The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit Lent
▬ Guerrière
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 13/11/2016

Carte d'identité
Âge: 34 lunes (avril 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux   05.02.17 22:29

ESPRIT LENT & NUAGE D'ALBATROS & ESPRIT SOUCIEUX & CŒUR FLEURI & NUAGE D'ALCIDES

► ► ►

« Graaaaaand … FRÈRE ! »

Elle poussa avec puissance le guérisseur en-dehors de sa couche.

« Allez, Esprit Soucieux ! On va cueillir des fleurs … ou … des plantes … des herbes … Enfin on va cueillir tes trucs là, tu m'avais dit qu'on pouvait y aller le matin ! En plus le Chemin du Tonnerre c'est BEAUCOUP TROP COOL ! Tu sais que je suis toujours plus efficace le matin ! Alors on y va, puis regarde c'est joli le ciel quand le soleil vient de se lever ! On va bien s'amuser ! »

Avec un optimisme sincère, Esprit Lent tentait de sensibiliser son frère à la beauté du soleil levant. Et puis, elle était tellement contente d'être son aide-guérisseur ! Même si cela signifiait qu'elle avait moins de temps pour chasser mouches et autres insectes, et pour remplir son devoir de guerrière du Clan de l'Ombre, elle devait s'avouer comblée par le rôle qu'elle remplissait désormais. Ils se mirent en route, et, tandis qu'Esprit Soucieux tentait toujours de se réveiller, Esprit Lent babillait des choses douces et inutiles en marchant.

Le trajet fut long et laborieux, la neige tombait drue dès le matin, et semblait ne pas vouloir s'arrêter. Lorsqu'ils parvinrent aux abords du Chemin du Tonnerre, et avant même qu'Esprit Soucieux ne puisse lui indiquer quelles plantes il leur fallait, Esprit Lent s'immobilisa.

« J'ai entendu un truc … Attends-moi là ! »

Elle galopa en direction du bruit, et trébucha en s'enfonçant royalement dans la poudreuse. La course sur neige n'était clairement pas son fort, et elle jura tandis qu'elle s'approchait de la source du bruit qui avait capté son attention. Un feulement s'échappa de sa gorge alors qu'elle venait d'apercevoir une forme féline au loin, et elle traversa le Chemin du Tonnerre en trombe, sans réfléchir, tout en rugissant :

« VOUS, VOUS LA, OUAIS VOUS, AVEC VOS PATTES ET VOS MOUSTACHES, LA ! »

Le Clan du Vent. C'est des sales Venteux, des sales Venteux chez MOI ! Ben je vais leur faire comprendre où ce qu'ils sont, ces Venteux de malheur ! Elle sauta sur une forme blanche, au premier abord invisible, mais repérée par le regard de lynx de la guerrière. La guerrière l'immobilisa en fixant ses pupilles de sang, après un court roulé-boulé dans la neige, enragée. Une fois qu'elle fut certaine d'avoir une bonne prise sur elle, la tigrée jeta un regard noir aux deux autres félins qui semblaient l'accompagner, et postillonna dans leur direction :

« Qu'est-ce que vous faites chez NOUS ?! »

Evidemment, elle n'avait pas remarqué qu'elle avait traversé la frontière à l'instant où elle avait commencé à vociférer, et qu'elle se trouvait pas conséquent de l'autre côté du Chemin du Tonnerre, sur les terres du Clan du Vent. Et le fait que le Chemin du Tonnerre soit une terre libre lui était sorti de la tête, également. Mais ça, il ne fallait pas trop en demander à Esprit Lent. Elle attendait des réponses à des questions qui n'existaient pas, avec une sûreté déconcertante. Evidemment.

_________________
Esprit Lent rit bêtement en #ffcc33
Well, holy moly, me oh my, you're the apple of my eye, girl, I've never loved one like you. Man, oh man, you're my best friend, I scream it to the nothingness, there ain't nothin' that I need. Well, hot and heavy pumpkin pie, chocolate candy, Jesus Christ, there ain't nothin' please me more than you. Oh home, let me come home, home is wherever I'm with you !

Home, Edward Sharpe & the Magnetic Zeros



Image en grand :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage d'Albatros
♪ Apprentie
avatar
Messages : 383
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 11 lunes.
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Rafale de Sable

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux   09.02.17 18:12

don't panic, molotov jukebox
Le froid ravageait progressivement tout sur Cerfblanc. C'était, du moins, la conclusion qu'en avait tiré Nuage d'Albatros, sans mesure ni délicatesse. Il n'y avait presque plus de proies, le Clan peinait à se nourrir, et allez cultiver des plantes dans le froid. C'était le gros point noir de ce blizzard. Tandis que les côtes des guerriers pointaient le bout de leur nez, c'était l'impossibilité de se soigner qu'il devenait réellement dangereuse. Les reines s'inquiétaient pour leurs enfants, et la pression exercée sur les guérisseurs devenait palpable dans tout le Clan. Les chasses infructueuses lui plombait le moral, et elle devenait de plus en plus maussade. Pire, ses nerfs étaient à vif, et elle rêvait de l'occasion de frapper un ennemi avec toute sa frustration. Elle allait lui envoyer son agacement à la face, espérant que le choc lui déforme les joues, la bouche. A défaut de pouvoir être chasseuse, elle se dit qu'aider sa famille ne pouvait qu'être une bonne chose. Elle se surprenait d'avoir des pincements de cœur en pensant que Nuage d'Alcidés était toujours avec sa tante et pas elle. A 11 lunes, la femelle ressentait encore cette jalousie enfantine. C'était pénible. Traversant la place centrale, elle voyait la tanière des guérisseurs pointer le bout de sa porte. Un sourire se peignait sur son visage. Ils lui avait manqué. En entrant, l'odeur de la panique lui prit le museau et elle fronça les sourcils. C'était la galère, la vraie, la légendaire galère. Les stocks étaient faibles, et on sentait que des chats se succédaient ici, jour après jour, à la quête d'un remède. Elle frissonnait, terrifiée à l'idée de tomber malade.

« Il paraît que les Clans sont un peu tendus en ce moment, le blizzard, tout ça … Je me disais qu'on pourrait aller chercher des herbes à trois ? Je pourrais vous protéger, au cas où ! » dit – elle en bombant son torse avec fierté.

_______________________________________

Ils voulaient, à l'origine, aller au verger. En théorie, c'était le meilleur choix pour y trouver des plantes médicinales. Le Territoire du Tonnerre était une bonne option. Il était boisé, et Nuage d'Albatros mettait sa patte à couper qu'ils étaient ceux qui souffraient le moins du froid. Cette pensée lui fit échapper un soupir agacé. Elle voyait le Clan du Tonnerre comme des pachas, un peu gauche, se reposant beaucoup trop sur leur capacité d'écureuil. Eux, au Vent, ils devaient courir dans tous les sens pour attraper des lapins et, même, des oiseaux. C'était beaucoup plus louable que de sauter bêtement d'une branche à une autre. Le verger était de l'autre côté du Chemin du Tonnerre, et ils se devaient de le traverser. Le son des monstres de fer fit frémir la jeune albinos. L'idée de mourir écrasée par l'un d'eux la terrifiait, d'autant plus que la mort n'était ni glorieuse, ni belle. L'odeur des chats de l'Ombre vint leur titiller les narines. C'était abominable. Elle se demandait comment ils pouvaient vivre dans ces marais.

Mais. C'était étrange. L'odeur était ici plus ténue, plus présente, plus … Elle entendit quelques bruits de course et un éclair gris frappa du ciel.

« VOUS, VOUS LA, OUAIS VOUS, AVEC VOS PATTES ET VOS MOUSTACHES, LA ! »


C'est quoi, ce bordel? Elle se retrouva avec une grosse masse au dessus d'elle. Des pattes l'immobilisèrent au sol, tandis que l'apprentie hurlait des vagues de jurons. Les griffes sorties, elle tentait d'atteindre son ventre. Il fallait tenter de l'avoir à la loyale.

« Qu'est-ce que vous faites chez NOUS ?! »

Chez eux ? Le sang de Nuage d'Albatros ne fit qu'un tour. A eux ? Le Chemin du Tonnerre ? Qu'est – ce qu'elle pouvait bien vouloir dire par là ? Le Clan de l'Ombre avait – il envie de coloniser Cerfblanc pendant le blizzard, profitant de la faiblesse des autres ? Elle connaissait la réputation exécrable des Ombreux à travers la forêt pour leur fourberie, mais elle ne les pensait pas capable de prévoir des plans de colonisation. Jamais. Elle imaginait son Clan, assailli par l'Ombre. Il fallait prévenir le Clan. Il fallait prévenir les autres. L'Ombre s'apprêtait – il à lancer une guerre ? Tremblant, la gamine rejoint ses pattes arrières pour en faire une masse et, les coussinets en avant pour en faire une pointe, elle frappa de toutes ses forces le ventre de la guerrière.

« Chez vous ? »

Elle fulminait. Elle sentit toute la frustration de ce manque de proie bouillonner en elle. Elle avait terriblement faim. Et si l'Ombre venait voler leurs proies ? Allait – il un jour prôner que les Hautes Landes leur appartenait ? Cette idée lui fut insupportable, et en grande drama queen de qualité, elle se lança dans une tirade plaintive avec sa sale voix de crécelle.

« Jamais nous n'aurez le Clan du Vent ! On vous battra toujours ! On vous repoussera, peu importe combien vous serez ! Vous êtes méchants, personne ne vous aime parce que vous puez les marais, vous êtes affreux. Vous êtes fourbes, quand les autres Clans sauront que vous comptez coloniser la forêt, vous ferez moins les malins ! »

Elle griffait frénétiquement le ventre de la grise en grognant. Elle prit soudainement un peu de neige sur ses pattes arrières et la colla sur les plaies de la guerrière.

« Mais lâche moi, sale attardée ! »

Un nouveau coup dans le ventre lui permit de se dégager et un coup de patte avant au niveau de la joue la fit sortir de l’étreinte de l'autre. Fulminante, elle se dressait sur ses fragiles pattes, tremblotante.

« Vous êtes quand même de belles ordures. »

Si elle avait pu tirer la langue, elle aurait eu la même crédibilité. Les griffes sorties, elle s'apprêtait à bondir à nouveau sur la guerrière, quitte à y laisser sa peau.

_________________

T'es plus mon homme J'vais t'faire du bien tu vas m'adorer Quand j'te ferai du mal tu vas savourer Entre nous ça a pas duré C'est ta faute, t'étais trop laid Pour la nuit de noces Je vais te noyer dans ma piscine J'boufferai tes os

/人 ‿‿ 人\


La gamine à voix de crécelle te gave en firebrick

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit Soucieux
■ Guérisseur
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 19

Carte d'identité
Âge: 26 lunes (décembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Pas encore

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux   01.03.17 1:18

cook me
IZABO

Il était beaucoup, beaucoup trop tôt quand un grand échalas me réveilla ce matin, avec des cris et des courants d'air. Enfin, ce n'est pas n'importe quel échalas à rayures. C'est mon échalas. Après ce réveil si doux, je fus plongé dans la grande tourmente blanche - ce putain de blizzard. Je suis sûr que nous sommes maudits.

Dans la lumière pâle du soleil levant, je sortis de ma tanière, accompagné d'Esprit Lent. Un regard pour la pile de gibier - quasi vide. Les anciens, les reines et les chatons avant moi. Les apprentis et les guerriers avant moi. Mon chef et la lieutenante avant moi. et surtout, ma sœur avant moi. Je lui dis de partir inspecter l'entrée du Camp pour qu'elle ne me suive pas pendant que je pars chercher quelques fourmis sur le sol verglacé. En soi, ce n'est pas spécialement une honte, mais je ne veux pas qu'elle me voit bouffer de la vermine. Une sorte de fierté je pense.

Puis nous partîmes, le froid nous accompagnant. Pas encore tout à fait réveillé, je l'entendais babiller à propos de mille et une choses, comme d'habitude. La neige tombait sans discontinuer. Elle me vivifiait, et quand l'odeur âcre du Chemin du Tonnerre me vient à la gueule, j'étais enfin clair sur mes idées. J'allais pour indiquer les plantes à chercher à Lent quand elle bondit vers un bruit de l'autre côté du ruban d’asphalte. Bim, la tête dans la poudreuse, mais ferme ta petite gueule kiddo, ça dérape pas mal cette saloperie quand tu cours dessus.

Puis ce fut le chaos. Esprit Lent avait sauté sur un tas de neige qui s'avéra être un chat - enfin, une apprentie plutôt. La gamine de Cœur Vaillant, me semble-il. J'avais bien entendu que la vétérante avait eu deux rejetons niqués, blancs comme le lait maternel, et faibles comme des puces. De toute évidence, ma sœur était aux prises avec la mini-version de cette abomination de la nature.

Si c'était pas une preuve que le Clan du Vent était pourri jusqu'à l'os. Sérieux, ces deux chattes, apparemment, avait un air de possédées malsain. Doit y avoir une raison kiddo, les Étoiles font pas ça pour rien, hein.

Par contre la petite saloperie commence à tacler Lenteur, et ça, j'aime pas. Pas du tout. Je commence à courir vers le lieu du combat, traversant le Chemin du Tonnerre sans même y jeter un coup d’œil - de toute manière il n'y a pas de monstres à cette heure - et ralentis l'allure pour ne pas me prendre les pattes dans le verglas, vu comme je m'étale facilement par terre.

« Chez vous ? Jamais nous n'aurez le Clan du Vent ! On vous battra toujours ! On vous repoussera, peu importe combien vous serez ! Vous êtes méchants, personne ne vous aime parce que vous puez les marais, vous êtes affreux. Vous êtes fourbes, quand les autres Clans sauront que vous comptez coloniser la forêt, vous ferez moins les malins ! Mais lâche moi, sale attardée ! »

Putain de petite voix aiguë de putain de chaton dégénéré.

« Vous êtes quand même de belles ordures. »

C'en était trop. Il fallait lui faire fermer sa petite bouche de petit cloporte. Les deux chattes étaient à présent séparées, Esprit Lent la tête dans la poudreuse, et la petite albinos paraissait secouée de tremblements. Je me cale entre ma sœur et la gamine. Elle va pas frapper un guérisseur. Ça déclencherait une guerre interclanique. Mais je pourrais lui exploser le visage. Dilemme.

Puis deux silhouettes apparurent dans mon champ de vision. Un petit, je le connais pas, et une écaille fatiguée. Ça, c'est une gueule que je connais.

« Oh, Cœur Fleuri, ils connaissent pas la politesse les avortons de ton Clan ? », je hurle un peu, à travers la neige qui se décide enfin à baisser de cadence. « Et toi, Nuage de j'ai-le-sang-pourri, tu ne t'avises plus de lever la patte sur une aide du guérisseur de ta vie, si tu veux rester dans les bonnes grâces du Clan des Étoiles. À moins que tu ne sois une putain d'impie, à peine bonne à te faire engrosser par un Solitaire, ma belle ordure ? »

Quand je dis que j'aime bien les chatons, je ne parle que de ceux de mon Clan. En fait, je peux pas saquer les gosses en dehors des Ombreux. Elle pourrait bien être la fille d'Étoile de Sable que je m'en battrai la rate.
+:
 

_________________
Marié aux Étoiles

© paleblank

// l'ombre les plus beaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 65 lunes (avril 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux   05.03.17 15:59


Brutalement, ce fut le matin. Cœur Fleuri comata quelques instants dans sa couche, puis se leva d'un bond, l'air de réaliser soudainement quelque chose. C'était comme si la réalité lui donnait gifle sur gifle. Ses paupières tombantes cachaient un regard vitreux, qui se fixa sur sa fourrure terne et en bataille, témoin d'une nuit agitée, une fois de plus. Ses muscles étaient déjà tendus et son cerveau tournait à plein régime, moins de cinq minutes après son réveil.

Elle se mit en route, petite machine multicolore et nerveuse, à la recherche du remède miracle, celui qui soignerait tous ses maux et ceux des autres. Un instant, elle se prit à rêver d'une panacée universelle, qui lui permettrait de poser une patte apaisante sur le corps d'un félin, pour que celui-ci se lève, expirant un air nouveau et épuré. Un petit pincement dans ses articulations fatiguées la ramena cependant à la réalité : cette panacée n'existait pas. Il fallait faire avec le monde dans lequel ils évoluaient tous, et c'était là que résidait son rôle de guérisseuse : soigner le corps, soigner l'esprit, du mieux qu'elle pouvait, en s'accommodant des injustices de la nature.

Après ce réveil angoissé, elle passa rapidement voir les anciens et les reines, jetant à peine un coup d’œil et quelques bonjour à la volée. Ensuite, l'écaille repartit s'enfermer dans son antre, au fond de laquelle un ancien était mort des complications du mal vert, quelques jours auparavant. A cette pensée, les larmes lui montèrent aux yeux. La colère la disputait à la culpabilité, mais elle releva fièrement le museau en croisant le regard de son apprenti, et ravala sa rage. Si elle s'effondrait, ce n'était certainement pas face à Nuage d'Alcidés qu'elle devait le faire.

En passant, elle posa doucement son museau sur le sommet de son crâne, sans un mot, espérant que la mort de l'ancien ne l'ait pas traumatisé. Le blizzard promettait de ne pas épargner les Clans, et elle ne pourrait pas le préserver éternellement de la réalité du métier de guérisseur. A cet instant, une tornade blanche pénétra dans l'antre, version miniature du monstre blanc qui ravageait la forêt.

« Il paraît que les Clans sont un peu tendus en ce moment, le blizzard, tout ça … Je me disais qu'on pourrait aller chercher des herbes à trois ? Je pourrais vous protéger, au cas où ! »

Toujours sans parler, Cœur Fleuri acquiesça. Elle aimait Nuage d'Albatros. Et puis, cette sortie changerait sans doute autant les idées de Nuage d'Alcidés que les siennes.

* * *

En route pour le verger, la guérisseuse laissa Nuage d'Albatros partir devant elle, son énergie d'apprentie la faisant avancer bien plus vite que Cœur Fleuri et Nuage d'Alcidés, épuisés par leur tâche. L'écaille ne parlait pas beaucoup, juste heureuse de partager ce moment avec son neuve et sa nièce. Elle les trouvait beaux et courageux … ils illuminaient son petit monde.

Lorsqu'ils arrivèrent non loin du Chemin du Tonnerre, des cris résonnèrent. D'abord, Cœur Fleuri ne fut pas impressionnée ni même inquiète. Elle soupçonnait Nuage d'Albatros d'avoir rencontré une amie de leur Clan, tout aussi délurée qu'elle, qui avait hurlé sans explication pour lui sauter dessus. Cependant, lorsque la voix de sa nièce lui parvint à travers le brouillard de neige, son ton l'alarma. Galopant sur son petit corps potelé, elle arriva juste à temps pour voir Nuage d'Albatros face à un félin qu'elle connaissait bien – malheur à elle – et sa sœur, qu'elle avait déjà aperçue lors d'une assemblée. Cette dernière était disons … dotée de fort peu de jugeote.

« Oh, Cœur Fleuri, ils connaissent pas la politesse les avortons de ton Clan ? Et toi, Nuage de j'ai-le-sang-pourri, tu ne t'avises plus de lever la patte sur une aide du guérisseur de ta vie, si tu veux rester dans les bonnes grâces du Clan des Étoiles. À moins que tu ne sois une putain d'impie, à peine bonne à te faire engrosser par un Solitaire, ma belle ordure ? »

Cœur Fleuri s'approcha calmement et se planta à côté de sa nièce, inspira un grand coup, et servit un sourire calibré à Esprit Soucieux. A faire pâlir les meilleures actrices de son Clan. La diplomatie, maintenant, ça la connaissait, et ce geste mille fois répété était actuellement d'utilité publique. Il s'agissait de ne pas lancer une guerre à cause de l'impulsivité de sa nièce et de la guerrière de l'Ombre.

« Il faudrait, pour que je puisse répondre de façon optimale à ta question, Esprit Soucieux, que j'aie de mes yeux vu l'impertinence de ma nièce. Elle peut être impulsive, mais elle n'aurait pas sauté au cou de ta sœur sans raison. Oh, et j'espère que tes paroles ne te font pas craindre pour ta place au sein des Étoiles. J'ai entendu dire qu'ils n'aiment pas les blasphèmes. »

Salty Fleurette. Son regard était resté ancré dans celui du guérisseur pendant toute sa tirade. Dans ses yeux luisaient le même avertissement qu'Esprit Soucieux avait mis en mots : ne t'avise pas de lever une griffe sur ma famille. Elle se tourna ensuite vers Esprit Lent, toute animosité ayant quitté ses traits.

« J'espère que tu excuseras Nuage d'Albatros de t'avoir bousculée, Esprit Lent. Tu es désormais aide-guérisseur, à ce que j'ai compris ? Félicitations à toi ! »

Profitant du sifflement du vent, Cœur Fleuri murmura ensuite discrètement à sa nièce, presque sans remuer les lèvres :

« Excuse-toi. Je sais – j'espère – que tu n'as rien fait, mais on ne veut pas de problèmes avec eux. »

A nouveau, elle se tourna la tête vers Esprit Soucieux. Un instant, elle affronta du regard le guérisseur, arborant cependant toujours un sourire finement calibré. Selon ce qu'il répondait, elle pourrait être tranchante ou se radoucir, pour poser les armes et discuter calmement comme les deux guérisseurs qu'ils étaient.

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cc99ff


Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage d'Alcidés
♫ Apprenti-guérisseur
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 19/04/2017

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux   Hier à 23:33

Hateful love



Il tremblait, tremblait de tout son corps. Il avait peur, il avait froid. La journée avait été rude, comme chaque jour depuis que le blizzard avait commencé. Les chats faiblissaient, certains mouraient. Les proies avaient disparu, il n’y avait plus rien à manger dans la lande, ni ailleurs. Cœur Fleuri et Nuage d’Alcidés ne chômaient pas. Entre soins intensifs et recherches de plantes, ils n’avaient pas un moment à eux. Et la santé fragile du petit mâle en prenait un coup. Mais il ne disait rien, se contentant de suivre son mentor, et d’essayer d’apporter un peu de bien dans les moments difficiles.

L’Alcidé n’avait pas dormi de la nuit. Tapis dans sa couche près de sa tante, les pattes sur les oreilles, il tentait de ne pas prêter attention au souffle roque de Plume de Chouette. L’ancien avait attrapé le Mal Vert et son état ne lui permettrait certainement pas de passer la nuit. Je vous en prie Clan des Étoiles, faîtes qu’il passe une nuit de plus, faîtes que demain tout ira pour le mieux… Mais les prières du petit ne furent pas entendues, et la nuit emporta l’ancien. Au petit matin Cœur Fleuri se réveilla en sursaut. Elle non plus n’avait pas beaucoup dormi, et ses yeux vitreux inquiétèrent le chaton. Elle aussi, elle allait tomber malade ? L’écaille n’était pas invincible après tout. Et cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas reposée. Le pelage en bataille elle se leva et sans un bonjour, elle quitta son antre. Elle n’avait même pas vu que son neveu était éveillé. Il soupira, impuissant. Alors que la guérisseuse entreprit son tour des tanières quotidien, Nuage d’Alcidés se leva et se mit à renifler les réserves de plantes. Certaines pousses avaient gelée. Une catastrophe pour le Clan du Vent qui n’avait déjà presque plus de remède. Il les sépara rapidement des plantes saines et continua son rangement, sans oser regarder derrière lui. Au fond de lui, il espérait que l’ancien est passé la nuit, mais seul le souffle du vent glacé sur le rideau de lierre emplissait la tanière.

Cœur Fleuri revint vite. Elle semblait plus exténuée à chaque mouvement. Il la regarda revenir, et à la vue du corps du vieux chat ses yeux s’embuèrent de larmes, ce qui fit l’effet d’un électrochoc pour le chaton blanc et noir. Sa tante pleurait ? Non ce n’était pas possible. Nuage d’Alcidé baissa la tête et lui aussi, ses yeux s’emplissèrent de larmes aux goûts si détestables. Mais lorsqu’il sentit soudainement le museau de sa tante se poser doucement sur le sommet de sa tête, son corps d’un seul coup se réchauffa. Un maigre geste d’amour et de réconfort, c’était comme un chaud rayon de soleil dans la froide forêt des Clans. Il releva la tête et sourit, se remotivant un peu. Et l’arrivée de sa sœur arrangea tous ses tracas.


« Il paraît que les Clans sont un peu tendus en ce moment, le blizzard, tout ça… Je me disais qu’on pourrait aller chercher des herbes à trois ? Je pourrais vous protéger au cas où ! »


Elle avait toujours les mots pour réconforter les cœurs. Nuage d’Albatros, c’était elle le rayon de soleil de Nuage d’Alcidés. Elle brillait aussi fort que la lune lors d’une nuit sans nuages. Il bondit vers elle et se frotta contre son torse, dans un élan d’amour non mesuré qui déstabiliserait sans doute l’albinos.

La troupe se mit en route, Nuage d’Albatros devant. Si l’apprentie était censée être plus fragile que la plupart des chats, elle semblait vivre assez bien ce blizzard. Beaucoup trop maigre à son goût, son frère se demanda même comment faisait-elle pour ne pas s’envoler à la première bourrasque de vent. Mais elle tenait le coup, et c’était l’essentiel. Nuage d’Alcidés ne supporterait pas de perdre sa moitié. Ni sa tante d’ailleurs. Il cheminait près d’elle, n’hésitant pas à se rapprocher lorsque les tornades de neige se faisaient plus fortes pour la soutenir. Si l’idée de sortir du camp en compagnie de deux membres de sa famille lui faisait du bien, la tempête, elle gâchait un peu ce moment. La neige, comme un rideau, ne tarda pas à camoufler entièrement le pelage de sa sœur, ce qui n’était pas très compliqué. La voir disparaître de son champ de vision inquiéta un peu le petit mâle qui, même s’il peinait à avancer se mit à presser le pas. Ce ne fut que lorsqu’il entendit une voix inconnue et celle de sa moitié hurler par-dessus le vent qu’il se mit à courir, suivi de près par sa tante. Le Chemin du Tonnerre se découpa alors devant eux, accompagné de deux silhouettes grises qu’il n’avait jamais vues. Deux chats du Clan de l’Ombre à en juger l’odeur. L’un était aux prises avec l’albinos, ce qui fit augmenter la vitesse de respiration du chaton. Personne ne touchait sa sœur. Au galop, il dérapa dans la neige et se précipita vers sa sœur qui s’était déjà détaché de l’emprise de la guerrière grise.


« Oh, Cœur Fleuri, ils connaissent pas la politesse les avortons de ton Clan ? Et toi, Nuage de j’ai-le-sang-pourri, tu ne t’avises plus de lever la patte sur une aide guérisseuse de ta vie, si tu veux rester dans les bonnes grâces du Clan des Étoiles. À moins que tu ne sois une putain d’impie, à peine bonne à te faire engrosser par un solitaire, ma belle ordure ? »


Pour qui se prenait-il celui-là ? Bien que le petit était tremblant de peur, il ne put s’empêcher de jeter un regard noir à ce félin à l’allure décharnée. Il ne l’avait jamais vue mais au ton que prit sa tante lorsqu’elle s’adressa à lui, il ne put qu’émettre l’hypothèse qu’il s’agissait du guérisseur du Clan de l’Ombre.


« Il faudrait, pour que je puisse répondre de façon optimale à ta question, Esprit Soucieux, que j’aie de mes yeux vue l’impertinence de ma nièce. Elle peut être impulsive, mais elle n’aurait pas sauté au cou de ta sœur sans raison. Oh, et j’espère que tes paroles ne te font pas craindre pour ta place au sein des Étoiles. J’ai entendu dire qu’ils n’aiment pas les blasphèmes. J’espère que tu excuseras Nuage d’Albatros de t’avoir bousculée, Esprit Lent. Tu es désormais aide-guérisseuse à ce que j’ai compris ? Félicitations à toi ! »


Une nouvelle fois, Nuage d’Alcidés ne put qu’admirer sa tante. D’un ton calme, et tranchant, elle avait remis à sa place ce félin bien trop grossier. Ses yeux lançaient des éclairs, et pourtant, elle n’avait pas cillé une seule fois. Elle se pencha vers Nuage d’Albatros et lui ordonna de s’excuser, ne voulant pas de problème avec les félins de l’Ombre. D’un petit coup de nez, il intima à sa sœur de se dépêcher. Il savait qu’elle était fière, et que ses excuses ne sortiraient pas facilement de sa bouche si elle n’était pas en tort. Il la regarda et lui sourit, essayant de la rassurer.

GALLINEA


HRP:
 

_________________
Ø Présentation Ø

Nuage d'Alcidés tremble en #FACC2E
cat by Deebug in DA & signa+avatar by Tempo
clique c'est fab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrouille. [PV : Nuage de Renarde, Nuage de Rêve et Folie des Hibiscus].
» Je suis Nuage de Nuit.
» Le tout premier entrainement de Nuage Indigo ! [pv Nuage Indogo x)]
» Premier entraînement de Nuage Agile [PV: Nuage Agile]
» Entraînement (Nuage d'horizon / Nuage de Miel) : chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: RPG :: Terres Neutres :: Le Chemin du Tonnerre-