THE PROPHETIES BEGIN

Thème III - L'intégration

 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 190
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 71 (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   04.09.16 15:05

Fierté et bonheur étaient les maîtres mots de mon état actuel. Je me sentais voler comme une plume légère. Je jetai un dernier regard à la pouponnière que je quittais définitivement... Du moins jusqu'à la prochaine fois. Cette réflexion m'arracha un sourire tandis que je pensais à mon compagnon. Force de l'Ours avait été tout aussi heureux que moi lors du baptème de notre dernière portée qui avait eu lieu de cela quelques jours.

Je ronronnai toute seule, puis rougis lorsque je m'en aperçus. Je balayai la clairière du regard soudainement mal à l'aise, espérant que personne ne m'avait vu. On m'aurait pris pour une folle! Je soupirai de soulagement, remarquant que tous les guerriers de notre cher clan du vent vaquaient à leurs occupations sans faire attention à moi.

Je marchai tranquillement vers la percée, sentant que mon estomac criait famine. Je vis une de mes filles allongée non loin de là. Petit Albatros maintenant Nuage d'Albatros. La joie reflua dans mon corps, comme une cascade qui se déverse dans mon sang. Ma petite avait survécu alors que tout criait le contraire. Voilà ce qui me rendait si heureuse. La voir s'épanouir. Mais elle demeurait bien petite encore. Trop petite. Ma fille avait beau manger, j'avais l'impression qu'elle ne prenait pas un gramme. Et s'il lui arrivait quelque chose au cours de son apprentissage? Jamais je ne le permettrais. Il faudra que j'en parle impérativement à son mentor. Et si sa musculature ne se dévelopait pas? Et si elle se cassait une patte? Et si elle était trop faible pour devenir guerrière? Tant de questions me hantaient, mais je les chassais de ma tête. Ce n'était pas le moment d'y penser.

Je trottinai vers elle et la saluai avec un grand sourire, et d'une voix gaie, je lançai, appuyant bien sur le second mot :

"Bonjour Nuage d'Albatros! Comment vas-tu ma chérie? Les autres apprentis de la tanière te laissent dormir comme il faut, tu ne manques de rien?"

Je m'assis à ses côtés. Je la contemplai d'un air maternel. Ses yeux semblaient vifs et lumineux. Son visage s'était affiné et perdait des rondeurs de l'enfance. Sa fourrure ... J'écarquillai les yeux. Elle n'était pas parfaitement blanche! Mon instinct de mère prit aussitôt le dessus, comme par réflexe. Je saisis ma fille par la nuque, et l'approchai de moi. Je me mis à lui lècher le haut de la tête et lui faire une toilette correcte, ignorant ses cris de protestations. Non mais. Ce n'est pas parce qu'elle est maintenant apprentie qu'elle doit se négliger.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 628
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   04.09.16 16:33

brother, stuck in the sound

Elle s'étira de tout son long. Nuage d'Albatros se dressa de toute sa misérable grandeur et agita les oreilles. Ses yeux se froncèrent, son museau remua. Elle pétrit le sol de ses griffes et soupira. Tout portait à croire que la gamine avait faim. Un frisson la parcourut et elle grimaça. Elle n'avait plus sa mère pour la nourrir. Elle surprenait de rêver qu'elle tétait sa mère, au lieu de planter ses crocs dans une juteuse proie comme elle devrait le faire. Fière apprentie qu'elle était. Sa queue se balança de droite à gauche tandis qu'elle demeurait placide, assise au milieu de la tanière. Tout le monde dormait. Elle était toujours la première levée. Etrangement, elle préférait dormir l'après midi, puisqu'elle ne pouvait rien faire quand le soleil était haut dans le ciel. Elle participait alors aux patrouilles dans des endroits un peu abrités la journée, ou elle excellait dans les patrouilles nocturnes. En effet, son mode de vie lui avait apprit où était chaque zone d'ombre, elle savait avec précision quand le soleil se levait et se couchait. Elle pouvait s'en vanter, mais évitait. Si elle le savait, elle trouvait en revanche que la raison était peu honorable. En aucun cas Nuage d'Albatros ne voulait paraître faible. Elle se surprit d'avoir un pincement de cœur en cherchant Nuage d'Alcidé du regard. Il n'était pas là, lui. Lui, le bougre, lui, il l'avait lâché pour choisir la voie des guérisseurs. Même si elle soutenait son choix, elle ne pouvait s'empêcher de regretter les moments où ils étaient ensemble à la pouponnière. Doucement, elle se faisait une raison. Après tout, Nuage d'Alcidé était un pacifiste, contre la guerre, contre le sang inutile. Nuage d'Albatros s'en fichait. Du moment où elle faisait quelque chose qui lui paraissait fondamentalement bon, elle se fichait des moyens utilisés. Si bien elle ne remettait en question la politique de son Clan, jugeant qu'Etoile Fauve avait raison de punir les chats qui le méritaient. C'était l'exemple. On ne se riait pas des règles du Clan du Vent. Le meilleur Clan de l'univers aux yeux d'Alby.

Poussée par sa faim qui continuait à la torturer, elle se sortit de ses réflexions en agitant doucement la tête. Remuant une dernière fois les oreilles et avec son visage fermé qui la caractérisait, elle sortit de la tanière. Elle jeta son regard au sol, il y avait suffisamment d'ombre pour en sortir. Elle contournait les coins éclairés, quitte à faire des détours. Elle haïssait ses regards qui se posaient sur elle. Elle se sentait telle une bête affreuse. Elle ne voulait pas être montrer du doigt. Elle pensait fort à Etoile Fauve. Il avait un physique atypique. Il était respecté. Un jour, elle serait respectée comme lui. Arrivée au tas de gibier, elle laissa son ventre choisir une souris. La proie dans la gueule, elle commença à la déguster quand elle entendit au loin une voix familière.

« Bonjour Nuage d'Albatros! Comment vas-tu ma chérie? Les autres apprentis de la tanière te laissent dormir comme il faut, tu ne manques de rien? »

Elle soupira. Toute gamine de son âge reniait désormais quelque chose de fondamental : ses parents. Coeur Vaillant arrivait vers elle, toute contente de voir sa progéniture manger à sa faim et vivre comme bon lui semblait. Elle leva un sourcil et se contenta de continuer à manger sa proie. Elle avait faim. Elle avait besoin de manger. Elle parlerait après. Faire les deux à la fois lui paraissait grotesque. Le gibier était suffisamment rare pour qu'elle remplisse son estomac d'air. Elle se devait de déguster cette douce chair, cette …

Visiblement Coeur Vaillant en décida autrement. Nuage d'Albatros sentit que ses crocs attrapèrent sa nuque, et la petite tomba. Juste après, la langue de sa mère lui lavait la fourrure, et la gamine soupira d'agacement. La pensait – elle incapable de s'occuper d'elle même ? Elle ? Elle grogna, elle prenait soin d'elle, afin de garder son aspect fantomatique et particulier.

« Maman lâche moi ! C'est gênant sérieux, je sais me laver quand même ! »

Elle poussa la truffe de sa mère à l'aide de ses pattes avant en feulant et grognant. La fourrure hérissée, elle prit un air digne et se lava seule en soupirant. Elle n'avait clairement pas besoin d'avoir un pot de colle en plus. Elle était grande maintenant.

« Tout va bien, on s'amuse bien et oui j'ai de la place. Et Etoile Fauve est un très bon mentor ! Et toi ? »

Elle fronça les sourcils et sa queue s'agita sous le signe de l'exaspération. Elle détestait quand sa mère faisait ça. Elle était gênée et ne savait pas quoi faire.

« T'en veux un peu ? » dit – elle en poussant la souris devant elle. « Je la finirais pas seule. »

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 71 (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   09.09.16 14:44

« Maman lâche moi ! C'est gênant sérieux, je sais me laver quand même ! »

Je ne prenais guère garde à ses mots, trop préoccupée par ma tâche de mère. Mais je ne me faisais pas d'illusions. Ces moments étaient mes derniers... Alors je profitais. Consciencieusement, méthodiquement, j'avais presque terminé de rajuster ses touffes sur son visage quand elle poussa ma truffe, m'empêchant ainsi de l'atteindre. Je remuai les oreilles et fronçai les sourcils, prenant une attitude offensée. Une petite toilette maternelle de temps à autres, cela ne fait de mal à personne non? Nuage d'Albatros était encore si petite et frêle... J'avais tant envie de la serrer entre mes pattes et lui promettre à jamais que je serais là pour elle.
Ma fille se lava toute seule, tandis que je la couvais d'un regard maternel et affectueux, attendrie. Puis j'eus un pincement au coeur. Allait-elle me repousser à jamais ainsi? Etait-ce le destin d'une mère? Que leurs enfants les abandonnent? Je soupirai.

« Tout va bien, on s'amuse bien et oui j'ai de la place. Et Etoile Fauve est un très bon mentor ! Et toi ? »

Je la regardai exaspérée, et j'eus de nouvement mon coeur qui se serra. Moi qui pensait lui faire plaisir en allant la voir et prendre de ses nouvelles.

« T'en veux un peu ? Je la finirais pas seule. »

J'hochai la tête, et m'approchai de mon enfant pour que nous puissions manger toutes les deux cette souris.Il faut pourtant que tu te nourisses... Je surveillerais que tu t'alimentes assez. Cela est important pour devenir une forte guerrière aguerrie et en bonne santé. Je plongeai mes crocs dans la chair juteuse de la proie, croquai, mastiquai puis avalai lentement, et répondis :

"Eh bien, je reprends mes activités de guerrière. Cela faisait bien longtemps que je n'avais plus foulé nos terres, cela fait beaucoup de bien de pouvoir faire de petites parties de chasse avec ton père. Et puis, nourir la tribu est la plus importante des tâches d'une guerrière et j'étais ravie de pouvoir de nouveau remplir mes fonctions totalement. "

Je lui souriai tendrement, et passai ma queue sur le haut de sa tête avec délicatesse, pour la reposer ensuite autour de mes pattes. Je repris :

"Bien que mes petits me manquent beaucoup. C'est dur pour une maman de laisser s'envoler et grandir ses enfants, surtout au début. Mais rien n'est plus beau que de lire le bonheur sur le visage de sa fille. Je suis très heureuse que tu t'amuses bien. "

Et que tu aies survécu... et que tu survives toujours. J'avais tellement peur qu'Etoile Fauve soit trop dure avec toi et que tu croules sous la dureté de la tâche, ou que tu t'égares et meurs par un terrible accident. Jamais je n'ai la conscience tranquille ma chérie. Je souriai légèrement, et demandai :

"Etoile Fauve n'est pas trop stricte? Qu'as-tu appris au cours de ces quelques entraînements? Cela te plaît?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 628
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   13.09.16 21:22

rhinestone eyes, gorillaz

Sa mère la questionnait. Sur des banalités. Sur sa vie. Etait – elle grande ? Avait – elle prit deux ou trois queues de renard ? Oh, et était – elle devenue en deux lunes la plus illustre des guerrières, connue et reconnue à travers Cerfblanc ? Petit Albatros, dans son agacement perpétuel et avec sa mine désintéressée, continuait à manger sa proie en la mâchouillant compulsivement, de la viande sur son museau. Elle avait faim. Elle ne faisait après tout que meubler la conversation. Depuis qu'elle était apprentie, elle s'était détachée de sa mère. Elle voulait faire la grande. Elle voulait marcher sur des échasses, être une géante, démolir les gratte ciels de la ville des Bipèdes et manger la lune qui sait. Si le corps de sa mère était continuellement au dessus d'elle, elle ne pouvait pas s'élever. Elle n'irait jamais haut dans le ciel. Jamais elle ne serait la chef du promontoire. Jamais elle ne serait la coqueluche d'un régime politique. Coeur Vaillant lui expliqua à quel point elle aimait reprendre la chasse avec son compagnon, Force de l'Ours, père de Nuage d'Albatros. Son sourire, alors parapluie, devient planche de bois. Elle enviait secrètement cette liberté, les patrouilles, la chasse. L'idée de ressentir l'adrénaline d'une poursuite après un lapin la grisait sans la pratiquer. Les lapins allaient au soleil. Elle ne pouvait pas les chasser.
Elle s'arrangerait avec Coeur Fleuri pour trouver une solution. Elle prenait légèrement le soleil en début de journée et à l'aube. En effet, elle s'arrangeait pour prendre sa dose de lumière, mais l'évitait quand ses rayons pouvaient brûler sa peau fragile. Irait – elle chasser le lapin un jour ? Elle en doutait de plus en plus. Les merles et les stupides musaraignes seraient son lot quotidien. Elle serait une guerrière attitrée à la guerre. C'était ce qu'elle voulait. Défendre son camp, ses valeurs, sa famille, son peu d'amis. Son cœur se gonfla de fierté. Elle le deviendrait. Coeur Fleuri lui disait qu'elle pouvait tout faire. Pourquoi ne pas la croire.

« Bien que mes petits me manquent beaucoup. C'est dur pour une maman de laisser s'envoler et grandir ses enfants, surtout au début. Mais rien n'est plus beau que de lire le bonheur sur le visage de sa fille. Je suis très heureuse que tu t'amuses bien. »

Elle grimaça, se sentait soudainement fille indigne. Elle ne s'était pas mise à la place de sa mère. Elle avait sacrifié 6 lunes de sa vie pour s'occuper d'elle et Nuage d'Alcidé. Elle se mit à réfléchir, se demandait si c'était vraiment être indigne de sa part de vouloir d'émanciper de sa mère. Elle en vint à la conclusion rapide que non. Elle était destinée à partir. Elle n'était pas destinée à rester près de sa chère mère et de son cher père toute sa vie. Personne n'y était destiné.

« Tant mieux alors. »

Elle ne trouva que ça à dire, un morceau de viande entre les crocs. Que dire d'autre ? « Oh je suis si désolée, et si tu demandais au temps d'arrêter les lunes tiens ? ». Elle leva les yeux au ciel en soupirant. D'un point de vue extérieur, elle était tout à fait insupportable. De son point de vue à elle, elle était juste une énième gamine pseudo-marginale qui prenait un air désabusé sans avoir rien vécu. Elle avait une famille aimante et un Clan là pour elle, pourquoi cracher sur une existence non consumée ? C'était stupide. Venant de la gamine, les questions philosophiques lui passait au dessus du crâne. Son atout était les joutes verbales et les manipulations, les retournements de situation n'étant pas de son ressort.

« Etoile Fauve n'est pas trop strict? Qu'as-tu appris au cours de ces quelques entraînements? Cela te plaît? »

Oh. C'était une question intéressante. Elle allait pouvoir parler de son entraînement, de son mentor illustre, de son adrénaline. Ses yeux s'illuminèrent et elle sourit soudainement.

« Il est un peu spécial. Il a l'air vraiment très intéressant, je pense qu'il se cache derrière son cynisme aha. J'espère. En tout cas. En tout cas c'est vraiment passionnant, il m'apprend les bases pour le moment, comme comment utiliser le vent à notre avantage, c'est vraiment cool ! Ca me plait ouais, dire qu'un moment j'ai hésité à être guérisseuse ! Je me serais ennuyée comme un rat mort. Je préfère courir de partout et me dire qu'un jour je serais une chasseuse, voire mieux, une vétérante, une guerrière ! »


Elle se redressa sur ses pattes, la tête haute. Sa queue battait dans le vent et l'idée de devenir un jour quelqu'un d'important la remplissait d'espoir. Elle avait fini sa souris et la balayait d'un coup de patte, ricanant.

« Et t'as des nouvelles de Nuage d'Alcidé ? Je le croise plus trop du coup, il s'amuse bien avec Coeur Fleuri ? Ça doit être très drôle de l'avoir en mentor ! »

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 71 (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   14.09.16 21:51

Mes oreilles se pointèrent en avant, prête à entendre tout ce que ma fille avait à me raconter. Mon coeur se gonfla d'amour lorsque ma chère Nuage d'Albatros sourit. Ces sourires allaient devenir de plus en plus rare qui plus est...

« Il est un peu spécial. Il a l'air vraiment très intéressant, je pense qu'il se cache derrière son cynisme aha. J'espère. En tout cas. En tout cas c'est vraiment passionnant, il m'apprend les bases pour le moment, comme comment utiliser le vent à notre avantage, c'est vraiment cool ! Ca me plait ouais, dire qu'un moment j'ai hésité à être guérisseuse ! Je me serais ennuyée comme un rat mort. Je préfère courir de partout et me dire qu'un jour je serais une chasseuse, voire mieux, une vétérante, une guerrière ! »


Bizarre, c'est un adjectif qui convient assez bien à notre chef après tout. Je me souviens avoir été tellement fière que ma fille soit son apprentie! Je ronronnai, voyant que tout allait pour le mieux pour elle. C'était le principal qu'elle soit heureuse et seraine. Parler de son entraînement eut l'air de l'enthousiasmer grandement, et de lui donner une soudaine assurance, une hardiesse subite. Elle balaya, avec presque impertinence, le cadavre de la souris et miaula d'une voix intéressée :

« Et t'as des nouvelles de Nuage d'Alcidé ? Je le croise plus trop du coup, il s'amuse bien avec Coeur Fleuri ? Ça doit être très drôle de l'avoir en mentor ! »

Je souriai. Mes deux enfants avaient pris deux voies différentes, tout comme la génération avant eux. Moi et ma soeur Coeur Fleuri. Il est vrai que nous avions eu assez peu de temps en commun après la pouponnière. Nos vies sont bien peu semblables, mais nous arrivons toujours à nous procurer quelques instants de temps en temps, notament lors des cérémonies du partage du repas, les midis. Je répondis :

"Ne t'inquiète pas, tu trouveras du temps à lui procurer lorsque vous aurez pris le rythme tous les deux. Sur lui, eh bien, j'allais quérir de ses nouvelles juste après toi. D'après ce que j'ai vu, il a l'air d'adorer ce qu'il fait. Je pense qu'il a bien choisi de suivre cette direction. Au moins il ne sera jamais en danger, lui, je pensais. Je pense que Coeur Fleuri et lui vont bien ensemble, ils doivent former un bon duo. Mais c'est vrai qu'avoir ma chère soeur en mentor ne doit pas être simple tout les jours, même ce n'est pas simple.

J'ajoutai, malicieuse :

Je suis bien placée pour le dire.

Je repris ensuite une mine plus ferme, plus anxieuse. Il fallait passer aux choses un peu plus sérieuses:

"Tu arrives bien à t'acclimater alors pour tes entraînements? Tu n'es pas en retard comparée aux autres? Surtout n'hésite pas à me demander si tu as besoin d'aide, n'est ce pas je serais toujours là pour toi. Tu vas faire quoi après le repas?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 628
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   18.09.16 21:24

the bunting song, the good, the bad & the queen

Quand elle sut qu'Alcy et Coeur Fleuri avaient, apparemment, une alchimie inimitable, un pic de jalousie transperça le cœur de Nuage d'Albatros. C'était sa tante. A elle. Seule. L'idée que Nuage d'Alcidé devienne son préféré ou son apprenti désormais lui faisait atrocement mal. Elle fronça le museau et baissa légèrement les oreilles, lui donnant un air manifestement énervé. Elle était sa gamine préférée. C'était avec elle que Coeur Fleuri devait adorer jouer. Elle se rappelait de la fois où elle s'était enfuie avec de la sauge dans la bouche et son cœur s'accéléra. Coeur Fleuri avait – elle été si énervée qu'elle lui en avait voulu après ? Reportant son affection alors sur Nuage d'Alcidé ? Son cœur se serra et elle sentit une brisure en elle. Elle faillit même regretter de ne pas avoir été apprentie guérisseuse, pour rester indéfiniment aux côtés de sa tante.

Cependant, elle se mit à la place de Nuage d'Alcidé. Elle ne pouvait pas l'envier. S'il avait été guerrier, sa vie aurait été un enfer. Il était trop pacifiste, trop dans le dialogue, trop dans l'envie de soigner. Voir une goutte de sang versée par sa faute l'effrayait et l'idée de blesser autrui l'angoissait. Là où Nuage d'Albatros semblait avoir une morale qui lui était bien propre et uniquement basée sur ses hautes ambitions, Nuage d'Alcidé était un médiateur dans l'âme, gardien de la paix entre les Clans. En vérité, jamais Alby n'aurait été heureuse en apprentie guérisseuse. Elle se serait mise à frapper tout sur son passage, marteler des herbes rares ou tester des concoctions de son invention sur elle ou des patients dans l'unique but de tester, s'amuser, créer l'inattendu. Ses rares moments d'adrénaline, moments si chers à ses yeux, auraient été durant un rush, en épidémie, où l'avenir du Clan allait dépendre de ses soins. Véritablement, elle avait besoin de ses coups de sang, de ce chaos dans sa vie pour imaginer vivre et se sentir vivante. La vie de guérisseur était vraisemblablement trop calme pour l'albinos.
Puis, ç'aurait été donner raison aux mauvaises langues. C'aurait été s'agenouiller devant la masse, leur donner sur un plateau d'argent tout ce qu'il imaginait de son avenir. C'aurait été leur donner son futur en poche et les entendre dire qu'ils s'en doutaient depuis le jour où elle avait ouvert les yeux. Jamais elle ne s'en serait remise.

Jamais elle ne l'aurait accepté.

« Tu arrives bien à t'acclimater alors pour tes entraînements? Tu n'es pas en retard comparée aux autres? Surtout n'hésite pas à me demander si tu as besoin d'aide, n'est ce pas je serais toujours là pour toi. Tu vas faire quoi après le repas? »

Elle serra crocs et coussinets, sa respiration coupée. S'acclimater ? S'acclimater pourquoi ? Elle leva la tête et tarda ses yeux pourpres sur sa mère. En retard ? Pourquoi elle serait en retard ? Elle ferma les yeux. Sa mère la prenait – elle encore pour une demeurée, à devoir traîner la patte devant Etoile Fauve en demandant, la bouche en cœur, si oui ou non elle avait le droit d'être aussi bonne que les autres ? Elle souffla et hésita un moment à répondre. Sa mère l'agaçait, en bonne gamine qu'elle était. Elle se dressa sur toute sa misérable hauteur et s'éclaircit grossièrement la gorge, se donnant un faux air raté de diva.

« Et pourquoi je serais en retard ? C'est pas parce que j'ai des yeux chelous et le pelage blanc que je suis moins bonne que les autres. Je serais meilleure qu'eux je te dis. » Elle souffla. « Vous m'agacez à tous m'emmerder avec ça, je suis pas une gamine, je suis grande maintenant, et je sais ce que je peux faire. Je sais m'acclimater aux entraînements ouais, comme n'importe quel apprenti. » Ses oreilles s'abaissèrent et son museau se fronça. « Si vous êtes si inquiets que ça, bah fallait pas me créer voilà. »

Elle soupira et retomba sur ses pattes avant, les sourcils froncés.

« Et après le repas, je vais m'ennuyer parce qu'il fait jour, comme d'hab. »

Heureusement, un bruit la sortit de son déluge de rage. Elle sursauta et se retourna, affolée. Qui approchait comme ça ? Généralement, les autres chats n'avaient pas tendance à s'incruster lors de discussions. Et arrivait Coeur Fleuri, avec ses yeux tombants et fatigués, son corps rond et harmonieux, son pelage flamboyant et comme un parterre floral. Le cœur de la gamine s'emballa et instantanément, un sourire se peignait sur son visage. Tata.

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 71 lunes (octobre 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   20.09.16 11:02

Soupir. Ennui. Fatigue.

Elle ne savait pas trop quoi faire. Personne n'était venu lui rendre visite, ces trois derniers jours. Rien de particulier non plus à signaler dans les différentes tanières du Clan : elle se retrouvait dépourvue de toute activité constructive.

Lorsqu'elle était entrée dans la pouponnière, cependant, un étrange sentiment s'était emparé d'elle. Ce curieux sentiment lui rappelait celui de l'absence, comme s'il manquait quelque chose au tableau. Cœur Vaillant n'était plus reine, Nuage d'Alcidé et Nuage d'Albatros n'étaient plus des chatons. Le mâle était devenu son apprenti, à sa grande joie, et la petite albinos étaient devenue l'apprentie du chef, à son grand désarroi.

Sans doute regrettait-elle déjà ce temps doux et lent, où elle pouvait rendre visite à sa sœur et à ses petits protégés dès que cette fantaisie lui effleurait l'esprit. Elle avait l'occasion de les materner, de vivre cette ambiance de famille qu'elle ne connaîtrait jamais ... Mais désormais, tout cela était révolu, et il lui fallait abandonner ces six lunes tendres et chaudes où elle avait pu admirer l'évolution de ces petits bouts de choux.

« Et après le repas, je vais m'ennuyer parce qu'il fait jour, comme d'hab. »

Ruminant ses pensées, la guérisseuse reconnut cependant l'éclat de voix de sa nièce. Celle-ci paraissait colérique, et Cœur Fleuri savait à quel point elle pouvait être violente dans ses propos lorsqu'elle était agacée. Elle vit également furtivement la fourrure rousse de sa sœur, et se décida à les rejoindre pour voir de quoi il en retournait.

Sans grâce et sans trompettes, l'écaille déboula en une démarche lente et assurée à côté de Nuage d'Albatros. Ses longues enjambées lui avaient permis d'atterrir sans bruit, et elle remua les moustaches d'amusement devant le sourire qui avait remplacé l'air affolé de sa nièce. Son regard vague se posa sur elle avec bienveillance, et elle lui frotta le haut du crâne avec un air à la fois ravi et sévère. Elle savait qu'elle se disputait avec sa mère à l'instant, et elle espérait lui faire comprendre par son regard appuyé que cela ne lui avait pas échappé.

« Alors, petite discussion mère-fille ? De quoi parle-t-on par ici ? Je m'ennuyais dans ma tanière, alors je me suis dit que j'allais venir vous ennuyer ici à la place. Ça va, vous deux ? »

Cœur Fleuri lança un sourire étincelant et enfantin à Cœur Vaillant, pour faire l'idiote et apaiser les tensions naissantes. Il y avait des chances pour que cela agace plus qu'autre chose sa sœur, mais Cœur Fleuri prenait à cœur de prendre soin d'elle, quoiqu'elle en dise.

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cccc99

Merci Plume, c'est giga-cute ! ♥

Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Messages : 190
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 71 (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   02.10.16 19:12

Mes paroles n'eurent pas l'effet escompté. Ma fille se contracta de tout son être, serra ses crocs. Posa ses yeux sur moi. Yeux qui jetaient des éclairs. Je la fixai sans comprendre, en fronçant les sourcils. Quoi, je n'avais pas le droit d'être sa mère? De m'inquiéter pour elle? Etait-ce ma faute si elle était différente? Non. J'avais l'impression qu'elle pouvait disparaître à chaque minute. Etais-je en faute de vouloir son bien? Nuage d'Albatros se redressa, se racla la gorge pour me répondre. Je compris aussitôt que ce ne serait pas des paroles agréables, et je fus servie :

« Et pourquoi je serais en retard ? C'est pas parce que j'ai des yeux chelous et le pelage blanc que je suis moins bonne que les autres. Je serais meilleure qu'eux je te dis. » Elle souffla. « Vous m'agacez à tous m'emmerder avec ça, je suis pas une gamine, je suis grande maintenant, et je sais ce que je peux faire. Je sais m'acclimater aux entraînements ouais, comme n'importe quel apprenti. Si vous êtes si inquiets que ça, bah fallait pas me créer voilà. »

Je fronçai les sourcils et grognai légèrement. Comment osait-elle parler sur ce ton à sa mère? Elle rajouta :

« Et après le repas, je vais m'ennuyer parce qu'il fait jour, comme d'hab. »

Si elle savait aussi bien s'acclimater, au lieu de s'ennuyer elle pouvait toujours trouver des choses à faire. Elle n'a pas forcément besoin de sortir pour s'entraîner. Comment osait-elle me dire que je n'avais pas à la créer? Ses paroles avaient eu l'effet d'un coup de poignard intolérable. Ce n'est pas parce que madame était l'apprentie du chef qu'elle devait tout se permettre. Je grondai, les yeux furieux :

"Baisse d'un ton jeune fille, n'oublie pas qu'elle est ta place quand tu me parles."

J'étais vexée qu'elle me dise cela. J'étais attristée qu'elle ne comprenne pas pourquoi je m'inquiétais pour elle. En lui demandant comment se passait son entraînement, jamais je n'avais voulu la blesser ou lui laisser entendre qu'elle était inférieure. Mais il fallait qu'elle admette tout de même qu'elle serait à jamais différente et à part des autres. Ce ne sera que lorsque ce sera fait qu'elle avancera. J'ouvris la gueule pour parler à nouveau lorsque j'entendis des pas derrière moi. Cette démarche était reconnaissable entre milles. Ma soeur. Elle s'était approchée de ma fille, et lui avait caressé le bout du crâne, la couvant d'un regard doux. Je soupirai.

Coeur Fleuri me lança un regard joyeux, qui me fit lever les yeux au ciel. Diable, pourquoi fallait-elle qu'elle se mêle toujours de tout? Elle miaula d'une voix gaie :

« Alors, petite discussion mère-fille ? De quoi parle-t-on par ici ? Je m'ennuyais dans ma tanière, alors je me suis dit que j'allais venir vous ennuyer ici à la place. Ça va, vous deux ? »

Je souriai, d'un sourire sarcastique, quelque peu agacée.

"Nous parlions de l'entraînement de Nuage d'Albatros, qui se passe très bien d'après ce que j'ai compris. Nous nous demandions d'ailleurs ce que tu devenais, toi et Nuage d'Alcidé. J'allais justement prendre de tes nouvelles."

Mon regard se fit légèrement plus doux. Au fond, j'étais contente que ma soeur soit là. Elle venait de nous éviter une dispute inutile.

Spoiler:
 

_________________

Bravo pour ce superbe dessin, j'ai nommé Lapipisounet! Happy face Son atelier ici
Coeur Vaillant miaule en 993300
Coeur Vaillant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 628
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   26.10.16 21:24

my propeller, artic monkeys
Elle se comportait, comme une sale gosse. Elle était l'enfant que personne n'aurait voulu avoir. Nuage d'Albatros trouvait des objections à n'importe quelle remarque et faisait de son sport personnel l'art de déranger. Le problème avec la gamine, c'est que ses parents ne dérogeaient pas à la règle. A vrai dire, ils étaient les premières cibles. Ils représentaient tout ce qu'elle haïssait : le côté conservateur, l'autorité, l'hypocrisie. Elle s'allongea un moment et regarda d'un air désabusé le camp. Elle avait une mine insupportable dans ses moments là. L'albinos avait le regard du dédain et du mépris. Elle agita les oreilles puis sa mère parla.

« Baisse d'un ton jeune fille, n'oublie pas quelle est ta place quand tu me parles. »

Un sourire s'étira sur son visage. Chouette. Elle avait eu l'effet voulu. Si elle continuait ainsi, elle pourrait bientôt se plaindre tout haut à la pouponnière que « ohlàlà, mes parents sont vraiment injustes, ils préfèrent mon frère, il est apprenti guérisseur puis il est pas albinos lui ». Elle avait l'art et la manière de vouloir s'attirer la haine pour jouer la victime ensuite. L'art de se victimiser était peu à peu devenu sa marque de fabrique. Elle avait ainsi la possibilité de s'attirer le capital sympathie qu'ont les victimes pour tourner après les autres en dérision. C'était astucieux. C'était lâche. Elle jeta un regard tout sourcil levé vers sa mère. Elle sentait clairement qu'elle allait se faire remettre à sa place de force. N'aie-je pas déjà dit que Nuage d'Albatros adorait provoquer de forts sentiments ? Etant laide et peu aimable, elle n'arrivait qu'à provoquer des sentiments négatifs et de haine. Il avait quelque chose de beau dans la colère et la haine, quelque chose de spontané, quelque chose pouvant mener un être humain jusqu'à de grandes choses.

« Comment oublier quand on me le rappelle tout le temps ? Je suis laide, pas bête maman. »

C'était par une astucieuse déformation des propos de sa propre mère qu'Alby se surprit à se délecter de la situation. Elle s'en fichait. Les entraînements la canaliseront. Si elle avait toute l'énergie du monde transférée en elle par le biais d'une haine dévorante et d'une envie de provoquer pour l'amour de la provocation, elle espérait que cette énergie allait se transformer en quelque chose de positif. Elle ne souhaitait pas non plus devenir un être de haine, une sorte d'antichrist ou une connerie du genre. Elle n'avait pas envie d'être une sorte de démon, arrivant quand on l'appelle. Non. C'était clairement pas son désir.

« Alors, petite discussion mère-fille ? De quoi parle-t-on par ici ? Je m'ennuyais dans ma tanière, alors je me suis dit que j'allais venir vous ennuyer ici à la place. Ça va, vous deux ? »

C'était la voix divine. La voix du Seigneur. Ses oreilles se mirent à frémir d'excitation et elle se retourna d'un coup vers sa tante. Sa mère prit la parole en premier, ce qui eut pour Alby des airs de provocation. Sa mère voulait parler à sa tante pour la marquer le plus peut – être ? L'albinos serra les mâchoires, elle ferait tout pour se faire remarquer de la guérisseuse.

« Nous parlions de l'entraînement de Nuage d'Albatros, qui se passe très bien d'après ce que j'ai compris. Nous nous demandions d'ailleurs ce que tu devenais, toi et Nuage d'Alcidé. J'allais justement prendre de tes nouvelles. »

En plus, elle prenait la parole pour la descendre. Elle. Nuage d'Albatros. Son torse se gonfla, comme si elle voulait intimider qui que ce soit. Autant vous dire que la tentative fut ratée, vu le gabarit de la gamine. Oui son entraînement se passait très bien. Coeur Vaillant était – elle jalouse ? Avait – elle voulue avoir sa fille en apprentie ? C'était flou.

« Oui, tout se passe très bien. Et comment va Alcy ? Apparemment il s'amuse beaucoup ! »

Spoiler:
 

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 71 lunes (octobre 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   31.10.16 21:08

« Nous parlions de l'entraînement de Nuage d'Albatros, qui se passe très bien d'après ce que j'ai compris. Nous nous demandions d'ailleurs ce que tu devenais, toi et Nuage d'Alcidé. J'allais justement prendre de tes nouvelles. »

Coeur Fleuri bomba légèrement la poitrine. Elle devait avouer apprécier le ton de sa sœur, et surtout qu'elle lui demande des nouvelles de façon aussi charmante. Elle se serait plutôt attendue à une douce lacération de visage de la part de la seule membre de sa fratrie, et ne pas devoir user d'ironie la délectait. Et puis, si l'entraînement de Nuage d'Albatros se passait à merveille, tout allait pour le mieux, non ?

« Oui, tout se passe très bien. Et comment va Alcy ? Apparemment il s'amuse beaucoup ! »

La guérisseuse eut un petit sourire ravi à l'exclamation de l'albinos. Elle se doutait qu'elles ne se préoccupaient pas réellement tant du cas de Nuage d'Alcidé à l'instant, mais que la petite ait le bon goût de ne pas sauter au visage de sa mère devant ses yeux lui évitait d'être dans l'embarras. Cependant, Coeur Fleuri savait parfaitement combien l'enfant pouvait être difficile, et elle était rarement crédule devant les airs de victime que pouvait arborer Nuage d'Albatros.

« Ravie d'entendre que tout se passe bien pour tes moustaches, reine des neiges ! », elle frotta le haut du crâne de l'apprentie avec des yeux doux, pour souligner la taquinerie, puis poursuivit : « Moi je vais bien, comme d'habitude j'ai envie de dire ! Et Nuage d'Alcidé se porte comme un charme, je pense que ce petit loir se repose encore, j'irai lui secouer les puces quand j'en aurai terminé avec vous, avec moi il n'a pas de répit ! »

L'écaille prenait rarement ses airs de pitre, sauf quand elle était devant sa sœur. Au pire, elle provoquait l'agacement, au mieux, elle lui arrachait un demi-sourire. Même s'ils étaient la chair de la chair de Cœur Vaillant, ceux pour lesquels elle s'arracherait le cœur, la guérisseuse se doutait qu'elle n'accepterait pas qu'elle y aille doucement avec sa marmaille.

En conséquence, et même si cela pouvait arracher des soupirs à Nuage d'Alcidé, Cœur Fleuri était loin de se montrer douce avec l'apprenti-guérisseur. Ses jérémiades étaient ignorées, et elle ne lui offrait que rarement du répit. Cependant, ce matin, l'écaille avait préféré aller faire l'enfant, comme elle avait de moins en moins l'occasion de le faire, auprès de ses bien-aimées nièce et sœur. Et, tant qu'à faire, songea-t-elle, pourquoi ne pas exacerber l'esprit de compétition de Nuage d'Albatros ?

« En tout cas, j'espère que tu travailles aussi dur que tu le dis, ma petite Alby, parce qu'Alcy pourrait bien devenir un guérisseur qui marquera l'histoire des Clans ! Et je me targuerais bien d'être de la famille d'illustres membres du Clan du Vent ... »

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cccc99

Merci Plume, c'est giga-cute ! ♥

Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Messages : 190
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 71 (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   19.12.16 22:32

Néanmoins, les remarques haineuses et acides de ma fille lacéraient à chaque fois mon coeur. Pourtant, j'aurais du y être habituée avec le temps. Mais non, rien n'y faisait. Mais qu'est-ce qui me faisait le plus mal? Les paroles déplaisantes de Nuage d'Albatros ou bien mon incapacité à les comprendre? Etait-ce son comportement, ou bien l'éducation que je n'ai pas réussi, à l'en croire, à lui prodiguer? Cela ne devait être que des rapports de causes/conséquences. Je devais probablement être la seule fautive dans tout cela.

Mais il était hors de question de laisser entendre à ma fille qu'elle m'avait touché. J'étais restée droite et impériale, avec mon regard autoritaire et sévère lorsqu'il se posait sur elle. J'espérais de tout coeur que son entraînement la canalisera et l'assagira... Les souvenirs flous de la "moi" du passé ressurgirent, et je préférais les balayer net avant de me laisser emporter dans leur tourbillon infernal. Tout cela était terminé dorénavant. Une page tournée. Heureusement pour tout le monde.

« Oui, tout se passe très bien. Et comment va Alcy ? Apparemment il s'amuse beaucoup ! »

Par sa voix aiguë, elle me rappela la présence de ma soeur, Coeur Fleuri. Je l'observai d'un oeil attentif, prenant une posture assez blasée quand je la vis ébourriffer le poil de ma jeune enfant, d'une voix joviale et surtout enfantine :

"Ravie d'entendre que tout se passe bien pour tes moustaches, reine des neiges ! Moi je vais bien, comme d'habitude j'ai envie de dire ! Et Nuage d'Alcidé se porte comme un charme, je pense que ce petit loir se repose encore, j'irai lui secouer les puces quand j'en aurai terminé avec vous, avec moi il n'a pas de répit ! »

Pour ça, je faisais assez confiance à ma soeur. Nuage d'Alcidé devait très probablement en train de profiter d'une de ses rares grasses matinées avec une mentor pareille. En même temps, si elle ne l'entraînait pas dur, le petiot ne serait jamais apte à se confronter aux difficultées de la vie. Et il ne grandirait pas. Comment prendre de la maturité, si l'on vit dans sa zone de confort? De toute manière, si Coeur Fleuri se serait montréelaxiste, je serais allée leur remonter les bretelles à tous les deux. Et ma soeur me connaissait parfaitement bien pour savoir que j'en étais capable, et au diable qu'elle soit guérisseuse ou non!

« En tout cas, j'espère que tu travailles aussi dur que tu le dis, ma petite Alby, parce qu'Alcy pourrait bien devenir un guérisseur qui marquera l'histoire des Clans ! Et je me targuerais bien d'être de la famille d'illustres membres du Clan du Vent ... »


Je souriais, amusée, mais me gardais bien d'ajouter quoique ce soit. La jeune le prendrait mal. Encore.

[on conclut?]

_________________

Bravo pour ce superbe dessin, j'ai nommé Lapipisounet! Happy face Son atelier ici
Coeur Vaillant miaule en 993300
Coeur Vaillant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille c'est important (Pv Nuage d'Albatros et Coeur Fleuri) - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lila ou la pauvre petite fille sans lien [Sauf sa famille chérie qu'elle aime de tout son coeur ♥ ]
» « ses ailes de géant l'empêche de marcher. » || PV. Nuage d'Albatros
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Nuage de Givre : recherche famille du Clan de la rivière
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN
 :: Au commencement :: Archives :: RPG
-