller et à Silence d'Hiver de revenir - ce qu'il n'avait toujours pas fait -, le rouquin décida d'aller au chevet du patient à son tour. Il venait de voir Cobra Royal en sortir lentement; bien normal après tout, s'assurer de la sécurité de tous lui incombait bien en tant que lieutenant. Son visage étant indéchiffrable, Nid de Mousse ne sut pas s'il était satisfait de l'état du guerrier, ou encore inquiet pour sa santé. En le croisant dans l'entrée de la tanière, il lui glissa un sourire peiné, espérant trouver un peu de réconfort chez son aîné. Puis il s'immisça dans cette tanière qui était presque la sienne, trouvant sans mal l'alcôve où était couché le patient. Loin étaient ces temps où il avait, en toute frayeur, osé mettre un pied dans la tanière des guérisseurs alors que personne n'y était. Désormais, il en connaissait les moindre recoin... Et se désolait bien d'y trouver son presque-frère. Nid de Mousse l'avait bien croisé quelques fois au cours des précédents jours, mais soudainement, à le voir étendu au sol, les yeux nuageux, il se rendit compte à quel point ses côtes saillaient, à quel point sa fourrure était terne. La plaie qu'il avait récolté était encore rouge vive, quoique, pour autant qu'il puisse en juger, ne présentait aucun signe d'infection. La raison de son mal être devait donc se trouver ailleurs. Au moins, il était conscient. Alors le mâle roux lui fit un petit sourire, tentant de ne pas laisser poindre trop d'inquiétudes dans son regard.

─ A-alors, tu voulais échapper à la patrouille le long des landes, c'est ça? T'aurais pu trouver une meilleure excuse que faire la sieste en milieu du chemin...

Piètre tentative d'humour. Le rouquin leva les yeux vers Nuage des Vents, toujours seule à son chevet. Des boules de mousse étaient à proximité, et une proie traînait sous le museau de Crocs Nacrés, mais elle ne semblait toujours pas touchée.

─ ... Tu as besoin de quelque chose ?


_________________
F I C H EL I E N SC A R N E T
#5E7762


La quintessence de Mousse, merci Nix

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage des Vents
♫ Apprentie-guérisseuse
avatar
Messages : 674
Date d'inscription : 19/04/2018

Carte d'identité
Âge: 10? Lunes [Dec. 2018]
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Tache d'If

MessageSujet: Re: Erreur de calcul (libre)   25.12.18 22:43

Tout ce qui retenait Nuage des Vents de bondir sur Cobra Royal pour lui arracher ses foutus yeux calculateurs des orbites, c'était son statut de guérisseuse. Elle savait, en dépit de tout ce qu'elle pouvait reprocher au mâle noir, qu'elle n'avait aucun droit de l'empêcher de rendre visite aux malades du Clan. Pourtant, on pouvait clairement voir d'un seul coup d'oeil que l'apprentie guérisseuse était tendue au possible, et elle ne parvenait pas à maitriser son poil qui se dressait anarchiquement tout le long de son échine. Elle restait là, silencieuse, dans un coin sombre de l'antre, observant chaque mouvement et écoutant du mieux qu'elle pouvait chaque parole du nouveau lieutenant. Y avait-il des sous entendus? Que pouvait-il bien lui dire?
Elle le détestait plus que quiconque, et interprétait chacun de ses actes plus que ses propres rêves, persuadée qu'ils étaient tous, sans exception, forcément nocifs.

- Mange. Tu as l'air d'en avoir besoin.
- Je viens de lui dire.
- Je suppose qu'il va rester ici un bon moment... Fais moi savoir si vous avez besoin de quoi que ce soit, afin que je puisses prévoir les patrouilles en conséquences.
- Merci.

Maintenant sors et dégage.
Il murmura quelques paroles qu'elle ne put entendre dans l'oreille de Crocs Nacrés. Ses yeux s'ouvrirent tout grands, ses pupilles fines comme les premières lunes suivant les nuits de nouvelle lune. Un feulement monta dans sa gorge, qu'elle parvint fort-heureusement à conserver au fond de sa gueule. Nuage des Vents ne put le retenir bien longtemps, et elle le cracha si tôt que le lieutenant noir et blanc était sorti. Avec un peu de chance, il avait entendu.

Agacée, elle rumina, se demandant bien ce qu'il avait pu lui glisser - comme si les malades avaient besoin de davantage de problèmes - et commença plusieurs allers retours entre ses plantes et son nouveau malade - son père.

- Tu es un idiot! gronda-t-elle. Tu pensais à quoi, au juste, en faisant... en faisant ça?! Le Clan a besoin de ses guerriers. Le Clan a besoin de toi. Nuage d'Alizé et Nuage de Foehn ont besoin de toi.

J'ai besoin de toi.
La bicolore s'arrêta alors qu'un nouvel invité arrivait dans l'antre. Elle ne l'avait pas entendu, mais avait aperçu son ombre se faufiler dans l'entrée.
Nid de Mousse. Elle le connaissait mal, le savait gentil, le pensait terriblement naïf et au fond, c'était peut-être vrai. Par naïf, Nuage des Vents entendait souvent stupide ou encore abruti. Ce qui était faux, les deux n'allaient pas toujours de paire. Nuage d'Alizé était naïve par exemple, mais certainement pas stupide. Mais Nuage d'Alizé était une exception pour beaucoup de choses aux yeux de Nuage des Vents.
Elle le savait aussi proche de guérisseur, Silence d'Hiver, mais ignorait jusqu'à quel point. Peu importe. D'un bref mouvement de tête, elle l'accueilli à son tour. Il était aide guérisseur, il pourrait probablement l'aider. Et puis, sa présence était toujours beaucoup mieux que celle de Cobra Royal.
Il lui faudrait mettre sa fierté de côté, et éventuellement accepter qu'un simple aide-guérisseur allait à nouveau la surpasser, peut-être.
Tu débutes, tu débutes, tu débutes, ton tour viendra.

- A-alors, tu voulais échapper à la patrouille le long des landes, c'est ça? T'aurais pu trouver une meilleure excuse que faire la sieste en milieu du chemin...

Nuage des Vents fronça le museau. Cette blague était terriblement nulle.

- ... Tu as besoin de quelque chose ?
- De Silence d'Hiver, répondit-elle entre ses crocs. C'était dur à admettre, d'être totalement désarmée. Je ne sais pas quoi faire.

En fait, si. Mais non. Plus le temps passait, plus elle s'apaisait, réalisant que la situation n'était pas si terrible pour l'instant, et que de toute façon, Silence d'Hiver finirait bien par revenir. Nuage des Vents était beaucoup trop incertaine, avait peur de faire une erreur et de ses conséquences et, pour cette raison, elle avait peur d'agir et de prendre position.
Il lui faudrait du temps. Elle regarda son père, forçant un froncement de sourcil réprobateur pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas tellement satisfaite de son comportement, comme si elle grondait un enfant. C'était son père il lui fallait agir. Le voir ainsi lui faisait mal.
Tant pis, Silence d'Hiver prendrait la responsabilité de ses erreurs.

- Je pense qu'il est tombé parce que cet idiot n'a rien dans le ventre. Il a besoin de manger mais forcément, il n'a pas d'appétit. Il n'y a pas une plante ou... un truc qui donne faim? Et puis je...

Nuage des Vents regarda autour d'elle, terminant son mouvement sur son père. Elle s'éloigna un peu, sortant de la petite "salle" dans laquelle ils se trouvaient pour se rapprocher de la sortie. Elle ne voulait parler qu'à Nid de Mousse.

- Je ne sais pas s'il y a autre chose. Il a l'air vraiment faible. J'ai entendu parler des épidémies d'hiver, vite fait. Y'a le mal... le mal truc. Vert, c'est ça. J'ai pas encore retenu les symptômes. Mais si c'est ça, je sais pas quoi faire. Et je veux pas d'épidémie. S'il te plait Nid de Mousse, dis moi que tu sais quoi faire.

_________________
#cc4455
Fiche | Carnet
| Liens

Feulement a trop de talent, tu trouveras sa galerie ici
Patte Venteuse | Nuage des Vents | Vent du Nord

J'ai ces plantes:
 

Venteuse quand elle se bat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocs Nacrés
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1134
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 19
Localisation : Alwest

Carte d'identité
Âge: 30 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: Erreur de calcul (libre)   01.01.19 3:58

Il était là, ridicule, grotesque, à rester, les yeux fermés, à penser très fort "je ne vais pas pleurer, je ne vais pas pleurer, je ne vais pas pleurer" et à se tordre en espérant cruellement retomber au plus vite dans un sommeil qui devenait tout aussi écœurant que le rythme régulier de sa respiration et les effluves de la proie qu'il gardait près du museau.

Quelque part, sa fille pestait : " Tu es un idiot ! Tu pensais à quoi, au juste, en faisant... en faisant ça?! Le Clan a besoin de ses guerriers. Le Clan a besoin de toi. Nuage d'Alizé et Nuage de Foehn ont besoin de toi. "
Ils ne savent encore rien. répliquait intérieurement le tigré. Mais quand ils sauront, quand vous saurez... Alors il y a intérêt que ce soit déjà fini pour moi...

Les yeux clos, le tigré redressait légèrement la tête, en espérant renifler Nuage des Vents, quelque part. Mais il fut interrompit par l'arrivée de Nid de Mousse, qui, même s'il restait à l'écart, se fit entendre :

" A-alors, tu voulais échapper à la patrouille le long des landes, c'est ça? T'aurais pu trouver une meilleure excuse que faire la sieste en milieu du chemin... " se risquait le rouquin, dont la douceur frappait systématiquement Crocs Nacrés même lorsqu'il ne faisait que l'entendre. Cette surprise fut peut-être le dernier levier indispensable à un retour à la réalité. Il se rendait compte qu'en cet instant, il était en vie, et il lui était impossible de disparaître. Car il y avait une image, quelque chose qui le dépassait, qu'il lui fallait absolument sauvegarder. Il eut un ronronnement un peu forcé, qui était peut-être là pour cacher derrière un masque de dérision ses problèmes dont il ne devrait jamais rien exprimer.

" ... Tu as besoin de quelque chose ?
- De Silence d'Hiver. Je ne sais pas quoi faire.
- Eh... "
essaya-t-il de les interrompre. Il redécouvrait comment c'était dur en cet instant d'articuler quelque chose, mais ouvrait les yeux, qu'il sentait vides et inutiles comme toujours. Il aurait bien aimé rajouter, en faisant semblant d'avoir soudain retrouvé ses forces, quelque chose comme : " Paniquez pas, je serai vite remis. ". Mais son corps ne suivit pas assez, et son petit sourire vira au grognement insatisfait et frustré.

" Je pense qu'il est tombé parce que cet idiot n'a rien dans le ventre. Il a besoin de manger mais forcément, il n'a pas d'appétit. Il n'y a pas une plante ou... un truc qui donne faim? Et puis je... Je ne sais pas s'il y a autre chose. Il a l'air vraiment faible. J'ai entendu parler des épidémies d'hiver, vite fait. Y'a le mal... le mal truc. Vert, c'est ça. J'ai pas encore retenu les symptômes. Mais si c'est ça, je sais pas quoi faire. Et je veux pas d'épidémie. S'il te plait Nid de Mousse, dis moi que tu sais quoi faire. "

Le terme épidémie lui fit redresser l'oreille mais lui assombrit également le moral. S'il contaminait qui que ce soit, il ne se le pardonnerait jamais. Dans la mesure où il puisse vraiment se pardonner quelque chose. Malgré tout, Nuage des Vents semblait si tendue qu'il ne retrouvait plus grand-chose en elle de cette fière et courageuse gamine qu'il avait regardé grandir. Son regard fatigué se tourna en direction de Nid de Mousse. Moins télépathe que Crocs Nacrés, c'était cependant chose quasi-impossible. Il avait beaucoup de mal à se faire expressif, même pour faire comprendre discrètement des choses toutes simples.

Ici, il voulait surtout supplier son frère adoptif de ne laisser en aucun cas Nuage des Vents se ronger de l'intérieur à cause de lui. Finalement, il dut comprendre que son contact devait avoir quelque chose d'opaque car il se décida à grommeler, dans le vent face à lui :

" Allez, trouvez donc quelque chose à faire... "

Fichez donc la paix à ce machin inutile qu'il était devenu.

_________________
Crocs Nacrés hésite en darkgreen, à chaque fois que son frère,
Puissant Guépard, est saisi d'une idée géniale en
#666666

*clapclap Nix pour ce super boulot*

Je garde dans mon cœur le Nuage Nacré de Fira:
 
Des fleurs pour Uwny qui l'a dessiné avec son frère Puissant Guépard !:
 
Sa bouille dessinée par Myst:
 
Myst l'a même surpris en train de se toiletter Puppy eyes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nid de Mousse
♪ Apprenti
avatar
Messages : 424
Date d'inscription : 14/04/2017
Age : 24

Carte d'identité
Âge: 23 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Lunaire

MessageSujet: Re: Erreur de calcul (libre)   12.01.19 5:38

Erreur de Calcul

CROCS NACRÉS ET CO
LUNE 44

La moue au visage de Nuage des Vents le fit grimacer; il savait bien que sa blague était un peu (beaucoup) merdique, mais il fallait bien tenter quelque chose pour détendre un peu l'atmosphère. C'est ce que Crocs Nacrés aurait fait, s'il en avait eu la force. Au moins, à défaut d'avoir le support de l'apprentie, il eut celui du malade: un ronronnement faible s'éleva du mâle gris, et Nid de Mousse ronronna doucement en retour, content de voir qu'il avait assez de force pour faire ça. Se lever et parler aurait été encore mieux, mais cette étape semblait encore un peu trop difficile pour le blessé - le malade? Il ne savait pas encore. Et à voir l'air confus de la bicolore, elle non plus.

─ De Silence d'Hiver. Je ne sais pas quoi faire.

Il grimaça à nouveau, autant parce qu'il ne pouvait pas faire apparaître Silence d'Hiver comme ça, que parce qu'elle admettait ne pas savoir que faire. C'était normal, elle n'était qu'une apprentie, mais cela demeurait inquiétant.

─ Des guerriers sont partis le chercher, il, il devrait pas tarder...

Ou du moins, c'était ce qu'il avait cru comprendre en voyant deux guerriers détaler; mais bonne chance pour le trouver. S'ils ne revenaient pas rapidement, lui-même irait à sa recherche, car il connaissait un peu mieux les bons endroits de cueillette - et c'était assurément là que se tenait le guérisseur. Quittant son inertie, Nuage des Vents décida de le prendre à part pour lui confier ses doutes. En l'absence du guérisseur, il était probablement le seul au clan à pouvoir un peu l'aider... Mais ce n'était pas gagné d'avance. Elle lui dit qu'il était peut-être tombé car il n'avait rien dans le ventre, ce qui était certes inquiétant (qu'est-ce qu'il fabriquait à ne pas manger?), mais pas catastrophique. Enfin. Il ne connaissait pas non plus les conséquences d'un régime forcé. Et il fallait probablement se demander pourquoi il ne mangeait pas, si ce n'était pas le symptômes de quelque chose de plus grave... Et comment faire pour le stimuler à manger. Il réfléchi un instant, connaissant tout compte fait peu de plantes, et surtout celles de leur territoire. Mais une pourrait peut-être aider...

─ La menthe sauvage aide les problèmes d'estomac, alors peut-être qu'elle peut aussi lui ouvrir l'appétit.. ?

En tout cas, il ne pensait pas que cela pouvait nuire, et au moins, c'était une plante trouvable sur les terres du Vent, même si elle était un peu rare, donc il n'y avait pas trop à s'en faire pour renouveler le stock. Cependant, Nuage des Vents n'était pas tout à fait convaincue que ce ne soit qu'une simple perte d'appétit. Elle redoutait un mal, le mal vert (Nid de Mousse hocha de la tête pour approuver le nom), un mal qui pouvait rapidement devenir mortel et épidémique. Ils n'étaient pourtant qu'au début de la saison des neiges, et les chances d'un mal étaient faibles.. Mais non négligeable. De sa courte vie, Nid de Mousse n'en avait jamais été témoin, ou du moins, pas qu'il l'eut su. Il n'était donc pas en mesure de diagnostiquer cette maladie, et ne se prétendrait certainement pas guérisseur. Toutefois, il en avait quand même entendu parler, et de ce que Silence d'Hiver lui avait mentionné, il ne retrouvait pas les symptômes chez Crocs Nacrés (qui, entre temps, grommelait dans son coin qu'on l'oublie, ce que les deux jeunes chats n'étaient pas prêt de faire).

─ Le mal vert est accompagné de toux et de... de mu-- de décharge, il me semble. Je ne crois pas qu'il l'ait en ce moment, mais, il est peut-être à risque...

Le rouquin eut une petite pause, le temps d'une réflexion. Il pouvait essayer de calmer les inquiétudes de Nuage des Vents du mieux qu'il le pouvait, mais n'avait que des connaissances limitées. Plus vite Silence d'Hiver reviendrait, plus vite ils seraient tous rassurés - ou du moins, plus vite le mal serait freiné.

─ Je vais aller chercher Silence, d'accord? Je te promets de le ramener rapidement.

Et, après leur offrir aux deux un sourire désolé, car il les abandonnait un peu, le rouquin sortit de la tanière et se dépêcha de se lancer à la suite de son meilleur ami.


hrp:
 

_________________
F I C H EL I E N SC A R N E T
#5E7762


La quintessence de Mousse, merci Nix

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence d'Hiver
■ Guérisseur
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2017
Age : 21

Carte d'identité
Âge: 23 lunes (Décembre 2018)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage des Vents

MessageSujet: Re: Erreur de calcul (libre)   12.01.19 9:08

[Je réserve la place pour répondre cet aprèm :heart: ]

_________________
#339999


AVATAR (c) LOUASEAU (Coup de Foudre) | SIGNATURE (c) NINE (Gueule de Requin)
J'vous like, c'est trop beau ;w; :keur:

Meilleur couple du forum:
 

Nuage Silencieux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Erreur de calcul (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Erreur de calcul (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» eau libre
» Calcul proteines ?
» Erreur Fraulein?
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN :: RPG :: Clan du Vent :: Camp du Vent :: Antre du Guérisseur-