The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Festoyons ! ► Toucan - terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 68 lunes (août 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Festoyons ! ► Toucan - terminé   27.08.16 13:28


PERSONNAGE UTILISE : ESPRIT LENT

« Eh ! Eh, Plume Charbonneuse ! C'est l'histoire d'une pomme qui a des problèmes et qui parle à son amie la poire. La poire voit que la pomme est tracassée, et elle lui fait : « T'aurais pas un pépin, toi ? » »

Esprit Lent rit grassement à sa propre blague. Et ce fut ainsi que démarra la longue journée qui s'annonçait (comme toutes les autres) des plus charmantes. La tigrée était du matin, pour le plus grand malheur de son Clan. Elle se levait tôt et se couchait tard, et semblait ne jamais souffrir de la fatigue. Aussi, elle multipliait par dix celle des autres en étant exubérante et exténuante.

Le problème, sans doute, avec Esprit Lent, était qu'elle était naïvement bête. Aussi, elle rencontrait des difficultés extrêmes à saisir quand on souhaitait implicitement qu'elle se taise ou qu'elle cesse de gigoter. En conséquence de cette incompréhension généralisée, elle était toujours à l'opposé de ce qu'on attendait d'elle, tout bonnement sans s'en rendre compte.

Pour revenir à nos moutons, disons que la femelle avait un but précis en tête : servir son Clan avec vaillance jusqu'à sa mort. Ainsi, elle décida d'aller chasser, le poitrail gonflé de fierté de pouvoir, aujourd'hui encore, rendre service à ses compatriotes - qui n'avaient rien demandé, mais se montraient heureux d'être débarrassés de ses blagues excessivement lourd et de son air idiot pour quelques heures.

En premier lieu, elle entama une chasse aux mouches, passe-temps qui figurait parmi ses favoris. Elle ne manqua pas, au cours de cette traque épique, d'effectuer quelques roulés-boulés malencontreux et d'écoper de nombreuses plaies bénignes.

Ensuite, la fourrure en pagaille et l'air bêtement fier, elle décida que le champ de passiflores serait un terrain de chasse de premier choix. Les rongeurs aimaient l'herbe et les fleurs, et il y avait là-bas un tas de fleurs. Lorsqu'elle arriva à destination, elle flaira cependant une odeur inconnue, qui n'était pas celle de son Clan. La fourrure hérissée, sautillant en crabe avec le dos arqué vers la source de l'effluve, elle cracha à cent mètres de l'individu pour signaler sa présence.

« Non mais qu'est-ce que tu fais là, toi ?! »

HRP:
 

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cccc99


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 


Dernière édition par Cœur Fleuri le 16.02.17 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1059
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 34 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   29.08.16 14:58

walking on sunshine
Katrina & The Waves

Il faisait chaud, Toucan se reposait dans un champ de fleurs. Il laissait la chaleur du soleil baigner ses ventre duveteux. Endormi, il agitait ses petits coussinets soyeux dans l'air, il rêvait qu'il se baignait. L'eau s'était raréfiée lors de la saison des feuilles vertes, son inconscient lui envoyait des signaux : sa fourrure lui tenait trop chaud, il devrait se mouiller le pelage. Il n'avait pas oublié qu'une de ses voisines, quand il s'appelait encore Berlioz, chez les Bipèdes, était morte de chaleur. Il n'avait pas envie de subir le même sort. Aussi, il se sortit doucement des bras de Morphée, et ouvrit avec du mal les yeux.

Quand soudain, une chatte déboula de l'autre côté du champ, roula sur elle-même, se releva la tête couverte de brindilles. Ridicule. Elle avait beau être à une centaine de mètres de lui, elle faisait un tel raffut qu'il eut été impossible de ne pas se rendre compte de sa présence.
Puis elle se figea, et tourna vers lui son regard où la surprise se disputait à la bêtise. Sa fourrure s'hérissa, et elle semblait imiter un crabe. Technique d'intimidation assez étrange au demeurant. Elle cracha en sa direction.

« Non mais qu'est-ce que tu fais là, toi ?! »

Toucan prit la peine de se relever, de lécher de son pelage les quelques brins d'herbe qui s'y étaient emmêlés, et se demanda s'il devait s'approcher de la femelle. Non, parce que soyons réalistes, ils n'allaient peut être pas hurler pour se parler. La décence, tout ça.

Il entreprit d'avancer vers elle, laissant sa queue, levée vers le ciel, bouger au rythme de son déhanchement.
« Eh bien je prends le soleil, demoiselle. Pas la peine d'être si agressive, je ne vais pas vous manger. Et que faites vous dans ce décor champêtre... Hum, je ne crois pas avoir saisi votre nom ? »

HRP:
 

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 


Dernière édition par Toucan le 30.08.16 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 68 lunes (août 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   30.08.16 21:58

PERSONNAGE UTILISE : ESPRIT LENT


Esprit Lent observait avec suspicion le félin se lécher le pelage. Tout geste qu'il effectuait pouvait être une menace de mort, aussi elle dardait son regard idiot sur le solitaire. Car oui, elle en était venue à la brillante conclusion que l'étranger était un solitaire, sans songer aux multiples alternatives qui s'offraient à elle – exilé, domestique, dangereux psychopathe …

Le poil hérissé, elle suivait des yeux le chat gris, qui avait eu la curieuse idée de s'approcher d'elle. La guerrière recula légèrement, enfonçant la tête dans les épaules, l'air de lui hurler mentalement : « arrière, gredin ! ». Ces mots ne franchirent cependant pas ses babines, et elle se contenta de reculer d'autant plus la tête qu'il avançait vers elle.

« Eh bien je prends le soleil, demoiselle. Pas la peine d'être si agressive, je ne vais pas vous manger. Et que faites vous dans ce décor champêtre... Hum, je ne crois pas avoir saisi votre nom ? »

Elle siffla, comme pour le prévenir qu'il n'avait pas intérêt à faire un pas de plus. Pour signaler son mécontentement, elle battait furieusement de la queue en le fixant, sans piper mot. Quand elle s'y mettait, elle se révélait plutôt douée dans le domaine du langage non-verbal.

« J'm'appelle Esprit Lent. Et toi t'as même pas dit ton nom, et je l'avais pas dit non plus d'ailleurs, comment tu peux me dire que t'as pas saisi ? »

Elle bouillait tout simplement de rage, et son ton augmentait, alors que sa voix partait dans les aigus pendant qu'elle continuait à parler, rapidement et sans reprendre sa respiration.

« J'ai pas peur de toi ! C'est chez moi ici, je te ferais dire ! Et puis « prendre le soleil », c'est pas une excuse, hein ! Et t'es pas obligé d'utiliser des mots compliqués, là ! Tu te prends pour qui, Boule de Suie ? »

Incroyablement satisfaite de sa tirade, elle se rengorgea. Elle n'avait pas l'habitude d'user de sarcasmes, mais elle se trouvait très bonne à ça aussi. Certaine de lui avoir cloué le bec, elle s'assit avec un air fier et triomphant, n'attendant aucune réplique tant la sienne avait été parfaite.

HRP:
 

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cccc99


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1059
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 34 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   30.08.16 22:51

we have candy
Die Antwoord

Décidément, cette chatte n'avait pas l'air cordiale. Et va que je souffle, et va que je te fixe comme si j'avais mangé ta mère. La modération, elle ne devait pas connaitre.

« J'm'appelle Esprit Lent. Et toi t'as même pas dit ton nom, et je l'avais pas dit non plus d'ailleurs, comment tu peux me dire que t'as pas saisi ? »

Et la subtilité, l'art du dialogue, le plaisir de tordre les phrases, non plus apparemment. Et bien, au moins, elle avait un nom qui lui allait comme un gant. Par rapport à lui – à son physique de chaton féroce, de jeune nymphette pré-pubère - elle avait l'air moins petite, peut être plus vieille, mais elle n'avait clairement jamais grandi. Elle avait toujours cette habitude enfantine de partir dans les aigus et de ne plus respirer quand elle s'énervait. En même temps, vu son air stupide – et ses joues rouges sous le coup de l'énervement – elle ne devait pas être habituée à faire de grandes phrases.

« J'ai pas peur de toi ! C'est chez moi ici, je te ferais dire ! Et puis « prendre le soleil », c'est pas une excuse, hein ! Et t'es pas obligé d'utiliser des mots compliqués, là ! Tu te prends pour qui, Boule de Suie ? »

Bon, au moins elle persévère. Courage bichette, un jour tu pourras t'exprimer sans passer pour une demeurée. Non, mais par contre, « des mots compliqués » ? Allez, t'es sensée être adulte, vu ta taille, si tu comprends pas « champêtre »... Enfin, Toucan n'avait pas de vocation pédagogique. Plus une vocation hédoniste. Il voulait profiter de ce champs pour faire la sieste, il a été interrompu par une chatte imitant un crabe, il n'y a pas moyen qu'il pécho ledit élément perturbateur – son air profondément stupide lui avait vaguement donné envie de rentrer dans les ordres – bref, il fallait l'époustoufler, la démolir psychologiquement pour que jamais au grand jamais elle ne s'avise de le déranger.

Ou bien, il pouvait la mettre dans sa poche. Toucan n'était pas le chat le plus intelligent du monde, mais il se débrouille – et embobiner une chatte qui devait surement pourchasser les mouches était largement à sa portée.

« Aha non Esprit Lent, tu as bien raison, tu ne t'étais pas présentée, suis-je bête ! Moi c'est Toucan, et je ne savais pas qu'ici c'était chez toi, tu me pardonnes, on fait la paix ? Promis je ne viendrais plus faire la sieste dans ton champ. Et puis vu ta dégaine tu dois être une combattante non ? Ça te dirait qu'on joue à un faux combat, ou au loup ? »

Se faire passer pour un idiot pour gagner l'amitié d'une idiote. Cela lui semblait être une bonne stratégie.

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 68 lunes (août 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   06.09.16 9:46

PERSONNAGE UTILISE : ESPRIT LENT


« Aha non Esprit Lent, tu as bien raison, tu ne t'étais pas présentée, suis-je bête ! Moi c'est Toucan, et je ne savais pas qu'ici c'était chez toi, tu me pardonnes, on fait la paix ? Promis je ne viendrais plus faire la sieste dans ton champ. Et puis vu ta dégaine tu dois être une combattante non ? Ça te dirait qu'on joue à un faux combat, ou au loup ? »

Bah ! Ce qu'il parle, celui-là ! Cependant, Esprit Lent devait avouer être plutôt contente de voir qu'il était d'accord avec elle. Pas qu'elle doutait de la véracité de ses propres dires, mais elle aimait qu'on l'approuve, c'était gratifiant, et elle aimait les choses gratifiantes. Il fallait dire que ça lui arrivait rarement, au campement …

Faire la paix, elle voulait bien. Il avait l'air bête mais pas méchant. Mais Esprit Lent ne le croyait pas quand il disait qu'il ne savait pas que c'était chez elle. C'était évident, pourtant, non ? Tout le monde connaissait le meilleur Clan de la forêt ! Il lui semblait insensé qu'un chat puisse pénétrer sur leurs terres sans s'en rendre compte.

Mais il avait raison : elle était guerrière ! Et pas loin d'être la meilleure ! Ses entraînements assidus à la chasse aux insectes porteraient un jour leurs fruits, et son Clan reconnaîtrait son génie. D'ici là, elle continuerait à développer ses talents multiples de guerrière.

« Jouer au loup, c'est pour les chatons ! Moi, je me bats comme une vraie guerrière ! Et je vais te botter les fesses et tu n'oseras jamais plus venir ici, d'abord ! Je te ferais dire que tu as face à toi la meilleure guerrière du Clan de l'Ombre, donc la meilleure guerrière du meilleur Clan ! Tu peux que connaître mon Clan, et que savoir que c'est chez moi, ici, et chez tous mes amis du Clan de l'Ombre ! Alors je serais toi, je partirai sans faire le malin, si tu veux pas que je te fasse bobo ! »

Elle reprit son attitude de crabe en colère, dos rond et prête à cracher avec humeur sur Toucan. Ensuite, elle se constitua un air qu'elle pensait ressembler à du mépris (mais qui ressemblait finalement plutôt à un chat prêt à éternuer) avant de s'exclamer, le torse bombé :

« Puis d'abord, Toucan, c'est moche, comme nom ! »

Affront ultime qui devait lui donner indubitablement l'avantage sur cet étranger.

HRP:
 

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cccc99


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1059
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 34 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   12.09.16 21:53

jimmy
Moriarty

« Jouer au loup, c'est pour les chatons ! »

C’était une parente de Cœur Fleuri, sans aucun doute. Elle avait la même propension à le traiter de chaton. Oui, c’en devenait un peu vexant. Et puis, c’était d’une originalité au ras des paquerettes. Enfin, c’était au niveau d’Esprit Lent quoi.

« Moi, je me bats comme une vraie guerrière ! Et je vais te botter les fesses et tu n'oseras jamais plus venir ici, d'abord ! Je te ferais dire que tu as face à toi la meilleure guerrière du Clan de l'Ombre, donc la meilleure guerrière du meilleur Clan ! »

Eh bien, putain, le Clan de l’Ombre a du souci à se faire. Bizarrement, il s’imaginait mal le royaume d’Oeil du Serpentaire uniquement défendu par des chats-crabes des chasseurs de mouches, des amateurs de roulades à l’optimisme grand comme le ciel. Il souhaitait intérieurement bon courage à celui qui devrait apprendre à la chatte bleutée.

« Tu peux que connaître mon Clan, et que savoir que c'est chez moi, ici, et chez tous mes amis du Clan de l'Ombre ! Alors je serais toi, je partirai sans faire le malin, si tu veux pas que je te fasse bobo ! »

Oh. Il était mort de peur. Elle avait beau avoir suivi un entraînement clanique, si ses seuls adversaires étaient des insectes, elle devait être un peu rouillée. Et de toute manière, la probabilité qu’une racine n’interrompe sa charge chevaleresque était si haute qu’il aurait pu attendre sans grande crainte les yeux fermés qu’elle le percute.

Elle reprit sa position fétiche, imitant son animal totem – le crabe -, et sembla éternuer dans sa direction une dernière insulte, mettant un point final, qu’elle devait supposer glorieux, à son réquisitoire enfantin :

« Puis d'abord, Toucan, c'est moche, comme nom ! »

Alors là non. Qu’on se moque de sa taille, passe encore, il était habitué ; qu’on insulte sa mère – ce qui étrangement ne lui arrivait pas souvent, aucun problème ; qu’on nie sa virilité en voyant ses adorables petites pattes, c’était un prétexte pour se battre, sans plus ; mais qu’on fasse des gorges chaudes de son nom, c’était impardonnable. Cela constituait une attaque envers sa personne morale, envers son intelligence, envers son mode de pensée : Toucan était le nom qu’il s’était choisi, un nom lourd de sens, chargé de symbolisme, un nom qui parachevait sa transformation – un nom à sa mesure.

Et puis, Toucan, c’était classe.

Cet affront ne resterait pas impuni.

« Alors tu te calmes la grande perche, quand on porte sa bêtise comme patronyme on retourne chasser les mouches et basta ! Tu t’es prise pour qui, à venir me pourrir ma petite sieste, sous prétexte que c’est « ton champ » ? T’as des relations particulières avec cette prairie ? T’as baptisé les buissons ? Non ? Alors t’es mimi, tu me fous la paix, sinon ça va mal se passer. »

Bon, c’était raté pour se la mettre dans la poche. Quoique, avec les simples d’esprit, une petite rixe pourrait bien développer des liens amicaux forts. Allez donc comprendre la logique d’Esprit Lent.

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 


Dernière édition par Toucan le 17.10.16 18:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 68 lunes (août 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   26.09.16 8:08

PERSONNAGE UTILISE : ESPRIT LENT


« Alors tu te calmes la grande perche. »

Elle n'aimait pas l'insulte. Pas du tout, même. On ne la traitait pas impunément. Et puis, elle n'était pas si grande, c'était lui qui était tout petit. Elle n'y pouvait rien, elle, s'il avait un vilain complexe d'infériorité à soigner.

« Quand on porte sa bêtise comme patronyme on retourne chasser les mouches et basta ! Tu t’es prise pour qui, à venir me pourrir ma petite sieste, sous prétexte que c’est « ton champ » ? T’as des relations particulières avec cette prairie ? T’as baptisé les buissons ? Non ? Alors t’es mimi, tu me fous la paix, sinon ça va mal se passer. »

Ce qu'il disait n'était pas vrai. D'abord, la tigrée avait déjà nommé un buisson. Elle l'avait appelé Petite Sieste, parce qu'elle aimait y piquer des sommes. Il n'était certes pas situé près du champ de passiflores, mais sa généralisation était fausse et plutôt blessante. Et Esprit Lent n'aimait pas ce qui était faux, elle aimait qu'on dise la vérité, aussi bien sur les faits que sur ses sentiments. Et lui, c'était un menteur. Un fieffé menteur.

Esprit Lent s'approcha en ébouriffant d'autant plus sa fourrure, et en arborant son air le plus terrifiant – qui, tout au plus, faisait tressailler les moustaches des chatons.

« De un : chasser les mouches, c'est un art !»

Premier petit éclaircissement, doublé d'un léger hochement de tête prétentieux d'enfant têtue. Esprit Lent ne le laisserait pas piétiner ni son honneur, ni celui de son Clan, ni celui de son sport favori.

« De deux : toi, tu t'es pris pour qui à me parler comme ça ? T'as pas compris que t'es pas le bienvenu ici ? On n'aurait même pas une queue de mulot à vous donner, à vous autres les solitaires ! On a des enfants et des mères à nourrir, alors retourne compter tes croquettes et tes brins de foin … d'herbe … de blé … elle marmonna encore quelques mots tout bas, avant de reprendre avec force, enfin de ce qu'il y a dans vos granges pourries !»

Définitivement, sa colère lui paraissait des plus honnêtes, et Toucan n'était qu'un méchant. Voilà.

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cccc99


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1059
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 34 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   20.10.16 20:11

sons
Concorde

Elle recommençait sa tentative d’intimidation, avec sa démarche ô combien terrifiante de crabe de l’enfer et sa fourrure ébouriffée comme si elle ne s’en était pas occupé depuis une semaine. Elle avait un air ridicule – mais il commençait à avoir l’habitude. Le plus terrifiant chez elle, c’était bien sa bêtise, et la fierté qu’elle en retirait, persuadée d’être dans son droit.

« De un : chasser les mouches, c'est un art !»

Bah oui bichette, et Toucan était roi du pétrole. Qu’on vienne donc lui parler de la supériorité de ces éminents chats nés dans les si prestigieux Clans sur les pauvres et loqueteux Solitaires, Esprit Lent était un argument de poids. Et son cerveau, on l’a comprit, ne pèserait pas bien lourd dans la balance, pas plus que le tas d’insectes qu’elle pourrait y apporter.

« T'as pas compris que t'es pas le bienvenu ici ? »

Il ne voyait pas pourquoi. Après tout, il était là avant. Elle n’avait qu’à venir plus tôt si elle voulait faire la sieste à sa place. Elle n’avait qu’à venir plus tôt pour oser penser qu’elle exerçait un quelconque droit naturel sur lui.

« On n'aurait même pas une queue de mulot à vous donner, à vous autres les solitaires ! On a des enfants et des mères à nourrir, alors retourne compter tes croquettes et tes brins de foin … d'herbe … de blé … » Murmures intelligibles.« Enfin de ce qu'il y a dans vos granges pourries ! »

Ça y est, on y était. Il en avait marre. Et dire que la journée avait si bien commencé. Il devait y avoir une force supérieure décidée à le pousser à bout en ce jour – incarnée ici par un hybride de chat marin, belliqueuse et pas foutue d’aligner trois mots. Non, vraiment, il ne pouvait pas la prendre au sérieux ; il envisageait de la planter là, sans autre forme de procès. Mais le démon qui habitait sa langue ne voulait pas laisser tomber : il était de son devoir de parler, encore parler, la noyer de mots, l’étouffer sous la palabre. Il le savait bien, sa logorrhée était une meilleure arme que ses petites pattes.

« Parce que tu crois que j’ai besoin de ta charité ? Et puis c’est quoi cet argument rétrograde que tu me sors,  on a des mères à nourrir, tu penses qu’une femelle ne peut pas se débrouiller seule ? Oh, excuse moi, c’est vrai, tu devais parler de toi, quand on te voit on doute fortement des capacités de la gente féminine. » Il marqua une pause, le temps de reprendre son souffle. « Non, attends, je m’exprime mal, on pourrait comprendre dans mon discours que quelqu’un avait bien voulu de toi. »

Il se sentait déjà mieux.

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 


Dernière édition par Toucan le 13.11.16 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 68 lunes (août 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   12.11.16 19:11

PERSONNAGE UTILISE : ESPRIT LENT


« Parce que tu crois que j’ai besoin de ta charité ? Et puis c’est quoi cet argument rétrograde que tu me sors, on a des mères à nourrir, tu penses qu’une femelle ne peut pas se débrouiller seule ? Oh, excuse moi, c’est vrai, tu devais parler de toi, quand on te voit on doute fortement des capacités de la gente féminine. »

Esprit Lent prit un air tout à fait outré (traduction : on aurait dit qu'elle s'étouffait dans sa propre salive). Toucan était un félin méchant à n'en pas douter, et il inventait des mots pour se donner des airs de singe savant. Pfeuh ! Tout le monde sait qu'on dit gens et pas gente, il est vraiment bête ce type. Mais, grande dame qu'elle était, la féline ne répliqua pas de suite, le temps de préparer soigneusement ses prochaines envolées lyriques, teintées d'ironie qui ne pourrait pas manquer sa cible.

« Non, attends, je m’exprime mal, on pourrait comprendre dans mon discours que quelqu'un avait bien voulu de toi. »

Bon, celle-là lui avait fait un gros pincement au cœur. Il fallait dire que le rejet dont elle était l'objet était un sujet hautement sensible pour la grise, et voir un inconnu qu'elle n'aimait pas piquer là où ça faisait mal ... Ses longues pattes furent soudain agitées de tremblements de colère, et elle pointa son museau vers l'étranger, avec la sincère envie de lui coller une dérouillée. Ses yeux humides à cause de l'émotion, elle s'exprima cependant d'une voix claire :

« C'est quoi ton problème ? Tu viens chez moi, tu m'insultes, tu voles mon Clan, et tu crois encore avoir raison de faire tout ça ! Il doit vraiment te manquer un bout de cerveau, hein ! Et puis, à sortir des mots qui existent pas juste pour faire le malin ... Et puis ... »

Sa voix s'était un peu cassée, comme si elle avait peur d'ajouter le reste. Elle trouvait la suite vraiment méchante, mais il l'avait bien mérité, non ?

« Et puis c'est pas ma faute si y'a des gens comme toi qui ont rien d'heureux dans leur vie et du coup qui viennent gâcher celle des autres ! »

Ses petites pattes tremblaient toujours de colère, alors qu'elle se rendait compte qu'elle avait approché en parlant. Elle s'en voulait de s'être laissée emporter, mais elle ne comprenait pas la bête méchanceté de ce type. Elle n'avait pas réussi à laisser passer sa stupidité, ça l'avait rendue tellement triste qu'elle avait dû s'énerver. Oh, et puis tant pis ! Elle se redressa, sécha ses larmes, tandis que ses pattes se stabilisaient, et attendit que l'étranger réagisse, droite et fière.
Son regard se fit plus dur, tandis qu'elle pensait : je t'attends !

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cccc99


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1059
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 34 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   13.11.16 16:06


Gagné. Il savait bien que sa langue était la plus acérée de ses armes, il en avait encore une fois la preuve. Les pattes d’Esprit Lent tremblaient, son corps tressaillait. Oui, elle était au bord des larmes. Encore une victoire pour Toucan, il avait enfoncé ses petits coussinets dans les plaies ouvertes de son cœur, avait caressé l’organe avec la douce sensualité de l’amant, puis l’avait écrasé comme un cafard poisseux. Toucan n’était pas sadique, non, loin de là, mais il éprouvait une certaine satisfaction dans la douleur que ses simples mots avaient infligé à la chatte tigrée. Après tout, le combat était ce qui motivait sa vie – qu’il soit physique, charnel, ou bien oral. Il lui fallait toujours de l’action pour qu’il ne dépérisse pas. Voler et manger des cœurs pour ne pas examiner le sien, pris dans un torrent boueux, un cloaque putride.

Il reconnaissait néanmoins une qualité à son opposante : elle ne s’était pas laissée démonter. Malgré le flot prêt à se déverser de ses orbites, malgré ses pattes prises dans un ouragan, malgré sa peine et ses tremblements, elle avançait vers lui. Elle fixa son regard mouillé dans celui éteint du galet. Sa voix était étonnement ferme quand elle prit la parole.

« C'est quoi ton problème ? Tu viens chez moi, tu m'insultes, tu voles mon Clan, et tu crois encore avoir raison de faire tout ça ! Il doit vraiment te manquer un bout de cerveau, hein ! »

Plus un bout de morale. Le cerveau, thanks God, était assez complet. En tout cas assez pour se mouvoir, chasser, manger, parler. Surtout parler.

«  Et puis, à sortir des mots qui existent pas juste pour faire le malin ... Et puis ... »

Une chose qu’Esprit Lent ne devait pas pratiquer à un haut niveau de toute évidence. Le langage, une si belle chose. Sa seule réelle qualité. Il avait gagné, lui et ses mots tordus, lui et ses piques acerbes, lui et ses -

« Et puis c'est pas ma faute si y'a des gens comme toi qui ont rien d'heureux dans leur vie et du coup qui viennent gâcher celle des autres ! »

Ouch. Touché. Elle lui avait enserré le cœur, et ça picotait.

Il fut soudainement traversé par une décharge qu’il connaissait bien. Celle de la rage. De la haine pure. Celle qui lui évitait de penser justement à sa vie telle qu’elle était dans sa cruelle nudité – obscène, pâle, flasque.

Triste.

Sa colère, sa mélancolie de feu s’accumulait dans ses petits coussinets. Il envisagea de la frapper pendant un cours moment, puis renonça. Ce genre de violence ne le tentait pas. Et, non pas qu’il ait des problèmes avec le fait de s’en prendre à une personne diminuée, mais Esprit Lent, qui essuyait rageusement ses larmes morte-nées, ne lui donnait pas cette envie purement brutale. Les mots n’avaient pas eu assez d’effet, et il n’avait pas envie de tenter la même chose avec ses griffes. Elle l’avait vidé d’une part de son énergie primale, de son essence. Il ne lui restait qu’une vengeance possible, une vengeance qu’il allait appliquer dans l’instant.

Les yeux aussi grands et ronds que la lune, il s’approcha de la jeune chatte au regard dur, jusqu’à pouvoir sentir son souffle chaud sur le haut de ses petites oreilles. Puis il se percha sur la point de ses pattes, et dépose sur le museau d’Esprit Lent le baiser le plus doux et le plus désespéré qu’il n’ait jamais donnée à personne.

Voilà sa revanche. De la tendresse, la plus étrange chose qu’il puisse offrir.

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 


Dernière édition par Toucan le 15.01.17 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit Lent
▬ Guerrière
avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 13/11/2016

Carte d'identité
Âge: 39 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   15.01.17 15:20

Il l'avait touchée sans son autorisation. Il avait violé son intimité. Il s'écrit cru permis une quelconque liberté vis-à-vis de son corps, son corps à elle, et c'était aberrant. Pétrifiée, ses yeux ressemblaient à deux cailloux parfaitement ronds. Immobiles, vides d'expression, désertés de toute vie, ils étaient posés sans finesse sur le solitaire. L'ennemi. L'ennemi, c'était lui, il l'avait été depuis le début et il s'acharnait à l'être. Il avait feint l'ami, le bienveillant, mais Esprit Lent, dans sa bêtise, n'avait pas été dupe.

Donc, à défaut de pouvoir s'en prendre à son âme, inaccessible car limité en raisonnement, il s'en prenait à son corps. Pour la guerrière, ça n'avait pas de sens. Comment un geste aussi tendre pouvait être aussi brutal ? C'était comme s'il lui avait lancé de l'amour à la figure, dans le but ultime et malsain de la blesser.

Elle restait immobile encore un moment. Est-ce qu'il l'aimait ? Est-ce qu'il la détestait ? Le petit esprit étriqué d'Esprit Lent tournait à plein régime pour trouver une réponse, une solution. Les larmes lui montaient aux yeux tandis que son rythme cardiaque accélérait, incapable d'accéder à la signification de cette situation, de ce geste, de ce personnage. Soudain, la pression redescendit, lorsqu'elle éclata d'un rire clair et étrange.

« T'es vraiment bête, comme solitaire ! »

Son rire devint plus naturel, plus détendu, tandis que son regard se posait à nouveau sur Toucan.

« Si tu veux être méchant, faut taper sur l'autre ! Ça sert à rien, un bisou ! A moins que tu m'aimes vraiment bien et que toi tu le saches pas, c'est pas grave, mais bon … Moi je t'aime quand même pas trop, t'es vraiment trop bizarre et trop solitaire pour qu'on soit copains. Mais tu peux m'aimer, si tu veux. Moi, ça me dérange pas. Mais faudra quand même que tu dégages de chez mon Clan, sinon tout le monde va essayer de te tuer. Ce serait quand même un peu bête, tu vois ?»

Elle avait trouvé la réponse : Toucan était en fait bête. Il avait eu l'air intelligent, mais son cerveau était pareil à celui d'un moineau : ridiculement atrophié. Et elle n'avait pas peur des moineaux. Donc, elle n'avait pas peur de Toucan. Avec un air bête de fierté, elle l'observait comme on observait un enfant stupide : avec énormément de condescendance et une pointe d'attendrissement.


Spoiler:
 

_________________
Esprit Lent rit bêtement en #ffcc33


Be gone, be gone and belong to distant yellow suns
All the broken lights and half seen sites
Are burning through the ancient black walls
All the families that want to hold me home
To the stars, to the stars, to the silver scars that mark the night


Esprit Lent la douce :
 

Kitty Kadamon :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1059
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 34 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   01.02.17 19:49

the antidote
Stupeflip

« Si tu veux être méchant, faut taper sur l'autre ! Ça sert à rien, un bisou ! A moins que tu m'aimes vraiment bien et que toi tu le saches pas, c'est pas grave, mais bon … Moi je t'aime quand même pas trop, t'es vraiment trop bizarre et trop solitaire pour qu'on soit copains. Mais tu peux m'aimer, si tu veux. Moi, ça me dérange pas. Mais faudra quand même que tu dégages de chez mon Clan, sinon tout le monde va essayer de te tuer. Ce serait quand même un peu bête, tu vois ? »

C’est bon. Il laissait tomber. Il en avait marre de cette conversation qui tournait en rond. Il avait l’impression qu’Esprit était définitivement inatteignable. C’était une tour d’ivoire que personne ne pouvait escalader, un donjon que ne l’attirait guère. L’air agacé, la queue tapant sur le sol avec une cadence militaire, il souffla du nez, et releva la tête pour planter ses pupilles noirâtres dans celles de la tigrée haute sur pattes.

« C’est ça oui, t’as pas été perturbée, et je n’en ai pas assez de cette situation ubuesque. Bon, comme tu l’as dit, hein, je suis sûr que là, toute une escouade va venir me trouer le cuir. Du coup la bise, je vais réfléchir à si j’ai envie de t’aimer. »

Puis sans attendre sa réponse, il reparti vers son Verger, par petits bonds rageurs, en fouettant les fleurs mourantes du champ. Il était bien perplexe, et un peu fâché : contre lui-même et contre Esprit Lent. Il n’aimait pas ce qu’il ne comprenait pas, et ne percevait décidément pas la logique – si tant est qu’il y en aie une – dans le cheminement de pensée de la chatte de l’Ombre. C’est donc bougonnant qu’il quitta les lieux, sans avoir pu clairement définir si cette rencontre avait été gagnée ou perdue.

HRP:
 

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Festoyons ! ► Toucan - terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Festoyons ! ► Toucan - terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-