THE PROPHETIES BEGIN

Thème III - L'intégration

 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit Lent
▬ Guerrière
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 13/11/2016

Carte d'identité
Âge: 42 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Hermine (aka TruJuda)

MessageSujet: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   05.02.17 22:29

ESPRIT LENT & NUAGE D'ALBATROS & ESPRIT SOUCIEUX & CŒUR FLEURI & NUAGE D'ALCIDES

► ► ►

« Graaaaaand … FRÈRE ! »

Elle poussa avec puissance le guérisseur en-dehors de sa couche.

« Allez, Esprit Soucieux ! On va cueillir des fleurs … ou … des plantes … des herbes … Enfin on va cueillir tes trucs là, tu m'avais dit qu'on pouvait y aller le matin ! En plus le Chemin du Tonnerre c'est BEAUCOUP TROP COOL ! Tu sais que je suis toujours plus efficace le matin ! Alors on y va, puis regarde c'est joli le ciel quand le soleil vient de se lever ! On va bien s'amuser ! »

Avec un optimisme sincère, Esprit Lent tentait de sensibiliser son frère à la beauté du soleil levant. Et puis, elle était tellement contente d'être son aide-guérisseur ! Même si cela signifiait qu'elle avait moins de temps pour chasser mouches et autres insectes, et pour remplir son devoir de guerrière du Clan de l'Ombre, elle devait s'avouer comblée par le rôle qu'elle remplissait désormais. Ils se mirent en route, et, tandis qu'Esprit Soucieux tentait toujours de se réveiller, Esprit Lent babillait des choses douces et inutiles en marchant.

Le trajet fut long et laborieux, la neige tombait drue dès le matin, et semblait ne pas vouloir s'arrêter. Lorsqu'ils parvinrent aux abords du Chemin du Tonnerre, et avant même qu'Esprit Soucieux ne puisse lui indiquer quelles plantes il leur fallait, Esprit Lent s'immobilisa.

« J'ai entendu un truc … Attends-moi là ! »

Elle galopa en direction du bruit, et trébucha en s'enfonçant royalement dans la poudreuse. La course sur neige n'était clairement pas son fort, et elle jura tandis qu'elle s'approchait de la source du bruit qui avait capté son attention. Un feulement s'échappa de sa gorge alors qu'elle venait d'apercevoir une forme féline au loin, et elle traversa le Chemin du Tonnerre en trombe, sans réfléchir, tout en rugissant :

« VOUS, VOUS LA, OUAIS VOUS, AVEC VOS PATTES ET VOS MOUSTACHES, LA ! »

Le Clan du Vent. C'est des sales Venteux, des sales Venteux chez MOI ! Ben je vais leur faire comprendre où ce qu'ils sont, ces Venteux de malheur ! Elle sauta sur une forme blanche, au premier abord invisible, mais repérée par le regard de lynx de la guerrière. La guerrière l'immobilisa en fixant ses pupilles de sang, après un court roulé-boulé dans la neige, enragée. Une fois qu'elle fut certaine d'avoir une bonne prise sur elle, la tigrée jeta un regard noir aux deux autres félins qui semblaient l'accompagner, et postillonna dans leur direction :

« Qu'est-ce que vous faites chez NOUS ?! »

Evidemment, elle n'avait pas remarqué qu'elle avait traversé la frontière à l'instant où elle avait commencé à vociférer, et qu'elle se trouvait pas conséquent de l'autre côté du Chemin du Tonnerre, sur les terres du Clan du Vent. Et le fait que le Chemin du Tonnerre soit une terre libre lui était sorti de la tête, également. Mais ça, il ne fallait pas trop en demander à Esprit Lent. Elle attendait des réponses à des questions qui n'existaient pas, avec une sûreté déconcertante. Evidemment.

_________________
Esprit Lent rit bêtement en #ffcc33


Cimer Uwnyyy ! ♥️

Esprit Lent la douce :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   09.02.17 18:12

don't panic, molotov jukebox
Le froid ravageait progressivement tout sur Cerfblanc. C'était, du moins, la conclusion qu'en avait tiré Nuage d'Albatros, sans mesure ni délicatesse. Il n'y avait presque plus de proies, le Clan peinait à se nourrir, et allez cultiver des plantes dans le froid. C'était le gros point noir de ce blizzard. Tandis que les côtes des guerriers pointaient le bout de leur nez, c'était l'impossibilité de se soigner qu'il devenait réellement dangereuse. Les reines s'inquiétaient pour leurs enfants, et la pression exercée sur les guérisseurs devenait palpable dans tout le Clan. Les chasses infructueuses lui plombait le moral, et elle devenait de plus en plus maussade. Pire, ses nerfs étaient à vif, et elle rêvait de l'occasion de frapper un ennemi avec toute sa frustration. Elle allait lui envoyer son agacement à la face, espérant que le choc lui déforme les joues, la bouche. A défaut de pouvoir être chasseuse, elle se dit qu'aider sa famille ne pouvait qu'être une bonne chose. Elle se surprenait d'avoir des pincements de cœur en pensant que Nuage d'Alcidés était toujours avec sa tante et pas elle. A 11 lunes, la femelle ressentait encore cette jalousie enfantine. C'était pénible. Traversant la place centrale, elle voyait la tanière des guérisseurs pointer le bout de sa porte. Un sourire se peignait sur son visage. Ils lui avait manqué. En entrant, l'odeur de la panique lui prit le museau et elle fronça les sourcils. C'était la galère, la vraie, la légendaire galère. Les stocks étaient faibles, et on sentait que des chats se succédaient ici, jour après jour, à la quête d'un remède. Elle frissonnait, terrifiée à l'idée de tomber malade.

« Il paraît que les Clans sont un peu tendus en ce moment, le blizzard, tout ça … Je me disais qu'on pourrait aller chercher des herbes à trois ? Je pourrais vous protéger, au cas où ! » dit – elle en bombant son torse avec fierté.

_______________________________________

Ils voulaient, à l'origine, aller au verger. En théorie, c'était le meilleur choix pour y trouver des plantes médicinales. Le Territoire du Tonnerre était une bonne option. Il était boisé, et Nuage d'Albatros mettait sa patte à couper qu'ils étaient ceux qui souffraient le moins du froid. Cette pensée lui fit échapper un soupir agacé. Elle voyait le Clan du Tonnerre comme des pachas, un peu gauche, se reposant beaucoup trop sur leur capacité d'écureuil. Eux, au Vent, ils devaient courir dans tous les sens pour attraper des lapins et, même, des oiseaux. C'était beaucoup plus louable que de sauter bêtement d'une branche à une autre. Le verger était de l'autre côté du Chemin du Tonnerre, et ils se devaient de le traverser. Le son des monstres de fer fit frémir la jeune albinos. L'idée de mourir écrasée par l'un d'eux la terrifiait, d'autant plus que la mort n'était ni glorieuse, ni belle. L'odeur des chats de l'Ombre vint leur titiller les narines. C'était abominable. Elle se demandait comment ils pouvaient vivre dans ces marais.

Mais. C'était étrange. L'odeur était ici plus ténue, plus présente, plus … Elle entendit quelques bruits de course et un éclair gris frappa du ciel.

« VOUS, VOUS LA, OUAIS VOUS, AVEC VOS PATTES ET VOS MOUSTACHES, LA ! »


C'est quoi, ce bordel? Elle se retrouva avec une grosse masse au dessus d'elle. Des pattes l'immobilisèrent au sol, tandis que l'apprentie hurlait des vagues de jurons. Les griffes sorties, elle tentait d'atteindre son ventre. Il fallait tenter de l'avoir à la loyale.

« Qu'est-ce que vous faites chez NOUS ?! »

Chez eux ? Le sang de Nuage d'Albatros ne fit qu'un tour. A eux ? Le Chemin du Tonnerre ? Qu'est – ce qu'elle pouvait bien vouloir dire par là ? Le Clan de l'Ombre avait – il envie de coloniser Cerfblanc pendant le blizzard, profitant de la faiblesse des autres ? Elle connaissait la réputation exécrable des Ombreux à travers la forêt pour leur fourberie, mais elle ne les pensait pas capable de prévoir des plans de colonisation. Jamais. Elle imaginait son Clan, assailli par l'Ombre. Il fallait prévenir le Clan. Il fallait prévenir les autres. L'Ombre s'apprêtait – il à lancer une guerre ? Tremblant, la gamine rejoint ses pattes arrières pour en faire une masse et, les coussinets en avant pour en faire une pointe, elle frappa de toutes ses forces le ventre de la guerrière.

« Chez vous ? »

Elle fulminait. Elle sentit toute la frustration de ce manque de proie bouillonner en elle. Elle avait terriblement faim. Et si l'Ombre venait voler leurs proies ? Allait – il un jour prôner que les Hautes Landes leur appartenait ? Cette idée lui fut insupportable, et en grande drama queen de qualité, elle se lança dans une tirade plaintive avec sa sale voix de crécelle.

« Jamais nous n'aurez le Clan du Vent ! On vous battra toujours ! On vous repoussera, peu importe combien vous serez ! Vous êtes méchants, personne ne vous aime parce que vous puez les marais, vous êtes affreux. Vous êtes fourbes, quand les autres Clans sauront que vous comptez coloniser la forêt, vous ferez moins les malins ! »

Elle griffait frénétiquement le ventre de la grise en grognant. Elle prit soudainement un peu de neige sur ses pattes arrières et la colla sur les plaies de la guerrière.

« Mais lâche moi, sale attardée ! »

Un nouveau coup dans le ventre lui permit de se dégager et un coup de patte avant au niveau de la joue la fit sortir de l’étreinte de l'autre. Fulminante, elle se dressait sur ses fragiles pattes, tremblotante.

« Vous êtes quand même de belles ordures. »

Si elle avait pu tirer la langue, elle aurait eu la même crédibilité. Les griffes sorties, elle s'apprêtait à bondir à nouveau sur la guerrière, quitte à y laisser sa peau.

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit Soucieux
■ Guérisseur
avatar
Messages : 904
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 42 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Ensoleillé

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   01.03.17 1:18

cook me
IZABO

Il était beaucoup, beaucoup trop tôt quand un grand échalas me réveilla ce matin, avec des cris et des courants d'air. Enfin, ce n'est pas n'importe quel échalas à rayures. C'est mon échalas. Après ce réveil si doux, je fus plongé dans la grande tourmente blanche - ce putain de blizzard. Je suis sûr que nous sommes maudits.

Dans la lumière pâle du soleil levant, je sortis de ma tanière, accompagné d'Esprit Lent. Un regard pour la pile de gibier - quasi vide. Les anciens, les reines et les chatons avant moi. Les apprentis et les guerriers avant moi. Mon chef et la lieutenante avant moi. et surtout, ma sœur avant moi. Je lui dis de partir inspecter l'entrée du Camp pour qu'elle ne me suive pas pendant que je pars chercher quelques fourmis sur le sol verglacé. En soi, ce n'est pas spécialement une honte, mais je ne veux pas qu'elle me voit bouffer de la vermine. Une sorte de fierté je pense.

Puis nous partîmes, le froid nous accompagnant. Pas encore tout à fait réveillé, je l'entendais babiller à propos de mille et une choses, comme d'habitude. La neige tombait sans discontinuer. Elle me vivifiait, et quand l'odeur âcre du Chemin du Tonnerre me vient à la gueule, j'étais enfin clair sur mes idées. J'allais pour indiquer les plantes à chercher à Lent quand elle bondit vers un bruit de l'autre côté du ruban d’asphalte. Bim, la tête dans la poudreuse, mais ferme ta petite gueule kiddo, ça dérape pas mal cette saloperie quand tu cours dessus.

Puis ce fut le chaos. Esprit Lent avait sauté sur un tas de neige qui s'avéra être un chat - enfin, une apprentie plutôt. La gamine de Cœur Vaillant, me semble-il. J'avais bien entendu que la vétérante avait eu deux rejetons niqués, blancs comme le lait maternel, et faibles comme des puces. De toute évidence, ma sœur était aux prises avec la mini-version de cette abomination de la nature.

Si c'était pas une preuve que le Clan du Vent était pourri jusqu'à l'os. Sérieux, ces deux chattes, apparemment, avait un air de possédées malsain. Doit y avoir une raison kiddo, les Étoiles font pas ça pour rien, hein.

Par contre la petite saloperie commence à tacler Lenteur, et ça, j'aime pas. Pas du tout. Je commence à courir vers le lieu du combat, traversant le Chemin du Tonnerre sans même y jeter un coup d’œil - de toute manière il n'y a pas de monstres à cette heure - et ralentis l'allure pour ne pas me prendre les pattes dans le verglas, vu comme je m'étale facilement par terre.

« Chez vous ? Jamais nous n'aurez le Clan du Vent ! On vous battra toujours ! On vous repoussera, peu importe combien vous serez ! Vous êtes méchants, personne ne vous aime parce que vous puez les marais, vous êtes affreux. Vous êtes fourbes, quand les autres Clans sauront que vous comptez coloniser la forêt, vous ferez moins les malins ! Mais lâche moi, sale attardée ! »

Putain de petite voix aiguë de putain de chaton dégénéré.

« Vous êtes quand même de belles ordures. »

C'en était trop. Il fallait lui faire fermer sa petite bouche de petit cloporte. Les deux chattes étaient à présent séparées, Esprit Lent la tête dans la poudreuse, et la petite albinos paraissait secouée de tremblements. Je me cale entre ma sœur et la gamine. Elle va pas frapper un guérisseur. Ça déclencherait une guerre interclanique. Mais je pourrais lui exploser le visage. Dilemme.

Puis deux silhouettes apparurent dans mon champ de vision. Un petit, je le connais pas, et une écaille fatiguée. Ça, c'est une gueule que je connais.

« Oh, Cœur Fleuri, ils connaissent pas la politesse les avortons de ton Clan ? », je hurle un peu, à travers la neige qui se décide enfin à baisser de cadence. « Et toi, Nuage de j'ai-le-sang-pourri, tu ne t'avises plus de lever la patte sur une aide du guérisseur de ta vie, si tu veux rester dans les bonnes grâces du Clan des Étoiles. À moins que tu ne sois une putain d'impie, à peine bonne à te faire engrosser par un Solitaire, ma belle ordure ? »

Quand je dis que j'aime bien les chatons, je ne parle que de ceux de mon Clan. En fait, je peux pas saquer les gosses en dehors des Ombreux. Elle pourrait bien être la fille d'Étoile de Sable que je m'en battrai la rate.
+:
 

_________________
Le trio du Sheitan, une composition d'Uwny la plus belle

awards du sale 2k17 ; WINCEST:
 

marié aux étoiles:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 257
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 71 lunes (octobre 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   05.03.17 15:59


Brutalement, ce fut le matin. Cœur Fleuri comata quelques instants dans sa couche, puis se leva d'un bond, l'air de réaliser soudainement quelque chose. C'était comme si la réalité lui donnait gifle sur gifle. Ses paupières tombantes cachaient un regard vitreux, qui se fixa sur sa fourrure terne et en bataille, témoin d'une nuit agitée, une fois de plus. Ses muscles étaient déjà tendus et son cerveau tournait à plein régime, moins de cinq minutes après son réveil.

Elle se mit en route, petite machine multicolore et nerveuse, à la recherche du remède miracle, celui qui soignerait tous ses maux et ceux des autres. Un instant, elle se prit à rêver d'une panacée universelle, qui lui permettrait de poser une patte apaisante sur le corps d'un félin, pour que celui-ci se lève, expirant un air nouveau et épuré. Un petit pincement dans ses articulations fatiguées la ramena cependant à la réalité : cette panacée n'existait pas. Il fallait faire avec le monde dans lequel ils évoluaient tous, et c'était là que résidait son rôle de guérisseuse : soigner le corps, soigner l'esprit, du mieux qu'elle pouvait, en s'accommodant des injustices de la nature.

Après ce réveil angoissé, elle passa rapidement voir les anciens et les reines, jetant à peine un coup d’œil et quelques bonjour à la volée. Ensuite, l'écaille repartit s'enfermer dans son antre, au fond de laquelle un ancien était mort des complications du mal vert, quelques jours auparavant. A cette pensée, les larmes lui montèrent aux yeux. La colère la disputait à la culpabilité, mais elle releva fièrement le museau en croisant le regard de son apprenti, et ravala sa rage. Si elle s'effondrait, ce n'était certainement pas face à Nuage d'Alcidés qu'elle devait le faire.

En passant, elle posa doucement son museau sur le sommet de son crâne, sans un mot, espérant que la mort de l'ancien ne l'ait pas traumatisé. Le blizzard promettait de ne pas épargner les Clans, et elle ne pourrait pas le préserver éternellement de la réalité du métier de guérisseur. A cet instant, une tornade blanche pénétra dans l'antre, version miniature du monstre blanc qui ravageait la forêt.

« Il paraît que les Clans sont un peu tendus en ce moment, le blizzard, tout ça … Je me disais qu'on pourrait aller chercher des herbes à trois ? Je pourrais vous protéger, au cas où ! »

Toujours sans parler, Cœur Fleuri acquiesça. Elle aimait Nuage d'Albatros. Et puis, cette sortie changerait sans doute autant les idées de Nuage d'Alcidés que les siennes.

* * *

En route pour le verger, la guérisseuse laissa Nuage d'Albatros partir devant elle, son énergie d'apprentie la faisant avancer bien plus vite que Cœur Fleuri et Nuage d'Alcidés, épuisés par leur tâche. L'écaille ne parlait pas beaucoup, juste heureuse de partager ce moment avec son neuve et sa nièce. Elle les trouvait beaux et courageux … ils illuminaient son petit monde.

Lorsqu'ils arrivèrent non loin du Chemin du Tonnerre, des cris résonnèrent. D'abord, Cœur Fleuri ne fut pas impressionnée ni même inquiète. Elle soupçonnait Nuage d'Albatros d'avoir rencontré une amie de leur Clan, tout aussi délurée qu'elle, qui avait hurlé sans explication pour lui sauter dessus. Cependant, lorsque la voix de sa nièce lui parvint à travers le brouillard de neige, son ton l'alarma. Galopant sur son petit corps potelé, elle arriva juste à temps pour voir Nuage d'Albatros face à un félin qu'elle connaissait bien – malheur à elle – et sa sœur, qu'elle avait déjà aperçue lors d'une assemblée. Cette dernière était disons … dotée de fort peu de jugeote.

« Oh, Cœur Fleuri, ils connaissent pas la politesse les avortons de ton Clan ? Et toi, Nuage de j'ai-le-sang-pourri, tu ne t'avises plus de lever la patte sur une aide du guérisseur de ta vie, si tu veux rester dans les bonnes grâces du Clan des Étoiles. À moins que tu ne sois une putain d'impie, à peine bonne à te faire engrosser par un Solitaire, ma belle ordure ? »

Cœur Fleuri s'approcha calmement et se planta à côté de sa nièce, inspira un grand coup, et servit un sourire calibré à Esprit Soucieux. A faire pâlir les meilleures actrices de son Clan. La diplomatie, maintenant, ça la connaissait, et ce geste mille fois répété était actuellement d'utilité publique. Il s'agissait de ne pas lancer une guerre à cause de l'impulsivité de sa nièce et de la guerrière de l'Ombre.

« Il faudrait, pour que je puisse répondre de façon optimale à ta question, Esprit Soucieux, que j'aie de mes yeux vu l'impertinence de ma nièce. Elle peut être impulsive, mais elle n'aurait pas sauté au cou de ta sœur sans raison. Oh, et j'espère que tes paroles ne te font pas craindre pour ta place au sein des Étoiles. J'ai entendu dire qu'ils n'aiment pas les blasphèmes. »

Salty Fleurette. Son regard était resté ancré dans celui du guérisseur pendant toute sa tirade. Dans ses yeux luisaient le même avertissement qu'Esprit Soucieux avait mis en mots : ne t'avise pas de lever une griffe sur ma famille. Elle se tourna ensuite vers Esprit Lent, toute animosité ayant quitté ses traits.

« J'espère que tu excuseras Nuage d'Albatros de t'avoir bousculée, Esprit Lent. Tu es désormais aide-guérisseur, à ce que j'ai compris ? Félicitations à toi ! »

Profitant du sifflement du vent, Cœur Fleuri murmura ensuite discrètement à sa nièce, presque sans remuer les lèvres :

« Excuse-toi. Je sais – j'espère – que tu n'as rien fait, mais on ne veut pas de problèmes avec eux. »

A nouveau, elle se tourna la tête vers Esprit Soucieux. Un instant, elle affronta du regard le guérisseur, arborant cependant toujours un sourire finement calibré. Selon ce qu'il répondait, elle pourrait être tranchante ou se radoucir, pour poser les armes et discuter calmement comme les deux guérisseurs qu'ils étaient.

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cccc99

Merci Plume, c'est giga-cute ! ♥

Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   24.04.17 23:33

Hateful love



Il tremblait, tremblait de tout son corps. Il avait peur, il avait froid. La journée avait été rude, comme chaque jour depuis que le blizzard avait commencé. Les chats faiblissaient, certains mouraient. Les proies avaient disparu, il n’y avait plus rien à manger dans la lande, ni ailleurs. Cœur Fleuri et Nuage d’Alcidés ne chômaient pas. Entre soins intensifs et recherches de plantes, ils n’avaient pas un moment à eux. Et la santé fragile du petit mâle en prenait un coup. Mais il ne disait rien, se contentant de suivre son mentor, et d’essayer d’apporter un peu de bien dans les moments difficiles.

L’Alcidé n’avait pas dormi de la nuit. Tapis dans sa couche près de sa tante, les pattes sur les oreilles, il tentait de ne pas prêter attention au souffle roque de Plume de Chouette. L’ancien avait attrapé le Mal Vert et son état ne lui permettrait certainement pas de passer la nuit. Je vous en prie Clan des Étoiles, faîtes qu’il passe une nuit de plus, faîtes que demain tout ira pour le mieux… Mais les prières du petit ne furent pas entendues, et la nuit emporta l’ancien. Au petit matin Cœur Fleuri se réveilla en sursaut. Elle non plus n’avait pas beaucoup dormi, et ses yeux vitreux inquiétèrent le chaton. Elle aussi, elle allait tomber malade ? L’écaille n’était pas invincible après tout. Et cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas reposée. Le pelage en bataille elle se leva et sans un bonjour, elle quitta son antre. Elle n’avait même pas vu que son neveu était éveillé. Il soupira, impuissant. Alors que la guérisseuse entreprit son tour des tanières quotidien, Nuage d’Alcidés se leva et se mit à renifler les réserves de plantes. Certaines pousses avaient gelée. Une catastrophe pour le Clan du Vent qui n’avait déjà presque plus de remède. Il les sépara rapidement des plantes saines et continua son rangement, sans oser regarder derrière lui. Au fond de lui, il espérait que l’ancien est passé la nuit, mais seul le souffle du vent glacé sur le rideau de lierre emplissait la tanière.

Cœur Fleuri revint vite. Elle semblait plus exténuée à chaque mouvement. Il la regarda revenir, et à la vue du corps du vieux chat ses yeux s’embuèrent de larmes, ce qui fit l’effet d’un électrochoc pour le chaton blanc et noir. Sa tante pleurait ? Non ce n’était pas possible. Nuage d’Alcidé baissa la tête et lui aussi, ses yeux s’emplissèrent de larmes aux goûts si détestables. Mais lorsqu’il sentit soudainement le museau de sa tante se poser doucement sur le sommet de sa tête, son corps d’un seul coup se réchauffa. Un maigre geste d’amour et de réconfort, c’était comme un chaud rayon de soleil dans la froide forêt des Clans. Il releva la tête et sourit, se remotivant un peu. Et l’arrivée de sa sœur arrangea tous ses tracas.


« Il paraît que les Clans sont un peu tendus en ce moment, le blizzard, tout ça… Je me disais qu’on pourrait aller chercher des herbes à trois ? Je pourrais vous protéger au cas où ! »


Elle avait toujours les mots pour réconforter les cœurs. Nuage d’Albatros, c’était elle le rayon de soleil de Nuage d’Alcidés. Elle brillait aussi fort que la lune lors d’une nuit sans nuages. Il bondit vers elle et se frotta contre son torse, dans un élan d’amour non mesuré qui déstabiliserait sans doute l’albinos.

La troupe se mit en route, Nuage d’Albatros devant. Si l’apprentie était censée être plus fragile que la plupart des chats, elle semblait vivre assez bien ce blizzard. Beaucoup trop maigre à son goût, son frère se demanda même comment faisait-elle pour ne pas s’envoler à la première bourrasque de vent. Mais elle tenait le coup, et c’était l’essentiel. Nuage d’Alcidés ne supporterait pas de perdre sa moitié. Ni sa tante d’ailleurs. Il cheminait près d’elle, n’hésitant pas à se rapprocher lorsque les tornades de neige se faisaient plus fortes pour la soutenir. Si l’idée de sortir du camp en compagnie de deux membres de sa famille lui faisait du bien, la tempête, elle gâchait un peu ce moment. La neige, comme un rideau, ne tarda pas à camoufler entièrement le pelage de sa sœur, ce qui n’était pas très compliqué. La voir disparaître de son champ de vision inquiéta un peu le petit mâle qui, même s’il peinait à avancer se mit à presser le pas. Ce ne fut que lorsqu’il entendit une voix inconnue et celle de sa moitié hurler par-dessus le vent qu’il se mit à courir, suivi de près par sa tante. Le Chemin du Tonnerre se découpa alors devant eux, accompagné de deux silhouettes grises qu’il n’avait jamais vues. Deux chats du Clan de l’Ombre à en juger l’odeur. L’un était aux prises avec l’albinos, ce qui fit augmenter la vitesse de respiration du chaton. Personne ne touchait sa sœur. Au galop, il dérapa dans la neige et se précipita vers sa sœur qui s’était déjà détaché de l’emprise de la guerrière grise.


« Oh, Cœur Fleuri, ils connaissent pas la politesse les avortons de ton Clan ? Et toi, Nuage de j’ai-le-sang-pourri, tu ne t’avises plus de lever la patte sur une aide guérisseuse de ta vie, si tu veux rester dans les bonnes grâces du Clan des Étoiles. À moins que tu ne sois une putain d’impie, à peine bonne à te faire engrosser par un solitaire, ma belle ordure ? »


Pour qui se prenait-il celui-là ? Bien que le petit était tremblant de peur, il ne put s’empêcher de jeter un regard noir à ce félin à l’allure décharnée. Il ne l’avait jamais vue mais au ton que prit sa tante lorsqu’elle s’adressa à lui, il ne put qu’émettre l’hypothèse qu’il s’agissait du guérisseur du Clan de l’Ombre.


« Il faudrait, pour que je puisse répondre de façon optimale à ta question, Esprit Soucieux, que j’aie de mes yeux vue l’impertinence de ma nièce. Elle peut être impulsive, mais elle n’aurait pas sauté au cou de ta sœur sans raison. Oh, et j’espère que tes paroles ne te font pas craindre pour ta place au sein des Étoiles. J’ai entendu dire qu’ils n’aiment pas les blasphèmes. J’espère que tu excuseras Nuage d’Albatros de t’avoir bousculée, Esprit Lent. Tu es désormais aide-guérisseuse à ce que j’ai compris ? Félicitations à toi ! »


Une nouvelle fois, Nuage d’Alcidés ne put qu’admirer sa tante. D’un ton calme, et tranchant, elle avait remis à sa place ce félin bien trop grossier. Ses yeux lançaient des éclairs, et pourtant, elle n’avait pas cillé une seule fois. Elle se pencha vers Nuage d’Albatros et lui ordonna de s’excuser, ne voulant pas de problème avec les félins de l’Ombre. D’un petit coup de nez, il intima à sa sœur de se dépêcher. Il savait qu’elle était fière, et que ses excuses ne sortiraient pas facilement de sa bouche si elle n’était pas en tort. Il la regarda et lui sourit, essayant de la rassurer.

GALLINEA


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Esprit Lent
▬ Guerrière
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 13/11/2016

Carte d'identité
Âge: 42 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Hermine (aka TruJuda)

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   04.05.17 14:32



Esprit Lent grimaçait. Les coups de pattes carabinés de l'albinos lui avaient retourné l'estomac, et ses yeux bleus tremblaient de colère. La voix stridente de la gamine lui vrillait les tympans, et la guerrière n'avait qu'une envie : lui clouer le bec, l'amener à Étoile du Serpentaire, et qu'on lui coupe une oreille ou deux pour lui faire comprendre qu'on ne s'en prenait pas à son Clan comme ça – et, de surplus, à elle, guerrière émérite de l'Ombre. Enfin, pour les oreilles, ça pouvait se discuter, Esprit Lent n'aimait pas vraiment que les gens aient vraiment mal inutilement.

Mais quand même, elle avait mal. D'un revers de la patte, elle essuya le sang qui suintait d'une plaie sur sa joue. Elle n'aimait pas avoir mal. Et elle, elle n'avait pas fait mal à l'apprentie. Si elle avait dû l'attaquer avec autant de hargne, c'était soit parce qu'elle était faible et qu'elle devait s'énerver deux fois plus que les autres pour se faire respecter, soit parce qu'elle avait quelque chose à se reprocher. Esprit Lent plissait les yeux, presque jusqu'à les fermer, et fixait l'apprentie dans l'espoir de lui communiquer ses suspicions par la seule force de la pensée, tandis qu'Esprit Soucieux remontait les bretelles aux silhouettes qui apparaissaient dans leur champ de vision.

La boule multicolore commença à parler, et la guerrière ne parvenait pas à se défaire de sa méfiance. Elle avait l'air gentille, mais c'était une sale Venteuse. La boule parlait quand même d'une façon un peu trop compliquée pour la tigrée, et elle émit l'hypothèse que c'est fait exprès pour pas que je comprenne. En tout cas, ça n'avait pas l'air très-très gentil pour Esprit Soucieux, et ça, Esprit Lent n'aimait pas. Mais Esprit Soucieux n'avait pas été très gentil non plus … Sauf que lui, il avait raison de pas être gentil ! D'ailleurs, il avait presque toujours raison. Elle ne voyait pas pourquoi c'était aujourd'hui qu'il devait faire exception à la règle.

« J’espère que tu excuseras Nuage d’Albatros de t’avoir bousculée, Esprit Lent. Tu es désormais aide-guérisseuse à ce que j’ai compris ? Félicitations à toi !
- M … Merci ? »

La guerrière se tourna franchement vers Esprit Soucieux, d'un air un peu confus. Il fallait avouer que la boule, visiblement du nom de Cœur Fleuri, ne lui avait encore rien fait de mal, elle. Mais c'était une Venteuse. Et c'était quand même un peu pire que le mal vert. Elle ne savait pas trop quoi penser de cette femelle ronde comme une châtaigne. Plongée dans ses interrogations, elle abandonna l'albinos des yeux et trottina vers son frère, puis lui glissa quelques mots à l'oreille.

« Nuage d'Albatros, elle ressemble à un lapin, tu trouves pas ? Mais c'est normal, quand on vient du Clan du Vent, non ? De ressembler à des lapins tous blancs … »

Elle rit grassement en observant l'albinos en coin, puis resta collée à son frère, un air excessivement fier accroché aux lèvres. Elle pouvait bien être guérisseuse, la tâche de couleur, elle ne serait jamais aussi douée qu'Esprit Soucieux. Et personne d'autre, d'ailleurs.

« Et pourquoi il parle pas, petit Nuage ? Il est muet ? »

Cette fois-ci, Esprit Lent avait posé la question à voix haute, fixant le chétif apprenti avec intérêt. C'était une vraie question, pas vraiment une moquerie, mais il fallait avouer que la tigrée ne lui portait pas énormément d'estime, par son mutisme et par son aspect chétif. Il ne devait pas beaucoup aider son Clan ...

HRP:
 

_________________
Esprit Lent rit bêtement en #ffcc33


Cimer Uwnyyy ! ♥️

Esprit Lent la douce :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   08.05.17 22:11

gods and monsters, lana del rey

« Oh, Cœur Fleuri, ils connaissent pas la politesse les avortons de ton Clan ? Et toi, Nuage de j'ai-le-sang-pourri, tu ne t'avises plus de lever la patte sur une aide du guérisseur de ta vie, si tu veux rester dans les bonnes grâces du Clan des Étoiles. À moins que tu ne sois une putain d'impie, à peine bonne à te faire engrosser par un Solitaire, ma belle ordure ? »

Eh, il disait quoi, l'autre là ? Griffes sorties, Nuage d'Albatros banda les muscles pour bondir, prête à dégommer la tronche de l'immonde qui venait de l'ouvrir. L'autre attardée était aide-guérisseuse ? L'Ombre devait être sacrément en peine pour accepter ce genre d'abruti à un poste intéressant.
Après tout, entre une mauvaise aide-guérisseuse et une empoisonneuse, il n'y avait qu'une différence : l'attention. Elle entendit un soupir derrière elle et fit rapidement volte-face, oreilles dressées sur son crâne et les yeux réclamant avec avidité une intervention de sa tante. Elle était plus diplomate qu'elle, et si c'était Coeur Fleuri, Nuage d'Albatros allait l'admettre sans rechigner.
Fleurette assurait. C'était la première chose qui vint en tête d'Alby quand elle ouvrit la bouche pour remettre le guérisseur en place. Tandis qu'elle reculait pour se placer à côté de son frère, elle déposa délicatement sa queue contre lui en geste protecteur. Fière comme une paon de sa tante, elle sentait l'inquiétude de Nuage d'Alcidés.

« J'espère que tu excuseras Nuage d'Albatros de t'avoir bousculée, Esprit Lent. Tu es désormais aide-guérisseur, à ce que j'ai compris ? Félicitations à toi ! »

Oh, des excuses, cool. Nuage d'Albatros eut un petit sourire. Dommage, la guerriè... Aide-guéri... L'attardée, appelons la, ne s'excusa pas. A l'Ombre, on ne savait visiblement ni le rôle qu'on occupait, ni la politesse, ni les frontières. Parfait. L'albinos finit par se convaincre que c'était un clan d'attardés, et qu'il méritait pas grande considération. Elle fit une moue méprisante à souhait en lorgnant la femelle adverse.
Fleurette lui demandait des excuses. L'affaire devint complexe. Nuage d'Albatros n'avait rien fait, et c'était l'autre qui l'avait agressée. Elle ne comprenait pas. Néanmoins, Coeur Fleuri était une de ses rares femelles qui ferait faire n'importe quoi à la gamine. Nuage d'Alcidés se retourna vers elle, lui souriant d'un air rassurant. Sa sœur lui rendit tendrement son sourire, se Qu'elle lui ordonne de vendre son honneur, elle le ferait. C'est exactement ce qu'elle s'apprêtait à faire, après tout.

« Excusez moi, Esprit Lent, Esprit Soucieux. C'était pas digne. »

Et elle le pensait toujours, les excuses n'enlevaient pas tout. Collée à son frère, elle rentrait et sortait ses griffes sous les nerfs. Les yeux gonflés par l'agacement, elle ne parvenait pas à se calmer. Esprit Lent voulait envahir le Vent, c'était sûr. Elle allait en dire deux mots à sa mentor, c'était une certitude.
Et là.
La débile se mit à rire en la regardant. L'albinos soupira bruyamment. Elle lui voulait quoi.
Putain. De. Merde.

« Et pourquoi il parle pas, petit Nuage ? Il est muet ? »

Le cerveau de Nuage d'Albatros explosa. La gamine se mordit la lèvre pour ne pas lui bondir dessus.

« Non. Toi, en revanche, si tu pouvais l'être, ça ferait plaisir à tout le monde. Tu fermerais ta gueule, deux secondes, ça ferait de mal à personne, vu ce qui en sort. »

Elle s'était excusée, elle avait vendu son honneur et la voilà rabaissée à nouveau. On pouvait la toucher elle, mais pas son frère. Elle vendrait son âme pour défendre son frère, son gars sûr, et elle détestait qu'on se moque de son côté moins assuré.

« Mais à l'Ombre, vous semblez ni connaître les excuses, ni vos valeurs, ni l'honneur. Continuez à évoquer le Clan des Etoiles entre deux blasphèmes, c'est bien, on vous félicite, vous avez la forme. Un peu moins le fond des idées, de ce qu'on peut en voir. »

Avec un sourire, elle sortit définitivement les griffes, prête à en découdre au cas où. Un guérisseur avec autant de cicatrices, c'était tout de même étrange.

Spoiler:
 

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit Soucieux
■ Guérisseur
avatar
Messages : 904
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 42 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Ensoleillé

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   11.05.17 16:38

J’observe Cœur Fleuri, ma collègue. Nous ne sommes pas spécialement en bons termes, mais pas plus en mauvais ; à vrai dire, nous ne sommes nul part dans notre relation. Je ne suis pas sûr de lui avoir déjà vraiment parlé. Enfin, au moins, elle se comporte bien avec Esprit Lent. D’ailleurs, cela m’étonne qu’elles se connaissent. Les oreilles dressées, je reçois ce que babille ma sœur, à voix plus ou moins basse, avec des éclats de rire qui pointent sous la langue.
    — Nuage d'Albatros, elle ressemble à un lapin, tu trouves pas ? Mais c'est normal, quand on vient du Clan du Vent, non ? De ressembler à des lapins tous blancs …
    — A voir sa tête, elle doit même avoir la même cervelle.
    , je lui souffle à mon tour. T’as vu sa face de fantôme ? C’est pas des craques quand on dit que les Venteux ils sont tout pourris de l’intérieur, ça se voit en dehors de leur esprit, sur leur corps. La maladie est partout.
Avec ses sales prunelles, la petite albinos nous dévisageait, prête à cracher ses mots – des excuses si elle respectait sa tante.
    — Excusez moi, Esprit Lent, Esprit Soucieux. C'était pas digne.
En même temps on parle de Venteux, connaissent pas la dignité ces gens là. Capables d’attaquer des guérisseurs. Des messagers du Clan des Étoiles. Putain d’impie. J’attendais quand même plus de la famille d’une collège. A croire que Cœur Fleuri elle-même n’a pas une si grande considération pour nos ancêtres, si sa nièce est capable de telles exactions. Quand l’arbre est malade, il faut couper des branches. Pour ma part, j’ai rompu les ponts avec Dernière Danse, car elle est impie, donc morte pour moi. Enfin, pas assez morte à mon goût. Et dire qu’un jour je devrais l’accoucher, et voir sa progéniture ramper comme des grosses larves blafardes. J’ai hâte.

Ou sinon la gamine est maudite. Ce qui expliquerait sa gueule.
    — Et pourquoi il parle pas, petit Nuage ? Il est muet ?
    — Non. Toi, en revanche, si tu pouvais l'être, ça ferait plaisir à tout le monde. Tu fermerais ta gueule, deux secondes, ça ferait de mal à personne, vu ce qui en sort. Mais à l'Ombre, vous semblez ni connaître les excuses, ni vos valeurs, ni l'honneur. Continuez à évoquer le Clan des Étoiles entre deux blasphèmes, c'est bien, on vous félicite, vous avez la forme. Un peu moins le fond des idées, de ce qu'on peut en voir. 
Oh putain. Je vais la niquer. J’ai des aiguilles qui percent la surface de mes rétines, le sang en ébullition et des abeilles dans la tête. Le froid n’aidant pas, je ne sens plus mon pauvre corps, comme pris dans une transe dionysiaque, une excitation religieuse, bref, transcendance nous voila.
    — Blasphème ? Tu parles de blasphème gamine ? Excuse moi par avance Cœur Fleuri, je risque d’avoir des paroles un peu crues, mais la vérité est violente dans sa nudité. Nous, nous parjurons, alors même que ton physique traduit nécessairement une dépravation morale ? Le Clan des Étoiles – chose que tu ne sembles pas connaître pour oser profaner de tels insanités à un guérisseur et son aide – ne fait rien par hasard, et s’il t’a affublée d’iris sanglants, d’une peau pâle à la roseur obscène, d’un corps faible et combustible, c’est bien pour souligner la noirceur de ton âme, la saleté de ton cœur. Bouche toi les oreilles Esprit Lent, là je vais vraiment pas être gentil et ce ne sont pas de bonnes paroles à entendre pour toi. Je ne te dois aucune excuse petite raclure, ma place ici est justifiée par mon simple rang, mais c’est pas une apprentie de mes deux qui crèvera la gueule ouverte, la face boursouflée par les brûlures et le corps déformé par des tumeurs malignes qui va le comprendre. Le soleil a trop tapé sur ton petit crâne peut-être, pour te rendre incapable de reconnaître un guerrier d’un soigneur, et pour te conduire à insulter ma sœur – le problème n’étant pas qu’elle soit de mon sang, mais bien qu’elle n’a pas les capacités de tous, ta tante te le confirmera. Frapper et insulter les démunis, bravo petite, si je dois, comme tu me le craches, ne pas connaître les valeurs, c’est avec plaisir que j’abonde dans ton sens, si c’est ça tes valeurs. Ah, elle est belle la relève du Clan du Vent, la piété et la charité, tu dois te branler avec. Garde le, ton honneur de putain, mais ne te berce pas d’illusions : mon honneur, celui de ma sœur, celui de mon clan, tu es bien loin de le toucher, de le dégrader. Tes faibles cris ne nous atteignent pas plus que la brise ne fait trembler le soleil.
Je tremble moins, ça va mieux. Je tapote de ma queue l’épaule de Lenlen, lui signifiant que mon sermon est fini. Je me tourne ensuite vers Cœur Fleuri, prêt à affronter ses foudres. Enfin. Elle a le sens de la famille, elle aussi, à ce qu’il me semble. J’imagine qu’elle comprendra ma colère.

Et aussi que sa putain de nièce a de la flotte dans le cerveau, et ferait mieux pour tout le monde de se faire bouffer par un renard.
    — Bien, Cœur Fleuri, je pense que tout est dit, d’une manière certes un peu musclée, mais néanmoins, j’espère que tu en conviendras, si ce n’est légitime, tout du moins excusable au vu de la hargne de ta nièce à attaquer plus faible qu’elle, tout du moins sur le plan de l’intellect – d’autant plus que tu sais que ma sœur ne ferait pas de mal à une mouche. Nous sommes en Terres Libres, aussi je pense que nous allons continuer notre route pour trouver des remèdes, Esprit Lent et moi. Je te souhaite de trouver toi aussi ce que tu cherches en ces temps difficiles. Que le Clan des Étoiles éclaire ton chemin.

_________________
Le trio du Sheitan, une composition d'Uwny la plus belle

awards du sale 2k17 ; WINCEST:
 

marié aux étoiles:
 


Dernière édition par Esprit Soucieux le 10.06.17 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur Fleuri
■ Guérisseuse
avatar
Messages : 257
Date d'inscription : 05/06/2016

Carte d'identité
Âge: 71 lunes (octobre 2017)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Alcidés

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   09.06.17 22:40


Cœur Fleuri approuva d'un hochement de tête les excuses de sa nièce. La question dirigée vers Nuage d'Alcidés étonna cependant la guérisseuse, qui ne sut pas démêler si Esprit Lent se moquait volontairement de son neveu, ou si elle avait de bien pauvres capacités langagières. Nuage d'Albatros décida à sa place.

L'écaille ouvrit des yeux de poisson furieux devant la réplique de sa nièce, la dardant du regard. Bon, quand il s'agissait de son frère, il n'était pas étonnant que l'albinos grille un fusible, mais la diplomatie lui passait bien au-delà de la tête, et elle se laissait dicter par ses émotions …

Ensuite, la guérisseuse se prit en pleine poire un long monologue haineux d'Esprit Soucieux. Elle ne put cacher sa surprise et son dégoût du ton et mots choisis par le guérisseur de l'Ombre. Il parlait à sa nièce, une enfant, il n'avait malgré tout aucune pitié. Le mercure montait dans le thermomètre interne de la guérisseuse, et une envie meurtrière lui cisaillait la gorge.

« Ah, elle est belle la relève du Clan du Vent, la piété et la charité, tu dois te branler avec. Garde le, ton honneur de putain, mais ne te berce pas d’illusions : mon honneur, celui de ma sœur, celui de mon clan, tu es bien loin de le toucher, de le dégrader. »

Des cris silencieux se bousculaient dans sa tête. Elle avait envie de ne faire qu'une bouchée d'Esprit Soucieux. Il se prétendait plus lucide que Nuage d'Albatros, mais il laissait déferler sa haine comme un adolescent. S'il n'était pas une sombre raclure, il n'en était pas meilleur que l'apprentie : il était un enfant.

« Bien, Cœur Fleuri, je pense que tout est dit, d’une manière certes un peu musclée, mais néanmoins, j’espère que tu en conviendras, si ce n’est légitime, tout du moins excusable au vu de la hargne de ta nièce à attaquer plus faible qu’elle, tout du moins sur le plan de l’intellect – d’autant plus que tu sais que ma sœur ne ferait pas de mal à une mouche. Nous sommes en Terres Libres, aussi je pense que nous allons continuer notre route pour trouver des remèdes, Esprit Lent et moi. Je te souhaite de trouver toi aussi ce que tu cherches en ces temps difficiles. Que le Clan des Étoiles éclaire ton chemin. »

Elle pinça les lèvres. Elle voulait laisser déferler des malédictions et des tempêtes sur ce cadavre ambulant couturé de cicatrices, plus triste encore que ce blizzard, gorgé de haine comme la mousse de bile de souris … Mais elle n'allait pas se laisser envahir par la colère. Elle était un être d'amour, et elle ne voulait pas de mauvaises relations avec un guérisseur, aussi insupportable soit-il. Et puis, ses motivations étaient nobles – même si leur mise en pratique relevait du niveau d'un chaton de deux lunes. Elle avait fermé fort les yeux, puis les rouvrit avec un sourire tandis qu'elle répondait :

« Je conviens que le sujet est clos. Je n'ai rien contre ta sœur, ni contre toi, mais j'aurais fort à discuter de ton comportement impulsif d'enfant à l'orgueil blessé. J'espère que ta manière de t'exprimer envers une apprentie est inversement proportionnelle à tes talents de guérisseur … sans quoi le Clan des Étoiles nous démontre une audace que je ne lui connaissais pas. Nous allons pour notre part retourner vers les terres du Vent. Que ton Clan se porte bien, j'espère que vous ne souffrez pas trop du blizzard. Bonne route, Esprit Soucieux, bonne route, Esprit Lent ! »

Le blizzard était là, elle n'avait ni énergie ni temps à perdre avec cette langue de vipère. Sur un dernier sourire forcé, elle tourna les talons, les muscles légèrement tendus, consciente que sa colère était palpable. L'écaille jeta un coup d’œil à son neveu et sa nièce, et les invita à la suivre d'un geste de la queue.

Elle ne désirait pas rester plus longtemps en présence de cet énergumène, et puis … Elle aurait certainement l'occasion de le remettre à sa place plus tard. Les oiseaux piaillaient bien des choses dans la forêt, et elle était persuadée que, tôt ou tard, l'un d'eux lui susurrerait un détail ou l'autre sur le guérisseur … Tout le monde avait des secrets. Et elle comptait bien découvrir les siens.


HRP :
 

_________________
Cœur Fleuri se moque de vous en #cccc99

Merci Plume, c'est giga-cute ! ♥

Fleurette again :
 

Je ne vois pas les rageux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   12.06.17 13:05

Hateful love



Sa sœur recula, et déposa doucement sa queue sur les épaules de son frère. Les deux petits ne restaient pas souvent ensemble, pourtant ils se connaissaient tous les deux par cœur. Nuage d’Albatros devait sentir sous son plumeau blanc les muscles tendus du petit mâle. Elle lui rendit tendrement son sourire et s’excusa du bout des lèvres. Oui, Nuage d’Albatros n’avait rien fait, c’était sûr à présent. Ses chacals l’accusaient à tort, ce qui déplût fortement au bicolore. La guerrière grise lécha sa plaie qui saignait, et, réflexe de guérisseur, le petit souffla à voix basse « il y a de la toile d’araignée derrière vous… » Soudain, l’Ombreuse se mit à rire, un rire débile, un rire moqueur. Elle venait d’adresser quelques mots à l’oreille du guérisseur, n’avait pas osé le dire à haute voix. Pathétique. Nuage d’Alcidés fronça les sourcils, Esprit Lent prit la parole, faisant
regretter à l’apprenti d’avoir voulu la soigner.


« Et pourquoi il parle pas, petit Nuage ? Il est muet ? »


L’Alcidé sursauta, ne s’attendant pas à ce qu’il devienne tout à coup le centre d’attention. Il se ratatina un peu plus sur lui-même, espérant pouvoir disparaître dans la neige pour ne plus sentir le regard niais de la chasseuse et le regard brulant du guérisseur.


« Non. Toi, en revanche, si tu pouvais l’être, ça ferait plaisir à tout le monde. Tu fermerais ta gueule, deux secondes, ça ferait du mal à personne, vu ce qui sort. Mais à l’Ombre vous ne semblez pas connaître les excuses, ni vos valeurs, ni l’honneur. Continuez à évoquer le Clan des Étoiles entre deux blasphèmes, c’est bien, on vous félicite, vous avez la forme. Un peu moins le fond des idées, de ce qu’on peut en voir. »


Nuage d’Albatros avait sorti les griffes. Elle avait complètement pété un câble. Elle était prête à se battre avec un guérisseur. Elle fusillait les deux Ombreux du regard, les défiaient ouvertement. L’apprenti guérisseur jeta un regard paniqué à sa tante qui semblait elle aussi furieuse, contre sa nièce. Esprit Soucieux se mit soudainement à trembler, les accusations que portait l’albinos ne lui avait pas du tout plu. Et Nuage d’Alcidés se recroquevilla encore plus. Comme un enfant pas content, le guérisseur se mit à insulter la petite, la traitant presque de démon, disant que le Clan des Étoiles ne faisait jamais rien au hasard. Comme si Nuage d’Albatros et Cœur Givré avait mérité cela. Chaque paroles de l’Ombreux piquèrent Nuage d’Alcidés en plein cœur. Sa sœur devait avoir l’habitude à force, de se faire traiter ainsi. Mais lui, il ne s’y habituerait jamais. Et même s’il n’était qu’un trouillard, il ne pouvait pas laisser faire cela.


« Je conviens que le sujet est clos Je n’ai rien contre ta sœur, ni contre toi, mais j’aurais fort à discuter de ton comportement impulsif d’enfant à l’orgueil blessé. J’espère que ta manière de t’exprimer envers une apprentie est inversement proportionnelle à tes talents de guérisseur… Sans quoi le Clan des Étoiles nous démontre une audace que je ne lui connaissais pas. Nous allons pour notre part retourner vers les terres du Vent. Que ton Clan se porte bien, j’espère que vous ne souffrez pas trop du blizzard. Bonne route, Esprit Soucieux, bonne route, Esprit Lent ! »


Les paroles de Cœur Fleuri embaumèrent le cœur saignant du petit et elle se détourna, invitant les petits à la suivre d’un signe de queue. Personne ne voulait continuer ces enfantillages peu dignes de guérisseurs. Nuage d’Alcidés se demandait comment Esprit Soucieux pouvait avoir reçu les bonnes grâces du Clan des Étoiles. Ce n’était pas un être d’amour. Il était mauvais. Ces cicatrices en témoignaient. Le bicolore laissa sa sœur passer devant et rejoindre sa tante. Il n’avait pas pris la parole depuis le début de la confrontation. Il avait deux trois mots à dire, lui aussi.


« Je m’appelle Nuage d’Alcidés. N’oublions pas les devoirs et les droits que nous ont donnés le Clan des Étoiles, nous ne sommes pas des guerriers, nous devons le respect à chaque être vivant. Quels que soit sa nature, sa couleur de peau, ses idéaux. Ne vous avisez plus jamais de toucher à ma famille. Que le Clan des Étoiles illumine votre chemin, cher confrère. »


Et il s’inclina, sans se relever, il fusilla du regard le guérisseur de l’Ombre et se détourna. Il avait parlé d’une voix mal assurée mais la mise en garde était réelle. L’Alcidé pouvait changer. Il pouvait prendre de l’assurance, et enfin protéger sa sœur, et sa famille. Il rattrapa l’avance qu’avaient prit Cœur Fleuri et Nuage d’Albatros et put enfin reprendre son souffle, et trembler. Qu’avait-il fait ?

GALLINEA


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cri des Albatros
▬ Guerrière
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 16/05/2016

Carte d'identité
Âge: 17 lunes (septembre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Nacré

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   14.06.17 2:01

hyperdrive, devin townsend

Soudainement, les serpents sortaient de terre. Esprit Soucieux était devenu un reptile, crachant son venin, hurlant si fort qu'il aurait rendu sourd des loirs. Nuage d'Albatros soupira pendant son discours, pouvant en deviner la suite. Sale albinos, t'es une immonde raclure, si le Clan des Etoiles t'a pondu comme ça, c'est pour une raison. Un sourire se peint sur son visage aux premiers mots. C'était clairement ça. Elle leva la tête et détourna le regard du guérisseur, pour regarder son frère avec un sourire. Nuage d'Alcidés était beaucoup plus intéressant. Elle préférait se perdre dans la douceur de l'apprenti guérisseur, dans son aspect presque kinesthésique, dans ses gestes fluides … Nuage d'Albatros eut presque envie d'en rire nerveusement. Elle ne pourrait jamais gagner de débat, car chaque joute vocale se finissait de la même façon. Son albinisme revenait sur la table, et était utilisé contre elle. Elle fut tentée de s'enduire de boue pour le restant de ses jours. A côté des remarques qu'elle se prenait, cette solution lui parut bonne. Pour le moment, l'albinos se contentait de se former une barrière mentale aux dires du guérisseur. Elle était étonnée d'être l'objet d'un tel déversement de haine, tandis qu'elle venait de s'excuser quelques minutes auparavant. Peu importait, ses excuses prouvaient son innocence, et Esprit Soucieux était celui en tord. Parfait. Coeur Fleuri et Nuage d'Alcidés étaient témoins, et les guérisseurs semblaient médusés devant tant de violence verbale. La tête tournée vers son frère, sa queue parcourait son dos, ses épaules, le bas de son dos, le début de ses pattes arrières. L'apprentie guerrière cherchait un réconfort mental, quelque chose pour ne pas entendre les paroles du guérisseur.

Son laïus finit, la gamine se retourna vers lui. Elle eut presque un sourire compatissant.
Ouais ouais.
Pauvre merde ouais.
Elle ouvrit la gueule pour lâcher un « Oups, j'ai pas écouté, j'ai un bouclier anti venin contre les vipères, tu devrais l'essayer, les vipères sur votre terrain vous connaissez », mais Coeur Fleuri fut plus rapide. C'était avec une intense satisfaction que l'apprentie guerrière écoutait ce que l'écaille avait à dire. Elle avait les mots justes, le ton culpabilisant. Elle avait l'art et la manière, elle avait l'élégance et la classe. Elle était l'incarnation du Clan des Etoiles, et pendant un moment, les yeux rouges d'Alby se mirent à briller. Elle pouvait presque voir des étoiles parsemer le pelage de sa tante tant elle l'adorait. Elle était une apparition divine, quelque chose comme ça.

« Je m’appelle Nuage d’Alcidés. N’oublions pas les devoirs et les droits que nous ont donnés le Clan des Étoiles, nous ne sommes pas des guerriers, nous devons le respect à chaque être vivant. Quels que soit sa nature, sa couleur de peau, ses idéaux. Ne vous avisez plus jamais de toucher à ma famille. Que le Clan des Étoiles illumine votre chemin, cher confrère. » 

Oh. Nuage d'Albatros se retourna vers son frère avec un sourcil haussé. C'était inhabituel de la part de Nuage d'Alcidés de prendre part au débat. D'habitude, il restait dans son coin, tremblant. Serait – ce le fait qu'on attaque sa sœur qui l'avait fait sortir de ses gongs ? A cette pensée, le cœur de l'albinos s'emballait. Elle adorait son frère, et n'avait pas hésité à mettre en danger la paix interclanique pour le défendre. Certainement que l'apprenti guérisseur ressentait la même chose pour elle. Elle lui adressa un sourire tendre et jeta un regard désabusé au guérisseur. Elle fit une mine étrange.

Sur son visage, on lisait de la pitié.
Sur son visage, on lisait une profonde déception.
Sur son visage, on lisait une profonde moquerie.
Sur son visage, on lisait l'humiliation d'autrui.
Ce visage, elle n'aurait pas aimé l'avoir en face d'elle. Elle se serait liquéfiée de honte sur place.

Elle jugea que le guérisseur, à défaut d'être irrespectueux, n'était probablement pas stupide. Bien que sous-merde, elle n'avait plus rien à faire à lui parler, et Coeur Fleuri avait décidé de se retirer. Sans un bruit, Nuage d'Albatros suivit sa tante. Elle espérait pouvoir prendre sa revanche. Elle se jurait que plus jamais le guérisseur ne lui manquerait de respect. S'il pensait un jour souiller les Terres du Vent avec ses sales pattes, elle allait lui apprendre le respect. Peu importe son rang, elle haïssait les étrangers qui profitaient de leurs plantes sans au moins adresser de la sympathie pour les habitants du territoire. Esprit Soucieux était l'incarnation de ce qu'elle méprisait. Il était la plaie que chaque Clan refusait d'avoir. Il était sale, nerveux, et profitait de son rôle comme d'un bouclier anti agression. L'apprentie serra les dents, s'il avait été guerrier, elle aurait tenté de lui arracher quelques moustaches.

Quel chanceux.

Spoiler:
 

_________________




awards du sale 2K17:
 

LES VENTEUX C'EST TROP DES BG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit Lent
▬ Guerrière
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 13/11/2016

Carte d'identité
Âge: 42 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage d'Hermine (aka TruJuda)

MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   09.07.17 0:16

Le petit Nuage se ratatinait comme un poisson qui séchait au soleil. Est-ce qu'il allait commencer à pourrir, si elle le regardait encore plus longtemps ? La réponse ne vint pas, au contraire de la réaction de la petite apprentie. La tension montait doucement, au fil des répliques, le paroxysme étant atteint lorsque l'attardée s'en prit au Clan de l'Ombre. La tigrée n'avait pas tout compris, mais ça n'a pas l'air trop-très gentil.

Les griffes de l'apprentie et la neige du blizzard reflétaient des rayons de lumière, à l'instar des crocs de la guerrière. Elle voulait se battre ? Elle allait être servie, parce qu'elle a la plus bonne guerrière de l'Ombre devant ses yeux, ça va être vite réglé, Boule de Neige ! Mais ce fut son frère adoré qui remit la vilaine boule immaculée à sa place. Elle se boucha les oreilles, comme il lui avait demandé, et les rouvrit lorsqu'elle en eut le droit, tout de même un peu frustrée de l'infantilisation dont elle venait de faire l'objet. Mais bon, c'était son frère, il faisait ce qui était bien pour elle, elle le savait !

Puis, une voix plus calme et posée répondit aux adieux du mâle couturé de cicatrices. Esprit Lent n'avait pas vraiment confiance en cette tâche de fourrure toute ronde, il y avait quelque chose de suspect dans son côté grassouillet. Malgré tout, elle était guérisseuse, à ce qu'elle avait compris, et on n'avait pas le droit de taper les guérisseurs – et on devait les écouter, comme Esprit Soucieux. Juste après, la petite boule sans nom se mit à parler. La tigrée ouvrit des yeux ronds de surprise, elle s'était presque convaincue qu'il était soit muet, soit totalement idiot.

« Ne vous avisez plus jamais de toucher à ma famille.
- Pareil pour toi. » maugréa la guerrière.

Elle ravala une envie franche de lui clouer sa petite tête dans la neige. On menace pas mon Souc, microbe ! Elle guetta la réaction d'Esprit Soucieux, mais il n'en fit rien. Haussant les épaules, tirant la langue aux deux boules stupides et à leur tante bizarre, Esprit Lent s'en alla en caracolant derrière le guérisseur. Ils avaient mieux à faire que de perdre leur temps avec des Venteux, surtout en plein blizzard.

Allez, bisous les nuls !

_________________
Esprit Lent rit bêtement en #ffcc33


Cimer Uwnyyy ! ♥️

Esprit Lent la douce :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BLIZZARD] Hateful love ► Nuage d'Albatros, Nuage d'Alcidés, Esprit Soucieux - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrouille. [PV : Nuage de Renarde, Nuage de Rêve et Folie des Hibiscus].
» Je suis Nuage de Nuit.
» « ses ailes de géant l'empêche de marcher. » || PV. Nuage d'Albatros - abandon
» Le tout premier entrainement de Nuage Indigo ! [pv Nuage Indogo x)]
» Premier entraînement de Nuage Agile [PV: Nuage Agile]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN
 :: Au commencement :: Archives :: RPG
-