The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'aurais mieux fait de rester au camp ~ PV Nuage des Marais - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: J'aurais mieux fait de rester au camp ~ PV Nuage des Marais - end   26.12.16 22:28

Pensait-il réellement ce qu’il disait ? Qui pouvait le savoir si ce n’est lui ? Le plus étonnant, ce que dans sa volonté de faire croire à la véracité de ses propos, il avait tenté de s’en convaincre lui-même. Il avait tenté de se convaincre lui, jeune chat qui n’avait jamais d’ami que la solitude et le travail, le dédain parfois et la haine pour de nombreuses journées. Comment pouvait-il ne serait-ce que songer qu’elle pouvait être son ami ? Et comment pouvait-il songer que lui l’était ? Une amitié se formait de deux êtres qui devaient consentir par un sentiment vrai d’une sorte de pacte invisible. Une sorte d’accord secret et silencieux, passé et liant les deux parties. Il n’en était rien entre eux. Le seul pacte que Nuage des Marais avait passé, c’était avec lui-même. Ce pacte qui formatait le petit jeu auquel il jouait, il s’était promis de faire tout pour nuire à la petite Apprentie. Qu’avait-elle fait ? Rien du tout. Le problème était peut-être là. Nuage des Marais l’avait choisi pour son caractère bien trempé et parce qu’elle n’était pas très appréciée par les autres. Un peu comme… Quelqu’un qu’il connaissait que trop bien. Un peu comme… Un être qu’il côtoyait chaque jour et qui était le seul à qui il pouvait parler et se confier… Lui-même. Ce n’est certainement pas dans le regard hautain et mauvais de la femelle tricolore que Nuage des Marais trouva une réponse à ses pensées. Il se serait juré ne pas l’avoir en ami, pourtant, il y avait songé le temps de le dire. À ses yeux, cela ressemblait déjà à une faiblesse. Lui, il ne pouvait pas être l’ami de quelqu’un. Il ne pouvait pas se lier de quoi que ce soit avec qui que ce soit. Il ne devait laisser de place à cela dans sa vie. Tout ce qui comptait, c’était de se faire une place de choix dans le Clan de l’Ombre, pour cela, il jouait de ses muscles durant son entraînement d’Apprenti, il apprendrait à se servir un peu plus de sa tête avec Étoile du Serpentaire son mentor et ferait certainement un très bon Guerrier. Côté relationnel et social, c’était le calme plat, tout ce qu’il savait faire, s’était s’attiser les regards mauvais et la haine des autres, un peu dans le même schéma qu’il réalisait avec Nuage de Vipère. Tout ce qui compte pour lui, c’est de se faire plaisir un moment, qu’importent les liens qu’il ne peut pas nouer, qu’importe l’amitié ou l’amour qu’il ne connaît pas, il n’apprécierait pas que quelqu’un soit toujours collé à lui, il ne supporterait pas de dépendre de quelqu’un ou d’accorder trop vite sa confiance à un chat qu’il ne connaissait même pas. Non. Il n’était pas l’ami de ce chat. Il n’était l’ami de personne. Il ne dépendait de personne et ne dépendrait jamais de qui que ce soit.

« C'est vrai voyons, nous sommes amis ! D'ailleurs, il te reste ta question à me poser. »

Ce ne furent pas ces quelques mots lâchés avec une voix purement mensongère et encore moins les rires aux éclats qui les précédèrent qui convaincrait le jeune Apprenti. Bien trop fier pour perdre une seule seconde de son jeu, il plaqua un délicat sourire charmeur sur son visage. Ses babines ainsi étirées, il s’approcha un peu plus de la femelle. Elle pensait jouer correctement ? Elle se trompait. Son jeu était quasiment aussi mauvais que celui de l’Apprenti tigré. Si quelqu’un observait, il rigolerait bien de la bêtise des deux Apprentis, chacun tentant d’avoir le dessus sur l’autre et chacun pensait mener en bateau l’autre. Il fallait le dire, les deux étaient pathétiques dans leur genre et l’un ne valait pas mieux que l’autre. Retrouvant son plaisir dans le jeu, le jeune novice s’approcha si prêt d’elle que son pelage mouillé toucha celui de la femelle. Figé sur son visage, son sourire restait intact et comme s’il était réellement ami avec elle, il planta son regard dans le sien. Il n’eut aucune peine à déceler dans l’attitude fausse de la femelle toute la haine qu’elle émettait à son encontre. Il aurait fallu être aveugle pour ne pas voir cette flamme dans son regard tant elle prenait de la place. Étonnamment, cela ravit l’Apprenti. Le sourire qui s’arquait sur son visage prenait de plus en plus des airs cruels, reprenant les traits du plaisir malsain qu’il tirait de sa relation avec la petite femelle. Continuant ce jeu stupide qui ne mènerait à rien d’autre qu’à la haine entre eux et en tout état de cause, il articula :

« Ravi d’entendre que mes sentiments à ton égard soient partagés. Je m’en serais voulu que notre petit moment à nous tourne à la haine, ce serait avoir la réponse inverse à celle voulue au départ. Tiens, ça m’intéresserait de savoir pourquoi tu n’es pas proche de ta famille, tu sais de Petit Criard et Patte Blanche. »
Revenir en haut Aller en bas
Langue de Vipère
♪ Apprentie
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 13
Localisation : Loin, très loin.

Carte d'identité
Âge: 9 Lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Eclat d'Obsidienne

MessageSujet: Re: J'aurais mieux fait de rester au camp ~ PV Nuage des Marais - end   29.12.16 21:22

Je fixais toujours aussi durement le mâle, le sourire cruel figé sur mon visage tricolore. Je me sentais tellement forte, j'avais l'impression d'avoir le dessus sur le mâle tigré. Ce sentiment de supériorité enivrant j'aimerais le ressentir pour l'éternité. Perdue dans mes pensées, le mâle se rapprocha dangereusement de moi ce qui me déplut fortement. Mon sourire se transforma en mine dégoûtée et je m'écartais de lui au fur et à mesure qu'il s'approchait de moi. Je fronçais les sourcils. Le jeu était terminé pour moi, je pensais l'avoir remporté haut la main et cela m'avait rendue tellement euphorique que je ne pouvais aller au-delà. J'allais me lasser si nous continuons. Nuage des Marais lui semblait désireux de continuer et pensait jouer avec mes sentiments. Il était pathétique et un sourire se dessina sur mon visage. Au fond même si, j'étais trop fière pour l'admettre, j'appréciais le matou. Il mouvementait mes journées avec son jeu d'acteur minable et je commençais à éprouver de la sympathie pour lui. J'étais un peu honteuse de ressentir ça pour quelqu'un qui ne fait que jouer avec moi. Je ne me faisais pas d'illusions, nous ne serions jamais amis ni rien d'autre d'ailleurs. Ça me rendait étrangement triste. Est-ce que j'en souffrais ? Inconsciemment oui mais je ne m'en rendais pas compte. Chacun des mots prononcés hypocritement qui sortaient de la bouche du matou me faisait mal. Je savais pas pourquoi, ça me mettait hors de moi, je me sentais si faible et parfois si forte. Je savais pas où me mettre, j'en étais malade. Depuis le début je n'éprouve que de la colère à son égard mais ce n'était pas de la colère parce qu'il est stupide en réalité du fait qu'il voulait jouer avec moi me faisait mal alors je me persuadais de le haïr. Qui aime bien châtie bien disait-on. C'était le cas pour moi mais pas celui de mon faux ami, lui voulait juste me pourrir la vie par plaisir de voir les gens se briser. Il avait eu ce qu'il voulait il m'avait détruite en ébranlant toute ma vie. Il devait être heureux. Je serrais les dents.

« Ravi d’entendre que mes sentiments à ton égard soient partagés. Je m’en serais voulu que notre petit moment à nous tourne à la haine, ce serait avoir la réponse inverse à celle voulue au départ. Tiens, ça m’intéresserait de savoir pourquoi tu n’es pas proche de ta famille, tu sais de Petit Criard et Patte Blanche. »

Il connaissait mes points faibles. Dans le mille, tu as le jackpot. Je serrais plus fort les dents. J'étais perdante, il était vainqueur. La défaite avait un goût si amer. Je baissais les yeux sans répondre. Je savais moi même pas la réponse. Putain, j'avais envie de hurler tout ce que j'avais sur le cœur. Mais si je le faisais il me rirait au nez. Il avait pourri ma vie. Il avait réussi, il devait être fou de joie de me voir craquer si facilement, mais la fière Nuage de Vipère a un cœur, mais ça les gens ne veulent pas l'admettre, ne veulent pas le comprendre. Je devais être pathétique, encore plus que lui l'était. J'avais envie de pleurer comme un chaton. J'aurais mieux fait de rester au camp. J'aurais jamais dû les accompagner à la patrouille, oh, j'aimerais tant retourner dans le passé et me dire que je vais faire la plus grosse erreur de ma vie. Je voulais même plus me regarder en face, j'étais pitoyable.

« C'est bon t'as eu ce que tu voulais, rétorquais-je d'une voix brisée. T'as gagné, je craque »

Je suis partie le pas mou, le cœur battant, les larmes aux yeux. Il m'avait brisée moi et ma fierté et j'étais inconsolable.

_________________


©Nix
Nuage de Vipère vous insupporte en #ffffff Giggle

Merci Serp, notre valeureuse chef :


Encore merci pour ces magnifiques vava : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: J'aurais mieux fait de rester au camp ~ PV Nuage des Marais - end   31.12.16 0:47

C’est toujours avec cette insouciante de chaton qu’il avait prononcé ses quelques mots. Il jouait à son petit jeu, sans prendre garde à ce qu’il disait réellement ni même aux dégâts que cela pourrait causer. À vrai dire, il était égoïste et aveugle lorsqu’il entrait dans ces petits jeux, il en devenait presque mesquin, mais il ne voyait pas le mal qu’il causait. Non, il ne ressentait rien. La barrière menant à son cœur contrant tous les impacts d’un puissant revers invisible. On dit souvent que les enfants sont méchants entre eux, ce n’est pas faux. La conscience de Nuage des Marais ne s’arrêtant qu’à sa personne, il ne prend pas vraiment garde à ce que les autres peuvent sentir et ressentir. Tant que lui s’amuse, c’est le principal. Du moins, c’est ainsi qu’il voit sa vie, celle qu’il mène. Il fait des choix, ceux qui l’amusent au mieux, ceux qui, parfois, peuvent lui permettre de gravir plus haut que les autres, mais aux autres, il n’y pense que rarement. Faute de savoir le faire, faute de l’avoir appris en voyant ses frères et sœurs disparaître un peu rapidement. Toute conscience de l’autre envolé, tout amour pour l’autre envolé, il lui paraît normal de martyriser les autres à son profit. Après tout, on a qu’une vie, il fallait bien en profiter au mieux et quitte à faire des dégâts, autant blesser les autres, pas soi. Réellement piqué par la curiosité, le tigré attend une réponse honnête de la part de la petite Apprentie. Pour une fois qu’il cherche à en savoir plus sur une camarade de Clan. Est-ce qu’il connaissait réellement celle qu’il avait prise en grippe pour jouer ? Non pas vraiment. Il avait seulement remarqué qu’elle avait tendance à rester loin de sa famille. Étrangement, elle lui rappelait sa propre personne… Lui qui était si précieux aux yeux de ses deux parents accablés par le chagrin de la perte de ses frères et sœurs, se fichait royalement d’eux et n’avait jamais été proches d’eux. Étrange quand on sait qu’ils lui ont donné tout l’amour qu’ils avaient, qu’ils ont toujours été gentils, doux et attentionnés avec lui. Il n’aimait tout simplement pas d’être collé ainsi, trop dorloté, trop chouchouté. Il se rappelait bien des épisodes où ses parents avaient pris sa défense alors qu’il était l’auteur des faits pour lesquels on l’accusait. Fier de ses bêtises, il n’espérait que reconnaissance et ses parents se contentent de le défendre ou de justifier ses actes par la disparition de sa fratrie, ce qui n’était pas franchement la raison. Ses frères et sœurs, il n’en avait que faire, il ne s’était jamais intéressé à eux et se fichait bien de savoir s’il était encore vivant ou mort, s’il se serait entendu avec lui ou non. Il vivait au jour le jour, le passé n’avait pas besoin de venir traîner dans ses pas. Il avançait. Il avançait pour devenir un jour, un grand Guerrier. La tête haute, il visait le plus haut échelon. Il détrônerait Étoile du Serpentaire, son mentor, s’il le fallait. Était-ce la même chose pour Nuage de Vipère ? Impatient d’entendre sa réponse, elle ne fut pas celle espérée.

« C'est bon t'as eu ce que tu voulais. T'as gagné, je craque »

Pardon ? Pour la première fois de sa vie, Nuage des Marais se retrouva seul, abandonné et incrédule devant la situation. Bouche bée, il aurait bien pu gober les mouches qui traînaient en ce lieu que l’effet n’aurait pas été aussi fort que celui-ci. Royalement sur son derrière, le jeune Apprenti tenta de trouver ce qu’il avait dit de mal. Pourquoi est-ce qu’elle avait réagi ainsi ? Était-ce réellement des sanglots qu’il avait entendu alors qu’elle partait ? N’était-elle donc pas fière d’être éloignée des siens ? Elle devait être de ceux qui pensent que le sang est important. Étonnamment, la victoire à laquelle s’attendait le novice eu un goût amer. Toujours en attente d’une réponse, un peu sonnée par la scène que venait de lui faire la femelle, le sourire sur son visage s’était évanoui. Oh ! Si elle le voyait dans cet état après sa fuite. Si elle revenait en arrière et voyait à quel point il était si peu sûr de lui à ce moment. Tant de questions trottaient dans son esprit. Tant de questions qui restaient sans réponse et plus personne pour les éclairer. C’était tout alors ? Elle abandonnait ? Le jeu était fini. Ce n’est pas possible se répétait le jeune chat. Pas si tôt. Pas maintenant. Le jeu ne fait que commencer. Tout au plus, il avait gagné la première manche. Il était trop tôt. Trop tôt pour tout arrêter. La première victoire ne lui avait même pas apporté son lot de plaisir. Non. Ce n’était pas fini. Il choisirait quand la fin sonnerait. Ce n’était pas le moment. N’en sachant pas plus, il décida de finir sa toilette avant de repartir. Et d’un pas décidé, déstabilisé quant à ce qu’il venait de se produire, sa journée se finit sans plus de mouvements que cela, seul son esprit cogitait.

THE END.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'aurais mieux fait de rester au camp ~ PV Nuage des Marais - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'aurais mieux fait de rester au camp ~ PV Nuage des Marais - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» {FLASHBACK} Ouais, bah t'aurai mieux fait de rester au lit. |PV ANSHU|
» [1625] Il y a des jours où on aurait mieux fait de rester au lit.
» Tu aurais dû rester au camp [Alex]
» l'humour est un masque fragile (merci Digidix pour ce titre qui claque j'aurais pas fait mieux :) ) [pv Zassou]
» De retour au camp ! ( With Nuage de Plume )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-