The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 65 lunes (avril 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   25.07.16 16:02


Soleil.
Ce fut le premier mot qui fusa dans son esprit une fois éveillée. Elle grogna en se retournant plusieurs fois dans sa litière, tentant de retrouver le sommeil, mais abandonna après moult tentatives infructueuses. La guérisseuse se mit sur le côté et déplia lentement chacune de ses pattes, tout en réfléchissant à ses tâches du jour.

Après s'être sauvagement ébrouée, elle se dirigea vers sa réserve, égraina mentalement ses stocks et jeta un œil aux cases tristement vides. De l'herbe à chat, pensa-t-elle en soupirant. Elle détestait partir à la recherche d'herbe à chat. La cause était sans doute le nombre hallucinant de rencontres agitées qu'elle avait connues en pénétrant des jardins de domestiques … Mais l'herbe à chat était un remède plus que précieux et très efficace pour soigner le mal vert.

Suite à son petit inventaire, elle effectua ses visites de routine dans les différentes tanières du Clan. Prenant son temps pour jouer avec Petit Albatros et sa fratrie, elle s'enquit de l'état de Cœur Vaillant, avant de prendre des nouvelles et d'écouter les plaintes des anciens – sans surprise, c'était la voix de sa propre mère qui s'élevait le plus souvent.

Tout cela terminé, elle finit par partir à l'aventure … et le mot aventure était à peine exagéré. Elle repensa à ce vieux domestique qui avait fait mine de vouloir défendre son jardin, alors même qu'elle n'avait fichtrement rien à faire de lui. Elle l'avait d'ailleurs maîtrisé assez rapidement, l'animal étant gras et lent. Et puis, bien que piètre guerrière, elle était tout de même meilleure combattante que la plupart des chats domestiques.

Mais il fallait bien avouer une chose : Cœur Fleuri ne portait pas les chats domestiques dans son cœur. Ils étaient fascinés mais plus effrayés que des chatons par la vie sauvage, et leurs corps énormes faisaient frémir d'horreur la guérisseuse. Mais au-delà de cela, elle avait rencontré un bon nombre d'érudits parmi eux, et avait appris une foule de choses en les côtoyant. En effet, Cœur Fleuri aimait apprendre, aussi inutile fut le savoir. Ainsi, elle se révélait passionnée par ceux qu'elle appelait « intellectuels », et chérissait leur compagnie presque autant que celle de sa famille.

C'est sur ces dernières pensées qu'elle flaira vaguement l'odeur de son Saint-Graal. Ravie d'être tombée aussi rapidement sur l'objet de sa quête, l'écaille sautilla jusqu'à la source de l'effluve, et pénétra dans un verger, mot alors inconnu pour elle. Cependant, elle voyait bien que l'espace dans lequel elle était entrée ne ressemblait en rien à un jardin normal. Décidant de mettre ce menu détail de côté, armée d'un sourire de satisfaction, elle commença à former un petit ballotin de feuilles afin de porter sa trouvaille. Le parterre avait une taille plus que respectable, et elle entendait bien ne pas faire le chemin trois fois pour reformer son stock.

Tout en rassemblant délicatement l'herbe à chat en paquets, la guérisseuse se sentit de plus en plus gênée par l'aspect inhabituel de ce jardin, surtout par son absence de vie. Lorsqu'il y avait de l'herbe à chat, il y avait un félin à proximité, c'était une relation de cause à effet assez triviale. Malgré tout, l'écaille ne percevait pas un souffle, pas un froissement de vibrisse près d'elle. Ce silence la mettait excessivement mal à l'aise, et elle se hâtait de rassembler ses plantes.

Alors qu'elle était sur le point d'achever sa cueillette, Cœur Fleuri finit par sentir une présence – au sens propre du terme. Elle avisa du coin de l’œil un félin gris, et déposa lentement ses plantes, avant de demander d'une voix et d'un sourire aimables :

« Vous en voulez ? »

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cc99ff


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 


Dernière édition par Cœur Fleuri le 01.08.16 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 810
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 28 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   25.07.16 20:36

sex for homework
Mindless Self Indulgence

Toucan avait quitté sa demeure, son parterre de fleurs odorantes, son trou de verdure où ne chante pas une rivière accrochant follement aux herbes des haillons d'argent – Toucan est poète – mais un énorme grillon, qui l'avait dérangé dans sa sieste matinale. C'est pour cela qu'il était parti vagabonder vers le nid des vieux Bipèdes.

Cette maison ne différait pas vraiment de celle où il était né. Aussi, l'explorer ne lui disait rien qui vaille, non pas parce qu'il avait peur d'un soudain accès de nostalgie, mais qu'il redoutait l'ennui. Voir des pièces où il aurait pu jouer avec son frère, Toulouse, ou Marie, sa petite sœur, cela ne lui laisserait que le goût fade de l’inintérêt dans la bouche. Ainsi, après deux ou trois tours de la baraque, il bailla, se gratta négligemment l'oreille droite, amorça un demi-tour quand il aperçut dans le lointain une tache écaille qui tremblotait dans les hautes herbes.

Instinctivement, il s’aplatit au sol, pour observer l'intruse. Il attendait qu'elle se rapproche, pour la surprendre. Toucan était d'humeur taquine. Une minute passa, puis une deuxième. Il en avait marre : la tache écaille ne bougeait pas beaucoup, on eut dit qu'elle trafiquait quelque chose avec les fleurs. Bon. Il décida d'aller la voir. Tant pis pour la surprise.

« Vous en voulez ? » Ah, elle l'avait repéré de loin. Enfin, elle n'avait pas l'air belliqueuse, avec sa voix sucrée et sa bouille toute ronde. Elle avait le ventre rondouillard aussi d'ailleurs. Non, elle n'avait définitivement pas l'air méchante. Le champ était libre pour un peu de racolage. Elle semblait être plus vieille que lui. Pas de soucis pour lui. Les mamans l'aimaient comme un jeune fils. Sans doute un problème d’œdipe aurait dit Freud . Dans l'esprit de Toucan, c'était plutôt un mélange de volonté de rester jeune et une manifestation d’ego suranné : il était un trophée pour certaines chattes, une preuve qu'elles pouvaient encore séduire. Peu importe qu'on l'aimât pour son âge plutôt que pour lui-même, tant qu'il y avait une partie de jambe en l'air à la clef.

Le galet répliqua donc, se composant le visage d'un jeune premier à la voix un peu éraillée : « Bien entendu que j'en veux gente dame, j'espère seulement que vous ne parlez pas de ce charmant bouquet. »  

_________________
Daydream milk and genocide

© Uwny ♥

Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 


Dernière édition par Toucan le 08.08.16 16:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 65 lunes (avril 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   27.07.16 17:38


« Bien entendu que j'en veux gente dame, j'espère seulement que vous ne parlez pas de ce charmant bouquet. »

Cœur Fleuri haussa un sourcil, interdite devant les mots de l'éphèbe. La bête semblait plus jeune qu'elle, et elle n'arrivait pas à déterminer s'il était juste original ou carrément entreprenant. L'écaille inclina la tête sur le côté en souriant gentiment, comme si elle avait affaire à un petit enfant. Elle comptait bien investiguer sur les pensées de cet étranger.

« Je ne vois pas de quoi j'aurais pu parler d'autre. Mais c'est triste que vous refusiez, vous savez ? Certains chats donneraient leur âme pour avoir un peu d'herbe à chat. Vous auriez pu la revendre au plus offrant, ou à la plus charmante, selon ce qui vous appâte le plus … le gain ou les faveurs ? »

Elle avait prononcé ces mots sans méchanceté, juste d'un air poliment surpris. Sa voix était malgré tout joyeuse et enjouée, et elle lui parlait comme à un vieil ami. Cœur Fleuri avait fatalement ses préférés, mais sans la connaître, il était compliqué de savoir qui ils étaient. Elle était affectueuse et aimable avec tout le monde, même ses ennemis, et n'avait pas de souci quant à sa sociabilité.

Son regard étant resté un instant dans le vide, elle releva la tête et offrit un charmant sourire au jeune mâle, avant de se présenter avec politesse :

« Je m'appelle Cœur Fleuri. Et vous êtes … ? »

Elle n'avait pas pris le soin d'annoncer sa fonction, cela lui semblait un détail inutile. En revanche, elle avait hâte de connaître le pseudonyme de l'étranger qui lui faisait face, elle aimait tout particulièrement nommer les choses et les félins.

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cc99ff


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 810
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 28 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   28.07.16 21:07

send me an angel
Infected Mushrooms
Ah . Petit haussement de sourcil, inclinaison de la tête et petit sourire infantilisant. Difficile à interpréter : il en avait peut-être fait un peu trop, elle ne devait pas avoir l'habitude de se faire conter fleurette, même si elle semblait avoir l'habitude de cueillir des plantes. Le galet rit dans sa barbe - Toucan avait parfois un humour au ras des pâquerettes. Enfin, l'écaille n'avait pas l'air hostile, juste surprise.

« Je ne vois pas de quoi j'aurais pu parler d'autre. Mais c'est triste que vous refusiez, vous savez ? Certains chats donneraient leur âme pour avoir un peu d'herbe à chat. Vous auriez pu la revendre au plus offrant, ou à la plus charmante, selon ce qui vous appâte le plus … le gain ou les faveurs ? »

Surprise mais quand même drôle donc. Toucan sentit un grand élan de sympathie pour l'inconnue. Certes, elle était venue dans son Verger cueillir des brins d'herbes qui, apparemment, valaient cher, mais elle avait de la répartie. Et son aspect de petite boule multicolore le rassurait. Oui, pour une fois, cette chatte ne lui inspirait pas de pulsions sexuelles. Il s'accorda une seconde pour méditer ce fait, puis pensa à lui demander quelques renseignements à propos du trésor qui semblait poussait chez lui, l’œil brillant d’intérêt, d'autant plus qu'elle lui parlait avec une voix empreinte de sympathie : il avait l'impression d'être en compagnie d'une vieille amie. Ou d'une sorte de tante.

« Je m'appelle Cœur Fleuri. Et vous êtes … ? »

Tata Cœur Fleuri. C'était mignon. Mais encore un de ses noms composés chelous. Les Bipèdes de ces chats devaient vraiment avoir des goûts étranges. Enfin, on l'avait appelé Berlioz à la naissance. Rayon ridicule, il en tenait une couche. Enfin. Cette histoire de noms le perturbait. Aussi, c'est tout naturellement qu'il se présenta et lui demanda quelques explications.

« Coeur Fleuri donc ? Un nom aussi délicat sied à merveille à votre teint, ma chère. Pour ma part, vous pouvez m’appelez Toucan. Puis-je vous demandez la signification de votre nom, ainsi que son origine ? Car vous êtes la deuxième personne qui foule mes terres à posséder un tel nom composé, ceci me plonge dans un abîme de perplexité. »

Sur ces bons mots, Toucan s'assit avec décontraction, tapotant de la queue l'herbe près de lui, invitant l'écaille à le rejoindre pour une petite discussion policée.

_________________
Daydream milk and genocide

© Uwny ♥

Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 


Dernière édition par Toucan le 08.08.16 16:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 65 lunes (avril 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   30.07.16 13:18


« Cœur Fleuri donc ? Un nom aussi délicat sied à merveille à votre teint, ma chère. Pour ma part, vous pouvez m’appelez Toucan. Puis-je vous demander la signification de votre nom, ainsi que son origine ? Car vous êtes la deuxième personne qui foule mes terres à posséder un tel nom composé, ceci me plonge dans un abîme de perplexité. »

Les flatteries du jeune mâle arrachèrent un sourire attendri à Cœur Fleuri. Il n'y allait pas par quatre chemins, et elle devait avouer aimer cette franchise plutôt brutale. Les mots étaient lissés mais pas tordus, ils voulaient dire ce qu'ils voulaient dire, et la guérisseuse aimait ce qui était limpide. Les beaux parleurs ne la dérangeaient pas, mais elle aurait enfoncé le joli minois de bien des manipulateurs dans la terre.

Ainsi, devant toutes les interrogations de Toucan, Cœur Fleuri faillit répondre de bon cœur, puis se rétracta. Elle voulait être sûre d'avoir affaire à un échange, et non pas à un don. Ce qu'elle donnait, elle préférait que l'on lui rende. Elle confirma alors une seule des questions du solitaire (ou domestique ?) avec sa même voix enjouée et chaleureuse :

« Oui, Cœur Fleuri. Les vagabonds comme vous ont tendance à trouver des pseudonymes moins alambiqués que les nôtres, mais je ne doute pas qu'ils sont précieux et gorgés de significations. Aussi, que veut dire votre nom ? Qu'est-ce qu'un toucan ? Peut-on le manger ? Auquel cas, a-t-il bon goût ? Est-ce un animal ? Une plante ? C'est un savoir que je n'ai pas, et votre savoir m'intéresse énormément. »

Elle s'approcha de l'éphèbe qui l'invitait à s'asseoir plus près de lui sans se départir de son sourire. Loin d'elle l'idée de le séduire, elle n'y trouverait que des désagréments, mais elle ne crachait jamais sur de nouvelles connaissances ou l'ébauche d'une nouvelle amitié. Et puis, elle ne mentait pas : elle voulait savoir. Pour lui faire bien saisir ses intentions, elle se contenta d'ajouter :

« Ne vous inquiétez pas, je répondrai à toutes vos questions après, mais je dois avouer être aussi curieuse que vous. »

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cc99ff


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 810
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 28 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   05.08.16 11:12

« Oui, Cœur Fleuri. Les vagabonds comme vous ont tendance à trouver des pseudonymes moins alambiqués que les nôtres, mais je ne doute pas qu'ils sont précieux et gorgés de significations. Aussi, que veut dire votre nom ? Qu'est-ce qu'un toucan ? Peut-on le manger ? Auquel cas, a-t-il bon goût ? Est-ce un animal ? Une plante ? C'est un savoir que je n'ai pas, et votre savoir m'intéresse énormément. »

Coeur Fleuri était petite, mais elle avait la langue bien pendue et une immensité de question concentrée dans son petit corps rond. Et le chic pour répondre par une question à celle de Toucan – plutôt des questions dans son cas. Cet vague d'interrogations le submergeait. Déjà, « vagabond» ? Cela sonnait vraiment péjoratif, le mot avait l'air de brûler les lèvres de la chatte, au moins autant que sa soif ostensible de connaissance.

Toucan.

C'était bien son nom, question facile. Pourquoi ? Question un peu plus ardue. Il lui faudrait lui raconter toute son histoire, cela prendrait du temps, et la féline semblait un peu trop empressée pour qu'il lui accorde sa totale confiance.

La version édulcorée suffira bien.

« Ne vous inquiétez pas, je répondrai à toutes vos questions après, mais je dois avouer être aussi curieuse que vous. »

Bon, ce serait donc un échange de bons procédés, et il avait désespérément besoin de savoir comment s'organisait la vie sauvage, pour éviter d'enfreindre des lois séculaires – ou pour le faire tout du moins sciemment. Il allait être question de lui donner assez d'informations pour ne pas se mettre en danger, mais lui donner l'impression d'être totalement sincère pour qu'elle lui explique ce qu'il avait besoin de savoir. Cela devrait être dans ses cordes, embobiner les gens, ça le connaît. Enfin, il n'allait pas mentir, juste omettre quelques détails.

Elle s'installa près de lui. Il prit une inspiration,

« Pardonnez moi d'avance si mes explications sont quelque peu confuses, mais, ma chère, je ploie sous le nombre de vos questions ! » Il s'installa plus confortablement dans son écrin de verdure, passa sa queue devant ses pattes et remua ses oreilles. « Tout d'abord, le toucan. C'est un très gros oiseau, le plus souvent noir de plumage, avec le poitrail blanc ou jaune, et le bec très coloré : jaune, orange, vert, bleu, c'est une orgie de couleurs. Il se mange très certainement, mais vous ne pourrez jamais en goûter, et moi de même : ces bêtes ne vivent pas dans notre forêt, je les connais uniquement parce que mes Bipèdes avaient chez eux une grosse boite à images qui diffusait des reportages sur la faune exotique. »

Bon, il lui avait avoué son passé chez les Bipèdes, mais était-ce si grave ? Surtout que son ignorance des codes - et de l'existence même - des clans le trahirait très vite. Et puis, après tout, Toucan ne ressentait aucun complexe à propos de ses origines : les chats sauvages peuvent bien rire ou l'insulter, peu le chaut, il sait que s'il a pu survivre si aisément aux saisons froides, c'est parce qu'il était au chaud chez les Bipèdes, s'il a pu apprendre à se battre – certes, il manque de technique, mais il a le goût du combat, une certaine résistance aux coups et une énergie débordante – c'est grâce à ses innombrables balades dans les rues de sa Ville. Il n'y a pas de quoi avoir honte d'avoir été Domestique : il reste un chat, et un chat physiquement complet, étant parti de chez lui sans avoir jamais eu à faire avec le Coupeur, sa stérilité et son apparent calme chez lui – il se défoulait dehors - suffisaient à éloigner le spectre de la castration.

En revanche, il n'allait pas lui parler de cette stérilité qui le gêne, qu'il considère comme une entrave à sa liberté. Comme une négation de sa puissance.

« Aussi, quel est le rapport avec moi me direz-vous : je ne suis ni grand, ni chatoyant et coloré, et évidemment pas un oiseau du bout du monde . Et bien c'est très simple : j'estime que le toucan, avec son aura mystérieuse – vous ne saviez pas ce que c'est, donc cela vous a intriguée – définit bien le mode de vie que je me suis choisi : votre monde m'est mystérieux, et, par mon côté « vagabond », pour reprendre votre mot, je suis étrange pour ceux de la forêt ; sans oublier l'idéal de liberté absolue, et, intrinsèquement, de plaisir absolu, que suggère la capacité de voler du toucan, chose qui me fascine depuis que je suis un tout jeune chaton. J'ai toujours envié ce pouvoir qu'ont les oiseaux de pouvoir aller où ils le désirent, sans entrave. J'y aspire. » Il s'ébroua, comme au sortir d'un rêve. « Et vous gente dame ? D'où vient votre nom ? Traduirait-il un caractère romantique, ou un amour pour la verdure, comme vous ramassiez des fleurs chez moi ? »

_________________
Daydream milk and genocide

© Uwny ♥

Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 


Dernière édition par Toucan le 08.08.16 16:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 65 lunes (avril 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   07.08.16 23:37

    Kicks, Animal Crossing – New Leaf


Cœur Fleuri l'écouta avec un intérêt décuplé, ses yeux fatigués se teintant d'une lueur passionnée. Apprendre, c'était son rayon, et elle ne se privait pas du savoir d'un domestique, quand bien même elle ne portait pas son statut dans son cœur. Elle poussa un soupir légèrement déçu en comprenant qu'elle ne pourrait jamais voir pareil oiseau de son existence.

« Aussi, quel est le rapport avec moi me direz-vous : je ne suis ni grand, ni chatoyant et coloré, et évidemment pas un oiseau du bout du monde . Et bien c'est très simple : j'estime que le toucan, avec son aura mystérieuse – vous ne saviez pas ce que c'est, donc cela vous a intriguée – définit bien le mode de vie que je me suis choisi : votre monde m'est mystérieux, et, par mon côté « vagabond », pour reprendre votre mot … »

Elle souffla du nez d'un air amusé. Tiens, ça l'a vexé ?

« Je suis étrange pour ceux de la forêt ; sans oublier l'idéal de liberté absolue, et, intrinsèquement, de plaisir absolu, que suggère la capacité de voler du toucan, chose qui me fascine depuis que je suis un tout jeune chaton. J'ai toujours envié ce pouvoir qu'ont les oiseaux de pouvoir aller où ils le désirent, sans entrave. J'y aspire. Et vous gente dame ? D'où vient votre nom ? Traduirait-il un caractère romantique, ou un amour pour la verdure, comme vous ramassiez des fleurs chez moi ? »

Elle haussa les épaules avec un gentil sourire. Sa liberté, elle l'avait. Sa pensée flancha un instant à cet énoncé : était-elle réellement libre ? N'était-elle pas enchaînée par sa position, par son Clan, par ses règles, ses valeurs ? Était-elle libre, quand elle préparait des baies d'if en cas de mise à mort ? Se sentait-elle réellement elle-même quand, sous les couleurs de son Clan, elle donnait avec un dégoût apparent les baies mortelles ? La réponse à ces questions rhétoriques tombaient sous le sens, et pourtant, elle préférait les ignorer et suivre vaillamment ce que lui dictait sa loyauté.

Pour s'éloigner de ses pensées, elle entama un joli rire, léger et discret, avant de décider de le mener encore un tout petit peu en bateau :

« Voler, c'est un joli rêve … pour les chatons. »

Elle eut de nouveau un rire candide, quand bien même son aspect général était très calme. Cœur Fleuri avait cette manière subtile d'être toujours douce et maternelle, mais cependant de ne pas laisser la moindre place à la rébellion ou à l'effronterie. Sans jamais hausser le ton, elle faisait part de ce qui lui déplaisait, et parvenait globalement à se faire parfaitement respecter. Son ton était parfois autoritaire quand elle sentait que quelque chose lui échappait, mais jamais elle ne laissait personne lui manquer de respect. Cependant, elle avait tendance à franchement se moquer de ses interlocuteurs, et ce plutôt gratuitement.

« Vous avez tout de même une façon de parler assez … théâtrale. Vous êtes habitué à faire le coq devant ces dames, n'est-ce pas ? »

Elle pouffa une fois de plus, comme une apprentie pré-pubère, avant de s'attaquer finalement au vif du sujet :

« Ah, blague à part ! Non, mon nom ne traduit en rien un trait romantique. Disons que … le romantisme ne me concerne que fort peu. »

Cœur Fleuri remua les moustaches d'un air mélancolique, songeant qu'en effet, cela ne la concernerait sans doute jamais. C'est alors que l'écaille commença ses explications sur un ton éducatif, beaucoup moins doux et léger qu'auparavant. Ses traditions étaient un sujet sérieux, elle ne pouvait pas se permettre d'en parler à la légère à un étranger, ou il croirait que leurs rites étaient aussi insouciants que le ton qu'elle employait.

« Dans nos Clans, nous passons par plusieurs « rangs », si j'ose dire. Quand j'étais chaton, je m'appelais Patte Fleurie. Il me semble que ma mère m'a expliqué que c'est à cause de mon pelage, vous voyez ? »

La guérisseuse tourna lentement sur elle-même, présentant tout son petit corps rond aux rayons du soleil et à la vue du domestique.

« Le motif lui a fait penser à un parterre de fleurs. Ensuite, je suis passée apprentie, quand j'avais six lunes. Apprentie-guérisseuse, plus exactement, sous le nom de Nuage Fleuri - nos noms d'apprentis commencent obligatoirement tous par Nuage. Le reste des apprentis passent normalement apprentis-guerriers, comme il ne peut, en temps normal, n'y avoir qu'un seul guérisseur et qu'un seul apprenti-guérisseur par Clan. J'ai toujours été passionnée par les plantes, et j'ai appris leurs pouvoirs auprès de mon mentor, qui m'a enseignée pendant plusieurs lunes. J'ai acquis mon nom actuel au bout de mon apprentissage, mais comme il ne peut y avoir qu'un guérisseur par Clan, j'ai été son assistante jusqu'à son décès. »

L'écaille fit une petite pause, laissant le temps à Toucan d'emmagasiner tout ce savoir, qu'elle espérait nouveau pour lui. Elle était loin de le prendre pour un idiot, mais elle ne savait pas à quel point il était étranger aux coutumes pour le moins atypiques de leurs Clans.

« J'ai été appelée Cœur Fleuri grâce à ma loyauté infaillible. Je servirais mon chef et mon lieutenant, et suivrais leurs ordres sans broncher, même si je devais y laisser ma peau. »

« Grâce » n'était peut-être pas le mot qui convenait, et sa langue avait failli fourcher et susurrer « à cause de ». Cette loyauté était sa fierté comme son fardeau, et cette ambivalence l'empêchait de pleinement s'en targuer. Cependant, c'était bien de là que venait son nom, cette valeur faisait donc entièrement partie d'elle, et il lui aurait été fort peu aisé de s'en délester. Et puis, Etoile Fauve tenait tout particulièrement à donner l'image d'un Clan uni, soudé et invincible. Elle ne pouvait donc se permettre de faire part de ses doutes quant à sa loyauté à tout étranger au Clan. Reprenant un air moins sérieux, elle ajouta :

« Des questions ? »

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cc99ff


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 810
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 28 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   08.08.16 16:07

Leonard Cohen

Toucan remâchait un murmure de petits os. Oui, les mots de l'écaille l'avaient chiffonné. Il n'aimait pas qu'on le compare à un chaton, qu'on rabaisse ses aspirations de la sorte. Putain. Il lui ouvrait une part de son cœur et elle s'amusait à y mettre du gros sel et du citron. Le galet se renfrogna : d'habitude, c'est lui qui se gausse et rit des autres, à leur museau.

 « Vous avez tout de même une façon de parler assez … théâtrale. Vous êtes habitué à faire le coq devant ces dames, n'est-ce pas ? » Voilà qu'elle se moquait de sa façon de parler à présent. Manquerait plus qu'elle critique sa taille pour achever de lui déplaire. Décidément, Tata Fleurie avait le piquant de l'ortie. Avec un rire de gamine en plus. S'il était un coq, elle lui paraissait en ce moment, le corps encore secoué par le reliquat d'une crise de fou rire, semblable à une poulette.  « Ah, blague à part ! Non, mon nom ne traduit en rien un trait romantique. Disons que … le romantisme ne me concerne que fort peu. » Le côté sexuel que suggère ce terme en moins, apparemment. Sauf s'il s'agissait d'une invitation à folâtrer dans les buissons sans plus de cérémonie ? Toucan ne serait pas contre un peu d'action sans préambule, mais la petite boule multicolore n'avait pas des masses de sex-appeal. Comme si elle entendait ses pensées, elle remua des moustaches, l'air un peu triste.

Enfin, cela ne dura pas, et elle lui offrit un véritable cours sur les chats sauvages et leurs rites. L'affaire était complexe, il tentait de ré-assembler le puzzle : les chatons de la forêt voyaient donc leur chemin tracé à l'âge de six lunes, l'un d'entre eux sacrifiait une vie de plaisir au soleil, tandis que tous ses petits camarades se formaient pour devenir des guerriers. Oui, une chose était sur, il plaignait l'écaille, elle ne devait pas s'amuser tous les jours. Enfin, puisqu'elle a une curieuse passion pour l'herbe... Cependant, quelques zones d'ombre persistaient.

 « Des questions ? » 

Oh oui, il avait des questions. Elle ne se doutait pas de l'intérêt qu'avait attisé en lui ses dernières paroles, faisant tinter à ses oreilles les douces cloches du pouvoir. Maintenant qu'il connaissait l'existence de chef, il voulait en devenir un. Toucan n'était pas un être très complexe, la possibilité de gouverner les autres suffisait à faire luire ses yeux.

Il s'accorda un petit moment de calme, pour remettre de l'ordre dans son esprit, et choisir ses mots avec soin. Tata Fleurette voulait du pompeux, elle aurait du grandiloquent. Il laissa un sourire planer vaguement sur ses lèvres, s'étira, puis se campa bien en face d'elle, un peu plus près que tantôt.

  « Oui très chère, beaucoup même, j'espère d'ailleurs que je ne vous importune pas ? » Il souriait, un air cabotin en travers de la gueule.  « Alors, si vous me le permettez, j'aimerai vous demander quelques précisions sur la vie des Clans. Déjà, combien y en a-t-il ? Et auquel êtes vous affilié ? Et qu'est ce qu'un lieutenant ? Comment le devenir, et comment être chef ? Et pourquoi diable une chatte aussi charmante que vous se refuse au romantisme ? Si vous entendiez par là que vous préférez les relations plus – comment dire cela élégamment – sauvages, je suis votre chat... »

Après tout, elle avait un certain charme, un peu désuet, très tranquillisant, qui lui donnait envie de chambouler un peu. Ou un peu plus, si affinités. Toucan ne se refusait jamais à une belle chatte.

_________________
Daydream milk and genocide

© Uwny ♥

Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 65 lunes (avril 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   17.08.16 21:37


Cœur Fleuri n'était pas tout à fait certaine de ce qu'avait provoqué ce monologue sur Toucan. Il semblait intéressé, certes, mais en quelle mesure ? Elle n'avait, pour ainsi dire, pas vraiment conscience d'avoir créé un potentiel monstre.

Tout en réfléchissant, elle laissa le mâle s'approcher. Avec un sourire, elle songea : un pas de plus et je te tranche la gorge, minou. La guérisseuse était certes friande de contacts physiques, mais la familiarité du mâle avait une pointe de sensualité qui la dérangeait au plus haut point. S'il voulait le et plus si affinité avec elle, il ne se retrouverait que face à un bloc de virginité farouchement défendu, et ce avec orgueil et fierté.

« Oui très chère, beaucoup même, j'espère d'ailleurs que je ne vous importune pas ? Alors, si vous me le permettez, j'aimerai vous demander quelques précisions sur la vie des Clans. Déjà, combien y en a-t-il ? Et auquel êtes vous affilié ? Et qu'est ce qu'un lieutenant ? Comment le devenir, et comment être chef ? Et pourquoi diable une chatte aussi charmante que vous se refuse au romantisme ? Si vous entendiez par là que vous préférez les relations plus – comment dire cela élégamment – sauvages, je suis votre chat… »

Sans lui laisser le temps d'aller plus loin dans son idée, elle se mit immédiatement à lui débiter tout ce qu'elle voulait bien lui dire :

« Nous sommes au nombre de quatre : les Clans du Vent, du Tonnerre, de l'Ombre et de la Rivière. Avec un peu d'entraînement, vous apprendrez à reconnaître leurs effluves au loin. Mais je ne vous en dis pas plus, ça gâcherait votre expérience des sens. »

En effet, pour l'aider, la guérisseuse aurait pu décrire l'odeur de charnier qui vous prenait à la gorge, celle du Clan de l'Ombre, la vague senteur de poissons qui collait à la peau des membres de la Rivière, ou l'effluve forte et puissante de mousse et de pin qui accompagnait l'arrivée des chats du Tonnerre, mais elle n'en fit rien. Son côté maternel s'arrêtait donc environ là, et elle espérait qu'il saurait se servir des clés qu'elle lui offrait, sans attendre aucune gratitude de sa part.

Quoique, peut-être bien qu'elle recevait de la gratitude mais … pas exactement de la manière dont elle aurait souhaité. Ni son corps ni son âme ne l'intéressaient, il semblait suivre des instincts qu'elle n'arrivait pas clairement à percevoir. Son étrangeté l'effrayait et la repoussait quelque peu. Et puis, elle ne briserait pour rien au monde son vœu de chasteté … Et surtout pas pour un éphèbe venu d'elle-ne-savait quel bas quartier de la ville des bipèdes. Après un léger soupir, l'écaille poursuivit, répondant aux questions du mâle, une à une.

« J'appartiens au Clan du Vent. Le lieutenant seconde le chef et organise la vie quotidienne du Clan. Il a moins de responsabilités et d'autorité que le chef, en général. Il lui succède lorsque ce dernier démissionne, disparaît ou meurt. »

La guérisseuse eut l'air de réfléchir un instant. Elle songeait qu'une de ses questions lui était plus ardue que toutes les autres : comment devenir lieutenant ? Il n'y avait pas réellement de règle, ni de recette à suivre simplement pour obtenir ce poste. Tant de composantes menaient au choix du lieutenant du Clan qu'elle se sentait quelque peu désarçonnée. Malgré tout, elle tenta de lui fournir quelques éléments de réponse :

« Pour devenir lieutenant ? Il faut être apprécié, loyal et responsable. Souvent, être issu de parents du Clan dans lequel vous convoitez ce poste est un atout non-négligeable. Et éviter de faire des propositions indécentes sorties d'on-ne-sait-où serait sans doute tout aussi apprécié. »

Cœur Fleuri tut simplement la question qui portait sur son « refus du romantisme ». Quelques secrets valaient bien la peine d'être gardés non ? En suivant cette idée qui lui paraissait délicieuse, elle se garda bien de lui préciser que le chef recevait neuf vies de leurs ancêtres.

« Mon chef, Etoile Fauve, apprécierait d'ailleurs fort peu que vous posiez une vibrisse sur moi. »

En parlant, Cœur Fleuri se rendit compte de l'ambiguïté de ses paroles. Et en se rendant compte de cette ambiguïté, elle se mit à sourire avec un air de défi. L'interprétation qu'il en ferait serait probablement plus que divertissante, l'écaille laissa donc flotter cette phrase, attendant son écho avec impatience.

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cc99ff


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 810
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 28 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   19.08.16 19:28

my body is a cage
Peter Gabriel

« Nous sommes au nombre de quatre... »

Fichtre. C'était un peu compliqué tout de même ces histoires. Lui qui pensait trouver une liberté totale dans les bois, il était un peu désappointé. Tout cet ensemble de règles, de codes... Il était bien content de se balader selon son bon vouloir, d'aller où il le souhaitait, quand il le souhaitait, avec qui il souhaitait, pour faire ce qu'il souhaitait – en l'occurrence une chose qu'il ne ferait sans doute pas avec la chatte écaille. Enfin, la perspective de devenir chef lui plaisait. Pour l'instant, le bois lui convenaient, mais son appétit ne se contenterait bientôt plus de son Verger. Après tout, Toucan était plus un ensemble d'organes cohabitant qu'un chat libre de ses choix : son ventre lui dictait sa faim dévorante, ses entrailles son désir de domination, son sexe son besoin de violence et de satisfaction charnelle.

En cet instant, ses viscères pulsaient, elles frétillaient à l'écoute des informations des explications de la petite boule : il pouvait avoir du pouvoir. Il voulait le pouvoir. Il aurait le pouvoir.

Des oiseaux passèrent dans le ciel. Il les observa avec attention, écoutant la fin du monologue de Cœur Fleuri. Saisi d'un accès de lyrisme, il imaginait son âme et ses aspirations rejoindre les nuées.

« Mon chef, Etoile Fauve, apprécierait d'ailleurs fort peu que vous posiez une vibrisse sur moi. »

Ah, petite Fleurette, Fleurette boule, était donc la chasse gardée du chef. Elle souriait avec défiance : était-ce une défense, ou un défi ? Toucan était perplexe, il ne s'attendait pas à ce que l'autre joue sur la carte de l'ambiguïté : c'était son rôle d'habitude. Décidément, ses habitudes se voyaient une à une bousculées depuis qu'il avait quitté ses Bipèdes. Il n'était pas sur d'aimer ça.

« Eh bien, damoiselle, merci pour toutes ces informations. Je crois comprendre que vous entretenez une relation particulière avec votre chef, alors nous devrons nous contenter d'être amants, mais retenez vos larmes, je ne suis pas jaloux. »

Voila pour la « proposition indécente sortie d'on-ne-sait-où ». Même si, au fond, il n'éprouvait pas vraiment de désir sexuel en voyant l'écaille – ce dont il était le premier surpris, il ne pensait pas être gêné par l'aspect trop maternel de la chatte – il avait envie de la taquiner. Juste un peu plus.

Toucan est joueur.

« Mais d'ailleurs, comment choisissez vous vos Clans ? Puis-je vous rejoindre, gente dame, chez ceux du Vent ? »

_________________
Daydream milk and genocide

© Uwny ♥

Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 65 lunes (avril 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   24.08.16 11:14


« Eh bien, damoiselle, merci pour toutes ces informations. Je crois comprendre que vous entretenez une relation particulière avec votre chef, alors nous devrons nous contenter d'être amants, mais retenez vos larmes, je ne suis pas jaloux. »

Elle eut un sourire sardonique. Il n'avait pas l'air d'avoir saisi la dimension gênante de ses avances – et potentiellement le total désintérêt de Cœur Fleuri pour celles-ci. Cependant, elle était ravie que sa déclaration vague sur son chef ait l'air de prêter à confusion, même si elle n'arrivait ne serait-ce qu'à entrevoir l'interprétation qu'en avait faite Toucan.

« Mais d'ailleurs, comment choisissez vous vos Clans ? Puis-je vous rejoindre, gente dame, chez ceux du Vent ? »

Un petit rire spontané s'échappa de la gorge de la guérisseuse. Cette question prenait une forme formelle et adulte, mais le fond ressemblait aux interrogations de chatons encore lovés dans la pouponnière.

« On ne choisit pas son Clan. On y naît ou on n'y entre jamais, c'est une sorte de privilège du sang. Les inclusions extérieures sont, comme dire … très rares, voire inexistantes. Et je ne suis pas certaine d'être ravie de vous voir figurer dans nos rangs de guerriers. Savez-vous seulement chasser ou vous battre pour quelqu'un d'autre que vous-même ? »

L'écaille se leva doucement et scanna le solitaire du regard. Il n'avait pas l'air malingre, c'était certain, mais serait-il capable de rattraper le niveau de félins rompus aux techniques de combat et de chasse depuis leurs six lunes ? Il n'avait assurément pas reçu le même enseignement que les chats des forêts, et elle doutait qu'il ait pensé à cette éventualité.

« Méritez-vous notre confiance, Toucan ? »

Cœur Fleuri l'observa alors en haussant un sourcil, l'air légèrement hautain et provocateur. Un sourire en coin accompagnait cet air de défi, tandis qu'elle se rasseyait tranquillement aux côtés du solitaire.

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cc99ff


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 810
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 28 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   25.08.16 12:19


Voilà qu'elle se foutait de sa gueule allègrement. D'habitude il faisait rire intentionnellement, pas à son insu. Quoique, ce n'est pas tout à fait exact : il faudrait plutôt dire qu'il provoque des rires gênés avec ses avances, des rires haineux avec ses insultes, mais pas de rire comme celui de la chatte écaille. Il le sentait, elle allait encore lui dire qu'il avait la tête pleine de rêves de chaton. Après tout pourquoi pas, depuis qu'il est chaton il a des appétits démesurés, et les rêves qui vont avec, couleur sexe, sang et pouvoir.
Enfin, elle ne devait pas parler de ces rêves là.

« On ne choisit pas son Clan. On y naît ou on n'y entre jamais, c'est une sorte de privilège du sang. Les inclusions extérieures sont, comme dire … très rares, voire inexistantes. Et je ne suis pas certaine d'être ravie de vous voir figurer dans nos rangs de guerriers. »

Oh. Bichette. Tu ne veux pas me voir. Toucan esquissa un sourire qui voulait lui déchirer le visage pour s'imprimer directement dans la rétine de Fleurette. Elle ne voulait pas le voir, soit, il s'est tapait comme de sa première partie de dedans-dehors. Qui remonte d'ailleurs, justement, à quand il n'était encore qu'un chaton, vers sa septième lune.


«  Savez-vous seulement chasser ou vous battre pour quelqu'un d'autre que vous-même ? »

Elle le scrutait du regard, détaillant ses muscles - petits, secs, noués – et sa taille pas très haute. Savait-il se battre ? Oui, mais dans la Ville, contre des chats qui lui ressemblent. Des chats qui mangent des croquettes et vivent dans un jardin. Des chats qui lui ressemblaient. Mais maintenant qu'il était dans la forêt, était-il toujours assez fort ? Il ne pouvait pas se répondre non, cela contredirait l'idéal de puissance qu'il est persuadé d'avoir atteint, mais ses petites pattes murmuraient oui.


« Méritez-vous notre confiance, Toucan ? »

Non.
A priori.

« Évidemment ma chère, vous savez bien que je me damnerais pour vous. Mais si vous pensez que je ne suis pas capable de me battre en égal avec vous, ou votre Clan, du fait de mes origines, pourquoi ne pas nous livrer à une petite joute amicale ? Ainsi, vous pourriez évaluer mon niveau, et me corriger si je me fourvoie. Cela vous conviendrait-il ? »

Il acheva sa réponse en se léchant négligemment l'épaule, l'air malicieux, mais les muscles tendus. Il s'était transformé en un diable en boite, et attendait que Cœur Fleuri ouvre son couvercle.

_________________
Daydream milk and genocide

© Uwny ♥

Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 65 lunes (avril 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   04.09.16 10:38


« Évidemment ma chère, vous savez bien que je me damnerais pour vous. Mais si vous pensez que je ne suis pas capable de me battre en égal avec vous, ou votre Clan, du fait de mes origines, pourquoi ne pas nous livrer à une petite joute amicale ? Ainsi, vous pourriez évaluer mon niveau, et me corriger si je me fourvoie. Cela vous conviendrait-il ? »

Il avait l'air d'une fouine. Elle ne pouvait pas le comparer à un serpent, qui était trop vicieux et trop sec, ni à un renard, qui avait l'air tout de même mieux luné que lui. Un loup, également, lui paraissait trop féroce en comparaison à sa petite carcasse de chat domestique. La fouine était un parfait mélange entre sa jugeote qui lui semblait, très subjectivement, ne pas voler bien haut, et ses phrases habiles et fumeuses, qui faisaient à l'écaille l'effet d'une désagréable bruine sur la figure.

C'est alors que la guérisseuse remarqua son corps tendu comme un arc, et eut un instant comme un mouvement de recul. Elle ne voulait plus avoir à faire avec Toucan, elle voulait s'en aller et ne jamais plus entendre parler de lui. Cependant, sa fierté l'empêchait de simplement tourner les talons en avouant qu'elle n'avait pas la plus petite envie de lui donner sa chance – et en avouant à demi-mot son envie de rendre son repas devant ses sous-entendus sexuels. Avec un rire jaune, elle répondit donc le plus poliment qu'elle le pouvait au solitaire :

« Pour l'amour du Clan des Étoiles, je ne vous ferais pas l'honneur de me battre avec vous ! Nous autres guérisseurs représentons la paix et la neutralité et sommes les messagers du Clan des Etoiles, nous avons droit de passage sur toutes les terres pour ces raisons. Je n'ai donc aucune raison de me battre, ni contre vous, ni contre personne. De plus, on ne m'a appris que les bases du combat, afin de me défendre contre les félins mal lunés. »

Bien sûr, elle avait eu envie de lui donner deux coups dans la figure pour le remettre à sa place. Ses fanfaronnades ne lui inspiraient rien de plus que de la répulsion. Était-ce parce qu'il était populaire avec les femelles qu'il portait en lui tant d'assurance ? Ou était-ce simplement par bêtise ? Cœur Fleuri avait envie de croire à cette dernière solution, tant elle finissait par le croire simple d'esprit.

Elle remua vaguement une patte contre le sol, songeant qu'il avait malgré tout ses chances contre elle, s'il venait à lui sauter au cou. Cependant, elle doutait qu'il ait reçu le moindre enseignement, et qu'il sache maîtriser leurs techniques de combat. Sa façon de se défendre devait plus ressembler aux batailles de chats des rues qu'à une véritable joute. Il avait sans doute la hargne, mais pas la technique. S'il s'attaquait à un guerrier de Clan, ce serait sans doute ce qu'il lui ferait défaut.

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cc99ff


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 810
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 28 lunes (avril)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   19.09.16 22:18

fun with drugs
Velvet Acid Christ

Elle riait jaune, encore. Le mépris et la condescendance lui sortait de la bouche en grands éclats luisants, et venaient ricocher contre Toucan. Assez blasé, il commençait à comprendre que l’écaille le considérait comme un chaton – et lui prêtait donc des capacités mentales limitées en conséquent. Elle se trompait. Elle ne le voyait pas. Cette situation l’énervait. Sa politesse était celle du serpent, du fiel et du brûlot.

Il sentit une vague de violence le balayer. Elle passa sous ses coussinets, derrière ses ergots, la vague fourmilla sur ses genoux, et vint s’échouer dans le creux de son ventre, titillant la pieuvre qui y vivait. Il battrait facilement la boule écaille de tortue s’il le voulait. Elle l’avait dit elle-même, elle n’était pas rompue à l’art de la guerre. L’immunité n’apportait pas que des bienfaits, elle causait aussi la rouille du corps, la déliquescence des muscles. Elle émoussait l’appétit guerrier pour le remplacer par un honneur de pacotille. L’honneur n’avait plus aucune importance une fois mort.

Cependant, une phrase avait attiré son attention. La référence au Clan des Etoiles. Cela devait sans doute être une coutume de clanique, un rite étrange, mais en l’occurrence, ce terme résonnait en Toucan. Il le grandissait de l’intérieur. Il le faisait reluire, il polissait ses intestins et clarifiait ses humeurs. Il voulait en savoir plus.

Sans même se donner la peine de proprement répondre à l’agressivité de Cœur Fleuri, il se contenta de relâcher ses muscles, en signe de paix, et s’allongea sur le sol, sans plus de pression. Il offrait son doux ventre au soleil, persuadé que Fleurette ne lui ferait rien. Son honneur l’en empêcherait.

« Le Clan des Etoiles, Fleurette jolie ? » articula-t-il avec nonchalance. Puis ses yeux s’arrondir, ils se firent réceptacles de lumière, petits lampadaires dans la grisaille de son visage.

« Ce nom m’interpelle. Je ne serais dire pourquoi. Eclairez ma lanterne je vous prie. »

_________________
Daydream milk and genocide

© Uwny ♥

Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 


Dernière édition par Toucan le 10.10.16 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 65 lunes (avril 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   10.10.16 14:22


Il y eut comme une diminution soudaine de pression dans l'attitude de Toucan. Un dieu inconnu avait ouvert la soupape de colère qui semblait commencer à ronger le solitaire, et il s'était vidé comme un ballon d'air qu'on avait percé d'un trou.

Cœur Fleuri, d'abord interdite, lança un regard par-dessus son épaule. Y avait-il un danger ? Un ennemi ? Un ami ? Un blaireau ? Ses yeux ronds et fatigués scrutaient les environs, mais seul le vent agitait l'herbe du verger. Nul péril à l'horizon, nulle agitation qui aurait pu attirer l’œil, simplement eux et le silence.

Sans plus comprendre, elle observa le félin s'allonger paisiblement sur le dos. Cette action la surprit : la pensait-il à ce point inoffensive qu'il la narguait, en lui offrant son ventre à découvert ? Dans son esprit, de multiples scénarios s'ébauchèrent : ses dents dans sa gorge, ses griffes lui labourant le visage, ses pattes arrières lui arrachant l'estomac … Mais aucune de ces scènes ne lui ressemblaient, et elle n'avait jamais été mêlée à un véritable combat. Aussi, elle se contenta de cacher toutes ces idées sanguinaires derrière un clignement d'yeux incrédule.

« Le Clan des Étoiles, Fleurette jolie ? »

On y est, pensa l'écaille avec un sourire en coin. Elle avait beau ne pas le tenir en haute estime à cet instant, il fallait cependant concéder que sa soif de savoir semblait intarissable. Et il y avait, pour la guérisseuse, quelque chose de glorieux dans la curiosité : c'était pour elle là la véritable intelligence. Toucan était donc, dans sa logique, loin d'être un parfait idiot, bien qu'elle ne put s'empêcher de le trouver puéril.

« Ce nom m’interpelle. Je ne serais dire pourquoi. Éclairez ma lanterne je vous prie. »

Toucan était, à n'en pas douter, grouillant de surprises. Ses centres d'intérêts étaient plus obscurs que le fond d'un marais, son vocabulaire pompeux digne des grands empereurs et son attitude, semblable à celle d'un enfant impulsif, faisaient tourner la tête de Cœur Fleuri. Pour être parfaitement honnête, Toucan prenait la forme d'une énigme pour la guérisseuse. Et, comme elle n'acceptait pas d'être dans l'ignorance, elle voulut sonder son âme une fois de plus, en lui offrant ce qu'il désirait.

« Oui, le Clan des Étoiles. C'est un Clan qui siège dans les cieux, composé de tous les guerriers, chefs, lieutenants, guérisseurs, apprentis, chatons, décédés avant nous. Ce sont nos ancêtres, ils nous protègent et nous guident. Les guérisseurs et les chefs sont les seuls à pouvoir communiquer avec eux, et ma tâche principale est de recevoir leurs messages, et de les interpréter. »

La femelle avait pris inconsciemment une pose et un ton très solennels, en fermant doucement les yeux, comme pour s'imprégner de la description qu'elle faisait de leurs ancêtres.

« Toutes nos coutumes sont liées à eux. Nous leur devons le respect dans tous les aspects de notre vie. »

Sa voix s'était résumée à un souffle, comme si en parler était déjà leur faire outrage. Elle n'aimait pas tant parler de cela à un étranger, mais que risquait-elle en instruisant Toucan ?

« Prenez garde à ne jamais les mettre en colère. »

L'ajout de cette phrase était purement facultatif, voire même inutile, mais elle était curieuse d'en voir l'effet sur le solitaire.

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cc99ff


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shut me up ! ☼ Toucan ♥ - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Shut up and drive — LIBRE
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]
» Shut up, please ! You're so boring • |
» Fear doesn't shut you down, it wakes you up (Tobias)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-