The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [BLIZZARD] Perdu chez les Rivers [Pv Charbon Ardent] - abandon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mataï
✦ Chat domestique
avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 20
Localisation : En train de creuser mon trou, tu vois pas ?

Carte d'identité
Âge: 25 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: J'en aurai jamais.

MessageSujet: [BLIZZARD] Perdu chez les Rivers [Pv Charbon Ardent] - abandon   05.02.17 20:15


Je me sentais heureux d'être un domestique solitaire pour une fois.. Pourquoi me diriez vous ? Et bien parce que le temps dehors était moyennement supportable pour un félin née dans une maison et même des félins de gouttière aguerri. Le froid était bien là, la mauvaise saison, celle où les bipèdes se couvraient avec mille et une couche comme des chenilles enfermées dans leur cocon. Je sortais avec lenteur de mon nid et m'installais près de la fenêtre. Ce n'était pas vraiment un temps à sortir. La neige tombait encore mais le soleil illuminé l'horizon. C'était tout de même une belle vue.

Je restais un long moment à fixer l'horizon devant cette fenêtre avant que la vieille mémère vienne me chercher des noises. Je soupirais assez fort pour qu'elle m'entende avant de la rejoindre et de lui lancer une pique. Elle m'en renvoyait une illico. Nous continuons notre petite chamaillerie jusqu'à ce que mon frère arrive et vienne mettre un terme à cette gaminerie dont nous avions l'habitude de faire.

Après un moment, je décidais de faire un petit tour dehors pour calmer mon esprit. Et ne pas voir l'autre. Je grognais rien qu'en y pensant. Je marchais le long de mon jardin avant de passer la barrière et de courir dans les rues enneigées. Le sourire sur mon visage, je continuais d'avancer jusqu'au terres communes des clans. Un sourire espiègle se dessinait bientôt sur mon visage. Je continuais toujours d'avancer vers les terres 'privées' des clans. Je n'arrivais pas à déceler l'odeur. J'avais un peu de mal à reconnaître les odeurs des clans et la neige n'était pas vraiment pour cela. Je me retrouvais rapidement au milieu de nulle part. Je m'arrêtais donc, cherchant mon chemin. J'avais été trop loin. Le paysage blanc m'avait désorienté autant qu'amusé. Je m'étais perdu.

_________________
Mataï miaule en #99cc00

~~~

"Je suis né pour embêter le monde, et chaque jour, j'accomplis cette mission avec brio"



Merci Waki pour l'avatar et la signa' sans oublier l'entête ♥♥
Avatar > © Laelix // Signa & Entête > © Waki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Perdu chez les Rivers [Pv Charbon Ardent] - abandon   07.02.17 23:30

Alors que le soleil se levait à peine, l’activité du Clan de la Rivière battait son plein. Personne au sein de ce Clan n’avait l’habitude de se lever si tôt, de dormir si peu et si mal et pourtant, tous devaient s’y accoutumer. Pourquoi ? Raison de climat. Climat qui jouait dangereusement avec la vie des félins de la forêt entière, comme s’ils n’eussent été, en aucun cas, important. Quelle divinité souhaitait donc voir endurer les pires supplices à ces félins valeureux ? Le froid, la neige, le vent, tous les éléments se déchaînaient contre la forêt du Cerfblanc, contre les Clans et leurs Guerriers, le Clan de la Rivière n’étant, en aucun cas, épargné. Sur un des nombreux visages, une profonde haine envers ce temps de chien, envers ceux qui pouvaient bien le maîtriser, persistait depuis le début de la journée. À vrai dire, la nuit avait été plus que courte pour cette Guerrière au pelage noir. Elle n’avait pas l’habitude d’être de mauvaise humeur, mais le froid, la neige et surtout la faim la rendait bien pire encore. Elle était prête à envoyer bouler n’importe qui, qu’il soit Apprenti, Chaton, Guerrier, Lieutenant, Chef ou Ancien, qu’importe, pourvu que sa colère se déverse un peu sur quelqu’un. Cela ne la soulagerait probablement pas, elle n’aurait pas non plus davantage chaud, son pelage était déjà bien fourni, mais les bourrasques de vent continueraient d’arriver et de balayer ce lourd sous-poil d’un revers de patte agile et fragile. Son ventre ne cesserait pas de réclamer de la nourriture, s’en prendre à quiconque ne le ferait pas taire, comme cela n’apporterait pas une seule proie sur le tas de gibier désespérément vide. De toute façon, si quelque chose était attrapé, il partait pour les Anciens et les Reines, les Guerriers ne se servant qu’en dernier lieu et c’est peu dire que les proies manquaient en ce moment. C’était un peu comme-ci, elles avaient été éradiquées, comme si elles avaient toutes quitté la surface de la Terre pour rejoindre, je ne sais qu’elle planète. Les quelque rares qui restaient n’étaient guère en meilleur état que les félins, les os saillants, très peu de chair, difficile à attraper et en plus de cela sans goût.

Le blanc envahissait toute la vision de Charbon Ardent. De la neige par-ci, de la neige par-là, de la neige en haut, de la neige en bas. Elle recouvrait tout, dévisageait tout, jusqu’au territoire du Clan de la Rivière lui-même. L’eau de la Rivière elle-même avait fini par geler, coupant court à toutes les possibilités de pêche et donc de se nourrir autrement qu’avec ce que la terre avait à apporter. Les Guerriers se plaignaient les uns après les autres, chacun était un peu plus sur les nerfs, un peu plus sur la défensif ces temps-ci. Et c’est peut dire que Charbon Ardent n’exceptait pas à cette règle ! C’est le visage figé, un regard désespérément froid et éteint qu’elle s’était enfoncé avec quelques-uns de ses camarades dans la forêt, ordre du Lieutenant. Comme tous les jours, ces derniers temps, il fallait tenter de chasser. Cela durerait certainement toute la journée et au final, très peu de félins parviendraient à se mettre quelque chose sous la dent. La faim pesant sur l’estomac de la noiraude, elle quitta avec un soulagement certain ses camarades au détour d’un chemin. Se mettant rapidement en route, elle tenta de se concentrer sur la chasse qu’elle voulait glorieuse, que son estomac espérait positive. Elle qui n’avait jamais été plus douée que cela pour la chasse terrestre, devait s’y résoudre. Lézardant à travers le territoire, s’enfonçant un peu plus dans le blanc immaculé, les odeurs restaient discrètes et faibles. Elle eut beau faire des tours, des détours, tenter d’aller à droite à gauche, la zone qu’elle fouillait semblait vide. Ne baissant pas les pattes pour autant, elle redoubla d’ardeur. Elle continua de fouiller, de tendre l’oreille et de sonder l’air. Pourtant, ce n’est ni une proie, ni quelque chose à se mettre sous les crocs qu’elle découvrit. Alors qu’une silhouette féline inconnue se dessinait au loin, elle sentit son pelage se gonfler, sa colère, éclater et son regard assassin jura de ne pas lâcher cet animal. Une voix froide et lourde de haine sortie de sa jolie gueule :

« Toi, t’as intérêt à dégager de là si tu ne veux pas finir ta vie ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Mataï
✦ Chat domestique
avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 20
Localisation : En train de creuser mon trou, tu vois pas ?

Carte d'identité
Âge: 25 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: J'en aurai jamais.

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Perdu chez les Rivers [Pv Charbon Ardent] - abandon   11.02.17 1:27


Non loin de me faire paniqué, je trouvais la situation plutôt drôle et l'occasion d'explorer une terre que je ne connaissais pas. Vous savez.. C'est l'insouciance d'un domestique, n'est ce pas. C'est sûrement ce que tout les claniques vous dirons s'il me trouve. Je suis juste curieux et complètement irresponsable. C'est bien pour ça que je continue de m'enfoncer à l'aveuglette sur des terres qui ne me sont pas familière. Le sourire encrait sur mes babines, je marchais gaiement dans la neige.

Je m'arrêtais au détour d'un coin blanc.. A vrai dire, je ne savais pas trop où je m'étais arrêtée. Il serait peut être bien judicieux de trouver un plan en hauteur pour essayer de trouver les toits des maisonnettes de la ville. Mais dans le coin, rien ne semblait en hauteur ni arbre ni gros rocher. Je soupirais longuement, plus agacé qu'amusé cette fois. Même pas une minute plus tard, une voix féminine, froide et haineuse me disait :

"-Toi, t’as intérêt à dégager de là si tu ne veux pas finir ta vie ici."

Mon sourire qui s'était enfui avec la marche revenait au galop sur mon faciès. Je me tournais lentement vers le félin. Je n'arrivais pas à déceler son clan, ce qui m'aurait aider à me repérer sur l'endroit de la forêt où je m'étais perdu.. Ce qui était dommage. Le bon côté c'était de croisé un félin à ennuyer.. Qui plus est déjà sur les nerfs. Je lui répondais alors, content de ma bêtise profonde :

"-Eh bien, laisse moi au moins le temps de me faire une toilette.. Histoire d'être du bon côté de tes ancêtres. Ou au moins que tu me donnes ton petit nom, ma belle dame."
HRP:
 

_________________
Mataï miaule en #99cc00

~~~

"Je suis né pour embêter le monde, et chaque jour, j'accomplis cette mission avec brio"



Merci Waki pour l'avatar et la signa' sans oublier l'entête ♥♥
Avatar > © Laelix // Signa & Entête > © Waki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Perdu chez les Rivers [Pv Charbon Ardent] - abandon   18.03.17 0:33

S’il existait une once de sympathie dans le corps et l’esprit de la jeune Guerrière noire, elle n’en laissa rien paraître. Il ne fallait généralement pas grand-chose pour la mettre en rogne, autant vous dire que l’intrusion sur les terres de son Clan était l’un des pires affronts à lui faire, qui plus est lorsque vous êtes un vulgaire étranger, un ramassis de solitaire, sans aucune noblesse de sang. Et dire que l’état actuel des choses, le blizzard entre autres, n’arrangeait pas grand-chose à la colère noire dans laquelle Charbon Ardent s’était ancré en l’espace d’un millième de seconde, seulement en posant les yeux sur ce félins. Trop loin pour percevoir les babines de l’autre s’arquer en un sourire, la Guerrière du Clan de la Rivière sentit son pelage atteindre le paroxysme du gonflement, la faisant littéralement doubler de volume. L’autre avait intérêt à faire rapidement demi-tour et à ne pas jouer avec ses nerfs, déjà bien à vif en ces temps si rudes. Si les côtes perçaient sous son pelage du fait de l’absence de proies, on n’y voyait que du feu. À la voir, se déplacer, progresser vers le matou, on ne pouvait pas deviner que la famine et la fatigue sévissaient sur son corps. Parfaite comédienne, excellente hypocrite, rien d’autre que la haine passait sur son visage. Un pas après l’autre, posant avec une assurance et une colère sans nom une à une ses pattes dans la neige blanche dont le froid ne faisait pas refroidir le corps en fusion de la femelle, seconde après seconde, elle brisait la distance qui la séparait de l’étranger. Sans le connaître, elle entrevoyait déjà en lui le mal, un danger potentiel pour son Clan, pour son entourage et pour son paternel. Elle avait déjà perdu sa mère ainsi, un vulgaire étranger l’avait abattu froidement. Elle ne laisserait pas un tel énergumène sur le territoire du Clan de la Rivière. Frontières visibles ou non, elle éconduirait cet affreux loin de là, s’il opposait une quelconque réticence, elle le réduirait en lambeau, se ferait les griffes et les crocs sur ses os une fois qu’elle se serait rempli la panse avec sa chair pourrie.

« Eh bien, laisse-moi au moins le temps de me faire une toilette... Histoire d'être du bon côté de tes ancêtres. Frontières visibles ou non, elle éconduirait cet affreux loin de là, s’il opposait une quelconque réticence, elle le réduirait en lambeau, se ferait les griffes et les crocs sur ses os une fois qu’elle se serait rempli la panse avec sa chair pourrie. »

Suffisamment proche pour entendre le son désagréable de sa voix et percevoir son cynisme, la réaction de Charbon Ardent ne manqua pas de se faire ressentir. La tension montait progressivement. Les muscles gonflés et arqués à leur maximum, souffriraient lorsqu’elle n’en aurait plus l’usage, tout au plus une fois qu’elle aurait fait la peau à cet écervelé qui se permettait des moqueries alors que des menaces à son encontre avaient été clairement lancées. S’il refusait de les entendre, tant pis pour lui. Peu satisfaite de devoir se salir les griffes, les crocs, de l’immonde sang de l’autre, la Guerrière au regard ambré n’hésiterait pourtant pas. Suffisamment proche pour percevoir le stupide sourire qu’il portait. Suffisamment proche pour dénoter que son pelage était bien trop soyeux et bien trop long pour qu’il ait de réelles origines claniques. Un pas encore et la distance ridicule qui la séparait de l’autre pourrait être franchie d’un bond agile. Préparant ses muscles à cette fin, l’étincelle meurtrière et haineuse qui dansait dans son regard annonçait la suite. S’il ne prenait pas ses pattes à son cou, s’il n’était pas suffisamment rapide pour fuir, alors il subirait l’affront qu’il faisait au Clan des Étoiles, l’affront qu’il faisait au Code du Guerrier, celui qu’il faisait également au Clan de la Rivière, mais également celui qu’il osait faire à la Guerrière qui se trouvait devant lui. Sans prêter garde. Sans piper mot. Avec une rapidité propre aux félins des Clans et une agilité décuplée sous la colère, elle s’éleva dans les airs en un bond, menaçant de retomber sur le beau poil du matou s’il ne réagissait pas suffisamment vite.
Revenir en haut Aller en bas
Mataï
✦ Chat domestique
avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 20
Localisation : En train de creuser mon trou, tu vois pas ?

Carte d'identité
Âge: 25 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: J'en aurai jamais.

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Perdu chez les Rivers [Pv Charbon Ardent] - abandon   30.03.17 15:28


J'étais conscient que cela aller l'énerver d'avantage.. J'avais cette manière de parler à la fois arrogante et suffisante. Je n'avais pas ce regard haineux ou même cette attitude en temps normal. Il fallait me connaître un minimum, être proche de moi, pour vraiment connaître mon caractère. J'émettais un petit ronron d'amusement en voyant la réaction de la féline. Son pelage avait gonflé presque instantanément, montrant un énervement démesuré. Elle ne devait, de base, pas vraiment apprécier les solitaires. Je pouvais lire sa haine dans son regard. La tension s'animait entre nous. Non pas que cela me déplaise par ailleurs. Je me préparais à filer à toutes pattes.. Il me fallait juste trouver une direction, en espérant que ce soit la bonne. Autant repartir d'où je viens. C'était encore la meilleure option que j'avais à ma portée.

La guerrière clanique se rapprochait progressivement de moi, de manière mesurée, je jetais un œil au alentour afin de prévoir ma course prochaine. Mon coeur, comme par précaution, commençait à battre la chamade. L'adrénaline était en moi, je me sentais euphorique, près à atteindre des sommets du ciel juste pour admirer les oiseaux passés devant moi.

Sans préavis d'action, la guerrière bondissait dans les airs. Sa trajectoire n'était pas un mystère. Je pouvais même lire ses empruntes se posaient dans ma chair. Je faisais aussitôt une roulade sur le côté afin d'esquiver la féline. Je me relevais ensuite, souriant d'un air abruti avant de miauler tout en reculant pour éviter ses griffes qui ne seraient tarder :

"-Pas assez rapide. Tente à nouveau ta chance, damoizelle."

J'arquais un sourire espiègle cette fois. Il n'y avait pas une grande différence avec un sourire abruti.. Mais il fallait le faire remarquer. Il y a tout de même une petite subtilité. Je ne serais la dire avec précision, mais ce n'est pas pareil. Croyez moi sur parole au lieu de me remettre en doute. Bref. Je souriais face à la colère de la clanique. Je reniflais bruyamment en déplaçant de côté, m'approchant au plus près d'elle avant de reculer de nouveau. Avec cette action forte inutile, j'avais pu récupérer son odeur avec plus de précision. Je pouvais à présent savoir de quel clan elle était. Et le grand gagnant est le clan de la Rivière. Je réfléchissais vite pour lui balancer une petite provocation avant de commencer à détaler espérant qu'elle me suive par rage :

"-Alors face de poisson, on est trop lent ?"

_________________
Mataï miaule en #99cc00

~~~

"Je suis né pour embêter le monde, et chaque jour, j'accomplis cette mission avec brio"



Merci Waki pour l'avatar et la signa' sans oublier l'entête ♥♥
Avatar > © Laelix // Signa & Entête > © Waki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Perdu chez les Rivers [Pv Charbon Ardent] - abandon   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BLIZZARD] Perdu chez les Rivers [Pv Charbon Ardent] - abandon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminée] Charbon Ardent - "Le mensonge blessera toujours moins que la vérité"
» Harry J. Potter ♠ « Rester en colère, c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un ; c'est vous qui vous brûlez. » [Bouddha]
» Finis le Lan chez Blizzard
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: Au commencement :: Archives :: RPG-