THE PROPHETIES BEGIN

Thème V - Thème Clan du Tonnerre
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La valse des vieux os ◄ Nuage d'Alcidés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plume Colorée
☀ Ancienne
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 06/05/2017

Carte d'identité
Âge: 124 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: La valse des vieux os ◄ Nuage d'Alcidés    18.05.17 20:29


La vieille se leva en grognant. Étendant chacun de ses muscles bruyamment, comme à son habitude, elle lorgna les autres anciens d'un air mauvais, y compris sa fratrie.

« Bah ! Vous êtes vraiment tous de vieux croulants !
- Ferme-la, Colorée. »

Plume Colorée darda son regard vert sur l'intéressée, sa sœur, Vol de Grive qui se tournait déjà pour se rendormir. Par les moustaches de mes ancêtres, ces vieux ne savent rien faire que dormir, manger, et se faire enlever leurs tiques ! Ras-le-bol de ces cadavres ambulants, je m'en vais ! D'un voix forte mais chevrotante, l'écaille s'adressa à sa sœur de dos, en quittant la tanière :

« Étouffe-toi dans ton sommeil !
- Mais oui Coco mais oui … »

Avec un sourire satisfait, Plume Colorée se dit qu'elle commençait décidément bien sa journée. Elle vit sa fille, prête à rentrer dans la tanière des anciens, alors que l'écaille en sortait. La guérisseuse parut prête à lui dire quelque chose, puis eut l'air agacée, et finalement s'abstint en s'engouffrant sans un mot dans la tanière, l'air de dire « ah, et puis fais ce que tu veux ! ». Et effectivement, l'ancienne faisait toujours ce qu'elle voulait, quoiqu'en disent sa fille ou les autres. Elle fit quelques pas vers le centre du campement, et croisa le chemin de son petit-fils. Jetant brusquement sa patte sur le côté, elle lui barra la route avec un grand sourire, dévoilant ses crocs usés et sa gueule à laquelle il manquait quelques dents.

« Viens avec moi, Nuage d'Alcidés, on va partager une proie, je n'ai pas encore mangé. Laisse Cœur Fleuri faire ses trucs pour les articulations ou le cœur ou je sais pas encore tout quoi, elle le fait déplaisamment bien ! »

Elle s'était exprimée d'une voix ferme malgré sa voix cassée, et n'attendait visiblement aucun refus de la part du petit bicolore. Elle trottina en grimaçant, à cause des rhumatismes et de son réveil précipité, mais s'appliqua à en laisser paraître le moins possible. L'ancienne s'assit ensuite lourdement sur son arrière-train, attrapa une proie sans grâce (rah un mulot c'est bien ma chance, z'ont que la peau sur les os ces bestiaux) et mordit dans sa chair avant de la pousser en direction de Nuage d'Alcidés, qui arrivait près d'elle.

« Tu es encore plus gringalet qu'un souriceau à la saison des neiges ! Faut que tu manges, gamin, sinon tu vas clamser et c'est pas les Etoiles qui te sauveront si tu fais de la mauvaise volonté ! »

HRP :
 

_________________
Envoyez-moi vos MPs sur Perce-Neige

PLUME COLORÉE EST MORTE DE VIEILLESSE LORS DE LA LUNE 39 (124 LUNES) ET PEUT RP AUX ÉTOILES



Line et coloration par Sheela

Plume Colorée se plaint en #666666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La valse des vieux os ◄ Nuage d'Alcidés    21.06.17 17:08

Bone watlz



Un cri perça le lourd silence qui pesait sur la forêt. Un cri qui ne semblait pas être celui d’un félin, ou bien un félin en détresse. Un félin qui venait de voir la mort pour la première fois. Une bourrasque de vent balaya brusquement les arbres, faisant s’élever un sombre sifflement. Une forme se détacha au loin, s’arrêta un moment, puis disparut. L’éclat de sa fourrure blanche trancha dans la nuit, et se fit engloutir par l’obscurité.

Nuage d’Alcidés ouvrit grand les yeux dans un sursaut. Il avait chaud, sa fourrure était en pagaille, légèrement humide. Sa litière s’était éparpillé, il avait dormi à même le sol. Dans quel état était-il ? Il se releva et s’ébroua. Le soleil s’était déjà levé levant des yeux encore endormis sur le monde. Une silhouette écaille remua à l’autre bout de la tanière, et les oreilles de Cœur Fleuri se dessinèrent. L’Alcidé, émergeant de ce nuage épais qu’étaient ses songes après cette nuit, se mit à faire sa toilette, et à arranger sa litière. Il ne voulait pas attirer l’esprit curieux de sa tante et lui causer du souci. Cela faisait déjà quelques nuits que le petit mâle faisait ce rêve étrange. La première fois remontait à près d’une semaine et, depuis, il s’efforçait de trouver une explication à tout ça. Un message du Clan des Étoiles ? Non. Ce songe revenait bien trop souvent, les Ancêtres ne s’acharneraient pas ainsi. Et il semblait bien trop sombre pour être envoyé à un apprenti. C’était à Cœur Fleuri de recevoir les maux du monde. Il avait d’abord pensé à un souvenir, mais il n’était jamais sorti en forêt de nuit, alors qu’une tempête semblait se préparer. Et la rencontre avec ce chat blanc ne l’aurait certainement pas laissé indifférent. Le chat au pelage blanc, ça ne courrait pas les forêts. Il n’avait pas reconnu les jolies pointes roses que portaient ces sœurs, Nuage d’Albatros et Cœur Givré aux extrémités de leur corps. Et le félin était légèrement trop grand pour ressembler à Petit Silence. Ce qui était sûr, c’était que l’Alcidé se retrouvait presque à chaque nuit dans un endroit inconnu, il était certain que ce n’était pas les terres des Clans, et qu’un chat blanc se trouvait là. Le mystère restait donc entier.

La voix de Cœur Fleuri le sortit de ces pensées. Il sursauta, surpris d’avoir été interrompu. L’écaille agita la queue pour lui adresser un bonjour chaleureux et lui indiqua qu’elle sortait faire sa visite des tanières quotidienne. Le petit mâle soupira et se leva à son tour. Sa tante avait déjà pris toutes les plantes dont elle avait besoin, il ne servirait donc pas à grand-chose, si ce n’est observer les moindres faits et gestes de la guérisseuse, ce qu’il faisait la plupart du temps. Il passa alors la tête à travers le rideau de lierre, et sortit de la tanière.

Il faisait doux. C’était plutôt agréable. Le blizzard était bel et bien terminé, les plantes repoussaient, les oiseaux chantaient et le gibier s’éveillait. La nature prenait enfin du bon temps, au plus grand bonheur des chats de la forêt. Nuage d’Alcidés observa un moment l’activité du Clan. Feuille de Cèdre discutait avec deux guerriers, Fierté du Cerf vantait ses prouesses à la chasse à un groupe de femelle, le mâle écaille avait attrapé une grive il y a quelques jours, et il se pavanait encore. L’Alcidé leva les yeux au ciel, un petit sourire sur les lèvres. Il aperçut les teintes bicolores de la pelisse de son père, Force de l’Ours se prélassait au soleil, les yeux fermés. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas parlé avec son paternel. Cœur Fleuri ne lui en voudrait pas trop d’être en retard, si ? Le petit mâle secoua la tête. Non, maintenant qu’il était apprenti guérisseur, les soins des autres passaient avant ses envies. Son père attendra.

Il prit donc la direction de la tanière des anciens, où il avait vu sa tante s’engouffrer. Les yeux perdus dans la vague, sans vraiment faire attention à ce qui l’entourait, une patte lui bloqua soudainement le passage. Il prit peur, revenant soudainement à lui, et recula les yeux écarquillés. Décidément, le petit n’était vraiment pas dans son assiette. Le visage de sa grand-mère se dessina devant lui, un sourire carnassier sur le visage. Plume Colorée voulait-elle encore échapper à la visite de sa fille ?


« Viens avec moi, Nuage d’Alcidés, on va partager une proie, je n’ai pas encore mangé. Laisse Cœur Fleuri faire ses trucs pour les articulations ou le cœur ou je sais pas encore tout quoi, elle le fait déplaisamment bien !
- Mais je… ! »

Il n’eut pas le temps de protester, l’ancienne était déjà parti, empêcha son petit-fils de refuser quoi que ce soit. Elle se mit à trottiner, essayant de cacher son mal, mais croyait-elle que cela pouvait échapper à l’œil d’un futur guérisseur ? Étouffant un petit rire, le mâle blanc et noir suivit sa grand-mère à travers le camp et s’assit en face d’elle.


« Tu es encore plus gringalet qu’un souriceau à la saison des neiges ! Faut que tu manges, gamin, sinon tu vas clamser et c’est pas les Étoiles qui te sauveront si tu fais de la mauvaise volonté ! » Dit elle en poussant un mulot vers lui.


Ce n’était pas de la mauvaise volonté. Nuage d’Alcidés avait toujours pensé que sa vie valait moins que celle des autres et que, par conséquent, il devait laisser sa part. Il avait le sens du sacrifice, mais c’était parfois trop, le petit avait un cœur bien trop généreux. D’une griffe, il ramena la proie un peu vers lui et la fixa, un regard un peu las, maigre sourire sur le visage.


« Les Étoiles ne sont pas forcément justes et je partirais même sans faire de mauvaise volonté… Je mange à ma faim, et le Clan à plus besoin de ses proies que moi. Pourquoi tu ne me laisserais pas faire quelque chose pour toi, Plume Colorée ? Si tu ne laisses pas Cœur Fleuri s’en charger, je veux bien le faire puisque je ne suis pas vraiment utile pour le moment. Et puis tu pourrais me raconter une de tes aventures, ça longtemps que je n’en ai pas entendu ! »


Il agita les oreilles et mordit dans le mulot, pour le repousser vers la blanche tachetée. Il se lécha les babines, et attendit patiemment la réponse de la féline, qu’il admirait tant.

GALLINEA


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Plume Colorée
☀ Ancienne
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 06/05/2017

Carte d'identité
Âge: 124 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: Re: La valse des vieux os ◄ Nuage d'Alcidés    17.07.17 23:30

Il souriait faiblement. Plume Colorée ne le montrait pas réellement, mais elle se préoccupait énormément de l'évolution de son petit-fils. Bien qu'il ait pris la voie des charlatans, comme elle aimait l'appeler, il ne forçait pas la patte de l'ancienne, et elle appréciait ce côté.

En effet, Cœur Fleuri avait toujours l'air agacée, empesée par sa présence, et la poussait à faire des exercices que l'ancienne jugeait grotesques et inutiles. Le souci que la guérisseuse se faisait pour sa mère était de mauvaise foi : Cœur Fleuri ne se préoccupait pas réellement d'elle, mais plutôt de l'image de sainte qu'elle voulait entretenir. Pour ça, elle collait bien à cet aspect d'escroc que seuls les guérisseurs pouvaient arborer avec autant de suffisance. Plume Colorée espérait sincèrement que son petit-fils aurait une relation plus saine avec elle que l'ancienne ne parvenait à avoir avec sa fille.

Quant à Cœur Vaillant, Plume Colorée ne voyait pas l'utilité de la voir si souvent, elle ne lui apportait rien de bien particulier. La rouquine n'était arrivée à rien de bien glorieux dans sa vie, elle n'avait pas particulièrement de conversation, se faisant même couper l'herbe sous la patte par un borgne au poste de lieutenant. Elle avait donné naissance à des enfants mal foutus, et sa seule réussite avait bien été de choisir Force de l'Ours comme compagnon.

« Les Étoiles ne sont pas forcément justes et je partirais même sans faire de mauvaise volonté… Je mange à ma faim, et le Clan a plus besoin de ces proies que moi. Pourquoi tu ne me laisserais pas faire quelque chose pour toi, Plume Colorée ? Si tu ne laisses pas Cœur Fleuri s’en charger, je veux bien le faire puisque je ne suis pas vraiment utile pour le moment. Et puis tu pourrais me raconter une de tes aventures, ça longtemps que je n’en ai pas entendu ! »

L'ancienne grogna. Faire comme Cœur Fleuri ! Comme si elle en avait envie ! Non, elle avait bien assez à faire, et Plume Colorée s'en accommodait fort bien. Mais Nuage d'Alcidés avait pour lui la sincérité de ses sentiments, et elle voyait qu'il voulait réellement l'aider en faisant tous ces trucs de guérisseurs, là où elle doutait de l'honnêteté de sa fille, bien qu'elle ait conscience que tout ce qu'elle lui faisait faire n'était pas purement et simplement pour l'ennuyer.

Elle était vieille, elle le savait au fond d'elle. Elle détestait qu'on la mette face à cette réalité, et elle espérait qu'on se souviendrait d'elle. Qu'on ne l'oublierait pas. Que ses filles, ses petites-filles, et son petit-fils ne l'oublient pas. Elle avait si peur de cesser d'exister ici-bas, que sa vie disparaisse aussitôt que ses yeux se fermeraient une dernière fois … Son regard se posa sur Nuage d'Alcidés. Ô Clan des Étoiles, laisse-moi le regarder dans les yeux pendant des lunes encore ! Un instant, elle eut l'air d'avoir mille ans, ses rides s'allongeant comme autant de petites rigoles le long de son visage, ses pattes comme du papier de verre, son corps comme de la pâte qui se réduisait sous la pluie, toujours plus, toujours plus, jusqu'à ce qu'elle ne soit plus que de la poussière sur le sol …

Le bruit familier des dents qui se plantent dans la chair d'une proie la tira de ses pensées. Elle se redressa, se rengorgea, et sermonna gentiment son petit-fils :

« Allons bon ! Est-ce que tu veux que je t'enterre, gamin ? T'as toute ta vie pour montrer aux Étoiles que tu mérites de les rejoindre, les pleutres y vont à la Forêt Noire, voilà la vérité ! Alors que je te prenne plus à dire que tu vas clamser avant ta croulante de grand-mère, gamin ! Puis, arrête de m'appeler Plume Colorée, c'est bien trop pompeux, j'suis ta mémé, ta croulante, ta mamie acariâtre, fais-moi le plaisir de me trouver un surnom à la hauteur de ma chiantise ! »

Elle frotta avec force le crâne de Nuage d'Alcidés avec sa patte avant, avant d'ajouter :

« Si ça te fait plaisir, tu peux me faire tout ton tintouin d'examens ou je sais pas quoi. Mais quand même, t'es sûr de pas vouloir être un apprenti-guerrier ? Sûre que t'aurais fait un lieutenant du tonnerre … Enfin bon, fais tes machins avec tes plantes, moi j'te raconterais comment j'ai réglé son compte au renard qui m'a fait cette cicatrice-là ! »

Elle montra ostentatoirement une cicatrice qui barrait le bas de sa gorge. Si la plupart des anciens aimaient donner des aspects légèrement mystiques à leurs histoires, Plume Colorée se contentait de livrer ses récits d'une manière crue et sans fioritures. Elle détestait les détours et les enjolivements : elle n'aimait que ce qui était rustique, vrai, immuable. Mais une fois de plus, sa pensée fut distraite, et elle posa ses yeux sur son petit-fils en pensant : faites qu'il ne m'oublie pas, faites que je lui laisse assez de souvenirs, assez de conseils, faites que je lui laisse tout ce que je sais …

_________________
Envoyez-moi vos MPs sur Perce-Neige

PLUME COLORÉE EST MORTE DE VIEILLESSE LORS DE LA LUNE 39 (124 LUNES) ET PEUT RP AUX ÉTOILES



Line et coloration par Sheela

Plume Colorée se plaint en #666666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuée d'Alcidés
■ Guérisseur
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 08/11/2017
Age : 24

Carte d'identité
Âge: 29 Lunes (Mai 2018 - mort)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Silencieux

MessageSujet: Re: La valse des vieux os ◄ Nuage d'Alcidés    17.11.17 0:01

══════════════════════════════════
☆ La Valse des Vieux Os ☆
Mai 2017 - NUAGE D'ALCIDÉS (17 lunes) et PLUME COLORÉE (106 lunes)
══════════════════════════════════

— « Allons bon ! » La voix de Plume Colorée lui fit reculer un peu la tête et sa queue balaya le sol d'un nerveux mouvement - il espérait que les yeux ne se soient pas tournés vers eux. Nuage d'Alcidés s'en assura en jetant un regard circulaire autour... Tant mieux, tout le monde avait l'air de s'en ficher. ... Avait l'air. Est-ce que tu veux que je t'enterre, gamin ? T'as toute ta vie pour montrer aux Étoiles que tu mérites de les rejoindre, les pleutres y vont à la Forêt Noire, voilà la vérité ! Alors que je te prennes plus à dire que tu vas clamser avant ta croulante de grand-mère, gamin !

Puis, arrête de m'appeler Plume Colorée, c'est bien trop pompeux, j'suis ta mémé, ta croulante, ta mamie acariâtre, fais-moi le plaisir de me trouver un surnom à la hauteur de ma chiantise !

--... » bouche-bée, l'apprenti-guérisseur n'osa ni contredire la tirade de la vieille, ni la gronder de son auto-dérision (il serait mal placé pour le faire).

Mais son faciès se réchauffa tout de même d'un sourire -- sourire qui se crispa en grimace à la seconde où sa Vieille Croulante de Mamie Chiante (et) Acariâtre aplatit sa patte tendineuse sur sa tête pour la lui ébouriffer avec énergie.

— « Si ça te fait plaisir, « Mais je !!-- » tu peux me faire tout ton tintouin d'examens ou je sais pas quoi. « --Grand-Mère!! » Mais quand même, t'es sûr de pas vouloir être un apprenti-guerrier ?

Alcy, encore tout secoué par l'embuscade, dut étouffer un rire tout en repoussant la patte sur sa tête pour s'empresser de se re-toiletter de frénétiques coups de langue. Il garda un œil sur la vieille peau au cas où lui prenne l'idée d'une récidive.

Sûre que t'aurais fait un lieutenant du tonnerre … (Alcy baissa les yeux aussitôt) Enfin bon, fais tes machins avec tes plantes, moi j'te raconterais comment j'ai réglé son compte au renard qui m'a fait cette cicatrice-là ! »

N'osant trop relever ses yeux, Alcy put apercevoir le mulot qu'il avait poussé aux pattes de Plume Colorée dans lequel elle n'avait toujours pas planté ses dents. Il fronça légèrement les sourcils. C'était plutôt à lui de la réprimander - n'était-ce pas Plume Colorée qui lui avait dit ne pas avoir mangé?

— « Plume Colorée...

Toutefois elle venait de piquer son intérêt avec sa promesse de lui raconter une histoire. Alcy leva les yeux au ciel après avoir poussé un soupir, le temps de calmer son cœur qui s'était affolé suivant son agression, et il se reprit, jouant   ... tentant de jouer le jeu:

— « ... V-vieille peau. Il lui jeta un petit sourire de connivence, tendant sa patte pour la prendre dans la sienne et la replier dans les airs, veillant à tester, au toucher seulement, son amplitude articulaire.     Ahem - tu me le dis, ce qui est arrivé à ce renard?

Il avait les yeux baissés sur ses manipulations mais tenait ses oreilles bien hautes pour être attentif à son récit.

HRP:
 

_________________

Merci Ruisseau!!! :keur:


Dernière édition par Nuage d'Alcidés le 24.02.18 21:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Colorée
☀ Ancienne
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 06/05/2017

Carte d'identité
Âge: 124 lunes (juin)
Description du personnage:
Mentor/apprenti:

MessageSujet: Re: La valse des vieux os ◄ Nuage d'Alcidés    08.12.17 16:37


« Plume Colorée... »

L'ancienne fronça son vieux museau, attendant la suite. Elle eut un sourire en coin lorsqu'il leva les yeux au ciel, ah, il se réveille ! La calico le trouvait trop sage, ce petiot. Il avait aussi le droit d'être un peu insolent et de s'exprimer, par toutes les Etoiles !

« ... V-vieille peau. »

Plume Colorée retient un petit rire. Ah, si ça n'avait pas été lui, elle lui aurait arraché les yeux pour l'appeler comme ça ! Mais ce petit museau timide, ces grands yeux hésitants et ces membres trop fébriles lui donnaient envie de le secouer un peu, d'arrêter d'être en proie à une peur de mal faire permanente. C'est bien, lâche-toi un peu, gamin ! songea l’ancienne. Il prit ensuite sa patte dans la sienne, et le contact ne plut pas d’emblée à la vieille femelle. Elle le laissa cependant faire sans rien dire, ça devait bien servir à quelque chose, ces gestes abstraits !

« Ahem - tu me le dis, ce qui est arrivé à ce renard ? »

Les oreilles hautes, l’apprenti ne pouvait pas totalement cacher son intérêt. Apprenti … Oui, il l’était encore. Un peu un enfant dans un corps qui mûrissait, il avait déjà quinze lunes, l’âge d’être guerrier depuis deux ou trois lunes. Plume Colorée ne se rendait pas compte d’à quel point ces petites créatures grandissaient vite, et elle s’arrêta un instant pour voir combien il avait grandi depuis sa naissance. Elle n’avait clairement pas eu directement de l’intérêt pour le petit, trop calme, trop taiseux, ennuyeux à ses yeux. Elle n’avait pas réellement l’âme maternelle, aussi elle n’avait pas réellement eu de liens avec lui jusqu’à ce qu’il passe apprenti-guérisseur. Au fur et à mesure, elle s’était peut-être laissée attendrir par son côté anxieux, au cœur bon mais aux mots maladroits. Mais ça, elle ne l’avouerait jamais.

« Accroche-toi bien parce que c’est de l’histoire ! J’étais en train d’entraîner mon apprentie, ah c’était quoi son nom, à l’époque ? bref peu importe, on était partis dans les pâturages, quand j’ai vu du coin de l’œil une fourrure rousse. Ni une, ni deux, j’ai foncé vers la bête en pensant qu’elle ne m’avait pas vue, mais mon imbécile d’apprentie … mon apprentie, mon apprentie … »

Elle s’arrêta, perplexe devant ses pertes de mémoire. Elle détestait quand cela lui arrivait !

« Nuage de Boue ! Voilà, c’est ça, cette petite teigne de Nuage de Boue a cru malin de foncer aussi en faisant un boucan abominable ! Alors évidemment, je l'ai écartée en lui donnant un coup d'épaule, et j'ai dû éviter deux ou trois morsures de l’animal, j'ai quand même pris de sacrés coups ! Cette sale môme avait plus d'un tour dans son sac, heureusement, c'était pas une sinécure de l'entraîner, mais elle en a valu la peine ! Elle sifflait et claquait des dents pour attirer son attention, et je lui assénais des coups de griffe tantôt sur le museau, tantôt sur les côtes. A un moment, j'ai cru qu'il allait me croquer mon apprentie, mais heureusement, une patrouille a entendu l'affrontement de loin, et j'ai pu libérer Nuage de Boue du poids de cette grosse bestiole, au-dessus d'elle, qui essayait de lui déchirer le cou ! Et puis, on a fait la peau à l'animal ! On était fiers comme des paons, quand on a ramené un bout d'oreille rousse. On avait tué un renard, quand même ! »

Elle fit comme si c'était la fin de son récit, mais, alors qu'elle s'était emballée, son souffle était devenu court, quelques quintes de toux avaient entrecoupé son flux de parole, et elle avait dû abréger ses histoires épiques pour respirer un peu.

HRP :
 

_________________
Envoyez-moi vos MPs sur Perce-Neige

PLUME COLORÉE EST MORTE DE VIEILLESSE LORS DE LA LUNE 39 (124 LUNES) ET PEUT RP AUX ÉTOILES



Line et coloration par Sheela

Plume Colorée se plaint en #666666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuée d'Alcidés
■ Guérisseur
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 08/11/2017
Age : 24

Carte d'identité
Âge: 29 Lunes (Mai 2018 - mort)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: Nuage Silencieux

MessageSujet: Re: La valse des vieux os ◄ Nuage d'Alcidés    11.12.17 3:46

══════════════════════════════════
☆ La Valse des Vieux Os ☆
Mai 2017 - NUAGE D'ALCIDÉS (17 lunes) et PLUME COLORÉE (106 lunes)
══════════════════════════════════
Encore heureux qu'elle ne l'avouerait jamais! Si Alcidés entendait de sa Grand-mère qu'elle lui trouvait les mots maladroits il se serait mué dans un mutisme encore plus profond que d'habitude, par crainte de sortir des mots plus mauvais encore!

Plume Colorée n'avait pas ce problème, elle. Elle était capable de s'exprimer sans même lui laisser le temps d'en glisser une, alors que lui avait l'habitude qu'un autre chat, d’ordinaire plus assuré, n'enterre ce qu'il dise ou le coupe dans sa phrase pour poursuivre à sa place.

— « Accroche-toi bien parce que c’est de l’histoire ! J’étais en train d’entraîner mon apprentie, ah c’était quoi son nom, à l’époque ? bref peu importe, on était partis dans les pâturages, quand j’ai vu du coin de l’œil une fourrure rousse.

Plume Colorée ne craignait pas qu'on la coupe car elle se coupait elle-même, réfléchissant à voix haute, meublant le silence qui accompagnait d'ordinaire les exercices articulaires que lui faisait faire Cœur Fleuri ou son apprenti.

Le renard.

Son aînée acquiesça.

Ni une, ni deux, j’ai foncé vers la bête en pensant qu’elle ne m’avait pas vue, mais mon imbécile d’apprentie … mon apprentie, mon apprentie …

Son fil de pensée était imprécis et embrumait les yeux de ses souvenirs. C'était le vieil âge - peu d'aînés arrivaient à tenir une conversation sans perdre au moins une fois leur chemin dedans.

« Nuage de Boue ! » s'écria-t-elle une fois le brouillard dissipé. Voilà, c’est ça, cette petite teigne de Nuage de Boue a cru malin de foncer aussi en faisant un boucan abominable !
Vous faites bien la paire, glissa l'apprenti-guérisseur en espérant qu'on ne l'entende pas.

Alors évidemment, je l'ai écartée en lui donnant un coup d'épaule, et j'ai dû éviter deux ou trois morsures de l’animal, j'ai quand même pris de sacrés coups !
Évidemment.
Cette sale môme avait plus d'un tour dans son sac, heureusement, c'était pas une sinécure de l'entraîner, mais elle en a valu la peine !


L'enthousiasme de sa Grand-mère finit par avoir raison de son mutisme et il agita tout doucement les épaules en refrénant un rire. Il croisa son regard du sien pour l'intimer à continuer, tandis qu'il abaissait la patte qu'il avait bien échauffée pour s'affaire ensuite à l'autre.

Elle sifflait et claquait des dents pour attirer son attention, et je lui assénais des coups de griffe tantôt sur le museau, tantôt sur les côtes.
...Cette pauvre bête, lâcha Alcidés, dénotant une certaine raideur dans la patte de son aînée mais pas seulement. Puisqu'elle parlait vite, elle ne prenait pas le temps de respirer, elle s'emballait, et il dut tendre l'oreille au sifflement qu'il entendait du fond de sa bouche.

V-vieille peau, ton souffle--
À un moment, j'ai cru qu'il allait me croquer mon apprentie, mais heureusement, une patrouille a entendu l'affrontement de loin, et j'ai pu libérer Nuage de Boue du poids de cette grosse bestiole, au-dessus d'elle, qui essayait de lui déchirer le cou !
Attend-- c'est pas toi qui a les cicatrices au cou? Ce n'est pas plutôt ton cou qu'il essayait de déchirer?--...

Et puis, on a fait la peau à l'animal ! (Elle s'était mise à tousser.) On était fiers comme des paons, quand on a ramené un bout d'oreille rousse. On avait tué un renard, quand même ! »

Alcidé blêmit, si c'était possible pour lui d'avoir un teint plus blanc que sa tache dite d'arlequin. Un bout d'oreille....

— « ... Quand même...

Il lâcha la patte qu'il tenait pour poser la sienne au sol, puis leva l'autre histoire d'aider sa grand-mère à se pencher d'une pression dans son dos, et faire passer la vilaine quinte de toux. Alcidés fit comme si elle n'en avait pas, poursuivant sa discussion avec cette Grande Guerrière (d'antan) en lui souriant du mieux qu'il le put - soit d'une commissure à la tremblote qui peinait à lui donner un air naturel:

*Ahem* Ce renard n'avait aucune chance contre toi et Griffe de Boue, Mamie. Il tenta de l'humour, bien qu'il doutait que de faire rire sa Grand-Mère qui toussait l'aiderait à calmer la crise:

T'as déjà entendu parler d'un renard guérisseur, toi ? Ehheh, heh... heh?..

Ce qui était drôle c'était parce-que même si elles n'avaient pas tué le Renard, il serait mort de ses blessures, parce-que les Renards n'étaient pas protégés par les Étoiles, comme eux... En, en théorie. C'était drôle, promis...!

_________________

Merci Ruisseau!!! :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La valse des vieux os ◄ Nuage d'Alcidés    

Revenir en haut Aller en bas
 
La valse des vieux os ◄ Nuage d'Alcidés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Savigny-le-Vieux, 700 ans en spectacle.
» 1955 - Musée vieux Havre ...
» le vieux norrois dans la langue normande
» Odeur de "vieux"
» > Tous les golfeurs devraient vivre assez vieux pour devenir ce genre d'homme!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN :: RPG :: Clan du Vent :: Camp du Vent :: Tanière des Anciens-