THE PROPHETIES BEGIN

Thème III - L'intégration

 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage des Marais
Invité
avatar

MessageSujet: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   06.09.16 22:40

Une douce nuit coulait tranquillement. Nuage des Marais dormait blottit dans sa litière, depuis maintenant quelques heures. La nuit aurait bien pu continuer ainsi et cela aurait été probablement la meilleure chose. Mais voilà, s'il nous arrivait que des bonnes choses, cela se saurait et les malheurs n'existeraient pas au même titre que le bonheur, puisque le monde ne serait composé que d'une monotonie pesante. Ce n'est pas un songe perturbé qui réveille le félin tigré, mais plutôt la lourde patte d'un compagnon de tanière qui vint s'écraser sur son flanc. Il ne fallut guère qu'un quart de seconde à Nuage des Marais pour pousser un sourd grondement, ouvrir grand les yeux et attraper la patte de l'intrus. La tenant entre ses crocs, il prit un malin plaisir à les resserrer et à exercer ainsi une pression suffisante pour perforer la peau du matou. Le sang commença à couler dans la gueule du félin tigré, au même moment, un cri de douleur s'échappa du matou qui retira rapidement sa patte, dans un geste instinctif. Faisant mine de rien, Nuage des Marais fit la comédie lorsque le novice écarquilla les yeux à la recherche de celui qui l'avait blessé. Il joua même la comédie et haussa les épaules, comme s'il ne comprenait pas la situation. Le novice renfrogné et ne trouvant guère de coupable, se rendormit, sa patte maintenant repliée sous son corps gris. Nuage des Marais esquissa un sourire ravit et tenta de retrouver le sommeil en se roulant de nouveau en boule dans sa litière de mousse. Il ne parvint qu'à trouver l'ennui et l'inconfort à force de tourner et de retourner pour trouver une position qui lui apporterait le sommeil. Bien que la fatigue se ressente dans chacun de ses membres, l'esprit du félin bien trop réveillé, refusait de retrouver Morphée.

Grognant de contrariété, le jeune se releva et abandonna la Tanière des Apprentis, non sans réveiller d'autres Apprentis sur son passage. Il ne voyait pas pourquoi les autres auraient le droit de dormir et pas lui. Une fois dehors, il n'eut aucun problème à s'accommoder à la lumière presque inexistante de la nuit. Les chats du Clan de l'Ombre était fait pour pouvoir chasser la nuit, c'était même ce qui faisait une de leurs renommées. Nuage des Marais se posa un moment dans le Camp, d'emmêla son pelage et enlevant les quelques brins de mousses qui s'y étaient nichés. Une fois chose faite, il décida de sortir du Camp, comme il n'y avait rien d'intéressant à faire à l'intérieur, autant sortir. Il pensa un instant aux deux possibilités qu'il avait. Soit, il prenait la poudre d'escampette et discret comme une ombre, il s'échappait comme un lâche ou bien il prenait son courage à deux pattes et passait tout naturellement par l'entrée du Camp, affrontant ainsi le garde du Camp. La question ne résonna pas deux fois dans l'esprit du matou qu'il s'approchait déjà de l'entrée de ronce du Camp. Il croisa la garde qui ne lui tint que peu d'attention, à son grand regret. Il le laissa passer sans même demander une explication, un simple regard se posa puis se détourna de lui. Le novice tigré sortit, sentit un sourire tordre son visage. Le territoire du Clan de l'Ombre qui se tenait devant lui, lui semblait immense, presque infini et d'un bienfait sans nom. Lorsque ses pattes se mirent à porter son corps à une vitesse de course rapide, il ne put s'empêcher de se sentir apaisé et profondément bien. Il savait que son cœur appartenait et appartiendrait toujours à ce Clan qui l'avait vu naître. Bien qu'il ne fût fidèle à pas grand-chose, son Clan était tout à ses yeux. Il ne le perdrait pour rien au monde. La seule chose qui pourrait le séparer de ce dernier serait certainement la mort.

Progressivement, l’allure du matou changea. Il ralentit, ses muscles fatigués oublièrent la sensation qui les avaient revigorés et qui avaient permis leur action. Ils commencèrent à tirailler le matou, lui procurant une douleur supportable mais contraignante. Le félin haletait, fatiguée d’une telle course à travers les terres de l’Ombre. Il mit un instant pour se remettre de ses émotions et lorsqu’il en eu de nouveau la force, il se mit à marcher. Vers où il allait ? Il n’en savait rien, il allait où ses pattes le décidaient. De toute façon, il s’était auto-donné le droit d’aller un peu partout. Simplement, il traversa les frontières du Clan de l’Ombre pour investir les Terres Libres. Il y découvrit un paysage bien différent. Loin des ombres délicates et rassurantes du territoire de son Clan s’étalait des zones sans ombre et sans vie nocturne. Déçu et en même tant attiré par cette nouveauté, le félin continua de progresser. Il avait déjà assisté à une assemblée et il trouva sans peine le chemin que les félins de l’Ombre suivaient pour rejoindre les Quatre Chênes. Une fois sur les lieux, il s’assit dans l’immense combe, au pied des quatre immenses arbres, scruta les lieux un moment avant de fermer les yeux, seulement quelques précieuses secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Tâche De Charbon
▼ Solitaire
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 02/09/2016

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   07.09.16 20:59


Tâche de Charbon

"Sweet Night."


La nuit était bien installée depuis quelques heures déjà. L'astre lumineux avait de nouveau disparut pour laisser place à la très faible lueur de lune dans un cycle éternel et ancestral. Cette nuit là était très fraîche, plus que les autres mais l'exilé n'en avait que faire, continuant d'avancer dans la pénombre. L'origine de sa virée nocturne avait été de trouver quelque chose à manger mais désormais il avait déjà put chasser une proie. Il avait donc décider d'errer un peu pour profiter du calme des lieux, tout le monde dormait à ce moment et ainsi il ne serait pas déranger, enfin il l'espérait.

Celui qui se fait désormais appelé Tâche de Charbon se tenait donc ici. Près de ces quatre arbres dont le nombres de lunes devaient dépasser le quintuple de celles de tout les plus grands doyens réunis. Il les observait en silence, assis. Il profitait également du vent léger qui venait régulièrement souffler légèrement dans son pelage. L'exilé ferma ensuite les yeux pour laisser ses autres sens s'épanouir complètement, s'éveillant aux bruits, aux vibrations, aux sons, aux odeurs... Se sentant comme autre part, transposer, comme si tout ces problèmes, l'espace d'un instant, cessaient d'exister... Il reprit tout de même rapidement ses esprits, rouvrant ses yeux sur un air toujours aussi neutre voire froid. Puis i..-

"Qui est ici ? Montrez vous."

Dit-il, semblant un poil froid mais il n'avait pas fait preuve d'agressivité dans son ton. Il était certains d'avoir sentit une odeur particulière, il n'avait pas réussit à bien la décomposer mais il savait qu'il s'agissait surement d'un autre chat et... il ne s'attendait pas vraiment à avoir de la compagnie. Il restait donc sur ses gardes, attendant que l'autre ne témoigne sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   07.09.16 21:25

Qu’est-ce qu’une seconde ? Qu’est-ce qu’un félin pourrait bien faire d’une seconde ? Le cours des choses pourrait-il changer pour si peu de temps écoulé ? Est-ce qu’une prophétie peut se réaliser en si peu de temps. Est-ce qu’une poignée de secondes permettent elles aussi de réaliser l’impossible ? Est-ce gâcher quelque chose que de simplement laisser le temps filer entre ses pattes ? Ces quelques secondes parurent telle une éternité et un flash pour le matou tigré. D’une part, il semblait être resté ainsi, à la portée de n’importe qui ou n’importe quoi, ignorant de tout danger pendant un long moment et avoir ainsi prit un risque considérable, mais en même temps, il se sentait bien ainsi. Étrangement, les yeux fermés, en ce lieu sacré par tous les félins claniques, il se sentait apaisé, bien, au calme. Une énergie nouvelle irradiait son corps et son esprit en ce lieu que beaucoup de félins chérissaient. La bise apporta son lot d’odeur. Avant que Nuage des Marais n’ait pu faire ou dire quoi que ce soit, une voix lourde tonna dans un lointain qui semblait drôlement proche.

« Qui est ici ? Montrez-vous. »

Nuage des Marais sentit un moment ses muscles se bander et ses poils se hérisser sur son échine. Il n’eut aucun problème à lutter contre cette ridicule émotion qu’était la peur, celle qui lui procurait le plus de peine était la surprise que lui avaient procurée ces quelques mots. S’il s’attendait à croiser quelqu’un ici, il ne serait certainement pas venu. À quoi bon croiser des félins d’un autre Clan, à quoi bon leur parler. Aucun autre Clan ne représentait un intérêt aux yeux du félin. Pour lui, seul le Clan de l’Ombre avait une importance. Il était pour lui son repaire, le Clan dans lequel il vivrait toute sa vie et qu’il tenterait de mener un jour. Il était le Clan qui l’avait vu naître et sans conteste celui avec les Guerriers les mieux battis et les plus doués au combat. En plus de cela, la plupart des combattants avaient une capacité en plus des autres félins, mieux que de savoir barboter dans l’eau, grimper aux arbres et courir après des lapins. Les Guerriers du Clan de l’Ombre avait développé une certaine aptitude au combat et à la vie de nuit. Faisant volte-face, le félin rouvrit doucement les yeux. Ces derniers se mirent à fouiller les environs, tandis que son museau scannait véritablement l’air à la recherche d’une odeur. Pourvu que ce ne soit pas un Guerrier du Clan du Tonnerre pria le jeune félin dans sa tête. Ces derniers prenaient le Clan de l’Ombre de haut alors que ce qui composait ce Clan n’était qu’un ramassis de chat domestique, de traître et de cervelle d’écureuil.

Le félin fini par trouver ce qu'il désirait. Une odeur tenace brouillait l'air pur de ce lieu. Il ne fallut pas longtemps au novice pour confirmer le fait que le félin qui venait de l'interroger n'appartenait à aucun Clan. Bien. Le novice sentit ses muscles se gonfler davantage. Un solitaire. Ou bien un domestique. Il n'avait jamais vu ni l'un, ni l'autre. Il en avait simplement entendu parler. Il savait que généralement ces chats croyaient dur comme fer aux rumeurs qui pouvaient courir à travers les bois. Les contes des Anciens comptaient généralement des matous faibles et juste un peu trop aventureux. Ils ne posaient généralement pas trop de problèmes, tant qu'ils ne pénétraient pas sur les terres des Clans et n'y volait pas de proies. Suivant son museau et son instinct, ses yeux discernèrent sans trop de peine une forme noire au loin. Allait-il y aller et répondre à l'interjection de ce compagnon de la nuit ou bien allait-il ramper pour ne pas l'affronter ? La réponse était toute faite pour le félin tigré. Nuage des Marais gonfla le torse, un sourire tordit son visage d'une manière qui lui était propre et il approcha sans crainte du félin étranger. Les muscles roulaient sous ses épaules, ses yeux ne lâchèrent plus leur proie qu'ils décortiquèrent en peu de temps. La voix froide du novice s'échappa de sa gueule tout en délicatesse :

« Bonsoir, minet. Je vois qu'on n'a donc aucune politesse quand on est un vulgaire solitaire. Oh excuses-moi, je ne suis pas présenté, je suis Nuage des Marais, pour te desservir. »
Revenir en haut Aller en bas
Tâche De Charbon
▼ Solitaire
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 02/09/2016

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   11.09.16 8:49


Tâche de Charbon

"Sweet Night."


Il ne fallut pas longtemps pour que Tâche de Charbon puisse apercevoir une silhouette s'avancer vers lui. Les premières chose qu'il remarqua -bien avant l'apparence- furent la démarche et l'allure de cette silhouette. L'ancien lieutenant ne put retenir un léger sourire au coin de la bouche, un peu amusé. Bientôt le physique de son interlocuteur lui fut descriptible et il put valider ce qu'il pensait, il avait à faire à quelqu'un de très jeune. Son pelage était d'un beige poussière, décoré parfois par des rayures noires mais bon si Tâche de Charbon retenait cela ce n'était que pour imprimer l'inconnu dans sa mémoire, au cas où il finirait par le recroiser.

Tellement pris par son observation un poil moqueuse, il ne pensa même pas à refaire attention à l'odeur, maintenant que la proximité lui aurait surement permis de savoir à quel clan l'importun appartenait. Cependant même la patience de l'ancien Orage de Cendres avait ses limites..

« Bonsoir, minet. Je vois qu'on n'a donc aucune politesse quand on est un vulgaire solitaire. Oh excuses-moi, je ne suis pas présenté, je suis Nuag... »

"Ecoute, je me fous de ton nom, simplifions la chose veux tu? Tu es un jeune chat qui n'occupe encore aucun poste digne de ce nom et qui suis comme un bon subordonné les ordres d'un autre chat, j'ai tort ?"

N'attendant pas de réponses il reprit juste après.

"Non, très bien! Donc j'ai bien raison, tu n'as aucune réelle importance, tu n'en aura surement jamais alors ton nom, je m'en fous."

Lui dit-il avec le sourire.

"Bonne nuit petit Nuage Soumis."

Fini-t'il d'un ton moqueur avant de commencer à le contourner pour partir, gardant toujours un œil sur lui pour deux raisons. Continuer à lui témoigner un air moqueur pour l'énerver et pouvoir réagir si l'autre témoignait n'avoir aucun sang froid et être totalement manipulable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   13.09.16 21:27

La voix forte du matou était sortie de sa gueule sans une once de difficulté. Son timbre mêlait la nonchalance et l’arrogance, le mépris et le calme. Loin de ce que l’on pourrait penser, cela amusait plutôt Nuage des Marais de trouver un félin solitaire ici. Pourquoi ? Pas parce qu’il appréciait ce genre de félin, ce serait même plutôt l’inverse. Il faut dire qu’en général, ces derniers n’étaient pas bien plus forts que les domestiques. Il s’agissait de chat qui se croyait libre en vivant sans foi ni loi. Au final, il ne profitait pas pleinement de leur vie, devait chasser chaque jour pour eux et trouver de quoi dormir pour chaque nuit. Inutile de dire qu’il n’avait personne derrière eux pour les protéger en cas de larcin. Était-ce le prix de la liberté ? Mettre sa propre sécurité en danger pour ne rien avoir en retour ? Devoir tous les jours chasser pour se remplir l’estomac. Tous les jours trouver de quoi dormir et ne jamais avoir un territoire propre. Ce mode de vie était trop peu pour Nuage des Marais. Il ne deviendrait jamais solitaire. Ce mode de vie ne faisait que le désenchanter et le dégouter. Il préférait être bien à l’abri, nourri et avoir des frères dans son Clan. Et les règles que ce dernier imposait ne rendait que la vie plus simple et plus facile, alors pourquoi s'en priver ? Nuage des Marais était relativement près du matou. Ainsi, à quelques longueurs de queue de renard, deux ou trois, il s'arrêta, en restant parfaitement droit et stoïque devant le matou. La silhouette qui s'était dessiné dans le lointain fut réduite à des détails que l'Apprenti du Clan de l'Ombre pouvait à présent percevoir. Bien qu'il soit solitaire, le matou avait une contenance solide et il semblait plutôt bien portant, il ne manquait de rien visiblement. Bien qu'il soit un poil plus grand et un poil plus costaud que lui, Nuage des Marais n'oscilla pas un instant devant le solitaire, bien au contraire. Son corps ne pouvait paraître plus grand et lui plus fier. Il dénombra un certain nombre de cicatrice parmi les poils noirs de jais qui couturaient le corps du félin. Il devait donc avoir affronté pas mal de félins. A priori, ces derniers avaient pu laisser des traces sur son corps, il devait être un bien piètre combattant, se dit le tigré.

« Écoute, je me fous de ton nom, simplifions la chose veux-tu ? Tu es un jeune chat qui n'occupe encore aucun poste digne de ce nom et qui suis comme un bon subordonné les ordres d'un autre chat, j'ai tort ? Non, très bien ! Donc j'ai bien raison, tu n'as aucune réelle importance, tu n'en auras surement jamais alors ton nom, je m'en fous. Bonne nuit petit Nuage Soumis. »

Nuage des Marais aurait pu être déstabilisé par les paroles du matou. Il aurait pu être vexé, le prendre mal et faire demi-tour comme un petit chaton boudeur. Le problème ? C'est qu'il était intouchable. Ce genre de remarque ne traversait même pas son esprit. On pouvait dire que les mots du matou noir étaient rentrés dans une oreille, ressortit immédiatement de l'autre. Le seul effet qu'eurent ces petits mots, furent de tracer un large sourire sur le visage du félin tigré. Un énorme sourire lourd de sous-entendu dont il ne se privait absolument pas. Lui, soumis ? Il ricana, laissant entrevoir ses crocs. Cette nuit allait donc être plus palpitante et plus intéressante que ce à quoi le matou s'attendait. Ses moustaches remuaient de plaisir. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas pris son pied, mis à part avec Nuage de Vipère, il allait pouvoir en profiter un peu. Que faire ? Jouer à son petit jeu ? Faire demi-tour pour le laisser gagner cette petite joute verbale ? Bien sûr que non. Nuage des Marais avait envie de s'amuser. Cessant de s'esclaffer, il s'installa paisiblement sur le sol froid de la combe. Il enroula sa queue autour de ses pattes, sans lâcher une seule seconde le matou des yeux, qui l'avait contourné, certainement pour fuir comme un lâche. Nuage des Marais aurait pu lui sauter dessus, toutes griffes dehors et entailler sa chair, mais il n'y aurait guère pris du plaisir. Non, il avait beau être froid et mauvais, il n'était pas un de ces félins sanguinaires, même avec un solitaire. Et puis, pourquoi est-ce qu'il tuerait sa source de divertissement de la nuit ? Il resta parfaitement calme, griffes rentrées, muscles parfaitement détendues, corps toujours droit. N'y tenant plus, il s'adressa au matou d'une voix mélodieusement moqueuse :

« Le vieux ronchon part se coucher ? C’est vrai qu’ils n’ont pas la même énergie que les jeunes. Dommage, on aurait pu s’amuser un peu. La soumission semble faire partie de ton vocabulaire, on aurait pu jouer à ce petit jeu, voir lequel ramperait le plus devant l’autre. »
Revenir en haut Aller en bas
Tâche De Charbon
▼ Solitaire
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 02/09/2016

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   23.09.16 20:27


Tâche de Charbon

"Sweet Night."


Le vétéran ne broncha pas aux énièmes remarques du jeunot. Il se contenta d'esquisser un très léger sourire, accompagné d'un discret haussement d'épaule. Pour tout dire cette situation l'ennuyait et il voulait avoir la paix donc si cela devait être en contournant l'incongru il le ferait. Si il devait au contraire le confronter il le ferait et il lui apprendra baisser la tête devant plus expérimenté que lui.

En attendant il préférais opter pour l'option numéro un tant que l'autre idiot ne le forçait pas à adopter la deuxième. Il passa donc à coté de ce chat, lui accordant juste quelques mots aux passage.

"Je ne joue pas et tu ferais mieux de retourner à ton clan."

Dit-il tout simplement, semblant avoir perdu son ton moqueur pour un bien plus neutre, illustrant bien son inexpressivité sur le moment. Il dépassa alors Nuage de... de ilnesavaitpasquoi pour continuer tranquillement son chemin ensuite, espérant que l'autre n'allait pas lui faire obstacle dans une sorte de course à la reconnaissance.

(Désolé c'est court et j'ai mis du temps =()
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   24.09.16 21:18

Guettant la moindre réaction du matou dont il ignorait encore l'identité, Nuage des Marais soutenait son attitude. Pour rien au monde il aurait changé ses réactions, pour rien au monde il ne serait revenu en arrière et pour rien au monde il ne regrettait ses mots, ses gestes, ses intonations et ses sous-entendus. C'était même tout le contraire. Un large sourire barra son visage, fendant ce dernier. La seule réaction du matou fut décevante aux yeux de l'Apprenti brun tigré. Pour seul réflexe, le matou noir afficha un sourire similaire au sien sur son visage et haussa les épaules. Nuage des Marais sentit la déception se répandre dans son corps entier. Pourquoi est-ce que ce crétin ne pouvait pas jouer le jeu ? grogna-t-il pour lui seul. S'il n'avait pas eu un minimum de sang-froid et une once d'espoir pour que ce vieux bougon réagisse, il se serait certainement fait les griffes dessus, il aurait au moins toucher à une satisfaction. En attendant, il était profondément déçu de l'attitude inutile du matou, bien que tout signe extérieur fût sourd. Il ne montra rien de sa déception, bien au contraire. Ses yeux brillaient d'une lueur malsaine, hautaine, mesquine, presque sadique.

« Je ne joue pas et tu ferais mieux de retourner à ton clan. »

Est-ce qu'il allait se contenir ? Peut-être quelques secondes. Le temps que ce minable matou se tire d'à côté de lui, se glisse comme un vulgaire serpent à ses côtés pour s'éloigner un peu. Le sourire qui barrait le visage du novice s'élargit. Nuage des Marais sentit ses babines s'étirer à leur maximum et se mettre à vibrer, titiller par un rire malsain. Alors qu'il tentait de réprimander une telle réaction, bien que ses moustaches frétillaient déjà d'amusement, il échoua, volontaire ou involontairement, il fut prit dans un violent fou rire. Ce rire qui sortait de sa gorge, émanait de tout son corps n'était pas un rire de joie, pas un rire qu'on émet lorsqu'on est gêné, non, il sortait de ses entrailles les plus profondes, il déversait tout un flot de sentiment plus écœurants les uns que les autres et que n'importe quel félin pouvait capter. Ce genre de rire moqueur, faisant perler un tas d'émotion comme la perversion dans son jeu, le plaisir qu'il prenait à chatouiller les nerfs de ce matou et tout ce qui pouvait agacer un félin typique. Ne se contentant pas de cela, l'Apprenti, sachant très bien que le félin ferait certainement volte-face à ses rires, lança à ce dernier un regard lourd d'énormes sous-entendus.

Le plus marquant d'entre eux n'était pas cette perversion, pas son côté malsain, provocateur, moqueur. Non. Rien de cela, simplement une expression de non-peur inouïe. Rien dans les actions, l'attitude ou les expressions du matou ne sonnait la peur, puisque ce sentiment n'était en aucun cas présent dans son corps et son esprit. Bien trop sûr de lui, il ne tremblait jamais. Jamais il n'oscillait et n'allait pas le faire devant un simple félin solitaire. Il savait très bien que le matou était plus fort physiquement, il avait bien vu qu'il n'était pas le genre de solitaire pataud à force de bouffer les croquettes des domestiques ou maigre comme une brindille faute de talent pour attraper quoi que ce soit, et faute de cervelle pour aller se servir dans les rues. C'est rayonnant, commençant seulement à s'amuser que l'Apprenti s'assit là où il se trouvait. Il ne baissait pas sa garde pour la simple et bonne raison, que depuis le début, elle était inexistante. Il pourrait réagir en cas d'une quelconque attaque, mais ne se préparait pas pour cela. Le matou noir semblait bien plus résistant psychologiquement que les Guerriers des autres Clans qui se prenaient de haut et avaient tendance à agresser une fois une de leurs quatre vérités énoncées. Parfaitement immobile, la queue repliée autour des pattes, Nuage des Marais ne laissa que sa queue se balader librement, voletant de droite à gauche, selon ses sentiments du moment. Ce profond sourire qui était ancré dans son visage ne le quitta pas lorsqu'il estompa son rire pour laisser sa voix teindre la nuit d'une couleur qui s'annonçait sanglante.

« Oh mais, cette terre est libre mon vieux. Je pense avoir autant le droit que toi d’être ici, si ce n’est plus. Les vieilles carcasses solitaires comme toi ne devraient même pas exister tellement elles sont faibles. Tu sais, si je reste là, je pourrais au moins te protéger contre les dangers qui pourraient attenter à ta misérable vie, tu pourrais m’appeler sauveur. »
Revenir en haut Aller en bas
Tâche De Charbon
▼ Solitaire
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 02/09/2016

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   18.10.16 13:50


Tâche de Charbon

"Sweet Night."


Tâche de Charbon put entendre derrière lui le rire déplacé de l'apprenti. Il s'arrêta, tournant cependant toujours le dos au jeune chat. Il ne savait plus vraiment quoi penser de ce dernier, était-il débile ou alors complètement fou ? Oh.. et puis après tout, quelle importance cela faisait ? Mais le plus ennuyant dans cette rencontre était le fait que les paroles de Nuage des Marais étaient presque prévisibles, il sonnait toujours de la même manière.

Le vétéran attendit donc la fin du monologue puis, au bout d'un léger instant, il se retourna pour pouvoir fixer le jeune chat prétentieux.

"Tu veux tant que ça prouver ta supériorité ? Tu dois avoir un gros complexe caché mon pauvre.

Mais très bien, si ça peut me débarrasser de toi je veux bien te laisser une chance.
Si tu es si supérieur que tu le prétends alors je te défis.

Bat moi maintenant et je te respecterais, mais si je te bat tu fera mieux de disparaître de ma vue gamin.
Tu peux bien sur fuir si tu préfère, ne t'inquiète pas, je ne poursuis pas les lâches."

Lui lança-t'il, tel un ultimatum. Si le jeune acceptait le combat risquais d'être inégal et ne lui rapporterais pas grande gloire mais ce n'était pas l'objectif qu'il attendait et de toute façon.. le morveux l'avait voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   02.11.16 22:50

Nuage des Marais se plaisait décidément bien à jouer la comédie. Il ne se trouvait pas drôle, là n'était de toute façon pas le but recherché. Non, il se trouvait simplement lui-même. Et être lui-même lui allait si bien et lui procurait tellement de bien qu'il en oubliait les dangers de son petit jeu. L'autre, bien que solitaire, se trouvait être plus âgé, avait certainement beaucoup plus d'expérience en la matière du combat, seulement, il n'y pensait pas. Il était dans sa lubie, dans sa supériorité qu'il s'était si profondément ancré en tête qu'il lui était impossible de penser autrement et donc de relativiser. N'importe lequel des félins de son âge était normalement capable de voir les dangers de cette situation et aucun n'aurait osé aller si loin probablement. Encore une fois, il se croyait bien au-dessus des autres Apprentis, qu'il appartienne ou non à son Clan, qu'il soit adulé ou non par X ou Y, tout ce qui lui importait était sa petite personne, sa petite personne qu'il avait prit soin d'ériger au centre de son petit monde. Il regardait toujours l'autre de son air supérieur. De toute façon, dans sa tête, tout était clair, ce stupide solitaire n'oserait probablement même pas le défier, lui qui depuis le début se défilait, ne pouvait pas montrer ne serait-ce qu'une pointe de courage. Résolument, dans la tête de Nuage des Marais, jamais ce chat noir, n'aurait été capable ne serait-ce que de le provoquer à son tour. Pourtant, le destin joue parfois des tours. Pourtant, parfois, on se trompe et aujourd'hui, alors que Nuage des Marais ne s'attendait pas à trouver un chat à la hauteur de ses espérances, il se heurta à un félin qui ne se laisserait visiblement par marcher dessus. Si bien qu'au lieu de courber l'échine et de s'en aller comme il l'avait présentement articulé, il se retrouva à faire face au félin tigré qui lui cherchait des puces depuis le début de leur rencontre. Si bien, qu'il se retrouva à lui proposer ce que jamais le jeune n'aurait pensé.

« Tu veux tant que ça prouver ta supériorité ? Tu dois avoir un gros complexe caché mon pauvre. Mais très bien, si ça peut me débarrasser de toi je veux bien te laisser une chance. Si tu es si supérieur que tu le prétends alors je te défis. Bat moi maintenant et je te respecterais, mais si je te bats tu ferais mieux de disparaître de ma vue gamin. Tu peux bien sûr fuir si tu préfères, ne t'inquiète pas, je ne poursuis pas les lâches. »

Faisant mine que d'entendre que la moitié des paroles, le sourire carnassier sur le visage de Nuage des Marais s'agrandit encore. Il était si imposant que ses babines ne couvraient plus totalement ses crocs, les dévoilant à l'autre. Courber l'échine et fuir n'était pas une option qui existait chez Nuage des Marais. Jamais il ne ferait pareille chose, même si le feu ravageait la forêt, même si toutes les branches menaçaient de s'effondrer sur sa tête, même si la fin du monde sonnait pour qui ne se pliait pas. Ne montrant aucun signe précurseur, Nuage des Marais continua son manège, laissant ses pattes glisser sur le sol et l'amenant jusqu'au félin noir. Commença alors un manège qui ne durerait probablement guère longtemps, l'Apprenti voulant simplement tester les limites du sang-froid de l'autre, il n'y avait rien de plus amusant que de tester les autres. Son sourire ne le quittant pas, il se mit à tourner autour de l'autre, tel un oiseau de proie autour de la carcasse qu'il envisage. Lui le chasseur, l'autre le chassé. Il comptait bien avoir le dessus sur l'affrontement et s'il devait rusé, il le ferait. Il avait beau ne pas semblé très mature et très réfléchi à agir ainsi, mais tout était réfléchi, calculé, les réactions s'enchaînaient, lui procurant davantage de plaisir que n'importe quelle autre situation. Sa voix sonna comme un accord pour ce défi, jamais il ne courberait l'échine, fuir ne faisait pas parti de son vocabulaire.

« Tu ne veux toujours pas m'appeler sauveur ? Je pourrais te sauver la vie tu sais, il me suffirait par exemple de ne pas effleurer ton horrible face, de ne pas toucher à ton pelage répugnant et à ne pas me couvrir de ton sang dégueulasse. »
Revenir en haut Aller en bas
Tâche De Charbon
▼ Solitaire
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 02/09/2016

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   28.11.16 17:01


Tâche de Charbon

"Sweet Night."


Le chercheur d'embrouilles commença à tourner autour de lui, il essayait certainement de déstabiliser le vétéran mais c'était peine perdue. Tâche de Charbon ne s'abaissa même pas à le suivre du regard. Il avait une bonne confiance en ses autres sens qui lui permettaient de faire attention aux mouvements et à la position de l'autre chat.

Il attendait que ce chaton lance enfin une offensive mais à la place il eu droit à un autre monologue ennuyant. Tâche de Charbon ne put pas retenir un léger sourire, ce n'était pas qu'il trouvait l'autre chat drôle, non. C'était juste qu'il venait de penser à quel avenir ce chat aurait dans le clan. Avec un tel caractère il allait forcément tomber encore contre plus fort que lui et se faire corriger violemment. Finalement il se disait que cet apprenti avait surement de la chance de n'être pas tombé sur quelqu'un d'autre. A force de jouer avec le feu, il finira incinéré.

"Tu compte m'attaquer ou alors attendre que je meure d'ennui ?"

Lui répondit-il, ses griffes étaient sorties en préparation mais il ne ressentait pas de colère. Il ne détestait pas réellement ce gamin, à cet age il se cherchait encore en se confrontant à tout ce qui bouge. Non il était plutôt simplement agacé et pour lui ce n'était qu'une simple tâche qui attendait d'être effectuée. Il allait lui donner une correction et ensuite il partirait tranquillement, laissant l'apprenti dans la honte de sa défaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   15.12.16 0:28

Les mots qui s’étaient lentement écoulés de sa gueule avait sonné à ses oreilles comme une ultime menace pour l’autre. Espérait-il réellement que l’autre flancherait ? Pas vraiment. Il avait beau ne pas avoir réellement conscience de la force physique et certaine de l’expérience de l’autre, cela ne l’empêchait pas de penser quelques secondes durant que l’autre pouvait avoir un minimum de courage. Après tout, s’il n’en avait pas une once, serait-il encore là, n’aurait-il pas prit la fuite dès son approche ? La tête haute, le regard transcendant impérialement le solitaire, Nuage des Marais n’espérait qu’une chose venant de ce félin, c’est qu’il franchisse le cap, qu’il ose l’attaquer, porter le premier coup. Serait-il assez courageux pour bouger son immonde corps ? Se sentait-il donc en sécurité, prisonnier entre la fuite et l’affrontement ? Ou bien n’avait-il simplement pas le courage de prendre une décision : fuir ou attaquer. Le long sourire carnassier qu’affichait le visage difforme du chat tigré ne retomba pas en voyant que l’autre ne bougeait pas. Il sentait monter en lui une sorte de puissance, plus le temps passait et plus cette force, cette confiance en lui augmentait, gonflait son cœur, ses veines et ses muscles. Ce semblant d’ascendant qu’il pensait posséder lui donnait la force et la vigueur de continuer, de l’entêtement peut-être aussi. Ni le fait qu’il ne le cherche pas du regard alors qu’il continuait son manège de vautour, ni le ricanement qui sortit de sa gorge ne firent sourciller le jeune. Nuage des Marais avait bien trop ancré l’idée de s’amuser ce soir. Le jeu commençait à peine, il ne comptait pas mettre un terme si promptement à la partie. Il fallait faire durer ce moment, le suspens et l’attente augmentait considérablement le plaisir qui découlerait de la situation.

« Tu comptes m'attaquer ou alors attendre que je meure d'ennui ? »

La voix impropre de l’autre matou atteignit les oreilles de Nuage des Marais. Aussi désagréable qu’un grincement et les mots n’atteignant point l’inconfort de ce son, l’Apprenti du Clan de l’Ombre ne sourcilla pas un moment. Les mots du solitaire étaient si dérisoires face au plaisir qu’il prenait à tourner autour de sa proie, à attendre le bon moment pour pouvoir attaquer ou riposter. Le tout avançant comme il le voulait. L’autre avait déjà sorti ses griffes. Pensait-il que ses mots réveilleraient une partie sauvage de Nuage des Marais ? Pas aujourd’hui. Pas maintenant. Solaire, Nuage des Marais ne stoppa pas son action de vautour. Un tour, puis un autre, il repérait ainsi parfaitement les angles sous lesquels les coups pourraient être portés. Si l’autre pensait avoir le contrôle alors qu’il ne prenait pas garde à toutes les possibilités d’offensives, ne serait qu’en ne jetant pas un coup d’oeil sur la position de l’Apprenti, ce n’était pas totalement vrai. Fini les repérages. Nuage des Marais sûr de lui, ne perdant pas de son air suprême, prit un virage plus ample, réalisa un rapide volte-face et heurta le flanc gauche du chat noir suffisamment fort pour le déséquilibrer, mais pas suffisamment pour le faire chuter. Le sourire carnassier sur son visage, n’ayant en rien perdu de sa brillance, Nuage des Marais s’arrêta net en face l’autre, lui offrant un visuel sur ses crocs que ses babines laissaient apparaître et sur ses griffes sous l’action desquelles le sol se lamentait. Une seconde, puis une autre. Interminable temps. Éternelle attente. L’Apprenti patientait, rien ne montrait un quelconque agissement et pourtant, dans sa tête, les manigances étaient claires. Il leva les yeux au ciel, observa un moment les étoiles, sereins. Les ancêtres étaient derrière lui, pas avec ce solitaire. Les solitaires étaient une calamité pour tout le monde, même pour eux-mêmes. Sauvage, se soulevant avec rapidité, dans un silence de plomb, Nuage des Marais sauta à la gorge de l’autre.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tâche De Charbon
▼ Solitaire
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 02/09/2016

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   08.01.17 19:40


Tâche de Charbon

"Sweet Night."


Le vétéran camoufla un léger sourire, il pouvait ressentir d'ici l'impatience du jeune qui le défiait. Il entendais ses mouvements, ressentait ses pas maladroits, visualisait sa position. Pourtant, jamais il ne prenait la peine de le regarder. Il faisait face et accordait un combat honorable aux guerriers et ce chat n'en avait simplement pas l'étoffe.

Alors un mouvement d'air et un bruit de terre arrachée du sol lui indiqua que l'avorton l'avait "chargé". Le vétéran lui aurait plus parler d'un mouvement hasardeux et ridicule plutôt qu'une charge. Il se tourna simplement d'un bond pour que son flanc gauche échappe du champ d'action du jeune chat.

"Trop lent."

Puis, comme il s'y attendait, l'apprenti fit volte face pour le charger à nouveau. Il ne réfléchissait en rien à ses attaques, aucune défense, il tentait juste de le toucher. Comme si le simple fait d'atteindre le Vétéran le ferait disparaître de sa vue. Il se battait comme un chaton, c'était honteux. Agacé par ce manque d'expérience qu'il percevait maintenant comme un affront, le vétéran attendit le bon moment pour sauter à son tour. Coupant le saut de son misérable adversaire pour le plaquer au sol, les pattes et griffes contre la gorge.

"Tu es trop lent, trop bruyant, trop arrogant. Tu fais honte à ta race et tu ne sera jamais un guerrier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   02.02.17 23:32

L’objectif certain de ce coup était de réussir. Pourtant, l’autre esquiva aussi facilement que la première fois. Un échec de plus. Voilà qui montait le nombre d’erreurs qu’avait commis le tigré à deux. Deux erreurs en l’espace de quelques minutes. Qu’est-ce qu’il clochait ? Pourquoi est-ce qu’il n’arrivait même pas à porter un seul coup à ce félin ? Est-ce que le solitaire prévoyait réellement ses coups ou bien avait-il simplement de très bons réflexes ? Est-ce que Nuage des Marais laissait transparaître les assauts qu’il allait lancer ? Était-il de ceux que l’on qualifiait de trop prévisible, un peu trop démonstratif ? Étoile du Serpentaire ne lui avait jamais fait la remarque, pourtant, il lui en faisait beaucoup. Beaucoup sur sa manière de se comporter comme sur sa façon de mener un combat. Trop naïf, trop jeune encore disait-il. Pas assez rapide, pas assez réfléchi et un peu trop tête brûlé. Pourtant, ce n’est pas faute de préparer maintes et maints plans dans sa tête, d’élaborer un semblant de stratégie avant de passer à l’assaut. Les yeux rivés sur le solitaire qui esquivait coup pour coup ses faits et gestes, Nuage des Marais sentait une colère profonde l’envahir. En colère contre le noiraud, qui était capable de parer ses coups, mais également et surtout contre lui-même, qui n’était même pas capable de porter un coup. Pourquoi est-ce que quelques secondes plus tôt, ses crocs n’avaient pas trouvé la gorge de l’autre ? Pourquoi est-ce qu’ils avaient ripés quelques millimètres à côté ? Se sentant potentiellement en mauvaise posture contre ce solitaire qu’il avait certainement sous-jugé, le novice tigré se retrouva, en bien, mauvaise posture.

« Tu es trop lent, trop bruyant, trop arrogant. Tu fais honte à ta race et tu ne seras jamais un guerrier. »

L’autre avait pris le dessus en un saut seulement. Il avait été capable d’entrevoir le moment précis où il fallait frapper. Il avait ensuite plaqué au sol son assaillant et voilà que Nuage des Marais se retrouvait avec le poids de ce solitaire sur le corps. Si ce n’était que son poids, ses griffes se retrouvaient piles sur sa gorge, menaçant à chaque instant de la lui ouvrir. Ne sachant trop comment réagir, Nuage des Marais passa par une petite phase de réflexion. Quelques secondes seulement, mais durant ces quelques secondes, il ne bougea pas, ne se débattit même pas, comme s’il relâchait toute la pression qu’il avait accumulée depuis leur rencontre, comme s’il donnait la victoire à ce solitaire. Pourtant, son esprit transpirait d’une victoire qu’il voulait. Son corps avait beau prétendre, son esprit lui était conquis par l’idée de reprendre l’avantage. Un sourire voilé entre une monotonie contrôlée, son regard flambait littéralement. La rage de vaincre, de se relever, de réussir à reprendre ne serait que le dessus. Cette même rage qui se mêlait à une envie de ne pas perdre, de ne pas avoir une seule défaite à son actif, de ne surtout pas laisser penser à ce vulgaire chat que le Clan de l’Ombre était faible. Cherchant le bon moment pour agir, l’Apprenti ne bougea pas d’un poil. Observant au mieux son adversaire, il ne bougeait même pas, il ne tentait même pas de se dégager, ce n’était pas le bon moment, trop lent, il avait dit, trop bruyant aussi. Il allait bien voir. Un sourire narquois sur le visage, mauvais, renvoyant toute la haine qu’il vouait à ce félin qu’il ne connaissait même pas réellement, il cracha au visage de ce dernier avant de tenter de se défaire de sa présence d’un coup de flanc et en se saisissant de sa patte gauche entre les crocs, sans oublier de serrer au possible :

« Monsieur le Vulgaire solitaire pense connaître le monde des Guerriers ? Tu devrais pourtant savoir que les solitaires de ton espèce n’arrivent guère la cheville du plus petit des chatons claniques. »
Revenir en haut Aller en bas
Tâche De Charbon
▼ Solitaire
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 02/09/2016

Carte d'identité
Âge: 46 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   12.02.17 12:10


Tâche de Charbon

"Sweet Night."


L'apprenti s'était rapidement calmé mais le vétéran doutait un peu que ce dernier ne capitule si facilement, après toute la hargne qu'il avait témoigné c'était difficile à croire. Soudainement, et comme pour valider les songes de Tâche de Charbon, le jeune apprenti tenta de s'extirper de la prise du vétéran, forçant le passage d'un coup de flanc. Une douleur prit alors possession de sa patte gauche que Nuage des Marais avait capturé entre ses crocs. Son souffle se fit plus fort au moment de la morsure, il ressentait bien sur la douleur mais encaissa le choc. Des dizaines de cicatrices témoignaient de son passé de guerrier et une blessure de plus n'allait pas l'abattre.

Malheureusement pour le jeune chat, il avait fait une erreur, c'était une bonne idée de l'attaquer à une patte, sans doute pour déstabiliser ses points d'appuis par la suite. Mais du coup sa patte droite était libre de tout mouvement et sans attendre il pressa sur le cou de Nuage des Marais, gênant sa respiration et faisant ressentir ses griffes contre sa peau.

"Peut être que tu as quelque ressources finalement, mais ne te fait pas d'illusions, tu est encore trop peu entraîné et discipliné pour te confronter à un lieutenant. Maintenant je te conseille de relâcher ma patte, on peut encore arrêter ce duel là sans que je n'ai à te blesser gravement voire te tuer."

Dit-il, n'ayant pas remarqué sur le coup qu'il avait utiliser son ancien grade pour se qualifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   22.03.17 23:05

Exhalant d’adrénaline et d’une envie de faire rabattre son caquet à l’autre matou solitaire, Nuage des Marais resserra avec hargne sa mâchoire. Ses crocs enserrant et se plantant dans la chair de sa patte antérieure gauche ne semblèrent même pas atteindre la corde sensible du noiraud. Du moins, c’est ce que l’autre tentait de laisser paraître. Du haut de ses quelques huit-lunes, n’ayant rien vécu de la vie qui allait être la sienne, le novice fut bien incapable de lire les vrais sentiments de l’autre. S’il l’avait pu, s’en serait-il intéressé ? Probablement pas. Concentré sur le moment présent, sur cette tentative de se débarrasser des grosses pattes de l’autre qui écrasait son corps nettement moins imposant. L’autre avait beau être plus lourd, semblé plus âgé et bien plus aguerri, le tigré ne voyait que comme seule issue sa propre victoire. Hors de question de revenir en arrière. Hors de question de s’excuser. Hors de question d’abandonner, de laisser la victoire à l’autre. Un rien sur le visage, comme pour se donner un nouveau regain d’espoir, à travers ses crocs enserrés sur la méprisante patte de l’autre, espérant pouvoir le faire basculer, ne serait qu’un tout petit peu, il laissa ses babines s’étirer en un sourire malicieux. L’envie de faire mordre la poussière plus forte que jamais, ce ne fut pas la patte que l’autre posa sur sa gorge qui lui décolla ce nouveau sourire. Ayant un tant soit plus de mal à respirer, le tigré se concentra pour ne pas lâcher la prise qu’il avait, continuant d’appuyer, atteignant les os de l’autre, laissant quelques gouttes de sang s’échapper. Si sa respiration n’allait pas tarder à devenir sifflante, la haine qu’il avait pour son adversaire d’un soir ne se tarissait pas, loin de là. Porté par la colère, par l’envie de prouver sa supériorité à ce chat débile, à ce sang sale, l’adrénaline n’en finissait pas de faire battre son cœur dans sa cage thoracique.

« Peut être que tu as quelque ressources finalement, mais ne te fait pas d'illusions, tu es encore trop peu entraîné et discipliné pour te confronter à un lieutenant. Maintenant je te conseille de relâcher ma patte, on peut encore arrêter ce duel là sans que je n'ai à te blesser gravement voire te tuer. »

Lieutenant. De tout ce que l’autre avait bien pu cracher, c’est le seul mot qui restait dans l’esprit du tigré. Qu’est-ce qu’il disait ? Avait-il perdu la tête en parlant d’un rang des chats Claniques. Cela n’aurait pas étonné le jeune que le plus vieux soit devenu sénile et raconte n’importe quoi à n’importe qui, mélangeant ce qu’il avait pu entendre du temps où sa cervelle avait été moins atteinte. Le malaise installé dans l’esprit de Nuage des Marais, ce dernier se mit à douter. Il était rare qu’un solitaire connaisse la hiérarchie des claniques. Ils n’écoutaient généralement que les rumeurs stupides des domestiques, celles qui disaient que les claniques mangeaient leur congénère, se faisait les griffes sur les os de leur victime et chassant des proies bien plus grandes qu’eux. Comment pourrait-il alors détenir le terme exact d’un rang ? Le hasard ? Le jeune en doutait fortement. Le sourire malicieux sur son visage s’était quelque peu transformé, sans qu’il n’y soit pour grand-chose. Lui qui était d’habitude une fin hypocrite, prenait beaucoup de peine à installer un masque de neutralité devant cette surprise. À sa connaissance, aucun des quatre Clans n’avaient eu de Lieutenants disparus. Que ce soit du côté du Tonnerre, du Vent ou encore de la Rivière. Depuis sa naissance, il n’avait jamais rien entendu sur un Lieutenant qui aurait mystérieusement disparu ou qui aurait tout bêtement renoncé à sa vie de Guerrier pour aller se perdre du côté des Solitaires. Quel félin clanique normalement constitué renoncerait au Code du Guerrier pour devenir un vulgaire solitaire, ce contre quoi il a lutté toute sa vie, ce pourquoi il a été formaté à haïr tout au long de sa vie. N’osant esquisser un mouvement, il ne laissa pas tomber la patte qui pendait entre ses crocs. L’autre, posée sur sa gorge, faisait son poids et commençait à faire siffler l’air qui sortait plus difficilement de sa gueule. Sifflant quelques mots avec difficultés, avant de tenter de faire basculer l’autre sur son épaule gauche, mêlant tirage de patte entre ses crocs et coups d’antérieur dans le ventre, se voulant jouer sur la surprise :

« Quel pitoyable Lieutenant tu as dû être. Pauvre est le Clan qui t’a vu naître. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweet Night. || PV. Tâche de Charbon - abandon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sweet night with a queen and a heroe [PV Regina Mills]
» Sweet Night in the Wood [Ft Lucya]
» Wednesday Night Raw # 60
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN
 :: Au commencement :: Archives :: RPG
-