THE PROPHETIES BEGIN

Thème III - L'intégration

 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 wise fishing || free - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Charbon Ardent
Invité
avatar

MessageSujet: wise fishing || free - end   22.12.16 16:12

WISE FISHING
[FREE]

Un soleil comme on y avait droit tous les jours se leva au-dessus des têtes endormies du Clan de la Rivière. Parmi eux, une jeune Guerrière s’agitait dans son sommeil. Bataillant ardemment contre un ennemi fantasque, elle assénait des coups qu’elle pensait puissant et ayant des répercussions sur ce dernier. Cependant, même en rêve, l’énervement auquel elle faisait face bâclait sa technique et elle se retrouva bientôt plaquer sur le dos. La détresse dans son regard se lisait presque aussi fortement que la colère qui en émanait. Le rêve vira au cauchemar alors que les crocs de l’autre félin s’abattirent sur sa gorge. Elle se débattit, mais rien n’y fit. Elle sentit alors le sang couler, perler sur ses poils et tomber en rapides gouttelettes sur le sol humide. Elle se sentit partir. Partir loin. Quelques secondes plus tard, le noir la gagna et la pseudo-douleur que la blessure lui avait causée s’envola. Un peu paniqué, elle s’agita davantage sans que ses membres ne bougent d’un poil. Était-ce cette sensation qui nous gagnait quand on perdait la vie ? Se laissant aller à son triste sort, ne pouvant rien faire de plus, la jeune chatte aux poils noirs ferma les yeux et s’abandonna. L’espace d’un instant, elle sentit le calme revenir. Sa colère s’apaisa. La douleur qui n’était plus qu’un lointain souvenir ne revint pas. Seule une expression de bien-être lui revint. Jusqu’à ce qu’elle tente d’ouvrir une nouvelle fois les paupières. Le monde s’ouvrit alors sur elle telle qu’elle le connaissait, revenant à sa simple vie de Guerrière. Un peu sonnée et les idées pas encore totalement en place, elle tenta de se lever, mais tituba et retomba lourdement là où elle était. Sa litière la rattrapant, elle apprécia en cet instant le confort de cette dernière. Lorsqu’elle retenta de se lever quelques secondes plus tard, elle y parvint. Les pattes endolories comme si elle avait réellement mené ce combat, elle tâtonna un moment avant de trouver son équilibre. Chose faite, elle sortit sans faire attention à ceux qui dormaient encore, de la tanière qui l’avait abrité pour la nuit.

Comme si elle eut toujours été habituée à la lumière qui l’accueillit, Charbon Ardent se dirigea silencieusement et sans sourciller un instant, vers le tas de gibier. Elle y récupéra un poisson de la veille et alla le dévorer dans un coin du Camp. Ne désirant pas être aux côtés des quelques félins éveillés, elle fit attention de se mettre bien en retrait et de ne croiser le regard de personne, elle ne prit même pas la peine de répondre aux quelques salutations et invitations qu’on osait lui lancer. Rapidement, elle engloutit la chair peu ragoûtante du poisson rassi et elle se mit à faire un rapide brin de toilette. Regrettant que son père ne soit pas présent pour papoter un peu avec, elle se contenta de passer des coups de langue rapides et adroits sur son pelage charbonneux. Satisfaite de la chose, elle resta un moment silencieuse, les yeux dans le vide, à songer à diverses choses qui la tracassaient, à ce rêve qu’elle faisait si souvent et qui virait si souvent au cauchemar. Comment faire pour vaincre ce mystérieux félin ? Comment faire pour que l’issue ne soit pas toujours la même. Elle avait beau essayer de se contrôler, l’autre trouvait à chaque fois le moyen de la mettre en colère et de là découlait ses lacunes au combat et à la concentration. Elle avait beau se répéter de ne jamais baisser sa garde, c’était bel et bien plus facile à dire ou à songer qu’à faire. Chassé de ses pensées par l’appel du Lieutenant, elle gagna rapidement la foule qui s’amassait devant lui. Dégoûté de devoir se rapprocher un peu beaucoup de tant de félin, elle prit garde de ne pas être trop collée à ces derniers en attendant de connaître la tâche à laquelle elle serait assignée. Rapidement, Pelage Épineux créa les différentes patrouilles de la journée et reparti ainsi tous les Guerriers du Clan de la Rivière. Charbon Ardent fut ajouté à un patrouille matinale de pêche et à la patrouille frontalière crépusculaire. Acquiesçant rapidement et s’éloignant tout aussi rapidement du groupe, elle rejoignit la patrouille composée de celles et ceux qui devaient partir à la pêche, le départ fut rapidement donné. Les consignes clairement établies, elle put prendre distance avec le reste du groupe, histoire de pouvoir pêcher tranquillement. Ayant ses petites habitudes, elle gagna son coin de rivière et se mit en action, pêchant avec une patience qu’elle avait réussi à avoir grâce à son apprentissage et au temps qui passe. Les yeux rivés sur l’eau, elle ne loupa pas le poisson qui passa un peu trop prêt de la rive, sortie de l’eau, attrapé, les crocs de la Guerrière noire lui furent fatals.


© waize


Dernière édition par Charbon Ardent le 02.05.17 21:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 1180
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 37 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   28.12.16 23:50

C’était son jour. Il avait bien récupéré de ses précédents affrontements, ses muscles noueux roulaient sous l’ardoise de son pelage. En cette matinée, il se sentait prêt, prêt à se battre – mais pas contre n’importe qui : Aigue Marine, la femelle du Clan de la rivière. Cette jeune chatte qui lui avait fait mordre la poussière. Un trou dans son égo, une blessure à l’âme, son narcissisme endeuillé : voilà ce qu’elle lui avait infligé.

Il venait demander les dommages et intérêts.

Le pas martial, le regard fixé sur ses lubies, il avançait vers la Rivière, le lieu de son affrontement avec la fière guerrière. Les sens aux aguets, il observait un vent frais caresser les rares feuilles d’hiver et créer des petits remous dans les flaques d’eau croupie. En ce matin au froid mordant, il finit par arriver près du grand cours d’eau. Le bruit qu’il produisait ne lui plaisait guère, il n’était pas habitué à ce petit vacarme – ni aux éclaboussures qu’il produisait parfois.

La truffe engourdie, il ne repéra pas tout de suite la présence d’une inconnue. Son poil charbonneux tranchait pourtant sur la berge, de même que ses yeux orangés au milieu de son visage. Elle semblait concentrée sur sa pêche, ses prunelles suivaient les mouvements de l’eau. Elle avait l’air assez petite, mais ses muscles tendus ne laissaient pas de place au hasard : à quelques longueurs de queue de lui se tenait une guerrière bien entraînée.

Connaissant le caractère bien trempé – sans jeu de mot volontaire – des Claniques barbotants, il savait que l’affrontement risquait bien d’être inévitable. Autant le laisser lui-même.

« Bonjour belle plante, n’auriez vous pas vu une dénommée Aigue Marine dans le coin ? Non pas qu’elle vous supplante en beauté, non, vous savez bien que vous m’avez volé mon cœur, mais j’ai une petite histoire à régler avec elle... »

_________________
Daydream milk and genocide


sexy en diable, par Nix


awards du sale 2k17:
 

+:
 


Dernière édition par Toucan le 01.03.17 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   31.12.16 2:39

WISE FISHING
[FREE]

Rapidement envoyé sur le bord de la rive, sans vie, le corps du poisson tomba dans un bruit net sur l’herbe. Décidée à ne pas perdre de temps, Charbon Ardent reprit sa pêche. Observer. Attendre. Et se tenir prêt. Il s’agissait là des trois actions phares pour réussir à attraper un poisson. Il ne fallut guère plus que quelques secondes d’attentes pour qu’une autre occasion se présente. Ses yeux orangés rivés sur l’eau transparente suivirent un poisson dont l’allure zigzagante se rapprochait nettement de la rive. Pas certaine de pouvoir l’atteindre sans être déséquilibré, la Guerrière aux poils de jais patienta encore un peu. Et finalement, elle ne s’y tenta pas. Le poisson sembla hésité longuement, réalisant un sur place parfait, puis vira soudainement vers le centre de la rivière, disparaissant du champ de vision de la pêcheuse qui en d’autres circonstances auraient perdu patiente. Elle s’en mordit les babines et tenta de se concentrer de nouveau. Elle s’y tenta, mais son esprit était ailleurs. Parti aussi loin que ce poisson qui filait le long de la rivière, à la poursuite de sa banale existence. Lui ne sortirait de l’eau que s’il avait le malheur de croiser un félin désireux d’en faire son repas, ou sinon, il continuerait de mener sa vie fade dans le fond de la rivière. Elle, avait la chance de vivre sur une prison terrestre et de pouvoir se libérer un moment de cette terre grouillante sous ses pattes en plongeant dans l’eau. Elle était libre de prendre des décisions, d’aller contre courant, ce que ce petit poisson n’avait pas la force de faire. En somme, elle avait un certains pouvoir sur son destin, un pouvoir qui pouvait faire basculer certaine chose, faire tomber certains obstacles, il fallait pour se faire qu’elle en ait simplement l’envie et qu’elle s’y résigne. Qu’est-ce qu’un simple poisson pouvait-il faire mis à part suivre la rivière, le courant de son destin et simplement ne songer qu’au danger qui pourrait lui tomber dessus à chaque moment.

« Bonjour belle plante, n’auriez vous pas vu une dénommée Aigue-Marine dans le coin ? Non pas qu’elle vous supplante en beauté, non, vous savez bien que vous m’avez volé mon cœur, mais j’ai une petite histoire à régler avec elle... »

Il ne fallut guère plus de quelques millièmes de seconde pour que la Guerrière noire sorte de ses pensées. Aussi vite qu’elle y était entré, elle trouva la sortie et planta son sombre regard sur l’importun qui lui avait adressé la parole. Immédiatement porté sur un petit chat brun tigré taché de blanc, elle transcenda le maigre corps de ce dernier. Les muscles et les mots avaient beau paraître, il semblait nettement plus âgé que ce que son corps disait. Qu’importe, elle savait qu’on ne jugeait pas un matou sur la taille de son corps, ni même sur sa façon de parler. Toujours est-il que l’odeur qui emplissait les narines de la femelle en cet instant précis n’amenait rien de bon. Informé sur l’identité solitaire de l’autre, elle ne put retenir les réflexes qui faisaient d’elle une Guerrière. Le poil hérissé, les babines mi-remontées, laissant apparaître des crocs qui menaçaient de s’abattre sur le corps de sa future victime, elle se positionna au-dessus de la proie qu’elle venait d’attraper, n’ayant nullement envie qu’un vulgaire chat sans clan vienne ruiner cette pêche qui s’annonçait plutôt bonne. Il ne manquait plus que ça, cracha pour elle-même Charbon Ardent. Décidément, elle ne pouvait être réellement tranquille plus que quelques secondes, quand ce n’était pas les importuns de son Clan qui lui tapait sur le système, il fallait que le Clan des Étoiles lui envoie un solitaire. Sa voix glaciale fit vibrer sa gorge et sortir de sa bouche des mots qu’elle crachait comme un venin :

« Écoute minet, ne perd pas ton temps avec ta mascarade, ça ne fonctionne pas avec moi. Tu lui veux quoi à l’autre ? Je te signale que t’as rien à foutre sur les terres du Clan de la Rivière au cas où tu ne l’aurais pas remarqué. »


© waize



Dernière édition par Charbon Ardent le 02.05.17 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 1180
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 37 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   16.01.17 18:43

Toucan n’était pas une personne très peureuse, mais, à cet instant, quand la boule de charbon planta ses yeux orangés dans les siens, son cœur manqua un battement. Elle avait le regard furieux du Dieu de l’Ancien Testament, des iris à glacer le sang. Puis ses poils se hérissèrent, elle doubla de volume, pour l’intimider, lui si petit – son échine se souleva de même, plus de peur qu’autre chose. Elle montrait les dents. Décidément, les Solitaires n’étaient pas bien appréciés dans le coin.

Un filet de voix froide s’échappa de ses crocs en dent de scie.

« Écoute minet, ne perd pas ton temps avec ta mascarade, ça ne fonctionne pas avec moi. Tu lui veux quoi à l’autre ? Je te signale que t’as rien à foutre sur les terres du Clan de la Rivière au cas où tu ne l’aurais pas remarqué. »

Mazette. Quelle vulgarité. On dirait un peu lui, avec la petite taille, le pelage sombre et les mots assassins. Cette similitude rassura quelque peu le galet. La démarche mal assurée, il recula tout de même, s’éloignant du bord de la rivière, à reculons. Il voulait mettre de la distance entre lui et la chatte incendiaire.

Il avala sa salive douloureusement, et s’efforça de discipliner son poil, de faire en sorte qu’il retombe. Que l’autre n’aille pas croire qu’il avait peur d’elle. Ce n’était pas tant vrai que ça – il avait surtout était surpris par le ton de la chatte.

« Okay, bon, je vais pas y aller par quatre chemins, je cherche un match retour avec elle, elle m’a niqué une épaule, j’peux bien retenter un combat. Vous faites ça, entre Claniques, ou bien ? »

_________________
Daydream milk and genocide


sexy en diable, par Nix


awards du sale 2k17:
 

+:
 


Dernière édition par Toucan le 01.03.17 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aigue-Marine
● Lieutenante
avatar
Messages : 336
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 23

Carte d'identité
Âge: 32 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   17.01.17 15:45

    { Puis-je ? Cute }

    Le soleil perlait difficilement à travers les nuages cotonneux grisonnants. La saison des neiges était rude, il faisait froid, et une fiche couche de poudreuse s'était installée durablement sur les territoires des Clans. Sur les terres du Clan de la Rivière, il y avait en plus beaucoup de glace : les nombreux ruisseaux et flaques, et la rivière qui traversait la clairière, s'étaient tous couverts d'une couche impossible à casser pour qui n'avait pas un minimum de force ou de jugeote. Les chats de la Rivière y étaient habitués et avaient trouvé des techniques pour continuer à pêcher. La rivière était leur élément, ils la connaissaient par cœur et sous toutes ses humeurs.
    Aigue-Marine s'ébroua lorsqu'elle sortit de la tanière des guerriers. Elle grommela en sentant l'air froid la transir - c'était encore plus froid qu'à l'intérieur de la tanière, où les nuits étaient déjà peu agréables. Il fallait bouger, réchauffer son corps. Motivée à cela, la guerrière au poil brun avala rapidement son petit déjeuner, écoutant les murmures du camp, observant les chatons qui se dégourdissaient dans la neige ; puis elle prit la direction de l'entrée du camp, et s'y faufila. Elle se retrouva bientôt en-dehors et s'en éloigna rapidement, encline à réchauffer ses muscles. Et pour cela, rien de tel qu'une partie de chasse enivrée. D'une part, elle allait ravitailler le camp - enfin, si les proies acceptaient de se montrer - et, d'autre part, elle allait pouvoir oublier le froid quelques heures durant.

    **

    Le mulot qui la narguait depuis de trop longues minutes lui avaient encore filé entre les pattes. Ce devait être la dureté de la vie qui le rendait si méfiant : il sentait la présence d'un prédateur avant même que le vent ait tourné en sa faveur ou qu'un bruit trahisse l'approche de la jeune chatte. Celle-ci cracha lorsque le mulot, une fois de plus, s'enfuit à toute vitesse entre les roseaux. En plus de cela, il était rapide et grâce à sa petite taille, il était susceptible de pouvoir disparaître dans n'importe quel recoin !
    Mais Aigue-Marine n'était pas encline à l'abandon. Fière comme elle était, elle refusait tout bonnement de laisser filer cette proie qui se jouait d'elle. Alors, avec courage et détermination, presque même avec entêtement, elle le suivait à la trace, le museau en l'air ou au sol, le ventre plaqué au sol - ce que c'était froid !
    Cette fois, le mulot s'était enfui en direction de la rivière. A-ha ! pensa Aigue-Marine. Cette fois, il ne pourra pas m'échapper ! En effet, si les rats étaient capables de traverser le torrent, ce n'était pas le cas du mulot, qui ne savait pas nager. L'objectif de la guerrière était donc de le coincer entre elle et la rivière : il ne lui resterait plus qu'à le cueillir.

    S'approchant de la rivière, Aigue-Marine tendit l'oreille. Deux voix s'élevaient dans les airs. L'une d'elle appartenait à une guerrière du Clan, Charbon Ardent - une chatte assez antipathique. L'autre était étrangère, mais pas inconnue. Toucan ! La guerrière se redressa avec rapidité : il avait remis ça ! Le solitaire, sans âme ni foi, venait à nouveau de pénétrer sur un territoire qui n'était pas le sien !
    La dernière fois qu'il avait fait la tentative, la jeune femelle l'avait mis en déroute, lui infligeant une défaite qu'il avait paru prendre avec humiliation. Apparemment, cela ne lui avait pas suffi. Aigue-Marine leva les yeux au ciel : décidément, elle ne s'était pas trompé sur cet énergumène. Il était comme tous les solitaires : il ne respectait rien.

    « Tu ne doutes vraiment de rien ! » lança-t-elle alors qu'elle déboulait sur le lieu où se trouvaient Toucan et Charbon Ardent. Elle se plaça aux côtés de la guerrière, la saluant d'un signe de tête, puis elle fixa à nouveau le solitaire du regard. « Ta défaite de l'autre fois n'a pas fini de te convaincre que tu n'avais plus à poser une patte sur le sol du Clan de la Rivière ? » Un air orgueilleux et de défi s'installa sur le rictus de la guerrière brune tigrée.

    Toucan souhait apparemment une revanche. Aigue-Marine oscillait entre deux options : allait-elle lui donner ce plaisir, acceptant que le combat était un jeu ? Allait-elle l'éconduire sans ménagement ? Après tout, le solitaire lui avait perdre la trace du mulot, qui avait définitivement disparu. Et puis, un combat serait un bon moyen de réchauffer et d'entraîner les muscles.
    Aigue-Marine lança un regard à Charbon Ardent. Cette fois-ci, elle n'était pas seule face au solitaire. Celui-ci allait-il se lancer à corps perdu dans un combat perdu d'avance ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   03.02.17 0:34

WISE FISHING
[FREE]

Les mots crus, non mâchés, comme elle en avait l’habitude, étaient sortis de sa gueule aussi facilement que cela. Que cela puisse paraître déconcertant ou choquant, elle en avait fichtrement rien à faire. Au contraire, si elle pouvait être crainte par ses ennemis et par les étrangers, grands bien leur fasse de ne pas afficher publiquement leur vilain faciès. Il n’en fallait généralement pas beaucoup plus pour qu’elle se lance corps et âme dans un affrontement physique. Pourtant, les quelques pas en arrière de l’autre et ses tentatives pour ne pas paraître menaçant, eurent un effet temporaire sur la femelle qui s’efforça de garder un lourd regard sur lui. Ses yeux brûlaient d’une flamme sans nom, délicieux mélange de colère, de haine avec une pointe d’envie de planter ses griffes dans ce matou tigré. L’écume dans sa gueule était acide et les crocs qu’elle continuait de montrer à son adversaire, n’étaient pas une simple arme de parade. Elle avait appris à s’en servir et n’hésitait que rarement avant de le faire, surtout lorsqu’il s’agissait d’un étranger, venu en plus, piétiner les terres du Clan de la Rivière. Pourquoi est-ce que les félins étrangers au Clan de la Rivière étaient aussi stupides, aussi peu intelligents pour se risquer ici, pour la tenter elle, elle qui avait un sang-froid réduit, pour ne pas dire inexistant. L’envie d’en découdre la titillait déjà, elle aurait donné n’importe quoi pour que ce poisson qu’elle avait pêché soit encore dans la rivière, rien que pour être libre de tous ses mouvements, pour être libre de planter comme elle le désirait, ses crocs dans la gorge de l’autre. Elle entendait déjà ses cris de douleur, elle entrevoyait déjà ses plaintes lugubres, ses supplications, le sang qui coulerait peut-être. Oh, si seulement les siens ne lui en voudraient pas pour avoir eu un écart, elle pourrait très bien prétendre que cet étranger menaçait le Clan et qu’elle avait agi en toute légitime défense, juste pour protéger le Clan de la Rivière, juste pour servir son Clan. Combien serait-il à croire en la véracité de ses propos ? Elle pourrait certainement les compter sur les doigts de sa seule patte avant droite.

« Okay, bon, je vais pas y aller par quatre-chemins, je cherche un match retour avec elle, elle m’a niqué une épaule, j’peux bien retenter un combat. Vous faites ça, entre Claniques, ou bien ? »

Les oreilles souffrant d'entendre de nouveau la voix de l'autre, de cet étrange félin qui semblait croire qu'on entrait sur un territoire de Clan comme dans un vulgaire jardin de bipède, la Guerrière noire ne changea pas d'attitude. Exaspérée tant par l'attitude que par le motif de l'autre, elle fit un pas en avant, un pas en sa direction, laissant de côté son poisson, elle avait rarement entendu un motif pareil. Et qu'est-ce qu'Aigue Marine avait-elle pu bien lui dire pour qu'il ait cette idée saugrenue de vouloir une revanche ? Dans quelle cervelle des scarabées rampaient-ils ? Le poil hérissé, l'allure menaçante, elle n'espérait, au fond d'elle, qu'un geste déplacé de l'autre pour lancer l'affrontement. Elle n'attendait que cela, qu'il fasse un mauvais pas, un pas de travers, une toute petite, ridicule, infime erreur. Tout était clair dans son esprit, elle avait totalement mis de côté sa pêche pour se concentrer uniquement sur ce félin, sur ce nouveau problème. Comme si elle avait eu besoin de ça aujourd'hui, comme si elle n'était pas suffisamment agacée. Peut-être est-ce qu'il s'agissait d'un envoyé du Clan des Étoiles ? Peut-être que le Clan des Étoiles lui avait offert un petit défouloir, un bouc-émissaire, un punching-ball ? Puis, comme une fleur, l'intéressée nommée quelques secondes auparavant, au fil d'une conversation qui ne faisait que naître, apparue. Ce fut d'abord son odeur que Charbon Ardent ignora, puis sa présence qui vint renforcer sa colère. Voir ainsi apparaître l'un des membres de son Clan aurait mis à l'aise et détendu plus d'un Guerrier, mais pas elle. Elle se fichait pas mal de sa présence et ne répondit d'ailleurs pas au salut qu'elle eut à son encontre. Se contentant de ne pas lâcher des yeux le solitaire, la femelle au pelage noire ne voulait pas voir échapper son petit moment défouloir.

« Tu ne doutes vraiment de rien ! Ta défaite de l'autre fois n'a pas fini de te convaincre que tu n'avais plus à poser une patte sur le sol du Clan de la Rivière ? »

Silencieuse, la Guerrière noire sentait la colère monter progressivement, s'amorçant telle une bombe à retardement. Est-ce qu'elle aurait la permission d'exploser ? Seul l'avenir le dirait. En attendant, elle était étonnamment silencieuse. Réfléchissant au quart de tour, un peu perturbée par l'arrivée d'une compagnie de son Clan, Charbon Ardent perdait peu à peu sa place au sein de cette conversation. Le solitaire aurait ce qu'il voulait puisque celle qu'il désirait tant était tombée du ciel, l'autre pourrait le remettre à sa place. Et puis ? La Guerrière au pelage sombre laissa ses poils retomber un peu, ne laissant pour autant pas s'éteindre la lueur qui trônait dans ses yeux, elle cracha à l'attention des deux :

« Voilà que vos retrouvailles sont faites, si vous pouviez aller déblatérer plus loin, en dehors des terres du Clan par exemple, il y en a à qui ça ferait plaisir si vous voyez ce que je veux dire. »


© waize


Dernière édition par Charbon Ardent le 02.05.17 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 1180
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 37 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   01.03.17 18:47

Les deux chattes n'avaient pas l'air de bien s'entendre, la petite noire venait d'ignorer le salut d'Aigue Marine. Toucan n'était pas spécialiste des relations sociales intraclaniques, mais ce manque de cohésion lui semblait anormal. Il ne savait pas s'il pourrait utiliser cette apparente animosité à son avantage, si les choses tournaient mal - elles allaient mal tourner - mais, en tout cas, au fond de lui, voir les failles et fêlures de ce soit-disant monde idyllique du chat pur-sang et semi-clochard forestier lui fit plaisir.

« Tu ne doutes vraiment de rien ! Ta défaite de l'autre fois n'a pas fini de te convaincre que tu n'avais plus à poser une patte sur le sol du Clan de la Rivière ? »


Il reconnaissait bien là la jeune écaille. Polie, loyale, petit air suffisant, des conneries du genre. Il s'attendait presque à ce qu'elle l'escorte hors de son sacrosaint territoire et qu'elle l'époussette avant de le quitter.

« Voilà que vos retrouvailles sont faites, si vous pouviez aller déblatérer plus loin, en dehors des terres du Clan par exemple, il y en a à qui ça ferait plaisir si vous voyez ce que je veux dire. »


Oh. La petite teigne en noir suggérait-elle qu'ils vident les lieux sans elle ? Toucan esquissa un sourire. Cela voulait dire qu'il se retrouverait seul avec Aigue Marine... Mais comment savoir si l'autre ne risquait pas d'intervenir en cas de combat ? Il s'ébroua.

« Très bien princesse, on va bouger, ravi d'avoir fait ta connaissance. Aigue Marine, très chère, tu me raccompagnes à la sortie ? J'ai peur de me perdre en route. »

_________________
Daydream milk and genocide


sexy en diable, par Nix


awards du sale 2k17:
 

+:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   26.03.17 21:45

WISE FISHING
[FREE]

Pourquoi est-ce qu’il fallait qu’elle soit toujours dérangée elle ? À croire que le monde ne pouvait pas s’empêcher de tourner sans qu’il ne lui arrive de croiser un de ces pouilleux ne pouvant même pas prétendre au rang de chat de Clan, pire encore de chat du Clan de la Rivière. Si elle devenait Chef du Clan, un jour, ce qu’elle ne souhaitait plus que cela, elle mettrait un point d’honneur à éradiquer ces félins qui nuisent à la sécurité et à la sérénité de chacun. Même plus possible de pêcher tranquillement, il fallait qu’un pouilleux de solitaire ramène son vil faciès et viennent user les tympans d’une Guerrière droite et accomplissant les devoirs qu’elle avait envers les siens, envers son Clan. Usée de devoir supporter cette présence, elle se serait bien passée de voir arriver l’autre de son Clan. Elle n’avait pas réellement de liens d’affection avec ces derniers. Elle vivait pour elle, pour son Clan, pas pour ceux qui prétendaient y appartenir. Oh ! Si elle n’était pas apparue, elle n’aurait certainement pas laissé ses poils retomber sur son dos. Elle n’aurait certainement pas proposé ce règlement de compte loin des terres du Clan de la Rivière. Au fond, qu'Aigue-Marine se prenne une rouste par ce sac à puces, elle s’en fichait royalement, tant que ce dernier ne revenait pas fouiner sur les terres du Clan et ne menace directement l’intégrité de ce dernier. Si elle n’aimait pas voir le Clan de la Rivière faible, elle aimait d’autant moins les Guerriers incapables de repousser un vulgaire chat solitaire. Loin de laisser autant de répits aux envahisseurs, la Guerrière à la pelisse noire avait plutôt tendance à se transformer en une véritable sauvageonne et à sauter corps et âme dans une lutte qui pouvait mal finir si l’autre décidait de jouer la carte du tout pour le tout. Loin de reculer devant la difficulté, fonceuse et entière, elle donnerait sa vie sans hésiter pour ne serait-ce que protéger son Clan.

« Très bien princesse, on va bouger, ravi d'avoir fait ta connaissance. Aigue Marine, très chère, tu me raccompagnes à la sortie ? J'ai peur de me perdre en route. »

Une nouvelle fois, la voix du solitaire fait vibrer les tympans de Charbon Ardent. La lueur menaçante, haineuse, qui traînait dans son regard devenu vague un millième de seconde, revint en flèche. Sans même avoir réellement capté chacun des mots de l’autre, elle n’en a certainement que la moitié. Elle insultée de « princesse », semblant avoir fait « connaissance » avec lui, l’autre qui devait le « raccompagner ». Si elle ne connaissait pas ce félin, les quelques mots qu’elle avait captés sonnèrent faux à son oreille. Loin de faire confiance à ces félins errants, incapable de les voir plus de quelques minutes, elle ne crut pas une seule seconde en la véracité de ces propos. Une chose était certaine. S’il ne partait pas de suite, elle se chargerait de le raccompagner. Bien moins délicate qu’Aigue-Marine, l’autre regretterait certainement d’être resté aussi longtemps en sa compagnie. Qu’importe. Si elle pouvait se faire une réputation au sein des solitaires, être crainte par ces derniers riens qu’à l’évocation de son physique, si elle pouvait les faire fuir en un regard, elle ne s’en porterait que mieux. De secondes en secondes, son flanc se hérissait de nouveau. Dans l’attente d’une quelconque réaction de la part de sa camarade de Clan qui ne venait pas, qui s’attardait certainement trop à l’esprit d’une boule de nerfs prête à exploser. Il ne devait guère y avoir plus de quelques secondes depuis son intervention et celle du tigré, pourtant, cela paraissait déjà être une éternité. Éternité qui dura trop longtemps, éternité que brisa menaçante la Guerrière, en ayant assez de rester immobile, de rester là en tant que spectatrice. Menaçant, le pelage de nouveau gonflé, les griffes sorties, la gueule presque écumante, elle s’avança vers le solitaire, feulant :

« Qu’est-ce que tu fous encore là ? Dégage, elle te rejoindra si elle veut voir ne serait que quelques secondes de plus ta tronche. Je t’ai assez vu. Je t’ai offert la possibilité de dégager, pas un rencard. »


© waize


Dernière édition par Charbon Ardent le 02.05.17 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aigue-Marine
● Lieutenante
avatar
Messages : 336
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 23

Carte d'identité
Âge: 32 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   30.03.17 19:16

    Et la situation s'englua. D'une part, il y avait Charbon Ardent, qui était censée être l'alliée, mais qui paraissait presque une ennemie tant elle était antipathique et semblait détester quiconque bouge - peut-être même des membres de sa famille ? D'autre part, il y avait ce Toucan, adversaire affirmé, et récidiviste, en plus : cela faisait déjà deux fois qu'il pénétrait sur les terres de la Rivière ; enfin, deux fois qu'Aigue-Marine avait surprises, peut-être avait-il enfreint les lois de Cerfblanc plus de fois que cela.
    De son côté, Charbon Ardent se montrait hostile envers le solitaire, mais aussi envers sa compagne de Clan - ce qui était plus surprenant, quand la situation appelait surtout à la solidarité entre elles deux. De son côté à lui, Toucan semblait pressé de voir la guerrière noire déguerpir pour se retrouver en tête à tête avec Aigue-Marine : sans doute voulait-il sa revanche. La guerrière brune ne voyait pas vraiment d'autre raison à ce qu'il veuille la voir seule à seul.
    Et puis, au centre de ce trio, il y avait Aigue-Marine, la jolie femelle ne sachant sincèrement pas où se mettre. Elle avait envie que Charbon Ardent disparaisse tant son animosité la mettait mal à l'aise, mais de l'autre, elle se sentait plus confiante face au solitaire avec un autre membre de la Rivière près d'elle. Et puis il y avait Toucan, qu'elle souhaitait voir disparaître aussi, définitivement : elle ignorait sincèrement la façon de s'en débarrasser, n'ayant jamais dû avoir affaire avec des solitaires, et encore moins d'aussi récalcitrants.

    La situation devint intolérable pour la jeune femelle lorsque Toucan se montra ostensiblement familier avec elle. D'une part, Aigue-Marine ne supportait pas sa nouvelle intrusion, et qu'il se sente aussi peu gêné par ses actes ; mais surtout, et c'était ce qui la dérangeait le plus, il donnait l'impression qu'elle avait fait ami-ami avec lui, et ça, c'était tout bonnement inacceptable : elle refusait que quiconque puisse penser que c'était le cas. Et plus que son honneur, elle risquait surtout d'être blâmée au Clan ! Étoile du Corbeau n'était pas le plus bienveillant ni compatissant des meneurs...
    Aigue-Marine n'attendit donc pas plus et elle sauta sur le solitaire, à nouveau. Une impression de déjà-vu intenable l'assaillit, mais elle la réfréna afin de ne pas la laisser l'envahir. Elle ne devait pas faillir dans ce combat, elle devait donner une nouvelle leçon à Toucan et aussi, prouver à Charbon Ardent - et donc à tout le Clan - qu'elle était digne de confiance.

    « Tu n'apprendras donc jamais ! » cracha-t-elle furieusement au solitaire avant de lui sauter dessus.

    Lorsqu'elle fut au contact de son cors gris, elle sentit sous ses pattes le reste des blessures qu'elle lui avait infligées la dernière fois. Elles avaient bien cicatrisé et les muscles du matou étaient toujours là, saillants. Aigue-Marine ne sous-estimait pas le solitaire, bien qu'elle pensait que Charbon Ardent lui apporterait certainement son aide.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 1180
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 37 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   17.04.17 12:17

Les deux chattes semblaient se tirer dans les pattes, et il avait cru qu'il pourrait ainsi s'en tirer tranquillement, aussi doux qu'une caresse et furtif que le vent, la jouant écharpe de brume près du courant, mais les choses ne tournaient pas comme il l'avait imaginé. Les choses ne tournaient d'ailleurs pas souvent comme il le souhaitait, cela en devenait rageant. Là où Charbon Ardent restait en retrait, ruminant sa rage - en grande quantité vu son petit corps - Aigue-Marine, elle, paraissait perdue. Au regard de l'attitude de sa supposée compagne, elle avait de quoi. Ils sont beaux les Claniques, ils sont fraternels, c'est une grande maison et tous vivent en harmonie... Des conneries oui. Soudainement, la jolie chatte cracha et passa à l'action, et se jetant sur le Solitaire. Ses pattes rencontrèrent vite le souvenir des anciennes plais qu'elle lui avait infligées, et sans doute les marques en pointillé de ses derniers combats - qu'elle est belle la vie d'âme errante, qu'elle est douce.

Tout de go, Toucan tenta de parer l'attaque de la Noyée, et y réussit dans la mesure du possible. Pantelant, il se dégagea de son emprise, et recula un peu, attendant de voir si Charbon Ardent allait se joindre au combat.

+:
 


_________________
Daydream milk and genocide


sexy en diable, par Nix


awards du sale 2k17:
 

+:
 


Dernière édition par Toucan le 17.04.17 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 505
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   17.04.17 12:17

Le membre 'Toucan' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Parade Autre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   02.05.17 21:59

WISE FISHING
[FREE]

Elle ne tiendrait plus longtemps. Elle savait son sang-froid peu prompt à rester à une température raisonnable. Si l’autre n’esquissait aucun mouvement, si rien ne se passait dans les secondes à venir, elle ne répondrait probablement plus de ses faits et gestes. Ses actes seraient alors dictés par cette haine qu’elle cultive envers et contre les solitaires, les claniques adverses ou quand bien même les félins qui lui faisaient tout bêtement de l’ombre. Elle était asociale et elle l’assumait pleinement. Elle ne s’entourait pas de faiblards, pas de félins dont le cœur n’est fait que de bonté et de joie de vivre, elle ne louait pas non plus une affection sans borne à ceux qui osait se prononcer à son égard, c’était probablement pire. Au fond, elle ne supportait pas grand monde, tout juste son paternel qu’elle louait de toutes les qualités, à la rigueur son meneur qu’elle nommait comme un grand félin. La liste s’arrêtait là. Elle n’avait pas plus d’estime pour le plus petit des chatons de son Clan que pour l’un ou l’une de ses camarades de rangs, Aigue-Marine ne faisait pas exception. La petite furie noire n’avait jamais réellement pris le temps de parler avec elle, comme elle ne perdait généralement pas son temps à parler à tous ceux qui vivaient pourtant à ses côtés, dont le même sang faisait battre les tempes. Si l’unicité des Clans était vraie dans les légendes et conte que l’on rabâchait sans arrêt aux chatons, c’était certainement pour éviter les énergumènes comme elle. Et pourtant, elle avait reçu cette même éducation, avait entendu ces mêmes histoires maintes fois récités comme un vieux grimoire. Cela ne l’avait pas épargné, cela ne l’avait pas empêché de devenir le monstre solitaire et vicieux qu’elle était devenue aux yeux de bon nombre. Ne supportant ni le romantisme, ni ce que certains pouvaient qualifier d’humour, elle se tenait généralement à l’écart des siens, comme elle se tenait à l’écart de ceux qu’elle ne connaissait pas.

Cette non-prise de contact voulue, cet éloignement qu’elle mettait entre elle et les autres, faisait partie de ses gênes, de son passé, de son vécu, de son présent. Son cœur battait pour vouer cette animosité à l’encontre de quiconque ne lui revenait pas. Elle n’avait pas été mise sur les terres du Cerfblanc pour répandre l’amour, pour prôner le romantisme, la faiblesse, la fainéantise ou encore l’amour pour tous. Loin de là. Si dans les secondes qui suivirent ses paroles acides, Aigue-Marine eu le pouvoir et l’intelligence de réagir, se lançant comme une furie sur le solitaire qui n’avait que trop embué la vision de Charbon Ardent, son assaut n’eut pas l’effet escompté. Si le solitaire aurait dû la craindre, s’il aurait dû morfler et subir sous son assaut, il n’en fut rien. Il se défit de la femelle brune tigrée avec un semblant de facilité, recula de quelques pas et posa ses répugnantes prunelles sur un corps qui puait la haine, celui de la petite femelle noire qui depuis le début, se contenait de réagir, parlant, menaçant, mais ne sortant jamais réellement les griffes. Si elle n’avait pas spécialement ressentit le besoin de venir en aide à Aigue-Marine pour régler ses comptes avec ce félin qu’elle semblait connaître, la Guerrière furibonde ne pouvait rester indéniablement calme. Ses griffes avaient labouré le sol sous ses pattes, le marquant de profondes cicatrices. Ne volant pas au secours de sa camarade, ne cherchant pas à paraître lié à cette dernière, elle finit tout simplement par répondre à l’appel du sang. Faible lorsqu’il s’agissait de résister à la mascarade et aux provocations des étrangers, dérangée dans sa petite journée, dérangée dans sa partie de pêche qui s’annonçait fructueuse. Elle finit par se jeter à son tour sur le matou gris, si ses griffes et ses crocs cherchèrent instinctivement les signes vitaux du félin, ses yeux restaient désespérément aveuglés par sa fidèle animosité.

HRPG:
 


©️ waize
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 505
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   02.05.17 21:59

Le membre 'Charbon Ardent' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Attaque Clan' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan
▼ Solitaire
avatar
Messages : 1180
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 37 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   23.05.17 18:12

Et là, la noiraude lui sauta à la gueule, avec la ferme intention de le faire dégager, vite, bien, et si possible ad patres. Et lui, bizarrement, quand il pouvait se la figurer, la mort ne lui paraissait pas romantique. Voulez vous mourir avec moi ? Connerie de gamin égocentrique, enveloppé dans du coton et certain de ne jamais se suicider. Enfin. D'un battement de queue, il se prépara à recevoir le choc du coup de Charbon Ardent, et à l'encaisser.

Ce qu'il fit, facilité par sa petite taille. Non, il n'avait pas l'intention de crever ici. D'un bond leste, il s'éloigna des deux chattes, comprenant la mesure de son imprudence. Encore une fois, il allait quitter le lit chantant de la Rivière sans y verser un sang, si ce n'est virginal, tout du moins ennemi.

"Eh bien, mes tendres amies, sur ces bons mots, permettez que je prenne la poudre d'escampette."


Et comme il était venu, Toucan se fondit dans les buissons, vif comme le serpent.

+:
 


_________________
Daydream milk and genocide


sexy en diable, par Nix


awards du sale 2k17:
 

+:
 


Dernière édition par Toucan le 23.05.17 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 505
Date d'inscription : 16/05/2016

MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   23.05.17 18:12

Le membre 'Toucan' a effectué l'action suivante : Don des étoiles


'Parade Autre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: wise fishing || free - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
wise fishing || free - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» The Imperial Gift FREE L5R Cards!‏
» Clem Free, frère en service
» 10 eme hussard FREE !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN
 :: Au commencement :: Archives :: RPG
-