The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage de Vipère
♪ Apprentie
avatar
Messages : 113
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 13
Localisation : Loin, très loin.

Carte d'identité
Âge: 9 Lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Eclat d'Obsidienne

MessageSujet: Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end   22.08.16 22:47

La chaleur étouffante de cette nuit me réveilla. Je sentais le souffle nauséabond d'une apprentie placée juste derrière moi. Je me levai, d'un geste lent et lourd. Mes courbatures me faisaient un mal de chien, mais j'étais bien décidée à ne pas rester ici une minute de plus à croupir sous cette chaleur. Je commençais tout juste à marcher, prenant soin d'écraser chaque pattes ou queues se dressant sur mon passage et entre deux grommellements je sortis enfin de la tanière. Je levai la tête. La lune était encore bien haute mais il faisait aussi chaud que si le soleil tapait sur le camp. Tout le monde devait dormir hormis les apprentis ayant subi mes pas de blaireaux. Un petit rire sournois sortit de ma gueule tout seul. Cela leur apprendra à vouloir dormir comme des Loirs ! Pensais-je. Je me glissais vers la sortie du camp, agilement et gracieusement, prenant soin de faire le moins de bruit possible. Je sentais que cette nuit allait être fantastique ! Avant de passer par la sortie, j'avais prit soin qu'aucuns guerriers n'étaient réveillés avant de sortir dehors. J' humais l'air si délicieux. L'odeur de mon Clan était si ... parfaite ! Elle sentait la douce odeur des sapins et des marais. Une odeur subtile et délicieuse qui caresse mon museau. Si agréable ! Je marchais à pas de souris, guettant chaque mouvements, les oreilles dressées à la recherche du moindre bruit. Pour l'instant je n'entendais que mes pas qui craquent sur chaque petites brindilles. J'avançais là où mes passe me menaient, je me sentais si bien, si à l'aise. Le temps passa si vite que je me retrouvais face à un chemin très dur. Un chemin où mes pas ne s'enfonçaient guère dans le sol. Je le léchais et un goût d'une amertume se glissa sur ma langue. De l'autre côté de ce chemin, une forêt, une immense forêt. Ce n'était pas une forêt de conifères contrairement à la nôtre, cette forêt était ... différente.. Je m'avançais prudemment sur le chemin, humant chaque odeur qui pourrait se faufiler dans mon petit museau rose. Arrivée vers le milieu de ce chemin une longue bande blanche se dessinait sous mes pattes. Un coup de tonnerre retentit. Je sursautais. Tous mes sens s'alarmaient, une odeur affreuse odeur s'empara de mon museau, mes yeux étaient aveuglés par une claire lumière, le tonnerre me faisait mal aux oreilles, j'avais un goût amer dans gueule, le sol rugueux me brûlant les coussinets. Je fermais les yeux quelques instants, priant pour que le Clan des Etoiles vienne à ma rescousse..

_________________


©Nix
Nuage de Vipère vous insupporte en #ffffff Giggle

Merci Serp, notre valeureuse chef :


Encore merci pour ces magnifiques vava : :
 


Dernière édition par Nuage de Vipère le 23.12.16 22:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur Cendrée
▬ Nocty
Spammeuse de profession
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 18
Localisation : France.

Carte d'identité
Âge: 48 lunes.
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Glace

MessageSujet: Re: Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end   22.08.16 23:49

Le soleil était couché depuis bien longtemps lorsque Fleur Cendrée se leva pour étirer ses muscles qui lui étaient douloureux. Elle prit un certain temps à les détendre, il le fallait bien, elle ne pourrait faire une patrouille si elle devait se déplacer comme un vulgaire pantin de bois. Une fois passé et repassé sur chacun des muscles à l'aide d'étirement félin en tout genre, elle put éprouver un certain soulagement. Sa tête divagua vers le ciel. Elle y croisa une multitude de lumières plus ou moins blanches et plus ou moins puissants. Les étoiles étaient de sortie ce soir, les ancêtres qui les représentaient l'était donc aussi. Il devait s'en passer des choses là-haut. Pendant un court instant, Fleur Cendrée s'imagina retrouver sa petite sœur là-haut. Elle qui ne l'avait jamais connu espérait un jour la retrouver, le plus tard possible certes, mais elle mourrait d'envie de la voir, de lui parler, de la toucher. Elle s'imaginait déjà lui poser des tonnes de question. Elle espérait également qu'elle serait comme elle. Pas forcément physiquement, mais qu'elle possède au moins les mêmes centres d'intérêts et les mêmes occupations. Le hululement profond d'un hibou sortit la Guerrière de sa torpeur et ses yeux finirent par trouver sur la toile noire tirée qu'était le ciel, ce qu'elle cherchait avant de s'égarer : la lune. Cette dernière trônait encore plus haute et plus vigoureuse que les étoiles. Que représentait-elle pour le Clan des Étoiles ? Certainement pas grand-chose, mais la chatte grise se plaisait à penser qu’elle représentait les plus grands ayant rejoint le Clan des Étoiles. Un sourire discret s’insinua sur les lèvres de Fleur Cendrée, avant qu’elle ne détourne les yeux de cette dernière pour les poser sur les formes d’un corps qu’elle connaissait que trop bien. Elle passa un moment à étudier les formes de ce félin. Elle détourna la tête lorsque ce dernier posa ses yeux sur elle. Puis comme si de rien n’était, elle se leva et alla rejoindre Poil Crépu, Guerrier avec lequel elle devait faire la patrouille de minuit. Elle le salua chaleureusement et comme si elle avait toujours été proche de ce Guerrier qu’elle ne connaissait réellement que de mots, elle se colla presque à lui. Commença ainsi un petit manège dans lequel, elle usait de divers stratagème pour que ce dernier tombe dans son piège. Elle continua ainsi de le courtiser jusqu’à qu’Étoile du Lion apparaisse à quelques mètres d’eux, sonnant le départ de cette patrouille.

De bon gré, malgré la fatigue qui gagnait la Guerrière, elle fit un effort pour se contrôler le temps de la patrouille. Elle avait joué avec Poil Crépu le temps d’un instant, mais lorsque le devoir l’appelait, elle lui répondait, abandonnant ses jeux ou plutôt les reportant à plus tard. Fleur Cendrée trottinait aux côtés du Guerrier, tout en restant stoïque, les yeux rivés sur le meneur du Clan et de cette patrouille. Elle suivait chacun de ses pas, accélérant lorsqu’il le faisait, se montrant plus attentive lorsqu’il ralentissait. Étoile du Lion conduisit ses deux Guerriers aux abords de leur territoire et plusieurs pauses furent nécessaire pour vérifier que tout était bon. La patrouille touchait à sa fin, dernier passage par les frontières avec le Clan de l’Ombre, le Chemin du Tonnerre se fit ressentir avant même de l’apercevoir. L’odeur âcre du bitume parvint aux narines de Fleur Cendrée, lui procurant pendant un laps de temps une horrible nausée. Elle prit sur elle, tenta de respirer davantage par la gueule que par le museau et lorsqu’elle arriva près de la surface noire brillante, elle avait fini par s’y habituer. Elle n’aimait guère ce lieu qui représentait un danger certain pour n’importe quel félin. Elle savait qu’il fallait toujours prendre garde avant de traverser cette chose, puisque des monstres pouvaient déboulés de chaque côté et ce très rapidement. Ses parents et son mentor à l'époque la mettait en garde presque quotidiennement, ce qui avait le don de la mettre en rogne. À force de lui rabâcher sans cesse la même chose, il faut croire qu'elle avait fini par imprimer cela dans un coin de sa tête, pour garder en mémoire cette recommandation toute sa vie. Le temps de reprendre une bouffée d'air, un éclair de fourrure se jeta sur le sol puant du Chemin du Tonnerre alors qu'au loin, un sourd vrombissement se fit entendre. S'en suivi l'apparition d'une lumière cinglante, éclairant ce chemin nauséabond. Il ne fallut qu'une fraction de seconde à Fleur Cendrée pour réagir, alors qu'une forme féline se dessinait sur le chemin emprunté par le monstre. Une seule demi-seconde pour qu'elle ne se jette sur ce chemin, oubliant tout dégoût de son odeur et de sa drôle de texture pour courir au secours de ce félin. En cet instant d’urgence, elle oublia tout, la rivalité clanique, le fait qu’elle patrouille. Elle ne souhaitait qu’une chose : venir en aide à ce félin. Alors que le monstre se rapprochait dangereusement, elle se saisit du félin et sans toute la douceur qui la caractérisait d'habitude, elle traîna la boule de poils tétanisée hors de portée du monstre. Ce dernier laissa une répugnante effluve derrière lui, mais sans avoir réussi à prendre la vie de ce félin. Le cœur battant à tout rompre, le souffle court, tu réprimandas ce félin comme une mère l'aurait fait avec son petit.

« Mais tu as perdu la tête ? On ne reste pas comme cela au milieu du Chemin du Tonnerre ! Tu aurais pu y laisser ta vie, cervelle de souris. »

_________________

Spoiler:
 

Fleur Cendrée miaule en #b1e01a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 19
Localisation : Dans la forêt

Carte d'identité
Âge: 42 lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: Re: Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end   23.08.16 3:53

Cette nuit-là, des cauchemars hantèrent le sommeil agité d'Etoile du Lion. Des mauvais rêves où Etoile de Guêpe prenait possession du corps de Nuage Sauvage – sa nièce – et essayait de se venger du meneur du Clan du Tonnerre. Ses griffes étaient aussi longues que celles d'un blaireau et ses crocs acérés se plantaient inlassablement dans sa gorge, tout le Clan des Etoiles était présent et assistait à la scène sans rien dire, sans bouger une moustache. Le meneur au pelage doré poussa violemment son assaillante mais quand il voulut contre-attaquer, les ténèbres s'accrochèrent à lui et il se réveilla en sursaut dans son antre. Etoile du Lion scruta un instant les recoins de sa tanière, comme s'il s'attendait à ce qu'une forme sombre se jette sur lui. La lune faisait projeter des ombres longilignes à travers le rideau de lierre qui protégeait l'entrée. Sachant qu'il ne parviendrait pas à se rendormir, le meneur quitta sa litière de mousse puis descendit du Promontoire où il aperçut une silhouette familière. Il posa un instant ses yeux jaunes sur Fleur Cendrée puis rejoignit son lieutenant quand celle-ci détourna le regard. Etoile du Lion l'informa qu'il sera à la tête de la patrouille de minuit et lui intima d'aller se reposer, ce que son second fit.

Le chef du Clan s'engouffra donc dans le tunnel d'ajoncs, Fleur Cendrée et Poil Crépu à sa suite et ils se dirigèrent en premier vers les Rochers du Soleil pour remonter jusqu'à Clan de l'Ombre. Le regard assassin de la chatte de ses rêves ne quittait pas son esprit, Etoile du Lion n'éprouvait pas de remords de s'être débarrassé d'elle quelques lunes plus tôt. Si les discordes entre l'ancienne meneuse et lui avaient continué plus longtemps, le Clan du Tonnerre ne serait plus là aujourd'hui, il en était convaincu. Le matou doré avait d'ailleurs été choqué de voir Etoile de Guêpe à sa cérémonie pour lui remettre une vie. Il ne s'était pas imaginé une seconde que son baptême se déroulerait de cette façon.

Plus tard, alors que le ciel prenait quelques teintes violettes, Etoile du Lion et sa patrouille longeait le Chemin du Tonnerre. L'odeur âcre du sentier lui prenait toujours à la gorge... C'est alors qu'il remarqua une silhouette féline et il n'eut à peine le temps de réagir que déjà, un chat tigré se précipita sur la bande d'asphalte. Fleur Cendrée ! Le grand chat doré entendait le rugissement au loin et des lumières aveuglantes s'intensifier. Impuissant, il ne pouvait rien que faire regarder la guerrière prendre sans ménagement le petit félin par la peau du cou et l'envoyer de l'autre côté du chemin juste avant que le Monstre s'élance sur eux. Pendant un moment, Etoile du Lion retint sa respiration et son sang se glaça dans ses veines mais il poussa un soupir de soulagement quand il vit que Fleur Cendrée disputait avec véhémence le chaton assez stupide pour s'aventurer dans un endroit aussi dangereux. Le chat à la fourrure brillante s'élança sur la bande d'asphalte pour rejoindre les deux félins, il se fichait éperdument de se retrouver sur le territoire du Clan de l'Ombre. L'un des siens a failli mourir pour sauver cet imbécile ! A chacun de ses pas, Etoile du Lion sentit la colère monter en lui et brûler ses oreilles, il se planta devant sa camarade, le regard noir et l'air menaçant.

    ▬ Par le Clan des Etoiles, même un scarabée n'est pas aussi imbécile que toi ! Il donna un coup de patte trop violent sur la tête de la petite femelle, Ta bêtise a failli tuer l'un de mes guerriers, est-ce que tu te rends compte ?!

Etoile du Lion eut le temps de toiser durement cette stupide cervelle de souris – c'était une chatte écaille de tortue –, en revanche il eut plus de mal à distinguer son odeur de celle du Chemin du Tonnerre mais elle finit par indiquer qu'elle venait du Clan voisin. Le matou se retourna promptement vers Fleur Cendrée, la rage brûlant toujours dans ses prunelles dorés.

    ▬ Et toi tu risques ta vie pour une apprentie idiote du Clan de l'Ombre ?! Tu es aussi inconsciente qu'elle ma parole ! Cracha-t-il.

Spoiler:
 

_________________

Le grand mâle doré à la gueule tordue rugit en #ffcc33


Dernière édition par Étoile du Lion le 23.08.16 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Vipère
♪ Apprentie
avatar
Messages : 113
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 13
Localisation : Loin, très loin.

Carte d'identité
Âge: 9 Lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Eclat d'Obsidienne

MessageSujet: Re: Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end   23.08.16 15:31

Soudain, une puissante mâchoire me saisit et m'envoya avec elle de l'autre côté de ce chemin. J'étais tremblante. Aussi faible qu'un chaton venant de naître. La rétine de mes yeux brûlaient encore, mes oreilles bourdonnaient comme une guêpe tournant autour de sa victime, prête à la piquer à l'aide de son dard acéré. Je plantais mes griffes dans le meuble sol comme pour vérifier que nous n'étions plus sur ce chemin gris et nauséabond. Il me fallut quelques secondes et clignements d'yeux pour me sortir de cette effrayante transe où je n'étais plus moi même. En un coup de patte je sortie de l'emprise de sa mâchoire. Mes battements de cœur ont alors commencés à ralentir. Je n'ai pas fais très attention à la personne m'ayant sauvée. Je ne voyais juste que ces yeux dans la pénombre et la lune qui nous regardait de haut, autour de laquelle dansait les étoiles de nos ancêtres. Au fond de moi, j'ai toujours espéré que ma grand-mère se retrouve là-haut, mais je doute que ce soit le cas. La voix féminine de ma sauveuse me sortit des mes pensées.

« Mais tu as perdu la tête ? On ne reste pas comme cela au milieu du Chemin du Tonnerre ! Tu aurais pu y laisser ta vie, cervelle de souris. » Me réprimanda t-elle.

Je la fixa hautainement et lui répondit alors sèchement.

«  Bonsoir peut-être ? C'est plus correct. Fis-je entre deux haussement de sourcil odieux. Et comment aurai-je pu savoir que j'étais sur le fameux Chemin du Tonnerre ma chère ? » Elle sentait une odeur d'herbe grasse, de forêt, la même que celle de la forêt, je ne situais pas trop d'où elle venait et je m'en fichais royalement. Qu'elle soit du Vent, de la Rivière ou du Tonnerre, elle ne valait aucun guerrier de mon Clan. Mais bon je lui en devait une malheureusement... Une voix grave retentit tel un hululement dans la sombre nuit. Je sursauta à la venue du mâle doré, beaucoup plus impressionnant que sa congénère grise. Faisant mine de rien, je me suis assise, la queue enroulée autour de mes duveteuses pattes.

«  Par le Clan des Étoiles, même un scarabée n'est pas imbécile que toi ! » Il me donna un violent coup de patte dans la tête, j'ai bien failli m'écrouler au sol, j'ai flanchée mais je me suis efforcée de me redresser et de me mettre aussi droite qu'un sapin. Avant même que j'ai pu commencer à feuler il reprit sur le même ton aussi énervé : « Ta bêtise a failli tuer l'un des mes guerriers, est-ce que tu te rends compte ?! »

Mes yeux commençaient à s'enflammer de rage. Ma queue fouettaient l'air, dissuadant tout moustiques voulant tourner autour de moi. J'ai grogné de rage. Mais, j'ai vite repris mon calme et répondit froidement.

« Aucun des misérables guerriers de ton clan ne vaut ma propre vie. » Je lui ai lancé un sourire mesquin, lui faisant comprendre que je me fichais clairement de ce qu'il pensait. Mes yeux de braise trahissaient mon calme. J'étais exaspérée de ce manque de politesse et d'intelligence. Soudain un flash traversa mon esprit. C'était des guerriers du Tonnerre ! Les seuls vivant en forêt. Tu parles de bravoure. Ils n'ont vraiment rien d'autre à faire que de gronder une si gentille apprentie comme moi ? Il commença alors à cracher toute sa haine sur la femelle aux yeux émeraudes :

« Et toi tu risques ta vie pour une apprentie idiote du Clan de l'Ombre ?! Tu es aussi inconsciente qu'elle ma parole ! »

Je gloussais de rire. Il était pathétique. Si il savait à quel point j'étais supérieure à lui mentalement parlant, il pleurerait comme un chaton. Mais le moment était propice à les monter l'un contre l'autre et à m'extirper aussi vite que possible.

« C'est vrai, ce n'était pas à elle de m'aider. Voyons nous sommes ennemies ! » Fis-je d'un air indifférent. Cette nuit va être mouvementée, c'est moi qui vous le dit !

HRP :
 

_________________


©Nix
Nuage de Vipère vous insupporte en #ffffff Giggle

Merci Serp, notre valeureuse chef :


Encore merci pour ces magnifiques vava : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur Cendrée
▬ Nocty
Spammeuse de profession
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 18
Localisation : France.

Carte d'identité
Âge: 48 lunes.
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Glace

MessageSujet: Re: Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end   23.08.16 16:55

Fleur Cendrée, même après avoir râlé était toujours en transe. L'adrénaline toujours présente dans son sang faisait tambouriner son cœur à la chamade. Elle n'était toujours pas remise de ce sauvetage incongru. Elle n'avait pas agi, mais réagi et elle en aurait fait de même pour n'importe quel félin, qu'il soit de son Clan ou non, jeune ou vieux, amical ou désagréable. Elle n'aurait pas pu rester immobile à regarder un félin se faire engloutir par un monstre. Elle n'aimerait pas qu'on la laisse là, mourir. De son vivant, elle fera donc toujours en sorte de faire de même pour les autres, quitte à mettre sa propre vie en danger. Essoufflée dans un premier temps, le rythme saccadé de sa respiration diminua progressivement, en coordination parfaitement avec les battements de son cœur. Tout s'était passé très vite, elle ne mesurait pas encore l'ampleur de son geste et les conséquences que cela pourrait avoir. Le regard de furie qu'elle lança au félin qu'elle venait de sauver laissa place à un regard plus serein, avec bien moins de crainte. Elle prit quelques secondes pour observer le corps du félin qu'elle venait de sauver. La chasseuse trouva la petite femelle tricolore bien petite pour être dehors si tard dehors. Était-elle Apprentie ? Certainement pour être passé ainsi invisible et pouvoir sortir en douce. Le Clan de l'Ombre ne surveillait pas assez ces novices, quitte à les laisser se mettre en danger. La Guerrière se promit de le faire savoir au premier Guerrier de l'Ombre qu'elle croiserait. Le temps d'une fraction de seconde, la boule de poils tricolore semblait reprendre ses esprits. Fleur Cendrée ne la quittait pas des yeux, de peur qu'elle ne retourne sur le Chemin du Tonnerre. Elle remarqua ainsi, non sans une gêne certaine, qu'elle se trouvait maintenant du côté du Clan de l'Ombre. Elle eut à peine le temps de réfléchir aux conséquences de son acte avant que l'Apprentie du Clan de l'Ombre ne lui adresse la parole.

« Bonsoir peut-être ? C'est plus correct. Et comment aurai-je pu savoir que j'étais sur le fameux Chemin du Tonnerre ma chère ? »

Fleur Cendrée n’eut aucune peine à déceler l’attitude hautaine et la nonchalance dans la voix de la jeune. De son état de transe au calme olympien retrouvé, la Guerrière vit rouge. Comment pouvait-on être aussi odieux et désagréable ? Pendant un moment cette question trotta dans sa tête, puis elle finit par conclure que c’était le Clan de l’Ombre et que les rumeurs à propos de leurs mauvais caractères devaient être fondées. Toujours est-il qu’elle en avait croisé des plus sympathiques que celle-ci. Elle osait prôner la politesse alors qu’elle n’avait même pas prit la peine de la remercier, ce qui eu le don de chauffer les nerfs de la Guerrière qui reteint dans un premier temps tout signe de colère et tout grognements. Puis sa question heurta l’intérêt de la Guerrière. Est-ce que les Guerriers du Clan de l’Ombre ne faisaient pas faire le tour du territoire à leurs Apprentis ou bien est-ce que c’était là une provocation de la part de la jeune ? La question resta en suspens un moment dans sa tête. Elle y resta jusqu’à en sortir totalement au moment où Étoile du Lion déboula à son tour sur le territoire du Clan de l’Ombre. La Guerrière n’avait même plus pensé à la patrouille qu’elle menait à ses côtés et accompagné par Poil Crépu. Ce dernier avait traversé la surface puante du Chemin du Tonnerre pour la rejoindre sans qu’elle ne s’en rende compte. Et maintenant ?

« Par le Clan des Étoiles, même un scarabée n'est pas imbécile que toi ! Ta bêtise a failli tuer l'un de mes guerriers, est-ce que tu te rends compte ?! »

Si elle s'attendait à ça. La Guerrière assista à une scène qu'elle ne pensait ne jamais voir de sa vie entière. Son Chef assena un coup de patte à l'Apprentie adverse qui manqua de tomber à la renverse. Elle paraissait si chétive alors que lui était si grand et si fort. Fleur Cendrée s'en voulu de la tournure de la situation. Elle aurait voulu que cela se passe autrement, malgré l'arrogance évidente de l'Apprentie, elle ne lui souhaitait pas de recevoir une telle frappe. Comme si elle était à quelques mètres de là, Fleur Cendrée semblait observer la scène sans y participer. Elle put ainsi voir toute la rage et toute la colère que dégageait chacun des partis. L'un qui semblait s'être inquiété un instant pour sa sécurité et l'autre simplement agacé du coup qu'elle venait de recevoir. Un grognement rageur s'échappa de la gueule de la jeune Apprentie du Clan de l'Ombre alors que Fleur Cendrée s'attendait à tout instant à ce que cela finisse en une lugubre escarmouche.

« Aucun des misérables guerriers de ton clan ne vaut ma propre vie. »

Fleur Cendrée qui parvenait généralement à se contrôler vit rouge. Comment est-ce tant d’insolence pouvait être condensé dans un si petit corps ? Et comment autant d’ingratitude pouvait exister ? Comment est-ce qu’on élevait les chatons au Clan de l’Ombre, elle se le demandait. Elle ne put contrôler plus longtemps son corps. La furie commençait déjà à se répandre dans ses veines, faisant hérisser chacun de ses poils pour la faire doubler de volume. Elle criait intérieurement, meublant son silence par un regard qui lançait des éclairs. Cette novice n’avait aucun savoir vivre ou était tout simplement stupide. Un tel condensé de rage était impressionnant à ressentir. La tension était tellement intense que n’importe quel félin des environs aurait pu la capter, même le plus idiot d’entre eux. La Guerrière s’apprêtait à remettre à sa maigre place la femelle du Clan de l’Ombre lorsqu’elle fut prise au dépourvu par un violent regard de colère de son meneur qui lui cracha dessus ce qui ressemblait à un énorme reproche.

« Et toi tu risques ta vie pour une apprentie idiote du Clan de l'Ombre ?! Tu es aussi inconsciente qu'elle ma parole ! »

D'abord, sous le choc, Fleur Cendrée accusa le coup. Elle se tue, fut meurtri au fond d'elle-même. Une partie d'elle saigna. L'avait-elle contrarié réellement ou bien était-ce la peur qui l'avait poussé à dire ça ? Elle ne le connaissait pas assez pour être certaine de l'une ou de l'autre des options. Elle se sentit bien mal un moment. Mais en y repensant, elle songea que si cela devait se reproduire, elle recommencerait. Elle mettrait de nouveau sa vie en danger pour sauver quelqu'un d'autre. Et ce malgré la réaction peu avenante de la novice. Fini de se décider sur ce qu'elle ressentait, la colère grandit. Elle était telle qu'elle aurait pu pousser la Guerrière à se lancer dans un affrontement physique avec ses deux-là. L'un parce qu'il osait la sermonner pour son acte, l'autre parce qu'elle se montrait d'une ingratitude et d'une attitude déconcertante. Cette dernière manifesta d'ailleurs sa présence par un petit rire qui eut le don de tendre un peu plus les muscles de la femelle. Elle était littéralement en ébullition et n'attendait qu'une chose pour vider tout ce qu'elle avait sur le cœur.

« C'est vrai, ce n'était pas à elle de m'aider. Voyons nous sommes ennemies ! »

Fleur Cendrée ne put contenir plus longtemps la colère qu’elle portait. Elle gronda et ses crocs se dévoilèrent. Sans rien cacher de ses sentiments, elle se tourna d’abord vers son Chef pour presque lui feuler au visage.

« Tu me traites d’idiote et d’inconsciente ? Tu me compares à elle ? Penses-tu donc que je vaux autant qu’elle ! Sache que si c’était à refaire, je recommencerais, sans rien changer ! J’assume mon acte. Personne ne mérite de mourir ici, ni toi, ni elle. Et se tournant vers l’Apprentie, lâchant un feulement rageur, elle continua. Quant à toi, espèce d’ingrate, ai au moins la décence de te taire. Montre que tu as ne serait-ce qu’un poil d’intelligence. »

_________________

Spoiler:
 

Fleur Cendrée miaule en #b1e01a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 19
Localisation : Dans la forêt

Carte d'identité
Âge: 42 lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: Re: Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end   24.08.16 2:03

L'apprentie fulminait de rage, elle ne devait pas avoir l'habitude de se faire autant gronder dans son Clan, et puis il fallait dire qu'Étoile du Lion n'y était pas allé de patte morte avec elle. Il vit d'ailleurs le choc dans les yeux verts de Fleur Cendrée qui sembla compatir pour la chatte tricolore mais le matou doré n'en avait que faire, elle l'avait bien mérité ! La féline du Clan de l'Ombre répondit alors d'un ton glacial.

    ▬ Aucun des misérables guerriers de ton clan ne vaut ma propre vie.

Cette dernière ricana d'ailleurs à sa propre remarque désobligeante. Étoile du Lion fut médusé par tant d'arrogance mais il fallait croire que c'était bien là le caractère imbu de lui-même du Clan de l'Ombre. Fleur Cendrée t'as aidée ! Tu pourrais au moins lui être reconnaissante ! Je doute que tu aurais eu ce même genre de discours sur le Chemin du Tonnerre quand le Monstre fonçait sur toi, pensa-t-il en la toisant durement, le regard lourd de menaces si elle ne se taisait pas.
Cependant, l'apprentie crut bon d'ajouter que la guerrière du Clan du Tonnerre n'avait pas à la sauver puisqu'elles étaient ennemies. En tout cas, Étoile du Lion ne faisait même plus attention à elle puisqu'il soutint le regard choqué et indigné de sa camarade au pelage gris, son air désemparé se changea soudain en fureur noire. Les crocs à découvert, elle lui cracha toute sa colère au visage.

    ▬ Tu me traites d'idiote et d'inconsciente ? Tu me compares à elle ? Penses-tu donc que je vaux autant qu'elle ! Sache que si c'était à refaire, je recommencerais, sans rien changer ! J'assume mon acte. Personne ne mérite de mourir ici, ni toi, ni elle. Quant à toi, espèce d’ingrate, ai au moins la décence de te taire. Montre que tu as ne serait-ce qu'un poil d’intelligence, renchérit-elle à la novice.

Étoile du Lion sentit sa fourrure doubler de volume et un grondement lui racler la gorge. Il était en effet rare que les membres de son Clan lui parlent ainsi. Il ne put toutefois qu'admirer la bravoure et la férocité de Fleur Cendrée qui n'était nullement intimidée pour lui tenir tête. La guerrière tigrée n'avait pas la langue dans ses pattes ! Pourtant, elle avait bien raison. Une apprentie – quoique insupportable – n'avait pas à mourir dans cet endroit lugubre, même si elle venait d'un autre Clan. Cependant, il y avait quelque chose qui avait marqué le matou. Personne ne mérite de mourir ici, ni toi, ni elle, se repassa-t-il dans sa tête. Qu'est-ce que ça veut dire ? Étoile du Lion effaça ces pensées, jugeant qu'elles n'en valaient pas la peine puis essaya de trouver le regard de Fleur Cendrée, impassible. Il ne voulait pas se quereller avec elle devant l'apprentie écaille de tortue mais il fallait qu'il lui explique qu'il avait eu peur pour elle, quoi de plus normal que vouloir protéger ses camarades ? Mais peut-être s'était-il emporté.

    ▬ Nous en reparlerons Fleur Cendré, il reporta son attention sur la petite chatte, Comment t'appelles-tu ? Ton Clan ne doit pas savoir que tu es là et ne t'inquiète pas, je ne manquerai pas de les informer de ta petite escapade nocturne, fit-il à l'apprentie en grinçant des dents, un sourire sadique déformant son visage doré.

_________________

Le grand mâle doré à la gueule tordue rugit en #ffcc33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Vipère
♪ Apprentie
avatar
Messages : 113
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 13
Localisation : Loin, très loin.

Carte d'identité
Âge: 9 Lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Eclat d'Obsidienne

MessageSujet: Re: Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end   24.08.16 20:34

Je fixais la femelle cendrée droit dans les yeux. Elle était profondément énervée et cela m'amusait. Ils étaient les bouffons qui feraient passer l'ennui de la reine. Elle allait craquer, un petit sourire se dessina sur mon visage et je vis bien qu'elle fut étonnée de la remarque agressive du mâle. Le doré quant à lui me toisa durement et je ne cessait de lever les yeux au ciel insinuant qu'aucun des trois chats ne me faisaient peur. Non la situation m'amusait tellement que j'en avais totalement oubliée la chaleur et le monstre. Leurs odeurs poisseuses firent plisser mon museau mais, leurs disputes étaient si jouissantes ! Rien de tel pour que l'ennui passe. La femelle grise se tourna d'un coup sec, ce qui me fit sursauter, elle dévoila les crocs puis cracha, furieuse. Il ne manquait plus qu'une petite grenouille pour savourer ce spectacle et cela aurait été parfait !

« Tu me traites d'idiote et d'inconsciente ? Tu me compares à elle ? Penses-tu donc que je vaux autant qu'elle ! Sache qui si c'était à refaire, je recommencerais, sans rien changer ! J'assume mon acte ! Personne ne mérite de mourir ici, ni toi, ni elle. Moi je regretterais à ta place de m'avoir sauvée, pensai-je ne pouvant me retenir de lâcher un rire amusé. Elle se tourna vers moi et feula.

Quant à toi espèce d'ingrate, ai au moins la décence de te taire. Montre que tu as ne serait-ce qu'un poil d'intelligence. »

J'explosai en fou rire, afin de cacher ma vexation à ce commentaire qui me rendait furieuse. Dans le mille, elle avait touché un point sensible de ma corde. On ne me corrige pas si facilement. Mes yeux étaient de braise malgré la couleur froide qui les définit. Je la toisais durement rajoutant ensuite,

« Me taire ne fait pas partie de mon vocabulaire, très chère. » Feulai-je entre deux rires irrités.

Le mâle doré doubla de volume et laissa sortir un grondement. J'espérai de tout cœur qu'il exploserait mais, ce ne fut pas le cas. Je soufflai, montrant que je m'ennuyai profondément. Le grand doré se calma et fixa longuement la femelle. Mes bouffons devenaient si ennuyeux. Les yeux vers le ciel, je fixai la toison argentée. Les étoiles semblaient ne pas avoir voulu ma mort ce soir en envoyant des guerriers du Tonnerre. Mais ce n'était pas eux que je devais remercier. Ce sont des ennemis, je ne suis pas traître, j'aurais très bien pu me passer de leur aide. J'étais prête à partir n'est-ce pas ? D'un signe de la tête je remerciai les étoiles d'avoir mis ces chats sur ma route. La voix du mâle me sorti de mes rêveries : « Nous en reparlerons Fleur Cendrée, fit-il. Il se tourna vers moi. Comment t'appelles-tu ? Ton Clan ne doit pas savoir que tu es là, et ne t'inquiète pas, je ne manquerai pas de les informer de ta petite escapade nocturne. Il laissa s'esquisser sur son visage un petit sourire sadique qui me fit rire.
- Que mon Clan sache que je suis sortie dans la nuit est le cadet de mes ennuis. Mais je m'appelle Nuage de Vipère si tu veux tout savoir. » Répondis-je sèchement. Mais si un guerrier de mon Clan devait arriver je serais franchement gênée, me voir me rabaisser au niveau de ces chats si peu intelligents les rendraient tristes.


_________________


©Nix
Nuage de Vipère vous insupporte en #ffffff Giggle

Merci Serp, notre valeureuse chef :


Encore merci pour ces magnifiques vava : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 135
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 16

Carte d'identité
Âge: 45 lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage des Marais

MessageSujet: Re: Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end   25.08.16 0:21

Δ LE TONNERRE PUIS TOI Δ
« No wonder why my heart feels dead inside »


ҨҨҨ

Œil du Serpentaire était rapidement du camp cette nuit-là. La barrière de ronce capturait la chaleur et faisait du camp de l’Ombre une véritable étuve. Museau Noir, le guerrier de garde haletait, visiblement de mauvaise humeur. Il était un des guerriers les plus fidèles d’Œil du Serpentaire, l’un de ceux qui se lèveraient contre Etoile du Balbuzard. Au passage du lieutenant, il releva la tête et lui adressa un signe de tête, le laissant quitter le camp sans un mot.



Les ténèbres dans laquelle était plongée la forêt plaisaient à Œil du Serpentaire. Le félin sombre se fondait parfaitement dans la nuit, ses proies, gibiers ou félins, ne le sentait même pas venir. Il était l’empereur de la nuit, le maître de ses lieux. Un tyran si puissant que personne ne pourrait le détrôner. Il erra sans but pendant un long moment, traversant son territoire en long et en large. Il ne réfléchissait, pas ne pensait pas. Ses escapes étaient comme ses nuits, sans rêve, sans intérêt. Et il détestait ce qui n’avait pas d’intérêt. Pourtant il ne pouvait pas vraiment empêcher ses drôles de « transe ». Même les plus grands sont imparfaits…



Un craquement de branche retentit, suivit d’une ombre furtive. Œil du Serpentaire tourna la tête, à l’affut. Il avait bien identifié une silhouette féline malgré sa vision plus basse qu’un chat normal. Il se mit immédiatement à sa poursuite, voulant identifier sa proie, qui était sûrement un apprenti fugueur.


La scène se passa très vite. L’apprenti n’était autre que Nuage de Vipère, une petite femelle déjà prometteuse qui intéressait fortement le matou sombre, s’il la prenait sous son aile, elle pourrait faire des ravages. La jeune novice ne semblait pas vraiment faire attention où elle allait et s’engagea sur le Chemin du Tonnerre. Le lieutenant regardait cela, avec des yeux ronds. C’était sans compter sur l’éclair d’argent qui bondit pour sauver la novice d’une mort certaine. Et voilà la tonitruante patrouille d’Etoile du Lion ! Œil du Serpentaire s’approcha un peu plus, se couchant dans un buisson pour assister au spectacle.




« Que mon Clan sache que je suis sortie la nuit est le cadet de mes ennuis. Mais je m’appelle Nuage de Vipère si tu veux tout savoir. »


Il décida de sortir de sa cachette à ce moment là. Il émergea lentement, tel le chasseur qu’il était. Un petit sourire sur les lèvres, il vit les épaules de la novice se contracter. Il s’avança, sentant les regards se déposer sur lui.


« Oh oui Fleur Cendrée, nous en reparlerons ! » geignit-il avec une voix terriblement enfantine, mimant à la perfection le visage gnangnan d’un amoureux transi.


Puis il changea de masque, pour afficher un sourire carnassier, un regard de chasseur qui attend sa proie. Il s’avança encore, dépassa la petite pour se diriger vers la femelle grise d’une démarche langoureuse. Il se frotta à elle, passant sous son menton puis passa derrière elle. Il adressa un regard au Lion et rit moqueusement. Il avait l’art de soigner son entrée, d’en faire quelque chose de spectaculaire et d’inoubliable. Personne n’oubliait le Serpentaire. Il resta un moment près de Fleur Cendrée, sans que celle-ci ne bouge. Sa présence était trop imposante, et elle devait savoir qu’on ne faisait pas n’importe quoi en sa présence. Puis il se détacha et s’approcha de l’apprentie. Il s’assit dans son dos et l’entoura avec sa queue. Il voulait faire croire qu’il était venu à sa rescousse, telle une figure héroïque. En réalité il n’en était rien. Il se fichait éperdument de ce qu’avait fait cette jeunette, il était là juste pour ajouter son grain de sel. Il posa une patte sur sa tête tricolore et ébouriffa son pelage. Un geste qui semblait si familier, comme si les deux étaient frère et sœur. Il s’approcha et murmura dans son oreille d’une voix suave :


« Tu devrais faire attention à toi, la nuit n’est parfois pas très gentille avec les minettes dans ton genre... »


Des paroles remplies de sous-entendu, qui ferait sûrement piquer un fard à la novice. Ou la faire rire moqueusement.


« Tu voulais m’informer de quelque chose, mon cher Etoile du Lion ? Avoue-le, je t’ai manqué depuis notre dernière rencontre… Tu m’as manqué aussi figure toi vieux canaillou ! Mmh mais tu sais, généralement les chats sont des mammifères territoriaux, qui n’aiment pas qu’on vienne empiéter sur le territoire… Si tu vois ce que je veux dire…»


Il disait clairement qu’il valait mieux pour ses deux individus du Tonnerre de reculer de quelques queue de renard. La frontière n’était pas un salon de thé. Et puis… Ce serait tellement malheureux de devoir s’asseoir sur le Chemin du Tonnerre, à la merci des monstres d’argent… Il adorait jouer avec ce stupide chef du Clan du Tonnerre et il était ravi de le voir réagir aux propos si familiers qu’il utilisait.


« Après je ne suis pas contre le fait de devoir côtoyer des chats du Clan du Tonnerre loin de là… La belle argentée peut rester, mais toi… »


Et il adressa un clin d’œil charmeur à celle qui portait le doux nom de Fleur Cendrée.

_________________
▲ Présentation ▼


Elle ship des couples improbable, le premier va vous surprendre:
 

Étoile du Serpentaire susurre en #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur Cendrée
▬ Nocty
Spammeuse de profession
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 18
Localisation : France.

Carte d'identité
Âge: 48 lunes.
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage de Glace

MessageSujet: Re: Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end   25.08.16 3:01

Fleur Cendrée avait trouvé assez de colère en elle pour oser parler ainsi à son Chef et replacer cette Apprentie. Le plus étonnant pour elle ? Elle ne regrettait absolument pas ses mots. D’ailleurs, elle ressentit une certaine satisfaction une fois une partie de sa rage évacué. Elle avait sauvé la vie d’un félin et elle se faisait traiter ainsi ? Le monde partait-il de travers ? La chasseuse si elle n’avait pas les pattes bien ancrées dans le sol et l’esprit clair aurait pu penser à un long rêve devenant plus cauchemardesque à chacune des secondes qui s’écoulaient. Les yeux de la Guerrière cendrée faisaient des allés-retours rageurs de son meneur à cette fichue Apprentie, afin de ne rien rater de l’effet de ses paroles. Une nouvelle vague de satisfaction s’écrasa sur son esprit alors qu’elle dénota l’effet de ses mots. Étoile du Lion doubla presque instantanément de volume et elle le vit réprimer un grondement qui se refusait de sortir. La novice du Clan de l’Ombre, fidèle à elle-même depuis le début, se contenta de rire bêtement. La Guerrière cendrée était bien plus peinée pour elle que davantage en colère. Avec une pareille arrogance s’apparentant à un manque d’intelligence, elle n’irait pas bien loin. Les yeux de la Guerrière fusillèrent un moment la femelle tricolore, mais rien n’y fit, elle ne cessa de rire comme une bécasse, ce qui devenait de plus en plus insupportable. Fleur Cendrée avait beau ne pas connaître personnellement l’Apprentie, elle imaginait très bien que derrière cette façade devait se cacher un cœur et qu’au fond, elle avait certainement mal pris le reproche. Cette pensée ne flotta qu’une courte durée dans l’esprit de la Guerrière du Clan du Tonnerre, juste le temps que la novice en question ne brise le rythme déplaisant de ses rires pour feuler d’un timbre profondément mauvais.

« Me taire ne fait pas partie de mon vocabulaire, très chère. »

Dommage, sonna, dans sa tête, la Guerrière pour elle seule. Au fond, cette remarque ne fit ni chaud, ni froid à la Guerrière couleur cendre. Elle se contenta de lancer un nouveau regard à la Novice, mais cette fois-ci, non pas plein de colère, mais d'un sentiment nouveau. Un sentiment de mépris horrible, qu'elle ne pensait pas pouvoir éprouver aussi fortement en une pareille situation. Cette petite ne méritait pas son respect et encore moins sa colère. Elle ne méritait même pas la moindre attention. C'est d'ailleurs dans son jeu que les deux membres du Clan du Tonnerre prenaient leur rôle principal. Au final, peut-être que tout cela n'était qu'une banale mise en scène. C'est ce que se mit à penser la Guerrière qui éjecta rapidement cette idée de sa tête. La petite n'aurait certainement pas prit le risque de mourir si personne n'avait agi. Elle avait dit elle-même que Fleur Cendrée n'aurait dû risquer sa vie pour elle. Les images de la scène rapide du sauvetage revinrent trotter dans l'esprit de Fleur Cendrée. L'attitude de la jeune au moment où le monstre approchait, elle n'était pas pareille. On ne pouvait orchestrer ce genre d'événement et ce genre de sentiment. À ce moment, la Guerrière n'avait eu de peine à trouver sur le pelage de l'Apprentie une puante odeur de peur.

« Nous en reparlerons Fleur Cendrée. Comment t'appelles-tu ? Ton Clan ne doit pas savoir que tu es là, et ne t'inquiète pas, je ne manquerai pas de les informer de ta petite escapade nocturne. »

Quelque part, une pression se relâcha dans l'esprit de la Guerrière grise. Elle absorba les paroles du meneur qui lui était destiné et s'en vit remettre les explications vis-à-vis de son attitude à plus tard. Un poids s'enleva ainsi de ses épaules. Elle lança à son Chef un regard entendu et ne rajouta rien de plus. Elle pouvait à présent se concentrer uniquement sur cette novice ingrate qui tentait vainement de monter la Guerrière et le Chef l'un contre l'autre. Fleur Cendrée perçue la pointe de mépris et de sadisme présente dans l'intonation du matou, ce qui la surprit quelque peu de la part du matou. Elle ne le connaissait pas franchement, mais elle ne le pensait pas capable d'agir ainsi. Après tout, il menaçait justement la petite femelle de dévoiler la vérité à son Clan. Mais est-ce qu'Étoile du Balbuzard entendrait les paroles du meneur si cela venait à se faire ? Est-ce que l'Apprentie serait ainsi châtiée à juste titre ? Au fond de l'esprit de la Guerrière, un doute persistait. La réponse de la petite ne se fit pas longtemps attendre, les oreilles de la Guerrière grise vibrèrent au son de sa voix.

« Que mon Clan sache que je suis sortie dans la nuit est le cadet de mes ennuis. Mais je m'appelle Nuage de Vipère si tu veux tout savoir. »

La voix sèche de l’Apprentie ne fit n’étonna plus la Guerrière cendrée. Nuage de Vipère. L’Apprentie du Clan de l’Ombre arrogante et ingrate s’appelait donc Nuage de Vipère. Fleur Cendrée ancra son nom dans son esprit, le couplant avec le physique tricolore de la petite chatte. Elle s’apprêtait à refaire une remarque à cette mal-élevée lorsqu’un félin débarqua. Trop théâtralement pour être naturel, c’est un félin au corps brun tigré de noirs qui sortit du couvert d’un buisson. Les ennuis s’amassaient pensa immédiatement la Guerrière. Et le sourire qui flottait sur les lèvres du nouvel arrivant et qu’elle pouvait percevoir ne présageait rien de bon. Ce n’est qu’une fois entièrement sortit du couvert des feuilles qu’elle le reconnu. Un frisson parcouru son corps lorsque son nom tomba dans son esprit tel un couperet : Œil du Serpentaire. Elle l’avait croisé plusieurs fois aux Assemblées et elle savait qu’il était le Lieutenant du Clan de l’Ombre, mais aussi qu’il avait un sacré caractère, comme presque tous les matous de son Clan. D’ailleurs, lui non plus ne dérogeait pas aux rumeurs sur le vent qu’elles disaient souffler dans le cœur des membres de ce Clan. Le son de sa voix ne tarda pas à se faire entendre, au grand désarroi de la Guerrière grise. Une question charnière trotta tout de même dans sa tête : Depuis combien de temps était-il là, installé tranquillement, terré comme un vulgaire rat, à les épier ?

« Oh oui Fleur Cendrée, nous en reparlerons ! »

L’aspect de sa voix dégoûta au plus profond de son âme la Guerrière. Elle qui tenait son Chef en estime et plus encore eu du mal à étouffer le grondement qui montait dans sa gorge. Si elle n’avait aucun sang-froid, elle lui aurait certainement sauté à la gorge. Mais quelque chose la retenait, cette même chose qui retenait son grognement. Au fond d’elle, elle savait que cela trahirait ses sentiments. Non. Elle ne voulait pas. Elle s’y refusait. Alors elle ne bougea pas. Résista, plantant simplement plus profondément ses griffes dans la terre. Elle continuait de foudroyer du regard ce nouveau venu qu’elle n’appréciait décidément pas. En d’autre circonstance, cela aurait certainement pu finir en bain de sang. Tout cela parce qu'elle avait accompli ce qu'elle pensait être une bonne action, voir un devoir. À voir comment l'on vous remerciait au Clan de l'Ombre. Il fallait croire qu'ils étaient foncièrement mauvais comme le disait les histoires pour Chatons. Fleur Cendrée sentit la tension monter dans ses muscles lorsque Œil du Serpentaire se rapprocha d'elle. Elle pensait qu'il allait s'arrêter, ne pas aller jusque là. Mais le félin se frotta son ignoble corps contre le sien, ce qui provoqua un profond dégoût de la Guerrière. Tentant de garder son sang-froid, elle lança un regard implorant à son meneur. Le souffle court de Fleur Cendrée trahissait son mal-être et son mal vécu de la situation. Malgré tout, elle ne fit rien que quelques pas, pour raccourcir la situation. Les griffes de la Guerrière labourèrent sauvagement le sol sans qu'elles ne trouvent la force de poignardé le réel coupable. Elle tint bon, jusqu'à ce que le félin s'écarte pour aller rejoindre celle de son Clan. Et faisant preuve d'une douceur incomprise face à cette dernière, au lieu de la réprimande comme un bon Lieutenant aurait dû le faire, il se contenta d'un geste dépourvu de toute signification. Pourquoi agissait-il ainsi ? La Guerrière l'ignorait, mais la tension des deux camps étaient palpables et il suffirait d'un rien pour que la situation dégénère.

« Tu voulais m'informer de quelque chose, mon cher Etoile du Lion ? Avoue-le, je t'ai manqué depuis notre dernière rencontre… Tu m'as manqué aussi figure-toi vieux canaillou ! Mmh mais, tu sais, généralement les chats sont des mammifères territoriaux, qui n'aiment pas qu'on vienne empiéter sur le territoire… Si tu vois ce que je veux dire… »

La familiarité, la décontraction et le manque de respect du Lieutenant adverse fit frissonner les membres de la Guerrière. Fleur Cendrée sentit encore ses muscles se tendre, comme si c'était encore possible. Se rendant tout de même compte qu'une partie de ce qu'il disait était vrai, la Guerrière se sentit un peu mal à l'aise sur cette Terre. Elle n'appartenait pas à son Clan et puait même le Clan adverse. Une odeur infâme qui emplit son museau comme si elle venait seulement d'apparaître, alors qu'elle était bel et bien là depuis le début.

« Après je ne suis pas contre le fait de devoir côtoyer des chats du Clan du Tonnerre loin de là… La belle argentée peut rester, mais toi… »

Sentant qu'il parlait d'elle, Fleur Cendrée sentit un nouveau grondement monter au plus profond de sa gorge. Son sang-froid ayant atteint ses limites, il fusa. Le clin d'œil que le mâle lui adressa comme pour appuyer ses paroles eut le rôle de déclencheur. Et même si elle n'était pas fière d'être ainsi, elle finit par envoyer d'une voix prônant la colère avant la haine, mais sans pour autant s’emporter. Non, elle était parfaitement calme lorsqu’elle parla, seule une note bien particulière, bien acide, dénota de cette profonde colère qu’elle éprouvait à l’égard de ces deux félins reliés par un seul et même Clan.

« Avec Nuage de Vipère, je commençais à penser que les félins du Clan de l'Ombre n'avait même pas une infime manière de se montrer intelligent. Félicitations, Œil du Serpentaire, tu viens de me confirmer que l'intelligence n'était pas une des qualités premières de votre Clan, d'ailleurs, il y a visiblement une tare au niveau de l'apparence physique également. »

_________________

Spoiler:
 

Fleur Cendrée miaule en #b1e01a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Tonnerre puis toi ~ pv Fleur Cendrée, Etoile du Lion et Oeil du Serpentaire - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche du nouveau Guerrier ( pv Tilleul, Papillon Cendré, et Etoile de Fumée)
» Premier entrainement [Nuage Cendré et Fleur Ensoleillée]
» " Une fleur, c'est comme l'amour, ça grandit, ça s'épanouit et puis ça fane."
» Lenaïc ; L'amour c'est comme une fleur, on la plante, elle grandit et puis une vache arrive et tout est fini.
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-