THE PROPHETIES BEGIN

Thème III - L'intégration

 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's be done. || PV. Toucan - end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nocty
▬ Nocty
Spammeuse de profession
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 19
Localisation : France.

Carte d'identité
Âge: /
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Let's be done. || PV. Toucan - end   03.11.16 22:48


Let's be done.

Un large sourire trônait sur le visage rayonnant de vitalité et de lumière de Fleur Cendrée. Pourquoi était-elle dans un pareil état ? Qu'est-ce qui l'enjouait ainsi ? Peut-être bien sa victoire sur ce félin. Cette magnifique victoire qu'elle lui avait arrachée aussi facilement qu'elle arrachait la vie d'une souris à la Terre. Elle se sentait tellement fière et en même temps, elle n'avait jamais douté de l'issue de cet affrontement. Elle se savait depuis le début capable de battre ce matou au jeu, où tout du moins de sortir victorieuse du petit défi ridicule qu'il avait osé lui lancer. Séduire un solitaire avait été encore plus aisé que de séduire un chat de Clan. Il faut dire qu'avec le temps, la belle Guerrière grise avait appris des tours de passe-passe auxquels peut pouvait encore résister. Elle se rappela le dégoût qu'elle avait eu envers elle-même lorsqu'elle avait accepté ce défi et ce dégoût décuplé lorsqu'il avait été question de ne pas salir son honneur en faisant chavirer le cœur d'un félin bourré de puces et d'une solitude sans nom. Il faut dire que choisir un solitaire comme proie était la pire erreur que Toucan ait faite. Comment espérer qu'un solitaire, aussi débile ou bourru soit-il, refuse les avances d'une jolie femelle ? Fleur Cendrée qui finissait de manger sa proie en compagnie de deux Guerriers prit la peine de charmer l'un deux en laissant glisser sa queue contre son pelage. Le Guerrier qui hantait son cœur depuis longtemps n'ayant pas l'œil sur elle et elle n'y pensant plus pendant quelques secondes, s'accorda cet écart qui lui valut un sourire mêlant gêne et flatterie de la part du Guerrier en question. Sûre d'avoir touché son cœur, Fleur Cendrée s'arrêta là et plongea son regard vert intense dans celui de l'autre mâle. Comme elle aimait jouer avec le feu. C'était certainement pour cette raison qu'elle avait acceptée ce pacte avec ce solitaire, aussi dénué de sens soi-t-il et aussi déloyal paraît-il. Pas une seule seconde elle avait songé au mal que cela pouvait causer ou à son image qui pouvait se ternir si elle était mise à jour. Il faut dire qu'elle avait prit toutes les précautions d'usage pour cacher ce petit jeu aux yeux de ces camarades. D'ailleurs, elle avait si bien peaufiner son jeu, qu'elle avait pu négocier avec Tornade Blanche, sa Lieutenante et meilleure amie, l'alibi parfait. Comment avait-elle fait ? Rien de plus simple, elle avait demandé à aller chasser en solitaire, au crépuscule, prétextant une nécessité de nourrir tout le monde et une envie d'être utile.

S’arrachant à son petit jeu de séduction, la Guerrière se releva et salua adroitement les deux Guerriers, tour à tour. Elle laissa échapper un clin d’œil pour celui qu’elle avait frôlé du bout de la queue avant de faire demi-tour et de rejoindre Tornade Blanche. Pendant quelques longues minutes, elles purent parler de tout, de rien, de la pluie, du beau temps comme on dit. Elles en profitèrent pour accomplir la cérémonie du partage comme il en était coutume. Ce n’est que lorsque le crépuscule sonna, laissant tomber son lourd rideau coloré sur le ciel, que Fleur Cendrée se redressa, mettant fin à ce moment de partage avec sa meilleure amie. Un large sourire placardé sur son visage, elle abandonna le Camp du Clan du Tonnerre et sans un regard en arrière, elle s’enfonça dans la forêt, bille en tête. Elle savait très bien ce qu’elle faisait, les risques qu’elle prenait et ce qu’il adviendrait ensuite. Elle s’était promise de ne pas relancer les choses, de ne pas accepter de nouveau un défi de la sorte, en espérant que cette proposition ne sonnera jamais. Fleur Cendrée espérait effacer d’un revers de patte cette rencontre, ce challenge, cette mésaventure qui pourrait lui coûter chère si elle se savait. Aussi silencieuse qu’une plume tombant au sol, aussi légère que cette dernière portée par le vent, elle fila à travers les arbres. Préférant le choix du terrain en hauteur, elle grimpa rapidement à un arbre et fila à travers les branches, s’amusant à jouer à l’écureuil. Rapidement et agilement, elle arriva sur le lieu où le rendez-vous se passerait. Elle n'en avait pas informé le félin, mais elle savait que ce serait un lieu de passage pour lui, il ne pouvait vivre sur les Territoires d'un autre Clan, il devait donc venir de la Ville. Devant la jeune chatte, une palissade de bois se dressait, elle se mit assise, enroula sa queue autour de ses pattes et attendit la venue de l'autre. Qu'on en finisse murmura-t-elle pour elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1112
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 37 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   07.11.16 16:30

Toucan tournait et virait, ressassant sa mauvaise humeur. Il était pourtant bien au pied de l’arbre duquel elle avait fait une entrée fracassante, trois jours plus tôt. La clanique avait sans doute laissé tomber leur pari. Ça ne le dérangeait pas tellement, car ainsi il n’aurait pas à reconnaître qu‘il avait perdu : en effet, il s’était aventuré près de la rivière dans l’espoir de trouver une demoiselle à séduire, mais n’avait reçu qu’une pluie de coups. Il n’était pas prêt d’y remettre les pattes.

Pas avant d’avoir récupéré de cet affrontement, et d’être devenu plus fort.
Pour la battre la prochaine fois que leurs routes se croiseraient.

Enfin, tant pis, Fleur Cendrée n’était pas sous le Sycomore. À croire qu’être vue en compagnie d’un solitaire était vraiment la pire chose qui pouvait lui arriver. Pauvre petite chatte de Clan, soumise à des lois arbitraires, à des principes qu’elle n’avait pas le loisir de réfuter. Il était bien content d’être seul.

Enfin, pas tout à fait.

Quoiqu’il en soit, Toucan avait épuisé ses réserves de patience. Il tourna les talons, décidé à rentrer dans son petit champ, pour se lover une dernière fois dans les explosions de bruyère, avant que la saison froide ne viennent les geler. En chemin, il trempa ses petites pattes dans un ruisseau, puis les passa sur son épaule, blessée quelques jours plus tôt. Il grimaça au contact de l’eau froide, même si cette fraîcheur soulagea le feu de sa plaie. Puis il s’ébroua : il n’allait pas ruminer toute la journée. Il pensait rentrer, et retrouver Trash, qui, avec un peu de chance, aurait dégoté de quoi manger.

Le petit galet chemina donc jusqu’à son Verger, assez lentement, ménageant son épaule. Arrivé en son fief, il eut le déplaisir de constater que l’énorme chaton n’était pas là. Pas plus qu’il n’y avait de gibier. Journée pourrie. Son ventre grogna, il ne pouvait pas chasser convenablement, sa blessure était encore fraîche. Il décida de marcher jusqu’à la Ville, pour faire le numéro du pauvre chaton perdu et quémander de la nourriture – sa petite taille avait bien des avantages. Il n’avait aucun souci à réclamer à manger chez les Bipèdes : après tout, il était né là-bas, et plaçait sa survie bien au dessus de son honneur ; une notion inutile, un concept usé.

Il avançait lentement, Fleur Cendrée avait disparue de son esprit. Arrivé aux alentours de la Ville, il crut cependant reconnaître son odeur. Étrange, il n’y avait aucun chat en vue. Il mit cette hallucination olfactive sur le compte de la fatigue et de la faim. Pourtant, quelques pas plus tard, l’odeur se fit plus forte. Perturbé, il leva la tête. Des arbres. Il se plaça à découvert. Il ne se ferait pas avoir une seconde fois.

« Descend de là ma belle, je te servirais pas de coussin d’atterrissage cette fois. »

_________________
Daydream milk and genocide

©️ Nix ♥️
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocty
▬ Nocty
Spammeuse de profession
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 19
Localisation : France.

Carte d'identité
Âge: /
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   13.12.16 22:18

Attendre. Encore attendre. Fleur Cendrée allait finir par haïr ce mot. Est-ce que Toucan avait oublié leur petit rendez-vous ? Est-ce que depuis le début il ne se fichait pas d'elle ? C'est vrai qu'en y réfléchissant bien, qu'est-ce qu'un solitaire en aurait à faire d'une Guerrière clanique à laquelle il a lancé un pseudo défi ? Qui dit que ce solitaire ne mentait pas sur toute la ligne, que même cette histoire de défi n'était pas un prétexte pour simplement l'amadouer ou la forcer à descendre sa garde avec lui ? Fleur Cendrée se sentait soudainement stupide d'avoir accepté ce petit jeu. Elle n'avait certes pas perdu énormément de temps à séduire ce solitaire dont parlait le défi. Son physique avait déjà fait tout le bouleau et l'autre n'avait pas prit plus de cinq petites minutes à lui avouer une pseudo flamme. Elle l'avait revu une fois, elle avait pu noter l'attachement soudain que ce dernier avait pour elle, étonnamment, elle ne trouvait pas cela très amusant venant d'un solitaire. Alors que lorsqu'il s'agissait d'un membre de son propre Clan, elle prenait un malin plaisir à jouer avec les sentiments et à les voir patauger pour la séduire, le pseudo béguin de ce solitaire l'avait dégoûté et elle l'avait repoussé violemment, bien plus violemment qu'elle ne l'aurait fait avec n'importe lequel de ses jouets. Le pire dans cette histoire c'est qu'elle n'avait pas eu une seule seconde une once de pitié pour ce chat. Elle s'était montrée froide, dédaigneuse, voir cruelle, si bien que le solitaire enamouré, avait renoncé à ses sentiments et avait vite changé d'avis sur le personnage.

Fleur Cendrée était à deux doigts d'entrer dans une rage folle. Après qui ? Ce solitaire, Toucan, et elle-même. Ne le voyant nulle part et perdant résolument son temps à l'attendre ainsi, perché sur une branche, elle se trouvait lamentable. Son coeur battait fort, ses veines pulsaient le sang rapidement. Plus les secondes passaient et plus la tension dans ses muscles grandissaient. La colère montait, elle le sentait. Elle n'allait plus rester très longtemps. Elle ne ferait résolument plus confiance aux solitaires. Qu'est-ce qui lui avait prit d'ailleurs ? Elle était tombée bien bas, se disait-elle. Les yeux voilés par la colère, elle ne sut trop comment l'autre matou apparu. Elle fut simplement capable, de discerner le son de sa voix qui montait d'en bas. Elle n'eut d'ailleurs aucune peine à faire descendre son regard pour retrouver le petit corps fragile de l'autre.

« Descend de là ma belle, je te servirais pas de coussin d’atterrissage cette fois. »

En l'espace de quelques secondes seulement, la colère qui faisait bouillonner son corps s'échappa. Elle fut réduite à néant par les seuls propos du félin. Elle fut si heureuse de le reconnaître, elle n'aurait jamais pensé cela de la seule présence d'un solitaire, mais elle cela allait plus loin que la simple présence de Toucan. Laissant planer un rictus discret sur son fin visage, la Chasseuse du Clan du Tonnerre descendit doucement de l'arbre, décidant de ne pas faire une entrée par les airs, ses griffes trouvèrent la surface dure du tronc et de l'écorce et elle amorça une descente rapide. Ses antérieurs touchèrent rapidement le sol et elle retrouva alors tout son équilibre. Les sens égaillés, elle n'eut pas de mal à trouver le félin très reconnaissable à sa taille faible. Elle ne lui donnait guère plus que l'âge d'un Apprenti-Guerrier. S'avançant avec sa grâce naturelle, elle ne prit pas la peine de le saluer. Loin d'elle les conventions avec ce solitaire, elle jouait déjà avec les règles qui étaient siennes pour être là avec lui, en ce moment précis, pourquoi ne pas écarter celles de la politesse aussi ? En ce moment précis, elle se fichait royalement des règles, les enfreindre lui offrait une délicate sensation de déroger aux règles, d'être différente et d'accomplir quelque chose de hors-norme. D'une voix douce sans être amicale, elle clama :

« Dommage, j’y avais pris goût. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1112
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 37 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   19.12.16 21:04

Le Clan des Étoiles soit loué, elle ne lui sauta pas dessus. Avec sa patte blessée, c’était un coup à se le rompre. Elle descendait rapidement de l’arbre, ses pattes effleuraient le tronc. Avec un petit bruit mat, elle toucha le sol. Elle ne prit pas la peine de le saluer. Il n’était qu’une raclure solitaire. Il avait l’habitude. Il se confondait avec les cailloux.

« Dommage, j’y avais pris goût. »

Un sourire las lui écorcha le visage. En temps normal, il aurait répliqué une quelconque obscénité, mais pas cette fois. Il avait mal, il avait faim, il avait froid. Il était à fendre le cœur, lui dont le cœur était gelé. Il toussota, ce qui agita sa patte de soubresaut. Il grimaça, son épaule se rappelait douloureusement à son bon souvenir. Cahin-caha, il se rapprocha d’elle et lui passa la queue sur l’épaule.

« La vie est cruelle très chère, elle n’exauce pas souvent tes désirs. Regarde moi, je vais être honnête : je pensais avoir trouvé une petite femelle tranquille à la Rivière, mais elle était plus sauvage qu’elle n’en avait l’air… Enfin, je te fais pas un dessin, disons juste que les choses ont été mouvementées. »


Mentait-il ? Non, pas vraiment. Il avait toujours cette dégaine assurée, un sourire cloué sur la gueule et les yeux froids. À la jeune chatte d’interpréter comme elle voudrait les paroles du galet normand.

Spoiler:
 

_________________
Daydream milk and genocide

©️ Nix ♥️
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocty
▬ Nocty
Spammeuse de profession
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 19
Localisation : France.

Carte d'identité
Âge: /
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   19.12.16 22:00

Le rictus qu’elle portait discrètement sur son visage tomba lorsque ses yeux trouvèrent la démarche bancale de Toucan. S’inquiétait-elle pour lui ? Pouvait-elle avoir ainsi pitié d’un simple solitaire ? Elle qui ne jurait que par la loyauté à son Clan et qui pensait ne jamais s’abaisser à cela ? Peut-être. Peut-être qu’elle avait simplement pris l’habitude, en ne le rencontrant qu’une seule fois, de le voir en forme et qu’un changement si soudain lui procurait cette sensation étrange qui s’installait au fond d’elle. Quoi qu’il en soit, ses yeux trouvèrent rapidement le petit corps du félin et ne le lâchèrent plus. La faiblesse et la détresse qui se lisait dans le regard, l’attitude et plus largement sur le corps du solitaire, ne fit pas fondre la carapace de Fleur Cendrée, elle enfreignait suffisamment les règles à son goût pour entreprendre de lui venir en aide. Il avait fait le choix d’être solitaire et de ne pas se lier à un Clan ou à un bipède pour survivre. Les lois de la nature étaient cruelles avec les matous, mais elle ne pouvait en aucun cas lui venir en aide en quoi que ce soit, ce serait dérogé au Code du Guerrier. La faute qu’elle commettait en l’ayant retrouvé ici même était déjà conséquente à ses yeux, elle serait tout bonnement incapable d’aller plus loin. De toute façon, l’objectif était là, le revoir une dernière fois, une dernière fois pour lui dire qu’elle arrêtait tout, qu’elle gagne ou qu’elle perde, tout se finirait probablement aujourd’hui. Elle avait prévu de le mettre en garde sur leur prochaine rencontre, de remettre les pendules à l’heure en somme, le ferait-elle en le voyant dans cet état ?

« La vie est cruelle très chère, elle n’exauce pas souvent tes désirs. Regarde-moi, je vais être honnête : je pensais avoir trouvé une petite femelle tranquille à la Rivière, mais elle était plus sauvage qu’elle n’en avait l’air… Enfin, je te fais pas un dessin, disons juste que les choses ont été mouvementées. »

Alors qu’elle réfléchissait silencieusement, spectatrice inconsciente de la scène, elle sentit la queue du matou se glisser sur son épaule. Non sans un tressaillement d’étonnement et quelque part de dégoût de trahir ainsi son Clan, elle ne se fit pas prier pour se décaler et montrer une mine frustrée à l’autre. Étonnement, elle qui sentait la libération venir et qui pensait se réjouir d’une potentielle victoire contre l’autre, se retrouva devant le fait accompli dans ses mots. Disait-il vrai ? Avouait-il sa défaite ? Tout cela n’était-il pas tout simplement une banale mise en scène dans le seul et unique but de lui faire baisser sa garde ? Le doute s’installa dans le corps tout entier de la Guerrière. La détente et le calme qu’elle prônait il y a quelques secondes se mua totalement en une tension étrange. Davantage sur ses gardes, elle s’écarta encore d’un pas de l’autre et le fixa intensément. Rien dans son attitude en trahissait un mensonge, pourtant, pouvait-elle réellement faire confiance à un félin qu’elle ne connaissait pas et qui plus est, un solitaire ? Les légendes sur la duperie et la fourberie de ses derniers ne manquaient pas, alors pourquoi ne pas croire aux mots des Anciens ? La langue déliée, une voix bien plus neutre que précédemment, elle articula :

« Ne t’imagine pas que parce que nous nous sommes lancé un défi, je te viendrais en aide. De mon côté, la chose est faite, j’ai rempli ma part. Concluons donc sur tes talents qui ne sont pas à la hauteur de tes mots. Tu sais parler, je n’ai pas de doute là-dessus, pour le reste, tu ne m’as rien prouvé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1112
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 37 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   29.12.16 11:05

Elle s’écartait de lui : était-ce la fin de leur petit marché ? La guerrière allait-elle retourner à sa petite vie de Clanique cloitrée ? Il semblait bien. Toucan était un peu déçu, ses oreilles se collèrent sur le haut de son petit crâne gris. Dans sa tête, une tempête dans un verre d’eau : la douleur de son épaule, l’amertume de sa défaire et maintenant le rejet de Fleur Cendrée, tout s’entremêlait dans son esprit. La voix de la jeune chatte vint trouer son brouillard mental.

« Ne t’imagine pas que parce que nous nous sommes lancé un défi, je te viendrais en aide. De mon côté, la chose est faite, j’ai rempli ma part. Concluons donc sur tes talents qui ne sont pas à la hauteur de tes mots. Tu sais parler, je n’ai pas de doute là-dessus, pour le reste, tu ne m’as rien prouvé. »

Ses mots le blessaient, oui, un peu, se faire chambrer de la sorte n’est jamais agréable, mais plus que cela, son ton froid le touchait. Il n’aimait pas ça. En temps normal, en pleine possession de ses moyens, il se serait jeté dans un combat – encore un. Mais là, outre sa patte folle, cette petite compétition qu’il tenait avec la guerrière du Tonnerre l’empêchait d’envisager de suite l’affrontement. Il l’aimait bien, ce petit jeu. Ça le distrayait. Le temps passait plus vite.

Il était moins seul.

« Je ne te quémande pas d’aide. Jamais. Et je te ferai remarquer que tu n’as pas vraiment donné de preuves non plus de te réussite. Concluons donc sur ton manque hypothétique de bonne foi, et sur ma candeur de Solitaire, encore une fois bafouée par ces projets claniques qu’on vous enfonce au burin dans la tête. »

Le défi serait-il reconduit ? Il l’espérait, même si c’est mots crachaient le contraire.

_________________
Daydream milk and genocide

©️ Nix ♥️
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 


Dernière édition par Toucan le 03.01.17 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocty
▬ Nocty
Spammeuse de profession
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 19
Localisation : France.

Carte d'identité
Âge: /
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   29.12.16 22:18

Une fois de plus, elle remontait sa garde. Décidément avec celui-ci, elle ne faisait qu’alterner don de confiance et reprise immédiate de cette dernière. Pourquoi est-ce qu’elle ne parvenait pas à se faire une idée sur ce chat ? Pourquoi est-ce qu’elle ne parvenait pas à ressentir son bon ou son mauvais côté ? Elle qui parvenait généralement à classer les félins, à les mettre dans des cases, n’y parvenait pas avec ce chat-là. Était-ce parce qu’il était un solitaire ? Ou bien est-ce que son physique la gênait ? Non, ce n’était pas ça. Fouillant au fond de sa tête, la jeune Guerrière ne trouva aucune barrière autre que sa personnalité. Ses mots étranges qui sortaient de sa gueule, ses attitudes différentes d’une rencontre à l’autre, d’une parole ou d’un acte à l’autre. Il changeait de couverture tel un caméléon, choisissait celle qui semblait convenir le mieux au moment donné et s’y tenait jusqu’au prochain retournement de situation. L’œil sombre, la Chasseuse ne quittait pas l’autre des yeux. Comment allait-il réagir maintenant ? Allait-il changer de discours, tenter autre chose avec elle ? Elle n’était pas de ceux qui étaient normalement des plus durs avec les étrangers, bien au contraire. Ce qu’elle n’appréciait pas, c’était le double jeu, le mensonge, la duperie, l’insubordination, le non-respect, tout ce pêle-mêle de termes qui à ses yeux représentaient l’un des pires vices. S’il cherchait à se la mettre dans la poche, il était loin du compte. À l’intérieur de l’esprit de la femelle, tout fusait. Des questions de partout, encore des questions, toujours plus de questions et jamais une seule affirmation. Alors qu’elle était venue retrouver de son plein gré le félin en ce lieu, elle se demandait même pourquoi elle était venue, pourquoi elle avait accepté son défi, remettant en cause par la même pensée son intégrité et sa loyauté envers son Clan. Elle était décidément tombée bien basse et à ses yeux, cette erreur devrait être lavée. Elle devrait ne plus commettre ce genre d’écart, pas avant longtemps. On payait toujours ses erreurs, elle était la première à le rabâcher et voilà qu’elle prenait la route des damnés, de ceux qu’elle rejetait d’habitude, qu’elle criblait de haine et de dédain. Elle était pendant quelques instants devenus ce qu’elle ne souhaitait en rien devenir. Elle avait trop écouté le solitaire, s’était détourné de la voix forgée par ses ancêtres et par ses rêves les plus grands. Que faisait-elle encore là ? Elle se le demandait.

« Je ne te quémande pas d’aide. Jamais. Et je te ferai remarquer que tu n’as pas vraiment donné de preuves non plus de te réussite. Concluons donc sur ton manque hypothétique de bonne foi, et sur ma candeur de Solitaire, encore une fois bafouée par ces projets claniques qu’on vous enfonce au burin dans la tête. »

Les paroles de Toucan coupèrent court à toutes ses pensées de revenir en arrière qu’elle ne savait même pas réalisable. Voilà qu’il remettait lui-même en doute les paroles de la Guerrière. Avait-elle une seule fois été malhonnête avec lui ? Elle qui haïssait plus que tout le mensonge, ne se permettait de mentir que pour jouer avec les cœurs et encore. À ses yeux, ses petites manigances, ses petites avances à droite et à gauche ressemblaient bien plus à un petit jeu amusement qu’à un mensonge clairement établi. Pourquoi perdrait-elle du temps à lui mentir ? Quel intérêt en tirerait-elle ? Est-ce que l’autre s’était posé ces questions ? Blessée et outrée par les mots du solitaire, la Guerrière ferma un peu plus la porte de la bienveillance à Toucan, allant jusqu’à reculer d’un pas pour s’écarter encore un peu de ce dernier. Les yeux vidés de toute émotion, comme si ces mots avaient refermé à eux seule la carapace qui séparait une Guerrière d’un Solitaire, elle laissa son cœur de Guerrière parler, son cœur peut-être un peu trop endoctriné comme dirait ce chat, mais ce cœur qu’elle était fière d’avoir et qu’elle ne donnerait pour rien au monde à un chat de sa trempe et à ses idées futiles et égoïstes :

« Libre à toi de me traiter comme telle, j’estime ne pas avoir de raison à te mentir, bien que tu sembles te sentir supérieur à nous autres Guerriers des Clans, sachent que nous menons notre existence comme nous souhaitons la mener et non pas avec une quelconque obligation. Au final, peu m’importe d’avoir gagné au perdu ton stupide pari, j’ai déjà trop perdu de temps à te l’accorder. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1112
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 37 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   25.01.17 23:41

Ça y était : il avait abusé. À trop jouer avec les limites de Fleur Cendrée, il les avait trouvées, et trouées. Il voyait sous ses yeux une carapace se former autour de la jeune guerrière, parcheminer ses pattes et obscurcir ses yeux.

« Libre à toi de me traiter comme telle, j’estime ne pas avoir de raison à te mentir, bien que tu sembles te sentir supérieur à nous autres Guerriers des Clans, sachent que nous menons notre existence comme nous souhaitons la mener et non pas avec une quelconque obligation. Au fi­nal, peu m’importe d’avoir gagné au perdu ton stupide pari, j’ai déjà trop perdu de temps à te l’accorder. »

Il était perdu : d’une part, il n’avait nulle envie de s’excuser, tout simplement car le monde se devait de tourner autour de lui, il n’avait aucune excuse à fournir pour aucun de ses choix – et aussi parce qu’il était blessé, et que son épaule le lançait perpétuellement, ce qui jouait sur son moral. Mais d’un autre côté, au fond, oui, il avait un peu de sympathie pour cette chatte. Au fond, elle était comme lui : une séductrice. Plutôt une rivale, mais un peu comme lui, peut-être un peu comme une sœur qu’il n’aurait jamais eu. Non, il savait que là il s’emballait. Disons plutôt que Fleur Cendrée était une des seules qui ne l’avait pas d’emblée repoussé, aussi il lui était un peu attaché, au fond. Il se savait changeant, mais n’en avait pas grand-chose à faire. Il ne voulait pas changer, il voulait que les autres s’adaptent à lui. Il en avait besoin, pour ne pas se remettre en cause, pour ne pas se livrer à une auto-critique. Il n’aimait pas ça, et n’avait aucune envie de se l’infliger. Il ne voulait pas forcément être aimé, mais au moins apprécié, et cela sans bouger d’un iota. Oui, il attendait que les gens viennent à lui, s’offrent à lui. Il était persuadé de le mériter.

Il cracha, un peu de dépit, beaucoup de douleur. Ou l’inverse, il n’en était pas sûr, et n’en avait pas grand-chose à faire.

« Tu es bien sûre d’être aussi libre que tu le crois ? Mettons que tu tombes enceinte d’un Solitaire, tiens, celui que tu dis avoir séduit – ou que tu as véritablement séduit, pourquoi pas. Tu crois que ton Clan sera ravi ? J’en ai pas l’impression moi. Mais, tu as raison, la vie des Claniques est tellement mieux que celle des reclus, et de nos, comment tu as dit déjà ? Ah oui. De nos « stupides paris ». Comme si la vie en communauté, sans doute avec des chats que tu n’aimes pas, n’était pas stupide. Enfin, si tu veux arrêter le pari là, tant pis. Ça confirmera ce que je pensais sur les Claniques. Pas vraiment libres, et condescendants. Pense que je suis stupide va, si ça te permet de ne pas voir les œillères qui te crèvent les yeux. »

Il recula un peu, s’en renfonça dans l’obscurité.

« Tu vois que je suis un mec sympa, je serai ta décharge morale. »

Il rit de son rire las et sardonique. Il ne savait pas s’il était triste.

_________________
Daydream milk and genocide

©️ Nix ♥️
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocty
▬ Nocty
Spammeuse de profession
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 19
Localisation : France.

Carte d'identité
Âge: /
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   01.02.17 23:00

Est-ce qu’elle regrettait un seul des mots qui étaient sortis de sa gueule ? Une seule expression dont elle venait d’user ? Certainement pas. On ne peut pas regretter ce que l’on pense si fort avec le cœur et l’esprit. En totale cohérence et adéquation avec sa façon d’être et de penser, la Guerrière du Clan du Tonnerre retrouvait son petit caractère. On ne touchait pas décemment aux Clans et encore moins au Clan du Tonnerre. Si Fleur Cendrée permettait quelques écarts, elle n’appréciait pas le manque de respect et les insinuations en tous genre. Qui était-il pour juger quelque chose qu’il ne connaissait pas ? Elle ne se permettait pas de juger la vie pitoyable de Toucan, alors comment pouvait-il se le permettre ? Ce ne sont pas les témoignages des Anciens qui manqueraient au sujet de la vie que mène un chat errant et puis, rien que s’imaginer seul, sans aucun soutien, sans famille, sans amis pour l’épauler en cas de coup dur, de journée maussade, Fleur Cendrée fut heureuse de se savoir aimer, choyée et fidèle à son Clan. Remettre en doute la parole qu’elle avait si gentiment et honnêtement donnée, mettait Fleur Cendrée mal à l’aise, bien plus blessée que réellement énervée, elle en venait à regretter ce petit jeu. Elle regrettait de lui avoir accordé ne serait-ce que quelques secondes sa confiance. Elle regrettait d’avoir perdu du temps à réaliser son stupide pari, à lui parler, à venir le rencontrer, aujourd’hui encore, en ce moment, elle était encore et toujours à ses côtés au lieu d’épauler son Clan comme elle l’avait prétendu. Un flot de honte envahit la femelle grise qui était revenue, en l’espace de quelques secondes, à la dure réalité des choses. Elle qui flottait sur un petit nuage d’innocence, bercé par une culpabilité qu’elle ne ressentait pas, subissait désormais le lourd poids de son erreur. Sentant son corps et son esprit faible, elle se retint de craquer. Elle était prête à faire demi-tour, à le laisser en plan, sans plus d’explications, quittent à ce qu’elle ne soit pas certaine qu’il quitte réellement le territoire. Elle était prête à prendre ses pattes à son cou pour aller noyer son flot de déshonneur ailleurs, parmi les siens ou bien comme une vulgaire solitaire, seule, autour d’un rien. Incertaine, doutant, Fleur Cendrée ne fut capable de n’esquisser aucun mouvement pendant quelques secondes, tout bonnement incapable de choisir entre la fuite et l’affrontement, rebrousser chemin et tout abandonner ou montrer les crocs pour continuer de plus bel. De quoi avait-elle réellement envie ?

« Tu es, bien sûr, d’être aussi libre que tu le crois ? Mettons que tu tombes enceinte d’un Solitaire, tiens, celui que tu dis avoir séduit – ou que tu as véritablement séduit, pourquoi pas. Tu crois que ton Clan sera ravi ? J’en ai pas l’impression moi. Mais, tu as raison, la vie des Claniques est tellement mieux que celle des reclus, et de nos, comment tu as dit déjà ? Ah oui. De nos « stupides paris ». Comme si la vie en communauté, sans doute avec des chats que tu n’aimes pas, n’était pas stupide. Enfin, si tu veux arrêter le pari-là, tant pis. Ça confirmera ce que je pensais sur les Claniques. Pas vraiment libres, et condescendants. Pense que je suis stupide va, si ça te permet de ne pas voir les œillères qui te crèvent les yeux. Tu vois que je suis un mec sympa, je serai ta décharge morale. »

Loin d’être totalement à l’aise avec la réaction et les mots de Toucan, Fleur Cendrée ne laissa pourtant rien paraître. Stoïque, froide comme le marbre, voilà qui ne lui ressemblait pas vraiment, mais c’est pourtant ce qui se produisait. Faible sous son véritable jour, elle ne demandait qu’à revenir en arrière, n’avoir jamais croisé la route de ce félin, ne jamais avoir accepté ce pari qui continuait d’être perçu comme une erreur regrettable et une idiotie sans nom. Si elle pouvait disparaître, elle l’aurait certainement fait. Et pourtant, on est responsable de ses actes, de ses mots. C’est peut-être ce point d’honneur qui lui restait, cette hargne intérieure qui faisait d’elle une vraie Guerrière, qui la poussait à rester là. C’est peut-être cela qui la poussait à foudroyé le félin d’un regard noir de jais. Pourquoi est-ce qu’il ne pouvait tout simplement pas se taire ? Pourquoi est-ce qu’il ne pouvait tout simplement pas être comme les autres ? Simplement raser les murs, se tenir loin des terres des Claniques, quittent à ce que chaque soir, il tremble de peur à l’idée qu’un de ces félins, légendaire pour tout un monde, lui tombe dessus ? Pourquoi les choses n’étaient-elles toujours pas aussi simples ? Si seulement ce pari avait été anodin, si ce petit défi n’avait rien laissé d’autre qu’un sympathique goût de victoire dans la gueule de la Chasseuse… Reculant d’un pas incertain, Fleur Cendrée était perdue. Perdue entre fuir ce félin étrange ou bien rester pour affronter et démonter ses propos les uns après les autres. Pourtant, au fond d’elle, quelque chose la retenait. Au-delà de la colère, de l’envie de mettre un terme une bonne fois pour toutes à cette liaison dangereuse qu’elle nouait avec ce félin qu’elle ne connaissait même pas et qui voulait peut-être du mal à son Clan. Retrouvant un élan de hargne, un grondement qui frémissait au fond de sa gorge, de ses tripes, la tigrée finit par lâcher à l’encontre de l’autre :

« Silence. Que tes pensées stupides et sans valeurs restent au fond de ton impoli gosier. Si tu penses réellement ce que tu craches, alors je n’ai rien à faire avec un félin comme toi. Se dire libre et être aussi enchaîné, c’est plutôt un comble. Si la liberté ne se résume à tes yeux qu’à un égoïsme profond et un manque significatif de valeurs, alors je ne suis pas libre. Si tu as quelque chose à ajouter, je t’en pris, oses me dire qui de nous deux est aveugle, sinon dégage, je n’ai plus rien à te dire. Le jeu s’arrête-là. »

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Toucan
▬ Guerrier
avatar
Messages : 1112
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 20

Carte d'identité
Âge: 37 lunes (octobre)
Description du personnage:
Mentor/apprenti: //

MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   09.02.17 21:05

« Silence. »

Le mot le frappa. Il n’aimait pas le silence, il n’avait jamais aimé ça. Le silence, c’est la mort pour lui, lui qui n’existe que par ses mots trop grands pour son corps trop petit. Son pelage se hérissa. Il grimaça. Il avait mal à l’épaule, encore. La plaie avait l’air assez saine, mais elle était encore chaude, et pulsait.

« Que tes pensées stupides et sans valeurs restent au fond de ton impoli gosier. Si tu penses réellement ce que tu craches, alors je n’ai rien à faire avec un félin comme toi. »

Ça y était. C’était mort, ils n’auraient plus de match retour. Il ne reviendrait pas sur ses propos, elle ne fléchirait pas ses positions. Une trop grande incompréhension les séparait – c’était un fossé entre eux, la Mer rouge, et il n’était pas Moïse.

« Se dire libre et être aussi enchaîné, c’est plutôt un comble. Si la liberté ne se résume à tes yeux qu’à un égoïsme profond et un manque significatif de valeurs, alors je ne suis pas libre. Si tu as quelque chose à ajouter, je t’en pris, oses me dire qui de nous deux est aveugle, sinon dégage, je n’ai plus rien à te dire. Le jeu s’arrête-là, c’était sympa. »

« Disons que je tiens la liberté en valeur suprême, là où tu te complait dans la servilité. Enfin, tu l’as dit. Il n’y a plus rien à dire, le jeu est fini. »

Il commença à clopiner vers son Verger, le corps gris et les oreilles hautes. Après plusieurs mètres il lâcha une dernière phrase à la guerrière du Tonnerre.

« Va-t-en, ombre. Adieu. »

+:
 

_________________
Daydream milk and genocide

©️ Nix ♥️
Toucan te pécho en darkslategray

Couvre moi de cadeaux:
 

slt c'est moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocty
▬ Nocty
Spammeuse de profession
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 19
Localisation : France.

Carte d'identité
Âge: /
Description du personnage:
Mentor/apprenti: /

MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   17.03.17 23:10

Pourquoi est-ce qu’il fallait que cette rencontre tourne mal ? Au fond, si elle ne voulait l’avouer, elle s’était un tant soit peu attacher à la frimousse du petit mâle. Elle avait appris, durant leurs deux entrevues, à le connaître. Elle ne l’appréciait pas dans sa globalité, c’était un fait, mais une partie seulement de sa personnalité lui plaisait. Peut-être parce qu’elle se retrouvait un peu, les beaux mots en moins, les phrases étranges en moins également. Mais il avait choisi. Choisit de remettre sa parole en doute. Après tout, pourquoi lui avoir lancé un défi stupide si ce n’était pour la croire ? Il avait fallu qu’il insulte les Clans et ce qui faisait de Fleur Cendrée ce qu’elle était, ce à quoi elle croyait plus que tout. Il avait craché sur la prunelle de ses yeux, sur sa façon de vie, sur ce qui faisait ce qu’elle était, une Guerrière qui se voulait droite en toute circonstance, droite, juste et respectueuse du noble Code du Guerrier. Comment réagirait-il si d’un revers de patte, elle se mettait à railler tout ce dont à quoi il croyait depuis qu’il était né ? Après tout, comment est-ce qu’elle pouvait espérer qu’un solitaire comprenne le mode de vie complexe d’un félin de Clan. Il n’était né que pour être un électron libre, une sorte de félin sans but précis, divaguant au gré du vent, tournant telle une girouette en fonction des situations. Avec un état d’esprit pareil, on se demande bien pourquoi les solitaires ne sont pas appréciés des Claniques. Il se croyait si libre de pouvoir tout dire, libre de pouvoir mentir, de pouvoir déblatérer sur quelque chose dont il ignorait la forme profonde qu’il en devenait médisant, blessant et un ennemi des Clans. Les félins les plus dangereux ne se trouvaient pas au sein des Clans contrairement aux rumeurs qui traînaient. Plus dangereux encore, sans foi, sans loi, sans raisonnement et sans états d’âme, les solitaires rôdaient, tentant de semer la mésentente et le chaos dans l’esprit des plus fidèles et des plus droits Guerriers. Fleur Cendrée ne se laisserait pas faire. Elle ne se laissait pas faire. À deux doigts de sortir les griffes et de retrousser les babines, elle se contenait pour ne pas exploser plus que ce qui était déjà.

« Disons que je tiens la liberté en valeur suprême, là où tu te complait dans la servilité. Enfin, tu l’as dit. Il n’y a plus rien à dire, le jeu est fini. Va-t-en, ombre. Adieu. »

Il avait choisi. Fleur Cendrée, fidèle à la parole donnée, arrêtait donc tout là. Dommage. Petit jeu qui commence et qui se termine mal. Drôle de façon de se rencontrer et de se quitter, songea la grise partagée entre deux gouffres. C’était comme ci ce félin qui s’éloignait en clopinant n’était personne. Comme si elle ne le connaissait pas, comme si elle ne lui avait jamais adressé la parole. Au fond, c’était tout comme. Le peu d’échange de mots qu’ils avaient eux tout deux avait été d’une stérilité phénoménale. L’un n’avait rien appris de l’autre, sinon que chacun d’eux étaient butés sur leur position et maintenait chacun de leur côté ce qui n’était que mensonge et propagande pour l’autre. Ainsi se finissait tout. Peu emprunte à quitter les positions qu’elle maintenait fermement depuis le début de leur discussion, Fleur Cendrée ne regrettait pas son discours, y croyant dur comme fer. Grimaçante à l’adieu du petit chat, elle le suivit du coin de l’œil jusqu’à ce qu’il quitte les terres du Clan du Tonnerre, un rien dans l’esprit, une sorte de petit vide dans le cœur. Puis, comme si de rien n’était, comme s’il pouvait encore l’entendre, juste avant de rebrousser chemin, elle susurra dans un élan de je ne sais quoi :

« Adieu Toucan, puisses-tu trouver la raison qu’il te manque. »

THE END.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Let's be done. || PV. Toucan - end   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's be done. || PV. Toucan - end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Toucan ~~
» Oué ! 25 ans au magasin rouche !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE PROPHETIES BEGIN
 :: Au commencement :: Archives :: RPG
-