THE PROPHETIES BEGIN

Thème III - L'intégration

 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf   02.02.17 21:13

funky duck, vulfpeck

Les semaines passaient, et Nuage d'Albatros était forcée d'admettre que, putain, il faisait de plus en plus froid. La vague de froid avait tout ravagé sur son passage, à commencer par la santé des chatons et anciens, puis avait dévoré le tas de gibier. Ronchonnant comme à son habitude puérile, la gamine crachait qu'elle aurait préféré le dévorer avant plutôt que des proies soient noyées sous la neige. Néanmoins, elle voyait dans cette catastrophe un avantage : le soleil était moins violent. Elle pouvait aller explorer des endroits inexploités du camp et des territoires sans se soucier d'être brûlée. C'était chouette comme tout. Son problème actuel était de survivre au froid. Elle s'efforçait alors à s'agiter le plus possible une fois dehors. Elle se faisait violence pour se rapprocher des autres. Elle était devenue avide de contact félin pour survivre. Par dessus tout, ce qui l'animait, c'était de voir qu'elle se portait mal, mais que les chatons et les anciens étaient pires qu'elle. Ils reniflaient, gémissaient, se pliaient avec des gestes immondes et obscènes. Elle avait observé la situation de son Clan, et avait vu comment Coeur Fleuri devenait rapidement la déesse du Clan. C'était avec une certaine satisfaction qu'elle admirait ce changement de situation. L'ascension de Nuage d'Alcidés la rendait joyeuse mais amère. Elle avait choisi d'être guerrière pour être sur le devant de la scène, et nourrissait secrètement une rivalité avec son frère. Le voir prendre de l'importance car lui seul avec Coeur Fleuri avaient le pouvoir de sauver le Clan remplissait son cœur d'hésitation et de regrets. Si elle avait choisi la voie des guérisseurs, elle aurait peut – être elle aussi été la déesse des Nouveaux Temps.

Elle remua la tête pour évacuer ces mauvaises pensées selon elle. Il ne fallait pas y penser. Elle appréciait son rôle de guerrière. Quand Nuage d'Alcidés parlait de sa situation, elle en baillait d'ennui. Elle préférait après tout les parties de chasse et démonter du solitaire et de l'étranger. Alors que ses journées se ressemblaient toutes, elle jeta un regard vers la tanière des guerriers et un sourire apparut sur son visage. Fierté du Cerf. Il était là, avec sa fourrure écaille-de-tortue. Véritable langue de vipère et dandy dans l'âme, Nuage d'Albatros rêvait d'organiser des salons privés de commérage avec lui et sa tante. Ils seraient une armée secrète, se basant sur la réputation d'autrui pour les démonter ensuite. C'était un plan parfait. Profitant que le soleil était parti se faire exploser par le blizzard, l'albinos traversa le camp sans se soucier de ce dernier. Elle sautillait pour éviter de s'enfoncer dans la poudreuse, se préservant du mieux possible du vent gelé qui traversait la plaine. Pour cela, elle prenait soin de s'enfoncer suffisamment pour échapper aux lames d'air. Elle mit beaucoup plus de temps à atteindre l'autre côté du camp, mais avec beaucoup de mal et tremblotante, elle vint aux côtés de Fierté du Cerf. Sans gêne aucune, elle colla sa fourrure à la sienne dans le but d'éviter de glacer sur place.

« Désolée, mais j'aime pas trop la possibilité de devenir un glaçon. »

Elle soupira et se concentra sur la tanière des anciens pour détecter des anciens qui étaient en mauvais état. Avec Fierté du Cerf, plus la discussion était rabaissante pour autrui, plus elle était intéressante. Elle appréciait le félin pour ça. Il était plein de ragots, et lui aussi s'estimait au dessus de la majorité du Clan. Il avait raison. Ils l'étaient.

« Il manquerait plus que le Vent devienne un Clan de renifleurs, ça serait le pompom. Imagine-les, ça serait ridicule. On aurait tellement plus de crédibilité auprès des autres Clans. » Elle fronça les sourcils, continuant à regarder les autres qui passaient devant eux. « Ils ressemblent à rien, putain. Qu'est – ce que tu racontes de beau, toi ? »

Spoiler:
 

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fierté du Cerf
▬ Guerrier
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 28/12/2016
Age : 14
Localisation : Loin, très loin.

Carte d'identité
Âge: 36 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf   26.03.17 21:06

Il folâtrait gaiement dans les plaines ensoleillés du Clan du Vent. Sa silhouette élancée dévoilait toute sa mystérieuse grâce. Son pelage coloré était d'un éclat sous les rayons. Galopant derrière lui, toutes les plus belles femelles de toute la forêt. Sa mine devint celle d'un chaton à qui l'on avait pas cédé le caprice. Les félines se stoppèrent. Il s'arrêta lui aussi, en pleine introspection ? Pourquoi celle de sa vie ne sortait jamais du lot ? Et puis bordel qu'est qu'il caille …


Et merde. C'était qu'un putain de rêve. La réalité était tellement plus fade, sans couleur. Il y avait un saleté de blizzard qui lui donnait de vrais hypothermie. Il passait la moitié dans les tanières. Sortir chasser ? Et puis quoi encore . Vous voulez vraiment faire perdre au Venteux un magnifique géniteur ? Vous êtes vraiment ignobles, vraiment. Fierté du Cerf en avait marre de rester sur sa litière là, planté au milieu, comme un con entre les pignoufs de malades, qui toussent sans cesse. Y avait plus de place chez Cœur Fleuri et les guerriers en forme trinquaient. Entre les crevards, la faim, le froid, il était pas rendu. Il priait nuits et jours les matous étoiles, bien qu'il n'y croyait guère à ses contes pour sales gosses. Il rêvassait la tête vers le plafond avant de se prendre un sacré courant d'air dans la face. Une stupide femelle toussa à côté de lui et c'était la goutte d'eau. Il se leva d'un bond, fortement agacé par ce dortoir de futurs morts.

« Non mais merde ! Vous avez tous envie de me tuer avec vos saletés de maladies ?! Dégage de moi vieille peau ! »

La femelle le regarda avec un air stupéfait et toute l'assemblée aussi d'ailleurs. Il leur tira la langue tel un sale gosse et sortit de la tanière le poitrail bombé, fier de ses conneries et faisait quelques bruits hautains et dédaigneux. Il commençait à avoir la dalle, et il n'y avait rien à manger. Ciel, qu'il détestait son clan. Il posa sa patte dans la poudreuse et se retenu de gémir. Non, il ne pouvait pas y aller. Son poil allait être sale ! Et puis le blizzard qui fouettait son corps svelte et musclé, il était déjà sale. Il grogna. Il allait se diriger vers la tanière des anciens pour leur piquer des trucs, enfin finir leurs restes, évidemment il n'est pas comme ça ! Des yeux écarlates si firent voir dans la tempête de neige. Le matou souri. Il allait pouvoir se délecter des paroles pleines de venin de Nuage d'Albatros, sa petite protégée à mi-temps et confidente. Ils prenaient un malin plaisir à détruire les autres en commérant. Après tout, il fallait bien se distraire ! D'un geste tout naturel, la jeune femelle s'installa contre la matou, grelottante. Lui aussi tremblait et il essayait vainement d'arrêter les spasmes de froid qui lui prenaient tout le corps et l'être.

« Désolée, mais j'aime pas trop la possibilité de devenir un glaçon. » Fit-elle en soupirant. Lui non plus n'avait pas envie de crever de froid, il avait encore une vie pleine de péripéties amoureuses à vivre.

Nuage d'Albatros regarda vers la Tanière des « Vieux » et Fierté du Cerf fit de même. Ils toussaient sans interruption. Le beau matou espérait bien qu'ils allaient crever, ils ne servaient à rien, prenaient de la place et consommaient leurs proies. Des poids inutiles.

« Il manquerait plus que le Vent devienne un Clan de renifleurs, ça serait le pompom. Imagine-les, ça serait ridicule. On aurait tellement plus de crédibilité auprès des autres Clans. »

Ne se rendait-elle pas compte que le Vent avait déjà perdu toute crédibilité auprès de monsieur et des autres clans ? Ce clan était le plus ridicule de la forêt. Non vraiment.

« Ils ressemblent à rien, putain. Qu'est – ce que tu racontes de beau, toi ? »

«  Non mais chérie, voilà déjà longtemps que l'on a perdu toute crédibilité auprès des autres clans. On a des putains de cul-terreux, une bande d'incapables. Je dis pas ça pour toi, évidemment, tu es presque mon égal. On aurait pas dû naître là, on vaut bien mieux que ça. On est fait pour le luxe, nous. »

_________________


Fierté du Cerf se vante en#003333

Vent > all dsl bb ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf   31.03.17 13:10


Fierté du Cerf était l'archétype du chat qu'il fallait avoir en ami, et non en ennemi. C'était le genre de félin qui vous descendait le dos tourné si vous aviez le malheur de le mépriser, quitte à démolir votre vie sociale, et votre vie tout court avec. Fierté du Cerf, c'était le Cerbère des Enfers, la démone aguicheuse qui se foutait de votre gueule à ses airs de nymphette dans un des cercles. Le problème du mâle, c'est qu'il commençait à descendre le Clan du Vent en tant qu'entité. Nuage d'Albatros avait des différends avec les siens, mais elle appréciait et respectait réellement l'esprit communautaire de son Clan. Pour ainsi dire, jamais il ne lui était venu à l'idée de trahir sa cheffe. Elle en serait morte de peur et de honte. Elle partait du principe qu'elle devait son apprentissage à Etoile de Sable et sa vie car elle maintenait les ennemis au delà de leurs terres. L'idée de cracher sur son Clan entier la dérangeait profondément.

« Ne sois pas tant une princesse, bébé, on aurait pu être de l'Ombre. »

En effet, si il y avait un Clan que Nuage d'Albatros méprisait réellement, c'était bien l'Ombre. Ils étaient répugnants, vivaient dans les marais, et chassaient des rats. Des saletés de rats. L'idée de manger une bestiole pareille la rendait nauséeuse. Eux, ils avaient de gros lapins, qu'il fallait attraper difficilement, mais c'était un plaisir complet de les chasser. Au Vent, ils sentaient l'herbe, la liberté, le sable, la plaine. A l'Ombre, c'était l'odeur de pourri et de cadavre. Non, Alby était catégorique. Le Clan de l'Ombre sentait la mort, au sens propre du terme. Elle donnait sa patte à couper qu'ils étaient peuplés de chats sinistres, désirant la mort d'autrui et sans foi ni loi.

« Regarde, on a la chance d'avoir des lapins. J'ai hâte que le blizzard se tire pour revoir des lapins, d'ailleurs. On est le Clan de la liberté, des grandes plaines. Regarde le Tonnerre, c'est des putain d’écureuils. Eh, Cerf, ils mangent des écureuils ! Des écureuils ! Plutôt mourir que croquer dans cette touffe de poil. Sans parler de la Rivière qui mange des poissons. Sérieusement, un truc aussi visqueux, tu lui ferais confiance toi ? »

Réellement, elle ne les comprenait pas. C'était étrange. Elle abaissa ses oreilles doucement, collée au guerrier pour éviter de congeler. Elle ne voulait pas finir comme les anciens, inutile, être un poids mort pour le Clan. Une idée lumineuse lui vint. Elle savait pertinemment que Fierté du Cerf était un cœur d’artichaut, et il se plaisait à raconter ses dernières conquêtes. En bonne commère, Nuage d'Albatros appréciait faire une cartographie sentimentale de son ami. Son but était de construire même une logique propre à son ami. La logique de Fierté du Cerf. Tombait – il amoureux juste pour l'élan lyrique que produisait l'amour ? Etait – ce par pur intérêt ? Etait – il réellement le genre de mâle qui tombait amoureux comme on tombait d'une chaise ?

« Et sinon, des nouvelles de … De … Tu sais. Si. La femelle dont tu me parlais l'autre jour ? »

Les petits devant eux se cassaient la gueule, et Albatros trouvait ça drôle. Comprenez par défaut que la gamine était un public facile, et qu'elle riait à la facilité.

Spoiler:
 

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fierté du Cerf
▬ Guerrier
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 28/12/2016
Age : 14
Localisation : Loin, très loin.

Carte d'identité
Âge: 36 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf   04.04.17 19:31

Fierté du Cerf rêvassait en même temps qu'il commérait avec Nuage d'Albatros. Il rêvait de lui, combattant bravement le blizzard qui s'était abattu, il se battait aussi avec renard, et puis sauvait des chatons au passage, et tout son clan tant qu'on y est. Hein, qui a dit que ce n'était pas la réalité ?

« Ne sois pas tant une princesse, bébé, on aurait pu être de l'Ombre. »

La matou ne put s'empêcher de tirer un gueule dégoûtée. Pouah ! L'Ombre. C'était incandescent pour lui qu'on puisse être normal et vivre dans ces putréfactions de marais. Ça puait la mort ces trucs-là. Il en savait pas grand chose, mais il savait que ça ne sentait pas la rose, et ce qui ne sent pas la rose est à bannir. Il ne pensait pas particulièrement du mal des chats de l'Ombre étonnement, il n'avait jamais trop écouté les comtes qui disent simplement que ce Clan est le cancer de la forêt. Il avait rencontré plusieurs fois des membres de l'Ombre, et en bonne être qu'il est, il les avait critiqué comme s'ils étaient de son Clan. Quel matou juste ce Fierté du Cerf.

« Regarde, on a la chance d'avoir des lapins. J'ai hâte que le blizzard se tire pour revoir des lapins, d'ailleurs. On est le Clan de la liberté, des grandes plaines. Regarde le Tonnerre, c'est des putain d’écureuils. Eh, Cerf, ils mangent des écureuils ! Des écureuils ! Plutôt mourir que croquer dans cette touffe de poil. Sans parler de la Rivière qui mange des poissons. Sérieusement, un truc aussi visqueux, tu lui ferais confiance toi ? »

L'albinos avait totalement raison. Mais Monsieur était bien trop fier pour l'avouer. Bouffer des poissons, des poissons. Quelle horreur. Il s'évanouirait s'il devait un jour en manger. Et Dieu merci, il n'en avalerait même pas une écaille. Non, il préfère son petit lièvre bien frais d'une demi-heure. Il se lécha les babines et ferma les yeux, imaginant la chair tendre sous son délicat palais. Il en baverait presque. Ronronnant de bonheur, le matou palpa le sol avec ses douces pattes, quand le contact froid avec ce dernier le ramena à la réalité. Il soupira. Il voulait tant que tout cela s'arrête, que son beau pelage estival revienne. Que la blanche neige fonde, oh il priait sans cesse les faux guerriers étoilés, on ne savait pas, s'ils existaient hein, avec un peu de chance ... Le félin se dandina sur place, dans l'espoir de réchauffer ses muscles mordus par le froid. Il s'imaginait congelé, et se dit si il devait l'être, il fallait avoir un beau poil, alors il recommença son éternelle toilette.

« Et sinon, des nouvelles de … De … Tu sais. Si. La femelle dont tu me parlais l'autre jour ? »

Les oreilles du matou tricolore se plaquèrent vers l'arrière de sa tête, et instinctivement, son poil se hérissa. Il ne tenterait plus rien avec cette femelle qui le rendait fou d'amour, elle ne méritait l'amour d'une telle beauté comme lui, elle ne méritait rien de sa part, rien.

« La connasse ? Grogna t-il. J'arrête, elle me rend fou et ne cesse de jouer avec mon pauvre cœur d'amoureux éperdu. »

Elle jouait avec lui, oui totalement. Un jour elle lui faisait de grands et doux sourires et le lendemain plus rien, comme s'il ne comptait pas. Et toujours à traîner avec ces deux saloperies de matous. Il la haïssait, et demain, il en reparlera, convaincu que ses sourires sont réels, et que c'est c'était la femelle de sa vie. L'amour c'était la seule chose qui le maintenait en vie, et lui il lui claquait la porte comme une merde, qu'a t-il fait pour mériter ce châtiment infâme ?
HRP:
 

_________________


Fierté du Cerf se vante en#003333

Vent > all dsl bb ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf   07.04.17 22:00

scary, björk

« La connasse ? J'arrête, elle me rend fou et ne cesse de jouer avec mon pauvre cœur d'amoureux éperdu. » 

Avec Fierté du Cerf, c'était toujours comme ça. Quand ce dernier parlait de femelles, Nuage d'Albatros n'avait qu'une envie : ne jamais tomber amoureuse. A travers les témoignages du guerrier, l'amour semblait tellement complexe et source de souffrance. Elle se demandait pourquoi ce dernier tombait autant sous le charme de toutes les femelles. C'était étonnant. La gamine était toujours au stade où elle pensait qu'on pouvait choisir ou non de tomber amoureux, autant vous dire qu'elle trouvait les choix de vie de son ami particulièrement discutables. Elle fit un sourire stupide et regarda la neige. Entendre parler des amours de Fierté du Cerf lui permettait de moins penser au blizzard qui les tuaient tous à petit feu, et c'était agréable d'entendre des histoires intéressantes. En effet, Nuage d'Albatros avait déjà cette peur de ne rien vivre d'intéressant à raconter dans sa vie, et de se retrouver mère sans rien à raconter sans paraître piteuse. Parfois, elle aurait aimé avec la complexité maladive dans les émotions que son ami. Elle n'était pas réellement consciente des souffrances que l'amour pouvait produire, mais elle avait cette fascination étrange envers ce sentiment.

Décidément, elle ne pouvait plus attendre de tomber amoureuse. Bien que le sentiment sentait les ennuis à plein nez, Nuage d'Albatros ne pouvait nier qu'elle aurait au moins des trucs à raconter le jour où son cœur allait battre pour un félin. Actuellement, elle se jugeait plutôt admirative de plusieurs chats. Elle ne pouvait pas dire qu'elle était amoureuse d'Etoile de Sable, Coeur Fleuri ou Feuille de Cèdre, car les premières étaient des femelles après tout, et elle n'oserait jamais prétendre à être la compagne d'un guerrier aussi fameux et respecté de Feuille de Cèdre. De plus, c'était le frère de la très fameuse Etoile de Sable, et la gamine avait trop de respect pour sa meneuse pour faire la cour à son jumeau. Fierté du Cerf était un bon ami, mais la féline ne s'imaginait pas avec lui. Elle aurait trop peur qu'il ne répande sur son dos le même genre de propos qu'il disait sur les autres femelles. De plus, ce dernier tombait amoureux de toutes les femelles du Clan, et pour l'égo de Nuage d'Albatros, elle ne se sentirait ni unique ni désirée.
Et Toucan. Il était solitaire. Elle préférait ne pas considérer l'idée.

« Je t'ai connu plus combatif. » miaula – t – elle avec un sourire.

Elle soupira. Si elle s'imaginait amoureuse, elle se voyait assez pessimiste aussi. Déjà, elle avait du mal à imaginer qu'un mâle puisse s'intéresser à elle. Bien que cette dernière avait un égo surdimensionné, son image d'elle – même n'était pas brillante. Elle s'imaginait à peine mère, à vrai dire, et était formatée à se dire qu'elle allait mourir jeune dû à son albinisme.
L'urgence était de meubler la conversation, pour ne pas s'entendre penser. Avec un sourire mi-figue mi-raison, elle leva la tête, la secouant légèrement pour se dire que putain merde c'était clairement une sale manière de penser.

« En vrai, soyons sérieux. Ca fait quoi d'être amoureux ? Je veux dire, je l'ai jamais été et toi si, plusieurs fois même. » Elle fit une moue sceptique puis finit sur un magnifique : « De toute manière, on est au dessus de tout, les autres ne nous méritent pas. »

Et c'était avec un formidable air de drama queen des familles qu'Alby renversait sa tête en arrière, à peine si elle mettait pas sa patte sur le front d'un air théâtral en prenant une posture héroïque tragique.

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fierté du Cerf
▬ Guerrier
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 28/12/2016
Age : 14
Localisation : Loin, très loin.

Carte d'identité
Âge: 36 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf   11.04.17 9:37

Quand l'amour lui disait « merde », Fierté du Cerf avait tendance à voir tout du mauvais côté. Il est donc, souvent d'humeur mélancolique, et pour oublier ses mauvais trépas, il critique, critiquer, comme pour combler le vide affectif qui se creuse en lui. Enfin, il n'en parlera jamais, bien trop fier pour dire à qui que ce soit ce qu'il a sur son cœur, personne ne le méritait. Il fallait être bien accroché pour espérer un quelconque dévoilement de sa personne.
Il repensa à l'image de sa « tendre » et baissa les oreilles, désespéré. Il n'était pas trop habitué à ce qu'on joue de lui, c'était lui qui s'amusait avec les autres. Mais quand le chasseur est chassé, tout change. Il se sentait prisonnier de l'étreinte des regards ravageurs de la féline. Prisonnier. Son esprit clamait vengeance, mais son cœur lui était prit dans des vagues de tristesse qui parfois, l'empêchait de bouger. Qui pouvait soupçonner les tumultes que lui apportait l'amour ?
D'un léger geste de la queue il balaya ses idiotes pensées et redevint Fierté du Cerf, l’imprenable.

« Je t'ai connu plus combatif. »

Lui aussi s'est connu plus combatif. Lui aussi.

« En vrai, soyons sérieux. Ca fait quoi d'être amoureux ? Je veux dire, je l'ai jamais été et toi si, plusieurs fois même. » Fit-elle.

Fierté du Cerf sourit. Il bougea légèrement les épaules pour y enlever les flocons blancs qui s'y était logé. Comment expliquer l'amour ? Le plus beau sentiment qui doit exister dans sa minuscule et sordide vie. L'albinos lui posait une colle. Comment expliquer toutes ces émotions qui s'emparent de soi quant on est prêt à décrocher la lune pour quelqu'un. Mais l'amour était cruel, et s'abattait comme des pics de glace dans le cœur des ses victimes. Cupidon n'était qu'un monstre dépendant aux malheurs des gens.

« De toute manière, on est au dessus de tout, les autres ne nous méritent pas. »

Certes, ils étaient au-dessus des autres, mais tout le monde méritait d'aimer et d'être aimer. Même le pire des êtres (et par-là il entendait la personne la plus laide). Il n'allait pas le dire à Nuage d'Albatros, peut-être qu'un jour elle comprendrait d'elle-même.

« Ah, l'amour, le tumultueux amour. Feu glacé, plume de plomb, santé maladive. Voilà l'amour que je sens, et je n'y sens pas d'amour. » Fit-il, chuchotant.

Il se surprit lui-même à être aussi sérieux. Il n'en avait pas l'habitude. Mais lorsque l'on parle d'amour, impossible de ne pas l'être. C'était le seul problème du félin (avec les « hypothermies »). Il poussa un long et terrible soupir avant de reprendre comme si de rien n'était.

« Enfin, bon ! Tu verras par toi-même. »
HRP:
 

_________________


Fierté du Cerf se vante en#003333

Vent > all dsl bb ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf   17.04.17 0:31

la paix, autrans

Nuage d'Albatros fronça les sourcils devant le temps de réponse de Fierté de Cerf. C'était souvent une chose qui l'agaçait, le délai. Impatiente de base, elle estimait que la description de l'amour était simple, car instinctive. D'après des apprenties, c'était quelque chose qu'on ne contrôlait pas. Cette idée terrifiait l'albinos. L'idée de perdre le contrôle de son corps à cause d'un chat la dérangeait profondément. Elle voulait être maître de ses émotions, et peu importe l'état de la relation qu'elle avait avec un mâle (car elle se voyait mal aimer une femelle, elle ne comprenait pas pourquoi elle le ferait, en tant que personne pensant que l'amour était une donnée contrôlable). Pourquoi réfléchir avant de parler alors ? Nuage d'Albatros s'étonnait que son ami ne se laisse pas aller à de longues phrases mélodramatiques comme à son habitude, le genre de phrases qui faisait encore plaisir à la gamine qu'elle était. Avait – il besoin de trouver des mots assez forts pour poser sur la définition de l'amour ? Cette idée lui parut étrangement absurde. L'instinctif n'était jamais beau, pourquoi choisir des mots.

« Ah, l'amour, le tumultueux amour. Feu glacé, plume de plomb, santé maladive. Voilà l'amour que je sens, et je n'y sens pas d'amour. »

Nuage d'Albatros se retourna avec un air étonné. Fierté de Cerf venait – il de lâcher une phrase pareille ? Elle en restait bouche bée, éberluée devant tant de poésie. La fausse marquise qu'elle était prit une mine réellement impressionnée.

« C'est beau ce que tu dis, mec ... » lâcha – t – elle avec une voix molle.

Le soucis, c'était que la définition était floue et peu rassurante. Néanmoins, la beauté superficielle des mots venait charmer l'apprentie qui ne demandait pas son reste. Cette définition lui plaisait, car elle la confortait dans son innocence. Ainsi, peut - être était – ce ce genre de choses à expérimenter pour pouvoir en parler ? Fierté de Cerf l'avait trop vécu, certainement. Nuage d'Albatros avait soudainement ce désir terrible de grandir d'un coup et de rester enfant à jamais pour ne pas affronter la santé maladive de l'amour. Elle ne voulait pas perdre contrôle de ses émotions, c'était sûr. Puis à voir les apprenties parler sans intérêt des mâles, elle ne les enviait pas.

Si elle était amoureuse, elle serait mesurée.
Elle serait calme. Elle donnerait de la liberté au mâle.
Elle ne serait pas obsessive, certainement pas.
Voyons.
Nuage d'Albatros était perturbée que ça ne lui ressemblait pas.

« Mais ça donne pas très très envie … Je vous comprends pas, les amoureux. Pourquoi vous choisissez de l'être ? »

Nuage d'Albatros était ignorante au possible, et elle en faisait une démonstration là. Se croyant infiniment supérieure, elle pensait être capable de choisir ses relations selon des critères très stricts et pouvoir prendre ses distances au cas où. Regardez la et riez, voyons.

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fierté du Cerf
▬ Guerrier
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 28/12/2016
Age : 14
Localisation : Loin, très loin.

Carte d'identité
Âge: 36 lunes (août)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf   11.06.17 11:02

Fierté du Cerf regardait les chatons se faire rouspéter par leur mère. Ils étaient restés bien trop longtemps dans la neige, ils risquaient d'attraper une merde. Il était bien loin le temps où le beau était encore une petite douceur, pure, et innocente. Un petit sourire empli de nostalgie s'esquissa légèrement sur son visage. Il n'aimait pas particulièrement se battre avec les autres chatons, mais il le faisait pour défendre sa sœur. Il était le chouchou de sa mère, cette femelle égoïste qui ne voyait qu'à travers ses chatons, les choses qu'elle avait ratées et qu'ils pourraient sans doute rattraper. Son père toujours aussi froid et antipathique. Et son oncle, le gros matou jovial, qui semblait être un chat venu d'ailleurs, tant il contrastait avec cette famille étrange. Oui, ce temps était bel et bien révolu. Sa sœur passe plus de temps avec son abruti de compagnon, son père ne leur parle plus, et sa mère n'en parlons pas. Quant à son oncle il est décédé. Qui l'eût cru ? Fierté du Cerf, rattrapé par son passé. Difficile à croire.
    - C'est beau ce que tu dis, mec …
Il se tourna vers Nuage d'Albatros qui était bouche-bée. Le félin ricana, moqueur de la drôle expression faciale de son amie albinos.
    - Évidemment que c'est beau, fit-il, c'est moi qui l'ai dit.
Fierté du Cerf éprouvait étonnement beaucoup d'affection pour l'apprentie. Peut-être qu'il la voyait comme une sœur, ou bien c'est son physique atypique qui lui faisait pitié. Ou bien leurs longues discussions confidentielles. Il ne savait lui-même pas trop, il l'aimait bien, c'est tout.
    - Mais ça donne pas très très envie … Je vous comprends pas, les amoureux. Pourquoi vous choisissez de l'être ? 
Le félin leva les yeux vers le ciel nuageux, amusé par la question de l'autre. Il lui tapota la tête du bout de sa queue, comme un chaton. Nuage d'Albatros était vraiment une petite inculte des relations amoureuses, mais il ne lui en voulait pas. Tel un mentor, il lui expliquerait.
    - On ne choisit pas ma grande ! C'est lui qui nous appelle. Le cœur battant, les papillons dans le ventre. C'est ça l'amour, il est très piquant, mais parfois doux, presque idyllique. C'est peut-être par goût du désespoir que l'on tombe amoureux ou par goût du bonheur piquant, à toi d'interpréter. Il s'arrête un instant, un sourire espiègle à la gueule. Mais pourquoi toutes ces questions ? Serais-tu … Amoureuse ?

_________________


Fierté du Cerf se vante en#003333

Vent > all dsl bb ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf   04.09.17 0:49

PUTAIN DESOLEE J'AVAIS PAS VU EN PLUS TA REPONSE EST PERF IL EST 1H37 G LA REPRISE DEMAIN BLC TU M'AS HYPEE BICHETTE

Si les albinos pouvaient rougir, Nuage d'Albatros serait devenue aussi rouge que sa mère. Elle regarda d'un air outré son ami puis voulut s'enfoncer sous la neige.

« Roh ! Mais dis pas ça, t'es con toi putain ! »

Energie du désespoir, sa question n'était pas bête. Au mot amour, le visage du solitaire couleur galet au cœur de pierre venait surgir dans son esprit comme un mauvais screamer d'un mauvais film d'horreur. Elle désirait être plus que tout avec lui, et le voir lui filait de sales tressaillements tout droit sorti du cerveau jusqu'au cœur. Quand elle l'imaginait avec d'autres femelles, c'était la nausée qui montait de son estomac à sa gorge, puis des envies de larmes dans le coin des yeux. Etait – ce ça ? Les papillons ? Elle avait connu les monarques plus doux, là, ils étaient des dictatures de la mauvaise conscience, souillant son âme et rongeant sa jeunesse. C'était ça ? Ces putain de papillons ? Ils étaient mercenaires, assoiffés de sang de jeune vierge effarouchée, pour s'attaquer à elle de la sorte ? Et ce désespoir dont il parlait, c'était peut – être cette peur qu'elle avait d'être seule. Elle voyait Toucan comme un messie qui allait la sauver de sa solitude, en lui disant qu'elle valait quelque chose, le coup d'être quelqu'un. C'était le seul qui arrivait à la faire combattre si fort qu'elle oubliait un moment qu'elle était albinos. Cette sensation douce amère la maintenait étrangement en vie, car quand elle songeait à vivre sa vie d'enfant terrible et malade cloîtrée dans sa tanière, elle se disait qu'elle ne connaîtra plus jamais les coups de griffes dans les épaules.

D'ailleurs, elle n'avait pas choisi. Sinon, elle ne l'aurait pas fait. C'était une sale râclure de solitaire, et elle était un petit ange du Vent. Princesse à la peau de neige, elle valait certainement mieux qu'un pauvre caillou perdu sur le bord de la route. Prise de cette témérité émotionnelle insufflée par Fierté du Cerf, elle prit un air dédaigneux avant de déclarer.

« Non, puis de toute façon, même mon inconscient est suffisamment intelligent pour jamais me faire tomber amoureuse. »


Elle désirait être nonne dévouée toute sa vie, si bien que la carrière de guérisseuse ne lui aurait pas déplu. Peut-être ne serait-elle jamais tombée sur le solitaire qu'était Toucan ? La barrière mentale des Etoiles se serait imposée, protection sûre contre les malheurs adolescents. Elle jeta un regard à Fierté du Cerf. Elle n'était pas crédible une seconde. Il la scrutait avec ses yeux d'amoureux expérimenté, et elle avait tous les critères de la séduite qui niait en bloc ses propres sentiments.

« Puis, de toute façon, je peux pas t'en parler... »

Trop tard, elle venait de lancer une pierre dans l'eau. Elle avait plusieurs raisons de ne pas pouvoir. Elle craignait que son ami en parle à tout le monde. Après tout, il passait bien son temps à chercher ragots et situations embarrassantes, elle refusait de devenir un article people à la mode. La seconde raison était que son amour était interdit, et qu'il était solitaire, elle était clanique. La troisième, la plus importante, il avait 30 lunes, elle en avait à peine 10. Il avait le triple de son âge.

En plus, elle était hésitante face à ses sentiments. Elle espérait que ce soit une admiration énorme, un mentorat qui aurait mal tourné. L'amour, ça paraissait pas cool, et elle refusait d'en être sa cible.

Elle refusait de souffrir, car c'était pas très sympa.

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BLIZZARD] gratte dans la terre et trouve les pommes de terre ▲ prio fierté du cerf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blizzard chie dans le paté, et tente de le filer à bouffer !
» Une nuit dans le blizzard. Cauchemard ou début d'un rêve ? [Médée]
» Ou se trouve gobou ?
» Faut-il se passer des scrutins sur le continent noir? Est-ce l'image d'Haiti?
» Greffe de cerveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN
 :: RPG :: Clan du Vent :: Camp du Vent :: Tanière des Guerriers
-