The Propheties Begin

« Il eut un chat qui osa franchir la barrière. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A DARKNESS APPROCHES. A TIME IS COMING IN THE FUTUR WHERE EVERYTHING YOU CARE ABOUT WILL CHANGE. UNTIL THEN, I'LL BE WATCHING YOU ! | Rp solo [RP SPECIAL]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 73
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 16

Carte d'identité
Âge: 43 lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage des Marais

MessageSujet: A DARKNESS APPROCHES. A TIME IS COMING IN THE FUTUR WHERE EVERYTHING YOU CARE ABOUT WILL CHANGE. UNTIL THEN, I'LL BE WATCHING YOU ! | Rp solo [RP SPECIAL]   23.08.16 22:16

Δ TIMES OF THE BEGINNING Δ
« A darkness approaches. A time is coming in the future where everything you care about will change. Until then, I'll be watching you ! »


ҨҨҨ

Dans le camp, des rumeurs circulaient à propos de l’attitude soucieuse de la chef du Clan de l’Ombre. Voilà plusieurs jours que la femelle au pelage gris argent n’était pas sortie de sa tanière. Son conseil de guerrière était si inquiet… Et Œil du Serpentaire se délectait du spectacle. Il riait dans l’ombre, un sourire carnassier pendu aux lèvres. Avait-elle compris que son règne, tout comme sa vie était entrain de prendre fin ? Elle était sur la corde raide manquant de tomber dans le vide à tout moment. Le lieutenant n’aurait peut-être même pas besoin de lever son armée. C’était Toucan qui allait être déçu.



Les jours passaient, se ressemblaient. La routine quotidienne ne changeait pas, au grand dam du félin sombre. Il était patient. Jusqu’à un certain point. Lorsqu’il n’était pas au camp, il faisait les cent pas, passa sa frustration sur tout ce qui bougeait. Il devait faire bouger les choses. Le Clan de l’Ombre faiblissait.



Il rentra au camp après son escapade nocturne. Les couleurs de l’aurore tâchaient le ciel, comme une tâche de sang. Une aube rouge, pour un jour funeste. Il passa le tunnel du camp sans un bruit, et pénétra dans la petite clairière. Les félins dormaient tous paisiblement, bercés par le bruit du feuillage dansant dans le vent. Tous sauf un. Une ombre se détacha du clair obscur et s’assit sous le bloc de pierre qui servait de promontoire. Etoile du Balbuzard fixait son lieutenant, une lueur étrange dans ses yeux bleus.


« Tu rentres tard aujourd’hui Œil du Serpentaire. Un problème ? »


Il s’arrêta fixant à son tour la féline. Une atmosphère tendue s’installa, les deux se défiaient du regard, sans pour autant se l’avouer. Il s’approcha, avec ronron amusé, le sourire aux lèvres.


« Tu sais bien que je suis un noctambule, la vie nocturne m’est plus agréable… C’est un peu ironique, cette question, venant de toi. Un problème ma chère Balbuzard ?»


La femelle plissa des yeux, cherchant un mensonge, une entourloupe. Elle connaissait le personnage qui se tenait devant elle. Elle avait appris à se méfier de ses paroles, à se méfier de lui tout court. Le lieutenant restait calme, n’avait rien à craindre d’elle. Il était en position de force, que la cheftaine le veuille ou non. Et il n’était pas du genre à avoir peur. Il s’assit en face d’elle sa queue entourant ses pattes. Ils ne se perdaient pas de vue, cherchant le moment ou l’autre flanchera. Après un long moment, la chatte détourna le regard, faignant l’ignorance et la faiblesse.


« Non. Non pas du tout, tous va bien. »


Un silence s’installa entre eux. Presque gênant. Œil du Serpentaire patientait, une expression narquoise scotchée au visage. Il haussa un sourcil à la réponse de la femelle. Il ne s’attendait pas à ce que la meneuse joue cette carte là. Il prolongea le silence, attendant une explication.


« Nous nous rendrons à la Pierre de Lune au coucher du soleil. Tu devrais aller te reposer. »


Elle acheva la conversation d’un coup de queue, et quitta le camp.



La journée était passée lentement. Le lieutenant avait continué sa routine, il n’avait pas besoin de se reposer. L’enjeu de cette sortie à la Pierre de Lune était bien trop important. Voulait-elle abdiquer devant le Clan des Etoiles ? En avait-elle assez d’être chef ? Ou était-elle sujet à des rêves qu’elle n’arrivait pas à expliquer ? Dans tous les cas, elle n’aura pas de réponse ce soir, elle n’en aurait tout simplement jamais. Le soleil entama lentement sa descente, apporta avec lui les couleurs du crépuscule. Etoile du Balbuzard émergea de la tanière du guérisseur, le regard déterminé. Oh… Intéressant. Elle adressa un regard à son lieutenant et s’enfonça dans le tunnel. Il lui emboîta le pas, et par le plus grand des hasards, croisa le regard de sa sœur. Éclat d’Obsidienne la regardait, méfiante. Il tourna lentement la tête, affichant un sourire et un regard qui ferait frémir plus d’un chat. Il savait qu’elle comprendrait ce qui se tramait. Et qu'il lui inspirerait encore plus de dégoût, qu’il ne l’est déjà. Et bon dieu, ce que ça l’amusait. C’était presque jouissif.



Ils n’échangèrent pas un mot durant le voyage. Ils traversèrent le territoire de l’Ombre, contournèrent le charnier. L’odeur fit grimacer la femelle. Si elle savait le nombre de cadavres de chat qui était enterré sous les déchets de bipède…
Le vide se dessina loin devant eux. Les falaises qui protégeaient la grotte n’étaient plus très loin. Et la mort non plus.

Le vent était fort. Les deux félins avaient sorti leurs griffes pour le pas tombé dans le ravin. Œil du Serpentaire ralentis doucement, sans que la chef ne le remarque. Il ralentit tellement qu’il s’arrêta. Etoile du Balbuzard se retourna, les yeux à demi fermés à cause du vent.


« Œil du Serpentaire ? Que ce passe t-il ?
- Oh… Trois fois rien… Juste un problème d’ambition ! »


Il bondit, et prit la meneuse par les épaules. Il la retourna, passa au dessus d’elle et déchiqueta le moindre morceau de peau qui passait sous ses griffes. Elle hurlait, tentait de se défendre, elle lui asséna une pluie de coup dans le ventre, essayant de déloger son opposant mais le Serpentaire était plus fort que le Balbuzard. Elle lui griffa le ventre essayant de lui déchirer la peau. C’était peine perdue. Il la massacra, la faisait saigner, créant une énorme flaque de sang sur le sol de pierre. Et il s’arrêta. Elle suffoquait. Sa fourrure grise était devenue rouge, poisseuse. Elle souffrait le martyre, et il allait la laisser partir. Entre la vie la mort, elle était le funambule. A elle de décider si elle tomberait du côté de la vie, ou du côté de la mort. Il se redressa, et traîna le corps jusqu’à un endroit caché, où personne ne pourrait la voir. Il déposa lentement sa patte sur la tête de sa chef, et la caressa tendrement.


« Dire que ne t’y attendais pas… Toi la grande Balbuzard, te voilà dans un piteux état ! Tu aurais peut-être dû m’éliminer avant, m’envoyer en mission suicide… Nous sommes le Clan de l’Ombre ! Nous sommes forts, nous sommes les plus puissants. Le doute n’est pas permis ici. Et pourtant c’est ce que tu as fait… Ta perte ne sera pas veine, ne t’en fait pas mon chou… Au plaisir ! »


Et il s’en alla. Laissant la femelle geindre, supplier d’être achevé. Il laissait ce spectacle aux charognards.



Il rentra au camp, prenant soin de soigner son entrée. Il avait lavé son crime dans la rivière, le sang se diluant dans l’eau claire de la rivière. Ses blessures au ventre n'étaient pas importante. Si quelqu'un les remarquait il pourrait facilement dire qu'il s'était griffer le ventre en essayant de rattraper la meneuse.
Quand les guerriers le virent revenir seul, ils paniquèrent. Les questions fusaient, créant un brouhaha désagréable. Mais le lieutenant n’en fit rien, il continua doucement d’avancer, la tête, les oreilles, et la queue basse. Il s’assit, s’allongeant presque sur le sol. Il accéléra sa respiration. Feignant l’état de choc.


« Etoile du Balbuzard n’est plus ! »


Un silence lugubre s’installa. Des petits cris retentirent, les reines se mirent à pleurer. Œil du Serpentaire continua, reprenant avec ses manières théâtrales


« Nous étions en route pour la Pierre de Lune… Le vent était fort au-dessus de la falaise… Etoile du Balbuzard avançait, une toute petite partie de la falaise se détacha. Notre chef a sursauté, le vent a profité qu’elle soit déconcentrée pour l’emporter ! J’ai tenté de la sauvée mais tout s’est passé si vite ! Je ne suis qu’un moins que rien… »


La révélation provoqua une vague de tristesse. Tout le monde avait bu les paroles du lieutenant, sans aucune question.
Des temps sombres allaient s’abattre sur les Clans. Les choses allaient changer. Et seul le Serpentaire en ressortira victorieux.

_________________
Baisse d'activité à partir du 09/03
▲ Présentation ▼

Elle ship des couples improbable, le premier va vous surprendre:
 

Étoile du Serpentaire susurre en #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A DARKNESS APPROCHES. A TIME IS COMING IN THE FUTUR WHERE EVERYTHING YOU CARE ABOUT WILL CHANGE. UNTIL THEN, I'LL BE WATCHING YOU ! | Rp solo [RP SPECIAL]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RP libre || Witches' time is coming
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Obama;Change is coming to america
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-