The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 990
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 31 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   01.12.16 22:14

Cherchez le garçon
Toucan & Cœur Vaillant
On sait tous qu’on n’est pas des vrais durs, et on sait tous qu’on n’est pas vraiment suicidaires, sauf Sid Vicious, mais lui c’était un abruti. Et comme on dit, la mort est romantique pour ceux qui survivent. Quand tu prends l’exemple de Cioran, qui nous a cassé les couilles avec le suicide, et qui est mort à quatre-vingt-deux ans.


Toucan aimait les pierres. Il aimait leur rugosité, leur froideur, leurs vibrations. Lui, le petit galet, se sentait accepté parmi les grandes roches. Il aimait à voir en elles une émanation de sa propre grandeur, lui qui était si petit, si à l’étroit dans son corps. Aussi, il avait été attiré par les Hautes Pierres qu’il apercevait par delà la vaste plaine qui faisait partie du territoire du Vent.

Du haut de ses petites pattes, perché sur un minéral, il avait l’impression de dominer les terres devant lui ; et aimait cette sensation. Un œil. Il état un œil rond et gris, grand ouvert sur le monde. Un œil avec une myriade de pupilles, une kyrielle de fovéas. Tout voir, tout connaître, tout surpasser.

Puis, son ventre gargouilla. Il le regarda avec un air étonné : comment son petit corps, cette minuscule machine grise, pouvait-il se manifester dans ces instants d’envolées lyriques ? Il soupira. Les besoins biologiques avant les cailloux. Comme un signe des Étoiles, il vit alors un lapin effectuer de petits bonds en contrebas. Il s’élança. Pendant un court instant, il fut suspendu dans le vide, déployant ses ailes imaginaires – il avait toujours aimé sauter, sans vraiment savoir si c’était pour la sensation de vol ou la chute libre au pile ou face avec la mort. Puis la chute, lourde, sur ses délicats coussinets. Il commença sa course, à toute allure, sans plus rien regarder si ce n’est la douce peluche – son alléchant diner - détalant devant lui.

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 


Dernière édition par Chant du Toucan le 06.07.17 11:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Vaillante
▬ Guerrière
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 65 (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   15.01.17 18:52

J'aimais cette vie de guerrière, de nouveau libre de mes mouvements, libre de sortir enfin me dégourdir les pattes et surtout d'être de nouveau utile pour mon clan. Mes enfants étaient entre de bonnes mains, bien que j'avais toujours peur qu'il leur arrive un malheur. J'étais allée saluer mon fils, toujours aussi occupé dans sa mission d'apprenti guérisseur. Mon âme tourmentée de mère inquiète fut calmée de le voir aussi concentré et travailleur, et fut satisfaite de son implication. J'étais ensuite allée trouver Nuage de l'Albatros, ma fille qui me causait le plus de souci. Le jour venant de se lever, cette dernière venait de rejoindre notre chef. Je les vis au loin s'éloigner pour une nouvelle leçon. Je fus tentée de les suivre, mais me résonnais aussitôt, voyant déjà la tête de la jeune fille si elle me remarquait. Elle aurait encore cru que je ne lui faisais pas confiance. Voyant la lieutenante non loin de là, j'avais mis de côtés mes sentiments personnels vis-à-vis de cette dernière, et j'étais allée lui proposer mes services pour une prochaine patrouille. Celle du soir, m'avait-elle dit.

Me voilà ainsi galopant à travers les territoires, pour une partie de chasse en solitaire. Rien n'était si merveilleux que de sentir le vent sur ses épaules, sur tout son corps. Sentir la terre sous ses coussinnets voler sous l'impulsion de sa course. Pour un peu, j'en ronronnerais tant cette sensation de liberté me donnait du plaisir. J'avais oublié au cours des six dernières lunes que sortir était si bon.

Arrivée aux pierres sentinelles, un endroit que j'appréciais particulièrement, je me mis en chasse, les sens en alertes. A pas de velours, baissée dans les herbes hautes, les yeux rivés sur ma prochaine victime. Le fumet d'un rongeur avait chatouillé mes moustaches, et je salivais d'avance. En cette période, il était bien assez dur de trouver de la nourriture. Je me campai, bandai mes muscles. Je m'apprétai à bondir quand des vibrations se firent ressentir dans le sol, comme celles d'une course non loin de là, et firent fuir aussitôt la souris. Je pestai, et regardai autour de moi pour trouver l'auteur de cette faute. C'était un terrain de chasse! Qui osait courir?

L'odeur qui me parvint ne fit qu'empirer ma colère. Pourquoi un solitaire s'était-il aventuré sur NOS terres? Et bientôt je le vis, poursuivant un lapin. Prenant d'abord l'opportunité d'avoir ce délicieux met, je m'aplatis au sol. Le vent avait tourné en ma faveur, et les deux couraient en ma direction. Lorsqu'ils ne furent pas loin de moi, je bondis sur l'animal, et tuai la proie d'un coup de dent sec. Les yeux fous de rage, je posai mon regard sur l'intrus. Les poils hérissés, je grondai, menaçante. Griffes sorties, et prêtes à en découdre, n'attendaient que mon feu vert pour déchirer la chair de cette erreur de la nature.

"Qui es-tu pour oser pourchasser des proies sur nos terres? "

Spoiler:
 

_________________
Coeur Vaillant miaule en 993300

Coeur Vaillant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 990
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 31 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   01.02.17 19:42

Cherchez le garçon
Toucan & Cœur Vaillant
On sait tous qu’on n’est pas des vrais durs, et on sait tous qu’on n’est pas vraiment suicidaires, sauf Sid Vicious, mais lui c’était un abruti. Et comme on dit, la mort est romantique pour ceux qui survivent. Quand tu prends l’exemple de Cioran, qui nous a cassé les couilles avec le suicide, et qui est mort à quatre-vingt-deux ans.


Dans sa course, Toucan jubilait. Il aimait la chasse, il l’aimait avec une dévotion toute pascalienne – rappelons ici que pour le janséniste, la chasse n’est qu’une manière de se détourner de la souffrance qu’inflige nécessairement aux êtres vivants leur simple mortalité. Oui, Toucan aimait la course, la traque. Cela lui permettait de ne pas penser à lui, à ce creux dans son cœur. Il savait bien qu’il n’attraperait pas le lapin, pas avec une course, pas avec sa vitesse, mais il courait, pour sentir ses muscles jouer sous sa peau, pour que son souffle se raccourcisse, pour qu’il continue avant de s’écrouler sur l’herbe, les flancs haletants.

Puis tout s’arrêta.

Un éclair de fourrure rousse passa devant ses yeux, et d’un coup le lapin cessa d’être. L’éclair se retourna vers lui, des petits feu de rage allumés au fond des yeux. Elle – c’était une femelle, à n’en pas douter – devait faire au moins trois fois sa taille, avec ses muscles puissant et ses poils en bataille. Sa voix sortit, comme un roulement de pierres dans le lit d’un torrent.

"Qui es-tu pour oser pourchasser des proies sur nos terres?"

Instinctivement, Toucan recula, la fourrure hérissée. Il avait le regard comme pris dans les feux d’une voiture, il papillonnait de droite à gauche. Dans sa cage thoracique, son cœur tapait comme un pic vert emmuré vivant. Il fait encore quelques pas à reculons, les oreilles aplaties sur le crâne. Son cerveau étriqué moulinait pour trouver que répondre à cette montagne de lave. Il commença à respirer fort, trop fort pour ses poumons, et chancela quelque peu. Il cru chuter et mourir de surprise, sa gueule s’emplit de bave ; puis il réussit à sortir quelques borborygmes, cracha un amas de glaire, et, les yeux fixant le poitrail de la femelle – pas ses yeux, trop imposants – se raccrocha au réel par ce qui le rendait si charmant et insupportable : son ironie.

« Une petite saloperie de Solitaire, à ce qu’il semblerait. Toucan pour te servir, Madame je-n’ai-pas-saisi-votre nom. Enfin, pas la peine de se fâcher hein, tu l’as ton lapin, j’ai rien pris. »

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 


Dernière édition par Toucan le 28.02.17 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Vaillante
▬ Guerrière
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 65 (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   11.02.17 17:15

L'animal reculait, fourrure hérissé. Je grondai encore davantage, avançant d'un pas en avant, menaçante. L'intrus semblait paniquer. Ses yeux paraissaient sortir de leur orbitre. Par peur? Ou simple manipulation de l'esprit? Je ne leur faisias pas confiance. Il leur suffisait de faire semblant d'être souffrant, d'être faible et inutile, pour qu'ils en profitent. Jamais je le laisserais profiter de nous. Il dégagera après s'être pris une bonne correction avant ça, une correction si puissante qu'il n'osera plus jamais remettre les pieds ici. Alors qu'il reculait toujours, mes pattes frappaient impériallement le sol, les unes après les autres, me rapprochant toujours de ma cible. Impassible, je le regardais chanceler, s'étourdrir et s'empêtrer les pattes. Ma patience avait des limites, et il avait intérêt à vite me répondre ou j'allais lui bondir dessus et lui en coller une. Et me répondre bien.

« Une petite saloperie de Solitaire, à ce qu’il semblerait. Toucan pour te servir, Madame je-n’ai-pas-saisi-votre nom. Enfin, pas la peine de se fâcher hein, tu l’as ton lapin, j’ai rien pris. »

Des pupilles de lave, des boules de feu, prêtes à lancer des éclairs foudroyants, voilà qui regardaient le malfrat. L'envie de l'étriper me montait à la gorge. Je les haïssais tous, avec leur manière détachée de dire les choses comme si rien n'était important. Eh bien si, et cela vallait le coup de se fâcher. En tapotant mes griffes sur le sol et sans le lâcher une seule seconde du regard, je lançai, d'une voix si froide qu'elle aurait pu geler une prairie entière :

"Et bien minable crotte de souris, figurez-vous que si, il y a de quoi se fâcher. Vous osez non seulement pénétrer nos terres, celles du clan du vent qui vous sont pourtant formellement interdites d'accès mais en plus vous osez pourchasser une de nos proies. N'avez-vous pas assez des terres libres? Je ne comprends même pas comment l'on puisse tolérer ddes chats comme vous. Avez vous ne serait-ce qu'une famille à nourrir? Des anciens, ou des petits, affamés? Non vous ne pensez qu'à vous et vous seul. Alors oui misérable j'ai toutes mes raisons de m'énerver. Tu mérites une bonne leçon pour t'apprendre à transgresser les lois."

S'il disait une seule chose de travers, ce serait une provocation et la baffe partira. Je le frapperais à la tête, toute griffe sortie, mais je ferais bien attention de lui laisser un souvenir bien visible et douloureux. Morceau d'oreille arraché, ou de queue, ou encore un coussinnet tailladé. Les options étaient bien nombreuses pour punir les chats galeux de son genre.

_________________
Coeur Vaillant miaule en 993300

Coeur Vaillant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 990
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 31 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   28.02.17 16:43

Cherchez le garçon
Toucan & Cœur Vaillant
On sait tous qu’on n’est pas des vrais durs, et on sait tous qu’on n’est pas vraiment suicidaires, sauf Sid Vicious, mais lui c’était un abruti. Et comme on dit, la mort est romantique pour ceux qui survivent. Quand tu prends l’exemple de Cioran, qui nous a cassé les couilles avec le suicide, et qui est mort à quatre-vingt-deux ans.


Son regard lui glaça le sang. D'emblée, il recula, encore un peu, devant le danger. On n'était pas dans une petite ruelle sombre, il n'avait pas l'avantage du milieu urbain : ici, dans la forêt, face à un chat entrainé - pire, une machine de guerre - il n'avait pas ses chances. Toucan n'était pas bien intelligent, mais pas suffisamment stupide pour se risquer à une confrontation directe. Un filet de voix froid comme l'enfer lui répondit.

"Et bien minable crotte de souris, figurez-vous que si, il y a de quoi se fâcher. Vous osez non seulement pénétrer nos terres, celles du Clan du Vent qui vous sont pourtant formellement interdites d'accès mais en plus vous osez pourchasser une de nos proies. N'avez-vous pas assez des terres libres ? Je ne comprends même pas comment l'on puisse tolérer des chats comme vous. Avez-vous ne serait-ce qu'une famille à nourrir ? Des anciens, ou des petits, affamés ? Non vous ne pensez qu'à vous et vous seul. Alors oui misérable j'ai toutes mes raisons de m'énerver. Tu mérites une bonne leçon pour t'apprendre à transgresser les lois."

Il regarda la chatte, immense, rousse, pugnace, et se mordit la langue pour ne pas répliquer. Un mot de travers et il allait y perdre des plumes, à ne pas en douter.

Enfin.
Il ne serait plus lui sans sa sale ironie.

"Tout doux ma belle, j'ai une petite famille, si, et je ne suis pas si égocentrique - je ne pense même jamais à moi, mais plutôt à la multitude de femelles qui parcourent ces bois. Au fond, si je traverse les frontières, c'est bien pour venir vous rencontrer... Alors, on fait connaissance jolie plante ?"


La moue moqueuse, il recula encore d'un pas, les coussinets légers sur le sol froid, prêt à décamper. Toucan était un petit feu de joie.

+:
 

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Vaillante
▬ Guerrière
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 65 (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   22.03.17 11:18

"Tout doux ma belle, j'ai une petite famille, si, et je ne suis pas si égocentrique - je ne pense même jamais à moi, mais plutôt à la multitude de femelles qui parcourent ces bois. Au fond, si je traverse les frontières, c'est bien pour venir vous rencontrer... Alors, on fait connaissance jolie plante ?"

Mon sang ne fit qu'un tour. Mes yeux s'allumèrent de haine. Non seulement il était un intru, non seulement un sale solitaire, non seulement il manquait de respect à notre clan, mais en plus c'était un connard de matcho ? A peine sa phrase terminée que la baffe partit. D'une violence inouïe, je le frappais au visage. Oh tout le monde connaissait ma force. Ma musculature développée, et ma carrure prodiguait à mes coups une énergie qui surprend, propre très souvent aux combattants masculins. Il avait reculé, alors mes griffes acérées n'atteignirent que ses oreilles. La seconde d'après, l'animal mordait le sol. Son museau s'écrasa contre la terre. Je maintenais son visage face à l'herbe grasse en plantant mes griffes dans l'une de ses oreilles. Mes autres merveilles de guerre transpercaient la chair dure du solitaire aux épaules, et à la queue, de sorte que tout mouvement de sa part ne lui provoquerait que souffrance. Je me baissai à sa hauteur et lui chuchotai :

"Tu ferais mieux d'aller créer ton harem ailleurs que sur les terres du vent. Si tu déguerpis pas tout de suite, je te jure que tu vas avoir un souvenir de moi à vie. Et un mauvais souvenir je te le garantis."

Je fis bouger alors mes griffes qui étaient retenues dans son épaule pour bien lui montrer que ces dernières pouvaient sans aucun problème déchirer sa peau fragile et vulnérable... Toute ma colère accumulée ces derniers temps ressortaient aujourd'hui. Et je me retenais difficlement de le réduire en charpie.

_________________
Coeur Vaillant miaule en 993300

Coeur Vaillant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 990
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 31 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   25.03.17 18:01

Cherchez le garçon
Toucan & Cœur Vaillant
On sait tous qu’on n’est pas des vrais durs, et on sait tous qu’on n’est pas vraiment suicidaires, sauf Sid Vicious, mais lui c’était un abruti. Et comme on dit, la mort est romantique pour ceux qui survivent. Quand tu prends l’exemple de Cioran, qui nous a cassé les couilles avec le suicide, et qui est mort à quatre-vingt-deux ans.


Il avait l'impression qu'elle lui avait arraché la moitié du visage : elle était forte, très forte, et sa patte devait bien faire la taille de la tête du petit, si petit Toucan. Même s'il avait reculé, dans le doute, dieu soit loué le doute, le doute était bon avec lui, les griffes de Cœur Vaillant l'avaient atteint aux oreilles, traçant des sillons rouges sur son pelage gris. En bon esthète, il aurait pu apprécier ce contraste chromatique, mais la douleur, bonne amante, lui occupait tout l'esprit. La tête penchée, il respirait fort, se concentrant pour ne pas pleurer. Il était question de sa fierté, et même s'il se plaisait à la brader, la situation ne nécessitait pas encore qu'il la bazarde allégrement. Puis, la physique faisant son travail, il tomba, et son museau rencontra de manière enthousiaste le sol odorant de la forêt. La truffe chargée du lourd parfum de l'humus, il commençait à suffoquer, d'autant plus que la grande guerrière rousse avait pris en charge son accolade avec Mère Nature, en lui tenant la tête plaquée au sol, les griffes sur les fines membranes de ses oreilles. Le reste de son arsenal le maintenait dans un état servile, par la pression de ses pattes armées sur sa queue et son épaule. Putain, elle savait faire mal.

"Tu ferais mieux d'aller créer ton harem ailleurs que sur les terres du vent. Si tu déguerpis pas tout de suite, je te jure que tu vas avoir un souvenir de moi à vie. Et un mauvais souvenir je te le garantis."


Murmure mortel. Douleur vive. Il gémit, se contorsionna, gémit de nouveau. Rien à faire, elle devait bien faire deux fois son poids, il n'arriverait jamais à rien. La pensée qu'il puisse mourir là, comme ça, la gueule dans la poussière, sans gloire ni trompette le frappa. Il s'arrêta.

"Ok, ok, tu gagnes, je me casse, lâche moi. Tu vas pas briser les os d'un petit chat comme moi quand même ? Je pourrais être ton fils."

+:
 

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Vaillante
▬ Guerrière
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 65 (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   15.04.17 19:08

L'animal gémissait lamentablement. Même un chaton aurait eu un comportement plus valeureux. Il se contorsionnait dans la poussière. Ce félin malodorant n'avait pas une once de bon sens. Ne remarquait-il donc pas qu'en bougeant de cette manière, il aggravait son cas sans que j'ai à remuer une griffe? Impassible, je fixai mon ennemi, comme je pourrais fixer une proie que je comptais capturer et tuer.
Soudain, il se stoppa et miaula de sa voix insupportable :

"Ok, ok, tu gagnes, je me casse, lâche moi. Tu vas pas briser les os d'un petit chat comme moi quand même ? Je pourrais être ton fils."

Vague d'agacement mortelle me submergea. Je sautai sur le côté, attendis qu'il se relève, et quand ce fut fait, je lui mis une baffe phénomènale. Griffes rentrées pour cette fois. Nous ne frappions pas nos "fils" avec notre attirail sorti, n'est-ce-pas. D'une voix menaçante, je répliquai :

"Mon fils n'aurait pas gémi comme tu l'as fait à la moindre petite douleur. Et briser les os d'un ennemi me dérange aucunement. Mon ton haussa, la haine faisant vibrer mes cordes vocales, comme si une symphonie sinistre s'élevait: VAS. T'EN. "

J'avançai d'un pas, babines retroussées, pelage hérissé comme un I. Cette fois-ci, mes longues lames acérées étaient sorties de leur trousseau. Ma queue balayait l'air violemment, comme si cet air était soudainement devenu punissable. L'autre avait intérêt à déguerpir maintenant. Pour le faire accélérer, je balançais une seconde patte dans sa direction, qui ne l'atteigna pas. Le but était seulement de le faire reculer, et de lui faire comprendre que je ne rigolais pas. Et s'il était encore trop lent, j'allais le poursuivre. Et vu sa vitesse après le lapin, le garçon n'avait aucune chance.

_________________
Coeur Vaillant miaule en 993300

Coeur Vaillant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 990
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 31 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   17.04.17 15:43

Cherchez le garçon
Toucan & Cœur Vaillant
On sait tous qu’on n’est pas des vrais durs, et on sait tous qu’on n’est pas vraiment suicidaires, sauf Sid Vicious, mais lui c’était un abruti. Et comme on dit, la mort est romantique pour ceux qui survivent. Quand tu prends l’exemple de Cioran, qui nous a cassé les couilles avec le suicide, et qui est mort à quatre-vingt-deux ans.


Il vit une ouverture quand elle s'éloigna de lui. Le Toucan est parfois naïf. Sitôt sur ses pattes, il se mangea une mandale tout droit venue des sept enfers - mais griffes rentrées, il apprécia la délicatesse de la montagne de muscles qui lui servait d'adversaire.

"Mon fils n'aurait pas gémi comme tu l'as fait à la moindre petite douleur. Et briser les os d'un ennemi me dérange aucunement. "

Eh bien comme ça, les choses étaient dites. Loin de lui des pulsions masochistes, mais il du convenir que les paroles rudes de la grande rousse ne le laissèrent pas indifférent. Ses mots ou ses coups en fait, il n'était pas sûr, mais les endorphines du combat et des insultes lui chauffaient le corps, comme lorsqu'il se retrouvait en présence d'une femelle aguichante - ou d'un mâle, ce qui le rendait sans doute encore plus dégénéré aux yeux des Claniques.

"VAS. T'EN."

On entendait la douce mélodie de la haine résonnait dans ces deux syllabes, musique charmante, quoique qu’inquiétante, aux oreilles de Toucan. Néanmoins, la suite ne paraissait pas de bon augure : elle lui renvoya sa patte dans le visage, le manquant de peu. Coup de semonce ou il ne s'y connaissait pas en intimidation. Le galet réfléchit à ses options : la fuite - mais il serait trop lent, le corps troué par la Venteuse - ou le combat - perdu d'avance. La situation n'était en somme pas glorieuse. Pour la seconde fois, le spectre de la mort se hissa par dessus son épaule, et lui susurra sa tendre mélopée dans le creux de l'oreille. Le petit avait souvent des pensées vaguement suicidaires, mais n'y prêtait jamais attention.

Bon, en résumé.
Il était dans la merde.

"Pas la peine de grogner ma grande, je sais que tu vas me défoncer quoi que je fasse. Ça te tente pas un combat un peu plus équilibré ? Je m'explique : si je te touche une fois, alors tu me laisses tranquille. Si je me plante, ou que je suis trop blessé pour continuer, tu me laisses pourrir sur la lande et je dégage vite fait ? Tu sais autant que moi que je ne peux pas fuir dans mon état."

+:
 

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Vaillante
▬ Guerrière
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 65 (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   07.05.17 15:57

"Pas la peine de grogner ma grande, je sais que tu vas me défoncer quoi que je fasse. Ça te tente pas un combat un peu plus équilibré ? Je m'explique : si je te touche une fois, alors tu me laisses tranquille. Si je me plante, ou que je suis trop blessé pour continuer, tu me laisses pourrir sur la lande et je dégage vite fait ? Tu sais autant que moi que je ne peux pas fuir dans mon état."

Et en plus il osait négocier ce fou. Certains félins étaient des illuminés. Ce genre de chats qui jouent avec le feu, sans avoir conscience des conséquences, aussi mortelles qu'elles pouvaient l'être. Oui, j'étais une boule de feu. Un feu féroce qui ne souhaitait qu'une unique chose, répondre la désolation et la mort à l'encontre de ceux qui ne méritaient pas de vivre. Un unique frein l'enfermait dans une prison. Une prison morale certes, mais non pas moins puissante: le code du guerrier. Ce dernier nous ordonnait de ne pas tuer de sang froid. Je vouais une loyauté sans limite à ce code de conduite qui dictait ma vie, celle de mon clan et qui permettait de réduire la barbarie entre les clans. C'est pourquoi, le feu n'était pas sorti de son étau, et qu'il se contentait de danser dans mes prunelles. Je miaulai alors, d'une voix impitoyable:

"Et tu oses négocier. "

Je le regardai droit dans les yeux, le poil hérissé, plus énervée que jamais. Puis, une idée me vint à l'esprit. Il me demandait de son plein grès un combat non? Je ricanai. Et j'ajoutai alors, sur un ton carnassier, dévoilant mes crocs aiguisés prêts à s'enfoncer dans la chair frêle du solitaire:

"Tu peux toujours rêver. Si tu arrives à me mettre un coup, je te raccompagne gentimment aux frontières. Si tu n'y arrives pas, je te raccompagne là-bas par la peau du cul. "


Et sans même attendre, je fondis sur ma cible. Cet être à l'apparence repoussante n'était aucunement taillé pour le combat. Il était faible, et ne connaissait rien de rien. Alors, cela allait être du gateau que de le battre. Je n'étais pas rapide, et très imposante. Alors s'il ne réussissait pas à me mettre un coup, franchement, il atteindrait un niveau encore plus bas que le niveau zéro.
En tout cas, moi, je n'allais pas le rater. En un coup formidablement puissant, je le griffai au niveau de l'épaule, si fort que je le vis ployer sous le choc.

_________________
Coeur Vaillant miaule en 993300

Coeur Vaillant:
 


Dernière édition par Coeur Vaillant le 07.05.17 21:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 260
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   07.05.17 15:57

Le membre 'Coeur Vaillant' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Attaque Autre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 990
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 31 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   11.05.17 16:19

    — Et tu oses négocier.
Oh, elle n’avait pas l’air chaude pour laisser partir sans trop de dommage le petit solitaire. Celui-ci regarda la montagne de muscles qui lui faisait face ; il y vit la mort, sa mort rapide. Bon, il aura eu une belle vie, bien remplie – à l’exception de gamins – et pourrait mourir, non pas en paix, non pas sans un soupir, il s’accrocherait sans doute à son existence, mais sans trop forcer. La mort devait être douce. Il aurait sans doute un corps à la mesure de son esprit, dans l’autre monde.

Elle ricana. Il ne s’imaginait pas la mort rire ainsi. Un peu de classe, que diable.
Peut-être qu’il ne crèverait pas, finalement.
La mort n’aurait donc pas un visage de femme.

Les yeux plongés dans ceux de Toucan, Cœur Vaillant découvrit ses crocs luisants, un sourire carnassier sur les babines. L’idée d’une ordalie avec un galeux devait l’amuser.
    — Tu peux toujours rêver. Si tu arrives à me mettre un coup, je te raccompagne gentiment aux frontières. Si tu n'y arrives pas, je te raccompagne là-bas par la peau du cul.
Sans attendre, une fois sa sentence prononcée, elle se jeta sur Toucan, et lui asséna un coup rapide – dans la mesure où la bête en soi n’était pas spécialement leste – et bien placé, preuve d’un entrainement et d’une pratique martiale parfaitement maîtrisés. Ce n’était une surprise pour personne qu’il ne pourrait pas parer le coup, surtout pas dans son état actuel. Elle le griffa à l’épaule, encore l’épaule, il allait finir boiteux, et il reçut le choc comme un déchirement.

Les crocs serrés, il tituba vers la grande chatte, et, mi-tombant, mi-attaquant, il lui griffa le flanc, pas très profondément.
    — Le pari est gagné du coup ?

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 


Dernière édition par Toucan le 11.05.17 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 260
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   11.05.17 16:19

Le membre 'Toucan' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Attaque Autre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Vaillante
▬ Guerrière
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 31/08/2016

Carte d'identité
Âge: 65 (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Argent

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   21.05.17 17:17

Et c'est en titubant qu'il réussit à me griffer au flanc, ce qui m'étonna quelque peu. Je ne m'attendais pas à ce qu'il profite ainsi de cette occasion, malgré sa douleur pour me toucher. Soit. Je n'eus pas un regard pour cette égratignure.
Il avait donc "gagné" le pari qui n'en était pas un puisque dans tous les cas il devait partir. De toute manière, je n'avais pas envie de le porter ce chat, alors cela m'arrangeait bien qu'il ait réussi à me toucher. Le forcer à quitter mes terres aurait été physique et fatiguant, et je pouvais sans m'en passer sans problème. J'avais une chasse à terminer, moi. J'ignorais sa remarque, et tournai les talons pour enterrer mon lapin et y revenir une fois le matou raccompagné. Ensuite, je me dirigeais de nouveau vers lui et le poussai de la patte en direction des frontières. Non pas méchamment, sans violence, mais fermement. Il était temps qu'il parte enfin.

"Dépêche toi, je n'ai pas que ça à faire."

Je me plaçai légèrement derrière lui, de manière à contrôler les directions qu'il pouvait prendre. Et si ce dernier me parlait durant le voyage, je restais muette comme une taupe, devenue totalement taciturne. Je ne comptais pas faire ami-ami avec ce solitaire.
Il s'était enfoncé bien profondément dans mon territoire, et la route allait être longue vers la frontière. J'en avais marre de sa présence. Je ne voulais que le chasser et le rouer de coups. Mais si je le frappais de trop, il ne pourrait même plus partir. Déjà qu'il n'était pas en très bon état, ce qui retardait notre marche. C'était insupportable.

Spoiler:
 

_________________
Coeur Vaillant miaule en 993300

Coeur Vaillant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 990
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 31 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   25.05.17 15:43

Cahin-caha, Toucan avançait vers la frontière, errant comme une âme en peine. Il avait les yeux mi-clos et soufflait bruyamment, il semblait cracher ses espoirs, des filaments de vie baveuse et rougis, des râles antiques et sa douleur. Il avait mal. Terriblement mal. Et putain, il en avait marre. il avait compris la leçon. A l'avenir, il ne s'attarderait pas, il fuirait bien vite à l'avance des grands claniques, des beaux claniques, des si xénophobes claniques. il filerait avec le vent, et soufflerait dans le vide galactique. Non, ce n'était pas merveilleux de se sentir ainsi piégé de sa condition de rebut de la forêt. Il le savait. Il allait changer cela.

Il intégrerait un Clan.
Ou il formerait le sien.
    ─ On y est non ? Eh bien, c'est un au revoir je présume...
Il fallait qu'elle parte, qu'elle s'en retourne parmi les siens pour que lui revienne à l'ombre de sa peine.

Il allait avoir besoin de soins.

+:
 

_________________
Daydream milk and genocide

© Nix ♥
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cherchez le garçon ▼ Coeur Vaillant - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Coeur de Feuille - Solitaire & vaillant || 2 sept.
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Chronologie explicant le massacre de la Ruelle Vaillant
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» C'était il y a 20 ans; massacre à la ruelle Vaillant!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-