The Propheties Begin

« Il eut un chat qui osa franchir la barrière. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 610
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 26 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   28.07.16 23:46

Break on through (to the other side)
Toucan & Mataï
We chased our pleasures here
Dug our treasures there 
But can you still recall the time we cried
 
.


La nuit était fraîche. Elle était neuve comme une scie caustique. Elle était parfaite pour une attitude passéiste, comme, par pur exemple, retourner sur les lieux de son ancienne vie, contempler les bâtiments de son enfance, les ruelles de son adolescence, pour bien se décider à ne pas y retourner. Bref, cette nuit était parfaite pour les desseins de Toucan.

Il errait dans les rues endormies, humant la brise, à l'affût d'une nouveauté – ou, a contrario, d'une odeur familière. D'ailleurs, il lui semblait reconnaître celle d'une de ses anciennes conquêtes. Intrigué, Toucan suivit le fumet familier. Comment s'appelait-elle déjà ? Chaton, Chatty, Moumoune, Titoune... Chatoune. Oui, ça devait être Chatoune. Une Domestique, assez vieille. Avec une fille non, toute blanche ? Pas sur qu'il se la soit faite par contre, la gamine. Enfin, la mère, c'était certain. Mais pourquoi serait-elle dehors à une heure pareille ? Il ne se la rappelait pas si aventureuse ? Non, elle était plutôt du genre pantouflarde, conventionnelle, attachée à ses Bipèdes. Ennuyeuse.

Tout de même, sa curiosité était titillée : il décida de trouver Chatoune. Pour parler du bon vieux temps, sans doute, pour voir quelle ruine décatie elle est devenue, assurément. Deux ruelles sombres à droite, un carrefour, tout droit : il s'enfonçait plus profondément dans la Ville qui l'avait vu naître.Ce pseudo retour dans l'utérus ne lui plaisait pas vraiment. Il était sur le point de repartie dans son Verger, quand il tomba museau à museau avec celui qui sentait comme Chatoune. Un sourire malsain lui déforma le visage : il pensait s'être trouvé un lien social tout fait avec l'inconnu

« Eh bien, mon p'tit pote, je connaissais le proverbial «La nuit tous les chats sont gris », suffit de voir nos gueules d'ange pour le valider, mais je n'avais encore rien entendu sur un dicton qui parlerait de jeunes chats gris qui, la nuit, ne pourrait pas s'empêcher de rendre longuement visite à des mamies, si tu vois ce que je veux dire... Moi c'est Toucan, et toi ? Allez, on est déjà un peu comme cousins, on connaît Chatoune de la même manière il semblerait.»

_________________
Tu sais j'ai pas toute ma raison Si j'ai toujours raison Tu sais j'suis pas un mec sympa et j'merde tout ça tout ça
Couvre moi de cadeaux:
 


Dernière édition par Toucan le 27.02.17 14:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mataï
✦ Chat domestique
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 19
Localisation : En train de creuser mon trou, tu vois pas ?

Carte d'identité
Âge:
Description du personnage:
Mentor/apprenti: J'en aurai jamais.

MessageSujet: Re: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   02.08.16 22:38


La nuit était tout juste tombé, je m'étais installé dans ma litière, attendant l'heure où Chatoune s'endormirait.. J'avais qu'une envie, lui montrer que je ne me laissais pas faire. Je devais me venger après cette cruauté et humiliation qu'elle m'avait faite face à deux amis.. Enfin disons plus des connaissances. Je n'étais pas vraiment attaché aux autres félins du quartier hormis mon frère et Bianca. J'avais peut être aussi un autre ami, mais pas aussi important qu'eux deux. Je ne comptais nullement Chatoune dans le lot, elle me tapait sur le système et ce sentiment était réciproque. L'un comme l'autre, nous rusions d'inventivité pour détruire l'humeur de l'autre. L'énerver un maximum.

Je me relevais doucement, faisant un petit pas de ma litière. Les crocs serrés, j'évitais de réveiller la féline qui se trouvait non loin de moi.. Bianca et Petite Canaille n'étaient pas au courant de notre petite guerre spirituelle. Je ne voulais pas les impliquer dans ces combines.. Je traversais le couloir de mes bipèdes, m'aventurant dans leur coin de toilette.. Je montais sur l'évier, se rebord glissant que tout chat domestiqué éviter de tomber au fond, surtout quand il était rempli d'eau. J'ouvris un placard. Je cherchais de quoi remplir l'évier. Je déposais tout ce qui semblait moue et pouvais étouffer le bruit. Une fois les risques de bruit retirée, je levais ma patte et la passais dans le placard, faisant tomber bon nombre de produit étrange et bien inconnu au monde félin. J'attrapais une mousse blanche.. Un sourire satisfait sur mon minou, je l'attrapais et descendais de mon perchoir.. Je connaissais bien ce produit, je l'avais vu à l'oeuvre sur l'un des bipèdes. Il pouvait retirer les poils rapidement.. Il suffisait d'attendre.

Je revenais par la suite près de Chatoune, le produit dans la gueule. Je le secouais en tournant ma tête de droite à gauche. Je retirais le morceau inutile avant de me positionner derrière la féline, réprimant un rire moqueur. J'appuyais par la suite sur le bouton, étalant avec lenteur et discrétion de la mousse au niveau du bas du dos de la féline. Fier de moi, je jetais la preuve dans l'évier avant de m'enfuir pour une petite balade nocturne. Je marchais de long en large dans les allées de la ville endormie. Mon sourire ne pouvait se détacher de mon visage. J'étais si fier de ma bêtise.. J'attendais avec impatience le lendemain pour voir la tête de la féline et sa rage. Les représailles allaient être d'autant plus douloureuse, mais, cela valait le coup. Je m'arrêtais subitement en entendant une voix derrière moi :

"-Eh bien, mon p'tit pote, je connaissais le proverbial «La nuit tous les chats sont gris », suffit de voir nos gueules d'ange pour le valider, mais je n'avais encore rien entendu sur un dicton qui parlerait de jeunes chats gris qui, la nuit, ne pourrait pas s'empêcher de rendre longuement visite à des mamies, si tu vois ce que je veux dire... Moi c'est Toucan, et toi ? Allez, on est déjà un peu comme cousins, on connaît Chatoune de la même manière il semblerait."

Je tournais d'abord ma tête dans un mouvement lent, ne comprenant pas de quoi il parlait.. Puis, une lumière s'alluma dans mon jeune cerveau. Mon corps se tournait par la suite vers lui. Dans un sourire toujours moqueur, n'ayant pas quitter mon euphorie de mes actes idiots auprès de la vieille femelle, je lui répondais :

"-Oh.. Vraiment ? Je ne savais pas que Chatoune avait un grand frère.. Enchantée mon vieux Toucan.. Moi c'est Mataï, le coloc' de ta soeurette adorée. Nous nous tolérons on va dire.. Mais comment tu peux savoir que je la connais ? Mon odeur sans doute.. Je viens tout juste de passer devant sa litière."

_________________
Mataï miaule en #99cc00

~~~

"Je suis né pour embêter le monde, et chaque jour, j'accomplis cette mission avec brio"



Merci Waki pour l'avatar et la signa' sans oublier l'entête ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 610
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 26 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   03.08.16 23:57

Break on through (to the other side)
Toucan & Mataï
We chased our pleasures here 
Dug our treasures there 
But can you still recall the time we cried
.


Il avait quand même l'air un peu bêta ce félin. Ses yeux luisaient de l'éclat caractéristique de la bêtise juvénile : il venait de faire une connerie, Toucan le sentait bien. L'autre félin fit un petit demi-tour, et l'air enjoué, il répliqua.

« Oh.. Vraiment ? Je ne savais pas que Chatoune avait un grand frère.. Enchantée mon vieux Toucan. »

Le petit galet avait raison : ce chat n'était pas une lumière. Enfin, il feignait peut être de ne pas comprendre le sans-entendu salace – sa spécialité – à propos de Chatoune. Sans doute un chat prude, qui ne voulait pas relever les allusions sexuelles.

« Moi c'est Mataï, le coloc' de ta soeurette adorée. »

Ah. Non. Il n'avait vraiment pas compris. Pas l'air très brillant ce Mataï. Et puis ce nom. Encore une idée de mini-Bipèdes à la noix.

« Nous nous tolérons on va dire.. Mais comment tu peux savoir que je la connais ? Mon odeur sans doute.. Je viens tout juste de passer devant sa litière. »

Bon. Allez. Va falloir lui expliquer la vie à ce boulet.
« Mon jeune ami, pour te parler crûment, c'est parce que je me la suis tapée une ou douze fois. Dans un sens sexuel, j'entends. Rien de plus soit dit au passage, je ne « l'adore » pas, comme tu sembles le penser. Histoire de mettre les choses bien au clair. Après, cela suffit-il à réfuter un quelconque lien de parenté ? » 

Il déambulait dorénavant de droite à gauche, la queue bien droite vers le ciel obscurci par la nuit, son ombre se confondant avec les poteaux électriques de la rue. Il affectait cet air vaguement professoral, docte. Il donnait l'impression d'attendre une réponse de Mataï, bien que cette question ne soit que purement rhétorique.

« La réponse est évidemment non. Enfin, soyons réalistes, nous sommes des animaux, l'inceste n'est nullement un problème pour nous autres. Cependant, ce n'est point ma sœur. Je suis beaucoup trop jeune par rapport à elle, et nous ne nous ressemblons pas. » 

Il cessa de gesticuler, et se rapprocha de l'autre chat. Le moment était venu d'aborder les sujets sérieux. Puis de le laisser y réfléchir, en repartant gambader dans les hautes herbes.

« Mais tu partages donc sa litière ? Tu es un Domestique ? Tu sais pourtant ce qu'ils font des chats comme nous en prison. Enfin, dans leurs maisons, mais c'est un peu la même chose, tu me l'accorderas. »

_________________
Tu sais j'ai pas toute ma raison Si j'ai toujours raison Tu sais j'suis pas un mec sympa et j'merde tout ça tout ça
Couvre moi de cadeaux:
 


Dernière édition par Toucan le 02.09.16 19:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mataï
✦ Chat domestique
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 19
Localisation : En train de creuser mon trou, tu vois pas ?

Carte d'identité
Âge:
Description du personnage:
Mentor/apprenti: J'en aurai jamais.

MessageSujet: Re: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   10.08.16 12:40


J'avais très bien compris ce qu'il sous entendait.. Et je ne voulais pas lui laisser croire que j'entretenais quoique se soit avec cette vieille bique. Tout ce qu'il y avait entre nous c'était la naissance d'une profonde haine mais aussi une sorte de rivalité. Comme si nous marquions à tour de rôle notre territoire autant par les paroles que les actes, comme la mousse étrange que je m'étais amusé à lui étaler sur le dos. J'attendais avec impatience sa réaction.. J'allais devoir me terrer pour quelques jours pour ne pas subir la foudre de sa colère mais j'en étais presque sur que cela en valait la peine. Le félin n'avait pas du comprendre que je blaguais, si bien qu'il se sentait obligé de me l'expliquer :

"-Mon jeune ami, pour te parler crûment, c'est parce que je me la suis tapée une ou douze fois. Dans un sens sexuel, j'entends. Rien de plus soit dit au passage, je ne « l'adore » pas, comme tu sembles le penser. Histoire de mettre les choses bien au clair. Après, cela suffit-il à réfuter un quelconque lien de parenté ? La réponse est évidemment non. Enfin, soyons réalistes, nous sommes des animaux, l'inceste n'est nullement un problème pour nous autres. Cependant, ce n'est point ma sœur. Je suis beaucoup trop jeune par rapport à elle, et nous ne nous ressemblons pas."

Je commençais à grogner, je me demandais lequel de nous deux était le plus débile.. Moi et mes bêtises de gamin et lui et ses explications à dormir debout dont je savais déjà. Je me passais un coup de patte attendant qu'il arrête de parler. Il bougeait dans tout les sens de surcroît. Il commençais à me donner le tournis et me tapait sur le système avec tout ses mots compliqués. Le mâle s'approchait de moi, ne voulant pas paraître faible, je me redressais en bombant le torse. Il reprenait, engageant un dialogue cette fois, après ce monologue interminable :

"-Mais tu partages donc sa litière ? Tu es un Domestique ? Tu sais pourtant ce qu'ils font des chats comme nous en prison. Enfin, dans leurs maisons, mais c'est un peu la même chose, tu me l'accorderas."

Soulagé de l'entendre s'arrêter, je soupirais longuement, savourant le silence pendant une à deux minutes en fermant les yeux avant de les rouvrir et de le fixer. Je miaulais par la suite, me défendant de ce mode de vie bancale qu'on m'offrait :

"-Je ne suis pas dans sa litière non plus.. J'en ai une à moi. Oui, si on veut je suis dit 'domestique' mais je ne rentre pas toujours chez mes bipèdes. Je mange des proies et me promène où bon me semble.. Et je n'ai rien avoir avec Chatoune. Je me demande ce que tu as pu lui trouver pour rester avec elle au moins une douzaine de fois.. Et bien sur que j'avais compris, je suis pas un crétin non plus.."

_________________
Mataï miaule en #99cc00

~~~

"Je suis né pour embêter le monde, et chaque jour, j'accomplis cette mission avec brio"



Merci Waki pour l'avatar et la signa' sans oublier l'entête ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 610
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 26 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   10.08.16 15:56

Break on through (to the other side)
Toucan &Mataï
We chased our pleasures here 
Dug our treasures there 
But can you still recall the time we cried
 
.


 «Je ne suis pas dans sa litière non plus.. J'en ai une à moi. Oui, si on veut je suis dit 'domestique' mais je ne rentre pas toujours chez mes bipèdes. Je mange des proies et me promène où bon me semble.. Et je n'ai rien avoir avec Chatoune. Je me demande ce que tu as pu lui trouver pour rester avec elle au moins une douzaine de fois.. Et bien sur que j'avais compris, je suis pas un crétin non plus.. »

Oh bichette, je l'ai vexé... J'en suis tellement désolé. Tellement, tellement, tellement désolé, ce n'était pas du tout mon intention. On le serait si Toucan était un être moqueur et mordant. Non, le petit galet n'est qu'amour et joie, il respire le lyrisme et joue avec les papillons.

Personne n'y croira jamais.

Néanmoins, il sentait que son temps ici, avec ce Mataï, touchait à sa fin. Il avait énervé l'autre, nul besoin de le nier, et cette conversation commençait à l'ennuyer, d'autant plus qu'il avait l'estomac qui descendait patiemment dans les talons. D'ailleurs, le matou de maison avait dit quelque chose qui l'irritait : il chassait pour son bon plaisir, alors qu'il n'a qu'à miauler chez ses Bipèdes pour avoir son bol de croquettes. C'était peut être lui qui faisait fuir le gibier de son Verger, avec sa technique primaire et ses gros sabots.

« Alors comme ça tu chasses, toi ? Avec tes petites pattes de Domestique et ta discrétion en mousse ? Et pourrais-je savoir dans quel coin tu trouves tes proies ? »

Il se remit à déambuler, pour tromper l'ennui et la faim, pour donner à son corps un simulacre d'activité. Au fond, il avait hâte de partir dormir dans son nid de verdure – une fois qu'il aurait ses réponses.

« Ah, et Chatoune donc. Bah, faute de grives on mange des merles, elle m'a servi à tuer le temps. Mais pourquoi tu ne l'imites pas, et ne restes pas dans ton panier moelleux, au lieu de venir sur les terres de chats sauvages ? Un jour, tu risques de te prendre un méchant coup et de ne plus jamais revoir ta famille. Enfin, promis, j'enterrerai ton cadavre noirci par la prolifération de mouches, si je le retrouve chez moi. Qui sait, il sera peut être mangé par un blaireau avant. »

Il espérait lui avoir fait comprendre que la vie sauvage n'était pas faite pour lui. Il est trop petit, trop gamin encore pour survivre dans les bois. Et il a une famille qui s'occupe bien de lui, il s'amuse chez lui. Mais pas de méprise, Toucan ne faisait pas ça par altruisme : il voulait juste s'assurer de garder son territoire.

_________________
Tu sais j'ai pas toute ma raison Si j'ai toujours raison Tu sais j'suis pas un mec sympa et j'merde tout ça tout ça
Couvre moi de cadeaux:
 


Dernière édition par Toucan le 02.09.16 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mataï
✦ Chat domestique
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 19
Localisation : En train de creuser mon trou, tu vois pas ?

Carte d'identité
Âge:
Description du personnage:
Mentor/apprenti: J'en aurai jamais.

MessageSujet: Re: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   25.08.16 22:09


Je serais les crocs tout en sortant mes griffes sur le sol dur et non adapté au félin qu’était les rues de la ville. Je lui jetais un regard noir. Je n’étais pas encore excellent en tant que chasseur mais j’étais assez bon pour me nourrir et le combat.. C’était une autre histoire mais on va dire que la fuite était, en général, la meilleure chose à faire dans ces cas. Mais là, je n’avais nullement envie de fuir si un combat éclaté. Je devais prouver ma force en quelques sortes. Lui montrer que je n’étais pas l’un de ces domestique qui avait peur de tout et qui manger leur infâme nourriture bipèdienne. Le fameux Toucan reprit ses longues tirades :

"-Alors comme ça tu chasses, toi ? Avec tes petites pattes de Domestique et ta discrétion en mousse ? Et pourrais-je savoir dans quel coin tu trouves tes proies? Ah, et Chatoune donc. Bah, faute de grives on mange des merles, elle m'a servi à tuer le temps. Mais pourquoi tu ne l'imites pas, et ne restes pas dans ton panier moelleux, au lieu de venir sur les terres de chats sauvages ? Un jour, tu risques de te prendre un méchant coup et de ne plus jamais revoir ta famille. Enfin, promis, j'enterrerai ton cadavre noirci par la prolifération de mouches, si je le retrouve chez moi. Qui sait, il sera peut être mangé par un blaireau avant."

Je sentais de l’animosité dans sa voix, et surement des menaces que je me passais bien de retenir. Je n’en avais rien à faire de son avis sur ma manière d’être. Je n’allais pas rester dans ce panier moelleux comme il dit. A quoi cela servait de vivre si nous étions cantonnés à ce panier ? Nous étions fait pour vivre par pour rester léthargique. Je serais les crocs, relâchant toutefois mes griffes crissant sur le sol noir. Je miaulais à mon tour, de nouveau comme le veut les principes du dialogue :

"-Oui je chasse avec mes petites papattes. Et je ne suis pas la discrétion même mais je sais être discret. Je chasse dans la forêt des claniques ou dans mon jardin. Et puis, pour ma famille. Elle est morte. Sauf mon frère, mais il est bien trop occupé pour me voir en ce moment. A quoi bon vivre si c’est pour être dépendant d’un autre ? Surtout si c’est pour rester sur une litière à rien faire.. Je trouve cela absurde, bien qu’autrefois, étant chaton, je le faisais."

_________________
Mataï miaule en #99cc00

~~~

"Je suis né pour embêter le monde, et chaque jour, j'accomplis cette mission avec brio"



Merci Waki pour l'avatar et la signa' sans oublier l'entête ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 610
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 26 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   29.08.16 10:32

Break on through (to the other side)
Toucan &Mataï
We chased our pleasures here 
Dug our treasures there 
But can you still recall the time we cried 
.


Il pensait faire peur à qui ce chaton, avec ses petites griffes et ses petits crocs ? Avec son corps de lâche nourri au grain, il croyait intimider Toucan ? Risible. Enfin, le galet n'était pas bien haut non plus, mais il était intimement persuadé de le supplanter dans chaque domaine. Normal quand on se prend pour le centre du monde, certes, mais objectivement parlant, Toucan pouvait avoir l'avantage d'une expérience plus aboutie du combat. D'un côté, Mataï était mieux nourri que lui. Enfin, tant de paramètres qu'il ne prenait pas la peine d'étudier quand il initiait un combat. S'il initiait un combat.

« -Oui je chasse avec mes petites papattes. Et je ne suis pas la discrétion même mais je sais être discret. Je chasse dans la forêt des claniques ou dans mon jardin. Et puis, pour ma famille. Elle est morte. Sauf mon frère, mais il est bien trop occupé pour me voir en ce moment. A quoi bon vivre si c’est pour être dépendant d’un autre ? Surtout si c’est pour rester sur une litière à rien faire.. Je trouve cela absurde, bien qu’autrefois, étant chaton, je le faisais. »

Ça n'avait aucun sens pour Toucan. Pourquoi le chat bicolore chassait-il pour sa famille si elle était morte ? Et puis c'est un foutu domestique, c'est pas comme si son frère allait mourir de faim. Et puis cette manière de renier ce qu'il était précédemment, c'est d'un enfantin. Pour sa défense, Toucan n'a jamais eu besoin de renier ses origines ou ses actions passées : elles étaient bonnes pour lui sur le moment, donc bonnes ad vitam æternam. Enfin, l'animal n'a pas la pensée la plus développée du monde, et préfère surtout ne pas se remettre en question.

Bref. La défense orale de l'autre allait être plutôt aisée à détruire.

« Mais c'est un vrai bordel ton esprit, jeune ami. Tu chasses pour ta famille de Domestiques nourris par les Bipèdes mais qui sont tous morts sauf ton frère ? Oui, ma phrase était vraiment moche, mais c'était un bon résumé de ce que tu viens me dire. Allez, avoue que c'est absurde. Enfin, reste du côté des Claniques, tout le monde sera content. Et rentre tes griffes, tu me fais de la peine là. »

_________________
Tu sais j'ai pas toute ma raison Si j'ai toujours raison Tu sais j'suis pas un mec sympa et j'merde tout ça tout ça
Couvre moi de cadeaux:
 


Dernière édition par Toucan le 13.09.16 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mataï
✦ Chat domestique
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 19
Localisation : En train de creuser mon trou, tu vois pas ?

Carte d'identité
Âge:
Description du personnage:
Mentor/apprenti: J'en aurai jamais.

MessageSujet: Re: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   12.09.16 23:32


Il avait presque réussi à m'énerver. Ce n'était pourtant pas mince facile. J'étais d'ailleurs plutôt de l'autre côté de la barrière, du genre à énerver et rester calme devant les boules de nerfs. Je souriais doucement, j'avais bien envie de le revoir pour le faire chier comme j'en ai l'habitude. Cela pourrait être sympathique. De lui rendre visite et de m'amuser ainsi, comme je le fais avec Chatoune.. Mais d'une manière plus légère et enfantine. Je revenais à moi, au présent plus précisément, quand le minet miaulait encore un long discours. A vrai dire, j'en avais fait un long également.. Mais pour ma part, c'était qu'occasionnelle. Bref. Il avait donc dit :

"-Mais c'est un vrai bordel ton esprit, jeune ami. Tu chasses pour ta famille de Domestiques nourris par les Bipèdes mais qui sont tous morts sauf ton frère ? Oui, ma phrase était vraiment moche, mais c'était un bon résumé de ce que tu viens me dire. Allez, avoue que c'est absurde. Enfin, reste du côté des Claniques, tout le monde sera content. Et rentre tes griffes, tu me fais de la peine là."

Je me passais un petit coup de langue sur le visage, rentrant mes petites griffes. Il est vrai que j'allais sûrement perdre contre le félin. Il m'aurait déjà assommer rien qu'avec ses paroles à rallonge. Je soupirais longuement, laissant mon regard coulé vers le sol avant de regarder de nouveau Toucan et de miauler doucement :

"-Je ne changerais pas mes habitudes de toutes manières. Je ne vais pas sur ton territoire.. Tu as donc pas besoin de remettre en question ma manière de pensée."
HRP:
 

_________________
Mataï miaule en #99cc00

~~~

"Je suis né pour embêter le monde, et chaque jour, j'accomplis cette mission avec brio"



Merci Waki pour l'avatar et la signa' sans oublier l'entête ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 610
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 26 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   13.09.16 21:57

Break on through (to the other side)
Toucan &Mataï
We chased our pleasures here 
Dug our treasures there 
But can you still recall 
The time we cried.


Mataï avait l’air de s’être résigné. Il avait rétracté ses griffes, sa queue était basse. Il soupirait. Il avait l’air de s’être rendu compte de son infériorité, tant sur le plan mental que sur le plan physique. Il n’osait même plus regarder Toucan dans les yeux, préférant se morfondre dans la contemplation de sol d’asphalte.

Soumission. Voila le mot que cherchait Toucan. Soumission, voilà exactement ce que lui inspirait Mataï en cet instant précis. Même sa voix s’était rendue, quand il miaula faiblement ses quelques paroles.

"-Je ne changerais pas mes habitudes de toutes manières. Je ne vais pas sur ton territoire.. Tu as donc pas besoin de remettre en question ma manière de pensée."


Oui, le petit félin était blasé. Il avait laissé tomber les répliques flamboyantes, le panache, pour se contenter e mots insipides, plats comme des trottoirs de rue. Ses yeux verts, autrefois moqueurs, avaient pris une teinte bien sombre.

Une teinte que Toucan appréciait.

Le moment était venu d’enfoncer son adversaire, puis de repartir, la tête haute, dans son Verger, se lover dans l’obscurité, dormir dans son trou d’herbe.

« Bon, tant que tu ne t‘approches pas de chez moi, pas de soucis, je me fous des Claniques comme de ma première meuf. Cependant, je ne suis absolument pas ‘accord avec toi, je n’ai pas à me remettre en cause. Je n’ai jamais eu à me remettre en cause, et je n’aurai jamais besoin de le faire. »

Cet échange commençait à l’ennuyer. Il n’avait suivi le jeune félin uniquement à cause de son odeur, à cause du souvenir de Chatoune – par nostalgie, un peu, peut-être – mais à présent, cela n’avait plus d’intérêt. Il était temps de tirer sa révérence.

« J’aurais aimé te dire que ce fut un plaisir, mais ce serait te mentir. Ne salue pas Chatoune pour moi, ce ne sera pas nécessaire. Et que je ne te croise pas dans mes parages. »

Sans autre forme de procès, il laissa la nuit l’engloutir, et commença à marcher vers son fief.

Spoiler:
 

_________________
Tu sais j'ai pas toute ma raison Si j'ai toujours raison Tu sais j'suis pas un mec sympa et j'merde tout ça tout ça
Couvre moi de cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mataï
✦ Chat domestique
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 19
Localisation : En train de creuser mon trou, tu vois pas ?

Carte d'identité
Âge:
Description du personnage:
Mentor/apprenti: J'en aurai jamais.

MessageSujet: Re: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   18.09.16 23:02


J'avais qu'une envie, c'est partir. Retrouver mon petit train train quotidien.. Retourner dans la forêt des claniques en quête de sensation forte ou de lézarder au coin d'un toit. Me retrouver seul. Ne plus le voir.. J'en avais ma claque. Je voulais respirer me sentir libre et voilà que Toucan me maintenait au sol. Depuis qu'il m'avait parlé de Chatoune, je n'arrivais pas à me retirer son image de la tête. A lui et cette feignasse qui m'attendait de patte ferme pour la revanche. Dans un nouveau soupir venant de mon gosier, j'entendais une nouvelle tirade de la part de mon opposant :

"-Bon, tant que tu ne t‘approches pas de chez moi, pas de soucis, je me fous des Claniques comme de ma première meuf. Cependant, je ne suis absolument pas ‘accord avec toi, je n’ai pas à me remettre en cause. Je n’ai jamais eu à me remettre en cause, et je n’aurai jamais besoin de le faire. J’aurais aimé te dire que ce fut un plaisir, mais ce serait te mentir. Ne salue pas Chatoune pour moi, ce ne sera pas nécessaire. Et que je ne te croise pas dans mes parages."

Sur ses mots, il se retournait s'éloignant de moi. Et cela pour mon plaisir. Je n'avais pas vraiment fait attention à tout ces mots, j'en avais plus qu'assez de devoir écouter ses longues tirades. J'étais un chat simple d'esprit. Je le savais bien.. Et je ne pourrais pas changer mon intellect. Je voulais simplement vivre comme je l'entendais.. Rien de plus simple. Je jetais un regard dans la direction où le félin avait disparu avant de m'éloigner à mon tour. Me promettant de plus passer dans le coin dans les prochains jours. Je m'arrêtais au coin d'une ruelle en voyant un pauvre chat se faire tabasser par un plus gros. Je courais dans le feu de l'action donnant un bon coup à l'agresseur, évacuant ainsi ma colère refoulait. Il repartait sans demander son reste. Je ne prenais même pas attention au remerciement du petit. Je lui faisais un signe de la patte avant de m'enfuir et grimper de toit en toit. Là était que le début d'une journée longue en aventure éphémère.
Fin. ~

_________________
Mataï miaule en #99cc00

~~~

"Je suis né pour embêter le monde, et chaque jour, j'accomplis cette mission avec brio"



Merci Waki pour l'avatar et la signa' sans oublier l'entête ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
Break on through (to the other side) ∆ Mataï - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Break On Through (to The Other Side) [Maxwell]
» Connaissez-vous Prison Break ?
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» Break It Down [Swann Neige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-