The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le silence obéissant / pv Oeil Serpentaire - abandon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ombre Silencieuse
Invité
avatar

MessageSujet: Le silence obéissant / pv Oeil Serpentaire - abandon   14.09.16 23:29

Mon regard céruléen était fiché brutalement dans le ciel, celui-ci parcouru de millions de nuages moutonneux qui s'évasaient lentement dans le baldaquin bleu. Ils se promenaient tout doucement dans l'atmosphère, cachant le soleil de leurs corps semblant fait d'écume d'un énorme lac puissant. Ils semblaient se mouvoir parfaitement à l'esprit de ce que les gens imaginaient ; ici on pouvait voir une plume, là une mâchoire, puis là-bas des éclats fourmillants de vie qui semblaient ressembler à une joyeuse étincelle. Celle-ci se mettait doucement à bouger, à flamboyer comme la flamme d'un gigantesque feu, comme si la flambée rougeâtre portait son propre instinct. Elle se mit à grossir, à amincir, à tourner dans tous les sens et à s'élancer dans le ciel, frappant les nuages de son corps se formant peu à peu au fil de sa course. Celle-ci continuait férocement, laissant derrière elle un sillage d'étincelle rouge feu et orange qui éclatait comme autant d'astre pondu dans une voie lactée. La forme se déplaçait vivement, continuant d'écrabouiller tout sur son passage, puis poussa un hurlement en venant se poser au centre du camp. Son énergie vivifiante s'étendit autour d'elle comme des flammèches de démon, brûlant tout sur son passage étonnant. La chose dansait au centre du camp, prenant peu à peu la forme brouillé d'un chat, plutôt d'un chaton aux milles couleurs qui auraient flambés n'importe quel pupille. Puis elle s'arrêta brusquement et perdit tout son charme olympien, le corps maintenant maculé de sang et de taches aux couleurs toutes aussi sombre les unes que les autres. La longue forme se liquéfia doucement en s'approchant de moi, laissant des traces vaseuses tout le long de son chemin qui sembla durer une éternité. Le félin finit par s'arrêter devant moi, le corps maintenant plissé et tout courbé sous mon attentif regard azur. Le sien me fixa longtemps, très longtemps, ses pupilles s’agrandissant pendant de longues minutes jusqu'à emplir complètement ses yeux. La chatonne finit par exploser d'un rire éclatant, puis la noire brume forma une carapace autour de nous.

" Ombre Silencieuse ? "

Je clignai légèrement de mes yeux entrouverts, levant ma tête effilée pour regarder qui venait de m'adresser la parole. Celle-ci démontrait clairement un individu féminin, sûrement une des femelles qui guettaient le moment de m'adresser une ou l'autre parole, d'un ton dégoulinant de pitié et de délicatesse. Pensait elle tous que j'étais idiot ? Sûrement. Est-ce que j'en avais quelque chose à tirer de toutes ces personnes ? Non. Elles ne m'apportaient rien, à part me gâcher la vision d'un nuage qui se transformait en ma défunte sœur. Cela m'arrivait souvent ces temps-ci, l’apercevant partout, dans chaque chose que mon regard trouvait le temps d'analyser. D'ailleurs, ça m'embêtait un peu, du moins c'est ce que je croyais ressentir. Car même les aiguilles me rappelaient ses petites griffes plantés dans une mousse, ou alors les gouttes d'eaux qui s'écrasaient contre le sol la couleur de son pelage gris-bleu.

Je ne m'étais pas rendu compte que la chatte était parti, me laissant seul avec mes pensées tourmentées et moi-même. Cela faisait quelque heures que les nuages avaient disparu, du moins s'étaient rétractés, révélant le soleil orangé qui se couchait derrière de grosses et puissantes montagnes. Mes pupilles cobalt scrutaient avec indifférence le spectacle qui m'aurait semblé autrefois beau, cherchant qu'est-ce qui avait bien pu m'attirer, du haut de mes trois lunes, dans un ciel coloré. Je n'en avais aucune idée. Peut-être que l'ambré que démontrait là-haut me faisait penser aux regards de mon père et de ma sœur. Mes éternels vices, un combat contre moi-même.

Je commençai doucement à plonger dans un sommeil somnolent, toujours planté au centre du campement de l'ombre. J'entendais d'une oreille distraite les discutions des chatons moqueurs sur mon corps ornant la place tel un corbeau sur son perchoir, mais je préférais les ignorer. Je ne portais mon regard que sur la voûte céleste, celle-ci se reflétant dans tout mon être entier. Qu'aurais pu voir les chats de ce clan en me regardant cette nuit-là ? Peut-être un matou, la tête levé, une posture calme et neutre, le même regard. Sinon, pour les plus vieux anciens, un chat torturé à l'âme écrabouillé comme des plantes par une feuille. Des arbres déracinés, arrachés à la terre qui leurs apportaient nourriture et vies. Une goutte de pluie qui s'écrasait après une longue route. Tout ça. Peut-être à cause de Petite Étincelle, pour ceux qui s'en rappelait. Mais je croyais être le seul à me rappeler véritablement d'elle.

Je baissai ma tête vers mes griffes jouant avec la terre boueuse, puis les rétractai mollement. Peut-être devrais-je aller me coucher et laisser le sommeil emporter mon esprit aussi mort qu'une feuille en hiver.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le silence obéissant / pv Oeil Serpentaire - abandon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trois chemins qui se croisent (PV Oeil de Lynx et Nuage de Cerisier)
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]
» L'Oeil de Jupiter [PV Siegfried]
» SALSA CROISEE BICHON ABANDON 3 ANS LA LOUVIERE BELGIQUE
» Clin d'oeil à Moustique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-