The Propheties Begin

Thème II - Le redoux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 drop the game // trash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Psyché
▼ Solitaire
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2017
Age : 17

Carte d'identité
Âge: 55 lunes (6/17)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: drop the game // trash   24.05.17 22:55

D R O P T H E G A M E
drop the game it's not enough ••• Les monstres de la nuit s'éveillent lentement quand le soleil meurt d'or dans l'horizon de bitume. La ville, c'est Argos, quand ses milliards d'yeux électriques s'ouvrent en même temps, prêts à voir sans regarder les étrangetés nocturnes, alors même que le ciel est encore pourpre.
Psyché déambule, indolente, ombre parmi tant d'autres, à travers quelques calmes ruelles aux immenses bâtisses de béton gris. Sa fourrure noire vibre tranquillement sous la brise moite et sale de la cité du soir chaud, et ses grands yeux jaune-lanterne semblent traverser nonchalamment chaque chose physique dans le chemin de sa vision.
La nuit arrive donc de ses grands pas crépusculaires, et ramène à la vie un étrange monde alternatif, semblable à l'inversion-même de la grande sphère diurne. Les marginaux en haillons commencent à finir leur dure journée de manche et comptent les pièces sales dans leurs mains sales comme s'ils comptaient les jours qu'il leur restaient à vivre, avant de rejoindre leurs congénères bourrés autour d'un bon feu de poubelles, là-bas, dans la lugubre impasse.
Le félin noir vient rôder près d'eux, avec ce sourire sournois et triomphal qu'ont ceux qui connaissent par cœur les règles du jeu et ses mécanismes; aujourd'hui avait été un bon jour pour les bipèdes sans toit et, aussi miséricordieux que l'on puisse l'être lorsque l'on est plongé dans la merde jusqu'au cou, c'est-à-dire plus miséricordieux que tous les êtres du jour, ils partagent avec une joie ivre leur maigre pitance avec elle, parce que Psyché est comme une élégante princesse des rues (vraiment?), celle qui semble tout connaître de la cruauté de la ville et en détenir tous les secrets. Elle pourrait venir d'un autre monde, et les marginaux semblent lui consacrer une solidaire sympathie; elle est aussi marginale qu'eux, à sa façon. Du haut de ses immenses pattes sombres et fines, presque fragiles, Psyché s'approche de son fier, bien qu'infime, butin en bonds fluides et silencieux, et l'avale en quelques secondes, avant que d'autres voleurs en fourrure - elle les sent rôder non loin, les salauds, à l'affût - ne viennent la priver de sa subsistance. Son étrange regard, qui paraît maîtriser tout et toutes les sciences, accorde aux joyeux donneurs une reconnaissance narquoise, avant que l'étroit fauve des rues ne se sauve vers les hauts toits de la cité. Elle escalade sans peine un amas de meubles brisés et abandonnés au fond de l'impasse, et parvient à se hisser sur les marches de fer menant au sommet d'un immeuble. La petite panthère citadine s'accorde une légère pause pour lisser son pelage.

_________________

© mojo
for seven years i dwelt in the loose palace of exile, playing strange games with the girls of the island. now i have come again to the land of the fair & the strong & the wise. brothers & sisters of the pale forest o children of night, who among you will run with the hunt? now night arrives with her purple legion. ( p a l a c e o f e x i l e )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trash
▼ Solitaire
avatar
Messages : 198
Date d'inscription : 05/08/2016
Age : 18

Carte d'identité
Âge: 15 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: ???

MessageSujet: Re: drop the game // trash   25.05.17 18:42


There's someone in my head but it's not me.

Je suis pas retourné au Verger.
Depuis deux jours.
J'ai pas vu la Lande, les geurriers et Toucan.
A cause que j'ai plus envie de voir personne.

Alors je suis parti. Encore. Mais cette fois je crois que tout le monde s'en fout du fait que y'a plus personne pour m'attendre nulle part.
Et cette fois je pars pas pour toujours. Le Verger est à moi et je veux pas que quelqu'un s'y installe, j'y retournerai plus tard.
Vous savez que le temps ça aide à refermer les plaies ? Bah c'est de ça que j'ai besoin.
Du temps pour cicatriser.

Je suis dans cette partie où la forêt est bouffée par les contruxions humaines. Un peu la forêt, un peu les trucs des humains et plus loin c'est les contruxions qui gagnent.
J'ai quitté la forêt.
Et je continue de marcher dans cette forêt de ville. Je me sens comme sourd et aveugle ici à cause qu'il a trop de bruit, trop de lumières, trop d'odeurs qui puent mais don't care je continue de me perdre là dedans. Les grands trucs dans le ciel s'élancent au dessus de ma tête et referment sur moi.
Je vois plus le ciel.
Je sais plus où je suis.
Je suis complètement perdu. ( fermez-là. )

Je me laisse tomber sur mes fesses et je lève la tête. J'veux pas crever ici. Faut que je trouve le moyen de sortir.
D'en haut je verrais mieux.
Mais je sais pas non plus comment grimper.

Putain bordel de merde j'monterai pas là haut j'ai plus qu'à marcher jusqu'à creveeer.

Je lève la tête encore et perchée sur un marche je vois une silhouette noire.
La première depuis longtemps.
Est-ce-que la silhouette est perdue elle aussi ?

_________________
FACE ME.. BABY!
Whipping Boy Blues| Whitesnake
un rp ? envoyez-moi un mp !



quand t'as des fusains et que tu veux les utiliser même si ça nique tout:
 


♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Psyché
▼ Solitaire
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2017
Age : 17

Carte d'identité
Âge: 55 lunes (6/17)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: drop the game // trash   28.05.17 18:45

drop the game it's not enough ••• Elle aussi, elle lève la tête, quand sa fourrure noire est lisse, douce, prête à glisser dans le vent. Quelques paliers de fer encore à monter pour atteindre les toits, les lumières, les choses comme elles devraient apparaître à la conscience. La fine tête de Psyché se tourne, et ses yeux jaunes, deux phares dans la nuit, s'accrochent à une silhouette en contre-bas. Les marginaux se sont arrêtés un instant dans leurs allègres dérives pour pointer du doigt cette masse, de fourrure, de muscles, de cicatrices, monstre étrange dans les boulevards de la cité. Mais la bête semble à peine les remarquer, le regard opiniâtrement porté vers les hauteurs. Parce que ce sont les hauteurs qui comptent, toujours. Psyché l'observe patiemment de ses deux grandes et bizarres prunelles, et ses deux larges oreilles se dressent sur sa tête quand il la remarque. Aussitôt, le maigre félin aux oblongues pattes se lève, et semblent survoler la volée de marches qui s'étend sous elle pour venir le rejoindre. Elle a bouffé son repas, aucune raison de se méfier de lui. Et Psyché ne se méfie pas, de toute façon. Elle vient s'asseoir sur le sommet du tas de meubles, un peu branlant, un peu oscillant, et l'observe. Il a l'air perdu. Pire, presque désespéré. Le désespoir existe-t-il pour les monstres urbains? Les bêtes en marge, craintes et haïes? Psyché les aime, ces monstres (elle est sûrement d'eux aussi). Ce sont eux seuls qui existent vraiment, qui ont réellement une marque dans la ville. Ils semblent être habités d'un brasier aussi effrayant qu'attirant. Et lui, il veut atteindre les toits. Il a maugréé, il y a quelques minutes; elle a entendu les grondements gémissants de sa voix, sans parvenir à en saisir le sens.

T'aimerais venir là-haut? qu'elle dit, avec un petit sourire narquois aux babines.

Psyché lui offre volontiers la voie de sa demeure : les hauts lieux de la vie (déchéance) urbaine.

_________________

© mojo
for seven years i dwelt in the loose palace of exile, playing strange games with the girls of the island. now i have come again to the land of the fair & the strong & the wise. brothers & sisters of the pale forest o children of night, who among you will run with the hunt? now night arrives with her purple legion. ( p a l a c e o f e x i l e )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trash
▼ Solitaire
avatar
Messages : 198
Date d'inscription : 05/08/2016
Age : 18

Carte d'identité
Âge: 15 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: ???

MessageSujet: Re: drop the game // trash   03.06.17 14:45



Ma nuque me fait mal à force de lever la tête.
Mais je continue de regarder à cause que regarder cette silhouette noire qui se détache pas sur le fond de la nuit noire ça me permet d'être sûr qu'elle existe et qu'elle est vraiment là.
Je continue de regarder en haut même si je ferais mieux de regarder autour de moi du fait que les humains parlent.

Est-ce-qu'ils me voient ? Même si je suis un déchet parmi les déchets ?
Est-ce-qu'ils me voient ?

La silhouette existe pour de vrai. C'est un vrai chat maigre qui descend les marches et vient se percher sur une pile de trucs au dessus de moi.
Il me demande si je veux aller en haut.

Elle. C'est une elle.
Je la vois mieux maintenant. Elle est toute noire avec de grands yeux jaunes. Elle est fine et elle sent la fumée, les humains, la nourriture dans les poubelles, elle sent la ville.
Un chat de ville. Ils sont stupides de vivre dans cet enfer.
Alors que la forêt est beaucoup mieux.
La forêt est pour les forts, pour ceux qui savent chasser et se battre contre les chats de Clans, mais pour les faibles tout juste bon à faire la mandissité aux humains.
Mais elle me sourit et me demande si je veux monter.

J'aime pas bien grimper. J'aime pas trop quand le sol est loin de mes pattes. Mais si une femelle comme elle y arrive alors moi aussi hein ?
Je regarde la pile en haut de laquelle elle se tient. Elle fait maximum deux mètres. Je suis pas sûr d'arriver en haut en un saut ou alors en faisant des moulinets ridicules avec les pattes arrières. ( fermez là putain).
Alors je regarde et je vois. Là une chaise renversée qui peut m'aider à atteindre un cadavre d'armoire qui peut m'aider à atteindre la femelle.
Je rassemble mes muscles et je bondis sur la chaise. Le truc grince sous mon poids et je plante mes griffes dedans, tétanisé.
Bouge ton cul Trash, bouge ton putain de gros cul.
Vite avant que j'ai le temps de trop réfléchir, je saute sur le restes d'armoire et je continue vite avant que tout s’effondre même si tout bouge dangereusement sous mon poids
Et j'atteins ma destination. Ca bouge un peu mais j'y suis.

Ouais. je dis à la femelle noire.J'aimerais bien aller plus haut.

Je lui offre un sourire plein de crocs, prêt à apprendre l'escalade.

_________________
FACE ME.. BABY!
Whipping Boy Blues| Whitesnake
un rp ? envoyez-moi un mp !



quand t'as des fusains et que tu veux les utiliser même si ça nique tout:
 


♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: drop the game // trash   

Revenir en haut Aller en bas
 
drop the game // trash
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» drop sur les boss monsters
» diverses questions sur les drop ns et les mob de moonshines
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Propheties Begin :: RPG :: Terres Neutres :: La Ville-