The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand deux bombes à retardement se rencontrent [feat Nuage des Marais] - abandon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 13
Localisation : Dans la Sarthe

Carte d'identité
Âge: 9 lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Quand deux bombes à retardement se rencontrent [feat Nuage des Marais] - abandon   07.01.17 23:32

L'après-midi commençait à décliner et après une journée qui avait été rythmée par un entrainement martial avec mon mentor Tâches de Lion. J'avais des courbatures partout mais je n'avais pas envie de rentrer au camp car j'appréciais la solitude et j'aimais entendre le son de la nature et sentir les odeurs de la forêt et surtout m'entendre penser. Tâches de Lion mon mentor en était conscient et me laissais tout les jours un moment seule en fin d'après-midi. Ce moment était pour moi une réelle bouffée d'air. Donc comme tous les jours je me baladais. Aujourd'hui j'avais choisis de me balader juste à côté de la frontière du clan de l'ombre. Je repensais à l'entrainement quand d'un coup j'entendis un bruit de l'autre côté de la frontière. J'essaie de l'ignorer mais encore un bruit. Je dis alors d'un ton furieux :

- Qui est là ? Sérieusement sortez c'est désagréable !

J'attends que quelqu'un sorte que je puisse m'expliquer avec lui. J'ai déjà un mal de chien alors qu'on me dérange c'est le comble. J'ai envie de laisser aller ma fureur. Cela me soulagera grandement je penses. Non mais ! D'habitude pourtant je n'ai pas l'habitude de m'enerver mais bon de temps en temps s'enerver fais du bien. Je tiendrais tête je ne suis pas un chaton insignifiant mais une future guerrière du clan du tonnere et que je suis digne. Je n'ai peur de personne. Mais je n'irai pas jusqu'à me battre car je ne suis pas une va t'en guerre mais le chat derrière n'a tout de même pas interet à sortir les griffes si il tient à ses poils. Je renifle l'air et peut confirmer qu'il n'y a qu'un seul chat alors je l'attends qu'il sorte et il n'a pas interêt à m'ignorer.

_________________


Merci à tous ceux qui m'ont aidé pour mon début sur ce forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chikyu.forumactif.com
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Quand deux bombes à retardement se rencontrent [feat Nuage des Marais] - abandon   17.01.17 23:46

À bout de souffle, mais toujours vaillant, Nuage des Marais tenta de parer une nouvelle attaque que lui infligeait son mentor. Trop lent, son pas sur le côté pour esquiver, il fut projeté au sol sans qu’il ne puisse rien y faire. Un peu au dépourvu et s’y prenant un peu gauchement, mais avec toute la volonté du monde, il sut cependant rebondir rapidement et retrouver le sol sous ses pattes avant que son mentor n’ait le temps de le plaquer au sol, ce qui aurait signé sa défaite. Reprenant, en l’espace de quelques secondes, une grande inspiration, il ne laissa pas le temps à Étoile du Serpentaire d’entrevoir quoi que ce soit et se rejeta dans la mêlée, les griffes bien évidemment rentrées. Fatigué au possible, les membres tremblants et les muscles ayant perdu de leur vigueur à force de recommencer sans cesse un perpétuel mouvement dans le but d’avoir le timing parfait, Nuage des Marais finit par réussir imiter parfaitement ce que lui avait montré son mentor en début d’entraînement. Avec une agilité qu’il n’avait pas habituellement, il passa au-dessus de son mentor, se retrouvant ainsi dans son dos et se glissant sous ce dernier, il n’eut aucun mal à le faucher. Se retenant de fanfaronner et d’aller plus loin, fier d’avoir ne serait-ce que réussi ce petit coup, il s’accorda un moment pour souffler. Quelques secondes de trop certainement puisque Étoile du Serpentaire en profita pour le renvoyer au sol, positionnant cette fois ses pattes avant sur sa gorge, stoppant net l’entraînement. Nuage des Marais le savait, sur le champ de bataille, si un combat venait à éclater, il ne devrait pas écouter la fatigue, il ne devrait pas répondre aux souffles courts de ses poumons, au sifflement de sa gorge, au sang qui cogne violemment dans ses tempes et relâche ne serait-ce qu’une seule seconde son attention de son adversaire.

Sur le retour de l’entraînement, après l’avoir sermonné une ultime fois, son mentor fini par s’éloigner rapidement pour regagner le Clan et ses fonctions de meneur, laissant ainsi le soin à son Apprenti de retrouver seul le chemin du Clan, si possible avec une petite contribution pour le tas de gibier. Une fois son mentor hors de vue, Nuage des Marais s’accorda une pause, écoutant ses muscles qui pleuraient d’une douleur sans nom après l’entraînement rude de l’après-midi, la chasse de ce matin et la patrouille de l’aube à laquelle il avait participé. Il ne se plaignait pas de sa condition, au contraire, il était plutôt fier d’être capable de tenir encore debout après tout cela, fier d’avoir été capable de réaliser ce fameux mouvement dont Étoile du Serpentaire parlait tant, fier de lui, d’avoir un mentor comme celui qu’il avait et fier d’appartenir au Clan de l’Ombre. Quelques secondes après s’être stoppé, il reprit une marche laborieuse. Les muscles rigides ne permettait guère une large palette de mouvement, mais au fur et à mesure de sa lente progression, les choses semblaient s’améliorer, ainsi, il retrouva une pleine mobilité, avec quelques raideurs certaines, après quelques minutes et il put enfin tourner son esprit vers ce qui l’attendait à présent : une courte partie de chasse. On lui avait demandé de ramener quelque chose, il lui suffisait donc d’attraper une petite proie et ce serait réglé, il pourrait rentrer au Camp, profiter d’une proie fraîche et retrouver sa litière pour recommencer une journée tout aussi palpitante qu’aujourd’hui, demain.

Le museau à l’air, la gueule légèrement entrouverte, ce ne fut pas la piste d’une bonne pièce de gibier qui s’offrit à lui, mais plutôt la puanteur du Chemin du Tonnerre, additionné à un effluve bien trop présent du Clan du Tonnerre. Bien que l’odeur des deux le répugne, l’Apprenti ne mit guère longtemps à se décider à aller voir ce qu’il se tramait. Peut-être n’était qu’une patrouille qui passait simplement, laissant leur odeur hideuse de leur côté, mais il se pouvait aussi qu’une de ces cervelles de rats aient pénétré les terres du Clan de l’Ombre, ce que Nuage des Marais ne tolérerait absolument pas. Sur ses gardes, comme il l’avait été tout au long de son entraînement martial, il progressa rapidement sous le couvert des buissons épineux. Commençant à connaître le territoire par cœur, il n’eut aucune peine à choisir l’itinéraire, le plus court et le plus rapide. Faisant confiance davantage à son museau, pour le guider, qu’à sa vue, il fut rapidement capable de discerner la bande noire du Chemin du Tonnerre, au même moment, un montre vrombissant passa, déchirement les tympans du félin de l’Ombre qui n’émit pourtant aucune plainte quant au bruit ou à l’odeur pestilentielle que crachait ce dernier. S’il avait réussi à faire quelque chose ? Ce monstre avait littéralement arraché aux oreilles de l’Apprenti tigré les traitres mots d’une silhouette féline qui se dessina de l’autre côté. L’air furibond de cette dernière ainsi que la médiocre taille de cette dernière laissèrent un sourire sur les babines du tigré qui gonfla le poitrail et entonna alors le dialogue :

« Hey chaton ! Alors on a fui les siens ? Il te répugne toi aussi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 13
Localisation : Dans la Sarthe

Carte d'identité
Âge: 9 lunes
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nom du professeur ou de l'élève.

MessageSujet: Re: Quand deux bombes à retardement se rencontrent [feat Nuage des Marais] - abandon   18.01.17 14:44

Un matou sortit du buisson épineux. Je pus remarquer que c'était un apprenti déjà assez âgé vu sa taille. Le matou engagea la conversation en me disant :

- Hey chaton ! Alors on a fui les siens ? Il te répugne toi aussi ?

C'était un comble. Cet apprenti odieux venait de me traiter de chaton. Si il croyait qu'il allait me faire peur c'était rapé et s'il croyait que j'allai entrer dans son jeu c'était rapé aussi. Je n'allai pas me laisser intimider par un apprenti certes plus gros que moi mais un apprenti. Tâches de Lion m'a appris que quelque soit son adversaire il ne fallait pas en avoir peur et c'était déjà la moitié du travail de fait. Mais il m'a aussi dit qu'il fallait être diplomate avec quelqu'un d'un autre clan pour ne pas attiser la guerre. Alors avec diplomatie je réponds :

- Pour ta gouverne je ne suis pas un chaton mais Nuage de Lune et non je n'ai pas fuit les autres je vais d'ailleurs rentrer chez moi. Et c'est pas parce que tu es plus âgé que moi que tu peux te permettre de m'insulter ainsi. Sinon qui es-tu ?

J'essayais d'être polie. Il fallait que je le sois même si j'avais envie d'étrangler cet apprenti. Reste calme Nuage de Lune, reste calme ! Bon maintenant j'attends la réponse de l'autre. J'observe le ciel et voit que le soleil sombre dans les arbres de la forêt tout en laissant des trainées rouges, oranges, jaunes, roses et violettes. Ce paysage est magnifique et j'en profite. Cela me détends. J'observe également le paysage. Les plantes et la végétation en général a souffert et va encore souffrir de ce froid mordant. Mais il n'y a pas que la végétation qui va souffrir. Le gibier va se cacher et nous les chats sauvages on va devoir encore se battre pour manger et assurer notre survie. Je sors de mes pensées et attends la réponse de l'autre chat.

_________________


Merci à tous ceux qui m'ont aidé pour mon début sur ce forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chikyu.forumactif.com
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Quand deux bombes à retardement se rencontrent [feat Nuage des Marais] - abandon   17.03.17 22:19

En voilà un salut en bonne et dû forme. Cela était bien rare d’en voir un plus sérieux et moins moqueur que celui-ci de la part de Nuage des Marais. L’Apprenti prenait un malin plaisir à jauger ainsi ceux qu’ils rencontraient. Il pouvait ainsi voir s’il y avait moyen de s’amuser un peu ou s’il n’y avait rien à faire de l’autre. Autant ne pas perdre son temps se disait le tigré. Philosophie adoptée depuis longtemps déjà, il ne se souvenait pas de la dernière fois où il avait été obligé de saluer un félin étranger de la meilleure des façons. S’il l’avait déjà fait, cet épisode était loin derrière et suffisamment peu ancré dans sa mémoire pour que cela ne le choque pas de réagir ainsi aujourd’hui. Ses deux pupilles noires décemment posées sur le frêle corps de l’autre, petit et maigre, il faisait peine à voir ce chaton. S’il n’avait aucune jugeote, Nuage des Marais aurait immédiatement pensé à un chaton égaré, qu’il soit solitaire ou du Clan du Tonnerre, au final, peu lui importait. Néanmoins, plus intelligent qu’il n’en paraissait, il avait pris les devants sur ses pensées et avait humé l’odeur que portait l’autre. Sans grand étonnement et venant appuyé ses paroles précédentes, le fumet indélicat du Clan du Tonnerre vint titiller ses narines. Les iris couleur émeraude de l’Apprenti du Clan de l’Ombre attendirent une quelconque réaction de la part de l’étranger. Pourtant, malgré l’air colérique que portaient l’autre lors de leur première entrevue et les délicates paroles du tigré, cela paraissait étonnant. Ayant peut-être mal capté les émotions de l’autre, Nuage des Marais ne tint pas rigueur de ce premier pic raté, préparant déjà le second.

« Pour ta gouverne, je ne suis pas un chaton, mais Nuage de Lune et non, je n'ai pas fui les autres, je vais d'ailleurs rentrer chez moi. Et ce n'est pas parce que tu es plus âgé que moi que tu peux te permettre de m'insulter ainsi. Sinon qui es-tu ? »

Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir cracher à ce ridicule petit minet tout maigrichon ? Une blague sur cette potentielle maigreur ? Il n’en aura certainement que faire ce petit squelette. Alors lyncher une fois de plus son Clan minable ? Alors qu’il réfléchissait à la manière de le faire, il fut brusquement interrompu par la voix au combien féminine de la boule de poils grise tigrée. Un poil surpris par le fait que ce soit en vérité une petite femelle, il n’en montra pourtant rien. Qu’importe mâle ou femelle, cela restait un chaton, ou plutôt un Apprenti, du Clan du Tonnerre. Elle était si petite et si fine qu’elle ne devait guère avoir beaucoup plus de six lunes et pourtant, Nuage des Marais savait parfaitement ce qu’elle était. Comment est-ce qu’un Chaton aurait pu fuir son Camp et surtout venir jusqu’ici sans avoir été rattrapé avant. Bien sûr, le tigré ne connaissait pas le territoire du Clan du Tonnerre, mais ce dernier ne devait pas être assez stupide pour établir son Camp non loin du Chemin du Tonnerre. Remarque, cela pouvait faire le tri entre les Chatons imbéciles et les autres, avec une cervelle un peu moins en bouillie. Après tout, cela pouvait très bien servir de sélection naturelle. Le ton calme, posé et presque poli de l’autre firent sourire davantage Nuage des Marais, qui était prêt à parier que cela ne durerait pas. Cette Apprentie rivale qui faisait mine d’observer le ciel et le paysage, d’être d’un calme olympien, ne tarderait pas à dévoiler sa vraie image, le brun en était persuadé. Le sourire amusé qu’il affichait sur son visage, se tordit en un sourire perfide, son plan bien ancré dans sa tête, il ne manquait plus qu’à le mettre en action. Trouver le point sensible, jongler avec les mots, s’amuser un peu et puis, il serait temps de rentrer. Ce dernier point n’étant que la finalité de leur rencontre et bien trop peu pressé de repartir, l’Apprenti de l’Ombre s’installa confortablement, se tint assis, le dos droit et la queue enroulée autour de ses membres. Adoptant la même attitude calme que l’autre, il laissa le mélodieux son de sa voix moqueuse sortir de sa douce gueule tigrée :

« Du calme, ma petite. Reste encore un peu, on n’a pas encore fait connaissance. Moi c’est Nuage des Marais, fier Apprenti du Clan de l’Ombre. Tu sais quoi, je vais faire une confidence, je te comprends parfaitement… Tu sais les chats du Clan du Tonnerre n'ont pas toutes les cases, il n’y a qu’à voir les chatons rachitiques auxquels ils donnent naissance. Même copuler, c’est trop compliqué pour eux. »

_________________________________

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand deux bombes à retardement se rencontrent [feat Nuage des Marais] - abandon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand deux bombes à retardement se rencontrent [feat Nuage des Marais] - abandon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux ne font qu'un
» Quand des bombes menacent Tropical land (feat. Conan Edogawa)
» Quand deux destins se ressemble et s'assemble...
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» « Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler. » Feat Nuage de Couleur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-